Journal The Nokdu Flower : ci-git les jaunes

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
23
17
sept.
2021

Bonjour Nal,

Je t'écris pour te recommander une série dont je termine à l'instant le télévisionnage: the Nokdu Flower.

C'est coréen, historique et social, bref tout pour plaire aux moules de gauche. Il y aussi de l'humour familial non offensant pour les moules du centre et même quelques romances pour les moules partouzeuses de droite.

L'action se situe à la fin du XIX° siècle dans le Royaume de Joseon, aussi appelée dynastie Yi. Du coup tout le monde s'appelle Yi, ce qui n'est pas très pratique pour suivre les interactions entre les 42 personnages.

Une rébellion vient d'éclater : un mouvement religieux ressemblant pourtant au christianisme va tirer des conclusions différentes de l'ubiquisme. Puisque que Dieu est partout et en chacun, on est tous égaux alors au lieu de rendre à Yi ce qui est à Yi et de tendre la joue droite, prenons les armes pour construire une société égalitaire et humaniste à coup de lances de bamboo dans la gueule des nobles et du patronariat. Ils veulent moins d'impôts, du riz, le RIC, le Morty, 100 wons et un pepero.

Dans ce contexte, deux frères, Yi et Yi, vont se retrouver dans des camps différents.

Yi et Yo

(Pour illustrer ça, ils les ont mis à gauche et à droite d'un arbre, ça c'est surpuissant comme métaphore).

Pourtant au départ ils travaillent ensemble auprès de leur père Yi, notable de la région, qui veut faire du premier un ministre en lui faisant passer le concours de l'ENA du coin et du second un préfet pour tabasser ses opposants à coups de matraque avec les CRS de l'époque.

Papa Yi

(Le père Yi est une crevure de première, entre le macroniste et le ripoublicain).

La révolte traverse leur ville et Yi se retrouve face à son chef : Yi De Graine. On le surnomme comme ça, car il fait toujours des métaphores pourries sur les petites graines qui poussent et donnent d'autres graines. Toujours est-il que Yi va battre Yi mais lui donner une seconde chance s'il arrête de tabasser les pauvres. Pour le convaincre, il le tabasse.

Yi De Graine

(L'acteur qui joue Yi De Graine a l'air d'un vieux sage, mais le personnage historique a plus la tronche d'un cgtiste)

Yi de son côté est amoureux de Yi, frère d'un noble (Yi) qui lui dit Oh comment tu parles à ma sœur ?. Tout s'aggrave en un quart d'heure quand Yi fait en sorte que Yi soit incorporé de force dans l'armée qui doit réprimer la révolte que va rejoindre son frère Yi !

Ce dernier tombe amoureux de Yi, une marchande qui pendant toute la série va prendre l'air de souffrir d'atroces dilemmes moraux alors qu'elle choisit systématiquement de vendre des armes et de l'équipement aux plus forts du moment. Spoiler: elle finit plein aux as, mais avec toujours une petite larme, sans doute de ne pas avoir vendu assez cher.

Yi et Yi

(Les couples passent au moins 18 épisodes sans se faire un bisou sur le front. On est au XIX° siècle, on ne fait pas le donkey punch dès le premier soir).

Si tu es perdu Nal, ce schéma te montrera bien qui est qui parmi les personnages principaux:

Yi est Yi

Il y a aussi toute une galerie de personnages secondaires que je te laisse découvrir avec plaisir comme Yi Fernandel et Yi Melenchon:

Yi Fernandel

Yi Mélenchon

Bon télévisionnage Nal !

  • # merci Yi

    Posté par  . Évalué à 7.

    C'est si bien vendu que je me note de visionner cette œuvre prophétique (ou était-ce une dystopie de l'autre siècle ? ou une fable intemporelle ?)

    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Disponible sur Netflix

    Posté par  . Évalué à 5.

    Je ne l’ai trouvé que sur Netflix d’après JustWatch.

    Merci, je regarderai peut-être.

  • # Donkey Punch

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    J'en apprends tous les jours, c'est pour ça que je viens ici.

  • # odieux

    Posté par  . Évalué à -5.

    Ce journal est d'un racisme…je ne comprends même pas qu'on puisse le "pertinenter". On est sur ZemmourFR ici ?

    • [^] # Re: odieux

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Je l'attendais ce post :-)

      Relis bien le journal tu y verras une critique humoristique subtile* de la politique française.

      Si j'avais voulu parler des coréens, j'aurais mis l'accent sur le caractère nationaliste de la série ou sa représentation négative des japonais.

      *: promis la prochaine fois, je mets le chapeau rigolo et je fais l'hélicobite.

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: odieux

      Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 18/09/21 à 23:21.

      Ben ça alors, j'ai bien rigolé en lisant ce nourjal, je ne me doutais pas que j'étais un odieux raciste. Ça doit sûrement être parce que j'ai lu Tintin au Congo quand j'était morveux, Les dix petits nègres quand j'étais ado, et vu Autant en emporte le vent quand j'étais pré-adulte. De plus, le fait que mes parents m'aient sournoisement nourri au Banania et à l'Oncle Bens n'a pas dû arranger les choses, c'est ça qui a dû enfoncer le clou.

      Du coup, je suis tellement raciste que je ne m'en aperçois même plus, c'est vrai que nommer tous les Coréens "Yi" est une offense grave, et Devnewton devrait être cloué au pilori aux côté de Gotlieb, qui a osé caricaturer les Français avec son Super-Dupont (comme si tous les Français s'appelaient Dupont… Non ! Il y a aussi des Belges qui s'appellent Dupond !)

      (PS : J'ai cherché un second degré dans ton post, est-ce que je suis passé à côté ?)

      • [^] # Re: odieux

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        J'ai simplifié avec mon histoire de Yi pour mon journal, mais dans la série:

        • il y a des centaines de personnages, le schéma n'en reprends qu'une partie.
        • certains font partie de la même famille, donc on ne sait pas trop de qui on parle même si on a repéré le nom ;
        • certains n'ont pas de nom (apparemment certaines classes sociales n'y avaient pas droit à l'époque, c'est un des enjeux de la révolte), l'un des héros s'appellent lui même "Sans nom" alors qu'il a un nom…
        • certains ont des surnoms ou des titres.

        Un indicateur de la complexité: il y a régulièrement des surtitres en coréen pour rappeler qui est qui ou donner des explications sur le vocabulaire de l'époque. Donc même pour les spectateurs coréens, ça n'a pas l'air simple.

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: odieux

          Posté par  . Évalué à 0. Dernière modification le 19/09/21 à 10:59.

          C’est plus une caricature qu’une "simplification", qui masque malheureusement un des points intéressant de la série du coup non ?

  • # ci-git

    Posté par  . Évalué à 7.

    Moi, je vois pas le rapport avec de l'intégration continue avec Git !

    • [^] # Re: ci-git

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Quand tu fais git blame, c'est toujours Yi !

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.