Le Pacte du Logiciel Libre à la conquête du Parlement européen : contactez les candidats !

11
8
mai
2014
Communauté

En 2005, le Parlement européen refusait la brevetabilité du logiciel. Il y a deux ans, les eurodéputés rejetaient ACTA. Début avril ils ont voté un règlement qui inclut des garde-fous pour assurer la neutralité du net.

Ces votes soulignent l'importance d'avoir un Parlement européen qui s'engage pour la protection des libertés à l'ère du numérique et notamment le logiciel libre. Et, comme vous le savez, le Parlement européen va être renouvelé fin mai (le 25 mai en France). Il est fondamental de sensibiliser rapidement et aussi largement que possible les futurs députés européens qui auront à traiter des dossiers importants.

L'April vous invite à ainsi participer à la campagne du Pacte du Logiciel Libre (Free Software Pact) que nous avons lancée avec le soutien de nombreuses organisations européennes. Il y a différentes manières de contribuer, notamment en signant la déclaration d'utilisation de logiciels libres et en contactant des candidats.

The Free Software Pact

Pour le moment, 42 candidats ont signé le Pacte du Logiciel Libre. Utilisez la plate-forme pour contacter vos candidats et leur demander de signer le Pacte du Logiciel Libre !

Contactez-les par courriel, téléphone, courrier, ou en personne, pour leur demander s'ils ont l'intention de signer le Pacte du Logiciel Libre.

Vous pouvez ensuite développer en expliquant pourquoi le Logiciel Libre est important pour vous et pourquoi vous croyez que le législateur doit le défendre. Brevets logiciels, interopérabilités, droits de l'homme, respect de la vie privée… sont quelques exemples d'arguments importants, qui doivent être entendus par les futurs eurodéputés.

Vous pouvez également signer la déclaration d'utilisation de logiciels libres pour signaler votre soutien au Logiciel Libre et pour dire aux politiques que vous considérez essentiel qu'ils le protègent et le promeuvent. Et invitez vos proches et collègues à la signer également.

Free Software Pact

Par ailleurs, l'April est également partenaire de la campagne WePromise.eu, lancée par EDRI, qui propose une charte en 10 points sur les droits à l'ère du numérique.

WePromise.eu

N'hésitez pas à participer à ces initiatives !

  • # Intérêt ?

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 11/05/14 à 15:10.

    Le nombre exceptionnellement élevé de réponses (0 !) est à l'image de l'intérêt que portent les citoyens pour le parlement Européen…

    Quand à "Ces votes soulignent l'importance d'avoir un Parlement européen qui s'engage pour la protection des libertés à l'ère du numérique et notamment le logiciel libre"

    En effet, louons grâce à ce magnifique parlement d'avoir refusé un texte qu'il a lui même créé !
    Je ne confond pas commission (qui n'a rien de démocratique) et parlement Européen (qui l'est un peu plus), et je sais pas d'où vienne les textes relatifs aux brevets logiciels ou ACTA, mais tous deux font partis d'un même "machin", comme disait De Gaulle, rempli de gens plus ou moins lobbyisés.

    Le fait que ce parlement puisse imposer des lois à près de 500 millions de personnes, et ce au dessus des parlement nationaux le rend bien plus intéressant pour les lobbys qui y concentrent leur "force".

    Alors à quoi bon tout ça ?

    • [^] # Re: Intérêt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Sans prétendre avoir des solutions aux vastes problèmes évoqués :

      • ne rien faire et ne pas en parler n'améliore en rien les choses.
      • 0 commentaire sur LinuxFr.org ne veut pas dire que ça intéresse peu de monde. Ça pourrait vouloir dire que l'info a déjà largement circulé via d'autres médias, que c'est répétitif (Candidats.fr évoqué récemment lors des dernières élections françaises), que ça n'appelle pas à discussion, que c'est calme ici-aussi durant un pont du 8 mai, etc., etc. On voit aussi quelques dizaines de clics sur les liens fournis, et pourtant 0 commentaire.
      • c'est illogique d'accuser le parlement européen d'être un machin tout en disant qu'on sait que ça ne vient pas de lui. Quitte à faire des amalgames autant dire que ça vient des politiques dans leur ensemble, des européens dans leur ensemble, des humains dans leur ensemble, des terriens dans leur ensemble, etc.
      • sur les sujets évoqués (brevets logiciels, ACTA, neutralité du net), on ne peut pas dire que les parlements et gouvernements français concernés aient été brillants (pour mémoire sur les 39 députés européens qui ont voté pour ACTA, 21 étaient Français).
      • c'est illogique de reprocher à un parlement européen d'imposer des lois à 500 millions d'Européens ; ça le serait autant de reprocher à un parlement français d'imposer des lois à 67 millions de Français. C'est un peu son but.
      • ce n'est pas en ne faisant rien que la « force » des lobbys diminuera. Probablement plus en aidant Anticor, RegardsCitoyens, TransparencyInternational, politicsforpeople.eu, LQDN et son MemPol, etc.
      • quitte à critiquer le fonctionnement européen, balayons devant notre porte : la France c'est aussi celle qui ennuie tout le monde avec deux sites Bruxelles/Strasbourg, des partis politiques qui recasent trop souvent les éclopés des élections nationales au niveau européen, de l'absentéisme et du manque d'intérêt de certains MEP français, une tendance à accuser l'Europe de tous les maux, etc., etc.
      • [^] # Re: Intérêt ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Bon bah j'ai au moins lancé le débat :p

        Je crois que tu as mal compris le sens de la dernière phrase, "A quoi bon tout ça ?".
        On pourrait disserter des heures et des heures sur les problèmes de l'UE, changer tel ou tel machin, mais le fond de la question, c'est à quoi bon ?

        Pourquoi faire tout ça, pourquoi se mettre des bâtons dans les roues, pourquoi traiter les gens qui n'adhèrent pas au projet d'"extrémistes" ? (ne te sent pas visé, c'est pas ton cas mais tu vois ce que je veux dire)

        Je suis un enfant de l'union, j'avais 7 ans lors de Maastricht et à l'école on m'a bien bourré le crane quand j'étais gosse à l'école, comme quoi tout ceci devait être immuable et j'y croyais, jusqu'à mes 20 ans je me suis jamais posé la moindre question à propos de l'UE.
        Et puis au bout de compte (après le non en 2005), j'ai quand même fini par me demander pourquoi tout ça, ça marche pas, ben c'est pas grave, lâchons le truc, après tout le peuple a parlé !

        Mais il est vrai que quand on parle de démocratie ça s'appliquer à la terre entière, mais pas à l'UE

        Je crois qu'on se créé nous même beaucoup de problèmes inutilement avec l'UE et j'ai trouvé personne pour me dire (en me convaincant) a quoi ça rime…

        Juste un truc, pour relativiser la phrase "ça le serait autant de reprocher à un parlement français d'imposer des lois à 67 millions de Français."
        Si on remonte au mythe des gaulois, la France c'est un pays dont les racine on plus de 2000 ans, le traité de Maastricht date de 1992.
        On parle vraiment pas de la même chose.

        Pour qu'une représentation démocratique le soit (démocratique), il faut à la base un peuple avec un minimum d'unité, pour asseoir la légitimité des gouvernants (quand on dicte la loi aux administrés, soit on se sert de la force, soit on a la légitimité pour le faire).
        Le peuple d'Europe ça existe pas. On efface pas des millénaire d'histoire avec quelques traités, même avec les meilleures intentions du monde. Et les gens de la base, c'est à dire l'immense majorité ne se comprennent pas, ils n'ont pas les même langues et encore moins les mêmes cultures.
        Il n'y a plus de frontières entre les états de l'espace de Schengen, mais un Français qui va en Italie pour travailler reste un expatrié pour ses compatriotes et c'est pas près de changer, parce que c'est gravé dans tête des gens (moi le premier).

        Du coup l'Europe se construit sans peuple, ce qui ne pourra pas durer éternellement.
        Et plus on cherchera à pousser l'intégration, moins les gens adhéreront et plus on s'approchera du point de chute.

        Le monde redevient (rapidement !) multipolaire, ce dont on besoin les nations c'est de souplesse pour s'adapter et au lieu de ça, on s'enchaîne les uns les autres ! Les gens qui sont à la manoeuvre sont restés bloqués sur la guerre froide, en témoigne la façon dont sont gérés les évènements en Ukraine…ils ont 25 ans de retards ces abrutis.

      • [^] # Re: Intérêt ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Ha et j'oubliais, tu tournes aussi beaucoup sur le comportement des parlementaires Français et je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est pas brillant, mais c'est peut être aussi parce qu'ils s'éloignent du peuple Français en rêvant d'atteindre les sommets d'Europe !

        Et puis je suis jamais le dernier pour me montrer critique à leur égard, mais les parlementaire nationaux ont au moins une légitimité que n'auront jamais les européistes.

        Tant que l'immense majorité des gens continueront de considérer la République et l'état comme synonyme, aucune organisation supranationale ne pourra être acceptée (je pense que pour l'instant c'est à peu près accepté juste parce que les gens ne se posent pas trop de questions sur le fonctionnement du machin).

        Le jour où on leur proposera de supprimer la République (cf le projet fédéraliste), tu penses sincèrement que ça passera comme une lettre à la poste ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.