• # Pas si significatif que ça àmha

    Posté par  . Évalué à 10 (+11/-0).

    Le télétravail étant déjà imposé seulement pour les postes le permettant, les employeurs avaient une grande marge de manœuvre pour trafiquer s'ils n'en voulaient pas. J'ai pas mal de gens dans mon entourage qui ont un métier dans l'informatique, parfaitement faisable à distance, mais qu'on a fait revenir au bureau depuis longtemps: d'abord quelques jours par semaine, puis tout le temps.

    • [^] # Re: Pas si significatif que ça àmha

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Ce n'était pas vraiment imposé (au sens de la loi), mais fortement recommandé.

      Mais ce qui fait qu'au niveau prudhomme ça revenait au même: l'employeur devait motiver le NON télétravail et en cas de problème il était en faute si ce n'était pas appliqué sans bonne raison.

      • [^] # Re: Pas si significatif que ça àmha

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        l'employeur devait motiver le NON télétravail

        Mais ça en fait, c'était déjà le cas si l'employé en faisait la demande, et ça l'est toujours ; c'est même rappelé dans l'article derrière le lien.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.