• # Votre Debian est cassée ?

    Posté par . Évalué à -9.

    Changez de distrib !
    • [^] # Re: Votre Debian est cassée ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Erreur grave.
      Casser sa distribution et la réparée est le meilleur moyen pour devenir un "guru" et sur toute les distributions (ben oui, toutes les distributions sont "cassables").
    • [^] # Re: Votre Debian est cassée ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Pour compléter ce que dit IsNotGood, une Debian non-stable (i.e. testing ou unstable) peut facilement casser, c'est bien pour ça qu'elle est non-stable. En principe si on l'utilise c'est pour remonter les bugs.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Mieux vaut prévenir que guérrir

    Posté par . Évalué à 3.

    Et pour prévenir : aptitude install apt-listbugs apt-listchanges
    • [^] # Re: Mieux vaut prévenir que guérrir

      Posté par . Évalué à 1.

      oui mais malheureusement, les bugs listés sont parfois pas très intéressants pour un "simple utilisateur" : si j'utilise une telle liste, c'est pour savoir si par exemple une dépendance n'est pas encore packagée et que le logiciel sera complètement inutilisable. Là au contraire une fois on peut lire dans "bug de gravité 'serious' pour gcc : non-free man page.". Franchement, pour un bug de gravité "serious", on s'attend plutôt à ce que gcc ne compile plus rien, là c'est plutôt anecdotique, et cela n'empêche pas d'utiliser le logiciel.
      ex :
      http://www.mail-archive.com/debian-bugs-dist@lists.debian.or(...)
      https://bugs.launchpad.net/debian/+source/sed/+bug/10364

      le pire, c'est que c'est souvent du même tonneau, en tout cas malgré les nombreux bugs "serious" pour lesquel j'ai quand même installé le paquet, je n'ai jamais été bloqué.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.