Carte mondiale de l’activité Open Source (par Red Hat)

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
15
24
avr.
2009
Red Hat
Red Hat vient de publier les résultats d'un projet mené conjointement avec l'institut Georgia Tech visant à déterminer le niveau d'engagement des pays dans le monde de l'open source.

Et vous savez quoi ? La France obtient le meilleur score (1 étant le meilleur score et 0.75 le plus mauvais score). On trouve ensuite l'Espagne, l'Allemagne, l'Australie, la Finlande, le Royaume-Uni, la Norvège, l'Estonie, Les États-Unis et le Danemark.

À partir de l'ensemble des résultats, Red Hat a réalisé une carte du monde interactive permettant de savoir en quelques clics comment les pays se positionnent.

NdM : merci à Emmanuel Hugonnet pour avoir également proposé une dépêche à ce sujet. La note dépend de la politique du gouvernement et des instituts de recherche, du nombre de personnes enregistrées comme utilisateur Linux, du nombre de certifiés Red Hat, du nombre de discussions dans les médias de la région concernée ainsi que du support de la langue 'locale'.

Voici le classement :
1. France (1.35)
2. Espagne (1.07)
3. Allemagne (1.05)
4. Australie (1.04)
5. Finlande (1.03)
6. Royaume Uni (1.00)
7. Norvège (0.95)
8. Estonie (0.89)
9. USA (0.89)
10. Danemark (0.79)
  • # Hummm...

    Posté par . Évalué à  5 .

    * J'ai pas trouvé quel était le pays n°1 au niveau de la communauté (le classement est : X; USA; France; Chine; Allemagne, Japon; UK; Inde; Irlande; Espagne)
    * La Corse ne fait pas partie de la France ;
    * Faudra penser à refaire le classement après le vote d'HADOPI !
    • [^] # Re: Hummm...

      Posté par . Évalué à  5 .

      Pour la communauté il faut aller voir du côté de l'Estonie.

      Pour Hadopi, c'est peut-être pris en compte dans la carte « environnement », qui est bien moins favorable à la France :) ( http://www.redhat.com/about/where-is-open-source/environment/ )
    • [^] # Re: Hummm...

      Posté par . Évalué à  3 .

      Il faut relativiser le chiffre de la communauté, surtout si on entend par communauté "âme charitable bénévole qui fait sa sur son temps libre".
      Le monde de l'éducation est considéré comme faisant partie de la communauté dans cette étude, ce qui doit bien aider pour ce qui est du score français.

      Les chiffres Français auraient plutôt tendance à m'inquiéter (ou du moins à me rendre méfiant) puisqu'il "suffirait" (ça ne se ferait pas du jour au lendemain, certes) d'un changement de politique pour que notre chiffre communauté et état se casse la figure.

      J'aurai bien aimé voir un meilleur score pour le privé, et voir comment la France est classée pour ce qui est de la communauté hors éducation nationale. (tout ce qui est contributeurs "indépendants" en somme)
    • [^] # Re: Hummm...

      Posté par . Évalué à  -1 .

  • # pfffu

    Posté par . Évalué à  0 .

    tout ça à cause des Debian et des Mandriva.
    Heureusement qu isnotgood, pbpg et des ubuntwistes sont là pour rappeler la sainte vérité.

    /*dredi
  • # J'ai pas tout compris...

    Posté par . Évalué à  10 .

    La France obtient le meilleur score (1 étant le meilleur score et 0.75 le plus mauvais score).

    Voici le classement :
    1. France (1.35)


    Ça me laisse perplexe....
  • # et tout ça grace aux RTTs et nos 5 semaines de congés

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    et bien, oui, il faut avoir du temps libre pour être contributeur opensource ...
  • # Des résultats à peaufiner

    Posté par . Évalué à  5 .

    Deux remarques :
    - le meilleur score n'est pas 1, il me semble que 1 décrit la valeur moyenne; il peut y avoir des scores négatifs, et les meilleurs scores sont (dans les sous-classements) souvent supérieurs à 2
    - il y a deux classements, la france n'est en tête que de l'un des deux

    Les deux classements sont Activity et Environment. Activity représente l'état actuel du libre dans un pays, et Environment les "potentialités de développement du libre". La France est en tête du classement Activity, mais pas si bien placé dans Environment (environ 15e si je me souviens bien). Ce bon classement est du à notre excellent score Government.

    Ironie, Dadvsi et Hadopi et un bon score Government ? Non, parce que :
    - des mesures locales (de régions et/ou de grandes villes) sont aussi prisent en compte
    - l'étude principale qui donne les chiffre Government se base sur des faits entre 2000 et 2005
    environ, il me semble que la situation actuelle n'entre pas en jeu

    Pour le reste, les pays européens et les USA sont globalement bien classés, surtout l'Allemagne et certains pays nordiques.

    J'ai passé un peu de temps à farfouiller sur le site de Red Hat et les divers papiers à ce sujet, et j'en ai conclu que les résultats n'étaient pas encore exploités de façon satisfaisante. L'étude précise bien que les scores ne sont pas pondérés pour l'instant, je pense qu'il faut attendre que les gens décident d'une pondération pertinente pour avoir des résultats vraiment utiles.

    De plus, les critères "Environment" sont à mon avis assez discutables : ils comptent des choses comme le nombre d'ordinateurs par habitant, ou l'accès internet par habitant, qui favorisent énormément les pays développés. Ce n'est pas idiot (un pays où tout le monde a accès à internet a plus de chance d'avoir des développeurs impliqués dans le libre), mais ça n'est pas non plus une mesure fiable du "potentiel du libre dans les pays" à mon avis : je vois beaucoup plus de potentiel pour des pays émergents qui veulent réduire leurs coût logiciel que dans un pays développé ancré dans ses habitudes propriétaires.

    En bref, cette étude est une bonne démarche et a permis de rassembler des données intéressantes, mais je pense qu'il ne faut pas en tirer de conclusion hâtives tant que ces différentes données n'ont pas été analysées plus en profondeur, correctement pondérées et interprétées.
    • [^] # Re: Des résultats à peaufiner

      Posté par . Évalué à  2 .

      De plus, les critères "Environment" sont à mon avis assez discutables : ils comptent des choses comme le nombre d'ordinateurs par habitant, ou l'accès internet par habitant, qui favorisent énormément les pays développés.

      La carte Environment m'a tout de suite fait penser à mes cours de géo au collège avec la limite pays du nord/pays du sud.
  • # de l'open source un peu biaisé

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Basé sur l'utilisation de Linux et de licenciés redhat, ça laisse de côté les utilisateurs debain et derivés (dixit un ingénieur d'une boite américaine de baies SAN "on supporte officiellement redhat, mais ça marche parfaitement avec debian, je vous le dit parcequ'en europe les administrateurs sont nettement plus debian que redhat").

    Et ne parlons pas des BSD...
  • # Les brevets logiciels "may indicate a favorable environment" ???

    Posté par . Évalué à  3 .

    Lu sur le FAQ :
    http://www.redhat.com/about/where-is-open-source/faq/
    question What is the difference between Activity and Environment? :
    "Environmental factors are more speculative. Even a country that does not have a high degree of current penetration of open source may have a high number of internet users and information technology patents. These factors may indicate a favorable environment for open source software to take hold."

    J'ai relu 3 fois la phrase pour être sûr... Et corrigez moi si je me trompe mais en gros, redhat essaie de dire que plus il y a de brevets logiciels dans un pays, mieux c'est pour le développement de logiciels open-source ?

    Cela fait mal aux yeux de lire une chose pareille :(

    J'avais déjà consulté : http://www.redhat.com/legal/patent_policy.html
    Même sans forcément approuver, on peux comprendre...

    Mais la, s'ils additionnent tous les brevets en comptabilisant ceux la :
    http://w2.eff.org/patent/wp.php
    J'ai du mal à voir l'environnement favorable.

    Voila, la machine a troll est lancé ! :)

    Stéphane
    • [^] # Re: Les brevets logiciels "may indicate a favorable environment" ???

      Posté par . Évalué à  3 .

      Les facteurs environnementaux sont plus spéculatifs. Même un pays n'ayant pas actuellement un haut degré de pénétration de l'open source peut avoir un grand nombre d'utilisateur d'internet et de brevets logiciels. Ces facteurs pourraient indiquer un environnement favorable pour l'implentation de l'open source.
      Ca me semble clair: les brevets logiciels sont un indicateur du dynamisme de certaines formes de l'industrie informatique (tout comme la quantité d'internautes, d'ordinateurs vendus, etc). La présence de nombreux brevets logiciels (déposés par des entreprises locales je suppose) indique que ça bosse dur en informatique.

      Je prends deux pays "jumeaux":
      - pays 1: 50 millions d'habitants. 20% d'internautes, 100.000 brevets logiciels
      - pays 2: 50 millions d'habitants. 20% d'internautes, 0 brevets logiciels
      A première vue, lequel de ces pays possède des programmeurs, des chefs de projets, des entrepreneurs ?
      Rappel: on parle de pays n'ayant pas de bonne pénétration du libre actuellement.
      Cela ne veut pas dire que le premier pays est nul. Le premier pays est peut-être le futur paradis du libre. N'empêche que le second pays _semble_ plus fertile.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.