• # pareil pas pareil

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 27/09/19 à 13:00.

    Aujourd’hui, sur votre livret scolaire il y a votre nom, votre prénom, votre photo et votre numéro
    de téléphone, c’est la même chose sauf que c’est plus moderne

    Non, M. Groballo, ce n'est pas la même chose.

    Aujourd'hui, le livret scolaire n'indique pas:

    • à quelle heure vous être arrivé et sorti chaque jour,
    • ni par où ou sous quelle(s) capteur(s) vous êtes passé tout au long de la journée.
    • ni comment vous étiez habillé,
    • ni si vous aviez l'air fatigué, de bonne humeur, si vous faisiez la gueule … ou pas.
    • liste non exhaustive.

    https://www.youtube.com/watch?v=8tSuiV0xn-Q


    Un puce greffée sous la peau donnerait moins d'informations.

    • [^] # Re: pareil pas pareil

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Le livret scolaire une fois détruit ne laisse que des traces inutilisables, il n'existe qu'en un seul exemplaire qui est dans les mains de son titulaire ou de ses représentants légaux.

      Comment être sur que les données de la version électronique ne s'éparpillent pas dans la nature, sont définitivement détruites et ne vont pas ressortir un jour au détriment des personnes ?

      Donc non, ce n'est définitivement pas la même chose en plus moderne, effectivement.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Autre lien

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Curieux, l'article de Ouest-France, qui couvre une région bien éloignée, est plus bavarde que celle de Marseille.

    On y apprend, outre son nom, que le proviseur est un poil plus aggressif.

    « Ce n’est pas parce qu’on me dit « non » que je vais arrêter le match, ce n’est pas fini »,
    soulignait-il, avant de dénoncer une commission
    qui a « toujours un coup de retard et ne veut pas évoluer » face à l’avancée des technologies.

    C'est tellement gros que ça pourrait passer.

    • [^] # Muselier, LR

      Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 27/09/19 à 23:15.

      On y apprend, outre son nom, que le proviseur est un poil plus aggressif.

      « Ce n’est pas parce qu’on me dit « non » que je vais arrêter le match, ce n’est pas fini », soulignait-il, avant de dénoncer une commission qui a « toujours un coup de retard et ne veut pas évoluer » face à l’avancée des technologies.

      Ce ne sont pas les propos du proviseur, mais ceux de Renaud Muselier, président LR de la région PACA (« soulignait-il » se rapporte forcément à la personne qui a été mentionnée avant).

      Eh oui, il faut réfléchir avant de voter…

      Curieux, l'article de Ouest-France, qui couvre une région bien éloignée, est plus bavarde que celle de Marseille.

      Du fait de l’éloignement, le propriétaire du journal ne doit pas être l’ami du président de région. C’est comme certains scandales politiques nationaux qui font plus de lignes dans les journaux étrangers que dans les français…

      Frаnсе : 30893, Allеmаgnе : 9347. Масrоn : 21546.

    • [^] # Re: Autre lien

      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 30/09/19 à 12:37.

      le proviseur, qui défend « un beau projet dans sa dimension éthique, philosophique, technologique, protection des données, droit »

      Est-ce de la naïveté ou un discours travaillé ou des mots balancés au hasard ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.