Journal SPPF veut réviser DADVSI

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
12
juin
2007
La SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France) assigne en justice les éditeurs de Morpheus, de Streamcast et d'Azureus.
Mais elle ne compte pas s'arrêter là. En effet elle se plaint que "La majorité des 180 logiciels P2P accessibles en France sont en effet des logiciels freeware (qui ne sont pas exploités par une entreprise susceptible de faire l'objet de poursuites)". A mon avis, elle parle des logiciels libres.

Elle aimerait faire réviser DADVSI et mettre la pression sur les FAI.

Où s'arrêteront-ils ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/medias/20070612.OB(...)
  • # shareaza

    Posté par . Évalué à 4.

    Dans la depeche, ils parlent aussi de shareaza qui est un logiciel sous gpl (le site est sur sourceforge).
    • [^] # Re: shareaza

      Posté par . Évalué à 9.

      Dixit le Nouvel Obs :
      La SPPF indique qu'elle engagera la même procédure dans les prochaines semaines à l'encontre du logiciel Shareaza.

      J'attend de voir comment ils comptent s'y prendre.



      Quelques extrais de la Protection des Droits de la SPPF http://www.sppf.com/protectionDroits.php :

      La piraterie sonore constitue un véritable fléau mondial.

      Je suis bien d'accord, d'ailleurs mon prochain don pour la recherche contre le SIDA ou le téléthon ce sera pour la SPPF.

      Elle se développe plus particulièrement dans les pays Asiatiques ou d'Europe de l'Est où elle atteint un niveau élevé au regard de la vente de produits licites.

      Tu m'en diras temps, communistes oblige...

      un partenariat avec la SDRM et la SCPP a été mis en place de manière à faire valoir collectivement vos droits dans le cadre d'actions pénales initiées, dans un premier temps, à l'encontre d'officines " libre service "de copies de CD-R et, dans un second temps, contre des sites offrant des fichiers de type MP3 en téléchargement sans autorisation des producteurs

      Mais oui la SCPP, celle là même qui avait fait une demande d’autorisation de traitements pour lutter contre la piraterie musicale. Demande refusée par la CNIL...pour ensuite être acceptée par le Conseil d'Etat en "personne".



      il (Le numérique) présente également un véritable danger pour le maintien et le développement d'une création musicale riche et variée.

      C'est clair, d'ailleurs le duo électrique Justice c'est vraiment monotone et homogène. http://www.myspace.com/etjusticepourtous

      reproductions illicites de phonogrammes sur CDR audio vendues massivement dans les écoles et sur les marchés.

      C'est vrai quoi ! Allez caméras de sécurité et CRS dans la cour et dans les brocantes.

      C'est ainsi que la SPPF suit avec attention l'examen des textes des directives communautaires visant à créer le cadre juridique nécessaire pour protéger efficacement les contenus musicaux ayant vocation à circuler dans la Société de l'Information ainsi que toute initiative législative nationale et toute élaboration de normes juridiques et techniques sur le plan international.

      On s'en doute.
      • [^] # Re: shareaza

        Posté par . Évalué à 10.

        il (Le numérique) présente également un véritable danger pour le maintien le développement d'une création musicale riche et variée.
        C'est bien connu, l'imprimerie a "tué" les moines copistes mais peut on pour autant écrire:
        il (Le numérique L'imprimerie) présente également un véritable danger pour le maintien le développement d'une création musicale littéraire riche et variée.
        • [^] # Re: shareaza

          Posté par . Évalué à 10.

          Et les graveurs de CD, ça tue ceux qui gravaient les CDs à la main.

          ----> []
  • # Euh

    Posté par . Évalué à 2.

    Euh pour Azureus, à part assigner sourceforge, je vois pas trop qui ils pourrait s'amuser à emmerder...
    • [^] # Re: Euh

      Posté par . Évalué à 7.

      Azureus c'est ecrit en Java. Dans leur logique, ils devrait aussi lancer une procédure contre Sun.
      • [^] # Re: Euh

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tout à fait ! Voire même contre les vendeurs de machines, ou les fabricants de processeurs !
    • [^] # Re: Euh

      Posté par . Évalué à 5.

      Les devs, éventuellement... Ils ne doivent pas être si anonymes que ça ?

      Ce qui me chagrine le plus est que dans le sur-titre de la rubrique, dans le Nouvel Observateur, s'intitule Logiciel Libre
      Ça montre qu'ils n'ont rien compris, et en plus ça associe dans l'image des gens que logiciel libre = piratage, toussa.

      Au sujet de Morpheus, c'est déjà

      Et pour ce qui est de l'argent que touche Shareaza... D'après ratatium et Irma (cf google news), si azureus propose des contenus commerciaux (en payant licence aux ayants droits) et a donc un peu d'argent, shareaza n'a absolument aucune vocation commerciale. Le mieux qu'ils puissent obtenir à mon avis c'est que le projet soit déplacé, il se trouvera toujours quelqu'un pour reprendre le code existant ! On ne peut pas lutter contre le logiciel libre :-)

      Quant à la surveillance des réseaux, nous savons déjà que si c'est difficilement possible pour tout ce qui est des échanges ouverts, des solutions chiffrées et anonymes existent déjà, qui ne demandent qu'à se développer...

      Il serait intéressant d'analyser, avec le recul, l'impact qu'on eu les procès similaires (contre Morpheus et Kazaa) aux États-Unis (j'ai un peu de mal à trouver des pages sur ce sujet).

      En tous cas, les majors américaines n'ont semble-t-il pas fait de publicité autre que leur victoire au procès, elles n'ont pas dit de truc du genre "vous voyez, on avait raison, ça s'arrête ! " ; au contraire j'ai plutôt l'impression que les échanges illégaux (P2P ou non) ne font qu'augmenter !
      • [^] # Re: Euh

        Posté par . Évalué à -1.

        La GPL ne prevoit pas des trucs pour eviter que les devs se fassent attaquer lors d'une action contre le logiciel en lui meme ?
      • [^] # Re: Euh

        Posté par . Évalué à 3.

        Ça montre qu'ils n'ont rien compris, et en plus ça associe dans l'image des gens que logiciel libre = piratage, toussa.

        Puis...

        Le mieux qu'ils puissent obtenir à mon avis c'est que le projet soit déplacé, il se trouvera toujours quelqu'un pour reprendre le code existant ! On ne peut pas lutter contre le logiciel libre :-)

        C'est certain... Un bon vieux "La justice a beau dire, elle nous arretera pas", ca donne une meilleure image du LL aux yeux des gens.
        • [^] # Re: Euh

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ce n'est que l'illustration du bon vieux : "Ce ne sont pas les logiciels qui sont dangereux mais l'utilisation qu'on peut en faire".

          Vouloir interdire quelque chose d'immatériel c'est quand même assez fort.
          • [^] # Re: Euh

            Posté par . Évalué à 2.

            Non, toi tu presentes quelque chose qui est defendable devant la justice. PLus haut, ce qui est presente est comment se moquer d'une decision de justice.

            De plus interdire quelque chose d'immateriel n'est pas si choquant. Ca me choque pas que l'on interdise la distribution d'images jpeg de jeunes enfants nus. Par contre, le renforcement de l'application de la peine, ca c'est du sport. Ca n'empeche pas pour autant que cela ne doit pas etre interdit.

            Juste pour clarifier, je pense que c'est stupide de vouloir interdire ces logiciels et que les raisons invoques ne sont pas concluantes. Cependant, s'inquieter des repercussions que ce genre de proces peut avoir sur l'image des LLs et ensuite en donner une autre image qui peut etre interprete comme je l'ai souligne, c'est quelque peut abscons.
    • [^] # Re: Euh

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a une société française derrière azureus.

      http://azureus.aelitis.com/donate/donate.php
      • [^] # Re: Euh

        Posté par . Évalué à 1.

        arf, il va falloir faire des dons alors ...
  • # Logique ??

    Posté par . Évalué à 5.

    Ah on vois que nos amis les Major essaye de detruire la concurrence pour pouvoir mettre leur systéme bien normalisé bien fermé .
    Mais J'aime trop le principe du raisonnement
    un logiciel permet de faire un délit donc on attaque ce logiciel donc en résumé on devrait porter plainte contre les fabricant de couteau d'arme de voiture .... qui sont résponsable de beaucoup de délit Logique ^^



    (on fait comment après pour telecharger des iso de linux de la musqiue de jamendo ... )
    • [^] # Re: Logique ??

      Posté par . Évalué à 5.

      Je vois surtout que c'est bientôt l'assemblée générale de la SPPF (le 28 juin 2007) et que les administrateurs sortants au besoin de se faire réélire. (http://www.sppf.com/telecharger/AG%202007.pdf)

      Cela dit la section "A Télécharger" de la SFFP n'est pas très attrayante.
      .
    • [^] # Re: Logique ??

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Dans ce cas, pourquoi on interdit pas les autoradios Mp3 dans la foulée? et les encodeurs de CD? Et pourquoi une taxe pour subventionner la musique piratée dans les cartes photo? les disques de 400Go?

      Tout ça n'a aucun sens. On se fait entuber, c'tout.

      Si ils n'arrivent plus à vendre leur musique, que leur produit se fait piller et qu'il ne peuvent l'enrayer sans mettre à mal notre liberté, ils ont qu'à arrêter d'en produire et changer de secteur... ou de méthode pour faire du blé sur la zik.

      Je peux comprendre qu'ils cherchent à protéger leur travail mais notre liberté n'est pas négociable.
  • # pas seulement ça

    Posté par . Évalué à 3.

    l'avant-dernier paragraphe de http://fr.news.yahoo.com/11062007/5/musique-nouvel-assaut-co(...)
    nous donne la solution du "comment qu'ils vont faire ?" :

    ce Jérôme Roger "préconise d'associer les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) à la réflexion pour instaurer un filtrage informatique"

    là, c'est dit \o/
    • [^] # Re: pas seulement ça

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Hahaha, je me demande combien on peut être payé pour faire des remarques qui démontre une incompétence totale sur ce sujet.

      Non mais franchement, ils faudra bien qu'ils comprennent un jour que le seul moyen d'être sur que tout ces sales pirates qui violent les licences et autres vierges avant de les dépecés pour les manger crus arrêtent leur actes abjectes c'est de couper leur connexion internet.

      L'internet c'est mal, il devrait porter tout de suite plainte contre le seigneur des pirates et de l'internet.

      Ha, qu'est ce qu'on se marre quand même.
    • [^] # Re: pas seulement ça

      Posté par . Évalué à -1.

      Zut alors les pirates (les vrais...) vont devoir changer l'extension de leurs fichiers!

      Bon allez d'accord ils vont ptete même devoir encoder les fichiers au cas où un FAI pense à vérifier autre chose que l'extension mais j'en doute...

      Au final, comme d'hab, qui va être dans la mouise pour télécharger son mp3 bien légale parceque libre?
  • # on leur donne ca, ils demandent ca...

    Posté par . Évalué à 8.

    on leur a déjà donné Sarko le super-flic, ils veulent la loi en plus... quel bande de formalistes...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.