Journal Jellyfin : un media center open source

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
18
11
mar.
2019

Jellyfin est un centre multimédia open source (DLNA) : donnez lui des musiques et vidéos, et il pourra les indexer et tagguer, puis diffuser sur votre réseau local (appareils partageant la même box internet), ce qui souvent inclut votre télé intelligente et bien entendu votre téléphone idiot, et vous pouvez même balancer cela sur le réseau internet si vous en avez des grosses (pour l'anecdote, j'ai découvert avec étonnement que je n'avais même pas besoin de forwarder le port sur ma box, mais bon.)

En décembre 2018, sort la version 3.6 de Emby, serveur multimédia jusqu'ici open source. Mais voilà, cette version 3.6 n'est plus libre - enfin les plugins seront libres, mais plus le coeur. C'est à ce moment qu'est créé Jellyfin (à partir de la version 3.5.2 de Emby). Celui ci continue donc de vivre sa vie.

Un concurrent de Jellyfin est Plex (qui je pense contient un peu d'open source comme Emby). Encore un autre concurrent, Kodi (ex XBMC). Lui c'est total code ouvert. "Concurrent" n'est pas le bon terme pour Kodi, puisque l'on peut aussi, a priori, utiliser Jellyfin pour la partie "métadonnées", "clasification", puis utiliser Kodi pour la partie streaming. Je dis à priori parce que ça se faisait en tout cas avec Emby.

Quoi de plus que Kodi? Je ne suis pas allé très loin avec Kodi car j'avais un bête problème : si Kodi fait serveur, cette appli lance aussi un client GUI, ce qui ne m'arrange pas. Il existerait quelque part sur le net des patchs égarés vous permettant de recompiler une version de Kodi "headless", sans GUI, mais bon… De plus je ne trouvais pas l'interface KODI des plus sexy.

Jellyfin fut une bonne surprise car une config de base ne prend vraiment pas longtemps (vous me direz, Plex ou Kodi non plus). On l'installe - y'a déjà des paquets prêts - on ouvre le client web qui vend du rêve, on ajoute une bibliothèque (bah un dossier contenant du multimédia), puis zou! Vous pourrez consulter cette biblio directement depuis votre télé, une appli Android simple comme SlickUPnP, ou plus sympa mais proprio comme BubbleUPnP. Ou simplement utiliser le client web puisqu'il marche bien même depuis un tél. L'application Android Emby n'est pas compatible Jellyfin. A terme l'équipe Jellyfin devrait proposer son appli à elle sur FDroid.

On peut créer plusieurs biblio, naviguer en utilisant les dossiers (plutôt que par "Album", "Genre", …), mettre en queue, créer des playlist. Des plugins permettent de faire d'autres choses, mais alors ça je ne saurai guère vous en parler.

Bugs

Déjà attention l'équipe Jellyfin déclare que Emby contenait du code fait maison pour le SSL, et qu'ils veulent le refactoriser (l'idée serait de dépendre d'une bibliothèque éprouvée je pense). En attendant donc, si vous ne souhaitez pas ouvrir directement Jellyfin à l'internet, vous pouvez passer par un Reverse Proxy pour rediriger les connexions internet vers Jellyfin : ainsi le SSL sera géré par Apache ou autre.

Bon je ne vous cache pas que j'ai rencontré des comportements inatendus. "Désactiver les connexions distantes", et pouf ma télé sur le LAN ne voit plus Jellyfin. "Ajouter cet album à la file d'attente", et en fait en guise de file d'attente il me lit le truc direct. Mais je mise pas mal d'espoirs et l'utilse en ce moment même.

Le site officiel de Jellyfin…
…leur subreddit
Des plugins!
Quelsques clients compatibles

  • # minidlna

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'utilise minidlna, qui se configure simplement avec un fichier texte et semble répondre à tous les besoins cités dans l'article.
    Qu'est ce que Jellyfin apporte de plus ?

    • [^] # Re: minidlna

      Posté par . Évalué à 6.

      J'utilise Plex, je connais pas Jellyfin. Ce type d'application est similaire a l'upnp, sauf que ca supporte plein de petits détails que l'upnp ne supporte pas:

      • le contenu est tague: tu as de jolis fan arts des que tu as charge ton contenu
      • le contenu est converti en live vers un format supporte par le client (codec/résolution/bande passante) sans action de l'utilisateur,
      • le contenu peut etre streame vers l'exterieur du reseau, sans avoir a bidouiller des ports par ici, par la bas
      • les app mobiles peuvent cacher un film ou une série
      • le serveur se souvient où un épisode a été arrêté et propose de le reprendre la où on s'est arrêté

      Bref, tout plein de petits détails qui font la différence par rapport a l'unpn. En gros, l’idée est de retrouver la même expérience que si tu avais ton propre serveur Netflix. Et ca se configure également avec un fichier texte ;-)

      Perso, je suis assez content de voir un vrai concurrent open-source débarquer face a Plex, qui est certainement une des rares applications propriétaires que j'utilise sur mes PC.

  • # Rygel

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Chez moi j'utilise Rygel, c'est intégré à Gnome en plus (on peut "partager" les dossier directement via l'UI des preferences de Gnome) et le serveur ne se lance que quand l'utilisateur a une session Gnome en cours de fonctionnement (donc si je reboote la machine, mes vidéos ne se retrouvent pas partagées par magie sur mon réseau). J'en suis assez content.

  • # UPnP

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    (pour l'anecdote, j'ai découvert avec étonnement que je n'avais même pas besoin de forwarder le port sur ma box, mais bon.)

    Ça fait parti de l'upnp il me semble. C'est comme ça que des webcam sorties d'usine sont visibles par tout le monde, dévoilant de coquets intérieurs et participant à des botnets.

    • [^] # Re: UPnP

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui visiblement. L'option dans Jellyfin est "Autoriser le mapping automatique de port" et décrite ainsi , "Essayer de mapper automatiquement le port public au port local via UPnP. Cela peut ne pas fonctionner avec certains modèles de routeurs."

      Je ne l'utilise pas.

  • # gerbera

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour info, il existe aussi gerbera https://gerbera.io/ https://github.com/gerbera/gerbera

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.