Beagle 0.2.8 : prise en charge de Thunderbird

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
24
août
2006
Mono
Beagle est un outil d'indexation et de recherche de données, dans la philosophie de Google Desktop sous Windows, Spotlight sous Max OS X ou Kat sous KDE.
Attendu depuis longtemps, la prise en charge des données de Thunderbird (messages, news, carnet d'adresses, flux RSS) est intégrée dans la version 0.2.8 de Beagle. Si Evolution était intégré dès le départ, puis Kmail dans la version 0.2.1, la prise en compte de Thunderbird faisait encore défaut.
Cette version apporte une autre nouveauté intéressante, à savoir les "wildcards" (maiso* par exemple) dans les requêtes.

Parmi les nouveautés qui devraient arriver bientôt, voici les projets "Summer of Code" de Beagle :
  • Recherches sur des machines distantes avec partage des index
  • Redémarrage du projet Dashboard qui avait donné naissance à Beagle
  • Meilleure gestion des méta-données et de leur utilisation dans la phase de recherche
  • Profiling pour l'optimisation mémoire du serveur

Beagle 0.2 : le "Desktop Search" gagne en stabilité

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
30
jan.
2006
Gnome
Après plusieurs versions de développement, Beagle est disponible en version 0.2. Cette nouvelle version gagne en stabilité et ergonomie avec sa nouvelle interface de recherche Holmes.

Rappelons que Beagle est un outil d'indexation et de recherche de données dans la philosophie de Google Desktop sous Windows, Spotlight sous Max OS X ou Kat sous KDE. Il peut indexer un grand nombre de types de document (bureautique, courrier, documentation, messages instantanés Gaim et Kopete, meta-données d'images ou de fichiers audio, etc.).

Cette version corrige bien sûr un grand nombre de bugs mais propose surtout de nouvelles interfaces d'interrogation du moteur d'indexation :
  • Interface graphique : Holmes en remplacement de l'ancienne interface best
  • API : interface en python avec pyBeagle et C avec libbeagle

Journal Outils de dessins techniques/scientifiques vectoriels

Posté par .
0
24
oct.
2005
Salut à tous,

Comme beaucoup de gens qui ont des rapports techniques ou scientifiques à faire, le couple Latex+figures Postscript (ou PDF) s'impose très souvent. Concernant les outils de dessins vectoriels "orientés" science, le choix est vite fait :

- xfig : très efficace pour des petits dessins rapides (export latex ou eps)

- Inkscape/skencil : on peut créer de superbes figures mais c'est déjà plus compliqué

- Dia : pas bcp utilisé mais c'est principalement pour les schémas

Le (...)

Journal Reflexions sur wikipedia comme support pédagogique

Posté par .
Tags : aucun
0
4
mai
2005
Je ne suis pas professeur des écoles mais je suis impliqué dans la mise en place d'une salle informatique dans une école lyonnaise... Bien sûr, j'ai oeuvré pour la communauté en installant des OpenOffice à la place des MsOffice, Works et Clarisworks (en gros autant de possibilités que de machines ;)).

À l'heure où Wikipédia dépasse les 100 000 articles, j'ai cependant une petite réflexion concernant l'utilisation de Wikipédia comme support pédagogique : peut-on laisser les élèves utiliser Wikipedia à (...)

Retour d'Adobe sur les plates-formes Linux ?

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
3
avr.
2005
Bureautique
Pour l'instant la nouvelle n'a pas encore eu toute la publicité que l'on pourrait attendre de la part d'Adobe mais une version 7.0 d'Acrobat Reader (lecteur de fichiers PDF) est disponible en téléchargement sur les serveurs FTP. Même si les logiciels libres pour la lecture de fichiers PDF ont rapidement progressé (XPDF, gv, Evince, KPDF, etc.), la version 7.0 du lecteur détrône l'antique Acrobat Reader 5 : lancement très rapide, rendu des polices adaptatif, intégration Gnome/KDE (fini l'interface Motif),etc.

Cela signifie t-il que la firme retrouve un regain intérêt au développement sur les plates-formes libres ?

Note : Linux Weekly News exprime ses inquiétudes au sujet de la protection de la vie privée dans Acrobat 7 (dans son édition abonnés) : en effet, grâce au support du JavaScript, la société Remote Approach a développé un moyen de déposer une marque sur les documents PDF, qui déclenche ensuite à chaque lecture du document une requête HTTP permettant un « suivi » de l'utilisation du document, contenant entre autres l'IP du lecteur. Des tests avec un document marqué semblent montrer que seul Acrobat 7 effectue ces requêtes, au contraire de Acrobat 5, Kpdf et Xpdf.