Le documentaire « Copier n’est pas voler » de COAGUL

26
18
mai
2011
Culture

Pour ses dix ans, l’association de promotion des logiciels libres de Côte d’Or, COAGUL, a organisé une projection / débat sur le thème de la copie, la protection et la diffusion des œuvres. Cette projection a eu lieu au cinéma d’art et d’essai dijonnais l’Eldorado le jeudi 12 mai 2011.

L’association a monté, pour l’occasion, un documentaire, « Copier n’est pas voler », utilisant des ressources libres disponibles sur Internet. Le documentaire, d’une heure, a été monté avec le logiciel libre Blender. Le sous‐titrage a également été réalisé par COAGUL, parfois sur la base de sous‐titres existants. Le travail de l’association est sous licence CC-by-sa.

Nous remercions les acteurs, involontaires, de ce documentaire qui, en diffusant sous licence libre, ont permis de faire une création originale.

Les dix ans de COAGUL continuent avec deux journées autour du logiciel libre à l’IUT de Dijon, les 27 et 28 mai 2011.

Le documentaire présente, en premier lieu, deux expériences de création libre : l’expérience de Nina Paley, dessinatrice et animatrice américaine, et celle de la Fondation Blender qui réalise des films d’animation 3D.

Ensuite le documentaire s’interroge sur le rôle du droit d’auteur et sur le terme « propriété intellectuelle ».

Enfin, il explique qu’à l’heure du numérique, avec la facilité de duplication, la production de biens culturels ne peut plus se baser sur le principe de rareté. Les anciens modèles économiques ne sont plus adaptés. Loin d’être un désastre culturel, Internet est un espace de créativité riche et diversifié qu’il faut s’employer à préserver.

« Copier n’est pas voler », France, 2011, 1 h, VOST.
Montage documentaire de l’association COAGUL sous licence CC-by-sa.

  • # Sympa :)

    Posté par . Évalué à 4.

    Si il y a une projection sur Bordeaux j'irais :)

    Sinon, pour la vidéo… xvid/mp3 dans un conteneur avi ? xvid, à la limite, mais theora/vorbis et matroska ça marche aussi. (matroska qui supporte même les sous-titres)

    Please do not feed the trolls

  • # Sous-titre incrusté ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Vous incrustez le sous-titre dans la vidéo ? Ça c'est vraiment une pratique pourrie, dans le genre.

    Vous savez qu'en Matroska, on peut mettre plusieurs bandes sons, plusieurs pistes de sous-titre, même plusieurs pistes vidéos, et des chapitres ?

    • [^] # Re: Sous-titre incrusté ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et on rachète un lecteur au cinéma au passage ?

      Faut peut être penser que la vidéo a été diffusé dans une salle de ciné. Donc on s'adapte.

      On va l'encoder dans d'autres formats (notamment webm) mais il faut laisser le temps au temps hein.

  • # plein de bonne volonté

    Posté par . Évalué à 5.

    Deux critiques recevables mais...

    Les raisons du choix pour les codec vidéo et audio : le matériel de diffusion du cinéma et les conseils de l'opérateur. C'est déjà une chance que leur platine accepte XviD plutôt que Divx. Pour l'incrustation des sous-titres, même raison. Ceci dit, si vous poussez la curiosité jusqu'au site de COAGUL, vous verrez que le documentaire est aussi disponible sans sous-titres incrustés.

    Le choix du conteneur : AVI parce que le temps a manqué pour tester la compatibilité de la platine du cinéma avec Matroska (manque de prévoyance, ayant principalement pensé à tester la résolution et l'encodage vidéo dans le premier conteneur qui soit tombé sous la main)

    Pourquoi ne pas proposer d'autres conteneurs maintenant que la pression est un peu retombée ? C'est en cours, de même que l'offre en sous-titres devrait s'étoffer un peu (sous-titrage des parties en français). Mais bon, nous avons aussi un métier par ailleurs.

    Ce qu'il nous manque le plus :
    * un profil d'encodage adapté au streaming tout en gardant la résolution 720p (ou 1080p comme l'original) ou au moins une idée du "bitrate" cible,
    * savoir si les plateformes de diffusion en streaming permettent d'afficher les sous-titres enregistrés dans un flux matroska. au quel cas, nous nous ferons un plaisir de choisir cette solution.
    * du temps

    Le montage est sous licence CC-by-sa. Si quelqu'un se sent capable de le mettre en forme pour le web ou tout autre destination, qu'il ne se prive pas.

    Icephale

    • [^] # Re: plein de bonne volonté

      Posté par . Évalué à 1.

      Le montage est sous licence CC-by-sa. Si quelqu'un se sent capable de le mettre en forme pour le web ou tout autre destination, qu'il ne se prive pas.

      Y a-t-il une source "propre" (en torrent par exemple)? Je veux dire, pas déjà compressée?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: plein de bonne volonté

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas encore : il faut faire un tri dans les rushs d'abord (plus de 500 Gio à l'heure actuelle) pour pouvoir diffuser les "sources". Alternativement, on doit pouvoir diffuser les frames du montage dans un délai assez raisonnable (actuellement en jpeg2000 : standard du cinéma numérique).

        • [^] # Re: plein de bonne volonté

          Posté par . Évalué à 1.

          Ouais, 500 Go en torrent ça risque de faire beaucoup. Je comprends :]

          Mais oui, les sources du montage final en jpeg2000 ça correspond à ce que dont je parlais.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: plein de bonne volonté

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il ne faut pas oublier que nous partons de source déjà compressé et pas forcement de bonne qualité.

          • [^] # Re: plein de bonne volonté

            Posté par . Évalué à 1.

            Les 86407 images du documentaire au format jpeg2000 prennent environ 18,7 Gio. Pour la bande son au format pcm 16bits 44100Hz, il faut compter environ 600 Mio. Pour le son, c'est presque du gâchis d'espace, quasiment toutes les sources étant au format mp3, mais c'est une paille à côté de la vidéo.

            Quelques séquences sont en double : des variantes avec le nom des intervenants incrusté (pas encore disponibles en totalité) et les variantes sans ces noms.

    • [^] # Re: plein de bonne volonté

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Pour info, XVID est un codec libre pour le format MPEG-4. Donc autant que je sache, votre vidéo, c'est du MPEG-4, pas du « XVID ».

      DivX est un autre codec, non libre, pour le même format MPEG-4.

      • [^] # Re: plein de bonne volonté

        Posté par . Évalué à 4.

        Curieusement, la platine du cinéma fait la différence entre le MPEG-4 codé avec le codec DivX (qu'elle ne lit pas) de celui avec le codec XviD. Les deux codecs ne produisent pas des formats 100% compatibles (bien qu'ils soient censés mettre en œuvre la même norme).

        XviD est un raccourci pour dire MPEG-4 codé avec le codec libre XviD. Désolé de cet abus.

        • [^] # Re: plein de bonne volonté

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Ah, attendez, je me suis trompé, en fait DivX c'était au départ un hack sur le codec MPEG-4 de Microsoft, qui débloquait sa fonctionnalité de codeur.

          Mais aujourd'hui DivX c'est un format à part entière, au temps pour moi.

  • # Sur le docu

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Merci en tout cas pour ce documentaire.

    J'avais déjà vu pas mal de doc sur le sujet, mais une piqure de rappel ne fait pas de mal.

    Un extrait que je ne connaissais pas concernait Mr Sousa (dernière partie). J'apprécie beaucoup l'humour de ce choix.

  • # Remarques

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Je viens de regarder ce flim. Voici donc un récapitulatif de mes remarques et quelques nouvelles :

    • ce serait bien d'avoir un format ouvert ;
    • ce serait bien d'avoir les sous-titres sans incrustation, soit à part soit sur une piste dédiée ;
    • il faudrait éviter ces bandes noires un peu partout : tous les extraits n'ont certes pas la même taille mais à certains moments il y a des bandes noires en haut, en bas, à droite et à gauche, ce qui est inutile.
    • [^] # Re: Remarques

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      3 points négatifs, 0 point positif.

      Tant pis si le travail qu'on a réalisé ne te convient pas. C'était d'abord pour nous que nous faisons le documentaire.

      • [^] # Re: Remarques

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Bon sang, j'ai le droit de poster des remarques ? Si j'ai des propositions d'améliorations à signaler, évidemment que ce sont des points négatifs.

        Maintenant, si vous voulez des compliments, j'en ai aussi, c'est un super travail, qui compile des tas d'entretiens intéressants.

        • [^] # Re: Remarques

          Posté par . Évalué à 5.

          Pour clore, j'espère, ce volet de la discussion :

          • on ne cherche pas à tout prix des compliments,
          • les remarques sont les bienvenues mais sont mieux accueillies si elles sont moins lapidaires. Par exemple, éviter de juger de la pertinence des choix sans même chercher à en savoir plus sur le contexte est une bonne pratique.

          Personnellement, deux formules m'ont énervées :

          Ça c'est vraiment une pratique pourrie, dans le genre.

          en parlant des sous-titres incrustés, et

          il y a des bandes noires[...] ce qui est inutile.

          Si mes explications n'ont pas été assez complètes pour les choix concernant ces deux points, je m'étendrai volontiers dessus. Il suffit de demander. Après quoi, on pourra discuter de la pertinence effective de ces choix.

          J'espère que les efforts que nous déployons pour mettre à disposition d'autres formats attestent, en tout cas, que nous tenons compte des remarques qu'on nous fait.

    • [^] # Re: Remarques

      Posté par . Évalué à -1.

      Et le proposer sur le site vodo.net ?

      On peut notamment y trouver l'excellent "The Yes Men - Fix the world!".

    • [^] # Re: Remarques

      Posté par . Évalué à 4.

      • pour le format ouvert, c'est en cours (comme dit plus tôt, plusieurs fois déjà),
      • il existe déjà une version sans sous-titres incrustés à télécharger sur le site, les sous-titres eux-mêmes sont en téléchargement direct sur la même page,
      • les bandes noires sont, comme beaucoup de choix effectués pour ce montage, justifiées par la destination première : le cinéma, soit un écran un poil plus grand qu'un téléviseur. Certaines sources sont, à l'origine, en 320x240, Aucune n'a la même taille. Les vidéos ont été agrandies, au plus d'un facteur de 2,5. C'est déjà beaucoup. Les bandes noires à droite et à gauche ont été conservées pour maîtriser le format de projection en proposant une résolution de 2048x1080 puis 1920x1080 (comme quoi, on a tout de même enlevé un peu de noir). La bande supérieure a été conservée dans l'esprit de la zone 'title safe'. La bande inférieure a été délibérément calculée pour accueillir les sous-titres sans empiéter sur la vidéo en elle-même.

      Ce qui me chagrine le plus, ce ne sont pas tes remarques, mais que ce documentaire ne suscite aucune réaction de ta part sur le fond. Ce montage a été conçu pour donner des éléments de discussion aux participants d'un débat. Il a d'ailleurs parfaitement rempli ce rôle, au moins le temps d'une soirée. Ça rattrape, à mon avis, son côté peu esthétique.

      • [^] # Re: Remarques

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai vu le documentaire. C'est clairement un "must-see", c'est bien fait, instructif, pas chiant (ça me faisait un peu peur). Les intervenants sont pointus, j'ai l'impression que les passages des interventions sont bien choisis.
        Peut être le dernier passage sur les jeunes qui chantent ensemble sur youtube est un peu longuet. C'est très sympa… sur youtube. Trop d'exemples.

        Mais sinon, Bravo, c'est vraiment très chouette :)

        Please do not feed the trolls

        • [^] # Re: Remarques

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pour être honnête on a hésité à le couper pour le raccourcir.

          Finalement on a laissé la séquence en entier pour montrer différentes formes de créations (réinterprétation, simple collage ou mélange des 2).

  • # Bravo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Une très bonne compilation de documents pertinents sur le sujet. Beau travail, vivement la disponibilité dans un format plus sympathique ;-)

    À part ça, j’ai un doute sur la compatibilité d’une séquence avec la licence CC-by-sa. Il y a quand-même un extrait long (quasiment tout) de la propagande anti-copie diffusée au cinéma et sur certains DVD, et je doute que ce film soit diffusé librement. Puisque la diffusion de votre film a été l’occasion d’une discussion avec un juriste, j’imagine que ce genre de détails a été analysé en amont avant de diffuser le film. D’où ma question : votre utilisation est-elle une citation, avez-vous eu l’autorisation explicite de le diffuser en CC-by-sa, ou l’original est libre aussi ?

    En tout cas, un document de plus à garder sous le coude pour aborder le sujet.

    • [^] # Re: Bravo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On pas peut être mal communiqué sur le by-sa. Ce qui est sous by-sa c'est le montage. Les séquences sont sous leur propre licence (voir la fin de la vidéo pour cela).

      Pour la séquence souligné, nous sommes dans le droit de la citation oui. On utilise une partie de la séquence pour illustré le propos, la séquence n'est pas une partie principale du montage.

      En réalité la partie la plus problématique c'est la partie d'Álex de la Iglesia. Nous avons hésité à la retirer de la version diffusé.

  • # et le fond dans tout ça ?

    Posté par . Évalué à 2.

    intéressant, nous nous retrouvons exclusivement (ou presque...) avec des réactions sur l'encodage et sous-titre..

    même les réactions sur numerama sont plus intéressantes.. (y)

    • [^] # Re: et le fond dans tout ça ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Une excellente sélection des meilleurs documents sur les sujets du numérique et du droit d'auteur, très pédagogiques, rassemblés, montés. Super boulot, bravo, et merci.

      J'ai fait connaissance avec COAGUL en 2005 pour les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Dijon, en tant que membre de l'organisation. Et ça fait vraiment plaisir de voir des années après que ce groupe d'utilisateurs est toujours aussi actif et capable de produire de belles choses.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.