Compte rendu du 4ème Meetup Meteor à Paris

15
19
déc.
2013
Internet

Meteor est un projet libre permettant de construire des applications web en un temps record, que vous soyez un développeur chevronné ou bien un débutant. La plate-forme est présentée en seconde partie.

Meteor-Paris est un groupe d’intérêt sur Meteor. La 4ème rencontre a réuni, lundi dernier, 30 développeurs à Le Camping (le fameux accélérateur français) qui leur a ouvert les portes de NUMA (le grand lieu de l'innovation et du numérique à Paris). Trois présentations puis un moment discussion/débat avec boissons et pizzas offertes par SFEIR. Venez renforcer les troupes pour le prochain Meetup le lundi 20 janvier 2014, inscrivez-vous sur la page Meteor-Paris.

Compte rendu du dernier Meetup

18h30 - 19h00 : Accueil et discussion
19h00 - 20h30 : Présentations et développement en direct
• 10mn : Application Meteor sur Debian avec la participation d'Adrien Pestel (MOREA), présenté par Pascal Richier
• 20mn : Les entrailles de Meteor : Fibers et les EventLoop par Abderrazak Bouadma
• 30mn de développement en direct : Nouveau système de rendu par Vianney Lecroart
21h30 : Seconde partie plus décontractée afin échanger de façon informelle

Le très bon retour des Meteorites (nom donné aux participants des Meetup Meteor) est consultable ici. Pour résumer leurs impressions, les termes "instructif" et "enrichissant" reviennent régulièrement. L'assemblée était composée de 30 personnes dont une moitié avait déjà testé Meteor via les exemples et l'autre moitié venait découvrir cette plateforme dont tout le monde parle en ce moment. Une dizaine de Meteorites avaient réalisé des applications personnelles, dont trois sont actuellement en production, comme dok.io. La partie discussion de cette soirée nous a permis d'évoquer les problèmes et astuces de chacun. Nous avons notamment évoqué les difficultés de gestion d'animation Javascript avec le système de rendu de la version actuelle, qui, pour chaque modification d'un élément, lançait entièrement le rendu du template concerné. Heureusement, ce problème n'existera plus dans la prochaine version puisque le moteur de rendu réalisera les modifications du template de manière atomique.
La soirée s'est terminée vers 23h00, après avoir évoqué les sujets du prochain Meetup Meteor-Paris qui se déroulera le 20 janvier.

4ème Meetup Meteor à Paris

METEOR en quelques mots

Meteor est une plateforme de développement web visant la simplicité et la rapidité.

Les 9 principes de Meteor :

  1. Pure JavaScript (Parties cliente et serveur de vos applications développées en JavaScript) ;
  2. Live page updates (chargement dynamique des pages) ;
  3. Clean, powerful data synchronization (gestion des données propre, simple et puissante) ;
  4. Latency compensation (sensation de temps réel simulé) ;
  5. Hot Code Pushes (prise en compte instantanée des modifications) ;
  6. Sensitive code runs in a privileged environment (sécurité renforcée pour le code serveur) ;
  7. Fully self-contained application bundles (création de livrables autonomes) ;
  8. Interoperability (interopérabilité) ;
  9. Smart Packages (Gestion intelligente des packages de développement).

Quelques exemples d'utilisation de Meteor :

  • Raspberry Pi + Meteor = pijs.io
  • Les projets de Duncan Idaho sur son Github : des paquets Bootstrap, un réseau social - Socialite et un jeu - Scrobble.
  • dok.io, un outil de base de connaissance intuitive et collaborative. Développé par Vianney Lecroart, co-organisateur des Meetup Meteor-Paris et ambassadeur de Meteor en France.
  • Share With 911 : système d'alerte temps réel pour écoles et immeubles.
  • Interview : site d'analyse de données via des recherches par mots-clés.
  • ApplyBin : gestion de candidats en ligne.
  • Nemaload : affichage 3D d'activités neuronales.
  • Streem : diffusion, partage et stockage de vidéos.
  • Live Risk : gestion financière temps réel.

Prochain meetup Meteor

La date retenue est le 20/01/2014 au Camping (en cours de confirmation)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.