Journal Google Scholars

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
22
nov.
2004
Il ne me semble pas que l'information ait été relayée ici.

Google sort un service de recherche à destination des étudiants et des chercheurs. Plus ciblé que le moteur général, les algorithmes de recherche ont été adaptés au problème.
Apparemment Google aurait également des partenariats pour atteindre la partie cachée du web et donner les références des articles s'y trouvant (publications payantes etc.).
On notera que pour le moment en dehors des liens vers les librairies où on peut trouver les livres il n'y a pas de publicité.

Google Scholars :
http://scholar.google.com/(...)
Google Scholars FAQ :
http://scholar.google.com/scholar/about.html(...)
Google News à propos de Google Scholars :
http://news.google.com/news?q=%22google+scholar%22&hl=fr&lr(...)
  • # Gougle !

    Posté par . Évalué à 5.

    Dans le domaine informatique on a http://citeseer.ist.psu.edu/cs(...) depuis longtemps. Autrement y'a un bon moteur de recherche sur l'inria il me semble.
    • [^] # Re: Gougle !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Exact, il y a également

      http://www.scirus.com/srsapp/(...)

      Et effectivement sur l'INRIA il y a un tres bon moteur de recherche, dont le principal avantage est d'avoir accès aux publications payantes... Mais c'est à usage interne seulement.
      • [^] # Re: Gougle !

        Posté par . Évalué à 2.

        ou ca ?
        a l'INRIA ? en interne ?
        désolé, vois pas....
      • [^] # Re: Gougle !

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne suis pas sûr de comprendre ta phrase. Tu veux dire que le moteur de l'INRIA n'est pas accessible depuis Internet ou qu'on n'a pas accès aux publications payantes via Internet ?
        • [^] # Re: Gougle !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui c'est pas clair désolé. Ce que ça voulait dire c'est juste que l'inria a accés a un grand nombre de publications payantes, et qu'il y a un portail pour y accéder, qui n'est lui accessible que sur l'intranet. Je pense que c'est ce que voulait signifier cykl également.
  • # je viens d'aller voir

    Posté par . Évalué à 6.

    Faisant un doctorat, il est vrai que je fais pas mal de recherches sur internet ou non pour ma thèse. Faisant un doctora en sciences humaine (Archéologie) et pas spécialment en sciens durs j'ai plus de mal à trouvé des sources intéressantes -pas spécialment car je suis qd même en co direction avec l'insa d'informatique, because ma double formation et mon sujet, mais c qd même un sujet archéo-. Bon précédement dans mes recherches sur google peu de résultant était très perspicace, je viens de lancer une recherche sur des termes/association de termes que j'ai déjà utilisé sur google normal, et en effet j'ai eu bcp bcp plus de résultat, avec les distinction indiqué si c une citation ou référence bibliographique ou si c dans le corps du document, ce qui permet de savoir ce que l'on va trouver sur le site, et donc faire un tri préalablen etc..
    Je sais pas exactement quelle est la différence avec les algo de google normal mais c vrai que cela à l'air de produire une vrai différence sur les résultat avec plus de pertinence, ainsi qu'une analysesur la nature du contexte du résultat dans le document trouvé (distinction réf-biblio et contenu du doc...)
    Bin je crois que je vais y passer du temps sur ce site.
    Mes 2 centimes
    • [^] # Re: je viens d'aller voir

      Posté par . Évalué à 4.

      Faisant un doctora en sciences humaine (Archéologie) et pas spécialment en sciens durs j'ai plus de mal à trouvé des sources intéressantes -pas spécialment car je suis qd même en co direction avec l'insa d'informatique, because ma double formation et mon sujet, mais c qd même un sujet archéo-


      Ce ne serait pas un problème de mauvaise orthographe et d'écriture SMS abusive ton "mal à trouver des sources intéressantes" ? :-)
      • [^] # Re: je viens d'aller voir

        Posté par . Évalué à 2.

        ouais bon ca va, faut pas abusé, je sais que je suis en bite en ortho et encore plus quand je me dépêche d'écrire , mais merci qd même de ton commentaire
  • # bases de donnees

    Posté par . Évalué à 2.

    En fait Google Scholar se base principalement sur les bases de donnees d'articles existantes, typiquement les sites comme celui d'ACM ou de IEEE, plutot que sur un parcours automatique du web. En ce sens c'est un peu un meta-moteur sur des bases de donnees gerees par des humains.

    En tout cas je suis tres content de Google Scholar, avant j'utilisait Citeseer mais c'etait lent et la recherche etait un peu tordue. Avec Google on a enfin un truc simple, rapide et pertinent.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.