Journal The Codebreakers, 1 an 1/2 plus tard

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
3
déc.
2007
Vous vous rappelez le documentaire "The Codebreakers" [1] qui parle du logiciel libre ? Il est lui même sous licence Creative Commons Attribution 2.5, donc totalement libre.

Je trouve que ce documentaire n'a pas eu la médiatisation qu'il mérite. Plusieurs versions existent, dont une image DVD. Alors voilà, j'aimerais bien rajouter des sous-titres à ce DVD, pour aider à sa diffusion, dans les écoles, ou à certaines conférences par exemple.

Il existe plusieurs initiatives isolées de sous-titrage:
espagnol : http://el-directorio.org/Videos/CodebreakersSubtitulos
anglais : http://www.kazak.ws/codebreakers/
perse : http://www.iosn.net/south-asia/countries/iran/news/codebreak(...)
L'équipe espagnol a peut être aussi des sous-titres français.

Je souhaiterais donc contacter ces différents groupes pour centraliser les différents sous-titres produits, et maintenir une image DVD avec tous les sous-titres. Oui mais voilà, comme on insère des sous-titres dans un DVD sous Linux ? Est-ce que quelqu'un aurait des pistes ?

Bon, ce journal n'a pas que sa place dans les forums, car je souhaiterais aussi savoir si des gens seraient intéressés pour contribuer à celà, techniquement ou pour peaufiner les traductions actuelles, contacter les mainteneurs des sous-titres, voire réaliser une version française (je n'ai pu en trouver sur le net, et l'initiative dans ce sens lancée sur linuxfr dans ce sens avait avorté). Merci de me contacter par mon mail linuxfr dans ce cas.

[1] http://www.apdip.net/news/fossdoc
  • # dvdauthor

    Posté par  . Évalué à 1.

    Bon si tu veux pas trop te prendre la tête avec des lignes de commandes à rallonge (je me rappelle que tu avais aimé celle de GStreamer la dernière fois), tu peux jeter un coup d'½il sur 'Q' DVD-Author. http://qdvdauthor.sourceforge.net/
    • [^] # Re: dvdauthor

      Posté par  . Évalué à 1.

      Pour tes traductions, ce que tu peux faire c'est monter un serveur Sobby, mettre les sous-titres à traduire dessus, et lancer un appel à contributeurs (c'est la partie la plus difficile). Ceux-ci peuvent traduire le bouzin quand ils veulent, mais ensuite tu réunis le max des contributeurs pour organiser des séances de relecture communes.
      • [^] # Re: dvdauthor

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Merci Zebob, toujours là quand il faut... Je vais finir par t'appeler Zorro-bob :-)
        En fait pour la version espagnole, je dois pouvoir la resynchroniser. La traduction existe déjà et je lis l'espagnol. Le gars qui fait partie du projet espagnol parle aussi français et anglais apparemment, donc je pourrais le contacter sans problème.

        Ensuite pour la version française, je pourrai m'en charger, il aura peut être déjà un petit quelque chose de son côté. Un fois que je me serai fait la main, je pourrai mettre en place un howto pour ceux qui souhaitent traduire à partir d'autres langues. Et pour la version iranienne, peut être que behdad pourra me filer un coup de main :-)

        J'ai cherché pour sobby, c'est un peu dur de trouver des informations, alors voilà des liens pour les curieux:
        http://doc.ubuntu-fr.org/gobby
        http://gobby.0x539.de/trac/
      • [^] # Traduction

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Il est également possible d'utiliser le Wiki Framalang, http://www.framalang.org . Il est utilisé pour réaliser la traduction de pas mal de textes, ou de sous-titres de conférences concernant le Logiciel Libre.
    • [^] # Re: dvdauthor

      Posté par  . Évalué à 2.

      J'allais oublier Devede http://www.rastersoft.com/programas/devede.html qui peut aussi faire le boulot des sous-titres il me semble.
    • [^] # Re: dvdauthor

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Ah, et puis la ligne de commande ne me fait pas peur, hein, faut juste qu'il y ait de la doc avec, hein (et gstreamer c'est pas trop le cas).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.