Journal then you win

Posté par .
Tags : aucun
0
4
fév.
2008
Qui n'a jamais lu au détour d'un fil de discussion sur le logiciel libre l'immanquable citation de Gandhi ? :

"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."

En français :

"D'abord ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent, ensuite vous gagnez."

Cette phrase nous donnera-t-elle un jour raison ? Est-elle applicable au logiciel libre ? Est-elle toujours d'actualité ?

L'inde a prouvé que oui en octobre dernier avec le succès plus grand évènement non-violent depuis l'indépendance, le "Janadesh": http://fr.wikipedia.org/wiki/Janadesh_2007

Le projet "then you win" propose de prolonger cette aventure au travers du logiciel libre et des licences Creative Commons.

Participez à l'aventure ! : http://thenyouwin.yooook.org/

Camille.

PS: Ceci est une exclu DLFP, site ouvert depuis quelques minutes.
PS2: Il reste quelques rectifications à faire pour le français et toutes les traductions n'ont pas encore étés intégrées.
  • # Dommage que le son s'arrête ...

    Posté par . Évalué à 1.

    J'aurais bien voulu voir le petit film mais le son s'interromp après deux secondes...
    • [^] # Re: Dommage que le son s'arrête ...

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai intégré le lecteur Ogg de Wikipédia, t'as le choix entre plusieurs lecteurs, il se peut que ça ne marche pas, sinon y'a une version Flash, faut cliquer sur "Flash"...

      Bonne lecture.
  • # Une phrase qui s'applique bien au libre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    L'année dernière au salon Solution Linux, j'avais pu récupéré un poster au Stand Red Hat, qui portait justement cette phrase (et le logo au chapeau rouge). (Je l'avais affiché sur la porte côté intérieur de mon bureau de consultant). Cette idée d'associer cette phrase n'est donc pas nouvelle et semble effectivement bien adaptée au libre. Une autre vision est celle que l'on peut retrouver dans l'édito du GNU/Linux magazine de ce mois-ci, ça savoir une vision darwinienne : le logiciel libre a constitué une niche et sachant mieux s'adapter que le logiciel propriétaire, est en train de gagner du terrain et de se répandre.
  • # Then you win ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    C'est vrai qu'on voit beaucoup cette citation mais je me suis toujours demandé quelle était la pertinence du "then you win" dans le contexte des logiciels libres.
    En quoi la victoire du libre est-elle inéluctable ? J'ai peur qu'en se rattachant à la confortable certitude d'une "victoire finale" les gens en oublient de se battre pour qu'elle se réalise vraiment.

    Si vous êtes convaincu que Microsoft est déjà mort et que Linux a gagné (ou est en passe de gagner) je vous invite à méditer les chiffres de cet article : http://www.thevarguy.com/2008/01/28/seven-stunning-facts-abo(...)

    Le profit net de Microsoft lors du dernier trimestre est de 4.707 milliards de dollars.
    Le profit net de Red Hat lors du dernier trimestre est de 20.3 millions de dollars.

    Conclusion : il suffit de 10 heures à Microsoft pour faire plus de profit que Red Hat n'en fait en tout un trimestre !!!

    Le chemin est encore long et la bête est encore extraordinairement puissante.
    • [^] # Re: Then you win ?

      Posté par . Évalué à 4.

      > la pertinence du "then you win" dans le contexte des logiciels libres.

      Pour moi la "victoire" du logiciel libre, c'est seulement sa reconnaissance. Si le logiciel libre est reconnu, personne ne devrait avoir l'idée de valider les brevets, etc.

      > Le chemin est encore long et la bête est encore extraordinairement puissante.

      Il n'est pas sérieux aujourd'hui d'annoncer la mort de MS. MS a une puissance délirante (et les coffres sont pleins).
    • [^] # Re: Then you win ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Est ce que tu as compris ce qu'est "une victoire" pour le logiciel libre ?
      Ce n'est pas d'écraser la concurrence jusqu'a élimination (car c'est évidement impossible), mais d'imposer le modèle de logiciel libre comme solution altérnative viable et surtout comme modèle de confiance et de partage, ce qui commence sérieusement à être le cas. Enfin, moi je le vois comme ça. Je me trompe peut être ?
      • [^] # Re: Then you win ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        >>> le modèle de logiciel libre comme solution altérnative viable et surtout comme modèle de confiance et de partage, ce qui commence sérieusement à être le cas.

        Quand tous les PC de la boite ou je bosse, de la boite ou ma mère bosse, de la boite ou mon frère bosse, de la boite ou mes cousins bossent, de l'organisme de recherche ou ma soeur bosse ne seront plus à 100% sous Windows je commencerai à penser que le libre commence à s'imposer.
        Le parc installé dans les entreprises est gigantesque, l'inertie des utilisateurs aussi et ça va être très long de remonter la pente.

        PS : /me d'humeur sombre car le laptop sous ubuntu que je viens de filer à ma soeur pour qu'elle puisse continuer à travailler pendant son congé de maternité va être reformaté sous WinXP. Soit disant que les logiciels de son labo n'existent que sous Windows.
        Si c'est pas malheureux de pervertir ainsi un gentil laptop qui n'avait jamais connu que le monde du manchot......
        • [^] # Soeur...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          à ma soeur pour qu'elle puisse continuer à travailler pendant son congé de maternité
          La sécurité sociale payant ta soeur pendant son congé maternité, elle n'a pas le droit de travailler. C'est écrit en gros sur les papiers de la sécu.
          Donc faut qu'elle décide : soit payée par la sécu et elle travaille pas, soit payée par sa boite et elle travaille.
          Si j'ai bien compris ce que tu dis, ce qu'elle fait est complétement illégal. Le labo arnaque la sécurité sociale, c'est mal.
          Sans compter que c'est au labo de filer le matériel pour travailler à la maison/ailleurs que le labo...
          • [^] # Re: Soeur...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Elle est chercheuse à l'INSERM et comme la plupart des scientifiques elle aime son travail.
            Personne au labo ne lui demande de travailler pendant son congé maternité. C'est elle qui veut continuer à suivre l'avancement des manips et rester en contact avec ses post-docs.
            • [^] # Re: Soeur...

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              C'est elle qui veut continuer à suivre l'avancement des manips et rester en contact avec ses post-docs.
              Donc j'espère qu'elle ne demande pas d'être payée pour congé maternité par la sécu?
              La sécurité sociale paye un congé maternité seulement si tu t'engages à ne pas travailler.
              Si tu es capable de travailler (et que tu le fais, même de ton propre chef), la sécurité sociale n'a pas vocation à remplacer l'employeur.
              Une source : http://www.le-rsi.fr/maladie_maternite/indemnites_et_allocat(...)
              Pour prévenir le risque de prématurité, vous inciter à interrompre votre activité, vous reposer et pour mieux répondre à vos besoins, vous avez droit à une indemnité journalière forfaitaire d'interruption d'activité si vous interrompez toute activité professionnelle (...)
              (désolé, je suis indépendant, donc source qui va avec, mais les règle sont communes)
              Note le "vous reposer"...

              Bref, si ta soeur touche l'aide pour maternité et touche une seule seconde ce PC, elle triche, elle arnaque la sécu (elle ne se repose pas!). C'est un argument pour ne pas mettre WinXP sur ce PC ;-)

              PS: plein de monde le fait, j'en convient. Mais il faut quand même savoir au minimum que ce qu'elle fait est illégal... Ca fait un peu comme les mecs qui telechargent sur le P2P des oeuvres protégées et qui disent ensuite "mais non, c'était disponible, je ne savais pas que c'était illégal"...
              • [^] # Re: Soeur...

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Bon on va pas continuer longtemps ce thread off topic mais d'après ce que j'ai compris elle ne va pas travailler (elle ne peut pas d'ailleurs n'étant pas devant sa paillasse), elle va juste suivre la vie du labo pour continuer à être au courant et savoir ce que deviennent ses manips.
                Pour utiliser une analogie foireuse ce serait comme un devs qui, pendant son congé maternité, n'écrirait plus une seule ligne de code mais qui continuerait à lire les mails de la mailing list pour être au courant.
                • [^] # Re: Soeur...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Pour utiliser une analogie foireuse ce serait comme un devs qui, pendant son congé maternité, n'écrirait plus une seule ligne de code mais qui continuerait à lire les mails de la mailing list pour être au courant.
                  Pour lire une mailing list, pas besoin d'outil de dev', donc on peut utiliser un PC sous Linux... C'est ce qui m'a choqué dans ton discours, d'avoir besoin des logiciels Windows donc spécialisés donc plus qu'une mailing-list...
                  Bon, OK, je suis lourd.
                  C'était juste pour faire prendre conscience de la légalité de la chose, même si c'est "futile".
                  • [^] # Re: Soeur...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    >>> C'est ce qui m'a choqué dans ton discours, d'avoir besoin des logiciels Windows

                    Ben c'est pas mon discours c'est celui de ma soeur. C'est pas faute d'avoir bataillé comme un diable de Tasmanie enragé pour la convaincre de garder Linux.
                    • [^] # Re: Soeur...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      C'est peut-être con, mais as-tu essayé sous Wine?

                      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

                      • [^] # Re: Soeur...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Elle veut pas se faire chier donc elle veut avoir l'OS qu'elle connaît.
                        En plus à partir du moment ou je lui donne un ordinateur elle peut en faire ce qu'elle veut sinon ce n'est pas un don (même si j'ai sorti tous mes talents rhétoriques pour la convaincre de garder Linux).
                        • [^] # Re: Soeur...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Et qui de la licence de Windows? Elle a une licence valide ou elle va utiliser une version pirate?
                          • [^] # Re: Soeur...

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Bah c'est l'admin du labo qui va reformater et installer Win donc je pense qu'il est assez sérieux pour faire les choses légalement.
                          • [^] # Re: Soeur...

                            Posté par . Évalué à 10.

                            Et est ce qu'elle est bien française ta soeur? elle peut faire un scan de ses papiers et les mettre en line qu'on vérifie?
                            Et ton frère? il dealerait pas du shit par hasard?
                            Et tes parents ils ont bien payé la redevance la télé?

                            Bienvenue sur http://policefr.org !
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 0.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Soeur...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est toujours pratique de modifier les rêgles quand la rêgle ne nous arrange pas.
              Je t'ai donné la loi, à toi de voir avec ta conscience. Mais assume au moins : c'est non légal. Labo ou pas.

              Après, faudra pas hurler à la violation de la GPL, parce que le mec il dira "mais tu comprends, dans mon cas c'est différent, la GPL je me torche avec parce que tu comprends, mon cas est différent etc... Ce genre de considration éthique que tu me fais la, n'a aucun sens dans ce contexte". Tu ne peux pas lui en vouloir de faire pareil que toi...

              La loi est la même, pour tout le monde. Avec des exceptions, ce n'est plus la loi, c'est l'ouverture à ce que tout le monde fasse sa loi, sa justice... Adapter comme tu le fait, c'est remettre en cause la notion de démocratie, sa base : la loi est la même pour tous. L'argument que tu utilises est le même que les "méchants" utilisent pour tuer une démocratie. Oui, je sais, ce sont les grands mots, mais ce que tu viens de dire étant contraire à ce qui fait la base d'un état de droit, je me permet.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_droit
              l'État de droit est celui dans lesquels les mandataires politiques (en démocratie : les élus), sont tenus par le droit qui a été édicté
              • [^] # Re: Soeur...

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Encore faut-il interpreter la loi correctement. Ici, il est question d'interrompre votre activité professionelle pour vous reposer et mieux répondre à vos besoins.
                Si ton activité professionelle c'est de faire des manip dans un labo, on peut estimer que lire un document tous les 3 jours, c'est juste lire récolter des infos, et c'est négligeable compte tenu du travail normalement effectué. Il ne faut jamais perdre de vue l'interet de la loi. Ici c'est d'accoucher dans de bonnes conditions. Si tu ne peux plus lire 4 lignes, alors tu devrais aussi etre interdit de lire le journal.
                Bref, la loi ça s'interprête, en fonction du contexte et des jurisprudences. D'ailleurs, si c'était aussi simple que A implique B, il n'y aurait que des juges et plus d'avocat.

                Quand on dit la loi est pour tout le monde, ça signifie que la s'applique pour tous de manière identique, pas que la loi s'applique dans toute sa rigidité et sa bêtise.
                Dans notre cas présent, ça voudrait dire que si on autorise une personne à lire un rapport de temps en temps, on doit autoriser tout le monde à lire des rapports de temps en temps, ça ne voudrait rien dire de plus.
                Meme si la loi française est moins basée sur la jurisprudence que la loi anglo-saxone, cela ne veut pas dire qu'il n'y en a pas.
              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 2.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Soeur...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  (on sort du cadre de l'exemple de la soeur, où le posteur initial parlait juste d'"appoint" et où il s'est expliqué)
                  La sécurité sociale a été crée non pas pour remplacer la paie non fournie par l'employeur, mais pour permettre à la femme qui acouche d'acoucher en paix (donc... Sans travailler!)
                  La sécurité est ici dans le fait que l'employeur n'a pas à assumer financièrement l'accouchement.
                  La, dans ton exemple, c'est la société (moi, toi) qui paye le travail fait par une personne pour un labo, ça n'a pas de sens, ce n'est pas l'idée de la sécurité sociale, la sécurité sociale n'a pas vocation à payer quelqu'un pour qu'il travaille pour le comtpe de quelqu'un d'autre.
                  Tu détournes l'idée première de cette aide, qui est de laisser en paix la personne qui acouche : la personne a la sécurité sociale si elle ne travaille pas, car c'est l'objectif de cette courverture! Qu'elle soit capable de travailler ou pas, l'objectif de la couverture sociale est qu'elle se repose.
                  Mais comme je l'ai déja dit : ça ne t'arranges pas, donc tu détournes l'idée de la loi pour ce que tu as envie. Pour avoir bonne conscience?

                  Pour les 35h, deux cas possibles : payé à l'heure, dans ce cas oui il y a abu, et ces "salopards" comme tu dis sont aussi dans l'illégalité. Le partage du travail, c'est dans la loi (encore pour le moment). Si pour toi ça n'a pas de sens de respecter des horaires, change la loi.
                  Si payé au forfait (cadre), le débat n'a pas lieu d'être, il n'y a pas d'horaires, juste une mission.

                  Bref, les gens ne respectent pas la loi, et ce qui me fait le plus délirer c'est que même ici où on parle de respect de la licence etc... Il y a une volonté de trouver respectables des gens qui ne respectent pas la loi, et surtout de dire "ah mais si c'est légal". Je pourrai te trouver le même type d'excuse pour ne pas respecter la GPL "ben oui, l'idée (que je me fais) n'est pas de..."

                  Il est effectivement classique, comme l'ont fait remarquer certains, de prendre des libertés sur la loi. Mais en aucun cas il est normal de trouver légales ces libertés prises : c'est toléré, donc certains en profite; ca reste illégal, et il faut assumer.

                  Pour reprendre ton CQFD par l'absurde, tu légitimes par la même occasion les employeurs qui mettent la pression pour que les employés fassent des heures sup' non payées par la même occasion : ben oui, les employés font aussi les heures sup' non payées par plaisir (le fait qu'ils soient virés si il ne le font pas ne peut pas être prouvé). Absurde? Rien ne change entre ton exemple et le mien, l'employé fait ces heures sup' gratos.
                  Ce n'est pas ma vision de la sécurité sociale, ni de la vie en société. Ma vision est celle d'un état de droit, où la loi doit être respectée, pour son but (pas le tiens de but, hein, celui dit par la loi).
                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Soeur...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Tu fais une séparation comme ça t'arrange, cool.
                      Donc moi je décide que pour ma situation perso, il est tout à fait normal que je ne respecte pas la GPL. En effet, c'est pour moi que je ne respecte pas.

                      Tu rigoles? C'est exactement la même chose que tu proposes : faire comme chacun a envie. Tu décides que la recherche n'a pas a obéir à la loi, et si moi je considère que la recherche c'est la même chose? Pourquoi toi tu aurais raison, et pas moi.
                      La loi a décidé : la recherche, pareil que le privé. Pas d'exemption.

                      La, la loi ne te plait pas, tu fais la tienne en considérant que la recherche est une exception, tu décides tout seul que la recherche est une exception.
                      La loi en a décidé autrement, désolé.
                      Si tu n'aime pas, change la loi!

                      Mais ne t'autorise pas à trouver normal de ne pas respecter la loi quand ça t'arrange...
                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Soeur...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      La loi a précisé la pensée (faut bien préciser des fois) : la façon dont la sécu considère protégér l'existance est de soumettre l'aide à la condition expresse de ne pas travailler.
                      J'y peux rien, c'est la loi!

                      Trouve-moi un endroit où la sécu considère que c'est son devoir de payer une personne qui travaille pour le compte de quelqu'un d'autre!
                      Pour info, même un idépendant n'a pas le droit de travailler pour lui-même (pas des actionnaire, lui-même!) si il touche l'aide.
              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 0.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Soeur...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Comme tu dis : la loi
                  Etat de droit tout ça.
                  Et la loi ne dit pas qu'une femme en congé maternité à le droit de travailler. Elle dit même le contraire.
                  C'est écrit dans la loi qu'une personne recevant l'aide de la sécu ne peut la recevoir que si elle ne travaille pas. Donc tu considères que la loi n'a pas à être respectée dans cet exemple?
                  La démocratie commence par le respect de la loi. La loi permet de différencier des cas. Ce cas n'est pas un cas différent : dis-moi en quoi le cas cité (être payé par la sécu en travaillant) entre dans la loi!
                • [^] # Re: Soeur...

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Euh tout de même, le fait que la loi soit la même pour tous n'est aucunement contradictoire avec ce que tu dis : la même loi s'applique à tous, dans le sens où quiconque devient diplomate/élu/pompier/fonctionnaire/ etc. etc. aura les mêmes droits et les mêmes devoirs que tous ceux qui le sont déjà (pas de discrimination par exemple).

                  Une même loi s'applique à tous, de la même façon : si elle prévoit que suivant les fonctions les devoirs et les droits sont différents, c'est tout de même bien la même loi, c'est la même source de la législation, l'application qui est faite de la loi est (au moins en théorie) indifférente des personnes (mais pas nécessairement des fonctions comme tu le fais remarquer).

                  Pour prendre une analogie foireuse, quand on met dans un programme
                  if (utilisateur == root)
                  then activer options spécifiques
                  else les masquer

                  c'est bien le même programme qui est exécuté par les utilisateurs, et pourtant ils n'ont pas les même droits...
    • [^] # Re: Then you win ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Chacun voit midi à sa porte, "then you win" est plutôt en rapport avec le sujet du documentaire... Parce que sans vouloir gâcher le suspens - et parce que vous vous en doutez - les gentils gagnent à la fin :-) Le lien avec le LL est anecdotique, c'était pour introduire le journal.
  • # Mmmh

    Posté par . Évalué à 6.

    Je comprends pas l'interet du site, a quoi il sert ? Sinon, on doit payer 50000€ pour avoir 2 courts métrages de personnes qui marchent dans la rue sous licence libre ? Autant attendre la vente de ryzom par le tribunal, non ?
    • [^] # Re: Mmmh

      Posté par . Évalué à 3.

      Un documentaire produit par une télé coûte en moyenne entre 40 000€ et 120 000€. Pour le calibre de ceux-cis on se rapproche plus du second chiffre que du second. Et c'est au final nous qui payons, si tu préfères le payer en achetant du coca, mettant ton temps de cerveau disponible à TF1, payer la redevance, taxes sur les supports, etc. pour que ce ne soit pas libre au final, risquer une amende et la coupure de ta connexion en téléchargeant du contenu, libre à toi. Sans compter que cet argent passe entre les mains de personnes qui l'investissent dans dudéveloppement de technos comme les DRM ou font du lobying pour DADVSI. Tu donnes des munitions à tes ennemis.

      Et si comme tu le suggères, la seule chance du libre est de devoir se contenter des miettes laissées par les boîtes propriétaires qui coulent, le libre sera condamné à toujours être à la traîne, le petit frère pauvre du rouleau compresseur de l'industrie "culturelle".
      • [^] # Re: Mmmh

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est surtout qu'il n'a pas très bien compris (ou alors c'est moi). Les trois documentaires qui seront libérés, c'est "Les Robin des Bois de Chambal", "Survivre au travail lié" et "Pour une poignée de terre". Apparemment ils ne sont pas regardables et nous ne connaissons pas leur durée. La manifestation de tibétains dans la section Autre, ne semble être qu'un petit bonus cadeau.

        Sinon, avant de passer par l'étape "on demande au petit peuple, alors que les français sont radins comme tout" (suffit de voir ce qu'on a donné lors de la campagne de dons Wikipédia), avez-vous essayé de vendre quelques diffusions aux chaînes diffusant habituellement des documentaires ? France 5, Arte, Planète, Voyage... Les droits continuent de vous appartenir, et ça vous aurait permis d'atteindre sûrement plus rapidement les sommes que vous vous êtes fixés.

        D'ailleurs, en cherchant ce genre de chaînes thématiques, je viens de tomber sur Nouveaux Mondes, que je ne connaissais pas et qui semble partager quelques points avec ce que vous faites.

        http://www.nouveaux-mondes.org
        • [^] # Re: Mmmh

          Posté par . Évalué à 2.

          Les films ne sont pas terminés, c'est pour ça qu'ils ne sont pas visibles... Le premier fera aisément 52 minutes, pour les autre on se penche sur 2x26 minutes. Il est encore trop tôt pour le dire car le déruchage est long (80 cassettes).

          Et oui bien sûr on compte sur les chaînes de télé pour recevoir des fonds pour diffusion et les ajouter à la jauge, c'est même la base, (section "Join") :-) Mais n'étant pas terminé on à pas encore pu le présenter, une nouvelle bande annonce pour Janadesh est bientôt prête :-)

          Merci pour ce lien, très intéressant (bookmarqué), si certains d'entre vous on la patience de faire de la promotion auprès de ce genre d'organisme c'est bienvenu.

          Merci.

          Camille.
  • # 15 000 € pour le ND

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je vois bien en quoi le premmier pallier (distribution gratuite) et le dernier (utilisation commerciale) demande une contrepartie financière.
    Par contre, je ne comprends pas pourquoi il y a un pallier pour autoriser des modifications et des produits dérivés. (Ajout de sous-titre, traductions, utilisations d'extraits dans d'autres documents, ...)
    Y a t il un manque à gagner entre un CC-by-nc-nd et un CC-by-nc-sa ?

    Et pourquoi pas pas un pallier CC-by ?


    Enfin, de toute façon, je ne donnerai pas un sous à ce projet. Ça ne correspond pas vraiment à mon idée du libre. Une des valeurs du libre que j'aime c'est le « Passion and Fun ». Si les auteurs veulent être rétribués pour leur travail, le mode de diffusion habituel convient probablement.
    • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est expliqué dans la FAQ.
      • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je n'ai pas vu la réponse dans la FAQ.
        Ma question est de savoir pourquoi il demandent de l'argent en échange du ND ?
        Est-ce que enlever le ND fais un manque à gagner ?
        Ou est-ce que ils font le reportage en libre juste pour faire plaisir au moules et pas par réel intérêt ?
        • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

          Posté par . Évalué à 2.

          Le principe est de donner plus de droit au fur est à mesure du remboursement des frais initiaux, le ND est une étape intermédiaire, donc on passe au ND au remboursement intermédiaire. Quand au « Passion and Fun », c'est tout à fait dans dans l'optique du projet, nous sommes libristes et pensons qu'on peut out faire en libre, y compris des projets d'envergure qui impliquent une logisitique conséquente. 50 000€ c'est vraiment rick-rack pour mener ça à bien. Si par « Passion and Fun » tu entends amateur, je suis pour bien sûr j'ai passé mes 10 dernières années à ça, mais si tu entends que ça doit y être cantonné... il n'y à que Pascal Nègre et Bill Gates qui souhaitent ça ! Nous voir condamnés à faire joujou dans le bac-à-sable, sans leur marcher sur les pieds, pour qu'eux marchent mieux sur les notres !
    • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si France5, Arte... et toutes les chaînes publiques à travers le monde avaient pu libérer de nombreux programmes en payant leur première diffusion, ça aurait considérablement enrichi le savoir et la culture libre. Mais il n'en est rien. Les chaînes publiques paient pour du non libre avec l'argent de la redevance (et les pubs qui disparaîtront bientôt, paraît il), et le peuple ne peut pas pleinement en jouir au final.

      Les seuls programmes libres qu'on peut trouver aujourd'hui, ce sont ceux qui ont été réalisés au début du siècle dernier, qui sont tombés dans le domaine public et n'ont plus qu'une valeur historique (même si c'est déjà pas mal).

      Et malheureusement, pour diverses raisons, le modèle économique du logiciel libre ne peut pas fonctionner dans tous les domaines (cinéma, documentaires, jeux vidéos capables de concurrencer ce qui se fait de mieux...). Je pense effectivement qu'il vaut mieux passer par une étape propriétaire : faire un film qui sera exploité en salle, en vidéo, puis diffusé à la télévision... avant de passer libre au bout de cinq ans (par exemple). Idem pour un jeu vidéo. Bien l'exploiter dans un mode traditionnel, et comme la technique avance vite, la plupart du temps, un jeu d'il y a cinq ou dix ans est complètement dépassé et ne rapporte plus rien. À partir de là, autant le passer libre.

      D'ailleurs, ça m'étonne qu'aucune équipe de programmeurs, musiciens et infographistes adeptes du libre ne se soient jamais associés pour faire un jeu proprio qu'ils auraient pu passer libre après quelques années ou une fois amorti. Ça nous aurait ainsi permis d'avoir autre chose que des tetris like...
      • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        faire un film qui sera exploité en salle, en vidéo, puis diffusé à la télévision... avant de passer libre au bout de cinq ans (par exemple). Idem pour un jeu vidéo. Bien l'exploiter dans un mode traditionnel, et comme la technique avance vite, la plupart du temps, un jeu d'il y a cinq ou dix ans est complètement dépassé et ne rapporte plus rien. À partir de là, autant le passer libre.
        Oui, bon, donc en gros : faire du proprio, et le libre n'est pas pour le principe, c'est juste les miettes à la fin (ou si une communauté "achète" le film, bref loin du libre, c'est la communauté qui veut le libre, pas le vendeur... Car ça, on peut le faire avec n'importe quel reportage, de demander à acheter les droits complets avec une masse d'argent). Sans moi.
        Je comprend bien qu'on ne peut pas forcement trouver un modèle économique facilement, mais dans ce cas on assume : on veut faire du proprio car le libre ne marche pas dans ce cas, point.

        D'ailleurs, ça m'étonne qu'aucune équipe de programmeurs, musiciens et infographistes adeptes du libre ne se soient jamais associés pour faire un jeu proprio qu'ils auraient pu passer libre après quelques années ou une fois amorti. Ça nous aurait ainsi permis d'avoir autre chose que des tetris like...
        Doom, Quake... Ca ne te dit rien? Parait même qu'il y avait une version Linux...
        • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Doom 1, 2 ,3, Quake 1, 2, 3... uniquement du fps venant de la même société. Qu'id Software en soit remercié (sincèrement), mais il existe des dizaines et des dizaines de type de jeux différents, et en dehors des tetris like et de quelques fps que la communauté a pu faire grâce à la générosité de John Carmack (et non par elle même en partant de zéro), on ne peut pas dire qu'on ai beaucoup de bons jeux capables de rivaliser avec ce qui se fait à côté (alors oui, on a Secret Maryo Chronicles, Battle for Wesnoth...) mais ce n'est pas ça qui fera migrer les Windowsiens en masse (et par conséquent le succès du libre)

          Pas la peine de relancer le débat sur ce qu'est un bon jeu et le fait qu'un jeu tout laid avec un gameplay sympa peu être passionnant.
          • [^] # Re: 15 000 € pour le ND

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pas de débat sur la qualité des jeux, mais juste que tu as dit "aucun", et j'ai donné un exemple.
            Ce qui fait que "aucun" n'a plus de raison d'être dans ta phrase... :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.