Journal Linux et A7N8X-X

Posté par .
Tags : aucun
0
26
fév.
2004
J'ai une carte mère A7n8x-x et j'ai depuis longtemps des problèmes de stabilité. J'ai une mandrake 9.2 et un noyau 2.4.22-21.
Qui plus est, tvtime plantait au bout de 5 minutes maximum.
En cherchant sur google et sur les news j'ai trouvé :
http://sourceforge.net/tracker/index.php?func=detail&aid=782834(...)
et http://home.t-online.de/home/Johannes.Deisenhofer/nforce2linux.html(...)

Du coup j'ai rajouté dans mon lilo.conf : pci=noacpi noapic nolapic et j'ai laissé acpi=off.
Et depuis tvtime ne plante plus ça fait 12h qu'il tourne sans problème !
Trop cool !
  • # Re: Linux et A7N8X-X

    Posté par . Évalué à 1.

    À priori un nolapic aurait suffit... du moins c'est le cas chez moi mais pas avec une A7N8 mais un nforce2... As-tu essayé de réduire les options ?
    • [^] # Re: Linux et A7N8X-X

      Posté par . Évalué à 1.

      Non, pas encore ! En fait, là je teste l'uptime de mon os dans ces conditions.
      J'aimerais bien savoir ce que m'enlève les options noacpi et noapic.
      De toutes manières j'ai souvent lu que cet acpi auquel je ne comprends rien, n'est pas correctement supporté sous linux avec ce chipset.

      Donc tant que ça marche tout baigne !
      • [^] # APIC error

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour avoir eu des erreurs récurrentes en bi-CPU de type "APIC error 0x [0x]" sur du matériel de qualité médiocre (ABIT BP6), j'avais un peu cherché des informations concernant le "noapic" et j'ai retenu que ça concernait la gestion des interruptions des processeurs... lorsqu'il y en a plusieurs.
        Ce n'est applicable que dans deux cas :
        - machine multi-processeur
        - système monoprocesseur avec un kernel disposant de l'option "APIC and IO-APIC support on uniprocessors"

        Cela permet entre autres de définir un "load balancing" entre les procs selon la nature de l'interruption (cartes PCI, ports COM...) en fournissant un masque (type 0x0000fff) d'autorisations. Dans le cas d'une machine monoprocesseur, je ne cerne pas bien l'intérêt...

        Tout cela pour dire que je doute que le "noapic" ou "nolapic" soit très utile à moins que les interruptions liées au PCI ne soit pas gérées sous Linux pour ce matériel ou non conformes: auquel cas, merci NVidia ;o(

        PS: entre apm=noapic, pci=noapic, nolapic, ... j'ai un peu tendance à m'y perdre. Quelqu'un aurait-il plus d'informations à ce sujet ? des liens plus détaillés que la documentation du noyau ?
        Merci...
        • [^] # Re: APIC error

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          ACPI => Advanced Configuration & Power Interface
          permet la configuration des peripheriques sur les differents bus compatibles
          et la gestion de l'energie

          APIC => Advenced Programmable Interrupt Controlleur
          C'est un chip qui est apparu avec les premier bi-pro pour repondre au meme
          probleme que l'IRQ-sharing mais d'une autre maniere: l'augmentation du nombre
          de ligne IRQ (ligne d'interruptions materielles). La ou la deuxieme methode
          necessite une detection logicielle de qui a reellement envoyer la requete d'interruption
          cette solution permet de revenir a l'affirmation une IRQ = un Composant en augmentant
          le nombre d'IRQ a 24.

          Par contre il necessite une mise a jour du kernel pour supporter ce nouveau controleur
  • # Re: Linux et A7N8X-X

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est un problème connu des cartes à base de nForce2, et bientôt réglé
    (j'espère) :

    http://linux.derkeiler.com/Mailing-Lists/Kernel/2004-02/6520.html(...)

    J'ai effectivement expérimenté de nombreux hard locks quand j'ai activé l'ACPI et
    l'IO-APIC. Mais depuis que j'ai patché mon noyau, celà semble aller mieux (croisons les doigts).

    J'ai une A7N8X - Deluxe et j'ai besoin de l'IO-APIC pour pouvoir profiter de tout mon matos (dont les nombreux ports USB) en même temps.

    Donc, essaye de patcher ton noyau. Si ça ne va pas, alors reste sans l'io-apic et l'acpi, mais c'est un peu dommage ;)
    • [^] # Re: Linux et A7N8X-X

      Posté par . Évalué à 1.

    • [^] # Re: Linux et A7N8X-X

      Posté par . Évalué à 1.

      Donc, essaye de patcher ton noyau. Si ça ne va pas, alors reste sans l'io-apic et l'acpi, mais c'est un peu dommage ;)

      Je n'ai qu'un seul périphérique usb branché en permanence et je branche une cartouche à l'occasion et ça marche assez bien. J'ai parfois des ennuis avec certaines cartouches bas de gamme mais rien de rédhibitoire.
      Je vais étudier ça, mais comme je suis encore loin d'exploiter mes 6 ports usb (même mon scanner est scsi !) c'est pas une priorité !
  • # Re: Linux et A7N8X-X

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai la même carte mère avec une slackware 9.1 (2.4.22), et je n'ai pas eu de problèmes avec. Il y a bien des freezes de Xwindow de temps en temps, mais je soupçonne le driver de la carte graphique nvidia...

    Ne serait-ce pas les patchs du kernel rajoutés par mandrake qui seraient responsables?
    • [^] # Re: Linux et A7N8X-X

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non, cette carte mère est buggée: il faut désactiver l'IO-APIC. Ça peut se faire dans le noyo ou (pour plus de sécurité) dans le bios, s'il à été patché en bios "ubber" (un bios modé qui autorise plus de choses).
      http://homepage.ntlworld.com/michael.mcclay/(...)
      • [^] # Re: Linux et A7N8X-X

        Posté par . Évalué à 1.

        Flasher mon bios, ça me fait trop peur !
        En passant par ne noyau pci=nolapic noapic suffirait et je pourrais enlever noacpi ?

        Je demande car en ce moment sur ma mandrake, tout semble déconner depuis que j'ai rebooté, une fois c'est ma carte son qui n'a pas été vue à l'autodétection, une autre fois la carte vidéo (souvent d'ailleurs) une autre fois c'est la carte réseau ! A chaque fois un simple modprobe du module concerné et le périphérique marche à nouveau, c'est bizarre non ?
  • # Re: Linux et A7N8X-X

    Posté par . Évalué à 1.

    Erratum, j'ignore pourquoi tvtime s'est soudain stabilisé, mais ça ne doit pas venir de ça. En fait ces modifs entrainent des erreurs dans /var/log/kernel/errors.
    PCI : noacpi unknown option
    En fait, il faut mettre noapic et nolapic au début du append et on peut laisser acpi=on ça semble bien marcher comme ça.
    Je me demande bien comment mon pc a pu se stabiliser comme ça, avec des instructions erronées ? Un effet placébo sous Linux ? Linux ou le planton imaginaire ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.