Journal Industrie de la musique: Le retour du batton

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
28
jan.
2006
Pour ceux qui ne suivent pas l'actualité anglophone, on y trouve de très mauvaises nouvelles pour l'industrie de la musique.

D'abord au Canada:
Nettwerk Music Group, le plus grand label canadien et l'agence qui représente notamment des artistes comme Sarah Mclachlan, Avril Lavigne et les Barenaked Ladies, a décidé de se joindre à la lutte contre la RIAA, le cartel des majors de l'industrie du disque aux Etats-Unis.
http://www.ratiatum.com/news2794_Un_grand_label_canadien_se_(...)

Ensuite en Europe, La sacem bientôt épinglée par Bruxelles pour entente illégale. Ou quand les sacem du monde se tiennent la main pour entraver la libre concurrence:
http://permanent.nouvelobs.com/multimedia/20060127.OBS3945.h(...)

Toujours en Europe, le conseil des consommateurs de Norvège (CCN) accuse apple et son système itunes de violer les droits des consommateurs.
Ils citent plusieurs raisons :
- Les termes des droits accordés aux utilisateurs peuvent être modifiés par apple après l'achat ce qui est une violation des principes de base d'un contrat avec des consommateurs.
- apple se dégage un peut facilement de ses obligations de garantie de fiabilité de son système, notamment sur les failles de sécurité potentielles (surtout quand on connaît les dégâts potentiels comme pour l'affaire sony rootkit)
- Les consommateurs sont forcés de jouer leur musique sur un ipod. Toute tentative d'utiliser un autre appareil implique la suppression du système de restriction digital, ce qui est interdit par le contrat. D'après le CCN, ceci est contraire au 'copyright fair use provision', l'équivalent, bien que différent, de la copie privée pour la France.
http://www.theregister.co.uk/2006/01/27/norway_itunes_compla(...)


Une actualité riche, qui espérons le, nourrira la réflexion de notre ministre.
  • # Dans le même genre...

    Posté par  . Évalué à 5.

    Ce n'est pas de la musique mais je pense que cela vous intéressera tout de même : la MPAA, organisation américaine qui fait la chasse aux pirates a avoué avoir piraté un film, peut-être même en violant le DMCA. J'espère que ça va nous faire un joli procès.

    Source: Arstechnica http://arstechnica.com/news.ars/post/20060124-6036.html
  • # Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

    Posté par  . Évalué à -2.

    La SACEM est une association dont le but est de défendre et négocier les droits des auteurs-compositeurs auprès des acteurs économiques. Elle n'est pas à mettre dans le même sac que les majors qui cherchent à s'en mettre plein les poches aux dépens de tout le monde. Elle a certes des fois des positions un peu conservatrices, notamment par rapport aux licences creative commons... mais c'est une autre affaire.

    Bruxelles a l'air de vouloir condamner les ententes "territoriales" des sociétés de défense des auteurs-compositeurs. Eh bien moi, je dis que c'est faire le jeu des majors. Forcer ces sociétés à se mettre en concurrence, c'est leur retirer ce qui fait leur force quand elles doivent négocier avec l'industrie de la culture. Résultat elles négocieront leurs droits au rabais... et les majors augmenteront encore leurs marges au détriment des artistes...
    • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      C'est pas moi qui tape sur la Sacem, c'est l'Europe. Mais peut importe, je ne vois pas pourquoi on devrait être complaisant à l'égard de la sacem.

      En interdisant aux artistes de distribuer leurs creations sur Internet, la sacem fait le jeu des majors qui restent les seuls à pouvoir diffuser de la musique légalement.
      La sacem rend les artistes otages des maisons de disque.

      Pour ce qui est de savoir si c'est bien ou pas pour les artistes d'avoir le choix de sa 'sacem', je ne connais pas assez le sujet pour en juger. Mais il me semble que mettre les 'sacem' en concurence devrait permettre d'améliorer leur taux de redistribution. J'ai cru voir que la sacem ne redistribue que 50% des recettes aux artistes.
      • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

        Posté par  . Évalué à 2.

        Je ne me sens pas particulièrement défenseur de la SACEM, au contraire. Mais dans le cas présent, je ne pense pas qu'il y ait lieu de se réjouir des intentions de Bruxelles.

        Maintenant, si en permettant le choix entre plusieurs sociétés d'artistes on arrive à imaginer un modèle plus favorable aux artistes ainsi qu'au public, c'est tant mieux pour la culture. Mais honnêtement, j'ai des doutes.

        Peut-être serait-il plus productif de forcer à un peu plus de transparence et un peu plus de démocratie en interne... ce qui serait une juste contrepartie en échange du maintien de leur monopole légal.
      • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

        Posté par  . Évalué à 4.

        J'avais lu quelque part (pas de source, désolé) que la SACEM avait reçu en 2004 4md EUR, et qu'elle en avait reversé 3md aux ayant-droits. Dans cet article ( http://pasunblog.org/article.php3?id_article=15 ) on parle de 79% reversés. Ça fait donc bien plus de 50% reversés (mais sur les sommes reversées, il semblerait que 25% vont aux auteurs, 25% aux interprètes et 50% aux producteurs, donc en coupant un peu les cheveux en quatre, seulement 40% des sommes perçues vont aux artistes, en considérent bien sûr que les producteurs ne sont pas des artistes, ce qui peut éventuellement prêter à débat).
        • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

          Posté par  . Évalué à 2.

          Petite correction :
          >> il semblerait que 25% vont aux auteurs, 25% aux interprètes et 50% aux producteurs

          Non, il ne s'agit pas des interprètes mais des compositeurs. Les interprètes relèvent d'un autre régime et ne sont pas rémunérés par la SACEM, mais plutôt par l'ADAMI ou la SPEDIDAM (associations, elles, favorables à la licence globale).
          • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

            Posté par  . Évalué à 2.

            Tu peux developper un peu ce point.

            J'ai lu plusieurs commentaires non argumentés sur un article du Monde oû on affirmait que la licence globale était favorable aux intreprètes mais pas aux auteurs.
            • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

              Posté par  . Évalué à 2.

              Ça c'est un point que je n'ai pas trop compris. Je sais que les interprètes sont actuellement rémunérés d'une part à la prestation, d'autre part par la redevance pour la copie privée.
              La licence globale étant une sorte de redevance, il est clair qu'elle profiterait aux interprètes.
              Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi elle ne profiterait pas aussi aux auteurs/compositeurs.
              • [^] # Re: Arrêtons de tapper aveuglément sur la SACEM !!!

                Posté par  . Évalué à 4.

                Ah, j'ai des éléments de réponse.

                Les interprètes ne touchant actuellement aucun royalty sur les ventes de CD (en effet, ils ne bénéficient pas du droit d'auteur, mais seulement des droits voisins), ils ne perdent rien si les ventes de CD et de fichiers audio à l'unité baissent. En revanche ils auront une rémunération supplémentaire par la licence globale. Tout bénef.

                Les auteurs/compositeurs eux verraient leurs revenus des royalties baisser... sans pour autant être sûrs que l'argent touché de la licence globale compense leur manque à gagner (ce qui reste à prouver).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.