Le code source de CP/M libéré !

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
10
déc.
2001
Rien à voir
Qui n'a jamais utilisé CP/M...

Ahh, le bon vieux temps... Les ordinateurs à base de Z80, 68000... Lineo, le propriétaire de ce système, a libéré les sources récemment et donné le droit au site non officiel de CP/M de les diffuser ! Quelque chose à voir absolument pour tous les nostalgiques de l'informatique.

Merci à 01net pour la news...
  • # Un peu tard...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si les sources avaient été libérées plus tôt, il n'y aurait sans doute pas eu le MS/DOS ni les windows....
    Et la face du monde en eût été changée.

    Mais enfin, voici un code à verser à l'histoire de l'informatique.
    Pourquoi pas au patrimone de l'humanité, comme tout le logiciel libre. Dis, monsieur UNESCO, tu m'entend ?
    • [^] # Re: Un peu tard...

      Posté par . Évalué à 10.

      Sauf qu'à l'époque de la création de MS/DOS, la FSF n'existait pas, le logiciel libre n'était pas vraiment d'actualité, et la microinformatique n'en était qu'à ses balbutiements...
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par . Évalué à 10.

        Comme Richard Stallman l'a si souvent indiqué, le logiciel libre date de bien avant la création de la FSF. Au début de l'informatique (années 70), le logiciel était libre. C'est lorsque le logiciel non libre est apparu que RMS a ressenti le besoin de créer la FSF.
        • [^] # Re: Un peu tard...

          Posté par . Évalué à 10.

          Comme Richard Stallman l'a si souvent indiqué, le logiciel était libre à son origine, mais l'informatique était alors cantonnée aux universités ou aux grosses boîtes.

          Fin des années 70, avec le début de la micro-informatique personnelle, de nouveaux besoins sont apparus, ainsi qu'un nouveau marché.

          Par ailleurs, dans les grosses boîtes, les logiciels devaient probablement (déjà) être proprio...
          • [^] # Re: Un peu tard...

            Posté par . Évalué à 4.

            De toute façon, quand le code source n'est pas censé être distribué ou quand il n'y a pas de licence, c'est le droit d'auteur / propriété intellectuelle qui s'applique donc c'est forcément propriétaire, dans le sens où le propriétaire des droits n'a jamais cédé ou donné le droit de redistribuer / modifier son travail.
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par . Évalué à 10.

        d'ailleurs dans des temps lointains et à l'origine, il n'y avait pas les lettres MS devant DOS, elles ont juste été rajoutées après un petit chèque versé par Bill à une petite société si je me souviens bien qui s'appelait "Seattle Computer" enfin avec Seattle dans le nom ...

        et puis personne ne se souciait effectivement de l'informatique à part les très grosses entreprises ... faudra attendre l'Apple II pour que ça connaisse un boum ( et oui c'est un peu triste à dire ) !
        • [^] # Re: Un peu tard...

          Posté par . Évalué à 10.

          Microsoft a acheté QDOS (Quick and Dirty OS) à Tim Paterson de la société Seattle Computer Products pour la modique somme de $50000, après avoir négocié de bien meilleures conditions auprès d'IBM pour l'intégration de leur OS (un simple s/QDOS/MSDOS/) dans le flambant neuf Personal Computer.

          Pour la petite histoire, IBM avait contacté Gary Kildall pour obtenir CP/M pour leur PC, mais ce dernier a refusé de signer un non-disclosure agreement...

          J'en connais 2 qui doivent se mordre les c*uilles, comme Xerox...
    • [^] # Re: Un peu tard...

      Posté par . Évalué à 4.

      http://www2.gol.com/users/joewein/dri.html(...)
      sauf que la décision d'IBM était basée sur "comment avoir un maximum de brouzouf et de controle" et pas "avoir le meilleur OS possible".
      Le fait même que cpm ait été écarté le prouve. Donc qu'il ait ses sources ouvertes ne les auraient pas plus interressés à l'époque.
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par . Évalué à 5.

        Le fait même que cpm ait été écarté le prouve

        cf. mon post plus haut, CP/M n'a pas été écarté, c'est son auteur qui a refusé...
        • [^] # Re: Un peu tard...

          Posté par . Évalué à 9.

          "The new operating system was purchased by Microsoft and licensed to IBM when DRI refused to sell all rights to CP/M-86"
          Ca va plus loin que le nda. Cette histoire de signature refusée est un fabliau. C'est une histoire de prise de controle. Je pense qu'ils se sont dit que la petite boite serait facile à controler.
          • [^] # Re: Un peu tard...

            Posté par . Évalué à 7.

            Bah l'histoire veut que ce soit la femme de Kildal qui à ouvert et a refusé de faire rentrer les gens d'IBM, à l'époque tristes personnages en costumes gris : tout ce qu'évitait la bande d'étudiants de stanford dont Gates et Kildal.

            Par contre, il me semblait que QDOS avait été codé par Microsoft en partant de CP/M, dont la différence est l'ordre des paramètres : "commande [destination] [source]" par "commande [source] [destination]"...

            Sinon IBM avait demandé à Microsoft l'OS en plus du Tableur et du mini traitement de texte, qui étaient les logiciels phare pour la micro-informatique personnelle, et ca ils l'avaient compris il y a bien longtemps.
            • [^] # Re: Un peu tard...

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai eu aussi la naiveté de croire cette légende quand je l'ai lue... Puis j'ai réfléchi...
              Ce n'était pas et n'a jamais été la maniére de travailler de IBM ou de aucune autre société quelle que soit son importance:
              "chef, il était pas la, il était dans un avion, et sa femme elle a pas voulu signer à sa place."
              "bon! laissez tomber! on verra quelqu'un d'autre".
              C'est bon pour M6, ce genre de chose.
    • [^] # Re: Un peu tard...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Mieux veau tard que jamais.
      Y'a pas quelqu'un qui se sent l'âme d'un billou, qui voudra redévelopper un système de fenêtres sur un OS dépassé ? Et qui sait, peut-être couper la chique à kro$oft sur une base libre...
      Plus sérieusement, quand est-ce que y'a un Word sous Linux, que je puisse changer d'OS au boulot ?
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Plus sérieusement, quand est-ce que y'a un Word sous Linux, que je puisse changer d'OS au boulot ?

        Est-ce un troll ou est-ce une vrai question ?
        Bon tant pis, je me lance ...

        Il existe de nombreuses et complètes solutions libres pour remplacer un MS Word.
        Tout dépend de tes besoins. Personellement, j'utilise LaTeX avec Emacs, et antiword pour lire les Word que certains osent m'envoyer.

        Si ta demande est de trouver une suite bureautique complète et WYSIWYG (ou réputé tel), alors il y a OpenOffice.org (http://www.openoffice.org(...) )

        Et qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas la même chose, ou que Word c'est mieux. J'ai eu beau cherché, je n'ai rien trouvé de mieux dans MS Word que dans OpenOffice.org.
        Certes, c'est très subjectif. Même la lourdeur y est.

        Et si ça ne convient pas, il y en a d'autres.

        Sur un poste de travail, ou l'employeur impose les logiciels et les formats, je ne dis pas, mais sur une machine personelle, absolument rien n'impose l'utilisation de Office. Il en va de même pour IE.

        (-1 parce que CP/M est bien loin avec ça)
        • [^] # Re: [HS] Un peu tard...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > je n'ai rien trouvé de mieux dans MS Word que dans OpenOffice.org.


          En tout cas pour StarCalc (en 5.2), j'ai déjà trouvé une fonctionalité inexistante dans MS Excel : le choix des locales au niveau cellule. Sauf erreur, MS Excel ne le propose qu'au niveau document.


          Sans parler du fait qu'il a déjà réussi à réouvrir un document fait avec MS Excel que celui-ci ne voulait plus réouvrir, et que ce @$!#& de MS Excel 2000 a choisi de modifier toutes les couleurs à la sauvegarde.


          Gnumeric est bien aussi (suffisant pour pas mal de tâches), mais apparemment il a du mal sur les gros documents.





          (Gnumeric 0.70 de la Woody et StarOffice 5.2)





          Côté Word, je suis plus réservé. Abiword est en retrait pour l'instant. StarWord est bien mais par encore totalement compatible MS Word (<troll>d'ailleurs MS Word n'est pas non plus totalement compatible MS Word.</troll>).
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Mais ça existe, c'était GEM, une interface graphique destinée à tourner sur n'importe qulle machine et n'importe quel OS. C'est la combinaison CP/M 68000 et GEM qui faisait marcher l'Atari 68000.
        Le developpement a été arreté après le procès d'Apple et perdu par DR à cause de la similitude de dessin de la corbeille, seul ajout d'Apple à l'interface inventée par Xerox. Les dommages et intérêts du procès consistaient en plus d'argent en la fourniture de personnel de développement par DR au profit d'Apple.
        A noter que GEM contrairement au mac et aux premiers windows de l'époque était developpé en C et non en pascal.

        Et GEM était livré avec beaucoup de logiciels MSdos necéssitant une interface graphique. Entre autres un logiciel de mise en page dont je ne me souviens plus du nom, et c'était à ce moment le seul qui tournat sous DOS. Win 3.0 a balayé tout cela !
        • [^] # Re: Un peu tard...

          Posté par . Évalué à 2.

          >Et GEM était livré avec beaucoup de logiciels MSdos necéssitant une interface graphique. Entre autres un logiciel de mise en page dont je ne me souviens plus du nom, et c'était à ce moment le seul qui tournat sous DOS. Win 3.0 a balayé tout cela !

          Ventura, non ?
        • [^] # Re: Un peu tard...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est la combinaison CP/M 68000 et GEM qui faisait marcher l'Atari 68000.
          Je pense que tu parles des atari ST* et dans ce cas, c'est TOS/GEM qui le faisait tourner.
          Le TOS (Tramiel Operating System, il me semble(*)) est d'ailleurs volontairement assez proche du DOS (beaucoup de fonctions de base ont le même n° si je me rapelle bien) pour faciliter le portage depuis DOS (enfin, c'était présenté comme ça dans le guide du développeur de micro app, si ma mémoire est bonne).
          (*) hmm en fait, je suis tombé là dessus ( http://www.vanc.igs.net/~roughley/tos_main.htm(...) ), mais je me demande ce que ça vaut.
          • [^] # Re: Un peu tard...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            <beaucoup de fonctions de base ont le même n° si je me rapelle bien

            Non ! Cest les n° des fonctions ainsi que le contenu des registres qui étaient le même sous MSdos que sous CP/M. Il ne faut pas confondre l'original et la copie.

            Quant à TOS (Tramiel Operating System) c'était un simple renommage de CP/M68000, pourquoi DR se serait il ennuyé à réecrire à partir de zero quelque chose qu'ils avaient déjà dans leurs cartons ?
      • [^] # Re: Un peu tard...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Faut dire que j'y ai fortement pensé par un moment...

        Après etre passé au monde PC, j'ai voulu faire refonctionner le vieil amstrad...
        Mais il a laché très rapidement...

        Et j'ai du abandonner l'idée de faire un truc un peu plus attrayant que la ligne de commande...


        Sinon, regarde sur le site non officiel du CP/M, il y a plein de projet en tout genre, peut-etre trouveras-tu un projet qui t'intéresse.
  • # Et encore la, on avait les sources !

    Posté par . Évalué à 10.

    Si je me souviens bien avec la licence, les sources de l'OS étaient livrées, Il fallait d'ailleurs les modifier et les ré-assembler en cas de changement de config de la machine, entre autres pour changer la taille de la mémoire, le code n'étant pas relogeable.
    Ah les joies de PIP et de et de DDT !
    • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Ah les joies de PIP et de et de DDT !

      Ouais... mais je préfère quand même les répertoires au système de USER :)
      • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il s'agissait déjà là de MP/M . C'est beaucoup plus tard, debut des années 80, lors de l'ajout a Z80 de la possibilité de gérer deux bancs de memoire de 64 ko : 128 ko en tout ! Et on faisait tourner là dedans 4 utilisateurs, en fait 4 consoles. A l'époque pour le prix (environ 100 000 f ), c'était merveilleux ! Une trentaine de k de mémoire poir 3 utilisateurs, et une vingtaine pour l'user zéro, et vogue la galère. Malgré les problèmes, on était les maîtres du monde !
    • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quand mon père a acheté son Amstrad PCW8256 avec CP/M +, il n'avait pas les sources...

      Je dois avoir la licence qui traine dans un coin, faudra que je regarde si on vait le droit de les demander...

      --
      Ha le bon temps du CP/M... Ca ne plantait meme pas ! pas comme certains de ces successeurs (suivez mon regard)
      • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        >Ha le bon temps du CP/M... Ca ne plantait meme pas !

        Oh que si ! Rien n'était protégé. Et comme vu la taille de la mémoire, beaucoup de choses étaient programmées en ASM. Et rien n'empechait d'écrire sur les zones ou le code du système, elles faisaient partie du même espace mémoire.
        Quand à C (Zortech si je me souviens bien) Il est apparu bien plus tard. Comme le système n'avait pas de mécanisme d'allocation mémoire , c'était "tu te sers comme tu peux et tu écris où tu veux" Alors, bonjour les dégats. Il ne restait plus qu'à récuperer les debris dans la mémoire, et essayer de comprendre ce qui s'était passé.
        Et l'aspirine ne servait à rien !
        • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ca marchait donc au malloc speculatif ? ;)

          -- Seb
          • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            oui, ou quelquechose comme cela. L'avantage c'était d'être seul avec le systeme dans la machine. On savait la plage utilisée par lui, et on evitait de taper dedans. Le reste on pouvait s'en servir. si on s'emmêlait les pinceaux : Crack ! Une boucle mal gérée : Boum ! Sinon, c'était Hue (cocotte).
        • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

          Posté par . Évalué à 2.

          Et comme vu la taille de la mémoire, beaucoup de choses étaient programmées en ASM.

          Moi je considère cela comme un gage de qualité. Outre le gain incomparable en vitesse et en taille, le programmeur a une vision directe sur ce que sera l'objet final. C'est beaucoup plus propre et beaucoup plus fun.

          De plus, statistiquement, cà plantait quand même moins souvent, ne serait-ce que pour les raisons que je viens de citer.

          Enfin, c'était souvent plus rapide. Mon DOS/W3.1 sur mon 486DX33 démarre plus vite qu'un W95 sur un P150.
          • [^] # Re: Et encore la, on avait les sources !

            Posté par . Évalué à 1.

            >Moi je considère cela comme un gage de qualité





            La qualité depend essentiellement du programmeur.





            Il est surtout vrai qu'à l'époque, il fallait prendre le temps. Vu le prix des machines, l'heure de programmeur semblait bien moins chère.


            Une mauvaise programmation en assembleur était aussi catastrophique, sinon plus qu'en langage "évolue".


            Pour ce qui est de la taille, c'est effectivement sans appel : sous MSdos un programme ".com" qui affiche "bonjour" prend une vinqtaine d'octets. Le meme code en Turbo-c prend une vinqtaine de Kilo-octets en mode "tiny" sui genère lui aussi un ".com". Ces tests datent d'il y a une bonne quinzaine d'années. Sous Linux(elf ou a.out), je dois avoir l'honêteté d'avouer que j'ai eu la flemme de verifier, Mais ce doit être du même ordre de grandeur. la librairie est peut être plus compacte, mais plus complexe. Le test ne voudrait pas dire grand chose.





            Par comparaison Delphi 1 pour afficher une fenêtre affichant la même chose prend 200 Ko.


            Là aussi on change d'ordre de grandeur. Il faut dire que me matériel n'est plus le même non plus !
  • # CP/M niouzes et Unix.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    1)
    Le niouzegroup comp.os.cpm est très actif, rempli de gens compétents et quasiment troll-free (merci de ne pas gacher)

    2)
    Il existe quoi comme émulateur/simulateur pour b00ter CP/M80 sur un système Unix ?

    --
    tTh, nostalgique.
    • [^] # Re: CP/M niouzes et Unix.

      Posté par . Évalué à 2.

      Je testerais bien un emulateur moi aussi pendant quelques minutes histoire d'avoir quelques frissons en se souvenant de mes debuts (amis Amstradiens bonjour ;)





      Ah nostalgie quand tu nous tiens ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.