Codec OpenSource BroadVoice

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
17
19
nov.
2009
Mobile
Le codec G729 est un standard recommandé par l'Union internationale des télécommunications et qui est utilisé dans le monde de la voix sur IP.

Le codec lui-même est de bonne qualité mais le problème est qu'il est protégé par des brevets et soumis à des droits d'utilisation. La firme Sipro Lab Telecom a été chargée de gérer le portefeuille de brevets et de faire fructifier cette fameuse "propriété intellectuelle".
Les tarifs sont disponibles ici et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il faut avoir un large portefeuille.

Mais un nouveau challenger vient d'apparaître dans le monde des codecs VoIP HD, avec une possible remise en cause du codec propriétaire G729.

Le nouveau venu s'appelle BroadVoice (à ne pas confondre avec l'opérateur Broadvoice) que Broadcom publie sous licence LGPLv2.1. La comparaison avec les autres codecs semble très flatteuse pour ce nouveau codec BroadVoice.
En espérant que son adoption soit rapide. FreeSwitch a déjà annoncé le support de BroadVoice.
  • # Tarifs non disponibles

    Posté par . Évalué à 2.

    Sipro Lab Telecom a déjà retiré du Web la page des tarifs ? Je l'ai trouvée dans le cache de google, mais le site www.sipro.com n'a plus l'air d'être en forme ...
  • # Speex mort?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Tiens, mais alors, Speex vient de se faire enterrer, sans avoir jamais percé?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

    • [^] # Re: Speex mort?

      Posté par . Évalué à 8.

      Speex n'est pas mort. Néanmoins son créateur a sorti un autre codec très intéressant "low latency" nommé CELT (optimisé pour encoder indifférement la voix et la musique contrairement à Speex optimisé uniquement pour encoder la voix).

      Pour info Speex est implémenté (de part sa license BSD) dans de nombreux projets Opensource et propriétaire (notamment les jeux en lignes).

      Un commentaire sur la dépêche qui ne me paraît pa vraiment clair.

      Mettre codec VoIP HD et G.729 dans une même phrase peut vraiment porter à confusion.

      Un petit rappel, le codec de Broadvoice est décliné en deux versions :
      - Narrowband
      - Wideband

      La version Narrowband a (d'après les graphs) une qualité d'écoute proche du G.711 (qualité similaire à des appels de téléphonie classique (comme le fixe mais mieux que le GSM, voir MOS : Mean Opinion Score).

      La version Wideband (HD) offre une qualité d'écoute bien meilleur que la téléphonie classique (Skype dans des conditions optimum d'utilisation utilise des codecs dit HD)

      Pour résumer il serait plus judicieux de comparer BV32 (codec BroadVoice en mode wideband) a CELT et G.722 qu'a G.729

      Enfin pour qu'un codec soit adopté (massivement par les équipementiers) il faudrait que le codec soit au moins validé par l'ITU (organisme de certification). Ce qui est déjà le cas pour G.722 et CELT.


      Adrien
      [http://www.morea.fr/]
      • [^] # Re: Speex mort?

        Posté par . Évalué à 1.

        ``Enfin pour qu'un codec soit adopté (massivement par les équipementiers) il faudrait que le codec soit au moins validé par l'ITU (organisme de certification). Ce qui est déjà le cas pour G.722 et CELT.''

        Il faut aussi et surtout qu'il soit implémentable sur des DSP bas de gamme comme ceux qu'on trouve dans les ATA à moins de $50 ou les téléphones à $80, et pas uniquement dans des softphones.

        Mais peut être existe t il du hardware à prix raisonnable qui supporte le Speex et le CELT, si c'est le cas ça m'intéresse beaucoup !
  • # Et le french alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Bon, ben d'après les courbes, le français a une mauvaise qualité pour tous les codecs... Est-ce matière à alimenter la théorie du complot ? Ou bien est-ce à dire qu'on a une langue de m*rde qui n'a que pour échappatoire l'utilisation massive de l'anglais dans nos phrases et expressions de all days ? Faut être aware... Bon, je get back à mon work load, sinon ma productivity va être lowerée...
    • [^] # Re: Et le french alors ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Envoie un patch si t'es pas content!

      Non mais!

      Oh! Pardon! T'as rien compris.
      Je voulais dire:

      Send a patch if t'es pas happy!

      No but!

      -----------> [ ]
    • [^] # Re: Et le french alors ?

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vrai qu'au vu des courbes, je commence à me demander si je devrais apprendre plutôt l'espagnol ou plutôt le suédois.

      Le problème c'est que je ne connais ni d'espagnol, ni de suédois à qui parler en VoIP pour rentabiliser ça un jour...

      Bon, pour rester sérieux: je trouve que ça se chevauche pas beaucoup dans les "gaps" entre courbes. Ce que je veux dire, c'est que si tu prends la "meilleure langue" sur un codec, elle atteint difficilement la "pire langue" du codec de meilleure qualité. Donc on s'en fout un peu que ça soit 10% de plus ou de moins, de toute façon ça ne changera rien:
      On ne comprendra jamais les Québécois!!

      Et hop là, j'y retourne!
      -------------->[ ]
    • [^] # Re: Et le french alors ?

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est juste parce qu'on a une langue aux intonations riches et variées.
      Plutôt un compliment finalement !

      Yth, une autre manière de voire les choses.
      • [^] # Re: Et le french alors ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Bof, perso je trouve le français beaucoup plus monotone que l'anglais, qui lui est souvent qualifié de "langue chantante".

        Et il me semble qu'il y a plus de consonnances proches en français : in,ou,on,an,u,eu,ai, etc... non ?
        • [^] # Re: Et le french alors ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Bon, d’abord, une petite intro. :

          On dit phonème, pas consonance.

          Une langue est un système phonémique. Un système, ce sont des éléments qui vont ensemble, qui se définissent, se déterminent, se différencient, les uns les autres, les uns des autres.
          Dans l’espace de tous les sons qu’un humain peut produire, chaque langue choisit des zones qui ne se recouvrent pas et qui ne recouvrent pas tout l’espace. Ces zones sont les phonèmes.
          Deux langues différentes vont classer les sons différemment mais, pour un locuteur de chacune de ces langues, un son ne fera jamais partie que d’une seule zone, très clairement (la limite entre deux phonèmes n’est pas une large zone de « c’est quoi ce son ? »). En revanche, deux sons qui seraient dans la même zone pour une langue peuvent être classés dans une seule zone pour une autre (ex. /l/ et /r/ sont un seul phonème en japonais).

          Donc, d’un part, les langues partitionnent différemment l’espace et les phonèmes recouvrent des zones plus ou moins grandes de cet espace. Ce qui fait qu’une langue pourrait ne couvrir qu’un petit bout de l’espace avec un tas de petits morceaux serrés alors qu’une autre pourrait couvrir un gros bout de l’espace avec très peu de gros morceaux.
          Et, d’autre part, pour les locuteurs, les phonèmes de leur langue, qu’ils soient de gros ou de petits bouts, sont toujours très différents les uns des autres.

          Ça, c’était l’intro. Maintenant, la réponse à tes questions :

          Bof, perso je trouve le français beaucoup plus monotone que l'anglais, qui lui est souvent qualifié de "langue chantante".

          Non. L’anglais n’est pas chantant, il est accentué.
          Il n’est jamais qualifié de « chantant » (au contraire de l’italien p.ex.) mais certains (notamment des personnes dont la culture se résume au matraquage des radios FM) prétendent qu’il « sonne mieux pour les chansons », d’une part pour toutes les mauvaises raisons qui leur font préférer l’anglais au français (méconnaissance, snobisme, suivisme…) et d’autre part parce que l’accentuation rythme.

          Pour le côté « monotone » du français, c’est vrai : l’accent tonique y est régulier et très peu marqué.

          Et il me semble qu'il y a plus de consonnances proches en français : in,ou,on,an,u,eu,ai, etc... non ?

          1. Justement, c’est ce que dit Yth : plus de richesse et de variation dans la langue (bon, il parle d’intonations, pas de phonèmes), donc moins de possibilité de compression parce que plus de différences à conserver.

          2. Autrement dit, pour toi, le français serait une langue qui découpe l’espace des sons en plus de petits bouts plus serrés que l’anglais.
          Ce n’est pas vrai : pour les voyelles, le français en a 15 (e(=ə), i, u, ou, é, (f)eu, o, è, (c)œ(ur), ô, a, â, an, on, in) ou 16 (pour ceux qui différencient encore in de un) alors que l’anglais en a 20 (12 simples et 8 diphtongues), pour les consonnes, l’anglais a les deux th et le -ng en plus, et le l dur, et tch et tje, et le h…

          Il faut revenir aux faits : on part de phrases dans différentes langues, on compresse leurs sons suivant différentes méthodes, on les décompresse et on les fait écouter à des locuteurs de chacune de ces langues et ils disent, subjectivement donc, s’ils comprennent plus ou moins bien les phrases suivant la méthode. Et on remarque que les francophones donnent de mauvaises notes à tous les codecs.
          Et Nyco se demande si c’est la faute des codecs (complot) ou du français (langue de m.). Yth penche pour les codecs, mais parce qu’ils sont mauvais parce que le français est riche et varié.
          Moi, je me demande (suis pas allé voir la norme pour voir s’il y avait une correction possible) si ce ne sont pas les testeurs francophones qui sont toujours râleurs…

          (Pfiou, c’était long…)
          • [^] # Voyelles en français

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            pour les voyelles, le français en a 15 (e(=ə), i, u, ou, é, (f)eu, o, è, (c)œ(ur), ô, a, â, an, on, in) ou 16 (pour ceux qui différencient encore in de un)

            Pour moi, il y a moins de voyelles encore. Je suis incapable de faire la différence entre ɘ et é ou a et â.
            • [^] # Re: Voyelles en français

              Posté par . Évalué à 3.

              Sous Unix, il y a des tâches. Sous Windows, on appelle ça des taches.

              ===>[]
            • [^] # Re: Voyelles en français

              Posté par . Évalué à 3.

              Tu n’es pas le seul.
              Tout le monde sait que la distinction o/ô n’est plus/pas faite dans le sud (la fameuse « ville rôse »). Un linguiste m’a dit qu’en fait, elle n’est pas faite non plus dans le nord et que la zone en sandwich qui la fait diminue.
              Et la distinction é/è n’est pas faite par les Normands (par expérience personnelle).

              Ça ne veut pas dire que tous ces locuteurs ne prononcent pas différemment ces paires, certains contextes phonétiques (= les lettres autour) les y obligent parfois, c’est « juste » qu’ils ne peuvent pas les différencier à l’écoute (p.ex. sur des mots isolés patte/pâte, paule/paul, fée/fait…).

              in/un a quasiment totalement disparu parce que faire la différence ne sert pas : aucune paire de mots français (actuels) ne se distingue par ces phonètes (’fin, il y a brin/brun mais le contexte suffit).
          • [^] # Re: Et le french alors ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Pfiou, c’était long…
            ... et c'était bon.
          • [^] # Re: Et le french alors ?

            Posté par . Évalué à 2.


            Il faut revenir aux faits : on part de phrases dans différentes langues, on compresse leurs sons suivant différentes méthodes, on les décompresse et on les fait écouter à des locuteurs de chacune de ces langues et ils disent, subjectivement donc, s’ils comprennent plus ou moins bien les phrases suivant la méthode. Et on remarque que les francophones donnent de mauvaises notes à tous les codecs.
            Et Nyco se demande si c’est la faute des codecs (complot) ou du français (langue de m.). Yth penche pour les codecs, mais parce qu’ils sont mauvais parce que le français est riche et varié.


            Petit élément de réponse: Dans les services de support des grands éditeurs de logiciel, il y a quelquefois des primes en fonction des retours sur les enquêtes de satisfaction client. Pour les ingénieurs support, les français sont en général évités comme la peste car ils plombent généralement les stats.
            Un francais ne mettra qu'exceptionnellement un 20 alors qu'un anglo-saxon le met facilement s'il est satisfait.
            Je dis ça je dis rien.
    • [^] # Re: Et le french alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La version de codec par défaut en France est le G711 loi a (contrairement aux États-Unis où c'est du G771 loi mu, comme indiqué dans la page de comparaison « G 711 μ-law »).

      Sinon une des conséquences des brevets logiciels sur le G729 est l'absence de support par défaut dans Wireshark par exemple. Autant Wireshark sait extraire du RTP d'un flux VoIP du loi a ou du loi μ et produire un beau fichier audio .au, autant il ne sait pas traiter le G729 de base. Il faut passer par le décodeur propriétaire uniquement pour Windows de VoiceAge. Cf http://wiki.wireshark.org/HowToDecodeG729 ou par une implémentation libre (avec contrainte sur une dépendance avec licence propriétaire d'Intel) mais soumise à brevets logiciels dans les pays concernés. Voir aussi http://www.voip-info.org/wiki/view/Asterisk+G.729+Licensing et http://www.readytechnology.co.uk/open/ipp-codecs-g729-g723.1(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.