Gnome GNOME 2.30 sort le poisson de l'eau

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
22
2
avr.
2010
Gnome
C'est juste avant le jour d'ouverture de la pêche aux poissons d'avril, le 31 mars 2010, que la fondation GNOME a lancé sa toute dernière version stable du gestionnaire de bureau éponyme. Celui-ci exhibe donc fièrement son numéro 2.30 qui sera la dernière version avant la révolution GNOME 3.0.

GNOME, faut-il encore le présenter, est un gestionnaire de bureau libre pour les systèmes UNIX visant avant tout l'accessibilité et la facilité d'utilisation. Il s'agit donc d'un ensemble d'applications permettant de bénéficier d'un environnement de bureau cohérent.

Cette nouvelle version est avant tout un nettoyage du code afin d'assurer une transition sans accrocs vers la version 3.0. Le travail consistant à se débarrasser des bibliothèques obsolètes se poursuit et les développeurs intéressés peuvent se rendre sur la page des tâches restantes afin de donner un coup de main. Les nouveautés bien que peu nombreuses ne sont pour autant pas insignifiantes. Celles-ci sont détaillées dans la seconde partie de l'article. Notons que la distribution Arch Linux intègre déjà cette nouvelle version et cela ne devrait pas tarder pour les autres.

La fondation GNOME est actuellement à la recherche de fonds afin d'engager un administrateur système à temps partiel. Profitez-en pour faire une donation et ainsi devenir un ami de GNOME. Voyons maintenant ce que nous apporte cette nouvelle version.

Nautilus :
Nautilus, le gestionnaire de fichiers de GNOME propose un nouveau mode d'affichage à ses utilisateurs. On peut maintenant afficher deux vues de dossier en même temps en pressant la touche F3. Chaque vue peut bénéficier des onglets qui ont fait leur apparition dans la version précédente. De plus, le mode par défaut devient le mode navigation au lieu du précédent mode spatial (qui reste cependant disponible en option).

Empathy :
Le client de messagerie instantanée Empathy subit aussi quelques évolutions. Il affiche maintenant une barre d'information quand un compte n'arrive pas à se connecter et permet le transfert de fichiers par glisser-déposer. Le module IRC qui était, admettons-le, assez pauvre, prend maintenant en compte les commandes IRC courantes. La possibilité de rejoindre un salon protégé par mot de passe a aussi été ajoutée.
On pourra aussi citer l'ajout de la prise en charge de compte de chat Facebook.

Tomboy :
Tomboy subit une cure de jeunesse et voit son temps de démarrage énormément réduit. Il est maintenant possible de copier du HTML en conservant le formatage vers des applications telles que OpenOffice ou encore Évolution.

GNOME System Tools :
Les outils système de GNOME fonctionnent maintenant avec PolicyKit pour l'authentification. Ceci a pour avantage de supprimer dans certain outils la présence du bouton "Déverrouiller" pour ne demander de s'authentifier que lorsque cela est nécessaire. On notera au passage une refonte de l'outil de gestion des utilisateurs et groupes. Il est possible lors de la création ou modification d'un utilisateur de choisir parmi plusieurs profils différents (administrateur, utilisateur, ...) permettant de mettre les permissions qui vont bien sans avoir à les choisir une à une.

Evince :
Le visionneur de documents Evince revisite sa boîte de dialogue d'impression et permet de régler la mise en page des documents à partir de celle-ci. On notera aussi l'apparition d'un mode de visionnage en couleurs inversées et la possibilité d'attacher des notes aux PDF.

Epiphany :
Le navigateur Epiphany, utilisant maintenant le moteur de rendu Webkit, peut à nouveau se servir de l'utilitaire gnome-keyring pour la gestion des mots de passe. Il est aussi possible de gérer l'état d'activation des greffons tels que Flash ou Java.
De plus, de nombreuses autres fonctionnalités refont leur apparition :
  • l'aperçu avant impression ;
  • télécharger un objet d'une page web par un clic droit sur celui-ci ;
  • le bouton du milieu de la souris colle le contenu du presse-papier ;
  • etc...
Vinagre :
L'utilitaire de connexion à distance pour le bureau GNOME prend maintenant en charge les tunnels SSH. On peut ainsi accéder à la machine distante de façon plus sécurisée. On peut aussi choisir la définition des couleurs et la compression JPEG afin de s'adapter aux connexions à faible bande passante. Un mode d'écoute a été ajouté. Celui-ci permet à la machine distante d'établir la connexion par ses propres moyens. C'est utile lorsque celle-ci se trouve derrière un pare-feu ou un routeur. Ainsi, en fournissant son adresse IP à l'utilisateur distant, il renseigne celle-ci dans Vinagre qui se chargera d'établir la connexion.

En vrac :
  • Il est maintenant possible d'installer de nouvelles polices par un simple (ou double) clic sur celles-ci.
  • Lorsque plusieurs agencements de claviers sont utilisés, une icône apparaît dans la zone de notification.
  • Le gestionnaire d'archive File Roller peut maintenant télécharger les paquets manquants afin de prendre en charge un nouveau type d'archive.
  • Brasero améliore sa copie de CD audio à l'aide du greffon cdda2wav.
  • Le terminal GNOME prend en charge la fonctionnalité d'historique de défilement infini.
  • gvfs gère partiellement les appareils iPod® et iPod Touch®.
  • La calculatrice GNOME, gcalctool, revoit sa copie et propose une interface plus simple.
  • Et enfin, Gnometris clone de jeu de blocs bien connu, devient Quadrapassel.
  • # Evince et notes

    Posté par . Évalué à  3 .

    ça fait plusieurs fois que j'entends parler de cette fonctionnalité d'annoter des PDF via Evince sous Gnome2.30... Etant pourtant sous ubuntu-lucid(beta) et gnome 2.30 je ne trouve pas cette option..
    Je dois consulter un ophtalmo ou y'a une subtilité qui m'échappe ?
    • [^] # Re: Evince et notes

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Ca ne fonctionne que sous Windows Seven !

      Ok, je -> []
    • [^] # Re: Evince et notes

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Puisqu'il est question d'attacher des notes, ça ne m'étonnerais pas que ça se fasse via Tomboy, par glisser/déposer ou un truc du genre.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Evince et notes

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Kpdf / Okular permet d'annoter un PDF, mais il n'est pas possible d'exporter / importer des notes. Je doute que ça soit interopérable avec Evince d'ailleurs.
      • [^] # Re: Evince et notes

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Si si, il y a de grandes chances que ce soit compatible, vu qu'ils utilisent tous poppler.

        D'ailleurs c'est sans doute parce que le support pour les annotations dans la partie glib de poppler est encore récent (uniquement dispo dans la branche de développement actuelle) que la commande n'apparaît pas.
        • [^] # Re: Evince et notes

          Posté par . Évalué à  2 .

          cela m'etonnerait beaucoup car les notes de okular sont conserves a part dans le repertoire ~/.kde/share/apps/okular/docdata et dans des fichiers xml.

          Je ne connais pas de logiciels sous linux (sans passer par wine) qui permettent pour le moment d'annoter des PDF directement mais si il y a je suis interesse.
      • [^] # Re: Evince et notes

        Posté par . Évalué à  1 .

        perso j'adore Xournal pour l'annotation mais c'est vrai que si c'était dans Evince (avec compatibilité par rapport aux notes Acrobat), ce serait mieux...

        http://xournal.sourceforge.net/
  • # En parlant de poissons, c'est bientôt paques

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    1. Ouvrez le dialogue (Gnome) pour lancer une application (ALT+F2)
    2. Saissez « free the fish »
    3. LOL

    (ça vaut pas « gegls from outer space »)
  • # Je confirme !

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    J'ai fait un pacman -Syu hier soir et je n'ai pas vu de différence malgré les quelques 150Mo téléchargés !!
    Faut vraiment que je passe à autre chose... et non ce ne sera pas KDE (le vendredi c'est permis !)
    • [^] # Re: Je confirme !

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      J'ai tenté l'experience il y a 3 jours. J'en suis revenu à Gnome. KDE est vraiment très beau mais j'ai eu des problèmes avec les plasmoides. Impossible de les virer. J'en ai u marre et je suis revenu à Gnome.
      • [^] # Re: Je confirme !

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Quoi, les plasmoids ?

        T'es sur que ton bureau était pas vérouillé ?
      • [^] # Re: Je confirme !

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Kde4 demande pour l'instant un petit temps d'adaptation. En outre comme tout est encore assez jeune - notamment akonadi et nepomuk - l'intégration par les distributions n'est pas parfaite.

        NB: dans un souci pédagogique ce commentaire simplifie à outrance, n'y cherchez pas de troll.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Au niveau des jeux

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    En faisant la MAJ, j'ai pu voir le gnometris changer de nom, mais aussi un autre jeu apparaitre : Lights Off !

    C'est très sympa, en bref on a un quadrillage et quand on clique sur une case ça change l'état d'une case (elle éclaire ou elle éclaire pas), le but étant d'éteindre toutes les cases. En plus de ça on peut adapter le thème du jeu en fonction du thème actuellement utilisé avec Gnome, vraiment très bien réalisé.
    Quand j'étais au ski avec mon école d'ingé, j'ai vu des filles dire qu'elles aimaient bien aller sur Linux pour jouer. Alors que les jeux commerciaux manquent cruellement pour certains, ça m'avait étonné, mais quand je vois Lights Off je me dis qu'ils ont bien géré pour les mini-jeux.

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Au niveau des jeux

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Et pour cette appli aux graphismes éblouissants il faut une carte graphique récente avec des drivers OpenGL... Il eu était impossible de la programmer en 2D... On n'arrête pas le progrès.

      Bref, a mettre de l'OpenGL à toute les sauces sans alternatives 2D, GNOME se ferme les portes des entreprises utilisant des terminaux X ou même des PC faible conso qui n'ont que faire d'une accelération 3D (plate forme VIA ou Intel)
      • [^] # Re: Au niveau des jeux

        Posté par . Évalué à  3 .

        À rendre des petits jeux de ce genre inaccessibles dans les entreprises, Gnome se fait-il vraiment beaucoup de mal ?
  • # Gnome "S(l/n)ow Leopard"

    Posté par (page perso) . Évalué à  -5 .

    A force de s'inspirer de MacOS, Gnome va même finir par imiter le changelog de Snow Leopard : '/n'. Très fort.
  • # Nautilus browser vs spartial

    Posté par . Évalué à  -2 .

    le mode par défaut devient le mode navigation au lieu du précédent mode spatial (qui reste cependant disponible en option)

    Gnome se "windowise", c'est de plus en plus flagrant
    Un mode "browser" par défaut, histoire de se rapprocher de l'explorateur
    Des onglets, histoire d'allourdir un peu plus le bouzin
    Des vues partagées, avec des onglets à l'intérieur de vues et d'onglets dans des onglets et des fenêtres de navigation dans des fenêtres de navigation dans des onglets eux même dans des onglets et dans dans des fenêtres de navigation. Nautilus invente le mouvement perpétuel, mais au bilan carbone non nul
    Bientôt, nautilus produira du gaz, et fera le café

    A côté de cela, la vue par liste n'est toujours pas capable de recentrer l'affichage lorsqu'un dossier en bas de fenêtre est développé (tout comme la vue par arborescence, sauf que celle là ne me sert à rien). Donc, la seule chose bonne à prendre dans l'explorateur Windows est oubliée.
    Par ailleurs, le lancement de scripts externes (bien pratique néanmoins) ne connait toujours pas le fork : un script demandant un temps de traitement bloque le navigateur, ou crée un vilain zombie si le développeur fork à l'intérieur de son script

    J'avais cru comprendre que la devise générale du bureau gnome était la simplicité de l'interface. Cela ne doit pas s'appliquer à son navigateur de fichiers.

    Oui je sais : il me reste plus qu'à bosser le C et à forker tout çà
    • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

      Posté par . Évalué à  2 .

      Gnome se "windowise", c'est de plus en plus flagrant

      Pour dire ça, tu n'as pas dû essayer ce qui se prépare pour GNOME 3.0, à savoir GNOME Shell.

      Ce composant inédit offre une nouvelle interface qui justement se démarque à la fois de Windows, MacOS X, et de KDE. J'ai enfin l'impression que GNOME va innover un peu.

      Ce choix de configuration intervient par rapport à lui, pas pour mimer tel ou tel environnement.

      Un mode "browser" par défaut, histoire de se rapprocher de l'explorateur
      Des onglets, histoire d'allourdir un peu plus le bouzin
      Des vues partagées, avec des onglets à l'intérieur de vues et d'onglets dans des onglets et des fenêtres de navigation dans des fenêtres de navigation dans des onglets eux même dans des onglets et dans dans des fenêtres de navigation. Nautilus invente le mouvement perpétuel, mais au bilan carbone non nul


      Explique-moi en quoi ce genre de fonctionnalité rend Nautilus plus lourd. Au contraire, j'ai plusieurs dossiers ouverts en n'ayant plus qu'une seule fenêtre de Nautilus en mémoire.

      Bientôt, nautilus produira du gaz, et fera le café
      À l'époque de GNOME 1.4 et GNOME 2.0, c'est effectivement ce qu'il faisait (on pouvait ouvrir une page Web dans Nautilus avec un composant Mozilla). C'était bien lourd, et Nautilus a été très épuré depuis (heureusement).

      Là, on ne peut pas se plaindre, de nouvelles fonctionnalités s'ajoutent, mais Nautilus reste concentré sur sa tâche : gérer les fichiers.


      A côté de cela, la vue par liste n'est toujours pas capable de recentrer l'affichage lorsqu'un dossier en bas de fenêtre est développé (tout comme la vue par arborescence, sauf que celle là ne me sert à rien). Donc, la seule chose bonne à prendre dans l'explorateur Windows est oubliée.

      Je précise à nouveau que rien n'est copié de Windows, la possibilité de développer les dossiers dans la vue des fichiers était proposée bien avant que Windows ne l'implémente (il me semble que c'est dans Seven).

      Par ailleurs, le lancement de scripts externes (bien pratique néanmoins) ne connait toujours pas le fork : un script demandant un temps de traitement bloque le navigateur, ou crée un vilain zombie si le développeur fork à l'intérieur de son script

      Effectivement c'est un gros problème. Mais personnellement, je préfère les extensions en Python, qui permettent de s'adapter au contexte (comme n'afficher une action que pour un type de fichier). Et je préfère le Python au ShellScript, ne serait-ce que pour l'orienté objet.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

        Posté par . Évalué à  3 .

        Pour dire ça, tu n'as pas dû essayer ce qui se prépare pour GNOME 3.0, à savoir GNOME Shell.

        Le peu que j'en ai vu (en video), cela ne me paraît pas très pratique. Cela étant, avec mes habitudes d'utilisation, je n'arrive pas à me passer d'une barre de tâches. J'ai beau essayer de m'y faire, je ne vois pas un meilleur moyen de voir les applications lancées, et de mettre en avant les fenêtres qui m'intéressent.
        Certes, c'est probablement innovant, mais je trouve la chose ni pratique, ni essentielle...

        Explique-moi en quoi ce genre de fonctionnalité rend Nautilus plus lourd. Au contraire, j'ai plusieurs dossiers ouverts en n'ayant plus qu'une seule fenêtre de Nautilus en mémoire.

        Il ne s'agit pas de lourdeur technique, mais esthétique (dans l'affichage). Mon opinion est que le mode spacial, avec une vue par liste ou l'on peut développer les répertoires, des fenêtres sans fioritures sui se placent et se dimensionnent selon le chemin affiché, le tout gérable par simple drag & drop, est la manière la plus simple et la plus agréable pour gérer mes fichiers. Je trouve par ailleurs cette approche plus proche de la terminologie gnome (voire bureau Unix en général : plusieurs fenêtres et un gestionnaire efficace par dessus, ie Gimp).

        Je précise à nouveau que rien n'est copié de Windows, la possibilité de développer les dossiers dans la vue des fichiers était proposée bien avant que Windows ne l'implémente (il me semble que c'est dans Seven).

        Je ne prétend pas le contraire, je crois d'ailleurs que l'idée est plutôt à mettre à l'actif d'Apple. Simplement, lorsque je développe un répertoire en bas de ma fenêtre, il est évident que son contenu m'intéresse. Je ne comprends pas pourquoi je suis alors obligé de descendre l'ascenceur pour l'afficher. Même Microsoft a compris cela depuis windows 95.

        personnellement, je préfère les extensions en Python, qui permettent de s'adapter au contexte

        C'est aussi ce que j'utilise, via nautilus-python : le problème que je souligne y est présent
        • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

          Posté par . Évalué à  2 .

          Le peu que j'en ai vu (en video), cela ne me paraît pas très pratique. Cela étant, avec mes habitudes d'utilisation, je n'arrive pas à me passer d'une barre de tâches. J'ai beau essayer de m'y faire, je ne vois pas un meilleur moyen de voir les applications lancées, et de mettre en avant les fenêtres qui m'intéressent.
          Certes, c'est probablement innovant, mais je trouve la chose ni pratique, ni essentielle...


          C'est aussi ce que je me disais, mais cela a suffisamment piqué ma curiosité pour que je l'essaie, et je l'ai trouvé vraiment bien foutu.
          C'est clair qu'il faut revoir sa façon d'utiliser l'ordinateur, mais celle-ci me paraît vraiment ergonomique et est plus orienté « tâche » que « programme ». M'enfin, c'est peut-être plus adapté aux nouveaux utilisateurs qu'au geeks comme nous.

          Après, à chacun d'apprécier ou pas.

          Et cet outil me paraît essentiel dans le sens où GNOME tente ici de se démarquer, sans copier sur personne, et cherche à concevoir des outils qui correspondent à sa philosophie. Car on a beau dire, KDE4, malgré toutes ses qualités, me fait à chaque fois que je le vois penser à Windows...


          Il ne s'agit pas de lourdeur technique, mais esthétique (dans l'affichage). Mon opinion est que le mode spacial, avec une vue par liste ou l'on peut développer les répertoires, des fenêtres sans fioritures sui se placent et se dimensionnent selon le chemin affiché, le tout gérable par simple drag & drop, est la manière la plus simple et la plus agréable pour gérer mes fichiers. Je trouve par ailleurs cette approche plus proche de la terminologie gnome (voire bureau Unix en général : plusieurs fenêtres et un gestionnaire efficace par dessus, ie Gimp).

          OK, je vois ce que tu voulais dire. Ça ne me paraît pas plus lourd à moi qui utilise déjà massivement le mode spatial et donc les fenêtres en pagaille (au contraire, deux espaces seulement me semblent trop peu).


          Je ne prétend pas le contraire, je crois d'ailleurs que l'idée est plutôt à mettre à l'actif d'Apple. Simplement, lorsque je développe un répertoire en bas de ma fenêtre, il est évident que son contenu m'intéresse. Je ne comprends pas pourquoi je suis alors obligé de descendre l'ascenceur pour l'afficher. Même Microsoft a compris cela depuis windows 95.

          Hmmm, je n'avais jamais pensé à ça, mais ce comportement est effectivement illogique. je pense qu'il vaudrait mieux faire remonter cette info aux dév, car je ne suis pas sûr qu'ils y aient jamais pensé...


          C'est aussi ce que j'utilise, via nautilus-python : le problème que je souligne y est présent

          Au temps pour moi, je pensais aux scripts Nautilus (~/.nautilus/scripts). Bon, ben pareil, il vaudrait mieux faire un rapport de bug.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

            Posté par . Évalué à  4 .

            Hmmm, je n'avais jamais pensé à ça, mais ce comportement est effectivement illogique. je pense qu'il vaudrait mieux faire remonter cette info aux dév, car je ne suis pas sûr qu'ils y aient jamais pensé...

            Fait plusieurs fois, et à plusieurs endroits (mailing list nautilus : on me répond que c'est gtk qui doit gérer, mailing list gtk : on d'autres chats à fouéter, Launchpad ubuntu : t'as qu'à le faire...)
            Je dois pas être normal, mais çà me troue le derrière qu'on pense à rajouter de futiles onglets dans un navigateur, et même pas à ce genre de truc...

            Bon, ben pareil, il vaudrait mieux faire un rapport de bug.

            Fait aussi, aucune réponse
          • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

            Posté par . Évalué à  2 .

            C'est aussi ce que je me disais, mais cela a suffisamment piqué ma curiosité pour que je l'essaie, et je l'ai trouvé vraiment bien foutu.
            C'est clair qu'il faut revoir sa façon d'utiliser l'ordinateur, mais celle-ci me paraît vraiment ergonomique et est plus orienté « tâche » que « programme ».


            Re
            Je viens de passer ma matinée à -essayer d'- utiliser gnome-shell. Comme je m'y attendais un peu, cela ne me convient pas du tout...
            Je me suis pourtant préparé psychologiquement, tentant un maximum d'activer le bouton reset de mon cerveau (difficile d'accès, j'en conviens)

            Je n'ai vu qu'une amélioration intéressante : une liste étoffée de documents récents. Pour tout le reste, j'estime le bouzin comme étant un clicodrome, dans le sens ou une action demandant actuellement 1 simple clic se transforme en une somme non négligeable d'actions.

            Sommairement :
            1. Les bureaux virtuels, c'est bien beau, mais même les geeks que nous sommes n'en font pas forcément un usage généralisé (personnellement, cela m'est utile pour certaines applications, comme gimp, point barre), alors les utilisateurs "lambda", je doute qu'ils y voient un quelconque intérêt. Baser tout le bureau sur leur utilisation me paraît hasardeux
            2. Basculer parmi les applications lancées est une messe. Impossible de les voir sans passer par un menu (donc au moins 1 clic), impossible de voir leur stade d'avancement (beaucoup d'applications modernes adaptent le texte de la barre de tâche en fonction)
            3. La possibilité de configuration est nulle. J'espère que c'est parce que ce n'est pas terminé, mais je les vois mal instaurer la suppression des effets candy ou l'ajout d'une barre de tâches

            Bref, j'espère que l'on pourra choisir de continuer à utiliser le panel actuel, que je trouve très bien, dans gnome 3. Sinon, cela sera xfce...
            • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

              Posté par . Évalué à  2 .

              >Pour tout le reste, j'estime le bouzin comme étant un clicodrome, dans le sens ou une action demandant actuellement 1 simple clic se transforme en une somme non négligeable d'actions.

              Bienvenu à KaDeKat

              Avant pour effacer une applet de la barre, je cliquais droit dessus et je faisais enlever le machin.
              Maintenant je dois cliquer droit ailleurs que sur le machin, sur un espace libre ou le bureau ou le zui et faire deverrouiller les plasmoids. Puis je peux cliquer droit dessus et faire enlever le machin. Puis je reclique droit ailleurs, et je fais "verrouiller les plasmoids". 3 actions contre une avant.

              Et pour la juste déplacer sur le panel, avant je cliquais milieu dessus et zou.
              Maintenant, je prends mon souffle, je clique droit sur un espace libre, je clique deverrouiller les plasmoids je je reclique droit au même endroit je vais sur option du tableau de bord (c'est un tableau de bord en fait le panneau) > configuration du tableau de bord (c'est pareil, c'est juste plus long à écrire).
              Soudain! le tableau de bord s'anime et s'entoure de trucs qui servent à le repositionner et à le redimensionner (c'est plus facile qu'avant ça par contre) et de boutons pour le configurer. Attention, il ne faut pas amener la souris en dehors du panneau parce que sinon les outils qui servent à le redimensionner/configurer se rabattent et il faut recommencer.

              Mais pourquoi t 'est ce que c'est génant? On ne veut pas le redimensionner!

              Oui, mais c'est pendant que ces outils sont déployés qu'on peut amener sa souris sur un élément du panel pour le déplacer, c'est intuitif puisqu'une fois qu'on a fait ça une croix de déplacement apparait sur le plasmoid, indiquant qu'on peut le déplacer.
              Là, il est de bonne gràce de lever les yeux au ciel (sans trop bouger sa souris) et de proférer quelques jurons le front bas (ce qui nécessite entrainement et souplesse), de penser au file selector de GTK pour se souvenir pourquoi on aime tant KDE, parce qu'au moins, bouger tous ces trucs, on le fait une fois tous les trois mois mais quand même ils abusent, enfin, c'est des bénévoles, on va pas non plus leur cracher dessus quand on voit que tout le reste marche bien surtout que ça pourrait être pire cette distro elle a pas pulse audio, hahaha!etc etc ...
              Une fois repris un peu de courage et le plasmoid bougé, il faut cliquer sur verrouiller les plasmoids et voila! 42 actions au lieu d'une.

              >3. La possibilité de configuration est nulle. J'espère que c'est parce que ce n'est pas terminé, mais je les vois mal instaurer la suppression des effets candy ou l'ajout d'une barre de tâches
              >Bref, j'espère que l'on pourra choisir de continuer à utiliser le panel actuel, que je trouve très bien, dans gnome 3

              C'est pourtant ce qui est arrivé à KDE4. Ils etaient partis pour faire un bureau révolutionnaire, et une fois lancés, ils se sont dit que ça serait bien de fournir aussi ce qui était le quotidien de leurs utilisateurs donc le panel (le tableau de bordel). Donc c'est le premier truc qu'ils ont implémenter avec leur nouvelle techno, à telle point que la plupart des plasmoids qui doivent fonctionner sur le panel ne marchent pas bien ailleurs genre sur le bureau alors qu'en théorie on devrait facilement pouvoir s'en passer avec nouvelle techno à condition de fournir des moyens de lancer les applis et d'avoir accés aux même fonctionnalités.
              L'autre truc,c'est qu'un fois livré ça, au vu des cris de rage te de désespoir, ils ont aussi implémenté un desktop avec les icones comme avant.
              Donc faut pas perdre espoir.

              Ceci dit, vu ce que je me souviens de la sortie de gnome 2, du changement d'ordre des boutons OK et CANCEL, les résistances pour fixer le file selector, et répondre aux attentes des utilisateurs sur le mode spatial ou sur les onglets et maintenant le bug dont tu parlais, je pense que rien n'est joué, ils sont capables de tout.
              • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                Si t'es un débile profond, Kde ne peut rien y faire...

                Ce que tu racontes avec ton vérouillage de plasmoid, c'était déjà le cas avec le vérouillage du panel kde 3.5...

                Si tu veux pas avoir à le faire, ben tu verouilles pas les plasmoid mon grand.
                • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Si t'es un débile profond, Kde ne peut rien y faire...
                  Si tu te sens agressé parce que quelqu'un n'apprécie pas quelque chose de ton logiciel préféré et que tu as recours aux insultes pour aller mieux, tu devrais prendre un peu de recul.
                  J'aime bien KDE4 dans l'ensemble, mais je dois pouvoir émettre une critique sans me faire insulter, il me semble.

                  Ce que tu racontes avec ton vérouillage de plasmoid, c'était déjà le cas avec le vérouillage du panel kde 3.5
                  Tu n'avais pas un changement de comportement du bureau à ce point, les menus contextuels n'ont pas la même taille en modes verrouillé et deverrouilé, il y a plein de barres de redimensionnement de plasmoids qui s'animent sur le bureau si ils sont déverrouillés.
                  Même en passant sur ce point, le coeur de ce dont je parlais, le déplacement des applets sur le panel reste très maladroit, laborieux et anti intuitif.
                  Et je n'ai pas parlé de la nouvelle interface de rajouts des plasmoids qui est une catastrophe.
    • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

      Posté par . Évalué à  2 .

      «Gnome se "windowise", c'est de plus en plus flagrant
      Un mode "browser" par défaut, histoire de se rapprocher de l'explorateur
      Des onglets, […]
      Des vues partagées,[…]»
      Le mode navigateur par défaut rapproche de l'explorateur Windows, okay. Mais aussi du Finder d'Apple, de Konqueror, de Dolphin, de Thunar, bref, de tous les navigateurs de fichiers par défaut que je connaisse.
      Ni les onglets, ni les vues partagées ne sont disponibles dans l'explorateur Windows.

      Bref, je crois que tu a juste voulu faire un point «Godwindows».
      • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ok, oublions windows explorer
        Le reste de ton discours prêche dans le sens de ce que je dénonce : Nautilus perd en originalité, et en simplicité.
        J'ai été le premier à dénoncer l'adoption du mode spatial lorsqu'il a été introduit, aujourd'hui je ne jure que par lui.
        D'ailleurs, lorsque j'ai migré l'ordinateur de mon père sous GNU, la première chose qu'il a déstabilisé est nautilus. J'avais activé le mode browser par défaut, pensant ainsi la migration plus facile pour lui. Il n'a jamais pu s'habituer à la vue de gauche, l'arborescence était trop compliqué, l'affichage des raccourcis trop limités.
        J'ai alors décidé de passer à la configuration que j'utilise : mode spatial et vue en liste. Après quelques explications sur la manière de l'utiliser, il l'a adopté, et aujourd'hui c'est justement le navigateur qu'il met en avant lorsqu'il compare l'usage de windows et de gnome.
        Le drag & drop est logique pour les néophites, par ailleurs les utilisateurs peu avertis préfèrent les choses simples, les interfaces épurées.
        Je trouve vraiment dommage ce retour en arrière...
        • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

          Posté par . Évalué à  2 .

          Ce choix a été expliqué, il est lié à l'arrivée de Gnome-Shell (d'ailleurs, c'est étrange que le changement ait eu lieu avant l'intégration officielle de Gnome-Shell).
          Pour ce genre de choix, je pense que tant qu'on ne l'a pas encore réellement utilisé pendant un temps non négligeable, il est inutile de se prononcer : on est souvent très surpris de finalement trouver génial ce qu'on s'est forcé à tester au début, quand ça nous paraissait une abbhération (d'ailleurs, tu a pu le constater avec le mode spatial dans Gnome 2.X).
          Peut-être qu'après avoir utilisé Gnome-Shell régulièrement pendant une semaine, ta façon d'utiliser le navigateur de fichier aura évoluée, et tu préfèrera de nouveau le mode navigateur. Peut-être pas, d'ailleurs. Mais autant laisser sa chance à cette nouvelle approche de l'équipe de Gnome ;⋅).
          • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

            Posté par . Évalué à  2 .

            Peut-être qu'après avoir utilisé Gnome-Shell régulièrement pendant une semaine, ta façon d'utiliser le navigateur de fichier aura évoluée, et tu préfèrera de nouveau le mode navigateur
            C'est possible, oui...
            Ce que je voulais avant tout dénoncer, c'est l'ajout de fonctionnalités (que je considère superflues) alors qu'il reste des bugs ou des choses hératiques présents depuis des lustres...

            Un autre exemple d'un truc qui m'énerve depuis si longtemps : le comportement du filechooser lorsqu'il s'agit de sélectionner un répertoire, comme c'est le cas par exemple dans fileroller :
            1. Ce n'est pas implicite : rien ne permet de distinguer une fenêtre de sélection de fichier d'une fenêtre de sélection de répertoire.
            2. C'est simplement PAS fonctionnel : si la fenêtre pointe déjà vers le répertoire choisi, il faut descendre l'arborescence afin que le répertoire soit réellement sélectionné. C'est incroyablement mal foutu.

            J'aimerais que les devs se concentrent un peu sur ce genre de détails avant de réinventer la poudre avec ce gnome shell, car quand je tente de vanter les mérites de gnome à l'attention de néophytes, et qu'il est impossible d'extraire une archive sans utiliser un vilain bricolage, j'ai l'air d'un idiot.
            • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

              Posté par . Évalué à  3 .

              C'est vrai que cette boite de dialogue pourrait être améliorée, mais elle n'est pas liée à Nautilus, elle est fournie par GTK, si je ne m'abuse.
              Je ne sais pas dans quel mesure l'équipe de GTK et l'équipe de Gnome se recoupent.
              • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                Posté par . Évalué à  5 .

                C'est vrai que cette boite de dialogue pourrait être améliorée

                Elle ne pourrait pas, elle nécessite de l'être. Ce n'est pas du eye candy ou de la souplesse d'utilisation, c'est du fonctionnel.
                Met un utilisateur devant un bureau gnome, demande lui d'extraire simplement une archive dans le chemin dans laquelle elle se trouve, il pourra cliquer 50 fois sur extraire, il ne se passera RIEN. Ce bug existe depuis 10 ans, jamais corrigé

                mais elle n'est pas liée à Nautilus, elle est fournie par GTK, si je ne m'abuse

                Nautilus n'a en effet rien à voir.
                Cependant, on va pas me faire croire que des développeurs gnome ayant le niveau pour créer un truc comme gnome-shell, ne soient pas capables de patcher gtk. Les gens se fichent qui sont les responsables, on veut que çà marche

                Je ne sais pas dans quel mesure l'équipe de GTK et l'équipe de Gnome se recoupent.

                Moi je sais que sans gtk, point de gnome. Je ne vois pas meilleur recoupage
                • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  >Ce bug existe depuis 10 ans, jamais corrigé
                  Tu n'es pas le seul à attendre depuis plus de 10 ans que le file selector de gnome devienne correct. Et ce n'est pas le seul problème:

                  L'inconsistence de l'UI: des boutons partout MAIS il faut utiliser le clavier pour faire apparaitre la zone texte ET le bouton droit de la souris pour faire apparaitre les dossiers cachés.
                  J'ai vu un type passer un temps fou à chercher sur le file selector puis à aller se tapper toutes les preferences de gimp pour trouver comment faire apparaitre les dossiers caches.

                  La taille des vignettes.
                  Le fait qu'elles ne soient pas faites automatiquement lors de l'ouverture d'un dossier, il faut cliquer sur chaque image pour savoir ce qu'il y a dedans.
                  Les performances, ouvrir un dossier de 20 000 images sur mon PC prend:
                  10s avec le file selector GTK sans les vignettes.
                  -1S avec le file selector KDE et j'ai les vignettes,
                  -1s avec photoshop et codeweaver (la honte!).

                  Imagine un dossier rempli de DSC-00001.jpg DSC-00002.jpg ... va trouver rapidement celle que tu cherches, sans devenir dingue. Si en plus tu dois naviguer dans les dossiers et que tu en as plusieurs avec plusieurs milliers de photos, c'est 10s à chaque mouvement dans l'arborescence en sachant qu'au bout il faudre retrouver l'image en cliquant au petit bonheur la chance pour faire apparaitre des vignettes minuscules. Heureusement qu'aucune appli graphique ne l'utilise.... Oups! zut! ... On est masos, non?
                  Une des raisons qui m'ont fait choisir ma distro actuelle, c'est qu'elle remplace le fs GTK par celui de KDE, qu'ils ont laissé intact avec KDE4.
                  • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Vignette ou pas vignette je ne vois pas bien comment tu fais pour retrouver une image parmi 20000 dans un même dossier ?
                    • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      tu peux facilement agrandir le file selector de KDE, régler la taille des icones et les faire aparaitre sous forme d'aperçus des images. Du coup tu peux facilement scroller et trouver la zone qui t'intéresse, par exemple dans une série d'images qui composent une animation, tu cherches le moment ou apparait un motif, quand tu l'as tu cherches ensuite précisément l'image ou les images à éditer.
                      Avec le file selector natif de gimp, il faut passer par un gestionnaire de fichier externe parce que l'outil natif ne fait pas son boulot.

                      De toutes façons, je ne me fais aucune illusion, ça fait plus de 10 ans que pas mal de gens disent ce genre de chose et qu'on leur répond à coté, que l'UI est géniale parce qu'il y a eu une étude d'usability et il y a des HIG trop magnifiques et que c'est à eux de changer leur comportement. D'un certain coté, je suis même très content des audaces de gnome 3.0, ça change. Il y aura même peut être un miracle du coup, un développeur va se mettre à faire du FS un vrai outil pratique. Ah, zut, non, gnome, c'est pas gtk, gtk ils sont pas assez, etc, cf l'autre témoignage.

                      C'est à l'outil d'être adapté à l'usage de l'humain, pas l'inverse. Je suis d'accord que l'outil doit être le plus simple possible, je comprends très bien l'esprit gnome et je les suis sur ce point, mais la nuance c'est que l'outil doit aussi et d'abord couvrir tout le champ de sa pratique tout en restant ensuite le plus simple possible.
                      C'est pas le cas du file selector GTK, et c'est une faille critique. Pour moi, le file selector est un piece majeure d'un ensemble d'applications.

                      On pourrait imaginer de partir dans la direction que le file selector n'est pas important et qu'on doive passer par le file manager, mais dans ce cas il faudrait adapter le design du desktop à cette notion. Là, ça n'est pas le cas, c'est par dépit qu'on contourne le FS par par design.
                • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Met un utilisateur devant un bureau gnome, demande lui d'extraire simplement une archive dans le chemin dans laquelle elle se trouve, il pourra cliquer 50 fois sur extraire, il ne se passera RIEN.

                  Ben tu fais comme tous ceux que je connais: clic droit sur l'archive puis extraire ici, non?
                  • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    Oui, ça, ça marche bien. Mais le bug qu'il dénonce n'en est pas moins très énervant dans d'autres situations…
                  • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Ben tu fais comme tous ceux que je connais: clic droit sur l'archive puis extraire ici, non?
                    Je connais des utilisateurs qui se servent de windows depuis plusieurs années sans connaitre ni comprendre le clic droit contextuel. Pareil sous linux. Il me semble que les utilisateurs débutants sans connaissance informatique était la cible des HIG gnome, donc c'est un fail.
                    Ensuite, quelles que soient les HIG, tu ne dois pas avoir une opération qui apparait possible, que tu effectues et qui ne produise RIEN. Si cliquer sur le bouton extraire ne produit rien dans ce cas, il doit être grisé et incliquable. C'est un pur bug.
                    • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Le "extraire" il apparait où ? Dans le menu contextuel non ?
                      Si l'utilisateur effectue un double clique ça lui ouvre l'archive dans file-roller, non ?

                      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                      • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Le "extraire" il apparait où ? Dans le menu contextuel non ?

                        Non, dans la barre d'icônes de fileroller.
                        Et ton histoire de clic droit :
                        1. La plupart des utilisateurs n'ont pas ce réflexe, j'en sais quelque chose avec mon père et ma femme. Tu as beau leur dire....
                        2. Il est parfois utile d'extraire une partie de l'archive et non la totalité : l'ouverture de la fenêtre fileroller prend alors tout son sens et le bug toute son importance

                        Depuis mon dernier post, j'ai fouillé un peu les différents rapports de bug, notamment sur launchpad. J'ai vérifié les dates : le premier rapport date de 2002.
                        Depuis, les choses ont achement évoluées : maintenant çà marche, sauf si l'utilisateur a activé l'affichage de la location (Crtl-L) dans le filechooser. En clair, c'est encore pire, car en plus maintenant c'est erratique.
                        Mais tout va bien, rien d'autre à faire qu'un gnome-shell...
                  • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                    Posté par . Évalué à  0 .

                    Encore plus simple : tu prends les fichiers à la souris et tu les glisses dans le dossier où tu veux extraire. Y'a pas plus intuitif.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                      Posté par . Évalué à  5 .

                      Le fait qu'on puisse contourner le bug ne justifie pas que le bug ne soit pas corrigé, si ?
                      • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                        Posté par . Évalué à  1 .

                        De toute façon même si le bug était corrigé, ce comportement-ci resterait plus intuitif (en tout cas à mon avis). Alors le bug, je ne le vois jamais.

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                        • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                          Posté par . Évalué à  3 .

                          Ok, parlons du drag & drop...
                          Jusqu'à gnome 2.28, et depuis la 2.24, soit durant un an, le drag & drop vers une fenêtre nautilus avec une vue par liste sélectionnée ne fonctionnait pas. Le bug est donc resté présent 1 an et venait s'ajouter à celui que je spécifiais...
                          Par ailleurs, le drag & drop impose que le chemin ou l'on souhaite extraire soit ouvert dans une fenêtre nautilus, ce qui est loin d'être toujours le cas.
                          Selon ton discours, autant utiliser 7zip en ligne de commande, d'ailleurs je ne vois pas l'intérêt de gnome, le bash en mode texte, c'est tellement plus pratique !
                          • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

                            Posté par . Évalué à  2 .

                            Ben le bug est résolu maintenant, il est où le problème ?

                            Et pour le « chemin imposé » : si tu les extrais dans un chemin donné, c'est que tu vas y accéder juste après. Donc que ce soit ouvert avant ou après, je ne vois pas la différence.

                            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

            Posté par . Évalué à  2 .

            J'ai bêtement oublié de mentionner Zeitgeist, et le journal d'activité de Gnome. Ça aussi, ça devrait beaucoup changer la façon dont on utilise le gestionnaire de fichier, je pense.
        • [^] # Re: Nautilus browser vs spartial

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Le drag & drop n'a rien de logique, les néophytes, j'en vois à longeur de journée, il savent même pas que ca existe...

          C'est un peu comme le touche shift, la plupart font:
          - Caps lock
          - taper mon caractere
          - Caps lock
  • # Nouveauté non mentionné dans l'article ou sur le site de Gnome

    Posté par . Évalué à  3 .

    Le thème d'icône par défaut de Gnome a reçu un très agréable dépoussiérage. Je le trouve largement plus attrayant qu'avant, même si malheureusement certaines des icônes les moins chiadées n'ont pas été retouchées, ce qui est d'autant plus dommage qu'elles ne sont en général pas couvertes par les thèmes tiers (cf les barres de menu de Gnumerics et Abiword).
    En tout cas, je salue l'effort, et regrette qu'il n'ai reçu aucune médiatisation, même si ça s'explique aisément si on considère que la majorité des utilisateurs de Gnome utilise une distribution qui propose son propre thème, et ne sera donc pas du tout affecté par ce changement.
  • # Comportement de Nautilus en mode multipanel.

    Posté par . Évalué à  2 .

    J'ai noté un comportement assez étonnant avec l'utilisation de deux panneaux. Les deux panneaux ont leurs onglets propres, mais quand on utilise le raccourci clavier pour fermer l'onglet courant, et qu'il n'y a qu'un seul onglet dans le panneau courant, cela ferme la fenêtre. Même si l'autre panneau contenait plusieurs onglets encore ouverts. Je pense qu'il serait plus logique et plus pratique, dans ce genre de cas, de garder la fenêtre ouverte, en ne gardant que le panneau qui n'était pas actif, en mode un seul panneau.

    Qu'est-ce que vous en pensez ? Je voulais interroger quelques personnes sur cette idée, avant de peut-être ouvrir un ticket dans le gestionnaire de bug de Gnome.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.