Sortie de la version 4.9 du compilateur GCC

64
24
avr.
2014
GNU

La nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU vient de sortir. Écrit à l’origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes source écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java, Go et Ada, et fonctionne sur une multitude d’architectures.

logo GCC

Dans la suite de la dépêche, vous pourrez découvrir les nouveautés et les optimisations mises en œuvre dans cette version 4.9 de GCC.

Groff cherche un nouveau chef de projet

Posté par (page perso) . Édité par Ontologia, Xavier Claude, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
25
17
nov.
2013
GNU

Groff est l'implémentation GNU du logiciel de formatage de texte Troff. Il est majoritairement utilisé aujourd'hui pour mettre en forme les pages de manuels, mais il réunit toujours autour de lui une communauté d'utilisateurs convaincus.

Depuis longtemps déjà, Werner Lemberg, le mainteneur principal du projet ne pouvait plus y consacrer beaucoup de temps. Il a officiellement fait appel ce week-end à un nouveau chef de projet pour Groff. La suite de la dépêche détaille le contexte de cet appel à candidature.

GNU Make 4.0 extensible

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, palm123, NeoX et Xavier Teyssier. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
36
10
oct.
2013
GNU

Le vénérable ordonnanceur de compilation du projet GNU sort une version 4.0. La possibilité d'écrire des extensions en Guile justifie l'incrément de la version majeure.

Sortie de Gnu Bison 3.0

Posté par . Édité par Xavier Teyssier et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags : aucun
32
21
août
2013
GNU

GNU bison, communément appelé Bison, est le générateur d'analyseur syntaxique du Projet GNU. Bison lit les spécifications d'un langage, signale les ambiguïtés d'analyse, et génère un analyseur syntaxique (en C, C++ ou Java) qui lit chaque séquence de chaînes de caractères et décide si cette séquence est conforme à la syntaxe spécifiée par la grammaire. Bison génère par défaut un analyseur syntaxique LALR mais peut aussi créer un analyseur GLR.

Bison est un logiciel libre et est disponible sous licence GNU GPL version 3, avec une exception permettant au code généré de ne pas être lié à la clause de copyleft. GNU Bison 3.0 est sorti le 31 juillet dernier, apportant de nombreuses nouveautés décrites dans le second lien.

Note : cette dépêche est un travail dérivé de la page http://en.wikipedia.org/wiki/GNU_bison (auteurs) sous licence CC-BY-SA.

Sortie de la Gnu C Library 2.18

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
47
16
août
2013
GNU

Tout système d'exploitation de type Unix a besoin d'une bibliothèque logicielle C : cette bibliothèque implémente les appels système (c'est-à-dire l'accès aux éléments gérés par le système d'exploitation) et offre d'autres fonctionnalités de base comme l'ouverture de fichiers (open), l'impression à l'écran (printf), l'allocation de mémoire (malloc), la sortie propre d'un programme (exit). Il existe de multiples bibliothèques C, certaines implémentant un minimum de fonctions afin d'avoir une empreinte mémoire minimale (par exemple Bionic ou uClibC utilisées sur les téléphones mobiles), d'autres cherchent à être les plus complètes possibles comme la bibliothèque C de GNU, aussi appelée glibc voire simplement libc par les connaisseurs.

La glibc a pour but d'être portable sur l'ensemble des systèmes Unix, y compris BSD, mais est surtout utilisée par le système GNU et par tous les systèmes dits GNU/Linux, ce qui regroupe l'essentiel des distributions Linux pour le grand public et les entreprises pour PC. Ce lundi 12 août est sortie la version 2.18 de la glibc, apportant un nombre important de correction de bugs et de failles de sécurité (CVE-2013-2207, CVE-2013-0242, CVE-2013-1914) et quelques améliorations détaillées dans le second lien.

Sortie de Gnu Combine 0.4.0

Posté par . Édité par Xavier Teyssier, palm123 et Ontologia. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
34
12
août
2013
GNU

GNU combine est, selon la description officielle « un outil flexible pour travailler avec les fichiers texte dans leur format original et les reformater, les joindre ensemble (en se basant sur autant de clés que vous voulez sans qu'un tri ne soit requis), et garder une trace du résultat des jointures ». Autrement dit, GNU combine permet de transformer l'ensemble des fichiers en une base de données relationnelle.

Les usages peuvent aller de l'administration système (en faisant une jointure entre les PID renvoyés par un ps et ceux d'un lsof pas exemple) aux statistiques (en faisant une jointure entre différents fichiers CSV par exemple), en passant par tous les usages connus des bases de données relationnelles lorsque les sources de données sont hétéroclites. L'ensemble des opérations réalisées par Gnu Combine peuvent être étendues avec GUILE.

La version 0.4.0 de GNU Combine est sortie le 31 juillet dernier, n'apportant pas de nouveautés flagrantes au niveau des fonctionnalités, mais permettant le passage aux dernières versions des outils de développement GNU (autoconf/autotools) et surtout le passage en licence GNU GPL v3 alors que les versions précédentes étaient disponibles en GNU GPL v2.

Sortie de GnuPG 1.4.14 et Libgcrypt 1.5.3

Posté par . Édité par Nils Ratusznik. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
Tags : aucun
39
31
juil.
2013
GNU

GnuPG (aussi connu sous le nom de GPG, pour GNU Privacy Guard) est un outil permettant notamment de transmettre des messages signés et/ou chiffrés. La libgcrypt est une bibliothèque cryptographique dérivée de GPG, utilisée notamment par les versions 2.0 et supérieures de GPG (dont la 2.0.20 est disponible depuis le 10 mai dernier). Le 25 juillet dernier sont sorties des mises à jour de ces deux logiciels.

Cette mise à jour apporte un correctif de sécurité suite à la publication par Yuval Yarom et Katrina Falkner d'une méthode pour extraire les clés privées à l'aide d'un logiciel espion exploitant la Mémoire_cache de troisième niveau. La particularité de cette attaque est qu'elle est possible depuis n'importe quel programme exécuté sur la même machine physique, ce qui signifie dans un environnement mutualisé que celle-ci est possible depuis une machine virtuelle autre que celle exécutant GnuPG.

Sortie de GNU PSPP 0.8.0

Posté par . Édité par NeoX. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
27
30
juil.
2013
GNU

GNU PSPP est un logiciel d'analyses statistiques d'échantillons de données. Il s'agit d'un remplaçant du logiciel privateur SPSS. Un des objectifs de PSPP est d'être compatible avec le langage SPSS, les fonctionnalités actuellement incluses sont :

  • une mise en forme de haute qualité ;
  • une interface graphique simple à utiliser
  • une interface en ligne de commande qui permet aux utilisateurs occasionnels de rapidement faire des analyses ;
  • une sélection complète de commandes de traitement, analyse et visualisation des données ;
  • une portabilité vers un très large panel de plateformes.

La version 0.8.0 est sortie le 23 juillet, apportant son lot de nouveautés qui sont décrites dans la seconde partie de la dépêche.

GNU Virtual Private Ethernet 2.25

Posté par . Édité par Xavier Claude, Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
42
21
juil.
2013
GNU

GNU Virtual Private Ethernet (gvpe) est un logiciel permettant de créer un réseau privé virtuel (VPN). Contrairement aux logiciels de VPN classiques, celui-ci ne se base pas sur un unique tunnel protégé par un système de confiance, mais offre un réseau avec de multiples points d'entrée où chaque nœud n'a pas besoin de faire confiance à l'ensemble du réseau. La version 2.25 de ce logiciel est sortie le 18 juillet, apportant notamment les évolutions suivantes :

  • deux évolutions incompatibles avec les anciennes versions de gvpe :
    • le protocole udp n'est plus activé si aucun autre protocole n'est disponible ;
    • le protocole dns transport passe en version 2 ;
  • le protocole interne passe en version 0.1, en garantissant une compatibilité ascendante ;
  • RSA_generate_key étant devenu obsolète, passage à la fonction RSA_generate_key_ex, plus complexe ;
  • ajout du support des hashs HMAC suivants : sha256 et sha512 ;
  • ajout de nouvelles otions de configuration globales : chroot, chuser, chuid et chgid ;

Sortie de GLPK 4.50

Posté par . Édité par Pierre Jarillon. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
22
14
juin
2013
GNU

GLPK (GNU Linear Programming Kit) a pour objectif d'aider à résoudre à grande échelle des problèmes d'optimisation linéaire de variables continues ou mixtes, et d'autres problèmes connexes. Il s'agit d'un jeu de fonctions écrites en C ANSI C89 organisées sous la forme d'une bibliothèque distribuée sous licence GNU GPL 3, et interprétant le langage de modélisation GNU MathProg spécifiquement créé pour ce besoin.

La version 4.50, qui est déjà la troisième sortie en 2013 (après deux ans de pause du projet), apporte entre autres les évolutions suivantes :

  • une nouvelle version des fonctions de décomposition LU a été ajoutée ; actuellement cette version fournit les mêmes fonctionnalités que la précédent, mais ouvre la porte à de futures améliorations ;
  • les fonctions intervenant dans la décomposition LU ont été remplacées par de nouvelles versions utilisant la nouvelle version des fonctions de décomposition LU ;
  • des clarifications ont été apportées aux fonctions utilisant les mêmes index ;
  • des fautes de frappe ont été corrigées dans le référentiel du langage MathProg.

Sortie de GNU Solfege 3.22.0

Posté par . Édité par Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
27
13
juin
2013
GNU

GNU Solfege est un logiciel libre d'éducation à la musique distribué sous licence GNU GPL 3. Il s'agit d'un logiciel multilingue multi-plateformes : il peut tourner sur tous les systèmes disposant de python 2.5, Gtk+ 2.12 et PyGtk 2.12, ce qui inclut notamment GNU/Linux, MS Windows et Mac OS X.

Deux ans après la précédente version majeure 3.20.0, la version 3.22.0 de GNU solfege vient de sortir, apportant notamment les nouvelles fonctionnalités suivantes :

  • exercices d'intervalles : ajout intervalles plus larges que double octave ;
  • elembuilder : les boutons de réponse ne sont pas cliquables quand l'utilisateur n'est pas censé cliquer dessus ;
  • la page de statistiques de chaque exercice dispose dorénavant d'un bouton permettant de supprimer les statistiques de l'exercice ;
  • le bouton « proposer la réponse » ne devient cliquable que lorsque une réponse a été saisie ;
  • visionneuse de statistiques : ajout d'une ligne à la table des pourcentages affichant le nombre et le pourcentage de réponses correctes pour la journée, la semaine et au total ;
  • la page d'accueil affiche le nom du fichier si l'application est démarrée en ligne de commande avec l'option --debug ;
  • exercice idtone : affichage des statistiques lorsque l'utilisateur configure le module lui-même, et enregistrement de la configuration
  • on peut maintenant déposer ses propres exercices écrits en Python dans ~/.solfege/exercises/dirname/modules/ ;
  • ajout d'un module d'exercice toneincontext ;
  • ajout d'un module d'exercice solmisation.

Sortie de GNU Teseq 1.1

Posté par . Édité par patrick_g et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
21
12
juin
2013
GNU

GNU Teseq est un outil pour analyser les fichiers contenant des caractères de contrôle et des séquences de contrôle de terminal, en affichant ces séquences de contrôle et leur signification dans un anglais lisible. Cela est utile pour déboguer les émulateurs de terminal et les programmes faisant un usage massif de fonctionnalités du terminal comme les déplacements de curseur, la coloration et d'autres effets.

La version 1.1 de GNU Teseq vient de sortir, cinq ans après la précédente version 1.0.

Nouveautés de la version 1.1 :

  • la colorisation de la sortie est dorénavant supportée via l'option --color (ou --colour) et la variable d'environnement TESEQ_COLORS ;
  • les séquences de contrôle non-standard de DEC, Xterm, Rxvt, etc sont dorénavant toujours affichées, sans avoir à utiliser l'option -x ;
  • Teseq reconnait dorénavant les lignes d'arrêt (@@@) (avec l'option --halts), en attendant la pression d'une touche pour continuer
  • Teseg identifie dorénavant quel jeu de caractères est en train de basculer, et son enregistrement ISO IR

Sortie de Gzip 1.6

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, Xavier Teyssier et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
46
11
juin
2013
GNU

GNU Gzip est une suite d'utilitaires de (dé)compression de fichiers utilisés par toutes les distributions GNU/Linux et dans divers environnements UNIX. Ce lundi 10 juin est sortie une nouvelle version de Gzip, dénommée gzip-1.6. Cette version apporte les nouvelles fonctionnalités et corrections de bogues suivantes :

  • gzip accepte maintenant l'option --keep (-k), par souci de cohérence avec les outils comme xz, lzip et bzip2. Avec cette option, gzip ne supprime plus le fichier source lors d'une compression ou d'une décompression ;
  • gzip -d ne dysfonctionne plus avec certaines données invalides au format « pack » (problème introduit dans gzip-0.8]) ;
  • lors d'un écrasement, et avec certaines plateformes où il est compilé de façon optimisée, gzip n'agit plus comme si vous aviez tapé « y » lorsque vous tapez « n ». (bogue présent depuis gzip-1.3.6) ;
  • zgrep ne dysfonctionne plus avec des options multi-chiffres comme -15 (équivalente à -C15). Maintenant il passe cette option à grep comme il le fait pour les options à un chiffre (problème vu depuis gzip-1.3.12) ;
  • dorénavant, zmore se comporte plus comme more et est plus portable pour les hôtes POSIX.

Sortie de GNU Guix 0.2

Posté par . Édité par Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
34
14
mai
2013
GNU

GNU Guix est un gestionnaire fonctionnel de paquets pour le système GNU, publié sous licence GPL v3+. En plus des fonctionnalités traditionnelles des gestionnaires de paquets, GUIx propose :

  • des mises à jour et des retours en arrière transactionnels
  • la gestion des paquets par un utilisateur non privilégié
  • la gestion des profils par utilisateur
  • un outil de suppression des paquets inutilisés

Guix fonctionne comme le gestionnaire de paquets Nix, avec une interface de programmation Guile Scheme.

Guix est le deuxième gestionnaire de paquets du projet GNU, après GSrc. Guix a pour ambition de devenir le gestionnaire de paquets de référence d'une distribution GNU, là où GSRC est plus destiné à simplifier l'installation de logiciels du projet GNU à partir des sources en complément des paquets binaires d'une distribution existante.

La version 4.8 du compilateur GCC est disponible

85
25
mar.
2013
GNU

La nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU vient de sortir.
Écrit à l'origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes source écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java et Ada et fonctionne sur une multitude d'architectures.

Dans la suite de la dépêche, vous pourrez découvrir les nouveautés et les optimisations mises en œuvre dans cette version 4.8 de GCC

Joyeux anniversaire Richard Stallman

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
28
18
mar.
2013
GNU

L'information est passé un peu discrètement (et nous avons failli l'oublier), mais l'April ne l'a pas oublié : Richard Stallman, le « père » du projet GNU et mouvement du logiciel libre qui en découle, a eu 60 ans samedi 16 mars dernier. Mars est aussi le mois pendant lequel a été publié le Manifeste GNU en 1985 dans le Dr. Dobb's Journal. Il a fondé la Free Software Foundation dans la foulée le 4 octobre de la même année. Il est le premier et le plus fervent défenseur sans concession du Logiciel Libre depuis plus de 28 ans maintenant, parcourant la planète de conférences en séminaires pour faire connaître les quatre libertés fondamentales :

  1. La liberté d'exécuter le logiciel, pour n'importe quel usage ;
  2. La liberté d'étudier le fonctionnement d'un programme et de l'adapter à ses besoins, ce qui passe par l'accès aux codes sources ;
  3. La liberté de redistribuer des copies ;
  4. La liberté de faire bénéficier à la communauté des versions modifiées.

Bref, tout (GNU/)LinuxFr.org souhaite (avec deux jours de retard certes) un joyeux anniversaire à RMS !

Grabuge à la FSF : GnuTLS quitte le projet GNU et sed et grep perdent leur mainteneur

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
37
24
déc.
2012
GNU

Des critiques qui se veulent concrètes, informées et graves se font jour en ce mois de décembre concernant la Free Software Foundation en provenance de trois projets GNU phares : GnuTLS, GNU sed et GNU grep.

NdM : merci à MrLapinot pour son journal.

Richard Stallman en conférence à l’ESIEA le 2 octobre

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud et j. Modéré par j. Licence CC by-sa
14
28
sept.
2012
GNU

Kernel Panic Systems, association informatique de l’école d’ingénieur ESIEA, a le plaisir de recevoir Richard Stallman, fondateur du projet GNU, le mardi 2 octobre 2012, pour une conférence.

Le mouvement du logiciel libre vise à libérer les utilisateurs d’outils informatiques, des menottes qui leur sont souvent imposées par les éditeurs de solutions logicielles.

« Soit l’utilisateur contrôle le programme, soit le programme contrôle l’utilisateur. »

La conférence Le logiciel libre et votre liberté aura lieu entre 18 h 30 et 21 h 30 dans l’amphithéâtre V01 de l’ESIEA, au 9 rue Vésale, 75005 Paris.

Le métro le plus proche est Gobelins (ligne 7) ; les bus 27, 47, 83 et 91 passent également à proximité.

GRUB 2.00 est enfin sorti

Posté par . Édité par Nÿco, Florent Zara, Benoît, Étienne BERSAC, Bruno, Xavier Claude et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
45
4
juil.
2012
GNU

C'est officiel, le lanceur GRUB (GRand Unified Bootloader) vient de passer en version 2.00. C'est Vladimir « φ-coder/phcoder » Serbinenko qui l'a annoncé sur la mailing list. Ce passage est principalement symbolique. En effet, beaucoup l'utilisent depuis longtemps et les développeurs recommandaient de toute façon GRUB 2 bêta par rapport à GRUB legacy. Espérons que ce changement incitera encore plus de distributions (et donc de personnes) à l'utiliser par défaut.

Pour rappel (merci Wikipedia), GRUB « s'exécute à la mise sous tension de l'ordinateur, après les séquences de contrôle interne et avant le système d'exploitation proprement dit, puisque son rôle est justement d'en organiser le chargement. Lorsque le micro-ordinateur héberge plusieurs systèmes (on parle alors de multi-amorçage), il permet à l'utilisateur de choisir quel système démarrer. »

Cette version inclut un thème graphique officiel, nommé starfield. Le menu a été réorganisé en sous-menus.

NdM : merci à myou pour son journal.

GNU Emacs 24 est là !

50
12
juin
2012
GNU

La nouvelle version de GNU Emacs vient de sortir en version 24 ce 10 juin. Cette version apporte son lot de nouveautés, dont certaines étaient plus attendues que d’autres comme la gestion des paquets simplifiée ou l’intégration à GTK+ 3.

Pour ceux qui l’auraient oublié ou à ceux qui ne le savent pas, Emacs est le père de la famille des Emacsen. Il a vu le jour dans les années soixante-dix au MIT des mains de Richard Stallman. Son nom signifie « Editing MACroS ». Le GNU de son nom, ne lui fut préfixé qu’en 1984.
Emacs est un Éditeur de MACroS un peu particulier puisqu’il est écrit en Lisp tout en étant son propre interpréteur. C’est de là que vient tout la force de ce logiciel phare qui fait bien plus que de l’édition de texte.

Dans la suite de cette dépêche sera présenté une liste, non exhaustive, des nouveautés apportées par la vingt-quatrième version de ce logiciel par rapport à la précédente. Les nouveautés sont regroupées par lots plus ou moins détaillés.

Sortie de GNU LibreJS 4.7

Posté par . Édité par Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
23
5
juin
2012
GNU

GNU LibreJS est une extension des navigateurs Firefox et dérivés qui permet de n'exécuter que le code javascript libre intégré aux pages web que l'on visite. Une fois cette extension installée, seuls les javascripts explicitement marqués comme libres dans le code source des pages web sont chargés par le navigateur.

LibreJS apporte un minimum d'intelligence dans le blocage, il ne bloque pas notamment les scripts considérés comme triviaux, c'est-à-dire qui ne contiennent ni requêtes Ajax, ni appels dynamiques à scripts externes, ni constructions difficiles à analyser sans interpréter le programme (par exemple : utilisation de la fonction eval, appel à des méthodes via la notation crochets, etc.). La version 4.7 apporte une évolution majeure : LibreJS detecte maintenat 256 différentes versions de bibliothèques libres populaires comme jQuery, MooTools et Prototype : il compare les hash SHA1 des fichiers upstream avec ceux proposés par le site web, et ne bloque pas les copies verbatim de ceux-ci.

Remise des prix Free Software 2011 à Matz et GNU Health

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Nils Ratusznik. Modéré par j. Licence CC by-sa
Tags : aucun
15
31
mar.
2012
GNU

La Free Software Foundation (FSF) remet une fois par an des prix pour récompenser les avancées du Logiciel Libre. La cérémonie de remise des prix 2011 a eu lieu le 25 mars.

À cette occasion, Yukihiro Matsumoto (aka Matz) s'est vu remettre une jolie^W décoration des mains de Richard Stallman pour son travail sur Ruby, le projet GNU et les logiciels libres auxquels il a participé. Notons que les créateurs de Perl, Larry Wall, et de Python, Guido Van Rossum, avaient remporté cette récompense en 1998 et 2001 respectivement.

L'autre prix, visant à récompenser les projets avec des bénéfices sociétaux, a été décerné au projet GNU Health. Luis Falcon, le président de l'association GNU Solidario qui soutient le projet GNU Health, était également présent pour recevoir le prix au nom du projet.

Sortie de la version 4.7 du compilateur GCC

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik, Xavier Claude, NeoX, j et Christophe Guilloux. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
84
22
mar.
2012
GNU

La nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU vient de sortir (voir l'annonce).
Écrit à l'origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes source écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java, Ada, Go et il fonctionne sur une multitude d'architectures.

Dans la suite de la dépêche, vous pourrez découvrir les nouveautés et les optimisations mises en œuvre dans cette version 4.7 de GCC, ainsi qu'un entretien avec Torvald Riegel, qui a développé avec Richard Henderson et Aldy Hernandez le code gérant la mémoire transactionnelle.

Richard Stallman le 22 février 2012 à Marseille : « Logiciel Libre, Société Libre et Solidaire »

Posté par florence2marsnet . Édité par Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags : aucun
21
19
fév.
2012
GNU

Conférence exceptionnelle - 18h30 - Grand Amphi du Campus St Charles, Marseille, entrée libre co-organisée par Assodev-Marsnet et le Centre pour l’édition électronique ouverte (le Cléo), avec la contribution d’acteurs universitaires et associatifs

Richard Stallman parlera des buts et de la philosophie du Mouvement du Logiciel Libre, dont les valeurs sont communes avec l’Économie Sociale et Solidaire (Éthique, Liberté, Solidarité, Partage, Autonomie…), Il expliquera pourquoi et comment le logiciel libre est un maillon essentiel d’une société libre et solidaire. Son approche est résolument orientée vers le grand public, avec un discours philosophique et non technique.

Francophone et francophile, adepte de la devise « Liberté, Égalité, Fraternité », il fera sa conférence en français avec les pointes d’humour et d’anecdotes pour le plus grand plaisir de son auditoire.

Conférence de Richard Stallman « Pour une société numérique libre »

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Malicia. Modéré par Malicia. Licence CC by-sa
Tags :
26
12
fév.
2012
GNU

Organisé par IRILL et l'université Paris-Diderot, Richard Stallman tiendra une conférence jeudi prochain, le 16 février, à 18h30.

La description du sujet est la suivante :

Les efforts développés pour inciter les gens à utiliser les nouvelles technologies numériques sont réalisés sur la supposition que cette utilisation est invariablement une bonne chose. En jugeant par le seul aspect pratique immédiat, cela semble être le cas. Cependant, si on juge en termes de droits de l'homme, que cette entrée dans ce monde soit bonne ou mauvaise dépend du monde numérique dans lequel nous voulons être inclus. Si nous nous fixons cette inclusion comme objectif, il nous incombe de nous assurer que cela soit réalisé de la bonne manière.

La conférence sera proposée en français et ne concernera pas d'aspects techniques.

Elle se tiendra à l'amphi Buffon de l'université Paris-Diderot à Paris. Un deuxième amphi avec retransmission sera ouvert en cas de grande affluence.

Le lendemain, le vendredi 17 à 10h30, Richard Stallman tiendra une nouvelle conférence à l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP) intitulé « Free Software and Your Freedom ».