Interview du directeur technique du plan Copernic

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
7
août
2004
Linux
Considéré comme l'un des plus importants architectes du plan Copernic, et comme l'un des soutiens les mieux éclairés au "libre" et à GNU/Linux dans l'administration française, Jean-Marie Lapeyre nous livre ses impressions sur 4 années de réformes essentielles pour l'administration et les citoyens.

Le programme Copernic vise à refondre le système d'information fiscal et est commandité à la fois par la Direction Générale des Impôts (DGI) et la Direction Générale de la Comptabilité Publique (Trésor Public), qui sont rattachées au Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. La réalisation la plus connue de ce programme est le système de télé-consultation et de télé-déclaration de l'impôt sur le revenu.

C'est aussi notamment dans le cadre ce programme que l'administration françaises adopte petit à petit de plus en plus de solutions libres pour son infrastructure informatique.
  • # 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

    Posté par . Évalué à 7.

    .../... (GNU/Linux est désormais le système largement majoritaire sur nos serveurs ; nous en comptons près de 2000 instances). .../...

    Encore un bon point pour que le gouvernement rejette les brevets logiciels qui pourraient venir l'inquiéter dans le futur avec ses 2000 Linux installés (d'ici là il y en aura certainement plus) rien que dans le cadre de ce plan Copernic ;)

    2000 installations x 283 brevets logiciels rien que pour le noyau ... l'addition sera salée !
    • [^] # Re: 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

      Posté par . Évalué à 4.

      En meme temps ce serait pas la premiere fois que le gouvernement se tirerait une balle dans le pied :(

      Mais c'est sur que ca peut faire avancer dans le bon sens.
    • [^] # Re: 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

      Posté par . Évalué à 6.

      Le problème est le même pour les logiciels commerciaux (il n'y a pas que les logiciels libres qui sont emmerdés par cette chianlie que sont les brevets logiciels), et il faudrait vraiment que le gouvernement soit au raz des paquerettes pour ne pas s'être rendu compte du problèmes avant ... et avec la magnifique classe politique de notre pays, il faut s'attendre à tout
      • [^] # Re: 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

        Posté par . Évalué à 7.

        cette chianlie que sont les brevets logiciels

        Je suis bien d'accord sur le fond, mais pas sur la forme : c'est chienlit :-)
        (j'ai déjà vu la faute ailleurs, alors je me permets de faire la remarque)
      • [^] # Re: 2000 GNU/Linux cible potentielle des brevets logiciels

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le problème n'est pas le même. Si on te vends une license logicielle, tu paye pour tout (développement, support, royalties, etc.). Alors que si on adopte du logiciel libre, on prend une responsabilité, et on risque donc de payer pour les innovations.

        Un exemple concret : les canettes de soda en aluminium possèdent une languette pour pouvoir les ouvrir facilement (enfin...). Cette languette est brevetée, et son auteur réclamme 1c$ par unité. Donc chacun paye pour jouir de cette fonctionnalité. Mais si toi, tu fabrique des canettes et que tu les offre avec cette ouverture, qui est le contrefacteur ? Qui va payer ? N'y-a-t-il pas de recel, etc ?
  • # Copernic ta mère!!!!!!!

    Posté par . Évalué à -10.

    Il fallait le dire et je l'ait dit!!!!! Yeaaaaah!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.