Gestion (a)centralisée des avatars, alternatives à Gravatar.

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
20
15
déc.
2010
Internet
Qu'est-ce qu’un avatar ? Bien sûr, tous les habitués du site le savent très certainement, mais un petit historique ne fait jamais de mal. Top chrono
  1. À l'origine il s'agit d'une des représentations de Vishnou dans la religion hindoue.
  2. Ce qui a donné, au figuré, une des représentations possibles, ou des apparences possibles, d'une personne.
  3. Plus récemment, les avatars ont aussi défini les entités incarnées dans des mondes virtuels. Ainsi, les personnages incarnés par des joueurs dans des simulations, ou dans des univers virtuels tels que Second Life, Ryzom, WoW sont des avatars.
Puis, par abus de langage, ça définit aussi la petite image servant à identifier visuellement un utilisateur de forum, de logiciel de réseau social ou de messagerie instantanée. Pour plus de détails, consulter les pages Avatar et Avatar_(informatique) de Wikipedia.

Gravatar (Globally Recognized Avatar) est un service en ligne propriétaire, de la société Automattic, permettant d'associer un avatar à une adresse mail. Ainsi, la gestion de l'avatar est centralisée pour tous les blogs, forums utilisant un module se connectant automatiquement à Gravatar. Cela permet :
  • d'éviter de charger un avatar à chaque création de compte sur différents sites connectés au service Gravatar
  • de pouvoir modifier en une seule opération son avatar sur tous les sites connectés à Gravatar
A priori avantageux, ce service a néanmoins un défaut majeur : le système est fermé et non interopérable avec d'autres sites qui voudraient fournir le même service. Ainsi il n'est pas possible d'héberger son propre serveur compatible Gravatar, comme on pourrait héberger sa messagerie ou son service Jabber. Un tel service devenant de plus en plus utilisé devient de fait de plus en plus incontournable. Ainsi voit-on certains blogs ne proposant plus qu'une gestion des avatars via Gravatar.

Tout comme certains essayent de trouver une alternative décentralisée et ouverte aux sites de réseaux sociaux fermés, il existe des initiatives non centralisées pour diffuser son avatar. Ces solutions seront passées en revue dans la suite de la dépêche !

Solutions :


1. Les microformats (hCard)

En renseignant correctement sa page personnelle avec des microformats, les sites ont la possibilité de récupérer l'information directement chez vous. C'est le service le plus décentralisé actuellement. Il existe ainsi un plugin hAvatar pour SPIP (2.0) et pour Wordpress.

Pour anticiper les arguments tels que « si les sites le gèrent pas ça ne sert à rien » (également appelé « argument du serpent qui se mord la queue » ou encore argument « j'utilise MS Word parce que tout le monde utilise MS Word ») : certes, mais c'est tellement simple à mettre en place, pourquoi s'en priver ?

2. Omniprésence, basé sur l'avatar XMPP

Omega a créé un système s'appelant Omniprésence. Il suffit d'ajouter un bot dans votre liste de contacts, et il va rendre disponibles les informations dont vous avez besoin (c'est configurable via commandes ad hoc) : état de présence, activité, message de statut, et d'autres informations dont votre avatar XMPP. Il existe également un plugin Wordpress et un plugin Spip (2.0)

Le système est bien fait, le code est libre, donc si l'idée d'Omniprésence vous plaît, vous pouvez l'installer sur votre serveur Jabber (si vous en administrez un) ou convaincre votre administrateur de le faire, et ce, afin de profiter des avantages de la décentralisation. Petit défaut : le système ne peut pas pour l'instant déduire l'adresse HTTP du service omniprésence utilisé à partir de JID.

3. Le passé
Il y a eu des initiatives plus ouvertes telles que Pavatar, mais elles n'ont pas perduré sûrement parce qu'elles introduisaient un nième système à connaître, installer, maîtriser, faire connaître, etc., sans autre valeur ajoutée que philosophique. Tout cela fait que ça ne doit pas avoir attiré suffisamment d'utilisateurs et de développeurs.

4. Le futur
Gravatar est peut être en perte de vitesse, avec l'augmentation des sites permettant de se connecter avec un compte Facebook, Yahoo ou Google et de récupérer directement un avatar depuis l'un de ces comptes. Pour sortir du cercle vicieux de l'enfermement, la solution viendra peut-être des réseaux sociaux ouverts et décentralisés tels que Diaspora, s'ils s'appuient sur des protocoles existants, robustes et éprouvés tels que XMPP. Mais le risque est que ceux-ci réinventent encore une fois la roue. Le projet Movim, lui, a décidé de s'appuyer uniquement sur le protocole XMPP et si son développement aboutissait, et attirait développeurs et utilisateurs, ça pourrait être une sérieuse alternative intéressante.

Synthèse
En résumé, il y a des perspectives au-delà de Gravatar, les plus pertinentes étant basées sur hCard ou XMPP. Du coup choisissez votre ou vos approches préférées et implémentez-les, que ce soit personnellement ou en tant que webmaster. Ce n'est pas difficile, ensuite l'une n'empêche pas les autres (et vous pouvez même garder votre compte Gravatar en attendant), et au moins ceux de l'autre côté de la chaîne qui l'ont aussi implémenté auront une raison de plus de délaisser Gravatar.

Merci à Davux pour son commentaire qui a servi à faire cette dépêche. J'ai beaucoup tardé à la faire, mais j'ai tenu parole :)
  • # et ..

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    J'aurai au moins espéré voir parler de FOAF si on parle de hCard. D'autant que ce serait écarter un peu vite pavatar. Pour l'essentiel des usages des avatars, hCard n'apporte pas grand chose de sérieux en plus. Si l'un n'a pas fonctionné, je ne crois pas plus à l'autre (pour la gestion des avatars).

    Pour XMPP ça parait joli mais ça ajoute quand même une couche technique importante. Quand pour pavatar (requête http simple) on cite une énième brique à maitriser, installer, gérer ... je n'ose penser à XMPP.
    Et puis proposer aux gens de lier une page web c'est simple, mais si on leur demande non seulement de se créer un identifiant jabber, puis d'installer un client pour y mettre l'avatar, j'ai peur.
    Sans compter la question de la résolution pour trouver l'identifiant xmpp.

    Mais aussi, si ce qui manquait à pavatar c'étaient des innovations techniques ou fonctionnelles, il va en manquer de même à xmpp. Oh, ça peut donner du statut, de la présence et plein de choses, mais ça veut dire autoriser tout le monde à voir son statut, sa présence et ces pleins d'autres choses. Là ça va commencer à poser problème parce que tout le monde ne veut pas exposer ça publiquement (alors qu'un avatar pour avoir son image dans les forums, ça c'est plus tranquille).


    A mon avis il faudrait voir ce qu'on peut toucher via web-finger. Par là on a une résolution email -> services. Et y poser un service ou une déclaration d'URL qui mène à une image, voire une référence à son FOAF, c'est assez simple finalement.
    Bon, ça risque d'être peu répandu, mais c'est presque plus simple à déployer qu'un serveur xmpp. Pour peu que Google adhère à l'idée, ça peut aller très vite.
    • [^] # Re: et ..

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je dirais ... On fait une petite requête DNS pour savoir si le domaine de l'adresse email fourni un serveur ldap, si oui on fait une requête "(mail=jdoe@example.com)" et hop, s'il a un avatar, on aura l'attribut jpegPhoto et voilà.

      Faudrait que je fasse le "proof of concept" ...

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # C'est quoi ce troll sur Diaspora…

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Je cite :

    « la solution viendra peut-être des réseaux sociaux ouverts et décentralisés tels que Diaspora, s'ils s'appuient sur des protocoles existants, robustes et éprouvés tels que XMPP. Mais le risque est que ceux-ci réinventent encore une fois la roue. »

    WTF ?! Justement Diaspora passe par HTTP pour limiter les contraintes techniques (tout le monde n'a pas un serveur Jabber avec les bons plugins…), et utilise OStatus (comme StatusNet, Google en partie, …).

    Dans le même genre : quelqu'un fait un chat bancal dans un applet Java, et là quelqu'un d'autre en fait un en HTML+Javascript, et on lui dit "arrête de réinventer la roue, tu vois bien qu'il y a l'applet Java".

    Autre chose : Diaspora fonctionne (et sans invitations) ! https://diasp.org/users/sign_up

    « Le projet Movim, lui, a décidé de s'appuyer uniquement sur le protocole XMPP et si son développement aboutissait, et attirait développeurs et utilisateurs, ça pourrait être une sérieuse alternative intéressante. »

    C'est pas pour être rabajoie, mais Movim c'est ça : http://demo.movim.eu (rien de fonctionnel).

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # PING : Pavatar Is Not Gravatar

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Pavatar m'a l'air d'une bonne alternative en fait :

    Un petit copié/collé :

    For geeks: add the X-Pavatar: http://example.com/path/my-pavatar.png header to your homepage.
    For webmasters: add this tag to your HTML:
    < link rel="pavatar" href="http://example.com/path/my-pavatar.png" / >
    For others: Upload your Pavatar with the name pavatar.png to your homepage.

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

    • [^] # Re: PING : Pavatar Is Not Gravatar

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Surtout que pAvatar est BEAUCOUP plus accessible qu'omniprésence: un lien sur une page suffit, ce que tout n00b peut faire.

      Pa contre, avoir un bot Jabber implique avoir de la maîtrise et de la maintenance: fail.
      • [^] # Re: PING : Pavatar Is Not Gravatar

        Posté par . Évalué à  4 .

        Il y a encore plus simple qu'un lien.

        Une personne qui ne souhaite pas devoir éditer le code HTML peut tout simplement placer un fichier pavatar.png à la racine de son site, comme elle le ferait pour favicon.ico.

        Ainsi, pavatar offre une triple possibilité :
        - modifier le header PHP
        - éditer le code HTML pour y insérer un élément
        - téléverser l'avatar sous un nom précis

        Cela me semble relativement flexible.

        Plus d'info : http://www.pavatar.com/spec/
  • # Non aux avatars

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Salut,

    Le plus simple est de ne pas en utiliser.
    Je trouve que ça allourdit inutilement les pages (d'un forum ou autre), et ça empêche de se concentrer sur l'essentiel.
    Alors sur un site comme facebook, un skyblog ou autre kikoulol, ok, je comprends.
    Mais sur un site qui privilégie le contenu, je ne vois pas l'intérêt des avatars.

    Et c'est pareil pour les signatures à rallonge, sur 5 lignes, avec 15 liens, de la couleur, etc.
    • [^] # Re: Non aux avatars

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Est-ce un message envoyé aux dev de la nouvelle version de linuxfr ? :p

      En fait, je trouve les avatars très pratique, s'ils sont utilisés dans un certain cadre. En effet, une petite image 80x80 qui ne change pas tous les quatre matins, et qui n'est pas animée, est très pratique pour reconnaître rapidement tes interlocuteurs de manière visuelle, notamment lors des discussions en ping-pong.
      • [^] # Re: Non aux avatars

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Et le "Posté par Bruce Le Nain" ça ne suffit pas pour reconnaître qui écrit un commentaire ?
        • [^] # Re: Non aux avatars

          Posté par . Évalué à  8 .

          Ça « suffit », oui, mais c'est moins efficace. La preuve : les trois quart du temps je n'ai aucune idée d'à qui je réponds, sur Linuxfr. Parce que le « posté par Machin » est un bout du message que je zappe machinalement.
          Avec le même raisonnement, on pourrait remplacer toutes les icônes par du texte. Mais le fait est que bien souvent, une bonne icône vaut mieux qu'un long label.
          • [^] # Re: Non aux avatars

            Posté par . Évalué à  5 .

            Entièrement d'accord. On se fout tous ici de Facebook, mais mine de rien on se fait la même chose entre nous : une communauté communiquante.

            Et les avatars et autre icônes kikoolol, bin... on a pas trouvé mieux pour rendre ça efficace.
        • [^] # Re: Non aux avatars

          Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

          Pour ma part, je reconnais bien plus vite un avatar que je ne déchiffre un petit bout de texte. Et je m'en souviens plus longtemps, ce qui peut être pratique quand on discute souvent dans les commentaires.
        • [^] # Re: Non aux avatars

          Posté par . Évalué à  7 .

          J'ai plussoyer celui qui t'a repondu, et tiens a dire une chose: le problème n'est pas l'avatar graphique, le problème est quand il est imposé. (parce que le kikooll foutune nana a poil...)Rien de plus simple de ne proposer son affichage qu'en option, et la tout le monde il est content.
          Il est sur que quand on lit une discussion dont on se fout des intervenants, les avatars genent mais un avatar permet ausi de faire le tri rapidement dans ce qu'on veut lire (ie:tu trouves une personne interessante, pas besoin de faire du rechercher pour trouver son nom, un coup d'oeuil suffit a trouver son texte suivant.).
          Bref quand l'avatar n'est qu'un bonus optionnel il contente tout le monde.
  • # Titre de la dépêche et contenu incohérents.

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Titre : Gestion centralisée des avatars, alternatives à Gravatar.
    Contenu : il existe des initiatives non centralisées pour diffuser son avatar. Ces solutions seront passées en revue dans la suite de la dépêche !

    Sinon, bon article.
    Pavatar me parait pas pire, je vais essayer ça.
    • [^] # Re: Titre de la dépêche et contenu incohérents.

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Bien vu, en fait par gestion centralisée, j'entendais "gestion unifiée", c'est à dire que modifier son avatar à un endroit se répercute sur plusieurs autres endroits choisis.

      Et par initiative non centralisée, j'entendais interconnecté, sans besoin d'un unique serveur central.

      C'est grossièrement comparable à la messagerie, où la relation entre clients et serveur est centralisée, mais la relation entre serveurs qui est décentralisée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.