• # L'ancienne interface est cachée derrière une option

    Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 03/06/21 à 06:47.

    Ce lien semble prendre le meilleur des deux mondes entre l'ancienne interface (Firefox 88) et la nouvelle (Firefox 89). Vous pourriez préférer installer la solution présentée.

    Cependant, si l'ancienne interface vous satisfait, il vous suffit de passer l'option browser.proton.enabled à false dans about.config (jusqu'à ce qu'elle ne soit plus proposée). C'est probablement plus simple à mettre en place.

    • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

      Posté par  . Évalué à 8 (+7/-1).

      Ce qui est marrant c'est que l'ancienne interface est toujours la précédente. Donc l'actuelle sera considérée comme la meilleure quand elle aura été remplacée par une nouvelle.

      • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

        Tellement vrai, c'est comme quand les gens disent que "oula tel distro a des vieux trucs, c'est pas bien", alors que les logiciels n'ont pas changés du tout, c'était les softs "trobien" de la génération précédente :)

      • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

        Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 03/06/21 à 20:36.

        Ah ah. C'est certainement vrai pour beaucoup de gens, mais pas pour moi. Pour Firefox, j'ai globalement aimé toutes les évolutions (en particulier sur les onglets) ; je trouve que l'interface s'est beaucoup affinée, progressivement, au fil du temps. Et donc la nouvelle interface était quasi systématiquement meilleure pour moi que l'ancienne. Sauf :

        • la disparition, par défaut, du champ de recherche mais c'était facile à rétablir et je dois avouer que la barre d'adresse est maintenant tellement bonne pour distinguer les recherches des URL que la barre d'adresse ne me sert quasi plus (ce qui n'était pas le cas au moment de ce changement). J'ai laissé les suggestions dans la barre de recherche et pas dans la barre d'adresse (pour la confidentialité), mais les suggestions de Duck Duck Go ne sont pas ouf de toute façon donc rien ne m'invite à continuer à utiliser la barre de recherche.
        • les espaces autour de la barre d'adresse qui bouffent de la place utile pour rien (éviter les interface trop denses, bla bla, oui ok. Franchement, la population générale s'en sort très bien avec Chrome qui n'a pas ces espaces). Mais bon, ça s'enlève facilement.
        • récemment la barre d'adresse qui grossit. Je m'y suis habitué donc ça ne me perturbe plus, mais je trouve ça toujours autant inutile, et surtout, inutilement différent du reste du monde.
        • la sélection de l'adresse entière au clic. Je m'y suis fait et c'est rentré dans mes muscles, mais on ne peut pas dire que j'y gagne en efficacité. C'est mieux pour la plupart des gens cela dit, on est probablement peu à bidouiller les adresses. Je n'aime pas trop ce changement, mais je pense que je suis pour. Je regrette la disparition de la possibilité de le désactiver.
        • Ces nouveaux onglets

        L'évolution des onglets dans les navigateurs est intéressante à suivre :

        • Firefox < 4 avait des onglets "plutôt" carrés, ceux des interfaces de l'époque. Ceux de Windows 95-2000, quoi, avec cette mise en relief qui utilisait cette astuce très intelligente qui jouait avec la couleur bordures.
        • Ensuite avec Firefox 4, on a eu des onglets ronds, parce que rond c'est joli (et les gens usaient et abusaient de (-moz-)border-radius à l'époque, et simulaient border-radius à grands coups de soupes de s avec des arrières-plan de png transparents quand ce n'était pas possible d'utiliser border-radius). Et j'ai plutôt apprécié ce changement, je trouvais le nouveau look rafraîchissant.
        • Chrome est arrivé avec ses onglets trapézoïdales que j'ai trouvé super élégants.
        • Ensuite retour des onglets carrés dans Firefox. Au final, avec le flat design surtout présent dans Windows et les produits microsoft, tout était à nouveau carré et Firefox a suivi. Perso, pas fan du Flat Design mais j'ai beaucoup aimé ce changement. C'était une espèce de retour en arrière, mais entre temps, l'apparence de Firefox s'était beaucoup affinée et ça faisait toute la différence.
        • Et là, v'là-t-y pas qu'en septembre 2018 Chrome abandonne ses onglets pour des onglets arrondis, le faisant ressembler à une vieille version de Firefox avec ses onglets encore arrondis. Je trouvais les onglets trapézoïdales bien plus fins en apparence, mais bon je n'utilise pas Chrome donc je m'en fiche un peu, et c'est surtout une question de goût, je n'ai pas d'argument raisonnable contre ce changement. J'ai un petit argument pour : ces onglets trapézoïdales, c'était une particularité qu'on ne retrouvait nul part ailleurs. En fait ils sont quand même très bien ces nouveaux onglets, et ils gardent une courbe très élégante avec un arrondi en bas qui leur donne un aspect quand même bien travaillés et raffinés.
        • Et là avec Firefox 89, on a ces onglets complètement séparés de la barre d'outils, dont je n'arrive pas à me faire l'avocat du diable.

        Bref, l'onglet, un élément central du navigateur qui inspire les designers et qui subit des changements plus ou moins gratuits, plus ou moins constamment. Alors peut-être que c'est pour rester dans l'ère du temps, dans un monde où les interfaces suivent des modes plus ou moins cycliques, et je veux bien croire que l'ajout puis la suppression d'arrondis dans les onglets de Firefox ainsi que le remplacement des onglets trapézoïdales dans Chrome s'inscrivent dans ces modes (je ne dis pas ça de façon péjorative, il y a des changements que j'ai aimés… dans les deux sens !!). Par contre, pour les nouveaux onglets de Firefox, je ne vois pas. Je ne trouve pas à quoi ça peut ressembler à part des boutons, et c'en n'est pas.

        Les interfaces graphiques, ça parle un langage commun. Un bouton ça ressemble toujours plus ou moins à la même chose, un menu hamburger, un champ de texte, le bouton "fermer la fenêtre" et les onglets aussi. Ils ont un look similaire partout et c'est pour ça qu'on sait les utiliser et les reconnaître dans une nouvelle interface.

        Si tu décides que dans ton logiciel, tel élément va avoir un look distinctif, tu prends le risque de ne pas être bien compris, ou de surprendre, ou de déclencher toutes les réactions autour de la résistance au changement, ou de produire les ressentis divers et variés que tu peux ressentir quand on est perdu, ou qu'on nous parle une langue qu'on comprend bien mais avec un accent ou un argot difficile à comprendre, voire une langue qu'on a déjà du mal à bien comprendre et en plus qui change pour les moins à l'aise en informatique d'entre nous.

        Faire ça, ça peut permettre d'introduire du nouveau vocabulaire dans cette langue, mais franchement, tu as intérêt d'avoir de bonnes raisons de le faire (il faut que ça vaille le coup, puisque ça a un coût non négligeable), surtout quand ton public est aussi large que celui de Firefox, et il ne me semble pas que Firefox soit dans une position de faire des révolutions dans le domaine.

        Heureusement, la plupart des gens habitués aux navigateurs vont reconnaître ces onglets parce qu'il n'y a pas de changement de paradigme (ça fonctionne pareil qu'avant), les onglets se comportent pareil et sont à la même place qu'avant. Il y a plein de gens qui aiment ce changement (on en trouve pas mal en lisant les commentaires des articles sur le web), mais j'ai peur que des gens quittent Firefox ou ne l'adopte à cause de ces onglets bizarres (simplement parce qu'ils ne se sentent pas chez eux, puisqu'on leur parle une langue étrangère) et je crois que c'est ce qui me gène le plus, avec cette perte objective de place pour le contenu, or, la tâche principale d'un navigateur, c'est d'afficher ce contenu avant tout (et s'effacer derrière).

        Ce changement présente à mon avis tous ces inconvénients sans avantage clair, quoi que peut en dire la vidéo creuse qui le présente.

        • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          récemment la barre d'adresse qui grossit. Je m'y suis habitué donc ça ne me perturbe plus, mais je trouve ça toujours autant inutile, et surtout, inutilement différent du reste du monde

          En fait je retire ça, Chrome le fait aussi (maintenant ?). Donc c'est la norme.

      • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Après faut quand même reconnaître que certains changements modernes sont idiots (et je ne parle pas que de Firefox).

        Par exemple l'accès à l'historique.
        Si j'accède par le menu traditionnel, j'ai :
        (- touche Alt pour afficher le menu si il est caché, ce qui est le cas par défaut)
        - appui de bouton sur Historique
        - glisser jusqu'à fenêtre fermées récemment (par exemple)
        - glisser sur ce que je veux ouvrir, et lâcher le bouton

        Avec le menu burger :
        - appui sur le menu puis lâcher le bouton
        - déplacer la souris jusqu'à historique, puis appuyer/relâcher le bouton
        - remonter la souris jusqu'à fenêtres fermées récemment, puis appuyer/relâcher
        - aller sur la fenêtre que je veux ouvrir, puis appuyer/relâcher

        On est sur quatre clics contre un seul sur un menu traditionnel.
        Et je ne parle pas de la distance parcourue par le curseur : un sous-menu est à accès direct, alors que là c'est tout le menu qui est remplacé par le contenu du sous-menu. Donc si le sous-menu est pas très fourni mais que son sélecteur est vers le bas du menu principal (Aide par exemple), on augmente considérablement la distance parcourue.
        Au moins le menu burger, à l'inverse de ce que son nom pourrait impliquer, va faire maigrir en forçant à faire plus d'efforts à la souris… :)

        • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

          Je pense que pour beaucoup de gens, la procédure avec le menu burger est bien plus facile. En particulier quand tu utilises un touchpad. Je trouve que cliquer 4 fois est moins fatigant que se déplacer dans un menu en faisant bien attention de ne pas relâcher le bouton de la souris et de ne pas laisser le pointeur sortir de la liste pour qu'elle ne se referme pas. Avec le menu burger les sous-menus restent ouverts, même si le pointeur part à l'autre bout de l'écran.

          • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

            Posté par  . Évalué à 0 (+0/-0).

            C'est également le cas pour les menus classiques, un clic/relache sur le menu le laisse ouvert. Et les sous-menus s'ouvrent au survol.

            Et c'est comme ça depuis aussi loin que je me souvienne pour toutes les applications (KDE et Windows), mais je peux me tromper :).

        • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 05/06/21 à 08:02.

          Sinon SHIFT + CTRL + H, puis flèche bas/haut , puis Entrée ou CTRL+Entrée.

          0 clics et en plus il y a bien plus d'entrées.

    • [^] # Re: L'ancienne interface est cachée derrière une option

      Posté par  . Évalué à -1 (+2/-4).

      'browser.proton.enabled false' dans about.config ne redonne pas les fonctionnalités des versions 88 et esr. La barre bleue de l'onglet actif a disparu et pire, on a le droit à un surlignage blanc sur blanc. A croire que l'équipe Mozilla fait tout pour perdre des utilisateurs :(

  • # Critique de changements ...

    Posté par  . Évalué à -1 (+0/-2).

    A ceux qui critiquent firefox pour ses changements (pour bonne ou mauvaise raison, peu importe). Que pensez-vous de ceux qui critiquent systemd et le choix qu'ont fait certaines distribution d'y basculer ? Etes-vous parmi ceux qui critiquent les gens qui ne l'ont pas accepté à cause de la "résistance au changement ?"

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.