• # Les médias découvrent l'eau tiède.

    Posté par . Évalué à 8.

    Ça commence à faire un moment qu'on sait que les "1%" se foutent éperdument de la question climatique (pas qu'aux EU). Ils ne vont quand même pas renoncer à un système (inégalitaire à leur avantage) qu'ils mettent patiemment en place depuis plus de 40 ans pour des raisons aussi secondaires.

    Ils ont déjà de belles forteresses survivalistes dans des zones favorables et quelques milliards d'humains en moins, ça leur fera de l'air.
    Ces gens là devraient être condamné à perpétuité pour crime contre l'humanité mais on préfère les montrer en exemple d'une belle réussite sociale.



    Bon, ça risque d'être un peu chaud même pour eux, parce qu'on dit que plus de 2°C avant la fin du siècle, ce sera déjà catastrophique mais pour le moment, rien n'indique qu'on réussira à être en dessous de 6°C.

    Les médias ne font plus le boulot. Maintenant qu'ils sont aux mains des financiers, on peut toujours attendre qu'ils regardent sous le tapis.

    • [^] # Re: Les médias découvrent l'eau tiède.

      Posté par . Évalué à 0.

      Ça commence à faire un moment qu'on sait que les "1%" se foutent éperdument de la question climatique

      Bien sûr, si le livre "Perdre la terre" ne parlait que de ce fait, il enfoncerait des portes ouvertes depuis un bail mais ce n'est pas le sujet principal.
      Ce qui est intéressant, c'est :

      "au tournant des années 80, aux Etats-Unis, une majorité de l’opinion est favorable à la mise en oeuvre de politiques de protection de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique".

      Voilà qui tranche singulièrement avec l'image habituelle que renvoient les état-uniens, un peuple consumériste et égoïste qui ne défend que son petit confort au détriment des autres peuples de la planète.

      idem

      "Une majorité d’élus du Congrés, républicains comme démocrates, sont alors convaincus de la nécessité d’agir : pas moins de 32 projets de loi relatifs à la question climatique sont ainsi déposés pour la seule année 1988. Même à la Maison blanche, George Bush senior, tout juste élu, promet de jouer « un rôle moteur » dans la lutte contre l’effet de serre.
      Dans ce moment d’unanimisme général, les géants du pétrole eux-même, reconnaissent leur rôle dans les « énormes quantités de dioxyde de carbone » relâchées dans l’atmosphère et préviennent qu’ils sont « prêts à s’engager dans une transition raisonnable et progressive vers les énergies renouvelables ".

      • [^] # Re: Les médias découvrent l'eau tiède.

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 10/05/19 à 10:50.

        Je pense qu'il faut toujours faire une distinction entre une organisation et les personnes qui la composent, y compris dans des soit-disant démocraties dont les représentants ne représentent pas grand monde. Je connais des américains sympa et altruistes, des gendarmes soucieux de l'intérêt de la population, des militaires ayant du recul sur leur situation…

        Je ne suis pas plus surpris que ça que de nombreux américains ne sont pas aussi bornés et peu visionnaires que leur président.
        Je ne suis pas non plus étonné que ce soit l'intérêt du fric qui rafle la mise à la fin. C'est quasiment toujours comme ça. Ça fait un peu mal où je pense mais si je ne serais pas surpris que Monsanto sache depuis des dizaines d'années que ses produits compromettent la biodiversité, que les compagnies de transport aérien sachent que vouloir doubler le trafic d'ici 10 ans est une absurdité climatique…

        Même aujourd'hui, c'est facile de voir qui torpille quoi (COP 21 ?). Il est effarant de voir à quel point une petite minorité peut envoyer tout le monde au tas, et que, non seulement ils ne sont pas attaqués en justice (parce que de mon point de vue, l'attitude d'Exxon dans les années 80 mériterait d'envoyer tous ses dirigeants à l'ombre pour plusieurs siècles avec confiscation de leurs biens), mais en plus, on les glorifie comme des types bien (Bolloré ou Gates en Afrique, Bezos avec ses propres salariés, Arnaud, Niel… que des raclures)

      • [^] # Re: Les médias découvrent l'eau tiède.

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce qui ne signifie évidemment pas que je SAVAIS ce qui est décrit dans cet article. Simplement, je n'en suis pas étonné.

  • # Thèse simpliste voire erronée

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    La critique du bouquin par Sylvestre Huet sur son blog démonte minutieusement l'argument de l'auteur.

    TL;DR : on avait de sérieux indices en 1979, mais l'origine anthropique du réchauffement climatique ne faisait pas encore consensus. Quant à 1989, c'est un pur effet d'annonce, les USA, alors dirigés par George Bush père (dont les liens avec l'industrie du pétrole ne sont plus à démontrer), n'ont jamais sérieusement envisagés de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en limitant leur consommation de pétrole/gaz/charbon, d'autant qu'un éventuel traité international prévoyait une réduction de la consommation des pays riches mais autorisait les pays en développement (Chine inclue) à les rattraper.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.