La traduction dans tous ses États libres, compte-rendu

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
28
21
fév.
2011
Communauté

La traduction dans tous ses états libres

Plusieurs équipes de traduction nous ont fait part de leur organisation :

  • Mageia ;
  • KDE ;
  • Fedora ;
  • Mozilla.

Les projets de traduction accompagnent tous les projets de développement, tous les projets de rédaction ou de communication, de même que toutes les documentations.

La plupart des utilisateurs ne s'intéressent à un logiciel que s'il est adapté à sa langue maternelle. En effet, pour un nouvel utilisateur, si le logiciel n'est pas traduit, à la complexité technique de ce nouvel univers qu'est un logiciel que l'on veut utiliser va s'ajouter l'incompréhension ou la mauvaise interprétation de la langue de cette application.

Pour l'instant, l'unique façon de collaborer à un projet de traduction est de s'insérer dans une équipe, une équipe par projet et une par pays : contacter le ou les responsables de la traduction du projet, s'inscrire sur les listes de discussion, participer aux échanges sur les canaux IRC, se familiariser avec les applications, les glossaires, les outils qu'utilise cette équipe de traducteurs.

Ce compte-rendu est aussi l'occasion de constater la très grand diversité des projets de traduction...

  • # faute

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La plupart des utilisateurs ne s'intéresse => s'intéressent

    bonne soirée

    • [^] # Re: faute

      Posté par . Évalué à 7.

      N'en déplaise aux adeptes de l'accord par syllepse, mais en bon « françois » on dit que la plupart s'intéresse, comme la majorité. Bonne nuit !...

      • [^] # Re: faute

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ce n'est pas tout à fait ce qu'on trouve sur Internet… Certes ils peuvent se tromper mais plusieurs sites disent la même chose, ce qui met quand même le doute ;). Voilà ce que dit le site de Reverso (cf. http://grammaire.reverso.net/4_1_11_accord_du_verbe_avec_un_seul_sujet.shtml) :

        « Lorsqu'un nom sujet est déterminé par une locution telle que la plupart, beaucoup de, bien des, peu de, assez de, trop de, tant de, combien de, le verbe est du même nombre que ce nom. »

        Et de mettre en exemple « La plupart de ses collègues ont déjà participé à une session de formation. ».

        • [^] # Re: faute

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Avec "la plupart" j'hésite, mais avec "la majorité" c'est sûr, je mets le verbe au singulier. Il n'y a qu'une seule majorité. Partant de là, je mettrais aussi au singulier avec "la plupart".

          Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

        • [^] # Re: faute

          Posté par . Évalué à 4.

          Contrairement à « la majorité », « la plupart » semble effectivement imposer un accord au pluriel. Le TLFi le confirme. Mea maxima culpa ! Je présente donc toutes mes excuses à Valerian et aux personnes que j'ai induites en erreur.

          • [^] # Re: faute

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            aux personnes que j'ai induites en erreur.

            Encore un erreur ! C'est évidemment enduites avec de l'erreur qu'il faut dire.

            Bon je []

            Speed dating is useless. 30s isn't long enough to explain the benefits of functional programming in Haskell

  • # Système global de traductions libres ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Tiens cette dépêche me fait penser à un truc:
    est-ce qu'il existe un système de traductions libres universel ? Parce qu'en développant mes projets, je me rends compte qu'il y a des tas de choses qui réapparaissent tout le temps, et qui sont pourtant retraduites à chaque fois. Un exemple tout con ce sont les menu: combien de fois ont été traduit "Ouvrir", "À propos", etc ? D'autre part un logiciel comme gtranslator propose des traductions similaires déjà entrées, si on avait une base générale, il serait bien plus facile de traduire l'existant.

    Est-ce qu'un tel projet existe déjà ?

    • [^] # Re: Système global de traductions libres ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Je m'attendrais a ce qu'un projet comme Transifex en soit capable, ou en tout cas qu'il puisse suggérer des traductions d’après toutes celles qu'il a ingurgité.

    • [^] # Re: Système global de traductions libres ?

      Posté par . Évalué à 2.

      D'une part, ceci est souvent factorisé dans les morceaux standard de menu pour les bureaux (GNOME, KDE...). Il n'y a donc qu'une seule traduction à faire pour beaucoup de termes. D'autre part, les outils de traduction offre aussi cette fonctionnalité, ceci s'appelle une mémoire de traduction. Lokalize (KDE) propose ce mécanisme. Je te rassure, nous ne retraduisons pas 100 fois "ouvrir" ;-).

      Enfin, le plus difficile est de converger vers des termes communs pour qu'un bureau linux soit cohérent avec des applications d'origines diverses (OOo, mozilla, gnome, kde...).

      Il y a des échanges parfois entre équipes de traduction, mais pas vraiment de coordination forte.

      • [^] # Re: Système global de traductions libres ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        D'autre part, les outils de traduction offre aussi cette fonctionnalité, ceci s'appelle une mémoire de traduction. Lokalize (KDE) propose ce mécanisme. Je te rassure, nous ne retraduisons pas 100 fois "ouvrir" ;-).

        Je le sais, c'est justement ce dont je parle en disant « D'autre part un logiciel comme gtranslator propose des traductions similaires déjà entrées », l'idée c'est « est-ce qu'il y a un outil massif où on peut récupérer des entrées stockées massivement ? » (c-à-d: qu'on ne récupère pas seulement ce qu'il y a dans nos .po, mais dans tous ceux déjà disponibles, y compris dans les autres projets).
        Pour le moment (du moins ça se passe comme ça chez moi, donc tant mieux s'il y a une meilleure solution), je traduis une fois « ouvrir », et si je l'utilise 10 fois, pas besoin (évidemment) de le retraduire. Si j'ai un truc genre « ouvrir le fichier » il me proposera ouvrir comme texte similaire, et je peux partir de là (bon c'est bien entendu plus utile quand le texte à traduire est plus long). Mais ce que je voudrais, c'est pouvoir utiliser directement les traductions existantes de « ouvrir », déjà faites pour le projet .*, et disponible dans [0-9]+ langues (et sous licence libre).

        C'est une vraie question, dans le sens que je ne connais de la traduction que le classique gettext.

        Transifex (que je ne connaissais pas), semble en effet pouvoir répondre à ce genre de cas, mais est-ce qu'il est concrètement utilisé ainsi ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.