Journal État de la traduction des applis android

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
25
mar.
2018

Bonjour,

vous l'avez vu avec mon dernier journal, je m'intéresse beaucoup à la régionalisation dans le logiciel libre. J'ai eu pas mal de retours sur le précédent journal et je vous en remercie : j'ai découvert de nombreux outils, un format de fichier différent et quelques plateformes supplémentaires à surveiller. Par contre, je n'ai pas entendu parler d'applications android. Certaines (les plus grosses en général) peuvent se traduire sur une plateforme en ligne : weblate (par exemple fdroid ou osmand), poeditor (par exemple pour streetcomplete), etc… Mais les plus petites n'ont en général pas pris la peine d'utiliser une plateforme particulière et on se retrouve à devoir faire des pull requests.

Un outil formidable, c'est stringlate qui permet depuis son téléphone de récupérer un dépôt git (si on connait son adresse), de le cloner et d'extraire les fichiers de traduction. Il permet de traduire sur son téléphone, de mettre à jour des traductions et propose de nombreuses options pour exporter ses traductions (dont faire une pull request quand l'application est sur github).

Par contre, ce manque de plateforme dédiée, tout comme la multiplicité de plateformes, empêche d'avoir une vision globale de l'état de la régionalisation des logiciels libres. J'ai donc écrit un petit script qui permet de faire ça. Il va récupérer la dernière version d'un logiciel à partir d'un fichier de configuration, l'analyse et renvoie l'état de la traduction dans les différentes langues : combien de chaînes traduites sur combien de chaînes à traduire. C'est un peu grossier parce que ça ne dit rien de la qualité de la traduction, mais ça permet de se faire une petite idée. Pour l'instant, l'outil que j'ai baptisé transmon gère les applications android sur un dépôt git public. Et voici les premiers résultats.

J'ai récupérer la liste des applications depuis le dépôt fdroid-data, qui regroupe 2697 applications. J'en ai extrait 2029 applications sur github (c'était déjà bien assez compliqué comme ça et ça représente un bon pourcentage des applications) puis je les ai passé à la moulinette. Sur ces 2029 applications, je n'ai pu en analyser que 1899. Celles qui n'ont pas été analysées nécessitaient une authentification (?) ou n'avaient pas de dossier « res » dans lequel se trouvent les traductions.

Au total, sur 1899 applications, 951 (50 %) ne sont traduites en aucune langue (soit parce qu'il n'y a rien à traduire, soit parce que rien n'a encore été traduit), 416 (22 %) ne sont pas encore traduites en français, 130 (7 %) ont une traduction incomplète (< 90 % traduit), 145 (8 %) sont presque traduites (> 90 %) et 257 (13 %) sont entièrement traduites. J'ai l'impression qu'on se classe deuxième derrière l'allemand si on compte le nombre d'applications qui ont au moins commencé à être traduites. C'est pas mal, mais on peut faire mieux !

Je profite de ce journal pour vous inviter à regarder si les applications que vous utilisez sont traduites ou non, à aider les traducteurs francophones en commençant une traduction ou en en relisant une.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.