Journal De l'utilité des enveloppes T..........

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
9
fév.
2004
Depuis quelques jours le FN fait campagne pour les
régionales et pour les cantonales. Nous devrions tous
recevoir, dans nos boites aux lettres , un petit
questionnaire à remplir et à renvoyer dans une
enveloppe T.
ATTENDEZ AVANT DE TOUT JETER !

La particularité de l'enveloppe T, si vous la
renvoyez, c'est qu'elle est payée par le destinataire,
donc par le FN. Comme les règles de financement
des campagnes électorales sont assez strictes, les
fonds qui seront dépensés pour ce routage ne pourront
être utilisés pour d'autres tracts ou affiches.
Alors, jetons le questionnaire, mais renvoyons tous
notre enveloppe T au FN en la garnissant à notre
goût... et le plus lourd possible (cela coûte
plus cher)
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 1.

    si ce n'est pas un Hoax ca vaut le coup ! :)
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 2.

    Hum...
    Et apres, de grand marketeux diront :
    "Nos idées avances ! Nous avons de plus en plus de personnes proche de nos idées ! En effet nous avons eu plus de 85% de retours à notre mailling !"

    Ce sera du FUD : ne le nourrisons pas...
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 0.

    En plus, d'après un pote qui bosse à la Poste, on peut aussi faire des enveloppes T à la main, sur une enveloppe à soi (voire même un bout de papier, une carte postale, un morceau de PQ...)
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Donc le destinataire paye a la reception du courrier ?

      Moi je pensais qu'il fallait prepayer a la Poste un stock d'enveloppe T, avec le numero d'authentification. Ensuite le facteur livre la lettre puisqu'elle a deja ete payee.

      Je ne sais pas non plus comment ca se passe lorsque toutes les enveloppes T envoyees aux particuliers n'ont pas ete renvoyees, si la poste rembourse ou pas...
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par . Évalué à 1.

      Il me semblait que cela concernait les plis non affranchis : si tu envoi une lettre sans timbre, la poste la fait parvenir au destinataire et celui-ci a le choix : soit il accepte la lettre, auquel cas il doit payer, soit il refuse la lettre est celle-ci est retournée à l'expéditeur.
      • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

        Posté par . Évalué à 1.

        perdu. lettre non affranchi = pas desservie.
        • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

          Posté par . Évalué à 1.

          hé non :p
          j'ai bossé à la poste il y a quelques années, et si tu précise bien que les frais sont à la charge du destinataire, il devra payer pour retirer la lettre ou la refuser (auquel cas elle est détruite).

          Par contre, il va de soit que cela revient plus cher que le coût d'affranchissement. A l'époque du timbre à 2,40 Frs, cela coutaît presque 5 ou 6 Frs si je me rappelle bien.
        • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est pas dit à tous les coups... J'ai déjà reçu une lettre de quelqu'un qui avait oublié de timbrer celle-ci. Et je n'ai rien eu d'autre à payer, c'est bien arrivé en temps et en heure... Comme quoi....


          seb.
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je fais deja ca pour les pubs que je recois dans ma boite aux lettres :)
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      pas con !
      c'est chiant de s'astreindre à le faire....mais y'a la satisfaction morale de les emm**der.
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par . Évalué à 2.

      Même chose, mais contrairement à ce que dit le journal, je ne renvoie pas que l'enveloppe : faut pas oublier qu'on paie indirectement pour ses déchêts (en impôts ou charges), donc toutes les cochonneries reçues, je les renvoie (non remplies bien sûr) s'il y a une enveloppe.
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Bon, j'ai reçu ce message plusieurs fois, et je commence à en avoir marre.

    1) le militantisme en pantouffle ça ne vaut pas grand chose, il vaut mieux se sortir les doigts du c*l et aller voter.

    2) il semblerait (voir la discussion sur le site de hoaxbuster http://www.hoaxbuster.com/(...) ) que ça ne soit pas une bonne idée. Je m'explique:
    Les enveloppes T font partie des frais de courrier, qui sont remboursés par nos impôts.
    J'ai fait une petit recherche, et d'après ce que j'ai compris, chaque candidat, suivant les régions et autres critères, à droit à un plafond de dépense. Sont remboursés ses frais jusqu'à 50% de ce plafond. Je n'ai pas trouvé quel est ce plafond pour le FN, et quels sont leurs frais de campagne, mais ce qui est sur, c'est que moins ils dépensent, moins ils seront remboursés.
    Conclusion: Il vaut donc mieux balancer simplement ces enveloppes T. D'ailleurs, je n'en ai pas encore reçu, et je ne connait personne en ayant reçu.
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      J'ai recu ça pour ma part :

      "J'ai eu une info supplementaire sur une liste Attac..
      Il semble que les "T" rentrent bien dans les frais de campagne, et donc seront rembourses par nos impots au FN.

      "contrairement à ce qui y est dit, tous les frais postaux sont pris en compte dans les frais de campagne :

      Référence consultable :
      « frais divers / 6260: Frais postaux et de distribution : tous frais postaux, de routage, de publipostage, de distribution quelle que soit sa forme » cf. http://www.cnccfp.fr/3(...))Financt_camp_elect/3.5notice_cand/notice04.htm

      ainsi le coût des enveloppes T facturées au FN sera cumulé avec les autres frais pour voir s'ils atteignent le minimum remboursable. Si oui, ces frais d'enveloppe T seront remboursé au FN avec nos impôts ........

      Bref, mettez plutôt l'enveloppe T à la poubelle que dans la boîte aux lettres de la poste."
    • [^] # du militantisme à l'activisme naïf...

      Posté par . Évalué à 1.

      le militantisme en pantouffle ça ne vaut pas grand chose, il vaut mieux se sortir les doigts du c*l et aller voter
      Dans un pays où :
      - l'élection se fait à la "majorité relative", sans inclure dans le scrutin les votes blancs / nuls.
      - le pouvoir malgré des taux d'abstentions de plus en plus élevés ne se remet jamais en question
      - le choix se résume à une étiquette "centre"... droite ou gauche mais toujours à forte tendance capitaliste & sécuritaire (liberticide, opportuniste,... les épithètes ne manquent pas).
      - la qualité de nos élus oscille entre malfrat, bandit ou voleur mais toujours menteur.
      - la parole et l'honnêteté deviennent une denrée négligeable.
      - l'unique motivation du pouvoir exécutif reste le pouvoir.
      - l'individualisme prime sur la communauté/société
      Je vois mal en quoi un militantisme en pantouffle diffère d'un doigt du c*l sorti qui vote...

      J'aimerai bien trouver un autre leitmotiv que : "une p*tain de révolution, ça ne nous ferait pas de mal" mais, hormis gagner au loto et se barrer sous les tropiques, je ne voie pas d'alternative pour secouer tout ce petit monde si prompt à se reposer sur des institutions perverties qui laissent toujours plus de monde sur le carreau...
      J'aimerai connaitre ton point de vue sur les espoirs qu'on peut encore entretenir dans cette société : une retraite à 95 ans ? un président/des ministres au plus inquiétés 3x par la justice ? des impôts pour lire, écrire, regarder, sentir, échanger... ? des médias ayant une fois par trimestre un point de vue critique sur le monde ou notre société ? une fois par an ? la peine capitale pour les resquilleurs de la SNCF ?

      Désolé ais il y a des jours où la seule façon de se protéger/d'avancer, c'est :
      - soit la colère
      - soit l'individualisme.
      ... mais pas aller voter...
      • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

        Posté par . Évalué à -1.

        Un post argumenté, résultat : des [-] et pas de réponses argumentées.
        • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Un post argumenté, résultat : des [-] et pas de réponses argumentées.

          Argumenté, mouais, on va surtout dire que les postulats de base sont assez contestables :

          - l'élection se fait à la "majorité relative", sans inclure dans le scrutin les votes blancs / nuls.

          Je suis plus ou moins d'accord : on sait quand même le nombre de blancs/nuls non?

          - le pouvoir malgré des taux d'abstentions de plus en plus élevés ne se remet jamais en question

          Plutôt d'accord.

          - le choix se résume à une étiquette "centre"... droite ou gauche mais toujours à forte tendance capitaliste & sécuritaire (liberticide, opportuniste,... les épithètes ne manquent pas).

          Là, pas vraiment d'accord : il y a, en France, une relative diversité en matière de partis politiques.... Il suffit de regarder pour s'en convaincre le nombre de candidats à la dernière élection présidentielle, alors qu'il y a quand même la barre des 500 signatures.

          - la qualité de nos élus oscille entre malfrat, bandit ou voleur mais toujours menteur.

          Comment peut-on être d'accord avec cela?
          Une affirmation gratuite.... A moins qu'il n'y ai une stat' ou un truc du genre? Je ne crois pas que la France soit 1ère au classement de la corruption dans le monde non? (il y a une étude faite par un organisme international indépendant chaque année à ce sujet)

          - la parole et l'honnêteté deviennent une denrée négligeable.

          Pareil, affirmation gratuite.
          Personnellement, je ne peux pas voter pour qq1. dont je n'ai pas l'impression qu'il soit intègre et cohérent. Après, si j'apprends au cours du temps que le bénéficiaire de mon vote ne respecte pas ces conditions, je ne vote plus pour lui. Et apparemment je ne dois pas être le seul dans ce cas, quand on voit que les scandales font souvent basculer des maires ou autres.

          - l'unique motivation du pouvoir exécutif reste le pouvoir.

          Une autre affirmation gratuite?
          Il y a des exemples de personnes, par le passé, à qui on a quasi supplié de prendre le pouvoir exécutif, pour sauver le pays. Actuellement, difficile de juger à court terme : il y a des cas dans lesquels cela se vérifie, d'autres à juger quand on aura toutes les pièces en main.

          - l'individualisme prime sur la communauté/société

          Euh, c'est le fait des politiques?
          Ou ne seraient-ils pas plutôt à l'image de notre société en général?

          loto et se barrer sous les tropiques, je ne voie pas d'alternative pour secouer tout ce petit monde si prompt à se reposer sur des institutions perverties qui laissent toujours plus de monde sur le carreau...

          L'engagement politique en est une.

          J'aimerai connaitre ton point de vue sur les espoirs qu'on peut encore entretenir dans cette société

          Est-ce le fait de nos politiques?
          Sont-ils les seuls responsables?
          • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

            Posté par . Évalué à 1.

            "Je ne crois pas que la France soit 1ère au classement de la corruption dans le monde non?"

            Droits de l'Homme :
            La France a été condamnée à 76 reprises en 2003 pour violation de la convention Européenne des Droits de l'Homme, établissant un nouveau record. A ce titre, elle se place deuxième ex-aequo avec la Turquie, derrière l'Italie qui en a eu 104.
            http://membres.lycos.fr/communiquescarb/2004/2004janvier/08012004.h(...)
            http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=3710(...)

            La France vient d'être condamnée à l'unanimité par la Cour européenne des droits de l'Homme, pour " torture " sur Monsieur Ahmed Selmouni lors de sa garde à vue en 1991.
            La FIDH rappelle que l'Etat français a déjà été condamné plusieurs fois pour des durées excessives de procédure et de détention provisoire par la Cour européenne des droits de l'Homme.
            http://www.fidh.imaginet.fr/communiq/fr28799.htm(...)

            Liberté :
            En moins de quatre ans, la France a été condamnée cinq fois pour «violation de la liberté d'expression» par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg.
            http://www.ledevoir.com/2002/07/29/6140.html(...)

            "le juge Salzmann a dissipé toutes les illusions sur notre rôle par rapport à sa propre importance (voir "Chronologie") : notre liberté était celle de nous taire"
            http://www.cecilebloch.com/droit.html(...)

            Egalité :
            Traffic de mp3 et vente de quelques CD "pirates" sur internet :
            6mois de prison ferme
            http://fr.news.yahoo.com/040202/1/3mji7.html(...(...))

            Copie de CD de musique, de jeux vidéos et de films sur internet :
            2 mois de prison avec sursis
            500 € d'amende
            19.000 € de dommages et intérêts
            destruction du matériel informatique et des copies pirates
            http://www.njuris.com/ShowBreve.aspx?IDBreve=564(...(...))

            Emplois fictifs et millions d'€ détournés, abus de biens sociaux, et plus encore :
            18 mois de prison avec sursis

            Détournement de plusieurs milliards d'€ aux frais du contribuable, coulage du Crédit Lyonnais :
            rien

            Endettement de France Telecom à hauteur de 79 milliards d'€ :"
            rien

            Sinon, admire le visage de la justice en France :
            http://www.cecilebloch.com/scandale.html(...)

            Fraternité :
            La canicule a montré les limites du "modèle". Sinon, je te conseille la lecture de http://www.cecilebloch.com/droit.html(...)

            Dis moi, tu vis avec des oeillères ?
            • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Dis moi, tu vis avec des oeillères ?

              Je ne conteste pas tout ce que tu dis, mais ma réponse faisait référence (cf. ma citation avant la réponse) à :

              la qualité de nos élus oscille entre malfrat, bandit ou voleur mais toujours menteur.

              En quoi tous nos élus sont menteurs?

              OK, des quantités de dérives (toutes celles que tu cites), de gros problèmes inadmissibles dans un pays qui se réclame des droits de l'Homme (et qui revendique plus ou moins la paternité), auxquels tu fais référence, mais en quoi doit-on tout rejeter sur nos élus?

              Sachant que, d'autre part, s'ils sont élus, vu le système de suffrage en France, c'est qu'on (les électeurs) les a placé là non?

              D'accord, il y a des magouilles de partout (des électeurs fantômes, des gens qu'on supprime d'une manière ou d'une autre des listes sur des critères qui arrangent, ...), mais est-ce que ces pratiques sont à même de changer fondamentalement le résultat d'une élection comme dans certains pays (autrement qualifiés de "République Bananière") où effectivement les élus sont des menteurs à la solde d'un pouvoir en place?

              Foncièrement, je ne le crois pas, ou alors, c'est que l'électeur, dans sa majorité (nous sommes en démocratie?) accepte d'avoir à la tête de ses institutions des menteurs. Je suis relativement pessimiste sur la France en matière politique, sans oeillères, sans pour autant avoir des conclusions sur tous les politiques.
              • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

                Posté par . Évalué à 1.

                En quoi tous nos élus sont menteurs?

                Oh non pas tous, heureusement, il y en as qui sont honnete et n'ont rien a se reprocher.

                OK, des quantités de dérives (toutes celles que tu cites), de gros problèmes inadmissibles dans un pays qui se réclame des droits de l'Homme (et qui revendique plus ou moins la paternité), auxquels tu fais référence, mais en quoi doit-on tout rejeter sur nos élus?

                Parceque ce ceux eux qui les font, parcequ'ils les minimisent et parcequ'ils essaye (avec, il est vrai, de moins en moins de réussite) de faire pencher les jugements dans le sens qui leur convient (sévére pour leurs ennemis, conciliant pour leurs amis).

                Sachant que, d'autre part, s'ils sont élus, vu le système de suffrage en France, c'est qu'on (les électeurs) les a placé là non?

                ça ne change rien sur leur honneteté, les electeurs ne passent pas leur temps à enqueter et à se tenir informer de tout ce que font leur élus, afin de s'assurer que ceux ci soient droit, et fort heureusement ce n'est pas leur rôle mais celui de la justice.

                D'accord, il y a des magouilles de partout

                C'est le moins que l'on puisse dire...

                (des électeurs fantômes, des gens qu'on supprime d'une manière ou d'une autre des listes sur des critères qui arrangent, ...),

                Pour ne citer que les cas les moins graves...

                mais est-ce que ces pratiques sont à même de changer fondamentalement le résultat d'une élection

                Bien sûr, si l'electorat vote pour quelqu'un, c'est pour que ceci gére l'argent publique, conformement _a la lois_ et conformement aux idées politiques de celui ci, pas pour qu'il se remplisse les poches, finance son partie ou ses amis...

                c'est que l'électeur, dans sa majorité (nous sommes en démocratie?) accepte d'avoir à la tête de ses institutions des menteurs

                Ou simplement parcequ'il ne le sait pas, ou qu'il croit docilement la version des média (qui n'est pas impartiale).

                Je suis relativement pessimiste sur la France en matière politique

                Oui, il y a de quoi...

                sans pour autant avoir des conclusions sur tous les politiques

                Je suis d'accord, tout les politiques ne sont pas corrompu ou ne s'adonnent pas à la corruption (du moins je le pense).
          • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis plus ou moins d'accord : on sait quand même le nombre de blancs/nuls non?

            Mais c'est sans effet... que dirait on si les votes pour un candidat étaient comptabilisés mais non pris en compte ?

            Là, pas vraiment d'accord : il y a, en France, une relative diversité en matière de partis politiques.... Il suffit de regarder pour s'en convaincre le nombre de candidats à la dernière élection présidentielle, alors qu'il y a quand même la barre des 500 signatures.

            Je trouve ça très peu : sur 40 millions de personnes on ne trouverait que 12 opinions différentes ?
            N'oublions pas que le scrutin à la majorité est d'autant plus mauvais que les candidats sont nombreux.

            (menteurs) Comment peut-on être d'accord avec cela?

            C'est en effet un peu fort, mais il fallait sans doute comprendre que 10% de menteurs suffisent à détruire tout ce que la représentativité est censée avoir de bon.

            (honneteté) Pareil, affirmation gratuite.

            Je veux bien croire que certains soient sincères parfois, mais ils n'en sont pas moins incapables d'assumer leurs promesses en pratique. Le résultat est le même, et depuis le temps que les promesses ne sont pas tenues, peut-on vraiment excuser leur naïveté (s'ils croientà leur promesses) ?

            (pouvoir) Une autre affirmation gratuite ?

            Je ne vois pas comment expliquer autrement les politiques menées : par et pour les bourgeois.

            (individualisme)Ou ne seraient-ils pas plutôt à l'image de notre société en général?

            Dont l'organisation est décidée par les politiques. C'est eux qui ont choisi le libéralisme, donc l'individualisme.

            L'engagement politique en est une.

            Pourquoi pas une approche non-violente plutot ? La politique c'est imposer ses choix aux autres. Il est normal de ne pas vouloir tomber dans les travers que l'on dénonce.

            Sont-ils les seuls responsables?

            Ils ont le pouvoir, depuis que le pouvoir existe. Donc oui, de mon point de vue. D'où le refus de les cautionner par les urnes.

            Mais on rentre dans le débat politique ce n'était pas mon objectif. A mon avis il a dit ce qu'il pensait, en argumentant assez, et tu as eté le premier a faire une reponse constructive;
            • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Mais c'est sans effet... que dirait on si les votes pour un candidat étaient comptabilisés mais non pris en compte ?

              Je suis d'accord, c'est largement perfectible....

              Je trouve ça très peu : sur 40 millions de personnes on ne trouverait que 12 opinions différentes ?

              Quand on compare aux autres démocraties européennes, on est pas trop mal placé....

              C'est en effet un peu fort, mais il fallait sans doute comprendre que 10% de menteurs suffisent à détruire tout ce que la représentativité est censée avoir de bon.

              Là je te suis tout à fait.
              Ce sont ces 10% (ou plus/moins) qui foutent tout en l'air et décridibilisent toute la classe politique.

              Je veux bien croire que certains soient sincères parfois, mais ils n'en sont pas moins incapables d'assumer leurs promesses en pratique. Le résultat est le même, et depuis le temps que les promesses ne sont pas tenues, peut-on vraiment excuser leur naïveté (s'ils croientà leur promesses) ?

              Je suis d'accord sur ceux qui sont à la tête de l'exécutif actuel (je pourrais dire "l'establishment" comme certains aiment à le qualifier, mais pour éviter d'être associé à ces personnes, je ne l'emploierai pas ;-)), mais il faut voir que la vie politique en France ne se réduit pas à ces gens là : il y a des quantités de gens en dessous qui sont à des lieux de ces considérations : les militants (pour un grand nombre), une bonne partie des maires, tous les élus de "seconde zone" (ceux qui ne passent pas leur temps à la télé : les adjoints, conseillers municipaux, ...).

              Je ne vois pas comment expliquer autrement les politiques menées : par et pour les bourgeois.

              Si cela ne convient pas, il faut voter pour du radicalement différent : Lutte Ouvrière, Ligue Communiste Révolutionnaire, Parti Communiste, les Verts, ....

              Dont l'organisation est décidée par les politiques. C'est eux qui ont choisi le libéralisme, donc l'individualisme.

              Tout à fait d'accord : mais les politiques nous carressent toujours dans le sens du poil, vont tjrs. dans le sens du vent, sinon ils n'arrivent pas à des postes à responsabilité, s'ils ne sont pas assez consensuels, du moins portés par une certaine quantité de personnes.
              Notre société est individualiste, les politiques ont leur part dans ce résultat, mais si on avait réellement voulu en changer, on aurait pu le faire....

              Pourquoi pas une approche non-violente plutot ? La politique c'est imposer ses choix aux autres. Il est normal de ne pas vouloir tomber dans les travers que l'on dénonce.

              Quand j'évoquais l'engagement politique, je pensais aussi aux associations de tout poil qui se revendiquent d'un idéal, qui font des propositions, aux syndicats, .... Ils font aussi de la politique.

              Ils ont le pouvoir, depuis que le pouvoir existe. Donc oui, de mon point de vue. D'où le refus de les cautionner par les urnes.

              Ils sont responsables, mais "on" tient aussi notre part de responsabilité en les ayant placé où ils sont.

              Mais on rentre dans le débat politique ce n'était pas mon objectif.

              Flûte, je réponds au fut et à mesure et je vois ta conclusion à la fin. Je pourrais tout effacer, mais je vais quand même le laisser de manière à clarifier mon propos.

              A mon avis il a dit ce qu'il pensait, en argumentant assez,

              Possible, je trouvais le propos trop direct et pas assez etayé, mais c'est un avis personnel.
              • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

                Posté par . Évalué à 1.

                Tout à fait d'accord : mais les politiques nous carressent toujours dans le sens du poil, vont tjrs. dans le sens du vent, sinon ils n'arrivent pas à des postes à responsabilité, s'ils ne sont pas assez consensuels, du moins portés par une certaine quantité de personnes.

                C'est ce que l'on appel de la demagogie. Le Front Nationnal sait très bien jouer sur les peurs du peuple. Hitler savait très bien le faire aussi.

                Notre société est individualiste, les politiques ont leur part dans ce résultat, mais si on avait réellement voulu en changer, on aurait pu le faire....

                Il y a nombre d'exemple ou la tentative à été noyé dans le sang (l'espagne par exemple), pour la France effectivement, il n'y a pas pour l'instant de mouvement massif pour un changement, mais cela viendra, ça ne fait aucun doute, je ne sais pas dans combien de temps, peut être que de mon vivant je ne le connaitrait pas, mais cela viendra.
                • [^] # Peurs et présence policière...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  !!! Point Godwin !!!

                  Sinon,
                  Le Front Nationnal sait très bien jouer sur les peurs du peuple
                  Jouer sur la peur des gens n'est pas l'apanage du FN (qui, je trouve, est associé à toutes les sauces dans le thread) quand on constate la dérive sécuritaire/policière/liberticide actuelle...
                  Pour mémoire, va consulter les dernières lois de "sécurité quotidienne" de notre cher ministre de l'intérieur (emprisonnement des resquilleurs SNCF, citoyens délateurs...).

                  Dernière en date, S. proposait de laisser un représentant de l'ordre dans chaque école... idée abandonnée mais le principe est énoncé : un policier derrière chaque épaule + encourager la délation. Personnellement, j'en par dessus la tête de voir du bleu partout : dans les rues, à la télé (pas un JT sans un reportage de m**** sur les dangers, au choix, des rues, des cités, des gares, du métro, des écoles... On va-t-on s'arrêter ? à la porte de mon immeuble ? dans ma salle de bains ?
                  Au moins, je sais où partent mes impôts entre les dépenses de la police et de l'armée...
                  • [^] # Re: Peurs et présence policière...

                    Posté par . Évalué à 3.

                    !!! Point Godwin !!!

                    Je ne connaissais pas, je ne suis pas vraiment d'accord avec la conclusion, mais peut importe.

                    Jouer sur la peur des gens n'est pas l'apanage du FN

                    Quand je parle peur, je ne parle pas seulement insécurité, je parle aussi peur du chommage, de la misère etc...

                    Pour le reste je suis absolument d'accord avec toi, c'est malheureusement une conséquence du sentiment d'insécurité insuflé par les média il y a quelques temps. Et c'est de toute façon une mauvaise résolution du problème, réduire les conséquences (du moins le tenter) sans se préoccuper des causes...
            • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

              Posté par . Évalué à 1.

              Mais c'est sans effet... que dirait on si les votes pour un candidat étaient comptabilisés mais non pris en compte ?

              Mais tu voudrais quoi exactement ? Que fait on si le nombre de blancs/nuls empêche d'atteindre le quorum ?

            • C'est blanc/nul qui est élu ? Youhou, on a résolu le problème !
            • On recommence l'élection, et en attendant c'est les gens au pouvoir qui restent ? Youhou, on a résolu le problème !

              C'est bien beau de mettre le doigt sur un problème, mais faudrait avoir le début d'une solution à proposer. Moi, je pense que le système d'élection français n'est pas parfait, mais qu'il n'en existe pas de meilleur.

              Déjà, on a la "chance" d'avoir des élections présidentielles au suffrage universel, c'est pas le cas partout...

              Je trouve ça très peu : sur 40 millions de personnes on ne trouverait que 12 opinions différentes ?
              N'oublions pas que le scrutin à la majorité est d'autant plus mauvais que les candidats sont nombreux


              Il se trouve beaucoup plus de candidats, mais il existe un "filtrage" par le biais des 500 signatures. Tu trouves ça mauvais ? Imagine qu'il y ait 250 candidats, t'imagine le bordel ? Combien de tours il faudrait alors pour départager équitablement ?

              D'autre part, les maires sont également élus, indirectement certes, par nous, la base. Ainsi, nous avons également un impact sur ces 500 signatures.

              Je veux bien croire que certains soient sincères parfois, mais ils n'en sont pas moins incapables d'assumer leurs promesses en pratique. Le résultat est le même, et depuis le temps que les promesses ne sont pas tenues, peut-on vraiment excuser leur naïveté (s'ils croientà leur promesses) ?

              Le problème vient autant des politiciens que des électeurs. Tant que les électeurs voteront naïvement, les politiciens, même honnêtes, continueront des faire des promesses intenables. Car lorsque quelqu'un veut être élu parce qu'il pense pouvoir faire des choses positives, il doit s'en donner les moyens, et c'est pas en affirmant "disette pour tout le monde pour les 20 prochaines années" qu'il y arrivera...

              Je crois que ma réponse est déjà suffisament longue, je laisse donc tomber les derniers points de ton post, avec lesquels je ne suis toutefois pas d'accord non plus.

              Ce qui ne veut pas dire que je ne comprenne pas ton désaroi. C'est vrai, on est souvent tenté de se dire que le monde politique est pourri, et que rien ne peut plus le changer. Mais, à mon avis, c'est céder à la facilité. Le problème est plus complexe, et plus profond.
  • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

    Posté par . Évalué à 1.

    Là, pas vraiment d'accord : il y a, en France, une relative diversité en matière de partis politiques.... Il suffit de regarder pour s'en convaincre le nombre de candidats à la dernière élection présidentielle, alors qu'il y a quand même la barre des 500 signatures.

    Les têtes sont différentes, il y a quelques détails qui changent dans le programmes, mais sinon dans l'emsemble et dans les faits ça reste assez simmilaire (si on enleve les extremes).

    Comment peut-on être d'accord avec cela?

    En lisant la presse. La vrai, pas celle qui soutient Juppé alors qu'il est coupable.

    Une affirmation gratuite.... A moins qu'il n'y ai une stat' ou un truc du genre? Je ne crois pas que la France soit 1ère au classement de la corruption dans le monde non? (il y a une étude faite par un organisme international indépendant chaque année à ce sujet)

    Le nombre d'élu ayant des problèmes avec la justice, ça devient de plus en plus fréquent, ce n'est plus anecdotique. Bien sûr, ils ne s'en vantent pas... Et que les autres pays soient pire, ne justifie rien...

    Euh, c'est le fait des politiques?
    Ou ne seraient-ils pas plutôt à l'image de notre société en général?


    J'aurais plutot tendance à penser que c'est justement notre société qui entrainne l'individualisme (suffit de regarder ce que la droite fait en ce mommet : les chommeurs sont des feneants, les intermittents du spectacles profitent du systèmes etc etc).

    Est-ce le fait de nos politiques?
    Sont-ils les seuls responsables?


    Tu sous entend que l'homme est froncierement mauvais ?
    Non, ce n'est pas le cas de tous, simplement ceux qui le sont font d'avantages de dégats que les autres... C'est dommage...
  • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour remettre dans le contexte, je répondais à lom qui "condamnait" militantisme passif vis-à-vis de ce que j'estime être un pseudo engagement : faire exercer son droit de vote...
    Si dans l'absolu, le droit de vote, et donc d'expression, est des plus précieux (et n'est malheureusement pas accordé à tous), en France, une réalité tangible parmi d'autres, j'estime qu'il est de plus en plus dévalorisé pour les raisons que je crois avoir exposées en détail. Par la suite, qu'il s'agisse de réalités constatés ou de sentiments diffus n'enlève rien à ce que j'ai souhaité exprimé et... ce ne sont pas des postulats comme tu sembles le suggérer : ce n'est ni une démonstration scientifique ni un théorème, juste un avis... mon avis rien de plus.

    Je conçois tout à fait que certains ne partagent pas mon point de vue et me "moinsent" mais :

    on sait quand même le nombre de blancs/nuls non
    Un mode de scrutin qui détermine une majorité en ne tenant compte que des suffrages exprimés et qui, sur cette base, ignore dans le calcul du pourcentage final les bulletins blancs ou nuls peut difficillement se prétendre être un scrutin représentatif...
    AMHA (chiffres au hasard mais pas si éloignés de la réalité), si 35% des électeurs votent pour A, 17% pour B, 16% nul/blanc et que le reste ne vote pas : quelle peut être cette représentativité de l'élu ? n'a-t-on pas une remise en question à faire ? Quelle valeur attendre du scrutin ?

    il y a, en France, une relative diversité en matière de partis politiques. [snip]
    Super ! Mais, d'une part, Rhaegar (http://linuxfr.org/~rhaegar/(...)) y a beaucoup mieux répondu que je n'aurai su le faire et, à l'inverse, cette relative diversité marque combien les "grands" partis politiques sont bien peu à l'écoute d'attentes marginales.
    En ce qui me concerne, lorsque j'analyse un besoin (dans un autre domaine il est vrai), j'essaie :
    1. de prendre en compte la diversité des utilisateurs
    2. de rester pédagogique envers l'utilisateur qui ne peut être satisfait
    Dans tous les cas, c'est en "mon âme et conscience" que je tente de concilier des besoins orthogonaux : en informatique, on appelle cela "devoir de conseil" et "obligation de moyens". Dans le domaine politique, je n'ai pas le sentiment qu'au moins l'une de ces deux obligations soit envisagée (épargnons nous l'exemple du maire de petit village à l'écoute de ses administrés : il s'agit plus d'une "profession de foi" que du cas national)

    affirmation gratuite x3 (s/affirmation gratuite/avis ou sentiment/g)
    Il est vrai que les scandales et corruptions de hauts fonctionnaires, d'élus et autres "représentants du peuple" (terme très comique) sont absents de l'actualité passée comme présente... Tu vis sur quelle planète dis moi ?
    Pour moi, un représentant politique se doit d'être irréprochable en toutes circonstances et si la tentations est trop grande... la porte est ouverte. En outre, en constatant les tentatives de pression exercées par les pouvoirs exécutifs sur le pouvoir judiciaire, j'en viens à m'interroger sur l'indépendance dont peut jouir un juge alors que cette même indépendance est une base de notre constitution...
    Que tu votes pour une personne que tu juges intègre (comme le font une majorité je pense) soit, mais l'actualité nous démontre trop souvent que les impressions sont trompeuses.
    Et pour finir, je comprends mal qu'homme politique soit un métier ou du moins je ne peux le comprendre que comme une volonté de préserver un acquis, des avantages, un ascendant, i.e un pouvoir... sur toi, moi, les sans nom.
    Que quelqu'un se sente l'envergure d'un élu : oui, mille fois oui. Mais ce ne devrait être que temporaire car je crains que le pouvoir (car être élu revient à acquérir un pouvoir sur la vie de gens) ne corrompte à l'usage, que ce pouvoir déconnecte de la réalité et "incite" les plus faibles à se prétendre au-dessus des lois.

    Pour conclure :
    Est-ce le fait de nos politiques?
    Sont-ils les seuls responsables?

    En grande partie : OUI !
    Tout représentant du peuple en tant que personne publique participe de manière plus ou moins active à l'éducation (i.e culture) de la population en renvoyant une image de la société dans laquelle nous vivons et ce ne sont pas les médias de masse (autre voix d'éducation) qui peuvent prétendre fournir une alternative critique. Mon sentiment est que la classe politique renvoie une image très individualiste de l'homme : mes décisions vont dans le sens de ma famille, de mes proches, de mes connaissances, mes relations... préservent mon intérêt, celui d'une minorité... bien avant celui de mes élus. Alors que l'exercice du pouvoir devrait se faire de manière désintéressé, au profit du plus grand nombre.
    Avec de tels modèles, je crois qu'il est humain de se dire : Pourquoi pas moi aussi après tout ? Une société individualiste en somme...
  • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

    Posté par . Évalué à -2.

    Comme bien souvent, c'est le double effet pervers des XP, non seulement ils font chier au début, mais en plus ils font chier tout du long. Effet longue durée garanti !

    Sinon, je mettrais un [+] lorsque mon capital sera recomplété cette nuit, et j'invite ceux qui en ont l'opportunité de le faire également.
  • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

    Posté par . Évalué à 3.

    Désolé ais il y a des jours où la seule façon de se protéger/d'avancer, c'est :
    - soit la colère
    - soit l'individualisme.
    ... mais pas aller voter...


    Pas d'accord. Le meilleur moyen de faire avancer les choses est d'informer son entourage de la situation. Après, ils prennent la décisions qu'ils veulent, du momment qu'ils connaissent exactement les fait, et non une version maquillé.

    par exemple le fait qu'alain Juppé, ait volé pour prêt de 2.6 millions d'euro d'argent publique de la ville de Paris pour les emplois fictifs, le tout orchestré par (main sur le coeur) notre président (qui ne mérite certainnement pas une majuscule), le tout reconnu par le tribunal. Alors quand on en vient à le plaindre pour ses 18 mois de prison avec sursit, moi j'ai envie de vomir... Et l'on ne parle pas de la peine d'inélligitiblité de 10 ans que le gouvernement Baladur à mis en place et que le gouvernement Raffarin trouve maintenant trop sévére. C'est clair qu'une condamnation parait toujours moins sévére quand c'est un autre...

    http://perso.wanadoo.fr/felina/doc/just/article434_25.htm(...)

    Les adorateur de l'UMP n'hésiteront pas à me moinsser sans argumenter, bien évidemment.
    • [^] # Re: du militantisme à l'activisme naïf...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tu ne devrais pas ranger tous les sympatisants UMP dans le même sac. Ce partie est très varié (comme le montre les divergeances d'opinion souvent males cachées en son sein). Et j'ais quelques collégues de cette tendance qui sont contants que "la justice apure le passé" (reste à savoir si c'est vraiment du passé...).

      Sinon j'approuve tes propos. La colère et baisser les bras sont improductifs. Informer, débattre, et voter sont les leviers de commande. En plus ça responsabilise, ça apprend à argumenter et ça ouvre aux idées des autres (et ça fait les repas moins chiants).

      Nous sommes (Dieu merci) en démocratie, et je rappelle que dans ce système le peuple est souverain. On n'a que les dirigeants qu'on mérite/choisit. Il faut donc assumer le choix majoritaire et l'influencer tant que faire se peut.
      Vous voulez changer ? Prêcher et votez !
  • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je n'ai pas trouvé quel est ce plafond pour le FN

    Il n'est pas propre au FN, ne dépend pas du parti.

    Pour se faire une idée, le plafonnement de qqs. élections récentes :

    - européennes : 56M de FRF

    - régionales :
    - jusqu'à 100 000 habitants : 3,50FRF/habitant
    - de 100 001 à 150 000 : 2,50FRF/habitant
    - de 150 001 à 250 000 : 2,00FRF/habitant
    - au-delà : 1,50FRF/habitant

    - cantonales :
    - jusqu'à 15 000 habitants : 4,20FRF/habitant
    - de 15 001 à 30 000 : 3,50FRF/habitant
    - de 30 001 à 60 000 : 2,80FRF/habitant
    - au-delà : 2,00FRF/habitant
  • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 2.

    Les enveloppes T font partie des frais de courrier, qui sont remboursés par nos impôts.

    En gros l'Etat rembourse le SPAM... parce que sur internet C'EST MAL, mais dans le vraie vie, et pour de la politique bah... ça vaut bien un remboursement...
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par . Évalué à 1.

      Et le pire, c'est que certains, en recevant ce courrier, se diront: "ils sont sympa au FN, une enveloppe pré-affranchie pour que ça ne me coûte rien !".

      Rien à voir (ou presque), j'ai apperçu une affichette du FN tout à l'heure où il est écrit: "Halte au racisme, stoppons l'immigration" (ou quelque chose comme ça, mais l'idée y est). Ben voyons, le FN lutte contre le racisme !!
      • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

        Posté par . Évalué à 3.

        Ben voyons, le FN lutte contre le racisme !!

        À mais tout à fait. Et Chirac dénonce les pressions exercées contre les juges. Dire que y en a qui s'inquiètent alors que nous vivont dans un monde parfait...
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par . Évalué à 1.

      Stop à l'hypocrisie ! Si l'état ne remboursait pas ce "SPAM", les petits partis crieraient au scandale parce qu'il n'auraient pas les moyens de financer leur campagne.
  • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 3.

    il vaut mieux se sortir les doigts du c*l et aller voter

    Je m'insurge, il faut se laver les mains entre, c'est C4C4 sinon!
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 1.

  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    et le plus lourd possible (cela coûte plus cher)

    Bah, ne vivant pas en France, cela ne me gène pas trop, mais cela devrait un tantinet déranger les contribuables francais.

    Pour comprendre, lire l'article L52-11-1 du code électoral, qui explique notamment :

    "Les dépenses électorales des candidats aux élections auxquelles l'article L. 52-4 est applicable font l'objet d'un remboursement forfaitaire de la part de l'Etat égal à 50 p. 100 de leur plafond de dépenses."
    [...]
    "Le remboursement forfaitaire n'est pas versé aux candidats qui ont obtenu moins de 5 p. 100 des suffrages exprimés au premier tour de scrutin"
    [...]

    En gros : si les listes du FN font plus de 5%, c'est l'État qui rembourse, et l'État, jusqu'à nouvel ordre : ce sont les contribuables francais.
    • [^] # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      De toute maniere, le FN est certain de faire plus de 5 %, donc leurs dépenses iront jusqu'au plafond, ils ont aucune raisons de se géner, et d'ailleurs, ils ne se gènent pas....

      Alors pourquoi ne pas renvoyer les enveloppes? L'argent qu'il dépenseront a recevoir nos insultes, ils ne pourront pas l'utiliser pour autre chose (comme des affiches ou des meeting).
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par . Évalué à 5.

    Bon, d'accord pour dire à bas le FN. Mais franchement, ce genre de méthode, je trouve ça déplorable. D'ailleurs ceux qui y pensent, je me demande vraiment s'ils valent mieux que les gens du FN...

    Je m'explique :
    Le problème c'est que le combat se situe pas au même plan. Un truc comme ça, c'est comme donner un coup sous la ceinture au FN. Qui sera la victime ? le FN. Rien de plus. Il faut se battre à armes égales, et gagner sur le ring, en fair play, pas se contenter de faire des coups dans le dos et dans l'ombre, même si c'est un grand méchant loup, même si c'est plus facile.

    Une autre chose : le FN, il a ses idées, ses convictions. On aime ou on aime pas. Mais le succès du FN, c'est pas au FN qu'on le doit, c'est à ceux qui votent pour eux, gardez bien ça en tête. (je crois Hitler etait arrivé au pouvoir démocratiquement, non ?)

    mes 2 cents.
  • # Re: De l'utilité des enveloppes T..........

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

  • Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.