GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
8
avr.
2004
GNU
Certains logiciels libres surpassent leurs concurrents propriétaires ; c'est définitivement le cas de GNU LilyPond, que ses auteurs, Han-Wen Nienhuys et Jan Nieuwenhuizen, insatisfaits de l'aspect mécanique des partitions genérées par les programmes d'ordinateur existants, ont créé avec pour souci premier de retrouver la beauté des partitions gravées à la main. Depuis le 1er avril dernier, une nouvelle version principale de LilyPond, 2.2.0, est disponible.


LilyPond définit un langage de notation musicale très expressif, concis, et facilement extensible par ses utilisateurs grâce à GUILE Scheme. Le compilateur lilypond produit, à partir de fichiers texte composés dans ce langage de notation, les partitions aux formats PostScript et PDF.


LilyPond est disponible entre autres sur GNU/Linux, FreeBSD, Mac OS X, et MS Windows (via cygwin).
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Une autre page d'exemples (magnifiques) :

    http://lilypond.org/web/switch/tour.html(...)

    Les auteurs ont l'air d'être les héritiers de Don Knuth (auteur de TeX) si on regarde leur amour de la typographie (musicale dans ce cas) :-)

    LilyPond est, comme (La)TeX, un moteur de mise en page, qui d'ailleurs utilise LaTeX pour gêrer ses pages et le texte, et METAFONT (le programme de TeX pour créer des fontes vectorielles). Et comme pour LaTeX, des éditeurs graphiques externes existent ...

    Les auteurs de LilyPond sont en fait d'avis que de toute façon une interface graphique n'est pas idéal pour ce qu'ils font (et même si je trouve ça difficile à imaginer, vu que je *sais* que c'est effectivement vrai pour le traitement de texte (en bon afficionado de LaTeX que je suis), je leur laisse volontier le bénéfice du doute :-)

    Un intéressant essai à lire à propos de la typographie musicale : http://lilypond.org/web/about/automated-engraving/(...)
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      > Les auteurs de LilyPond sont en fait d'avis que de toute façon une interface graphique n'est pas idéal pour ce qu'ils font
      Ouaip ceci dit ça peut peut-être aider les débutants à faire leur 1ers pas, à savoir commencer à pondre une partoche qui marche, quitte à la reprendre à la main derrière. Parce que bon Lilypond c'est certes la Rolls de l'impression de partitions mais attention "steep learning curve" comme disent les autres, il faut "avoir son permi" pour s'en servir je trouve. C'est de loin le truc le plus compliqué dont je me sois servi dans le genre outil non informatico-informatique.

      Mais je le reconnais la qualité est au rendez-vous et une fois qu'on s'y est mis c'est du bonheur, avec qq fichiers textes tous légers on fait des partoches d'enfer.
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 4.

        Si j'ai bien compris, le logiciel en question est un *compilateur*. En conséquence rien ne s'oppose à ce qu'un éditeur tout ce qu'il y a de plus convivial prenne s'intercale entre lui et l'utilisateur.
        GCC sans vi/emacs/whatever n'est pas non plus d'un emploi aisé.
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 1.

        > Les auteurs de LilyPond sont en fait d'avis que de toute façon une interface graphique n'est pas idéal pour ce qu'ils font

        Mouais. Je voulais bien les croire. Et puis j'ai présenté LilyPond à ma musicologue d'épouse. Elle y retrouvait ses marques parcequ'elle a une culture musicale assez poussée. Les sorties lui paraissaient époustouflantes. Mais malgré tout, elle n'a jamais saisi une partoche avec.
        Quand aux autres musiciens de ma famille, ils voient pas l'intérrêt de faire de meilleurs sorties qu'avec Encore... :(
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 1.

        Non. Je suis instrumentiste, et suis nul en solfège. Ce qui m'intéresse, c'est la musique. Pas la partition.
        Que ce soit en ABC (qui par d'autres mécanismes permet de donner vi, swing et feeling viavant à l'écriture statique) ou Lillypond, c'st pour moi nettement plus facile d'acrire les notes en "texte" que de les écrire sur une partition, où j'ai en plus la barrière de la position. Il faut -- pour moi -- recompter sur quelle ligne de la portée je dois placer ma note.

        Alors qu'en Lillypond ou ABC, j'écris directement la note que je veux, le tempo étant défini en amont, et la durée de la note plus son altération. C'est nickel.
        Le plus de l'ABC, c'est que je met aussi de quel type de morceau il s'agit, et dans le cas de musique traditionelle, la danse. Et le moteur va jouer le omrceau écrit comme il le serait par un musicien (avec le swing, en oubliant le métronome)

        Aussi, l'écriture directe se fait beaucoup plus facilmement dans un éditeur de tete, comme pour les textes... le visuel imposant là aussi, comme dans l'é"dition de tete, une barrière.
        • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

          Posté par . Évalué à 1.

          La notation ABC, c'est comme les tablatures pour les guitaristes, c'est plus facile au début, c'est très vite limité ensuite. Jamais tu n'arriveras à déchiffrer aussi bien avec ces notations qu'avec une partition traditionnelle.

          La notation ABC est très pratique pour saisir une partition, mais pas plus.
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'avis de quelqu'un qui est connu pour faire des feuiles de styles francisé sous latex plutot que pour oOo n'est pas forcément spécialement objectif quand il s'agit de parler de l'interface ligne de commande VS interface graphique : )

      Sinon l'article est effectivement cool. Ça change des projets à qui consistent à copier ce qui se fait chez les autres. Ils parlent de faire un truc qui les botte et qui semble bien marcher.

      Donnez moi plus souvent des news comme ça !
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à -3.

    VOilà un programme qui va plaire à ma grand-mère (elle est sous Gentoo :-p )
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à -2.

    Tout simplement bleufant !
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à 4.

    LilyPond étant une notation, une des sorties est la partition texte, d'autre pourrait être une sortie sous forme de fichier MIDI.

    Dans un des exemples fournis par Lilypond, le site distribue des partitions et des fichiers MIDI. Ont-ils été créés à partir de Lylipond ? (j'ai pas vu d'éléments sur la question)

    Si oui, un convertisseur LilyPong <-> MIDI est-il disponible ?

    Ce que je trouve d'embêtant c'est que certains réinvente la roue en matière de notation. Vous pouvez consulter : http://compo-music.net/fr/accueil.php(...) une autre façon de noter la musique pour la traduire en autre chose.
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par . Évalué à 3.

      Dans un des exemples fournis par Lilypond, le site distribue des partitions et des fichiers MIDI. Ont-ils été créés à partir de Lylipond ? (j'ai pas vu d'éléments sur la question)

      Pour la sortie Lilypond -> MIDI, il suffit de rajouter un bloc midi dans ton source :
      midi { \tempo 4 = 60 }
      par exemple, pour 60 à la noire.

      Pour raffiner, le choix du son d'instrument se fait à l'aide de la propriété Staff.midiInstrument (par défaut son de piano).

      En ce qui concerne MIDI -> Lilypond, le script midi2ly est inclus dans la distribution... néanmoins j'avoue ne l'avoir jamais testé, mais j'ai peur du résultat ;-)
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 2.

        Ils en parlent vers la fin de l'interview :
        After some user pressure we implemented MIDI import for LilyPond. In practice, re-entering a piece in LilyPond is often quicker than adding to and touching-up the MIDI import result. As a consequence I consider the MIDI import filter a mostly wasted exercise.

        pour les nons anglophones, une traduction (approximative):
        Suite à une pression de la part des utilisateurs, nous avons implémenté un support MIDI dans LilyPond. En pratique, ré-entrer un morceau dans LilyPond est souvent plus rapide que retoucher le résultat d'un import de fichier MIDI. C'est pourquoi je considère en grande partie le filtre d'import MIDI un gâchis.

        Je crois que ça répond à la question...
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par . Évalué à 2.

      Lilypond crée en standard à partir du fichier source .ly un fichier .dvi, un fichier .ps, éventuellement un fichier .pdf et un fichier .midi. Cela-dit, et les auteurs du logiciel le reconnaissent eux-mêmes, la génération du fichier MIDI est juste là pour vérifier qu'on a pas entré de fausses notes. Les indicateurs d'expression (les piano, forte, sforzando, crescendo, decrescendo, staccato, marcato et autres) ne sont pas retranscrits...
  • # une application de lilypond

    Posté par . Évalué à 5.

    Juste pour signaler qu'il existe sonwrite, un logiciel qui permet la visulisation et l'impression de tablature via lilypond. ce soft est pas mal, il permet de lire les fichier guitar pro (capucepaslibre) de s'entrainer sur les morceau, etc...
    l'url:
    http://oomadness.nekeme.net/en/songwrite/index.html(...)
  • # Do, ré, mi, fa, sol, la, si, do

    Posté par . Évalué à 7.

    Le rendu de Lilypond est vraiment beau, mais lorsque j'avais essayé ce logiciel il y a peu, j'avais été rebuté par la perspective d'entrer toutes ces notes au format anglo-saxon (a, b, c, d, e, f, g).

    Faire celà requiert un difficile effort de traduction, et rend pour moi les sources lilypond quasi-illisibles, et ce sans espoir d'amélioration : ce n'est pas sous ce nom que j'ai appris ces notes, que je les chantes, que je les aime, et ayant l'oreille absolue, quand j'entends un son à 440Hz, c'est le mot "la" qui résonne dans mon cerveau, non pas une quelconque lettre de l'alphabet.

    Question toute conne : est-il possible d'entrer ces lettres à-la-française ?

    --
    UT queant laxis
    RE-sonare fibris
    MI-ra gestorum
    FA-muli tuorum,
    SOL-ve polluti
    LA-bii reatum,
    SAncte Joannes.
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à 3.

    Je m'interroge sur l'aspect pratique du Soft.
    La syntaxe des partitions ne suffisent t'elle pas ?
    faut-il absolument rajouter une enième couche d'abstraction dessus ?.

    Je lance pas de troll inutilement; j'aimerais juste que ceux qui utilise ce soft, les musiciens ou ceux qui utilisent l'équivalent propriétaire m'éclaire sur ce type de logiciel.

    merci.
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par . Évalué à 4.

      De quelles (n-1)ièmes couches parles-tu ?
      La syntaxe définie par lilypond est une syntaxe, l'une de toutes les représentations en mode texte des partitions possibles. En ce sens il ne me semble pas qu'elle définisse une n-ième couche, mais plutôt une couche unique qui rend possible l'échange de musique. (Parce que bon les partitions scannées ça se gère mal). C'est une sorte d'encodage quoi.
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par . Évalué à 1.

      Ceci m'inspire une autre question : quels sont les utilisateurs visés par ce type de logiciel ? Parce que avec une telle syntaxe j'ai su mal à voir quel musicien va s'en servir. A par l'informaticien lui-même musicien. Le musicien, qui voit l'ordinateur comme un outil, rique tout de même d'être rebuté par un tel logiciel. Faut pas oublier que les musiciens qui utilisent un ordinateur, ils cliquent. Le clavier c'est pour les racourcis et donner des noms aux fichiers.

      Perso je verrais plus lilypond comme un moteur de partitions sur lequel baser un soft plus "zicos friendly". Enfin bon s'il faut avoir en plus latex installer ça fait un peu usine à gaz, toujours selon moi.

      Pour ce qui est des logiciels propriétaires d'édition musicale, il y en a plusieurs qui sont assez cher. Je ne connais pas la qualité des sorties. Elle doit être acceptable.

      Julien
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Moi j'utilise et j'aime beaucoup. Mais c'est vrai que je suis aussi informaticien.
        Tu as tout à fait raison, les musiciens non informaticiens ne sont pas prêts à se plonger dans un tel soft (même s'ils en reconnaissent la qualité), j'en ai fait l'expérience.
        A mon avis, ajouter une surcouche en forme d'interface graphique intuitive n'est pas forcément adapté à Lilypond :
        - le code Lilypond produit sera forcément plus ou moins pourri, donc on perd un des intérêts principaux d'utiliser ce langage, qui est de pouvoir définir la sémantique de la partition (car avec l'interface graphique on se concentre essentiellement sur l'aspect)
        - on est tout de même obligé de passer par la phase compilation, ce qui implique que le rendu ne sera pas forcément exactement le même que l'écran de saisie graphique. A moins de coder un moteur de rendu Lilypond à la volée, un peu comme un browser interprète les pages html, ce qui est un énorme boulot, et d'ailleurs parmi les front-end graphiques à Lilypond que j'ai essayés, aucun ne fait cela, ils utilisent tous une syntaxe interne, beaucoup plus pauvre que celle de Lilypond, pour ensuite exporter au format Lilypond.

        Toutefois, personnellement, j'aimerais beaucoup avoir ce genre de soft : cela permet de faire une saisie rapide intuitive, et ensuite, je retravaillerais le code produit à la main. Mais on reste encore en-dehors de la sphère "utilisable pour le musicien lambda".

        Pour ce qui est des softs proprios, Finale tient le haut du pavé, sur Mac comme sur PC ; c'est un clicodrôme terrible, mais extrêmement riche, complet, et aux sorties tout à fait pro.
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 3.

        Je pense que tu te trompes à ce niveau là. Je me souviens (il y a très longtemps) d'avoir présenté Music Time (un vieux prog sous windows) à mon prof de musique parce qu'il cherchait un soft pour faire ses propres partitions et exercices pour les cours et il ne l'a pas adopté JUSTEMENT parce qu'il fallait cliquer partout pour coller des notes et que yavait pas moyen de faire une saisie rapide. En fait il recherchait clairement un soft comme lilypond dont la syntaxe n'est pas si compliquée (c'est un temps d'adaptation). C'est sûr, c'est pas wysiwyg, c'est pas facile à installer (mais c'est à nous informaticiens de le faire) mais c'est efficace et je pense donc que lilypond peut convenir à un public de non-informaticiens (mais pas trop paresseux)
        • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          je pense donc que lilypond peut convenir à un public de non-informaticiens (mais pas trop paresseux)

          Et voilà, tu as mis le doigt dessus : pas trop paresseux. Dans le fond, je suis assez d'accord avec ton analyse (modulo la mention sur Music Time : pas une fameuse référence, ce soft était particulièrement pas efficace, les softs wysiwyg ont fait énormément de progrès depuis). Mais je pense que c'est déjà trop tard : l'écrasante majorité s'est habituée, et a même été formée dans les conservatoires, au wysiwyg clic-clic, et on est entrés dans un cercle vicieux comparable à celui qui lie les utilisateurs de PC à Windows.
          L'investissement en effort intellectuel et en temps d'apprentissage nécessaires pour utiliser Lilypond a des airs trop rebutants et décourage à l'avance justement parce que le point de comparaison dans la tête des utilisateurs est un machin où il suffit de regarder (iconographie correspondant à l'écriture musicale déjà connue) puis cliquer pour que ça marche.
          C'est dommage. Enfin moi je continue d'utiliser Lilypond et j'espère bien qu'il va durer et encore progresser.
          • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

            Posté par . Évalué à 2.

            Vi, mais dans ce cas, pourquoi faire TEX, purquoi délaisser le traitement de texte wysiwyg pour un truc où tu et fais chier à taper evec ton clavier et noter les formats avec tes petites mains, plutot qu'avec une maaahagnifique souris ? TEX, faut bosser un peu. Lillypond, pareil. Sauf que
            1/ le rendu est incomparable
            2/ l'export est grandement facilité (entre lillypond et ABC, il n'y a pas des masses de diffcultés, par exemple, et ABC est très utilisé. Pas dansle milieu classique, je te l'accorde.
          • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

            Posté par . Évalué à 3.

            Bonjour,

            je vais peut-être dire quelque chose de complètement idiot mais bon...

            c'est pas seulement une question de paresse, avec quelques connaissances musicales (clefs de sol et de fa4ème), j'aime bien jouer de la zique de temps en temps. Parfois, une mélodie me plait et ... je fais quoi ?

            Je lance un séquenceur midi et la joue sur clavier midi, je corrige la partition à coup de clic quand j'ai fait des erreurs de frappe (sur le clavier midi), fait rejouer par l'ordinateur, joue dessus sur une nouvelle piste, ajoute un peu de rythmique si nécessaire à coup de copier/coller d'une ou plusieurs rythmes cliqués ou joués, ajoute des transitions, ajoute une piste et ainsi de suite... j'ai passé un peu de temps sur l'ordi et beaucoup sur le clavier midi.... je travaille ensuite l'arrangement, ....

            problème : lilypond .... c'est pas fait pour ça ! a e e d e2 c2 d c d e c b a4, c'est facile à écrire.. y'a qu'une piste, c'est court et très simple.

            l'idiotie de la journée donc : lilypond n'est pas comparable aux séquenceurs cliquodrome, la cible n'étant pas du tout la même, impression de partition d'un côté, fabrication de musique sonore de l'autre.

            Alain
            ---------
            Debian/Fvwm2 powered
            • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              y'a qu'une piste, c'est court et très simple

              Le terme "piste" n'a pas vraiment de sens dans ce contexte... Mais Lilypond permet, bien heureusement, de saisir des parties polyphoniques ! De même que des partitions d'orchestre complet !

              lilypond n'est pas comparable aux séquenceurs cliquodrome

              On est bien d'accord, et tu peux enlever "cliquodrome", c'est pas comparable du tout à un séquenceur tout court. Dans la discussion, on parlait uniquement de logiciels dédiés à la gravure musicale (autrement dit édition/impression de partitions). Il est en fait assez rare qu'un particulier ait besoin de ce genre de logiciel, c'est surtout pour les pros. La plupart du temps, le particulier se contentera, en cas de besoin de partition, du "score edit" intégré à son séquenceur.
              Lilypond diffère des ténors du genre du monde Mac/Windows exactement de la même manière dont LaTeX diffère de Word dans son approche de l'édition.
      • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

        Posté par . Évalué à 3.

        Réponse : les copistes. Des gens qui font au quotidien de la saisie de partitions... C'est vrai qu'il faut potasser un peu la doc mais le résultat est au rendez-vous. En outre les possibilités de lilypond permettent d'éviter de la saisie inutile. Exemple : pour un orchestre, tu peux faire autant de partitions que d'instruments, les imprimer individuellement et faire un score global quil les regroupe toutes, à l'attention du chef d'orchestre. Synthèse automatique. Pas de doublon.

        Denemo est un peu limité mais c'est l'éditeur graphique qui complète le mieux Lilypond. Sous KDE il y a aussi le très complet noteedit... Ceci-dit j'attends toujours l'éditeur Linux qui aurait une ergonomie "à la Encore"... et qui saurait convertir le format propriétaire d'Encore vers le format Lilypond...
        • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

          Posté par . Évalué à 1.

          A la recherche de partitions gratuites, j'ai débarqué la semaine dernière dans le monde de lylipond. Voir Mutopia pour une liste de partitions gratuites faites avec lylipond.

          Je cherche à participer à Mutopia, il me semble que je gagnerai du temps à utiliser un frontend à lylipond. A votre avis, vaut-il mieux s'orienter vers denemo ou vers noteedit ?
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à 2.

    Depuis le 1er avril dernier, une nouvelle version principale de LilyPond, 2.2.0, est disponible.
    Et 3 jour avant sortait une nouvelle version de timidity (http://timidity.sourceforge.net/(...) ) avec un nombre impressionant de modif : http://timidity-docs.sourceforge.jp/cgi-bin/hiki/hiki.cgi?NEWS-2.13(...)
  • # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

    Posté par . Évalué à 3.

    Et pour faire de la saisie rapide il existe "rumor" (merci Freshmeat). Ce logiciel très léger se contente de convertir ce qu'il "entend" via un port MIDI en notes à copier coller dans un squelette de document Lilypond vide...

    Question : Il existe d'autres formats ressemblants au format lilypond que sont ABC et MusicTEX. Quelqu'un les a comparés (en termes de facilité d'apprentissage et de performances de "rendu" de partition) ?
    • [^] # Re: GNU LilyPond 2.2.0 : esthétisme de la gravure de musique

      Posté par . Évalué à 1.

      comme on le disait plus haut, ABC est assez difficile d'emploi sur des structures complexes (quoique... c'est surtout au niveau de la lisibilité, en fait). Et ce n'est pas fait pour faire de la belle partition imprimée. Pour ça, il faut MusicTEX ou lillypond. Rien qu'à reagrder les algo de mise en forme sur le site père, tu comprnd que lillypond fait vraiment de la belle ouvrage.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.