Éblouissants Reflets, une exposition impressionniste à Rouen

30
14
juin
2013
Culture

Festival Normandie Impressionniste

En ce moment et jusqu'à fin septembre, le festival Normandie Impressionniste regroupe de nombreuses collections de tableaux et d'œuvres d'art diverses liées à l'impressionnisme dans les nombreux musées normands qui participent à cette opération.

Pour l'édition 2013, le thème général du festival est celui de l'eau, « un élément cher aux artistes et indissociable de la Normandie » comme le décrit la brochure de l'exposition.

Exposition Éblouissants Reflets

J'ai eu l'occasion d'aller visiter l'exposition Éblouissants Reflets, au musée des beaux-arts de Rouen, qui participe à ce festival.

Cette exposition précise le thème général, en adoptant celui des reflets, qui a marqué l'impressionnisme, à commencer par le tableau Impression soleil levant qui a donné son nom à ce mouvement, et jusqu'au néo-impressionnisme qui l'a prolongé.

Entrée du port de Trouville, de Claude Monet

Sommaire

Éblouissants Reflets

Description

Concernant les œuvres exposées, Claude Monet est à l'honneur avec de nombreux tableaux dont certains très connus comme l'Entrée du port de Trouville ou des Nymphéas. D'autres grands peintres sont également présents, comme Pierre-Auguste Renoir, Alfred Sisley et Gustave Caillebotte, ainsi que d'autres que j'ai découvert à cette occasion.

Ces tableaux sont regroupées par salles, chacune abordant un sous-thème particulier : les Pays-Bas, les ports, les ponts, le canotage… Ces séries de tableaux sont entrecoupées de présentations de photographies, un art qui se développe à la même époque. L'exposition comprend d'ailleurs quelques photographies en stéréoscopie, ce qui est intéressant dans la mesure où cette technique n'est à ma connaissance plus tellement utilisée dans le domaine de la photographie artistique mais revient en force dans le cinéma !

Impression personnelle

Cette exposition m'a semblé très bien réalisée, le thème des reflets étant tout à fait approprié et développé d'une façon très naturelle, de sorte que je me demande presque à présent s'il est possible d'aborder l'impressionnisme autrement !

J'avoue avoir été moins convaincu par les photographies, probablement parce que je ne m'y attendais pas, qu'il s'agissait d'œuvres de petites dimensions dont la simplicité présente un fort contraste avec les tableaux chargés de l'expression du peintre.

D'une façon générale, je conseillerais cette exposition, qui vaut la peine de faire l'aller-retour depuis Paris par exemple. Les autres expositions du festival sont probablement à la hauteur, mais il peut être plus difficile de s'y rendre et je ne pense pas aller les visiter.

Bonus technique : de l'exposition en ligne à la collection numérique

Une exposition en ligne

Dans le cadre de cette exposition, le musée des beaux-arts de Rouen a mis en ligne un bon nombre de tableaux et de photographies. Toutes les œuvres n'y figurent malheureusement pas, mais la plupart de celles qui sont ainsi disponibles ont visiblement été numérisée en haute définition : bien que la qualité soit variable selon les œuvres, on distingue généralement très bien la trame de la toile et le relief de la peinture.

Reconstitution des numérisations d'origine

Cette mise à disposition est toutefois assez particulière, dans la mesure où les numérisations complètes ne sont pas disponibles : le site de l'exposition utilise le système Deep Zoom de Microsoft, qui permet de zoomer et de se déplacer sur chaque œuvre en assemblant des tuiles partielles de 256 pixels de côté.

J'ai étudié ce système pour déterminer l'adresse des tuiles et leur organisation ; j'ai ensuite rédigé un script — que je fournirai en commentaire pour ne pas surcharger cet article — permettant de les télécharger et de les assembler afin de reconstituer les numérisations originales.

Publication par BitTorrent

Pour en faire profiter le plus grand nombre, j'ai publié la collection complètes des tableaux ainsi disponibles — à l'exclusion des photographies donc, par choix personnel — par BitTorrent, et j'ai rédigé une fiche sur The Pirate Bay.

Étant donné l'utilisation la plus fréquente de The Pirate Bay, je m'attendais à recevoir des téléchargement d'un ou deux clients. Au contraire, sans pour que cela ne puisse pour autant se comparer cela à l'audience des grandes séries télévisées, cette collection a été téléchargée une trentaine de fois en moins d'une journée.

Comme je l'indiquais plus haut, ces numérisations sont de qualité variable, mais toutes pourront sans problème servir de fond d'écran, et la plupart ont une définition qui devrait même permettre d'en réaliser des reproductions grandeur nature.

À toutes fins utiles, je rappelle que la simple numérisation d'œuvres bidimensionnelle, même en très haute définition, ne porte pas la marque de la créativité de son opérateur et ne crée par conséquent aucun droit d'auteur supplémentaire. Les œuvres originales de cette collection ayant été réalisées par des peintres morts il y a plus de soixante-dix ans, celles-ci ce sont élevées dans le domaine public, et leurs numérisations relèvent donc également du domaine public.

Prochaine étape, Wikimedia Commons

Ces numérisations devraient idéalement être mises à disposition sur Wikimedia Commons qui est une référence pour ce type d'œuvres, et je compte effectivement les y envoyer. Cela demande toutefois un peu de temps pour les classer convenablement, et j'effectuerai ce travail dès que je le pourrai, à moins que quelqu'un ne s'en charge entre-temps !

  • # Magnet

    Posté par . Évalué à 2.

    TPB est bloqué où j'habite. On peut passer par un proxy bien entendu, mais ça serait bien mieux si tu pouvais mettre un magnet dans l'article lui-même. Peut-être dans les liens ?
    Merci pour tout !

    • [^] # Re: Magnet

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Voilà : magnet:?dn=%C3%89blouissants+Reflets&xt=urn:btih:771cc98f54f3cc68e1a6d2f20cb8d0393e4db391

      Et si tu veux les traqueurs proposés par TPB : magnet:?xt=urn:btih:771cc98f54f3cc68e1a6d2f20cb8d0393e4db391&dn=Dazzling+Reflections&tr=udp%3A%2F%2Ftracker.openbittorrent.com%3A80&tr=udp%3A%2F%2Ftracker.publicbt.com%3A80&tr=udp%3A%2F%2Ftracker.istole.it%3A6969&tr=udp%3A%2F%2Ftracker.ccc.de%3A80&tr=udp%3A%2F%2Fopen.demonii.com%3A1337

  • # Le script

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Comme promis, voici le script. Il est spécifique pour cette exposition-là, mais elle utilise le système Deep Zoom de Microsoft, donc ce script est peut-être adaptable pour d'autres expositions semblables. Il utile wget, curl, xml2 et ImageMagick.

    #! /bin/sh
    set -e
    
    if [ $# -ne 2 ]
    then
        echo "Usage: $0 TITLE ID" >&2
        exit 1
    fi
    
    title="$1"
    id="$2"
    
    mkdir "$title"
    cd "$title"
    
    printf 'Getting image metadata\n'
    wget -q "http://eblouissantsreflets.fr/sites/default/files/deepzoom/${id}.dzi"
    # Get image parameters from the metadata file
    tilesize="$(xml2 < "$id.dzi" | grep -F TileSize | cut -d= -f2)"
    overlap="$(xml2 < "$id.dzi" | grep -F Overlap | cut -d= -f2)"
    width="$(xml2 < "$id.dzi" | grep -F Width | cut -d= -f2)"
    height="$(xml2 < "$id.dzi" | grep -F Height | cut -d= -f2)"
    
    nx="$((($width-1)/$tilesize + 1))"
    ny="$((($height-1)/$tilesize + 1))"
    
    printf 'Determining maximum zoom level\n'
    mkdir tmp
    cd tmp
    # Try to download the first frame of each zoom level from 8 to 15
    curl -s "http://eblouissantsreflets.fr/sites/default/files/deepzoom/${id}_files/[8-15]/0_0.jpg" -o "#1"
    zoom=0
    # Check which file were actually downloaded: the last one matches the maximum zoom level
    for file in *
    do
        if [ $file -gt $zoom ]
        then
            zoom=$file
        fi
    done
    printf 'Found maximum zoom level: %d\n' "$zoom"
    cd - >/dev/null
    rm -rf tmp
    
    printf 'Getting tiles\n'
    mkdir -p tiles/orig
    cd tiles/orig
    # Download all the tiles at the maximum zoom level
    curl -s "http://eblouissantsreflets.fr/sites/default/files/deepzoom/${id}_files/$zoom/[0-$(($nx - 1))]_[0-$(($ny - 1))].jpg" -o "#1_#2.jpg"
    cd - >/dev/null
    
    printf 'Ordering tiles\n'
    mkdir -p tiles/mine
    # Rename the tiles so they are in the correct order for assembling
    cd tiles/mine
    for i in $(seq 0 $(($nx - 1)))
    do
        for j in $(seq 0 $(($ny - 1)))
        do
            ln "../orig/${i}_${j}.jpg" "$(printf '%02d-%02d.jpg' "$j" "$i")"
        done
    done
    cd - >/dev/null
    
    printf 'Assembling tiles\n'
    montage -geometry "-${overlap}-${overlap}" -tile "${nx}x${ny}" tiles/mine/*.jpg "$title.jpg"
    
    

    Il prend en argument le titre de l'œuvre — pour nommer le fichier — et son identifiant, qui est une espèce de hachage qui peut être récupéré dans le code source de page Web correspondante. Par exemple, pour le premier tableau, Champ de tulipes en Hollande — cherchez la chaîne « deepzoom » dans la code source de la page — de Claude Monet :

    $ ./rip "Claude Monet - Champ de tulipes en Hollande" 3236ada461be8b4a5384418596c92a80

  • # numérisation et droit d'auteur

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    la simple numérisation d'œuvres bidimensionnelle, même en très haute définition, ne porte pas la marque de la créativité de son opérateur et ne crée par conséquent aucun droit d'auteur supplémentaire

    Intéressant. Est-ce que tu aurais un lien qui confirme tout cela ?
    Wikimedia devrait donc devenir riche, en œuvres, dans les prochaines années.

  • # merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Merci Tanguy !

  • # Complément

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce n'est pas précisé dans la dépêche et pour ceux qui ont la flemme de cliquer sur le lien proposé dans la dépêche sur Normandie Impressionniste, le reste de l'exposition est visible au musée d'art moderne du Havre (pissaro dans les ports) et au musée des beaux-arts de Caen (un été au bord de l'eau).

    J'ai pu voir celle de Caen et elle est plutôt réussie.

    (9€ pour le tarif d'entrée, gratuit pour les enfants)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.