• # oui mais non

    Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 21 juin 2024 à 09:08.

    Bref, il y a tout ce qu'il faut pour créer son propre cloud musical, comme Spotify, mais à soi !

    Le titre de l'article est très bien, factuel (l'article lui-même aussi, d'ailleurs). La phrase ci-dessus, en revanche, n'est pas correcte.

    Il y a sans doute tout pour créer son propre cloud musical mais "comme Spotify" (/Deezer/etc…), non ! La différence entre quelques milliers de titres et quelques millions est objectivement énorme. Que les raisons invoquées lui paraissent suffisantes pour passer outre cette différence est un choix personnel bien argumenté mais ne change pas ce fait. Il ne décrit pas une alternative à Spotify, il décrit un autre type d'accès à la musique, avec ses propres avantages et inconvénients.

    Deezer ? Pas d'application pour Linux… On ne s'attarde pas, NEXT ! Spotify ? Une application pour Linux est dispo, OK let's go !

    Personnellement, sous Linux, je préfère une interface web plutôt qu'une application et en l'occurrence Deezer en a une (mais peut-être que ce n'était pas encore le cas quand il a fait son choix).

    • [^] # Re: oui mais non

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Le titre de l'article est très bien, factuel (l'article lui-même aussi, d'ailleurs). La phrase ci-dessus, en revanche, n'est pas correcte.

      J'ai rajouté cette phrase vers minuit juste avant de publier l'article. J'avais surtout en tête que c'était une solution cloud, qui s'utilisait de la même manière que Spotify : des applications pour toutes les plateformes donnant accès à sa musique de partout. Il est vrai que je n'avais pas considéré le catalogue quand j'ai écrit ça. 😅️

      Personnellement, sous Linux, je préfère une interface web plutôt qu'une application et en l'occurrence Deezer en a une (mais peut-être que ce n'était pas encore le cas quand il a fait son choix).

      À l'époque Deezer n'avait pas d'app pour Linux et moi je voulais une application pour avoir une intégration avec mon environnement de bureau (MPRIS2 tout ça). Aujourd'hui les navigateurs Web fournissent des APIs pour ça mais à l'époque ça n'existait pas.

      D'ailleurs fait amusant, il y a quelques années j'avais aidé un collègue à bricoler une application Electron qui utilisait l'interface Web de Deezer, mais dans laquelle on injectait du JS custom pour faire le pont avec l'API MPRIS2 histoire que ça s'intègre à son environnement de bureau sous Linux. 😅️

  • # Aparté significatif

    Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 21 juin 2024 à 09:27.

    Alors que j'étais censé bosser sur l'optimisation de la génération des miniatures de mon instance Nextcloud

    N'hésite pas à écrire là dessus. D'ailleurs je me suis abonné à ton flux RSS, pour l'occasion. Il a l'air sympa ton blog, faut vraiment que je m'y mette.

    Sinon perso la gestion de la musique c'est chaotique (comme ce commentaire, du coup j'ai rajouté des titres pour le rendre plus digeste). C'est grosso modo quelques dossiers que je synchronise un peu quand j'y pense entre essentiellement deux ordinateurs (l'ordi du boulot, et l'ordi perso). Et je lis ça avec Clémentine.

    Clémentine

    Je ne suis pas attaché à Clémentine mais à un ensemble de fonctionnalités qui est loin d'être partout, et en particulier la programmation d'une file d'attente distincte de la liste de lecture qu'on peut réorganiser, pas d'approche obligatoire en bibliothèque, et (c'est un plus) pouvoir ouvrir plusieurs listes de lectures en parallèle. Le fondu entre deux morceaux est appréciable.

    Nextcloud Music

    Je ne peux pas me résoudre à streamer, mais je jetterai un oeil à Nextcloud Music (je ne connaissais pas, merci pour le partage - comme d'habitude, Nextcloud ça fait le café) : j'ai déjà une instance Nextcloud (hébergée chez moi), je pourrais m'en servir pour la synchro de la musique maintenant que je ne suis plus si limité en stockage dessus, et pourquoi pas avoir une interface pratique pour les rares fois où je n'ai pas mon ordi chez moi.

    Étiquetage dans les attributs étendus

    Cependant, j'ai commencé à tagger les morceaux avec dolphin pour les classer en fonction de leur cas d'utilisation (en fond pour une soirée, à exclure quand telle personne est là, etc) et faudra que je vérifie que la synchro Nextcloud garde ces tags : j'ai découvert à mon grand bonheur que dolphin stocke les tags dans les attributs étendus des fichiers, donc c'est facile de lister les fichiers en fonction des tags à l'aide de getfattr, ou des choses comme fselect. Ce serait chouette d'avoir une belle interface pour ça cependant.

    • [^] # Re: Aparté significatif

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      N'hésite pas à écrire là dessus. D'ailleurs je me suis abonné à ton flux RSS, pour l'occasion. Il a l'air sympa ton blog, faut vraiment que je m'y mette.

      Oui c'est prévu que j'en fasse un article. Je m'étais motivé à me lancer sur le sujet suite à une conférence de PYG de Framasoft dans laquelle il avait évoqué le nom de l'outil pour mettre ça en place. Par contre vu tous les articles que j'ai à écrire, je ne sais pas quand je vais m'y remettre ! 😅️

      Clémentine

      J'ai essayé d'utiliser Clementine pour me connecter à mon cloud sur un Netbook trop limité pour faire tourner Sonixd. Au final ça ne m'a pas convenu car il n'intègre pas vraiment les musiques du plugin Subsonic à sa bibliothèque, on sent que ça reste bien séparé. Au final pour le Netbook je me suis tourné vers Supersonic qui est très basique mais léger et avec une ergonomie qui me convient mieux.

      en particulier la programmation d'une file d'attente distincte de la liste de lecture qu'on peut réorganiser,

      Je suis pas 100% sûr d'avoir compris, mais il me semble que c'est aussi la manière de fonctionner de Sonixd et de Power Ampache 2. On peut rajouter des morceaux "à la volée" dans la file d'attente, sans que ça ne modifie de playlist.

      Le fondu entre deux morceaux est appréciable.

      La fonctionnalité est bien présente dans Sonixd, par contre elle semble absente dans Power Ampache 2 (mais comme il est en plein développement, ça arrivera peut-être prochainement).

      Nextvloud Music

      Je ne peux pas me résoudre à streamer,

      Au final c'est assez pratique d'avoir tout sur un serveur. Surtout quand les clients disposent de mode "hors ligne" qui permet de quand même accéder à une partie de sa bibliothèque quand on a pas de réseau. :)

      Étiquetage dans les attributs étendus

      dolphin stocke les tags dans les attributs étendus des fichiers

      Si c'est dans le filesystem, ça ne sera pas transféré à Nextcloud. Il faut tagger directement dans les métadonnées du fichier audio. Il existe des outils très bien pour automatiser ça : la basse de donnée MusicBrainz (https://musicbrainz.org/) et le logiciel Picard qui permet de tagger les musiques en exploitant la db de MusicBrainz.

      • [^] # Re: Aparté significatif

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        Nextvloud Music

        Je ne peux pas me résoudre à streamer,

        Au final c'est assez pratique d'avoir tout sur un serveur. Surtout quand les clients disposent de mode "hors ligne" qui permet de quand même accéder à une partie de sa bibliothèque quand on a pas de réseau. :)

        Je suis dans le même cas, j'évite au maximum de streamer.

        Quelles applications disposant d'un mode hors lignes utilises tu ?

        Personnellement, RiMusic pour toutes les musiques trouvable "en ligne": rien à redire ça fait le boulot. Et j'ai testé pendant quelque temps Funkwhale avec son application mobile, là par contre quelque problème, l'application se bloque sans que je comprenne pourquoi. Il est compliqué de faire la différence entre la différence de musique en local et celle que j'ai sur mon serveur Nextcloud. Et si je me souviens bien on ne peux pas avoir plus de 5Go en local.

        Bref pour la musique sur smartphone en local, j'ai pas encore trouvé mieux que télécharger la musique avec l'application Nextcloud et la lire avec vlc. Seul petit problème, impossible d'avoir de classement ou de taguer des morceaux comme "favoris".

        • [^] # Re: Aparté significatif

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          mince, c'était plutôt raphj à que je répondais; pour FLOZz c'est indiqué dans l'article : Power Ampache 2

          Je vais d'ailleur tester Power Ampache 2, merci.

  • # Félicitations

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

    Ce genre de journal me fait toujours envie… et puis je songe à l'administration et je passe à autre chose. Ces 20 dernières années j'ai auto-hébergé quantité de trucs, de Exim/Dovecot à Ampache en passant par Wordpress, Redmine, Owncloud, OpenFire… Mais aujourd'hui ça me saoule d'administrer tout ça, gérer les montées de version, etc. Je garde mon Redmine parce que c'est ma mémoire numérique mais pour le reste je quitte. Bref je suis un peu jaloux de ceux qui continuent. Félicitations.

    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Je suis un peu dans le même état d'esprit que toi. Avant j'autohébergerais plein de services, mais depuis quelques années j'ai tendance à tout regrouper sur Nextcloud pour limiter la maintenance. Aujourd'hui il ne me reste plus que Nextcloud, Wallabag et un Matomo. J'ai également mes sites, mais pour la plupart c'est des sites statiques donc ça ne demande pas trop de travail.

      C'est la raison qui m'a fait choisir Nextcloud Music plutôt que Ampache/Subsonic/Funkwhale/Jellyfin : c'est juste une app Nextcloud, ça ne rajoute pas vraiment de travail pour maintenir le service. :)

    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      Pareil, avant j'avais un VPS que j'administrais. Maintenant j'ai un Nextcloud chez Zaclys, et un Synology à la maison. Le synology a pleins d'appli, j'ai celle pour les photos et celle pour la musique ça juste marche.
      Bon par contre Synology ça pu c'est pas libre je crois.

      • [^] # Re: Félicitations

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Ouais Synology c'est pas libre, mais ça a quand même l'avantage d'être assez ouvert : on peut accéder au système dessous en root et tout :)

        J'en ai un aussi car j'avais plus la place de mettre un serveur chez moi. Par contre je m'en sers que de stockage et de serveur de backup (BorgBackup via SSH).

    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3 (+1/-0).

      J'utilise Docker avec Watchtower, ce qui permet aux conteneurs de se mettre à jour automatiquement. Actuellement, j'utilise gonic comme serveur dans un conteneur Docker à la place de Subsonic. Il se met régulièrement à jour tout seul, et je n'ai jamais eu besoin de m'en occuper (à part pour y charger de la musique).

      Pour la partie lecteur, j'utilise Airsonic, que j'héberge également dans un conteneur Docker. Sur mon smartphone, j'utilise Ultrasonic, qui me convient très bien et permet même de télécharger automatiquement la musique en local

    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Mais aujourd'hui ça me saoule d'administrer tout ça, gérer les montées de version, etc.

      Je peux comprendre.
      Avant de passer à des solutions propriétaires, regarde Yunohost.
      Je l'utilise depuis des années sans aucun problèmes.
      Les mises à jours sont basées sont de deux types, les mises à jours Debian/Yunohost gérées avec apt et les mises à jours des applications que tu installes gérées par yunohost.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.