Conférence Parinux : La traduction dans tous ses états libres le 8 février 2011

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par baud123.
7
30
jan.
2011
Lug
Cette conférence du 8 février 2011 mettra l'accent sur les méthodes et les outils pour contourner quelques écueils auxquels sont confrontés les équipes de traduction ou les individuels.

Marianne Lombard exposera les modalités de mise en place de la structure d'internationalisation (i18n) et la localisation (l10n) d'une distribution (Mageia) : choix des outils, mise en place des équipes, modalités de fonctionnement, écueils divers... Fedora.org nous présentera brièvement ses outils d'internationalisation, par la voix de Julia Jumeau et d'Emmanuel Seyman.

Sébastien Renard expliquera comment fonctionne la traduction pour KDE :
  • comment fonctionne l'internationalisation dans KDE avec GNU Gettext ?
  • l'organisation entre les développeurs et les équipes de traduction ;
  • l'organisation interne de l'équipe française de traduction de KDE ;
  • présentation de l'outil Lokalize pour la traduction ;
  • les outils de contrôle qualité des traductions (Pology) ;
  • l'outil de gestion de l'équipe de traduction (py10n).

Michaël Scherer nous fera un court exposé en forme de synthèse des écueils et des pièges des traductions d'une langue à l'autre, d'après son expérience.

Jean-Philippe Guérard, qui nous avait donné une excellente introduction en septembre 2008 par une présentation de l'écosystème de la traduction intitulée : « Programmeur, traducteur, lecteur, l'écosystème de la traduction », sera également présent.

Sous réserves : deux autres interventions (Mozilla.org et ubuntu_fr).

La conférence se déroulera à l'Espace Loisirs et Multimédia, 105 avenue de La Bourdonnais, 75007 Paris (Métro : École Militaire), le mardi 8 février 2011 à 19h15.

Entrée libre, dans la limite des (20) places disponibles. L'inscription est fortement recommandée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.