Interview de Marc Schneider, fondateur du projet openaguila.org

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
14
mar.
2007
Communauté
L’association Veni, Vidi, Libri a pour objectif de promouvoir les licences libres ainsi que de faciliter le passage de créations sous licence libre.
C'est pour remplir cette première mission qu'elle collecte les témoignages et réflexions des auteurs qui ont choisi de libérer leurs logiciels.

C'est au tour de Marc Schneider, fondateur du projet, d'expliquer sans palabre le pourquoi et comment de la libération d'OpenAguila.org.

OpenAguila fait partie de la longue liste des logiciels orientés Entreprise. Plus précisément, OpenAguila est ce que l’on appelle un logiciel ERP (en français PGI, pour Progiciel de Gestion Intégré). Édité par la société SFWan, il est disponible depuis 2006 sous licence GNU GPL. Comment expliquer qu’un logiciel résolument tourné vers les TPE et PME puisse être placé sous licence libre ?
  • # octolys / thélia

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Merci pour cette interview :-)

    Si vous cherchez d'autres entreprises à interviewer, je vous conseille aussi l'entreprise auvergnate Octolys [1] qui a sauté le pas de libérer [2,3] un de ses logiciels métier (création de site de commerce électronique) Thélia [4].

    Pour info.

    [1] http://www.octolys.fr/
    [2] http://www.octolys.fr/Thelia-logiciel-libre.html
    [3] http://linuxfr.org/2006/12/19/21792.html
    [4] http://www.thelia.fr/
  • # Importance de la GPL pour l'homme

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    En préambule je souhaite signaler qu'il existe une très grand nombre d'ERP dont au moins un autre libre, le bien connu tiny ERP (http://tinyerp.com/) également disponible sous licence GPL.

    Par cette note j'aimerais souligner l'incroyable changement que représente le modèle libre par rapport au modèle fermé/propriétaire dans le monde de l'entreprise.
    Avec le modèle fermé, les entreprises du logiciel avaient la possibilité de "capturer" des clients. Imposant une importante barrière de coûts de migration à leurs clients. Elles avaient donc, grâce à ce qu'il faut bien considéré comme une dérive du droit d'auteur, le moyen de mettre fin à la concurrence. Par ailleurs, d'un point de vue plus symbolique, le travail n'avait alors pas ou peu de valeur. On vendait même parfois un ensemble produit + service "gratuits" Heureusement les services étaient quand même souvent facturés ; il n'en est pas moins vrai que ce mode de facturation dévalorsait l'expertise des employés.
    A l'opposé, voici le modèle du logiciel d'entreprise GPL : Maintenant seul le travail et l'expertise peuvent être vendus. Plus moyens pour l'entreprise de poser des barrières artificiels. C'est vrai, cela est bien moins sécurisant. Et M. Schneider souligne plusieurs fois dans son interview, ce changement radical est souvent inquietant. En effet la société de production du logiciel est désormais confrontée à des défis d'une nature toute nouvelle et son environnement devient réellement concurentiel (vous savez, cette vertu tant vanté par les patrons quand elle est théorique ou qu'elle s'applique aux salariés :-). La seule raison d'exister de l'entreprise devient sa capacité à produire de la VALEUR AJOUTEE HUMAINE ! En effet, elle se doit d'être plus efficace qu'un groupe eparse de gens intéressés par le logiciel GPL grâce à ses capacités d'organisations et de gestion du personnel --- personnel devenu la nouvelle valeur de l'entreprise. Voici enfin l'humain revenu au centre de l'entreprise.
    Petite digression : puisse cet effet se propager également dans les autres secteurs. On vient bien comment cela est possible dans les secteurs immatériels tels que la production de musique, l'édition en général etc. Mais il serait tellement satisfaisant que les employés d'une fabrique de vêtement, par exemple , ne puisse plus être considérés comme des piéces standard échangeable par leur direction !
    Enfin, il ne faudrait pas oublier les corrolaires intéressants de la GPL-isation des produits logiciels. Mais cela est déjà évoqué dans l'interview.
    Alors je conclurai par des applaudissement et de vif remerciements à tous les chefs d'entreprises qui se mettent réellement au travail tout en rendant leur humanité perdu (un peu de lyrisme parfois ...) à leurs employés. Bravo et merci.
  • # Marc Schneider

    Posté par . Évalué à  0 .

    Pfff. On finit toujours par parler de M.S.
  • # dans le même genre

    Posté par . Évalué à  2 .

    dans le même genre (logiciels ERP en GPL), citons également
    - Compiere
    - TinyERP
    - ERP 5
    - probablement encore d'autres, merci de compléter

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.