Attribution des prix IgNobel 2004

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
1
5
oct.
2004
Humour
Les prix Ig Nobel (jeu de mot sur ignoble et Nobel) 2004 ont été attribués. Rappelons qu'ils récompensent des publications ou des travaux scientifiques qui ne peuvent pas ou ne doivent pas être reproduits. Les vainqueurs ont tous fait des choses qui ont d'abord fait RIRE puis REFLECHIR les gens.

- médecine : l'effet de la musique country sur les suicides
- physique : l'exploration et l'explication de la dynamique du hula-hoop
- santé publique : l'investigation de la validité scientifique de la règle des 5s pour savoir s'il est sûr de manger de la nourriture tombée par terre
- chimie : attribué à une célèbre compagnie de cola pour une technologie avancée de conversion de l'eau de la Tamise en une forme transparente d'eau qui pour des raisons de précaution a été rendue non disponible pour les consommateurs
- ingénierie : un brevet sur la calvitie
- littérature : une bibliothèque américaine récompensée pour la préservation de l'histoire du nudisme pour que tout le monde en profite
- psychologie : une démonstration que lorsque les gens prêtent une attention importante à quelque chose, ils peuvent en manquer d'autres, y compris un homme en costume de gorille
- économie : le Vatican, pour la délocalisation des prières en Inde
- paix : l'invention du karaoké, comme nouveau moyen pour les gens d'apprendre la tolérance
- biologie : la communication par les flatulences chez les harengs
  • # Vivent les brevets!

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    A noter le prix d'ingéniérie: brevet décrivant une méthode pour se coiffer pour cacher une calvitie, en s'épargnant ainsi l'achat d'une couteuse moumoute...
    http://patft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO1&Sect2=HITO(...)
    • [^] # Re: Vivent les brevets!

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce brevet datant de 1977, il doit être désormais dans le domaine public, non?

      En plus, un collègue m'a affirmé que son oncle se coiffait ainsi bien avant cette date, ce qui doit suffire à invalider le brevet.

      Pour ceux qui n'ont pas regardé le brevet en détail, il s'agit de rabattre les cheveux là où on en a pas (le dessus et derrière).
      • [^] # Re: Vivent les brevets!

        Posté par . Évalué à 9.

        Valery Giscard d'Estaing a été président en 74, ça doit le faire.
  • # Moderation ?

    Posté par . Évalué à -10.

    Comme d'habitude, la modération accepte les infos provenant de Slashdot sans rapport avec Linux et les LL, et continue à refuser les infos originales concernant Linux.

    Comprend qui peut...
    • [^] # Re: Moderation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      La nouvelle ne vient pas de Slashdot. Ça fait 15j que je surveille le site des Ig Nobel... Et les trolls non argumentés de deux lignes, parfois ça lasse.
    • [^] # Re: Moderation ?

      Posté par . Évalué à -3.

      D'accord avec Benoît !
      De plus les IG Nobel n'ont pas rien à voir avec Linux et les LL.
    • [^] # Re: Moderation ?

      Posté par . Évalué à 10.

      "..sans rapport avec Linux et les LL..."

      Faux: les harengs qui communiquent en pétant (IgNobel de biologie) sont ceux de Tuxracer.
  • # santé publique

    Posté par . Évalué à 4.

    > - santé publique : l'investigation de la validité scientifique de la règle des 5s pour savoir s'il est sûr de manger de la nourriture tombée par terre

    je ne trouve pas ca rigolo ou stupide : leur conclusions ce sont :

    - il n'y a pratiquement pas de microbes par terre
    - et qd il y en a, ils passent du sol à la nourriture en moins de 5s...
    brrr...
    • [^] # Re: santé publique

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est sans doute à mettre en relation avec la règle de la tartine beurrée, qui est sensée toujours tomber du coté du beurre..
      • [^] # Re: santé publique

        Posté par . Évalué à 2.

        D'ailleurs, savez-vous ce qu'il est théoriquement censé se passer si l'on attache une tartine beurrée sur le dos d'un chat, qui lui est réputé toujours retomber sur ses pattes ? :-)
        • [^] # Re: santé publique

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          T'as déjà essayer de beurrer un chat toi ?
        • [^] # Re: santé publique

          Posté par . Évalué à 3.

          D'après les équations, le système chat/tartine/beurre devrait entrer dans un état indéfini. Concrètement, on assiste à une mise en lévitation du système le temps que l'état se définisse.
        • [^] # Re: santé publique

          Posté par . Évalué à 10.

          Tout dépend du chat. Voici ce qui ce passe avec un chat de Schrödinger:

          La fonction d'onde du système chat+tartine est une superposition des états "tartine en bas chat en haut" (noté |TbCh>) et "chat en bas tartine en haut" (|CbTh>). Cette superposition s'écrit: f=1/2 |TbCh> + 1/2 |CbTh>

          Tant que l'on a pas fait la mesure, le système reste dans cette superposition d'états. Quand on réalise la mesure, à l'aide d'une interaction du système avec un instrument appelé "sol" ou "par terre" en langage courant, il y a réduction de la fonction d'onde, et on observe alors soit un chat très en colère au poil brillant et gras, soit une tartine au pâté de chat.
          • [^] # Re: santé publique

            Posté par . Évalué à 7.

            pfff...
            f=1/sqrt(2) |TbCh> + 1/sqrt(2) |CbTh>
            sinon tu normalises pas bien ta probabilité totale, tout le monde sait ça!
            • [^] # Re: santé publique

              Posté par . Évalué à 3.

              Oups la boulette... C'est ma vieille prof de méca-q, Miora Mugur-Schächter qui va pas être contente ;)
    • [^] # Re: santé publique

      Posté par . Évalué à 5.

      Ben, c'est vrai que l'on présente toujours les Ignobels comme « récompensant les publications ou les travaux scientifiques qui ne peuvent pas ou ne doivent pas être reproduits. » mais je ne sais pas vraiment d'où ça sort ... Sur leur site, il est écrit:

      « Les vainqueurs ont tous fait des choses qui ont d'abord fait RIRE puis REFLECHIR les gens. ».

      Cela correspond déjà plus à ce que l'on voit depuis plusieurs années maintenant ...
      • [^] # Re: santé publique

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > Cela correspond déjà plus à ce que l'on voit depuis plusieurs années maintenant ...

        En fait le changement s'est fait entre le 16 août 2003 et le 6 décembre 2003.
        http://web.archive.org/web/20030816221736/http://www.improb.com/ig/(...)
        et
        http://web.archive.org/web/20031206095456/http://www.improb.com/ig/(...)

        Et apparemment il y a un souci de rafraîchissement de cache avec leur site. J'ai dû forcé la mise à jour pour avoir les prix 2004, mon navigateur ayant gardé la même version. Je n'ai pas forcé la mise à jour pour la page http://www.improb.com/ig/what-are.html(...) et j'ai donc repris mon laïus de 2001 (cf la dépêche d'ailleurs).
        • [^] # Re: santé publique

          Posté par . Évalué à 5.

          > et j'ai donc repris mon laïus de 2001 (cf la dépêche d'ailleurs).

          Donc, grosso modo, tu avoues et assumes le fait que tu as utilisé la vieille politique du "marronier" éditorial pour animer un peu la colonne des nouvelles de second rang !

          Tss Tss, c'est du joli....

          ;-)

          Ceci dit, Quid des igNobels 2002 ??

          Ultime remarque, au vu de trolls déjà plus tous frais (voire limite rances) sur les Bogdanovi ; un tel intérêt de linuxfr pour ces récompenses ne m'étonne pas : à l'occasion des échanges sus-mentionnés j'ai réalisé combien la plupart des posteurs se méprenaient complétement sur la nature de la science et sur son fondement, la mêthode scientifique. J'entends par là qu'ils mettaient en avant une "science d'ingénieur", définitive et monolithique, sans doutes ni controverses. Le ton à l'époque était à la fatwa et au fagot et bien loin de la "science des scientifiques" établie sur le doute, l'essai infructueux, les propositions hétérodoxes, leurs éventuelles impasses et les controverses qui se greffent dessus.

          Pour ceux qui ont lu, le nuémro de La Recherche de septembre, un article sur la pédagogie scientifique au Lycée illustrait bien les racines de ce mal français : une présentation de la science très affirmative et écartant la controverse et l'erreur de son processus.

          Enfin pour ceux qui souhaitent savoir s'il est raisonnable de parler des "sciences juridiques" (ma branche à moi) comme certaines Facultés en ont pris l'habitude, je vous recommande un ouvrage (qui n'emporte pas toujours l'adhésion d'ailleurs) qui permet une confrontation très enrichissante et stimulante entre mêthode scientifique et mêthode juridique :

          Bruno Latour : La Fabrique du Droit, La Découverte, coll. Armillaire, 2002
          http://www.yodawork.com/websp/SW2_consult_ref?F_refid=16804&F_e(...)

          Ou encore ses travaux plus anciens (que je n'ai pas lu mais qu'il cite abondamment) :
          La Vi de laboratoire (éd. La Découverte) co-rédigé avec Steve Woolgar
          http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2707126446/qid=1096981148/sr=(...)



          Tout ça pour dire que vous n'êtes pas à l'abri, Jeunes Gens, d'un igNobel nobélisé !!

          Fraternellement Votre,

          Yojik
  • # C'est lamentable...

    Posté par . Évalué à -4.

    Quand on voit l'argent public dépensé dans des recherches aussi stupides qu'inutiles. Je ne prendrais que l'exemple de la nourriture tombée sur le sol, elle est farfelu, inutile et inexacte. Inexacte car tout dépend de la nature du sol. Dans une usine électronique en salle blanche, je lèche le parquet mais il est clair que jamais je ne m'approcherais d'un dépotoir pour y manger un sandwich. Et le reste est dans le même ordre d'idée, c'est pire que l'argent public dépensé dans des licences proprio.... :o(
    • [^] # Re: C'est lamentable...

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans une salle blanche, l'air est garanti pur, pas le sol. De toute façon, il est interdit d'entrer dans une salle blanche avec de la nourriture, enfin dans les salles blacnhes que je connais.
      • [^] # Re: C'est lamentable...

        Posté par . Évalué à 0.

        Dans une salle blanche, l'air est garanti pur, pas le sol. De toute façon, il est interdit d'entrer dans une salle blanche avec de la nourriture, enfin dans les salles blacnhes que je connais.
        Il ne dit pas le contraire il affirme même qu'il lêche le parquet, faut vraiment avoir que ça à bouffer !

        Il se prend pour Napoléon, son état empire.

      • [^] # Re: C'est lamentable...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'ai personnellement jamais visité de salle blanche, peut-être as tu u cette chance ? Non, je me disais aussi. N'a tu jamais remarqué que pour entrer dans une salle blanche il fallait mettre : une combi, un couvre chef (pour les cheveux, pellicules..) mais aussi des chaussons et parfois même des lunettes. D'après toi, les chaussons ils servent à quoi ? à éviter de se salir les chaussures ? Non ils servent à éviter les frottements des chaussures sur le revêtement du sol pour éviter la génération de poussières. Une salle blanche, ce n'est pas seulement une pièce peinte en blanc. Autre chose, je ne suis pas du style à manger parterre, c'était une espèce de boutade.
        • [^] # Re: C'est lamentable...

          Posté par . Évalué à 4.

          Oui, j'ai visité des salles blanches. Dans une salle blanche, tu peux te retrouver avec des produits chimiques qui coulent par terre (quelques gouttes lors d'une manipulation, voire plus). Et lécher un sol où se trouve de l'acide et des résines photo-sensibles, merci mais c'est pas pour moi ;)
          • [^] # Re: C'est lamentable...

            Posté par . Évalué à 0.

            Il est vrais que je n'avais pas pensé aux différents liquides qui peuvent s'écouler sur le sol :o| mais je tiens à préciser que je parlais de manger pas de boire ;o)
      • [^] # Re: C'est lamentable...

        Posté par . Évalué à 1.

        Dans une salle blanche l'environnement est garanti avec un nombre faible de poussiere par m3.
        Ce n'est pas garanti sans microbe mais cela depend du domaine d'application
    • [^] # Re: C'est lamentable...

      Posté par . Évalué à 7.

      Bof....
      Je n'ai pas lu l'article sur la bouffe tombée par terre mais je suppose que si c'est fait sérieusement, ils doivent donner leurs conditions opératoires et donc le domaine de vaildité. Je suppose qu'ils avaient une idée derrière la tête en faisant ça.
      Comme le disait une réponse précédente, ces prix sont faits pour souligner des recherches qui peuvent faire rire de prime abord mais qui réfléchir par la suite. J'imagine que l'histoire des harengs qui pètent peut, outre nous apporter des connaissances sur le monde qui nous entoure, avoir des applications dans le domaine de la pêche (repérage des bancs de poissons...).

      Enfin, il faut toujours se méfier des arguments lapidaires du genre "les chercheurs c'est tous des branleurs qui gaspillent le pognon de nos impôts en conneries dont 1% à peine débouchera sur des applications industrielles". C'est sans doute vrai qu'au niveau fondamental, il n'y a guère plus de quelques pourcents des recherches qui sont appliquées à 20 ans de distance mais le problème c'est qu'on ne sait jamais quelles sont celles qui vont aboutir...D'où beaucoup de déchet. Si tu as une idée pour augmenter la productivité de la recherche, n'hésite pas à m'en faire part, ça m'intéresse (et le CNRS aussi surement).
  • # Je ne comprends pas...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La plupart de ces travaux ne m'ont pas l'air si "méchant" que ça... tout au plus on peut critiquer leur inutilité. Encore que s'intéresser à l'influence de la musique sur le suicide ne m'apparaît pas si stupide que ça. Je trouve ces découvertes plus insolites que "ignobles".
    Mais lorsqu'on commence un travail de recherche, il est évident qu'on ne sait pas ce qu'on va trouver : une découverte miraculeuse ou... rien du tout. Ça ne remet pas forcément en cause l'intéret de la recherche.

    Et à côté de ça il y aurait certainement des découvertes véritablement dangereuses à "ignobelliser", par exemple dans l'armement, ou les OGM... ou par exemple les choix d'orientation de recherche de la quasi-totalité des labos pharmaceutiques, c'est à dire : hypertension et diabète : des maladies qui touchent beaucoup de gens (donc pognon à la clef) mais... que l'on sait déjà soigner, cherchez l'erreur. Ou toutes ces études (commandées par les mêmes labos pharmaceutiques) qui prouvent que le médicament A est plus efficace que le médicament B... sans s'intéresser à savoir de combien il est plus efficace. Un gain d'efficacité de 0,00000001% est-il un vrai progrès ?
    • [^] # Re: Je ne comprends pas...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      je cite : "diabète : des maladies qui touchent beaucoup de gens (donc pognon à la clef) mais... que l'on sait déjà soigner"

      ah on sait soigner le diabète ? cite tes soucres, ca intéressera mon grand-père qui finit de perdre la vue a cause de ca ;)

      plus serieusement, ton intention est peut-etre bonne, mais l'exemple malheureux
      • [^] # Re: Je ne comprends pas...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Par "soigner", j'entends qu'il existe des antidiabétiques qui peuvent "contenir" la maladie. Par contre ces médicaments doivent être pris à vie : ils ne guérissent donc pas le diabète ! Ça n'est pas un traitement curatif.
        Les nouveaux médicaments n'apportent pas grand chose de plus que ceux qui existent ; et ce ne sont pas des traitements curatifs. D'ailleurs les traitements curatifs n'intéressent pas beaucoup les industriels (parce que comme on ne le prend qu'une fois, ils en vendent moins... c'est vraiment triste :-(

        D'après mes cours de diabétologie, les principales raisons de l'échec des traitements antidiabétiques sont : la prise en charge trop tardives et la mauvaise observance (c'est à dire que le patient ne prend pas ses médicaments).

        Maintenant je ne pense pas que prendre une molécule active contre le diabète qui existe déjà, modifier un peu un des groupements chimiques pour contourner le brevet qui a été poser dessus, et en faire un nouveau médicament (c'est ce que font les labos), je ne pense pas que cela soit d'une aide quelconque à ton grand père :-(
  • # Délire et effrayant

    Posté par . Évalué à 0.

    Je découvre les ig Nobel : c'est drôle sur le coup, mais ça devient très vite angoissant; et le pire c'est que nous sommes tous plus ou moins responsables de ces "dérives", pour rester correct. Il est nécessaire de réinvestir l'espace public et citoyen, de voter, et oui, même si ça paraît inutile, de s'investir dans des asso, à la mesure de nos moyens , et de faire preuve de prosélytisme, et de combattre par tous les moyens la bêtise, l'obscurantime et le fatalisme. Bon, je ne suis pas là pour vous donner des leçons, un coup de spleen (malheureusement, c'est de plus en plus fréquent en ce moment) : moinsser ou plusser, cela n'a pas d'importance, dès l'instant que vous agissez dans le monde "réel". :-)

    Cordialement
    • [^] # Re: Délire et effrayant

      Posté par . Évalué à 0.

      Je vais m'inscrire au club de ceux qui communiquent par flatulences.
      C'est l'endroit révé pour:
      - réinvestir l'espace public
      - faire preuve de prosélytisme
      - combattre la bêtise, l'obscurantime et le fatalisme

      PS: z'ai honte :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.