Internet des objets l'ESP8266 et ma porte de garage

69
11
sept.
2015
Do It Yourself

Dans ma maison, j'ai un garage dont la porte est motorisée ; avec une petite télécommande (433MHz) on peut l' ouvrir ou la fermer depuis la voiture, ce qui est bien pratique en hiver. Mais il y a deux problèmes : le premier c'est que la télécommande fonctionne aléatoirement (ce qui n'est pas pratique), le second c'est la sécurité du 433MHz.

Ayant un Arduino UNO qui traîne dans un coin, ma maison étant domotisée (serveur fait-maison tournant sur du Python, du PHP, des scripts shell et le tout reposant sur xpl-perl) je me suis dit que le serveur domotique pourrait piloter la porte.
Il peut déjà lire l'état de la porte du garage avec un capteur d'ouverture.

Le moteur de la porte fournit un contact sec. Il suffit de ponter deux fils raccordés à un bornier pour actionner la porte : ouvrir si elle est fermée ou fermer si elle est ouverte.

Avec un Arduino et un relais on peut actionner sans problème la porte du garage. Je code vite fait un petit bout de script qui me permet d'activer un relais 1.5 seconde.
Le problème : il faut donner les ordres par un câble USB à l'Arduino donc je pars en recherche d'une carte WI-FI pour l'Arduino et c'est là que je tombe sur l'ESP8266.

Sommaire

Présentation de l'ESP8266

L'ESP8266 est un extraterrestre apparu dernièrement (vers 2014 me semble-t-il).
C'est une toute petite carte (de la taille d'une pièce de 2€ approximativement) qui contient un processeur tournant à 80MHz, une puce WI-FI avec son antenne, un port série et deux gpio (pour la version ESP-01) ; il existe d'autres versions qui peuvent contenir beaucoup plus de gpio mais elles sont légèrement plus chères et plus grandes. Bref, dans notre cas, la version ESP-01 coûte dans les 5€ environ.

ESP8266 version ESP-01

Il est semble-t-il opensource, compatible Arduino, vous pouvez le reflasher à votre guise, lui changer le bootloader. Vous pouvez lui faire tourner un firmware à base de Lua, ou de micro-Python (expérimental). Par défaut il se programme avec l'IDE de l'Arduino (attention à utiliser la dernière version depuis le site d'arduino). Vous pouvez même si vous le voulez ne pas le programmer et le configurer avec des commandes AT.

Premier essai avec l'ESP-01 (ESP8266)

Donc après avoir passer de longues soirées à chercher sur Internet (il y a tellement de possibilités) comment cela fonctionnait, je me décide à en commander un (comme je suis en Suisse j'en ai trouvé chez Chipandlove), pour 8,5 CHF, je ne prends pas beaucoup de risques.

La bête arrive le lendemain par la poste, le soir je le déballe et je commence à jouer avec.

Premier constat, l'Arduino fonctionne en 5V et l'ESP en 3.3V, c'est chiant il va falloir gérer une double alim (la sortie 3.3v de l'Arduino ne fournit que 30mA et l'ESP a besoin de 300mA environ), donc un montage avec un LF33CV fera l'affaire (régulateur de 3.3V).

Premier montage échec

Je modifie mon programme Arduino, à la mise sous tension il programme l'ESP avec une série de commande AT, puis il écoute ce qu'il vient depuis l'ESP. Quand je fais une requête via le WI-FI sur l'ESP, il émet bien quelque chose sur l'Arduino mais ça ne marche pas toujours, peu concluant, surtout que le tout pour être opérationnel prend pas mal de temps (le temps que l'Arduino programme l'ESP avec les commandes AT).

Deuxième essai concluant

On garde le même câblage mais je remets mon logiciel d'origine dans l'Arduino, il ne s'occupe plus de l'ESP. Je programme avec l'IDE de l'Arduino, l'ESP je pars des exemples fournis. Quand je fais une requête http://IP/garage il envoie sur le port série la commande d'ouverture que l'Arduino exécute. Youpi ça marche.

Montage commande garage avec arduino

Génial, mais l'Arduino ne sert à rien vu que l'ESP-01 a deux GPIO il pourrait bien piloter lui-même le garage.

Montage définitif

Donc je supprime l'Arduino, je modifie le soft de l'ESP pour qu'il commande lui-même le garage

Montage définitif

Problèmes techniques

L'ESP a au démarrage ses port gpio à +3.3V si vous l'utilisez pour la commande à niveau logique haut (+3.3V). Il suffirait d'une coupure de courant pour ouvrir le garage (sympa la sécurité). Donc j'utilise une commande inverse (mise à la masse).

L'ESP ne peut pas démarrer si la gpio est à la masse (même au travers d'une résistance et d'une diode (Base-Emetteur d'un transistor par exemple)) de ce fait nous allons utiliser un optocoupleur et la patte de masse de l'entrée de l'opto sera reliée à notre gpio. La patte d'entrée de l'opto étant reliée au travers d'une résistance au 3.3v. Comme ça lorsque l'ESP démarre la gpio est reliée au +3.3V

Schéma technique

Je vous ai mis le schéma technique, j'utilise un opto-triac parce que j'avais pas d'opto-coupleur en stock mais un opto-coupleur fera bien l'affaire.

Comme alimentation j'utilise une alim USB de 5V 2A. Pour alimenter l'ESP j'utilise un régulateur LF33CV qui me sort du +3.3V 500mA. Attention si vous faîtes votre 3.3V depuis une alim de 12V par exemple veuillez prévoir un refroidissement pour le LF33CV.

Schéma

Je travaille en +5V parce que j'ai une carte relais de +5V mais rien ne vous empêche d'utiliser d'autres relais sous d'autres tensions. Attention si vous attaquez un relais en direct n'oubliez pas de le piloter depuis un transistor (l'opto ne supportera pas le courant consommé par le relais) et de mettre une diode inverse sur votre relais pour éviter de bousiller votre électronique.

Programme ESP-01

Voici le programme que j'ai injecté dans l'ESP depuis l'IDE de l'Arduino (attention prenez la dernière version sur le site, celle contenue dans les dépôts d'ubuntu 14.04 est trop vieille).

#include <ESP8266WiFi.h>
#include <WiFiClient.h>
#include <ESP8266WebServer.h>
#include <ESP8266mDNS.h>

const char* ssid = "lereseauwifi";
const char* password = "lacleewpa2";
const int relais = 2;
MDNSResponder mdns;

ESP8266WebServer server(80);

const int led = 13;

void handleRoot() {
  digitalWrite(led, 1);
  server.send(200, "text/plain", "hello from esp8266!");
  digitalWrite(led, 0);
}

void handleNotFound(){
  digitalWrite(led, 1);
  String message = "File Not Found\n\n";
  message += "URI: ";
  message += server.uri();
  message += "\nMethod: ";
  message += (server.method() == HTTP_GET)?"GET":"POST";
  message += "\nArguments: ";
  message += server.args();
  message += "\n";
  for (uint8_t i=0; i<server.args(); i++){
    message += " " + server.argName(i) + ": " + server.arg(i) + "\n";
  }
  server.send(404, "text/plain", message);
  digitalWrite(led, 0);
  Serial.println("10");
}

void setup(void){
  pinMode(led, OUTPUT);
  pinMode(relais, OUTPUT);
  digitalWrite(relais, 1);
  digitalWrite(led, 0);
  Serial.begin(9600);
  WiFi.begin(ssid, password);
  Serial.println("");

  // Wait for connection
  while (WiFi.status() != WL_CONNECTED) {
    delay(500);
    Serial.print(".");
  }
  Serial.println("");
  Serial.print("Connected to ");
  Serial.println(ssid);
  Serial.print("IP address: ");
  Serial.println(WiFi.localIP());

  if (mdns.begin("esp8266", WiFi.localIP())) {
    Serial.println("MDNS responder started");
  }

  server.on("/", handleRoot);

  server.on("/garage", [](){
    server.send(200, "text/plain", "ok garage actionned");
    Serial.println("10");
    digitalWrite(relais, 0);
    delay(1500);
    digitalWrite(relais, 1);
  });

  server.onNotFound(handleNotFound);

  server.begin();
  Serial.println("HTTP server started");
}

void loop(void){
  server.handleClient();
}

intégration dans la domotique existante

Mon serveur domotique (écrit en Python et PHP) utilise des scripts bash pour exécuter des actions (soit lancer depuis PHP pour la partie télécommande web ou depuis Python suite à une instruction reçue en xpl, voir depuis la crontab), voici mon script qui actionne la porte du garage:

#!/bin/sh
wget http://10.1.74.80/garage -O /dev/null

En fait c'est une simple requête http, j'ai mis /garage c'est pour éviter si quelqu'un dans mon réseau se connecte dessus par erreur qu'il ouvre la porte du garage (moi en l’occurrence)

Sécurité

Alors c'est clair que la partie réseau est minimaliste, il n'y a aucune sécurité, donc la sécurité doit se faire en amont, par exemple en utilisant un réseau wifi dédié avec une clé wap2 longue.
Ne pensez pas l'attaquer directement depuis Internet.

Conclusion

Voilà j’espère avoir réussi à vous donner l'envie d'essayer ce joli petit circuit. J'ai déjà plein d'idées pour la suite. Je vais à terme remplacer mon réseau 433 (intertechno, chacon, oregon…) par des montages faits avec des ESP. J'avais essayé enocean qui est prometteur mais affreusement cher.
J’espère que mon petit article pourra donner des réponses à certains qui butent sur des problèmes techniques. J'ai mis des liens sur quelques ressources qui m'ont aidé.

  • # more on that...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 11/09/15 à 01:44.

    Salut,

    Je pense que l'article sur l'ESP8266 dans Hackable Mag n°7 (l'avant-dernier numéro) est aussi une bonne ressource sur ce sujet, ça peut certainement bien compléter ton journal :)

    Par contre, franchement, un simple "wget" pour la porte de garage c'est quand même super limite !

    Pour le contact sec, peut-être aurais-tu pu carrément tirer un câble de paires torsadées (blindé de préférence) de ta centrale domotique à ton garage, évitant ainsi l'utilisation du wifi… encore faut-il pouvoir tirer un câble.

    Sinon, as-tu tenté de brancher directement ton contact sec sur l'optocoupleur ?
    Il me semble que le relais est inutile, un contact sec ne demandant aucune puissance…

    Enfin, j'en profite pour faire un petit chouïa de publicité pour ma e-boutique qui ouvrira ses portes virtuelles mardi et qui traitera justement de problématiques de domotique DIY, électronique, tout ça tout ça. Voir l'URL dans ma signature ou mon lien "page perso".

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

    • [^] # Re: more on that...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Salut

      J'ai pas lu l'article de hackable mag, j'irai jeter un coup d'oeil

      Par contre, franchement, un simple "wget" pour la porte de garage c'est quand même super limite !

      Oui et non, la on est quand même sur un wifi chiffré en wpa2, c'est plus sécurisé que le 433. Après je suis en Suisse, donc c'est plus facile d'entrer dans ma maison par effraction de manière conventionnelle que de pirater ce réseau wifi avec une clé wpa2 à rallonge. Je dis ça parce que ma frangine vit dans le sud de la France et que au niveau sécurité des habitations c'est beaucoup plus costaud que chez nous.

      Pour le contact sec, peut-être aurais-tu pu carrément tirer un câble de paires torsadées (blindé de préférence) >de ta centrale domotique à ton garage, évitant ainsi l'utilisation du wifi… encore faut-il pouvoir tirer un >câble.

      j'avais pensé à tirer un câble.

      Sinon, as-tu tenté de brancher directement ton contact sec sur l'optocoupleur ?
      Il me semble que le relais est inutile, un contact sec ne demandant aucune puissance…

      En fait avec un relais tu te soucie pas de ce qu'il y a de l'autre côté qui dis que le contact sec n'attaque pas directement un relais ? (Normalement ça devrait pas être le cas) et la bye bye l'opto. après le relais va tirer maximum 4 fois par jours.

      Autrement félicitation pour ta futur boutique, surtout que tu vas fournir de la doc d'après le blog associé ;-)

    • [^] # Re: more on that...

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 11/09/15 à 11:14.

      Pour le problème de la sécurité du wget, rien n'empêche de mettre la domotique sur un réseau wifi exclusivement dédié à cet usage. Pour rappel le ESP8266 peut lui même être un point d'accès.

      Il existe également un autre système de communication plus ancien et moins chère que ZigBee, mais il faut s'occuper soit même de la sécurité, le NRF24L01. Mais ce dernier nécessite un microcontrôleur (Arduino par exemple).

      Petit comparaison:
      - NRF24L01 (2,4ghz mais autre que wifi), 3,3v et TTL en 3.3-5v, Serial, nécessite un microcontrôleur, non chiffré, 0,60€/piece si on en prend 10
      - ESP8266 (wifi), 3,3v et TTL en 3,3v, SPI, peut-être tout a fait autonome, chiffré, 2,24€/piece si on en prend 5
      - Xbee (zigbee), 3,3v et TTL en 3,3v, Serial, nécessite un microcontrôleur, chiffré, 17 €/piece

      Le SDK du ESP8266 n'est pas complètement open source.

      Pour la tension d'alimentation du ESP8266 c'est maximum 3,6v (voir TDS). Mais normalement c'est 3,3v et TTL 3,3v, mais l'auteur de cet article a apparement utilisé directement le TTL de l'arduino à 5v alors que certains préconisent un logic level converter (shifter), personnellement j'utilise un arduino en 3,3v.

      Selon certain site on peut l'alimenter jusqu'à 4,5V, mais il consomme 100x plus en veille que en dessous de 3,8V
      http://forum.makehackvoid.com/t/esp8266-operating-voltage-range-and-sleep-current/286

      Un livre gratuit a été écrit sur le ESP8266, mais il est en anglais.
      http://neilkolban.com/tech/esp8266/

      Un wiki est disponible:
      https://github.com/esp8266/esp8266-wiki/wiki

      Ainsi que des forums:
      http://www.esp8266.com/

      Et enfin la technical datasheet (TDS):
      https://drive.google.com/file/d/0B_ctPy0pJuW6Y0FHcDlVY09Xdjg/view

  • # Zigbee

    Posté par . Évalué à 6.

    Je vais à terme remplacer mon réseau 433 (intertechno, chacon, oregon…) par des montages faits avec des ESP. J'avais essayé enocean qui est prometteur mais affreusement cher.

    Pour remplacer le 433 sans aller jusqu'au Wifi, tu peux aussi regarder du côté de Zigbee.

    Mettre des objets en réseau est sans doute une bonne idée, mais l'IoT dans sa tendance actuelle est un bon candidat au titre de prochain désastre numérique.

  • # esp8266 prêt a l'emploi

    Posté par . Évalué à 6.

    Salut,

    On trouve des esp8266 prêt a l'emploi, avec alim en 5v, relais, bornier de connexions.
    par exemple :
    https://www.olimex.com/Products/IoT/ESP8266-EVB-BAT/open-source-hardware

  • # WiPy

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Tu mentionne micropython, en carte supportée avec Wifi, le WiPy à l'air très cool :

    http://wipy.io/#discover

  • # NRF24L01

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les ESP8266 sont sympa, mais perso je trouve que d'utiliser du wifi a tout va, c'est un peu overkill juste pour piloter un relais. Surtout quand on voit la consomation d'un tel chip, faire des nodes sans fils sur piles c'est juste pas possible.

    Pour etre un peu plus econome en conso, tu peux regarder du coté des NRF24L01. C'est des puces en 2.4Ghz qui se pilote assez facilement et consomme bien moins. Il y a d'ailleurs un projet open source qui les utilise pour se faire un réseau (avec des nodes relais aussi pour faire du mesh) de capteur ou actionneurs: MySensors.

    D'ailleurs ils viennent d'ajouter le support des signatures des messages envoyés sur le reseau pour sécurisé les transactions. Vraiment pas mal techniquement.
    D'ailleurs Calaos supporte MySensors nativement, donc c'est plutot simple a mettre en place.

    Perso les ESP8266 ont leur utilisation dans des cas précis, comme par ex, tu as un node NRF24L01 qui est dans un endroit bien enfouis (derriere un mur ou autre) et tu as besoin de reflasher le firmware pour le mettre a jour. Dans ce cas de figure ajouter un ESP8266 a coté du NRF24L01 est interessant pour le reprogrammer via le wifi. Tu peux directement utiliser avrdude via un port reseau pour reprogrammer ton arduino+nrf par ex. Et le ESP8266 est alimenté que si ton node est en mode mise a jour…

    MySensors
    Calaos

  • # KISS

    Posté par . Évalué à 8.

    Comme l'auteur de l'article, j'ai été convaincu par l'ESP8266 pour "upgrader" mon installation actuelle en 433Mhz (basée sur un Raspi + pilight)

    Simplicité / fonctionnalités : En installant NodeMCU comme firmware, on a accès à un composant autonome, sur lequel on peut déployer des fichiers LUA. Rappel, le composant peut aussi fonctionner en AP (pas seulement en client), voire conjuguer les 2 modes

    Sécurité : Réseau dédié WPA2 et hop, fini

    Alimentation : 1 chargeur 5V + 1 Buck converter basé sur un LM2596

    Consommation : là, encore un peu de boulot. Il faut que j'investigue un peu plus sur les sleep modes (http://bbs.espressif.com/viewtopic.php?t=133) par exemple dans le cas d'un relevé de température de frigos où ça serait intéressant de le faire tenir sur pile

    et le plus gros avantage sur le reste de la concurrence : le coût qui est sans comparaison avec toutes les autres solutions

  • # ESP8266

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 11/09/15 à 10:16.

    Merci pour cette présentation :) J'ai acheté il y a quelques mois un ESP8266 pour tester, mais je n'ai jamais réussi à le faire fonctionner avec mon Arduino…
    Ca va être pour moi l'occasion de le ressortir !
    Sinon, je viens de voir qu'il y a des nouvelles choses qui sont sorties certainement plus faciles à utiliser :
    http://fr.aliexpress.com/item/V3-module-sans-fil-NodeMcu-4-M-m-moire-Lua-WIFI-Internet-des-objets-carte-de/32307066449.html?ws_ab_test=201407_2%2C201444_5%2C201409_4&spm=2114.06010108.3.12.cdYJLw
    http://fr.aliexpress.com/store/product/WeMos-D1-WiFi-uno-based-ESP8266-for-arduino-Compatible/1331105_32455782552.html?storeId=1331105

    Pourrais-tu me dire ce que tu en penses ?

    • [^] # Re: ESP8266

      Posté par . Évalué à 3.

      Sur ton premier lien si j'ai bien vu, c'est juste un module classique (avec plus de GPIOs accessibles que l'ESP-01) avec NodeMCU préinstallé. Tu devrais pouvoir charger NodeMCU toi même sur ton ESP (i.e. en te servant de l'arduino comme programmeur au besoin) : il faut juste se rappeler de mettre le GPIO0 à la masse au démarrage pour être en mode écriture du firmware

    • [^] # Re: ESP8266

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Salut
      pour le programmer cette page va t'aider pour le câbler:
      http://s159401799.onlinehome.fr/30UtilisationdeIDEArduino.html

      autrement pour les deux cartes ça à l'air pas mal, ils ont même fait un uno avec ;-) attention le uno travail en 5v, l'ESP en 3.3v bon il ont mis un régulateur 3.3v pour l'alimenter mais attention on voit sur la photo que les gpio vont directement sur les connecteurs donc faire gaffe de pas venir avec du 5v dessus, surtout si tu utilise des shield qui viennent dessus.

  • # Ben voilà, ça marche !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il aura fallu cet article pour que je ressorte cet ESP-03 que j'avais achetée aux chinois l'an dernier et qui croupissait depuis au fond du tiroir (quelle honte !).

    Alors en un après-midi, grâce aux liens fournis dans cette dépêche, j'ai pu raccorder le bidule à un adaptateur USB-série, installer un firmware NodeMCU et j'ai maintenant un petit serveur web qui se lance automatiquement à la mise sous tension et qui commande une LED, le début de la gloire, quoi ! Tout ça pour 2,50 € et il reste de la place dans la mémoire programme… où va-t-on ma pauvre dame, je vous le demande !

    Par contre, depuis un iPad, ça marche pas : "connexion perdue". Qu'est-ce qui lui plait pas ?

    Au passage, j'ai découvert que Emacs a un mode terminal série. Alors que j'utilise depuis des années des programmes externes…

    Une bonne après-midi, donc. Merci !

    « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # ESP8266/NodeMCU : des infos, des liens

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'ai découvert l'ESP8266 comme beaucoup dans le Hackable Mag cet été.
    Je suis super content de voir un article dessus ici !
    Je m'y suis mis un petit peu, mais à terme je vais faire toute la domotique de ma maison avec.

    Pour info, le BSP pour Arduino est très jeune, et a pas mal de petits soucis. Il faudra un peu de temps pour que ça se stabilise. De plus, les codeurs essayent de passer du modèle linéaire de l'Arduino à un modèle basé sur les événement et c'est pas toujours simple. Dans tous les cas, les librairies du BSP sont en source fermées (mais les interfaces sont en open source). Donc pour débugger c'est "vintage" : pas de debug, il faut faire ses printf à la main pour voir ce qui pose problème.

    Pour le matériel, j'utilise ça :
    http://www.banggood.com/fr/ESP8266-ESP-12E-Remote-Serial-Port-WIFI-Transceiver-Wireless-Module-p-980984.html
    http://www.banggood.com/fr/NodeMcu-Lua-ESP-12E-WIFI-Development-Board-p-985891.html
    Mes notes de recherche et tests :
    ESP8266 : http://fil.crepp.org:8100/elgg/pages/view/50/module-esp-12e
    NodeMCU : http://fil.crepp.org:8100/elgg/pages/view/51/nodemcu
    Personnellement je m'oriente vers NodeMCU/LUA (plus mature que ESP/Arduino). Pour bien coder, il faut lire ça : http://www.esp8266.com/wiki/doku.php?id=nodemcu-unofficial-faq
    Si vous voulez faire des application un peu lourde, il vaut mieux y aller à coup de gcc, et directement utiliser le BSP.

    Pour info, si vous êtes en Bretagne, j'organise une présentation de l'ESP8266 ce samedi dans mon fablab (Créafab-Lorient) : http://www.crepp.org/la-rentree-du-crepp-le-19-septembre-arduino-et-internet-des-objets-avec-lesp8266/

    Il fallait ce genre de produit à ce prix pour lancer l'Internet des objets. Ça va enfin décoller. Le corollaire c'est que nous allons devoir massivement passer à l'IPv6 :) Par contre, il va falloir suivre ça de près : http://www.infoq.com/news/2015/07/FCC-Blocks-Open-Source

  • # Intérêt de l'opto-coupleur...

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,
    Sur ton schéma, le câblage de l'opto-coupleur me choque une peu. On utilise ce type de composant pour avoir une isolation galvanique, par exemple, entre le circuit de commande (ici l'ESP8266) et le circuit de puissance (le relai). Or sur ton schéma, ces deux parties partage la même alimentation: un simple transistor suffisait si l'esp n'est pas assez costaud pour piloter le relai.
    Ceci pour dire que cela n'a aucun intérêt dans le cas d'une commande de relai, car ce dernier assure lui même l'isolation.

    • [^] # Re: Intérêt de l'opto-coupleur...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Salut,
      le circuit du relais travail en +5v et l'esp en 3.3V, comme on fait une commande par mise à la masse de l'entrée du relais, je peut te dire que si tu branche directement l'esp sur le relais il va griller.
      Après tu peut commander par un transistor ça marche si tu branche l'esp une fois qu'il à démarrer, parce qu'une mise à la masse de la patte de sortie de l'esp (via la jonction base-émetteur) l'empêche de démarrer (j'ai été emmerdé parce que j'avais commencer par ce type de montage) même si tu fait un émetteur-suiveur suivi d'un émetteur-commun ça l'empêche de démarrer.
      Donc opto avec commande en inverseur et c'est bon, il démarre avec la patte au 3.3v et il est content (par défaut sur les esp les gpio sont à +vcc).

      Tu sais on utilise pas les optos que pour des séparations galvanique mais aussi pour protéger des circuits logique, (je suis électroncien à la base).

      • [^] # Re: Intérêt de l'opto-coupleur...

        Posté par . Évalué à 3.

        Ok, les explications sont dans l'article que j'ai lu en diagonale, désolé. Ceci dit je préfère une solution simple à base de transistor qu'on a généralement au fond d'un tiroir, comme cet exemple.

  • # Systéme d'alarme

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour
    je débute en électronique
    je compte remettre à jour mon alarme : mixte de détecteur filaire et sans fils en 433 Mghz)
    et je pensai utiliser l'ESP8266 comme système de pilotage.
    J'ai plusieurs questions assez basiques:
    - Est ce qu'il existe des télécommande compatible avec ce module qui serait sécurisé avec WPA?
    - Comment piloter les entrées analogiques de mes détecteurs filaires?
    - Comment piloter des capteurs (ex sirénes) qui ont besoins en entrée de 9 ou 12V alors que lESP8266 ne fournis que 3.3V?

    Merci d'avance

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.