• # Hypothèses

    Posté par  . Évalué à 10.

    C'est a priori à cause de ses positions politiques. Le développeur de Notepad++ est connu pour cela, l'article le résume bien.

    Je ne sais pas pourquoi, j'ai de l'empathie pour ce genre de comportement. Pas la censure, hein, mais utiliser sa notoriété pour défendre des causes. Et du coup, on se pose toujours la question de mélanger logiciel et politique, mais j'ai l'impression qu'on se la pose moins quand il s'agit d'acteurs célèbres. Bref, je m'égare.

    • [^] # Re: Hypothèses

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Je ne sais pas pourquoi, j'ai de l'empathie pour ce genre de comportement. Pas la censure, hein, mais utiliser sa notoriété pour défendre des causes. Et du coup, on se pose toujours la question de mélanger logiciel et politique, mais j'ai l'impression qu'on se la pose moins quand il s'agit d'acteurs célèbres. Bref, je m'égare.

      Moi je pense que c'est tout l'inverse. On l'a vu avec le débat du retrait de la blague sur l'avortement de la fonction C abort sur la mailing list de glibc. On créé de la polémique, du débat et des flamewars inutiles.

      Les opinions sont subjectives et devraient restent à la discrétion de leur auteurs. Si j'utilise un logiciel je n'ai pas envie de soutenir des idées qui ne sont pas forcément les miennes.

      C'est aussi pour ça que je préfère qu'un développeur utilise son compte de son réseau social préféré pour exprimer ses opinions plutôt que la tribune de son logiciel.

      git is great because linus did it, mercurial is better because he didn't

      • [^] # Re: Hypothèses

        Posté par  . Évalué à 5.

        Moi je pense que c'est tout l'inverse. On l'a vu avec le débat du retrait de la blague sur l'avortement de la fonction C abort sur la mailing list de glibc. On créé de la polémique, du débat et des flamewars inutiles.

        Je vois tout de même une grande différence entre tenter de pousser ses idées via son logiciel (si vous votez FN, désinstallez mon logiciel) et ce qui relève de la politique interne d'un logiciel. À partir du moment où tu collabore au sein d'un projet tu as de la politique par construction et affirmer que c'est inutile est une position politique. On ne peux pas vouloir travailler ensemble et chercher à occulter tout ce qui concerne le vivre ensemble.

        Je comprends que comme ce n'est pas directement du code/test/documentation ça paraît de la perte de temps, mais c'est comme les tests, on perds plus de temps en essayant de faire diversion qu'en faisant un choix et en avançant. Même si évidement un choix peut avoir des conséquences et doit être assumé. Mais c'est aussi le cas avec des choix techniques comme quand Debian a choisi systemd et que Devuan a était créé pour l'occasion.

        https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

      • [^] # Re: Hypothèses

        Posté par  . Évalué à 6.

        Si j'utilise un logiciel je n'ai pas envie de soutenir des idées qui ne sont pas forcément les miennes.

        L'auteur du logiciel l'affiche dans l'article de blog associé. Lors de l'utilisation de Notepad++ ce n'est pas affiché.

        Dans ce cas-là, je ne vois pas de lien de soutien entre l'utilisation du logiciel et le soutien aux idées de l'auteur. Il n'y a pas de transfert d'argent, de transfert de pouvoir, ni de transfert de crédibilité. L'auteur ne sait pas qui utilise son logiciel, et ne peut pas en tirer un quelconque avantage pour la propagation de ses idées.

        Je dirais même qu'il me semble qu'on a le droit d'utiliser un produit pour ses qualités intrinsèques, et non pas pour (ou contre) les idées de ses auteurs. Je parle des idées, pas de la manière dont le produit a été fait (par exemple en utilisant certaines formes d'esclavage moderne lors de la confection).

        Au risque de me répéter, le choix d'une licence pour son logiciel est déjà un acte politique en soi. Le choix de la GPL va à l'encontre de beaucoup de règles culturelles et de lois qui sacralisent la propriété privée.

        • [^] # Re: Hypothèses

          Posté par  . Évalué à 2.

          Dans ce cas-là, je ne vois pas de lien de soutien entre l'utilisation du logiciel et le soutien aux idées de l'auteur.

          Pourquoi est-ce qu'on entends parler de lui à chaque fois qu'il poste un tweet colérique ? C'est la popularité de son logiciel qui lui donne cette tribune. Donc oui en utilisant son logiciel tu contribue à sa tribune. Même si tu n'est pas au courant de ses positions d'ailleurs.

          On peut dire la même chose de Linus Torvalds dont on reprend tous ses coups de gueules. On parle moins de ceux de Theo De Raadt par exemple.

          https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

          • [^] # Re: Hypothèses

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            On peut dire la même chose de Linus Torvalds dont on reprend tous ses coups de gueules. On parle moins de ceux de Theo De Raadt par exemple.

            C'est quand même différent. Linus et Theo sont des personnes brutes de fonderie avec lesquelles ce n'est pas toujours facile de collaborer mais ils ne représentent pas leur opinions au sein de leur projets.

            À l'inverse de notepad++ qui utilisait un logo de gilet jaune, affichait « je suis charlie », etc.

            git is great because linus did it, mercurial is better because he didn't

            • [^] # Re: Hypothèses

              Posté par  . Évalué à 3.

              Tu dira ça à Tux qui s'est honteusement fait voler la vedette par Tuz ! :)

              https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/y-en-a-marre-de-ce-gros-troll

            • [^] # Re: Hypothèses

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

              Tout est politique, choisir de faire de l'open-source/libre ou pas, c'est un choix politique. Choisir de ne pas prendre position sur un sujet, ou de ne pas l'exprimer, c'est un choix politique qui va potentiellement avantager l'un des camps. Dire qu'on ne devrait pas exprimer ses opinions politiques à travers un logiciel, c'est aussi un choix politique, en faveur du status-quo.

            • [^] # Re: Hypothèses

              Posté par  . Évalué à 4.

              mais ils ne représentent pas leur opinions au sein de leur projets.

              Si. C’est pas parce qu’il ne le font pas directement comme le développeur de Notepad++ qu’ils ne le font pas du tout.

              Créer une communauté qui n’est pas accueillante (par peur de se faire publiquement insulter par exemple), choisir de ne pas vouloir mettre en place de code de conduite (et d’en être fier), choisir de faire du gatekeeping (on utilise CVS parce qu’on est PURE et barbus), tout ça c’est de la politique.

              OpenBSD est l’exemple typique d’un projet ultra-politique.

  • # Normal

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Il ne tourne pas sous linux, cet OS de communistes !

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.