• # Témoignage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Je pratique la semaine de 4 jours depuis maintenant plus d’un an, et j’en suis pleinement satisfait.

    Après trois mois dans mon entreprise, mal payé, je leur ai laissé le choix entre :
    — augmenter mon salaire de 25 %
    — diminuer mon temps de travail de 20 % (en conservant mon salaire)
    Au niveau du taux horaire c’est équivalent, mais je ne regrette pas qu’on se soit mis d’accord sur le second choix.

    Au bout d’un an à ce régime, je constate que mon efficacité sur 4 jours n’est pas vraiment différente de celle sur 5 jours, mon travail est juste moins dilué.

    Sur 5 jours, j’avais tendance à prendre sur mon temps de travail pour avancer sur des projets libres sur lesquels je bosse et à être très large sur mes temps de pause. Maintenant je dédie presque tout mon temps de travail aux activités de l’entreprise, et j’ai une journée de plus dans un meilleur cadre (chez moi) pour avancer sur mes projets libres.

    En bonus, je suis moins fatigué, moins ronchon, et j’ai le poil plus soyeux ;)

    Bien sûr, j’ai du au début faire face à la jalousie de quelques collègues qui touchaient le même salaire que moi mais en travaillant un jour de plus. Jalousie que j’ai facilement désamorcé en les aidant à négocier des améliorations de leur situation (salaire et/ou temps de travail).
    Le plus dur a été de leur faire comprendre que je ne suis pas dans une situation privilégiée qui m’a permis de négocier un avantage exceptionnel (comme je suis le seul sysadmin de la boîte et le référent technique sur pas mal de sujets, on me voit souvent comme un peu "à part"). Je me suis contenté de demander une amélioration de mes conditions de travail, qu’on m’a accordé tout bêtement parce que cette demande est raisonnable et qu’au final même mes employeurs y gagnent.

    J’imagine que ce ne serait pas aussi facile pour tout le monde, avoir un poste d’administrateur système et développeur PHP dans une petite agence Web (une dizaine d’employés au moment de ma demande) a probablement joué dans les négociations. Mais ce qui est sûr c’est que si on ne demande rien, c’est très rarement de l’entreprise que viendra ce genre de proposition ;)

    • [^] # Re: Témoignage

      Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

      Le problème de la semaine de 4 jours, c'est que je ne moule pas en dehors du boulot.

    • [^] # Re: Témoignage

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      Je pratique la semaine de 4 jours depuis maintenant plus d’un an, et j’en suis pleinement satisfait.

      Moi, je viens de commencer ce mois ci.

      Je prévois de passer plus de temps à étudier des trucs qui me tiennent à coeur.

      J'ai accepté de perdre 20% de salaire mais il était assez élevé au départ.

    • [^] # Re: Témoignage

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Merci pour ce témoignage, je me tâtais aussi pour faire ça (mais pour le moment je ramasse un maximum d'argent pour ma famille :P).

      Mon rêve c'est la semaine de 4 jours en télétravail. On verra ce que ça donne !

  • # Sur la durée

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

    C'est vachement séduisant, mais je me demande quand-même si sur la durée le constat (productivité égale) tiens. Admettons que la semaine de 4 jours devienne la norme, est-ce que au bout d'un moment on aura pas les mêmes réflexes que sur la semaine de 5 jours ? « ah c'est bon j'ai 4 jours devant moi, j'ai le temps, je peux prendre le temps d'aller taper la discut à la machine à café… » Puis le moment venu de se dire « en fait en 3 jours je serais tout aussi productif que sur 4 jours si je rogne sur mes moments de détente, ce serait bien une semaine de 3 jours ».

    • [^] # Re: Sur la durée

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 21/02/19 à 17:33.

      Je pense que ça dépend de la manière dont on organise la semaine en question.

      Pour ma part, c’est le mercredi que j’ai décidé de libérer. La vraie différence dans mon emploi du temps n’est pas que je suis passé de 5 jours de boulot par semaine à 4 jours, mais de 5 jours de boulot d’affilée à 2.
      Ce changement est vraiment majeur : quand je me dis pendant que je suis au boulot qu’en fait j’aimerais bien avancer sur tel ou tel truc de mes projets perso, je ne me dis plus qu’il faut que je le fasse maintenant ou que j’attende le week-end. À la place, je sais que j’aurai la possibilité de le faire dans un meilleur cadre le lendemain ou le surlendemain.

      Avec cette modification de mon organisation, le passage à une semaine de 3 jours aurait un impact beaucoup plus faible que le passage de 5 jours à 4 jours que j’ai déjà effectué.

      Bien entendu, tout ça ne tient plus pour ceux qui viseraient plutôt un long week-end en prenant pour eux le lundi ou le vendredi (ce que ma boîte s’attendait à ce que je choisisse).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.