• # bqbqe

    Posté par . Évalué à -6.

    Je passe...
  • # avant de vous emballer...

    Posté par . Évalué à 8.

    lisez cela :
    http://www.lefigaro.fr/debats/20041103.FIG0033.html(...)

    quelque soit le president il sera confronté a ces problemes.

    Nous on ferait mieux de bosser a faire l'Europe.
    • [^] # Re: avant de vous emballer...

      Posté par . Évalué à 0.

      Faut pas oublier non plus que Bush mène une politique de droite qui privilégie la baisse des impôts à l'assurance maladie, qui privilégie également la baisse des impôts à l'emploi, qui privilégie la baisse des impôts.....

      Tiens au fait, à qui profite le plus la baisse des impôts ? (à ceux qui payent des impôts...)

      Ces élections sont aussi un affrontement entre 2 idéologies différentes : les démocrates (gauche) et les républicains (droite). Comme un peu ici en France, y'a une gauche et une droite... qui ont 2 idéologies différentes, mais ça, on a tendance à l'oublier... alors faut pas s'étonner si après les pauvres deviennent plus pauvres, et les riches deviennent plus riches...
      • [^] # Re: avant de vous emballer...

        Posté par . Évalué à 2.

        les démocrates (gauche) et les républicains (droite).
        euh un peu rapide l'analogie...
        En France les 2 seraient considérés comme des partis de droite. Mais dans l'idée les républicains seraient "plus à droite" que les démocrates.
        A titre d'exemple, y'en a pas un des deux qui ne trouve anormal le fait de faire la guerre en irak...
        faut se faire une raison, les states deviennent (sont ?) une dictature...
        • [^] # Re: avant de vous emballer...

          Posté par . Évalué à 1.

          j'avais cru entendre que Kerry n'était pas tout à fait d'accord sur comment la guerre avait été menée, mais qu'il ne pouvait pas enlever les troupes d'Irak.

          Enfin bon, je pense qu'il ne faut pas réduire le problème des Etats-Unis à l'Irak. Y'a d'autres problèmes qu'ils doivent résoudre...
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            >j'avais cru entendre que Kerry n'était pas tout à fait d'accord sur comment la guerre avait été menée, mais qu'il ne pouvait pas enlever les troupes d'Irak.

            Tu as du mal entendre.
            John Kerry avait voté pour la guerre en Irak (et veut actuellement y envoyer plus de troupes), pour le Patriot Act, pour la guerre contre l'Afghanistan... Il veut renverser Chavez, Arafat, Castro, il veut envahir le Panama, ...

            Kerry et Bush sont tous les deux de droite, leurs partis ont exactement la même politique et les mêmes intérêts : ceux des multinationales.

            Si il y a un candidat qu'on peut qualifier de à gauche (bien qu'au USA ça ne se fasse pas), c'est Ralph Nader qui veut lui "une déclaration d'indépendance des [USA vis à vis des] multinationales".
            Malheureusement, si il avait fait dans les 5% en 2000, il dépasse à peine le 1% cette fois-ci.
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Même si kerry n'est pas la panacée, c'est quand même un peu mieux...
              Du moins de ce que je comprends à ce comparatif...
              http://www.linternaute.com/actualite/elections-americaines/programm(...)
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 4.

              bah en regardant dans le lien donné par liberf0rce, on voit que Kerry est :

              "Contre l'augmentation du budget militaire et des effectifs en Irak."

              Or tu affirmes :

              "John Kerry avait voté pour la guerre en Irak (et veut actuellement y envoyer plus de troupes)"

              Donc y'a une des informations qui est fausse (et c'est pas toujours celle des autres).

              Pour le reste :

              Pour la question du Patriot Act, Bush et Kerry sont "pour", mais Bush veut le renforcer alors que Kerry veut l'assouplir.

              Kerry veut signer le protocole de Kyoto, alors que Bush y est opposé.

              Et quand on regarde les points de vue "Economie/Impôts", y'a pas photos, Bush veut enrichir les riches, Kerry veut aider les pauvres (difficile alors de dire que Kery mène une politique de droite !)
        • [^] # Re: avant de vous emballer...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je plussoie violemment pour la remarque sur la rapide analogie...
          Cependant :
          faut se faire une raison, les states deviennent (sont ?) une dictature...
          Désolé, je ne sais pas dans quel beau pays francophone tu habites, mais pour la France elle-même, cela fait bien longtemps qu'elle EST une dictature (à mon avis). Rien qu'à regarder les casseroles que trainent notre parrain et ses acolytes (ou devrais-je dire notre président et ses proches collaborateurs ?) ...

          Rien qu'à voir l'absence totale d'indépendance des médias face aux gros groupes qui monopolisent la liberté d'expression ...

          Rien qu'à voir l'absence totale d'affaires "aboutissant" (à quelques exceptions près) et la totale impunité du corps politique. La France est plus proche de 1984 que les Etats-Unis, qu'on se le dise...

          L'océan Atlantique me fait de plus en plus l'impression d'un nouveau mur de Berlin, qui se serait déplacé dans le sens contraire à ce que l'on croit ...
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à 3.

            n'empêche que vous ne jugez les candidats que sur leurs politiques extérieurs...
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 2.

              et un grand nombre d'américains votent (ben ouais, ce sont qui auront le dernier mot - à moins que la cour suprême ... ;) ) essentiellement en fonction de la politique intérieure proposée par les candidats.
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à -2.

            Désolé, je ne sais pas dans quel beau pays francophone tu habites, mais pour la France elle-même, cela fait bien longtemps qu'elle EST une dictature (à mon avis). Rien qu'à regarder les casseroles que trainent notre parrain et ses acolytes (ou devrais-je dire notre président et ses proches collaborateurs ?) ...

            C'est clair on à un peu tendance à oublier les familles et leurs amis qui squattent le pouvoir et les médias depuis des lustres, qui nous entubent à chaques éléction sans qu'on puisse rien y faire ...
          • [^] # Media soup

            Posté par . Évalué à 1.

            >> l'absence totale d'indépendance des médias

            A l'idée que je m'en fait ca a toujours été le cas, partout.

            Les médias de masse appartiennent toujours à des grands groupes ayant un pouvoir économique, stratégique (armement, transport, énergie) ou politique important. Berlusconi par exemple est la carricature de ce mode de fonctionnement.

            La ligne éditoriale des médias de masse est soumise, constament, à des impératifs prioritaires qui éludent imperceptiblement ce qui devrait être leur mission essentielle: fournir une information honnête (ce qui implique complète et désintéressée). Par exemple voir comment Tf1 sous couvert d'impératifs de rentabilité économique et d'audience fournit de la soupe formatée selon les besoins des publicitaires, en accord toujours mystérieusement symbiotique avec les pouvoirs de gouvernement en place sur le moment.
            • [^] # Re: Media soup

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Berlusconi est un petit joueur : il rêve d'obtenir le même niveau de pouvoir que les politiques / financiers français sur les medias. En effet, en Italie, il EXISTE une presse papier libre et indépendante. Seul la télévision appartient au Berlu ...
      • [^] # Re: avant de vous emballer...

        Posté par . Évalué à 4.

        les démocrates (gauche) et les républicains (droite). Comme un peu ici en France, y'a une gauche et une droite... qui ont 2 idéologies différentes, mais ça, on a tendance à l'oublier.
        Ca c'est l'image d'épinal.
        Des républicains peuvent avoir des idées dites de gauche (être pour l'avortement et contre la peine de mort) et des démocrates des idées dites de droites (être contre l'avortement et pour la peine de mort). Il n'y a pas de division claire et nette. La différence sur ces parties reposent sur certains points comma la participation du gourvenement: les républicains sont en générale pour minimiser la présence du gouvernement dans les affaires des Etats alors que les Democrates sont plus pour son implication. Mais ils ont souvent les mêmes idées et les même approches et les différences portent sur certains point à certaines périodes (actuellement c'est la gestion de l'Irak, la politique de l'emploi et Kyoto par exemple).
        Comme j'ai lu quelque part, comparer les démocrates et les républicains c'est comme comparer une orange avec une orange sanguine.

        Après ramener cela à la politique française n'a pas beaucoup d'interet. La France et les EU ayant une sensibilité différente, une logique différente et une organisation politique différente, cela serait comme essayer de mettre un cube dans un trou circulaire.
        • [^] # Re: avant de vous emballer...

          Posté par . Évalué à -3.

          Je ne suis pas d'accord. Une politique de gauche est différente d'une politique de droite, surtout au plan social, les démocrates ont une politique plus sociale que les républicains et inversement, les républicains ont une politique plus libérale que les démocrates.

          Pour moi une politique sociale c'est donner à tous les mêmes chances, et aider les plus démunis (on ne nait pas tous avec les mêmes chances, ne l'oublions pas)
          Exemple: - développer l'assurance maladie
          - lutter contre le chômage

          Une politique libérale c'est pour moi laisser libre cours à ceux qui veulent faire de l'argent (sur le dos de qui ? l'argent ne pousse pas dans les jardins !)
          Exemple: - modifier les lois sur les héritages (pour que ceux qui héritent (ce ne sont pas les plus pauvres...) ne perdent pas trop d'argent)
          - donner plus d'avantages aux patrons (pour qu'ils nous fassent travailler plus longtemps en gardant les aides qu'ils ont obtenus pour les 35h!!).

          voila mes opinions...
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à 3.

            > Pour moi une politique sociale c'est donner à tous les mêmes chances, et aider les plus démunis (on ne nait pas tous avec les mêmes chances, ne l'oublions pas)

            Un autre point de vue:

            une politique sociale: favoriser les subsides en tt genres (genre prime de rentrée, prime de noel, RTT, aides sociales en tt genre) qui ne favorisent en rien la stimulation necessaire à la recherche d'un emploi, rendre les gens dependants de ces aides, en étant dépendants, ils sont plus amorphes et moins aptes à critiquer le sytème.

            une politique libérale: donner plus de chance à ceux qui veulent travailler, faire travailler la concurrance pour éviter les monopoles ...

            Je ne suis pas de droite, ni gauche, je préférerais largement quelquechose qui prenne le meilleur des deux ... mais bon la cission gauche/droite fait tout pour que les partis suivent l'un ou l'autre des choix, on non un mix :-/
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 2.

              Prenons l'exemple d'une personne qui naît dans une citée, elle n'a pas les mêmes chances qu'une personne qui naît dans le 16ième. Statistiquement, j'imagine que les durées des études ne sont pas les mêmes (les moyens pour y arriver ne sont pas les mêmes).

              Prime de rentrée (CAF) : permettre aux personnes au revenu faible d'acheter des fournitures à leurs gamins (pas la peine de sortir l'exemple de ceux qui achète des cachiers quicksilver, ils sont minoritaires mais permettent d'augmenter l'audimat de TF1)

              Prime de noël : quand on des revenus faibles on est content d'avoir une petite prime pour faire plaisir à son gamin.

              [....]

              Pourquoi ils ont des revenus faibles ? car ils ont pas eu la chance de faible de grandes études (ça coûte cher, faut aussi avoir les moyens), donc avec une petite qualification, petit revenu (travailler à la chaîne chez renault, c'est pas cher payer et faire être motivé...)

              "donner plus de chance à ceux qui veulent travailler": on peut l'interpréter de 2 façons :

              1. Aider ceux qui veulent travailler (et qui ont besoin) en les aidant à trouver du boulot, à le garder, à évoluer.... (anpe performance (?!), aide à l'installation, formations....). C'est un peu du social quand même. On va pas aider le fils du grand industriel du coin qui est plein d'argent ! mais ceux qui sont dans le besoin pour rétablir l'égalité des chances.

              2. Donner des avantages à ceux qui se font pleins d'argent en leur permettant d'en avoir plus (accroître en gros les avantages des avantagés). C'est libéral. Par exemple, aider les personnes à spéculer sur l'immobilier ce n'est pas faire une politique sociale : on va leur donner des aides pour qu'ils achètent des immeubles, les rénoves et les relouent cher: au final ils augmentent leurs plus-values et c'est le locataire qui trinque.

              Voila mon point de vue encore sur la question. Je ne suis pas forcément d'accord sur toutes les aides sociales qui parfois peuvent être abusées, mais qui dans d'autres cas peuvent être très utiles, je ne suis pas non plus pour surtaxer les industriels qui créent de l'emplois, mais y'a un équilibre à avoir entre les 2 pour que tout le monde ait à peu près les mêmes chances dans la vie. L'équilibre social, ce vers quoi nous devrions tendre.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 6.

                > Prenons l'exemple d'une personne qui naît dans une citée, elle n'a pas les mêmes chances qu'une personne qui naît dans le 16ième

                Exact, mais j'ai un point de vue très particulier sur l'héritage, qui à mon gout, devrait être très fortement taxé et dont le fruit de ces taxes devrait servir justement à donner des aides (bourses, aide au logement, universités et autres à ceux qui désirent obtenir une formation). Plutot que de permettre à des famille de de se passer de génération en génération leur partimoines immobilier

                Prime de rentrée, prime de Noel: c'était pas nécessaire, c'est juste bien démago et on n'en avait pas besoin avant: mes impots de doivent pas servir a faire plaisir, mais servir à quelquechose d'utile. J'ai jamais eu les moyens d'avoir des cadeaux à Noel qd je faisaient mes études par manque de moyen, ca ne m'a pas empêcher de survivre.

                > car ils ont pas eu la chance de faible de grandes études

                On peut faire des études en France sans dépenser une fortune (je parles pas des grandes écoles et autre tablissement privé): j'ai suivi le chemin classique Deug/Lic/Maitrise/DESS avec des bourses d'études et en bossant pdt lers vacances pour me payer mon studio: ca m'a très bien aidé, ct pas le luxe, surtt en cité universitaire, mais moi au moins j'avais qu'une seule idée en tête: terminer mes études, gagner de la tune et me payer tt ce que j'ai pas eu pdt 10 ans. Maintenant, je suis dans la tranche qui bosse bcp, paie bcp, mais ne gagne pas assez pour me payer un appart et j'aimerai que mes impots servent de la même manière qu'ils m'ont aidé, pas pour qu'un homme politque se paye une tranche de popularité temporaire avec une mesure démago.
                • [^] # Re: avant de vous emballer...

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Exact, mais j'ai un point de vue très particulier sur l'héritage, qui à mon gout, devrait être très fortement taxé
                  Mouais... si un jour j'ai les moyens d'avoir une maison j'espère que mon gamin pourra en profiter (pour y vivre ou récupérer l'argent de la vente). Et franchement, ça me ferait chier que le travail d'une vie parte en impots et taxes diverses. Mais cela n'est que mon avis.
                • [^] # Re: avant de vous emballer...

                  Posté par . Évalué à 4.

                  l'héritage [...] devrait être très fortement taxé
                  C'est déjà le cas. Que ce soit de parent à enfant, ou entre époux. Pour information, voir ce barême : http://www.net-iris.com/practical/tools/indices-table.php3?table=38(...)

                  Plutot que de permettre à des famille de de se passer de génération en génération leur partimoines immobilier
                  C'est de moins en moins le cas, justement parce que c'est de plus en plus cher.

                  L'acquisition d'un bien immobilier se fait (très) souvent via un prêt sur 15, 20, 25 ans. Ce qui est financièrement extrêmement lourd à porter. Si à 25 ans (ce qui est très jeune pour un achat de ce genre), vous achetez un bien de 300 kE (ce qui, en région parisienne, par exemple, arrive très vite), vous prenez un prêt sur 200kE (si vous avez la chance d'être en couple chacun travaillant avec un bon salaire supérieur à 1800e net chacun) sur 25 ans, vous vous en tirez avec une mensualité entre 1200 et 1600 euros par mois. A 50 ans, votre prêt est remboursé.

                  Si la perspective de transmettre aisément ce bien à vos enfants disparaît, l'incitation à l'investissement immobilier disparaît également. Et quand ce ne sont pas les particuliers qui investissent, ce sont les entreprises. Ce sont pourtant les particuliers qui sont les plus gros facteurs de stabilité économique... mais à l'image de Paris et de sa région qui se dépeuplent des couches populaires (il y a encore un peu de vie dans les 18, 19 et 20e, mais ailleurs...), et progressivement moyennes (précisément parce que l'acquisition d'un appart devient prohibitive), on n'est pas à une aberration contre productive près.

                  Sans compter la curiosité du système :
                  - l'Etat impose votre salaire brut (payé par l'employeur - hors cotisations sociales),
                  - l'Etat impose votre salaire net (impôt sur le revenu),
                  - si vous entrez dans la fourchette, l'Etat impose votre fortune,
                  - si vous achetez un bien immobilier, l'Etat impose la transaction d'achat (les frais de notaires sont essentiellement constitués de cela),
                  - lorsque vous achetez un bien consommable avec votre argent, l'Etat perçoit la TVA sur ce bien,
                  - lorsque vous transmettez un bien à votre conjoint ou à vos enfants, l'Etat se sert encore sur la transaction ; et pas seulement proportionnellement à la valeur du bien : plus le bien est cher, plus la partie ponctionnée est élevée.

                  Bref. Sur la totalité de l'argent que vous gagnez dans votre vie, l'Etat se sucre tout de même pas mal, surtout lorsque vous en faites quelque chose. A défaut d'être caractéristique d'un Etat socialiste, c'est surtout caractéristique d'un état féodal.
                  • [^] # Re: avant de vous emballer...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    d'un autré côté, on profite bien aussi de l'Etat (dans la mesure où l'argent que l'Etat perçoit est bien dépensé) : assurance maladie, routes...
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à 3.

            Une politique de gauche est bien différente d'une de droite.
            Mais on parle de Républicain et Démocrates. Encore une fois, il y a transposition d'un système politique vers un autre.
            Des Républicains sont pour la protection de santé, aider les démunis . Des démocrates sont tellement libérales qu'ils feraient passer Madelin pour un gamin de 6 ans.
            Ces pour cela que la personne représentant un parti lors des élection US est très importante est que la sélection est serrée. Par exemple, pour la peine de mort Bill Clinton n'a jamais été officiellement contre alors que Kerry oui (Al Gore lui est pour la peine de mort tout comme Edwards). Al Gore est vrai écolo et est prêt à sacrifier des emplois pour la nature alors que Kerry ne l'est pas forcemment (je ne dis pas qu'il n'est pas écolo mais il serait plus réfléchit sur cette question), etc.

            Et concernant tes opinions, je touve étrange le lien entre politique libéral et héritage. Perso, je trouve illogique de payer des droits de succession (et ceci quelque soit la somme). En effet, devoir vendre la maison familiale pour payer des droits de succession et ensuite galérer pour payer un loyer, je trouve cela un peu injuste (même si pour toi, cela est libéral :) ) (et non , cela n'est pas du vécu ;) ) Après, c'est mon opinion sur ce point :)
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 1.

              > Perso, je trouve illogique de payer des droits de succession
              Les droits de succession ne sont pas supérieurs à la valeur de la succession, donc au final on y perd pas.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 2.

                Les droits de succession ne sont pas supérieurs à la valeur de la succession, donc au final on y perd pas.
                Bien sûr :\... une maison à 1 000 000 de FF (chose commune de nos jours en IDF, dans le 93 par exemple). Même si les droits de succession s'élève qu'à 10% cela fait 100 000 FF. Ben j'ai pas les moyens de les sortir, donc pas de maison. Je la revend et il me reste 900 000 (pas assez pour en avoir une autre soi dit en passant). Et il n' y a pas que le pognon dans la vie. Il y a l'attachement au lieu, les souvenirs, etc.

                Après si tu ne fais que des calculs comptables....
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 2.

                donc au final on y perd pas.
                Bien sûr que si.

                Si la valeur des droits de succession dépasse le capital de l'héritier, il doit emprunter pour pouvoir hériter. Alors certes, il peut compenser derrière avec ce dont il hérite, mais à condition de revendre le bien hérité. Vachement logique.

                Ce n'est pas totalement hors sujet : l'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

                Si je suis propriétaire (ou suis héritier) d'un bien immobilier me mettant dans la tranche imposable par l'ISF (donc sa valeur dépasse 720k¤ ; ça arrive, à Paris, la plupart des grands apparts sont à ce prix), je n'ai pas forcément, en liquide, de quoi payer :
                - la succession ; vu ci-dessus ;
                - l'impôt, tout simplement ; parce qu'avoir une maison coûtant 720k¤ ne signifie pas que l'on a en caisse, chaque année, entre 4000 et 6000 ¤ pour payer cet impôt (sachant que l'on a aussi les autres impositions à assumer ; et je ne parle que du bas du barême, puisque bien évidemment, plus le bien est cher, plus la proportion imposée est grande).


                Moralité : à moins d'être pété de tunes de générations en générations, un bien immobilier important ne peut pas rester dans la même famille. Si vous gagnez 30k¤ par an (ce qui est déjà pas mal) et que vous héritez de quelqu'un d'un superbe duplex de 200m2 à Paris (ou d'une très grosse baraque en province), et ben c'est dommage pour vous, mais vous ne pourrez tout simplement pas faire autre chose que de le revendre, et utiliser le liquide pour autre chose. Attaches sentimentales s'abstenir.
                • [^] # Re: avant de vous emballer...

                  Posté par . Évalué à 4.

                  ce que tu dis est tres exact. mais 2 points :

                  1) on se trompe de sujet . ce n'est pas l'impot de succession ou l'isf qui pose probleme mais la flambee de l'immobilier

                  il y a 5 ans pour toucher le seuil de l'ISF avec un bien immobilier , fallait vraiment avoir une grande baraque meme a Paris. Maintenant c'est tres commun : un appart de 120M2 et hop.

                  de plus tout le monde s'endete a mort pour l'immobilier. Or ca ne produit pas de richesse. Si on pouvait consacrer cet argent a consommer on ferait tourner l'econnomie et on serait tous plus riches ( plus de travail, moins de chomeurs, ...etc)

                  or les politiques , par demagogie encouragent l'immobilier : prets a taux 0% , baisse des droits de mutation, loi besson , etc ...

                  2) l'impots sur la succession c'est important a long terme pour la societé, pas pour le fric mais pour encourager les familles nombreuses. ce qui est une question de survie pour la societé. En effet plus il y a d'heritiers directs , moins on paye d'impots. Sans impot successoral , les familles a 1 ou 2 enfant seraient trop avantagees et au bout de 3-4 generations , y aurait plus personne !

                  L'impot sur la succession ca encourage les gens a se bouger le cul , a travailler dur, a batir leur vie eux meme, pas a jouer les rentriers.

                  L'isf c'est une autre histoire. je trouve ca tres con et demago. comme bien d'autres mesures demago, il ne frappe pas ceux qu'on voudrait que ca frappe.
                  • [^] # Re: avant de vous emballer...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Maintenant c'est tres commun : un appart de 120M2 et hop.
                    On ne fréquente pas les même personnes :)

                    l'impots sur la succession c'est important a long terme pour la societé, pas pour le fric mais pour encourager les familles nombreuses.
                    Mais dans ce cas autant avoir une politique globale cohérente. Si on souhaite de que les familles aient de nombreux enfants, faut qu'elles aient les moyens de subvenir à leurs besoins (vêtements, nourriture), nounou. En n'oubliant pas les études supérieures (voire même le collège ou lycée car en voyant les établissements publics de ma ville, c'est loin d'être glop :-\ )

                    L'impot sur la succession ca encourage les gens a se bouger le cul , a travailler dur, a batir leur vie eux meme, pas a jouer les rentriers.
                    Si on veut une population qui bouge ses fesses alors il faudrait être plus stricte sur le droit au chômage, pousser les gens à bosser et si ils sont recalcitrants leurs couper les vivres. Casser les traffics en tout genre qui ne poussent pas les jeunes à travailler et faire des études (sans compter de l'enjeu économique). Exemple vécu de discours d'une enfant de 15 ans à son prof: "eh m'sieur, tu sais qu'en 3 jours je gagne ton salaire du mois. Alors qu'est ce tu veux que j'en ai faire de tes cours ?"
                    Le seul truc c'est que dès qu'on parle de travailler, c'est mal vu: tout doit être dû, sans effort... Bref le genre de logique qui transforme un pays en nation de dégénérés.
                    • [^] # Re: avant de vous emballer...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      >si ils sont recalcitrants leurs couper les vivres.

                      Ouais, c'est vrai ca, et si ils ne sont pas content de bosser comme des tares pour des prunes, on les executes.

                      A propos de du culte du travail (oui c'est horrible, c'est un journal communiste, beuark):
                      http://www.humanite.fr/journal/2004-11-02/2004-11-02-449128(...)

                      Vous savez qu'il y autre chose dans la vie que le travail ?
                      • [^] # Re: avant de vous emballer...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Vous savez qu'il y autre chose dans la vie que le travail ?
                        Oui, mais aussi accessoirement que sans travail, pas de brouzoufs, donc, généralement, pas de bouffe, pas de logement, pas de douche, pas de fringues.
                    • [^] # Re: avant de vous emballer...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      J'ai un DESS info mention TB, et je cherche depuis Septembre...
                      Forums, candidatures spontannées, Apec, annonces, toussa...
                      Total : 1 entretien (positif mais sans suite immédiate)

                      Et un ami qui sort de l'EnsiMag est lui aussi sans emploi.

                      Alors excuse-moi, mais il n'y a pas que des gens qui ne veulent pas travailler, il y en a aussi beaucoup qui ne veulent pas embaucher de jeunes diplomés. Et ça, on n'en parle pas.
                      Evidemment, je ne cherche pas principalement en IdF, mais si c'est pour avoir un boulot et pas de logement ou engloutir son salaire dans un loyer et transport ...
                      L'être humain a besoin de vivre et pas de seulement de survivre.

                      Valà. Ca fait du bien.
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à -4.

            Pour moi une politique sociale c'est donner à tous les mêmes chances, et aider les plus démunis (on ne nait pas tous avec les mêmes chances, ne l'oublions pas)
            Exemple: - développer l'assurance maladie
            - lutter contre le chômage


            Alors là, super : tu connais beaucoup de personnes qui seraient contre que ça aille super bien partout dans le Monde, qu'on soit tous potes, qu'on roule tous dans la voiture ou sur le vélo qu'on veut, qu'il n'y ait jamais de fin de mois difficiles, etc. ?

            Non, parce-que si t'en connais, eux, c'est des vrais cons. Mais attention, pas de réponse du type "mon patron, paske gnagnagna"...
            Non, des vrais gens qui t'ont dit "ah moi, plus y'a de chômage, plus je prends mon pied !"

            Et puis développer l'assurance maladie, ça veut dire quoi ? Ca veut dire filer encore plus de thunes ? Mais t'es pas au courant ? La sécu, y'en a qui ont trop abusé. Ah , c'est pas ça que tu voulais dire ? C'est quoi, alors, développer la sécu ? C'est la rendre tellement en faillite qu'on sera obligé de la stopper nette ?
            Faut quand même arrêter : Arafat est en France en ce moment, en train de se faire soigner dans un hopital (je vois pas le rapport, il est plutôt spécialisé grands brûlé... remarquez, c'est peut-être parce-que c'est un hopitâl plutôt militaire ?), et à ce que je sache, on ne lui a pas demandé sa carte vitale, hein ?
            Et tous les algériens qui viennent en France en vacances l'été, et qui en profitent pour se faire un check-up complet de santé, à ce que je sache, on ne leur refuse pas vraiment...

            Lutter contre le chômage ? Et tu comptes t'y prendre comment ? Non, je demande, parce-qu'à part les professions de type libérales ou commerçants, qui s'auto-suffisent, les salariés, faut les embaucher. Et qui c'est qui embauche les salariés ? Les patrons, justement. Des mecs qui ont suffisamment de sens du risque pour se jeter dans l'aventure. Bien sûr, y'en a des nazes qui couleraient une boîte en pleine bulle Internet. Et puis y'en a qui veulent toujours plus => t'as qu'à changer de job, si le tiens ne te va pas. Mais bizarrement, ces derniers temps, y'avait pas l'air d'y avoir trop d'offres... Pourquoi ? Ah oui, ça doit être parce-que les méchants patrons font trop de profits, et non parce-qu'ils ont trop de contraintes...
            Augmenter les fonctionnaires ? Ben, faut les payer, eux aussi... Et avec quel argent ? Celui des riches ? Okay, mais les riches, ils peuvent se payer des avocats et tout le tralala pour placer leurx capitaux à l'étranger => et hop! y'a plus rien à prendre... Donc on taxe les classes moyennes. Et au final, on sera tous pauvres. super...

            Perso, ça me fait rigoler, les "les patrons cédéméchants !!!"
            Si c'est si bien que ça d'être patron (tous les avantages, on licencie en gardant les avantages des 35h, etc...), vas-y, lance-toi, et là tu embaucheras et tu lutteras contre le chômage.

            Mais moi, j'suis salarié, j'veux rentrer chez moi après mes 8heures de boulot sans avoir à me demander si les comptes vont passer l'audit, si je vais pas me faire attaquer sur les délais de paiements des factures parce-qu'il y a eu une grève à l'usine,etc... Et donc, j'dritique pas trop mon patron qui me file suffisamment de blé pour pouvoir vivre une vie correcte. Maintenant, si je veux le beurre, l'argent du beurre, j'ai qu'à aller demander quelques centaines de milliers d'euros à la banque, embaucher, et tyranniser les employés qui comme toi, sont supers passifs face aux évènements !!!

            Remarque, la France étant un pays sacrément endetté (bien plus qu'aux US), quand on fera comme l'Argentine, et donc qu'on n'aura plus de sécu, plus de thunes, etc... autant avoir plein de moutons : ça passera mieux comme ça. Et sans vaseline !
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              >tu connais beaucoup de personnes qui seraient contre que ça aille super bien partout dans le Monde, qu'on soit tous potes

              Bien sûr : tous ceux qui se font du fric sur la misère des autres, comme par exemple les marchands de canon pour ne citer qu'eux, vu qu'on parle des élections américaines.

              >des vrais gens qui t'ont dit "ah moi, plus y'a de chômage, plus je prends mon pied !"

              Tous les actionnaires. Quand une boite licencie, son action augmente, et les actionnaires gagnent du fric. Or pourquoi une boite peut se permettre de licencier, d'imposer des contraintes à ses salariés (gel des salaires, augmentation des horaires...) ? Parce qu'il y a du chomage.
              Je ne vais pas aller jusqu'à dire que c'est le MEDEF qui crée le chômage, mais il en profite et n'a absolument aucun intérêt à ce que le taux de chômage diminue.
              Le chômage est l'arme qui permet aux patrons de menacer les employés et d'en faire ce qu'ils veulent.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 4.

                Quand une boite licencie, son action augmente
                je ne suis pas sûr que cela soit toujours le cas et surtout aussi simple.
                Si une boite licencie pour cause de problème de trésorie je ne pense pas que l'action de cette société augmentera.
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 10.

              Manifestement ton post n'est qu'une pure provocation et le pseudo que tu as crée pour l'occasion en atteste et prouve que tu t'attendais à te faire laminer.
              Tout ca ne mériterait pas une réponse et pourtant...
              Ce qui me pousse à te répondre c'est de me dire que tu penses vraiment ce que tu écris et que malheureusement d'autres que toi on le même raisonnement.
              Mais tu me pardonneras de prendre le même ton insolent que toi


              Ce qu'on reproche au libéralisme, c'est de niveller le monde par le bas en faisant pression sur les classes moyennes et les pauvres par le biais des délocalisations, de la recherche maximale du profit et du chantage au chômage.
              Ce qu'on reproche au libéralisme c'est la consécration du système boursier qui fait fi de toute considération sociale et impose sa conception de la loi à tous les états par le biais du lobbying, de l'OMC, de la manipulation de masse et qui échappe au contrôle de des nations grâce à la mondialisation.
              Ce système qui régente les entreprises par le biais des conseils d'administration à la solde des actionnaires sous prétexte que seul les investisseurs peuvent faire vivre les entreprises alors que jusqu'à preuve du contraire ce sont les salariés produisent de la valeur et cette valeur pourrait être réinvestie pour améliorer la profitabilité et être redistribuée aux salariés.
              C'est grâce à ce raisonnement qu'on est amené à privatiser des entreprises profitables comme EDF ou FT sous pretexte de faire travailler ses fainéants de fonctionnaires (c'est marrant tu ne m'as pas l'air trop surbooké au bureau toi pour poster une telle bafouille à 16h15).
              Ah non en fait, la raison c'est qu'on a signé un beau traité entre amis à l'OMC où on décrète que tout peut participer à l'économie de marché
              sauf ... la gouvernance des états ... et la sécurité (faut bien assurer ses arrières).
              Moi j'ai une autre interprétation, si on privatise les entreprises c'est pour que quelques nantis puissent pomper la moelle de ces entreprises qui rappelont le existaient pour assurer un service aux concitoyens.
              Ce qu'on reproche, c'est que ces mêmes nantis, qui tels des parasites, se préparent des parachutes en or et qui quant tout fout le camp et quand il faut payer pour ses conneries n'oublient pas que l'état à encore une petite part du gâteau et lui laisse sans scrupule la totalité de la dette (cf. executive life, vivendi) normal l'état c'est toi et moi. Et tant pis si ils refusent de payer, ils seront punis, tiens prend 2 ans ... avec sursis. Pour un jackpot de 100 millions moi je veux bien jouer , où est-ce-qu'on s'inscrit? Pas assez bien né mon enfant. Et moi j'ai récupéré 3 mp3 sur la mule => 15000 euros d'amendes (chercher la raison dans les lobbys de ces grandes boites).
              Comble du comble ces mêmes nantis siègent aus conseils d'administration des autres entreprises, touchent un jeton de 100000 euros chaque fois qu'il prennent le thé ensemble et joue aux chaises tournantes quant tout va mal (regarde la composition des CA des entreprises du CAC 40 pour comprendre)
              Ce qu'on reproche, c'est ces nantis qui se versent des rétro-comissions obscures et arrosent les politiques de tout bord pour qu'ils se taisent et vous donnent mauvaise conscience en vous disant que tu bosses pas assez ou que tu touches trop.
              T'as deviné toi même qui sont ces nantis.

              Mais rassure toi le petit patron de PME ne rentre pas dans cette catégorie et la plupart du temps sa boite n'est même pas cotée en bourse.
              Grâce à la mondialisation à la recherche de productivité soutenue par les fusions/acquisition, le pouvoir est de plus en plus concentré.
              Donc ton petit patron dans quelques temps il l'aura plus sa boîte.

              Et les consommateurs dans tout ca
              La recherche de la productivité, si elle contribue à baisser les prix un temps, le fait au détriment de la QOS.
              Tu n'as qu'a voir les coupures d'electricité dont sont victimes les américains, comparer les statistiques des accidents ferroviaires en angleterre et en france,
              t'adresser aux clients de British Airways qui sont restés sur la touche à cause du manque de personnel suite à la "rationalisation du poste de dépense des ressouces humaines" ou bien la QOS de service des FAIS ( http://freeks.org(...) ).
              L'aisance du consommateur n'a qu'un temps car la recherche de productivité est tjs accompagnée par la concentration de l'appareil de production et le consommateur se retrouve face à des quasi-monopoles.
              et là bonjour les dégats. Regarde le prix des SMS , regarde combien tu payes pour zindaube quand tu achètes un ordi.

              Le liberalisme nivelle par le bas le pouvoir des travailleurs .... et des consommateurs.

              Grâce aux gouvernement libéraux, tu seras moins payé si tu veux pas être délocalisé (cf. délocalisatiion des informaticiens en Inde)
              tu seras obligé de bosser pour les quelques SSII ou éditeurs qui subsiteront (cf. outsourcing des DSI et conslidation du marché)
              tu ne pourras jamais sortir du carcan de ces trusts en te mettantà ton compte car ils ne te le permettront pas (cf. brevet logiciels)
              tu n'auras plus la sécurité de l'emploi (cf. contrat de travail du syntec)
              tu ne toucheras plus le chomage pendant tes intercontrats (cf. baisse des cotisations et recalculés)
              et tu devras attendre ta retraite plus longtemps sans aucune ressources, si tu touches un jour une retraite (cf. retraite à 65 ans).

              Maintenant, des solutions il y'en a(vait):
              organiser un état qui défend les services publics tout en les rationalisant
              Taxer les entreprises qui importent et qui n'adhèrent pas à nos critères (sociaux = esclavage infantile, qualité=ogm ....)
              C'est du protectionnisme? Les américains l'on bien fait pour proteger leur industrie de l'acier et pas pour des raisons humanitaires. Il ont gagné du temps, remis d'aplomb leur industrie le temps qu'on règle le conflit avec l'europe devant l'OMC et hop on oublie tout , résultat des courses, regarde la situation de l'alsthom aujourd'hui.
              Instaurer une réglementation dans la gestion des conseils d'administrations des entreprises (pas de parachute en or, pas de PDG d'une boite dans le conseil d'administration d'une autre)
              Taxation du revenu du capital et incitation à l'investissement dans l'état, ...
              Cet état, j'en ai révé et ce rêve aurait pu devenir réalité avec un super état (de consommateurs) ... l'Europe.
              On aurait pu rêver d'un vrai contrepouvoir à l'hyperpuissance américaine (GPS vs Galiléo, EADS vs Boeing) au services des valeurs sociales européennes

              Et ca viendra encore moins tant qu'il y aura des ... manipulés comme toi. Misanthropie quand tu nous tiens

              Alors que l'on ne vienne pas me raconter qu'il faut s'inspirer du modèle américain


              Maintenant mes réponses à tes brillantes remarques
              >> Et puis développer l'assurance maladie, ça veut dire quoi ? Ca veut dire filer encore plus de thunes ? Mais t'es pas au courant ? La sécu, y'en a qui ont trop abusé. Ah , c'est pas ça que tu voulais dire ? C'est quoi, alors, développer la sécu ? C'est la rendre tellement en faillite qu'on sera obligé de la stopper nette ?
              >> ...

              C'est sûr on peut rationaliser la sécu, et il y a des étrangers qui en profitent mais je connais aussi des francais qui se font offrir une semaine de thalasso tous les étés à la montagne pour soigner leur rhumatismes et qui sont remboursés à 100%
              et ma belle soeur qui est malentendante et doit s'équiper d'appareils auditifs à 2500 euros pièce pour ne serait qu'entendre (pas un confort un besoin) et elle n'est remboursé qu'à 10%. Cherche l'erreur.
              Mais tu prefèrerais sans doute un système à l'américaine où celui qui n'a pas de fric ne se fait pas soigner quant il rentre à l'agonie
              dans l' hopital le plus proche.
              Moi perso, je préfère payer des impôts et me dire que si mes gamins attrappent la leucémie je pourrai les soigner dans les meileur hôpitaux.

              >>Mais moi, j'suis salarié, j'veux rentrer chez moi après mes 8heures de boulot sans avoir à me demander si les comptes vont

              Rassures toi t'auras bientôt plus besoin de les faires tes 8 heures de boulot, ton gentil patron en fera faire 5x8h à des petits chinois.

              >> Remarque, la France étant un pays sacrément endetté (bien plus qu'aux US), quand on fera comme l'Argentine, et donc qu'on n'aura plus de sécu, plus de thunes, etc... autant avoir plein de moutons : ça passera mieux comme ça. Et sans vaseline !

              Les US que tu admires tant ont la plus importante dette exteréiure du monde , mais c'est sùr quand on est dans une position de force après avoir sauvé le monde libre durant la 1ere guerre mondiale (y a quand même fallu que les japonais leur foutent dessus pour les décider) , on peut se permettre de déclarer que le dollar est une monnaie qui ne s'echange pas contre de l'or.
              Ca simplifie la comptabilité.
              En plus, de temps en temps, on s'invente une petite guerre, on achète les armes à ses propres usines et on présente la facture à l'ONU pour renflouer les caisses. C'est sûr ca relance une économie.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à -1.

                Et ben putain !
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 0.

                La vache, je peux pas dire mieux = vive Chavez !

                Merci de ta diatribe, ça remet les pendules à l'heure, franchement !


                Ciao !
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                on décrète que tout peut participer à l'économie de marché
                sauf ... la gouvernance des états ... et la sécurité


                Quoique, la sécurité est en passe de participer à l'économie de marché. En tout cas au Etats-unis, cela est déjà le cas:
                -La deuxième armée en Irak est l'ensemble des milices privées
                -Les prestataires de l'armée sont des entreprises privés (Halliburton,...)
                -Certaines polices sont sous-traités
                -Certaines prisons sont loués avec les matons à des sociétés privées

                La sécurité est un buisness donc il faut la privatiser (dans une logique d'économie de marché). Seul la justice parait être encore protégée de cette logique.

                A propos des secteurs publics:
                Lorsque l'on appose aux services publiques des crititères de rentabilité, de réduction de couts et de rationalisation il faut être vigilant. Ne pas gaspiller les fonds publics est une nécéssité mais en France lorsque l'on ferme une gare, qualifiée non rentable, des postes dans les villages ou que l'on demande aux établissement scolaire d'être moins depensier, c'est une logique libérale qui s'impose aux secteurs jusque ici protégés. Une victoire complète puisqu'une fois ces critères ont acceptés par l'opinion publique, rien ne s'oppose à privatiser ces services puisque les règles sont les même que dans le privé.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 2.

                Mais tu prefèrerais sans doute un système à l'américaine où celui qui n'a pas de fric ne se fait pas soigner quant il rentre à l'agonie
                dans l' hopital le plus proche.


                Et on oublie souvent de dire que les depenses de santé des Americains s'elevent a 15% de leur revenu alors qu en France c'est 10%... Et dire que nos chers gouvernants aimeraient bien prendre la direction du systeme de santé americain.
              • [^] # Re: avant de vous emballer...

                Posté par . Évalué à 2.

                s/première guerre mondiale/deuxième guerre mondiale/g :-)
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 1.

              Je ne pense pas qu'il y ait une place ici pour des nicks du type danstongroscul !
    • [^] # Re: avant de vous emballer...

      Posté par . Évalué à -1.

      Oula... Alexandre Adler...
      • [^] # Re: avant de vous emballer...

        Posté par . Évalué à 1.

        oui je sais je sais...
        mais lis d'abord.
        • [^] # Re: avant de vous emballer...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ce que j'aime dans ce genre d'article ce sont les phrases comme celle-ci :

          La Chine le sait bien, et l'Amérique davantage encore, qui vient, quelques jours seulement avant la fin du mandat de George Bush, de conclure un accord secret avec Pékin

          Un accord secret, mais connu par Alexandre Adler qui avec générosité nous en livre l'essentiel dans le but de donner du poids à son propos.

          Franchement j'en rigole. Ça me fait penser à ce professeur d'"Informatique de gestion" qui m'expliquait au début de l'affaire SCO que IBM allait se faire enfoncer car "Machin travaille avec Bazar et a un accord avec Truc qui a interêt à ce que IBM ne gagne pas, mais évidemment on en parle pas sur les sites linux n'est-ce pas (gros rire)", le tout basé sur sa solide connaissance (et ses acquointances) du monde de affaires aux USA et dans le but de me démontrer une fois de plus que les modèles économiques du LL sont impossibles (car ce sont des choses gratuites et en plus compliquées pour l'utilisateur lambda, vous comprenez bien que c'est pas possible ça mon bon monsieur).
    • [^] # Re: avant de vous emballer...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Faire l'Europe oui mais vu la gueule de la Constitution ça donne pas envie.

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: avant de vous emballer...

        Posté par . Évalué à 0.

         Faire l'Europe oui mais vu la gueule de la Constitution ça donne pas envie.


        C'est clair: entre les gros groupes industriels qui se partagent le gateau européen, la généralisation de la surveillance électronique, les délocalisation des emplois dans les zones d'europe à faible cout, la corruption dans les institutions et la menace de l'entrée de la Turquie dans l'Union, l'Europe, ça ne donne vraiment plus du tout envie :-///
        • [^] # Re: avant de vous emballer...

          Posté par . Évalué à 4.

          > Faire l'Europe oui mais vu la gueule de la Constitution ça donne pas envie.

          Une constitution est une constitution (ici c'est un traité en fait).
          La constitution française n'est pas une constitution de droite ou de gauche. Elle décrit le fonctionnement du gouvernement et ne décrit pas la politique du gouvernement (heureusement). C'est la même chose pour l'Europe.
          Si le parlement Européen est à droite, c'est de la faute aux citoyens (toi par exemple).
          • [^] # Re: avant de vous emballer...

            Posté par . Évalué à 2.

            Une constitution est une constitution (ici c'est un traité en fait).
            La constitution française n'est pas une constitution de droite ou de gauche. Elle décrit le fonctionnement du gouvernement et ne décrit pas la politique du gouvernement (heureusement).



            Ce n'est pas si simple...

            Article 17 du préambule de la constitution de 1789 :
            La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.

            Cet article est très nettement impossible dans un état communiste, donc la constitution décrit bien ici un élément de la politique gouvernementale.

            Autre exemple :

            La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. (article 10 du préambule de la constitution de 1946)
            • [^] # Re: avant de vous emballer...

              Posté par . Évalué à 0.

              Certe.

              Mais ces éléments d'une constitution sont un "minimum".
              Dans la constitution française il y a aussi le droit au travail et au logement. Comprendre que le travail et un logement est un droit. On sait ce qu'il en est maintenant. Dans la constitution il y a aussi l'égalité, mais il ont oublié d'ajouter que si t'es noir et petit c'est plus dure...
              Notes aussi qu'une constitution ne met aucune "punition" aux politiques s'ils échouent.
              Par contre le senat, peut refuser une lois si elle ne respecte pas la constitution.

              Donc, ce qui compte c'est la politique. C'est-à-dire ceux qui vote les lois.
    • [^] # Alexandre Adler

      Posté par . Évalué à -1.

      Tiens, je savais pas qu'Alexandre Adler écrivait pour Le Figaro ! Ça fait longtemps ?
  • # Question ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Visiblement pas grand monde dans ce pays ne s'est posé la question de savoir ce que proposait John Kerry ... On a plutôt juste assisté à une massive descente en flèche de George Bush par tous (oui tous, à savoir 3 gros groupes industriels à la solde du gouvernement.) les médias français ...

    Ça me rappelle une élection présidentielle où je ne sais plus quel obscur pays en chute libre devait choisir entre "la peste et le choléra", cela a complètement absout le choléra ;)

    A, et aussi tous ces sondages qui montraient que tel ou tel pays (France, Allemagne, Israel, Turquie, Pologne ...) voterait plutôt Bush ou plutôt Kerry ... Pour "accuser réception" de la domination américaine mondiale, y'a pas mieux.

    Aller, pour finir de manière constructive ce petit coup de gueule du matin, et histoire que ce journal serve à quelque chose, quelques lectures (qui n'ont rien à voir avec le sujet, mais bon ... )

    Marc Fumaroli, L'état culturel ( http://s.huet.free.fr/kairos/agon/mfumarol.htm(...) )
    Eva Joly, Est-ce dans ce monde là que nous voulons vivre ( http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2070314820/qid=1099483015/sr=(...) )

    Bonne journée les moules
  • # ou pas

    Posté par . Évalué à 0.

    Je me trompe peut etre, mais javais cru comprendre que tant que l'ohio et ses 20 grands electeurs ne s'étaient pas pronnoncés, rien était sur.

    Ensuite je suis pas sur qu'il y aye grande différence entre Bush et Kerry, quoique Kerry parraisse plus interéssé par les affaires extérieures.
    • [^] # Re: ou pas

      Posté par . Évalué à 2.

      L'Ohio. Bush a, pour l'instant, environ 150 000 voix d'avance.
      A moins que des votes conditionnels soient invalidés, et que ceux des expatriés et des militaires représentent 2 fois ce chiffre, Kerry est mal barré. Mais c'est vrai, rien n'est joué.

      Différence Bush/Kerry. En matière de politique extérieure, c'est, par la force des choses (Bush n'a pas tellement laissé le choix pour son successeur), un peu la même chose, la forme étant différente, sans doute (ONU, OTAN, etc.).

      L'analyse de Adler (cf. lien vers l'article du Figaro plus haut) à cet égard est assez crédible.
      • [^] # Re: ou pas

        Posté par . Évalué à 1.

        Ne pas oublier également qu'un grand électeur, ce n'est qu'une personne qui s'engage à voter pour tel ou tel dans un mois. On peut encore avoir plus rocambolesque avec des grands électeurs qui pourraient trahir leur camp (si possible des républicains, d'ailleurs). C'est très rare, mais ça s'est déjà vu.
        • [^] # Re: ou pas

          Posté par . Évalué à 1.

          Un truc que j'ai pas compris au sujet des grands électeurs : c'est bien eux qui votent ? car au final le parti récupère tous les grands électeurs d'un état, on a, par exemple, pas 4 grands élécteurs pour les républicains, et 3 pour les démocrates dans un même état.
          • [^] # Re: ou pas

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est vrai, le Parti empoche tout, sauf dans 3 Etats où le nombre de grands électeurs votant pour un camp est proportionnel au pourcentage obtenu. Parmi eux, le Nebraska. Mais ces Etats comptent peu de grands électeurs et sont, à cette élection, acquis à la cause d'un candidat, donc leur poids est faible.
  • # sans titre

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    • [^] # Re: sans titre

      Posté par . Évalué à 2.

      si c'est par rapport au mariage homo, c'est a prioris également interdit en France...
  • # Mon grain de sel

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai lu les commentaires et celà me "pousse" à faire quelques remarques.

    * Kerry à voter pour la guerre.

    C'est vrai. Mais Kerry a été dans le club très très très fermé de ceux qui ont fait un discours au senat pour dire que les USA ne devraient pas engager la guerre maintenant et devraient laisser l'ONU (et les inspecteurs) faire son travail. Il a aussi souligné qu'il n'y avait pas de plan de "mise en place de la paix". Là ou Kerry c'est trompé, c'est qu'il croyait que la guerre serait longue.
    Il a "soutenu" la guerre en se basant des informations faussent fournis par le gouvernement. Il ne faut pas oublier le contexte. C'est Bush qui a dit "ceux qui ne sont pas avec moi sont contre les USA" (discours _très_ très appuyé par les média). Un vote négatif était électoralement catastrophique à l'époque. Ce n'est pas une excuse, mais une explication.

    * Kerry est aussi de droite

    Oui. Pour faire une analogie, Bush c'est Sarko et Kerry c'est Bayrou.
    Kerry est favorable à l'intervention de l'état contrairement à Bush.
    Puis on a aussi eu une droite "moderne" (VGE pour le dernier).

    * Kerry ou Bush : ça ne change rien

    Oui. Pour la guerre en Irak, ça ne change rien (ou presque). Car il faut bien gérer le merdier foutu là bas (pour une guerre sur un mensonge et dont le nombre de morts s'élève à 100 000 ! (source de l'armée britanique (*))

    Non, Kerry et Bush c'est différent. On peut penser que Bush attaquera l'Iran uniquement si ça le démange. Kerry ne le fera pas. Kerry est beaucoup beaucoup plus pacifique que Bush. Il a été contre la guerre au Vietnam, contre le première guerre en Irak (il pensait que les sanctions financières et l'embargo seraient suffisants avec un peu de patience). Je préfère un pacifiste à la tête de la plus grosse puissance militaire (qui a un stocke d'armes de destruction massive remarquable) qu'un "va-t-en-geurre".
    Kerry reconnait l'importance de l'ONU et croit au multi-latéralisme. Il ne veux pas que les états unis dirigent la planète. Certe, les USA resterons les USA. C-à-d La plus grosse puissance financière (très dure en affaire) et militaire. Une puissance qui a encore beaucoup de boulot en Irak. Mais les perceptives avec Kerry sont très différentes.

    * Les français sont des cons à critiquer Bush
    * La preuve que les français sont anti-américain, il n'arrête pas de critiquer Bush

    Ces deux remarques sont définitivement stupides et faut vraiment être un abrutit profond pour dire ça. Surtout après ce vote qui a profondément diviser l'amérique.
    Il y a eu une forte participation car beaucoup d'américains critiquent Bush et pensent qu'il fait une politique "à la con" (pour faire court). Ces américains qui font au moins 45 % des électeurs ne sont pas anti-américains.
    Faire 45 % est remarquable compte tenu du niveau de désinformation qui règne aux USA (la TV principalement, les journaux papiers sont presque corrects).

    Puis faut avoir la mémoire courte pour oublier comment le gouvernement Bush a traité les Français au début de guerre en nous comparant à des lâches, des nazis, des gens qui ne pensent qu'à profiter du pétrole Irakien, etc...
    Donc le gouvernement Bush n'a aucun leçon à donner à la France ou aux français ici. Ils ont une telle "avance" qu'on peut vomir sur eux encore longtemps avant de les rattraper. Si Kerry était élu ça aurait apaisé les esprits et c'est encore une différence avec l'arrogance du gouvernement Bush.

    Critiquer pousse à réflechir. Il faut argumenter, défendre son avis, se défendre contre les attaques de ses opinions, etc...
    C'est mille fois plus intelligent que de demande à chaque citoyens de fermer sa gueule sous peine d'être considéré comme non patriote car le gouvernement a décidé de faire une guerre stupide et horrible (100 000 morts, je le rapelle encore une fois).

    Critiquer _et_ argumenter !
    Envoyez au diable ceux qui vous reproche de critiquer. La France est faite de gueulards et j'entends bien que ça reste ainsi.

    (*) l'administration américaine refuse toute comptabilité des morts Irakiens (C'est dire le mépris qu'ils ont pour ce peuple).
    • [^] # Re: Mon grain de sel

      Posté par . Évalué à 2.

      l'administration américaine refuse toute comptabilité des morts Irakiens (C'est dire le mépris qu'ils ont pour ce peuple).

      Officiellement, c'est pour maintenir le moral des troupes engagées ainsi que ne pas choquer les familles des victimes. Officiellement...
    • [^] # Re: Mon grain de sel

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Là ou Kerry c'est trompé, c'est qu'il croyait que la guerre serait longue.
      Heuu, officiellement elle est finie, mais officieusement y'a encore pas mal de GI qui passent l'arme a gauche, pour moi la guerre en Irak est loin d'être fini...
  • # Troll sérieux...

    Posté par . Évalué à 3.

    [Troll awake]

    Je crois que dès maintenant on devrait mettre une clause de
    license dans nos logiciels comme :

    - En utilisant ce logiciel vous certifiez que vous n'êtes pas un américain
    ayant voté républicain aux élections du 2 novembre 2004.

    Et ceci pour pallier à la série de queston qu'on retrouve avant de
    télécharger un logiciel chez oracle par exemple :

    - I am not a citizen, national or resident of, and am not under the control of, the government of: Cuba, Iran, Sudan, Iraq, Libya, North Korea, Syria, nor any other country to which the United States has prohibited export.
    [...]

    [troll semi-asleep now]
    • [^] # Re: Troll sérieux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Exemple réel (hors troll) :

      http://www.linux-france.org/article/these/memoire-leclercq/memoire_(...)
      « Une licence proposée par les Régents de l'université de Californie, à Berkeley, interdisait qu'un programme de conception de circuits électroniques soit employé par les forces de police de l'Afrique du Sud. Ce sentiment avait beau être généreux du temps de l'apartheid, cette clause n'a plus grand sens de nos jours. Certaines personnes sont toujours coincées avec le logiciel qu'elles ont acquis sous cette condition, dont les versions dérivées doivent elles aussi porter la même restriction. Les licences Open Source ne doivent rien renfermer de tel, quelle que soit la générosité qui dicte de telles intentions. »
      • [^] # Re: Troll sérieux...

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu vas rire...

        Lis la GPL, article 8...

        Des limitations géographiques de distribution peuvent expressément être placées par l'auteur!
  • # Bon a prioris la cest vraiment finit

    Posté par . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.