Journal Recherche du 'Freelance en informatique' mini-howto !

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
10
jan.
2005
Étant au chômage depuis quelques mois déjà, on me propose un poste de développeur. Ce poste consistera au remplacement d'un poste existant mais pour faire la chose en douceur l'entreprise va laisser cohabité les deux développeurs jusqu'a ce la transition soit faite.

Seulement l'entreprise voudrais que pendant la transition je sois freelance. Sans parler du fait que je ne vois pas forcément le pourquoi de la méthode (avantages financiers pour l'entreprise sans doutes), j'aimerais tenter l'aventure non seulement car j'ai envie/besoin de travailler et que le poste est intéressant.

D'après ce que j'ai compris, après cette transition le poste devrait être régularisé en un CDI "normal".

Après quelques recherches sur le net sur les freelances, j'ai glaner quelques informations mais j'ai pas l'impression d'avoir l'essentiel alors je me tourne vers toi journal.

Comment deviens t'on freelance ? il me reste des questions auquelles j'aimerais avoir des réponses avant de me lancer alors je les pose ici dans l'espoir que ceux qui ont les réponses me fassent partager leur savoir, ou même mieux que certains freelances en informatique qui lisent ce site puissent me conseiller sur les "pièges" cachés et sur les erreurs à éviter.

Voici mes quelques questions :

- existe t-il des organismes d'aide pour devenir freelance ?
- en combien de temps (minimum) peut on devenir freelance ?
- quel le coût de départ ? (j'au cru lire une formation avec la chambre de commerce d'une semaine à 150 euros)
- si je n'ai plus de contrat, toucherais-je tout de même l'assurance chômage ? (je fais peut être l'amalgame entre freelance et patron d'une micro-entreprise et comme le chômage pour les patrons n'est pas courant, je me pose des questions!)
- faut avoir un comptable ? (ça coûte cher ?) est ce qu'un copain comptable peut faire notre comptabilité ?
- est il plus intéressant de passer par une entreprise de portage salarial ? si oui quel est en général le pourcentage qu'elle se prend ?

Merci d'avance à tous pour vos réponses.

M.
  • # independant

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Si tu etais en Belgique (ce que tu es peut-etre apres tout...) je te dirai que tu dois te mettre comme independant.

    Si tu n'as pas d'investissements, ca ne coute pas tres cher, c'est surtout de la paperasse:
    - un numero de TVA (histoire de la recuperer et de la payer)
    - un numero de registre de commerce (pour informer l'etat que tu bosses)
    - des cotisations sociales (ben oui, c'est pas gratuit ca)
    - une ou deux assurances diverses.

    Ta region ou ton departement doit surement venir en aide aux gens qui veulent etre soutenu.
    A priori, je dirais en une semaine quinze jours
    Pour le cout de depart, il est minime, ce sont des couts de fonctionnement (qui sont neanmoins fixes) que tu devras supporter
    Pour le chomage, je ne me rappelle plus bien mais il faut y faire gaffe parce que je me rappelle qu'il y a des subtilites.
    Tu peux faire ta compta mais c'est cool d'etre aide (hesite pas a demander a ton controleur (si tu fraudes pas))
    aucune idee pour la derniere question
  • # Livre

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Salut !

    Je suis justement entrain d'étudier ce projet.
    Il y a un livre qui pourra sûrement répondre à tes questions : "S'installer à son compte - Créer et développer son entreprise - Le statut du travailleur indépendant" des éditions Delmas. Il est écrit sous forme de questions/réponses.
  • # Entrepreneur Howto

    Posté par  . Évalué à 1.

    L'entrepreneur Howto répond à certaine de tes questions (freelance=entreprise individuelle). Voir : http://www.linux-france.org/article/pro/entrepreneur-howto/00_howto(...) [fr]..
  • # hum

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Hum c'est peut-être aussi une combine pour ne pas s'engager auprès de toi et effectivement avoir quelques avantages financiers. Demande-leur clairement pourquoi ils font cela, car si ils cherchent à t'engager, la période d'essai, de 3 mois, est la méthode normale pour tester si un nouvel employé convient bien au poste.

    Même si tu es au chômage et a besoin de travailler, il ne faut pas oublier que l'entreprise en face n'est pas un enfant de choeur, elle a besoin de tes compétences pour gagner de l'argent, elle ne t'embauche pas pour le plaisir ; en conséquence, il ne faut pas forcément tout accepter à toutes conditions, chercher à négocier et voir ce qui se cache derrière.
    • [^] # Re: hum

      Posté par  . Évalué à 2.

      Ce que te propose cette entreprise est complètement illégal... Le statut d'indépendant impose qu'il n'y ait pas de lien de subordination avec une entreprise (si t'es indep il te faut plusieurs clients obligatoirement).

      Donc ils te proposent ça pour économiser au niveau des charges d'une part et au niveau de plusieurs contraintes sur les droits des salariés. A toi de voir si tu en profite pour t'inscrire quand même et essayer plus tard d'avoir d'autres clients, mais dans ce cas tu dois négocier une augmentation substentielle, de l'ordre du double, qui te paiera tes charges et frais divers (pour eux ça restera benef quand même).

      Le portage est également illégal même si c'est toléré... (voir les forums de droits pour plus de détails)

      A part ça... Pour s'inscrire il suffit de remplir un formulaire à l'urssaf (l'inscription est immédiate), les cotisations sont proportionelles avec un minimum de l'ordre de 2500 euros/an. Pas besoin de comptable, la gestion est très simple.
  • # Portage salariale

    Posté par  . Évalué à 1.

    Le portage salariale est le plus intéressant dans ces cas la :
    pas de paperasseries administratives, du fixe (tant que l'on a des contrats), des formations, des avantages sociaux (faibles, mais existant).
    Il faut donc facturer à l'entreprise pour laquelle tu bosses par le biais de la boite de portage, qui prendra 50% sur le montant facturé. Le reste te sera versé en salaire.
    Une entreprise de portage est une "annexe" (pas vraiment, mais je trouve pas le mot) de l'ANPE.

    Si tu veux plus d'infos, je peux te retrouver l'URL de la boite de Portage que j'ai utilisé
    • [^] # Re: Portage salariale

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Tu peux acheter "l'entreprise" de ce mois ci qui a un dossier dessus.
    • [^] # Re: Portage salariale

      Posté par  . Évalué à 1.

      Faut arrêter de croire qu'on est noyé de papasseries et de charges en créant sa boite, je ne suis pas sûr qu'il y en ait moins en passant par une société de portage... Y a un formulaire à remplir pour s'inscrire en indep et ensuite, jusqu'à 27000 euros/an de recettes y a une seule case à remplir par an pour déclarer ses revenus. Si on gagne plus c'est un poil plus compliqué, mais rien de bien méchant tant qu'on n'a pas de salarié.

      50% sur le montant facturé c'est également énorme, car je suppose qu'ils te payent tes charges mais pas tes frais... Hors en indep (comme en salarié) la plupart des charges sont payées sur les bénéfices, donc après déductions des frais. Autant faire de l'intérim...
  • # Risques

    Posté par  . Évalué à 2.

    Un des risques est qu'en cas de mise en redressement judiciaire ou pire en cas de liquidation de la boite, tu deviens un créancier comme les autres et donc tu ne commences à toucher un centime que lorsque toutes les dettes salariales et fiscales ont été remboursées.

    C'est arrivé à un freelance dans ma dernière boite (startup liquidée). Moi j'ai touché tous mes salaires (arriérés + indemnité de licenciement), lui a perdu 6 mois de "facturation".

    Si la boite est une PME ce risque est loin d'être négligeable.

    Autre risque : il est beaucoup plus difficile de trouver un logement aussi bien en location qu'à l'achat (les proprios comme les banquiers préfèrent les salariés).
  • # Mini-howto

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Moi, c'est un copain qui m'a donné les 1ers renseignements avant que je m'inscrive.

    D'abord, jette un oeil sur le site de l'APCE http://www.apce.com(...) il y a des bonnes informations dessus.

    L'inscription s'est passée en une heure, attente comprise, il faut aller au Centre de formalités des entreprises ( http://www.apce.com/index.php?rubrique_id=117&tpl_id=106&ty(...) )
    ou tu rempliras un formulaire format A3 , il faut ta carte d'identité et aussi ta carte vitale ( il me semble mais pas sur à 100%).
    A partir de ce formulaire, le Centre fera les démarches auprès des différents organismes ( impots, sécurité sociale, ...)

    Dessus autres tes coordonnées, il faudra indiquer le descriptif du domaine d'activité pour définir ton code APE ( je te conseille de regarder la liste sur le net), ton régime TVA et BNC( voir les différents possibilités sur les site des impots ) et ton centre pour l'assurance maladie ( il t'en propose 2-3 selon ta ville)


    Tu paies l'URSSAF dès le début (dans les ~200 euros /trimestre dans mon cas), ton affiliation pour l'assurance maladie ( dans les 500 euros/ an ) et l'assurance vieilesse ( dans les 500 euros/an).

    Il est fortement conseillé de s'inscrire dans un centre de gestion agréé (<300 euros/an), montant entrant en charges , et qui permet d'avoir un abbattement d'impots de 20% dans une certaine limite.

    En tant que freelance tu peux continuer de toucher les ASSEDIC ( moins un certain forfait ), mais sache que l'année suivante l'ASSEDIC avec la déclaration URSSAF vérifie si tu as trop perçu ou pas assez ( selon si ton année a été bonne ou pas) et que tu peux te retrouver à rembourser l'ASSEDIC de l'argent trop perçu.

    Tu peux faire ta comptabilité tout seul ( mon AGA propose une formation gratuite de tenue de livre-journal).

    Pour le portage salarial, voir les sites qui en traitent , je ne connais que le principe.

    Sinon, en tant que profession libérale , il est mal vu d'avoir un seul client ( en fait, il ne faut pas qu'un de tes clients représente plus qu'un certain pourcentage de ton chiffre d'affaires - je ne sais plus quel est ce pourcentage ), c'est un risque de redressement pour toi et le client en question.

    Tu peux aller voir les impôts pour discuter du régime qui te convient le mieux, et aussi avoir la liste des AGA officiels , et les ASSEDIC peuvent t'expliquer leur système de forfait en cas de création d'entreprise.

    Tu as aussi des aides pour la création d'entreprise , mais il faut faire la demande avant l'inscription.

    A voir aussi:
    http://groups.google.fr/groups?selm=9rjcg2%24gt1%241%40wanadoo.fr&a(...)
    et
    http://bulat.club.fr/asoncompte/index.htm(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.