Le serveur XMPP libre ejabberd en version 2.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
1
21
fév.
2008
XMPP
XMPP est le protocole standard ouvert (IETF) de routage générique de flux XML et binaire (via Jingle), qui a décidément le vent en poupe ces temps-ci, avec les essais à grande échelle d'AOL et Yahoo! sur la messagerie instantanée et la présence (alors que ceux-ci ont déjà leur solution propriétaire depuis des années), ainsi que la prise de conscience générale sur les capacités sociales et applicatives de XMPP et de son architecture.

ejabberd est un serveur XMPP libre publié sous licence GPLv2, écrit en langage erlang. La grande force de ejabberd est sa capacité de mise à l'échelle (scalability), motorisant les plus importants serveurs Jabber de la planète (jabber.org, MXiT, SAPO). Le langage erlang, langage fonctionnel concurrent temps réel et distribué, lui permet les mises à jour sans interruption de service et des fonctionnalités de tolérance de pannes.

La version 2.0 de ejabberd apporte avant tout, après un an et demi de travail, des améliorations de mise à l'échelle et de robustesse, grâce à une refonte d'architecture, nommée Flexarch. Celle-ci apporte entre autre la capacité des composants à fonctionner en cluster.

ejabberd 2.0 affiche en outre les nouvelles fonctionnalités suivantes :
  • PubSub, pour la publication d'informations et la souscription à ces flux, implémentant du vrai push (et non du polling) intelligent en fonction de la présence, et ce, en quasi-temps-réel (instantané) ;
  • Personal Eventing, pour les évènements personnels tels que l'avatar, la géolocalisation, l'activité, mais aussi des informations plus « fun » telles que l'humeur, la musique écoutée, la vidéo regardée, le site web visité, le jeu en cours, la discussion en cours ;
  • proxy de transferts de fichiers ;
  • serveur de fichiers HTTP ;
  • BOSH (ou HTTP binding) pour les applications Web 2.0 ;
  • authentification PAM ;
  • des améliorations du support LDAP ;
  • administration à distance via les Ad-Hoc Commands ;
  • localisation dans 24 langues ;
  • et les incontournables corrections de bugs.
Les sources et les installeurs binaires sont disponibles pour Linux 32 et 64, Mac OS X PPC et Intel, et Microsoft Windows, ainsi que les sommes MD5 et GnuPG. Les paquets des distributions attendent donc leurs mises à jour.

ejabberd 2.0 requiert Erlang R10B-5 ou plus, R11B-5 étant recommandé (la R12 n'étant pas à ce jour recommandée en production).

Les travaux sur les versions suivantes ont d'ores et déjà commencé, voir la roadmap.
  • # Je me suis toujours demandé...

    Posté par . Évalué à 4.

    Quels sont les autres serveurs XMPP (libres, celà va de soi) disponibles ?

    Quels sont les avantages et inconviénients de chacun ?
    • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

      Posté par . Évalué à 1.

      ya ca :
      http://www.jabber.org/software/servers.shtml

      sinon coté "scalabilité" d'ejabber, c'etait pas frappant pour le moment, j'ai du mettre plein de xen sur un seul serveur avec un ejabberd par instance pour que ca tienne le choc, sinon ca partait en sucette
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par . Évalué à 3.

        Peux tu être plus précis ? En ce qui me concerne je n'ai pas de souci majeur de production avec ejabberd. J'ai un mode cluster actif sur 2 serveurs et pour le moment tout tient correctement la charge. Les capacités à encaisser la charge de ejabberd sont inhérentes à la technologie et le langage sur laquelle il repose : Erlang. Grâce à Erlang et la base de données mnesia ejabberd est conçu pour supporter un nombre de session considérable.
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il y a aussi ça, mais... un peu à compléter : http://wiki.jabberfr.org/Portail:Administrateur
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par . Évalué à 4.

        sinon coté "scalabilité" d'ejabber, c'etait pas frappant pour le moment, j'ai du mettre plein de xen sur un seul serveur avec un ejabberd par instance pour que ca tienne le choc, sinon ca partait en sucette

        GNI ???? Tu as mis tes machine virtuelles jabber dans d'autres machines virtuelles ? Et ca marche mieux ?
        A mon avis il y a un gros problème avec ta config erlang.
        Mon serveur, qui n'est pas un foudre de guerre même si il a 4go de ram encaisse sans broncher près d'un million de demande de connexion par minute (en test labo hein, il y a pas 300 utilisateurs réels sur la bécane). Je pense qu'il pourrait encaisser plus, mais c'est la connexion qui limite.
        • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

          Posté par . Évalué à 1.

          la oui ca marche mieux

          a la mise en prod, ca avait été moins que concluant. pour les details ca date un peu, et je n'ai plus les details en tete

          si tu as des ruses sur la conf erlang je suis preneur
          • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

            Posté par . Évalué à 2.

            Après de courts tests, le seul cas chez moi ou ca va plus vite en passant par xen est si a) on est court en mémoire ET b) le compilateur JIT est arrêté.

            En ce qui concerne la config Erlang : il n'y a pas de règles ou de trucs. Ca se configure appli par appli.Par contre la config Ejabberd est un poil plus complexe à maitriser. Les logs sont assez problématiques à comprendre et à mettre en place correctement. Pour le reste je suis contraint de te renvoyer au manuel. il y a des pages et des pages de config. Mais ce n'est pas très compliqué. CF http://www.process-one.net/docs/ejabberd/guide_en.html#htoc9

            Après si tu as des questions plus spécifiques, tu peux me joindre par email ou via les messages privés.
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        C'est vrai que ça manque de détails.

        Nous avons des déploiements avec plus de 350 000 utilisateurs connectés simultanément et travaillons en ce moment sur des projets plus importants encore.
        Donc, cela marche mais il faut savoir ce que l'on fait au niveau architecture et usage. Nous avons vu des cas où des utilisateurs essayant de bâtir des applications où tout le monde était dans la liste de contacts de tout le monde. Sur de petits serveurs, ça passe. Sur de gros volumes, on se retrouve vite à vouloir broadcaster des millions de signaux de présence par seconde.

        Si j'essaie de lire entre les lignes j'ai l'impression que tu fais de l'hébergement de domaines. Pour ce type de besoin (hébergement de plus d'une centaine de domaines, par exemple, 80000 - 100000), nous avons une version spéciale dédiée opérateurs / ISP.

        Dans tous les cas, je ne suis pas sûr que rajouter une couche de XEN améliore les performances ;)

        Mickaël

    • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      * jabberd et jabberd2, en C ou C++, tous les deux partiquement abandonné
      * mjabberd un serveur en perl
      * openfire, le concurrent direct de ejabberd, en java, developpé par une boite qui release deux version, une commerciale et une en GPL2+, avec le meme but: la mise en cluster
      * Antepo, proprio si je me souvient bien, racheté par Abode, jamais testé
      * SoapBox, proprio, jamais testé
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        djabberd, pas mjabberd :)

        Sinon, il y a le wiki de jabberfr : http://wiki.jabberfr.org/Cat%C3%A9gorie:Serveur , mais il ne couvre que les serveurs libres, car personne n'a écrit de pages dessus.

        Pour ma part, j'utilise djabberd, mais je le recommenderais pas, sauf si les gens aiment bien bidouillés ( ça tombe bien, c'est mon cas ). Je dirait openfire et ejabberd plutot.
      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Il y a aussi Tigase en Java et libre et Jabber XCP (de Jabber Inc), en propriétaire.

        Mickaël

      • [^] # Re: Je me suis toujours demandé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.


        jabberd et jabberd2, en C ou C++, tous les deux partiquement abandonné


        C'est pas sympa pour Tomasz Sterna qui bosse sur jabberd2:

        14/08/07: release 2.1.14
        27/08/07: 2.1.15
        23/09/07: 2.1.16
        02/10/07: 2.1.17
        17/10/07: 2.1.18
        31/10/07: 2.1.19
        27/12/07: 2.1.20
        08/01/08: 2.1.21
        21/01/08: 2.1.22
        03/02/08: 2.1.23

        Dur d'appeler un tel cycle de releases de "quasi abandon" quand même
  • # Jingle

    Posté par . Évalué à 1.

    Hum bien si ça avance...
    Mais au fait, à quand un client utilisable sous Linux ?

    Bon c'est un flamebait, j'avoue. En fait ma question, c'est plutôt : qu'en est-il pour les clients jabber mainstream comme Psi, Gaim ou Kopete ? Je sais que dans Psi et Kopete, c'est possible dans une certaine mesure avec l'option kivabien à la compil... mais on en est déjà là depuis plus de deux ans... Alors quoi de neuf sur le front ?
    • [^] # Re: Jingle

      Posté par . Évalué à 2.

      Salut,

      > Gaim

      La grande nouveauté, c'est que Gaim s'appelle Pidgin.


      Blagues à part, il y a telepathy et empathy (basé sur Gossip) et développé par des francophones qui progresse pour fournir à Gnome sa propre solution de VVoIP. J'utilise empathy depuis quelques mois maintenant. La VVoIP n'est pas encore mature, mais ils y bosse (GSoC, etc.)

      C'est long, très long. Mais de toute manière, je m'en fout de la VVoIP. J'aime pas téléphoner car on peut pas faire autre chose en même temps, doonner une URL par téléphone est un calvaire, etc.

      Cordialement,
      Étienne.
      • [^] # Re: Jingle

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bonsoir

        Si la vidéo et le son (visio-conférence) étaient bien implémenté avec au moins un logiciel libre et open-source, en passant par Jabber (donc je suppose qu'il faut aussi un travail sur ce côté), alors on n'aurait plus besoin, pour soi ou les amis, des solutions propriétaires.

        Comme ça, je pourrai enfin "envoyer" le flux de ma webcam à mes amis, sans penser à la manière dont je vais leur expliquer pour configurer leur routeur et VLC et...

        A bientôt
        Grégoire
        • [^] # Re: Jingle

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Personnellement je trouve la webcam inutile pour de la messagerie instantannée, c'est trop bête de regarder quelqu'un qui tape sur son clavier et qui regarde on ne sait quoi sur son écran.
          Surtout que l'im en fait c'est pas si temps réel que ça, ça reste du "je répond quand je veux, et le correspondant peut tout à fait répondre à son tour que lorsqu'il a terminé de traiter ses autres tâches".
          Pour le téléphone, lorsque je téléphone c'est pour des raisons pratiques, pas pour passer-le-temps ou se-sentir-moins-seul, donc la plupart du temps je suis occupé ou en déplacement... Je sais même pas s'il m'arrive de téléphoner assis, donc la vidéo est franchement exclue.
          La prise de nouvelle ou les conversations se font par écrit (HandWritten Messaging Over LaPoste Mail Transfert Protocol, ou mail, ou im).

          Donc oui moi non plus, la visioconf j'en ai franchement pas besoin, à priori.
          En fait...

          Récemment dans le cadre d'une association j'ai eu à rentransmettre en direct une conférence donnée dans un hôtel, via le wifi dudit hôtel.

          J'ai du me rabattre sur aMSN pour la vidéo, et Skype pour le son (j'ai du l'installer exprès pour ça :s !).

          L'auditeur distant possèdait déjà un compte jabber et l'utilise, et n'a pas bronché a hésiter différentes solutions comme ekiga ou autre (et se créer les comptes associés). De plus comme c'est moi qui offre le service à mon initiative, je peux imposer la solution que je veux, même la plus barbue, pourvue qu'elle marche.

          C'est un cas de figure qui est amené à se reproduire, la prochaine fois j'ai même une difficulté supplémentaire : deux auditeurs au lieu d'un seul.

          La visioconférence ce n'est pas qu'une messagerie instantanée ou un téléphone évolué, ça peut même servir à faire de la... visioconférence.

          Aujourd'hui je suis obligé d'initier, ou de faire switcher, à des technos propriétaires.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Jingle

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Rhaaa...
            il fallait lire
            s/n'a pas bronché a hésiter/n'a pas bronché à installer/
            ou
            s/n'a pas bronché a hésiter/n'a pas hésité à installer/
            au choix

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Jingle

      Posté par . Évalué à 4.

      Bon vu les réactions, mon commentaire n'était pas si inutile que cela, finalement ;-). Plus poil à gratter qu'autre chose.

      Le problème est effectivement d'être encore obligé, à l'heure actuelle, d'utiliser des solutions proprio comme Skype pour communiquer avec des non-geek.
      SIP fonctionne bien sur toutes les plateformes (du moins entre deux clients supportant les mêmes codecs... ) mais malheureusement demande de faire de la configuration de réseau avancée.
      Pour Jingle, je ne sais pas, car je n'ai pas vraiment pu expérimenter, faute de support correct. La disponibilité et la simplicité de Gtalk pour Windows en fait un candidat sérieux comme protocole de VoIP pour la vie de tous les jours.

      Bon ensuite, je n'ai peut-être pas assez expérimenté... mais ma copine (ma correspondante principale en VoIP !) a d'autres choses à faire que bêta tester 36000 logiciels.
      • [^] # Re: Jingle

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le problème est effectivement d'être encore obligé, à l'heure actuelle, d'utiliser des solutions proprio

        ça c'est à toi de choisir, ou à tes correspondants.
        Pour de l'audio-conférence ekiga fonctionne très bien, vu que tout le monde se connecte à un numéro commun (tu peux même ouvrir une conf' call protégée par un code).

        J'ai eu l'occasion de l'essayer http://cookerspot.tuxfamily.org/wikka.php?wakka=Blog20080104(...) et là où je craignais à tort un peu de galère à le configurer - 15 personnes ça en fait des problèmes potentiels - ça a marché tout de suite (comme quoi). Ceux qui acceptent d'aller jusqu'au bout et ne lâchent pas l'affaire, juste ça marche aussi pour eux (et ils se rendent bien compte qu'ils avaient oublié un petit truc...).
        Cela m'étonne toujours ceux qui se jettent sur les solutions propriétaires en prétendant que ça juste fonctionne, à croire qu'ils en ont oublié que côté logiciel libre, il y a juste la même phase de configuration initiale (juste se créer un compte, juste se connecter, avec test automatique de l'audio et de la vidéo en prime). À croire qu'il ne devrait rien y avoir à faire, moi qui croyait que justement être dans le libre, cela poussait justement à comprendre un peu comment cela marche et s'intéresser un minimum au respect de sa vie privée déjà.
        • [^] # Re: Jingle

          Posté par . Évalué à 4.

          Euh, ce n'est pas faute d'avoir essayé au début.

          Même des logiciels censés "juste marcher" se sont trouvés être de véritables fiascos. Exemple le plus criant : Wengo.
          Le problème n'est pas tellement de se créer un compte (ce qui est plutôt facile, et ce qui est la seule étape de configuration pour Skype, en passant).

          Tout ce que j'ai réussi à obtenir c'est l'association, dans l'esprit de ma moitié, "Logiciel libre = truc qui marche pas et qu'on essaye pendant trois plombes avant de s'en rendre compte" (j'exagère un peu : elle utilise tout de même, entre autre, Firefox, Thunderbird et VLC... pas encore réussi avec OpenOffice.org). Tu comprendras que dans ces conditions, je ne compte pas retenter l'expérience avant d'être complètement sûr de mon coup (et avant qu'on ait vraiment un instant serein pour s'en occuper, ce qui est difficile dans une relation à distance).

          Donc oui, il y a des idéaux, que je partage, mais vouloir les imposer à coups de marteau, c'est contre-productif pour la cause.
          Donc ma stratégie à l'heure actuelle, c'est de ne présenter que ce qui marche sans prise de tête, afin que le message se transforme en "Libre = truc cool et gratuit qui marche sans prise de tête et nous emm* pas avec les publicités, les clés d'activation et autres spywares et joyeusetés".
          Pour ce qui est de la liberté en elle même... c'est un message très difficile à faire passer aux esprits non réceptifs (cela dit, c'est un peu parce que c'est libre qu'on sait qu'il n'y a pas de spywares, et que c'est gratuit).
        • [^] # Re: Jingle

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Pour de l'audio-conférence ekiga fonctionne très bien, vu que tout le monde se connecte à un numéro commun

          Boom c'est mort, rejeté par la masse d'utilisateur.
          Ben oui, l'idée, c'est de voir quelqu'un en ligne, de cliquer sur le petit personnage, et hop coup de fil. En gros, Skype.
          L'idée d'un numéro, c'est un peu dépassé. Ekiga ne répond donc pas au besoin (ou alors, explique).
          • [^] # Re: Jingle

            Posté par . Évalué à 3.

            Le numéro c'est pour faire des conférences à plusieurs, pas pour parler à quelqu'un.

            Les gens ont une adresse par exemple :

            trucmuche@ekiga.net

            095XXXXXXX@freephonie.net

            etc

            et on peut les appeller dessus.

            Et ca se trouve que ekiga possède aussi un moyen d'enregistrer une liste d'adresse comme étant des copaines et qui sont facilement cliquable pour les appeller.
            • [^] # Re: Jingle

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et ca se trouve que ekiga possède aussi un moyen d'enregistrer une liste d'adresse comme étant des copaines et qui sont facilement cliquable pour les appeller.

              Leur statut (disponibilité, absent, occupé sauf urgence, tout type de statut personnalisé...) en ligne est-elle visible? On peut écrire si on n'a pas envie d'appeler?
              C'est ce que je n'ai pas vu dans Ekiga.
              Et un truc sans ça, ce n'est pas acceptable pour Mr tout le monde (dont moi) en 2008 (déjà en 2006...)
              Un truc juste pour téléphoner sans messageries instantanée affichant le statut et compagnie, c'est comme un abonnement Internet sans TV et VoIP : ca ne se fait plus, ou très marginal (en France, ailleurs si ;-) )
              • [^] # Re: Jingle

                Posté par . Évalué à 5.

                Alors attend que empathy soit fini :]

                Ou tu peux aussi aider à le finir.
          • [^] # Re: Jingle

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            C'est un exemple que je donne pour le numéro commun : cela permet ipso facto d'avoir un tiers, ce qui simplifie le passage de firewall notamment vu que les deux interlocuteurs se connectent sur ce tiers plutôt que de tenter d'auto-négocier une IP visible de chaque côté (ce qui est toujours compliqué en fonction des configurations, de routeurs LAN intermédiaires...).

            Mieux vaut utiliser ce qui marche bien plutôt que de s'acharner avec les cas complexes dès le début. C'est pour cela qu'effectivement, il vaut mieux maîtriser les outils libres et les proposer correctement. Donner un numéro de conf' call me paraît naturel : il sera de la forme sip:5012008@ekiga.net ce qui se copie/colle bien dans tout client jabber (qui te fournira facilement l'IM par ailleurs...). Les essais/tests se font facilement sur sip:500@ekiga.net _avant_ d'appeler son interlocuteur (qui pourra checker aussi de son côté, notamment sa configuration de micro et éviter le larsen qui est toujours gênant).

            Il y a pas mal de choses à régler tout de même quel que soit l'outil retenu :
            - entre la webcam et le bon pilote (ça s'améliore de ce côté)
            - le son du micro (faut bien se faire entendre)
            - le son des haut-parleurs (penser à avoir des écouteurs), ça paraît bête mais bien souvent le volume n'est pas assez haut (à régler dans kmix par exemple ou gnome-volume-manager) et penser à la petite molette de réglage du son des écouteurs (l'appel au sip:500@ekiga.net permet d'avérer que de ce côté tout est bon).

            Par expérience, cette "petite" phase de configuration est bien souvent sous-estimée et peut donner l'impression que "juste ça marche pas" alors que c'est l'utilisateur qui est en cause, mais non il a souvent d'abord le "réflexe" de mettre en doute le logiciel qu'il utilise et après de faire les bons réglages. À croire que c'est vraiment un prétexte pour repasser sur du proprio qui semble en rassurer plus d'un... bin faîies votre choix en conscience ; perso, je m'acharne 2 minutes de plus quand même (d'autant qu'il m'arrive de douter de moi aussi parfois).
            Après, les fonctionnalités funky "pouf je clique, pouf ça marche", forcément si tu ne regardes pas, tu ne les trouves pas... allez je t'en liste quelques unes (disponibles rapidement dans le menu Outils notamment) :
            - carnet d'adresse (pratique pour ses contacts)
            - dialogue textuel, il y a même de l'IM intégrée comme quoi
            - inscription directement à partir du logiciel (même pas besoin d'ouvrir un navigateur web supplémentaire)
            - historique des appels (émis / reçus)
            - une aide directement accessible (menu aide quoi)
            Au besoin, je te renvoie sur les copies d'écran http://ekiga.org/index.php?rub=4 qui montrent bien que - pour ceux qui passent plus de 5 mn dans le logiciel - la plupart des fonctionnalités attendues sont bien présentes.
            À vous tous de faire fonctionner l'effet de réseau pour peupler votre carnet d'adresse ;-) Cela permettra d'avérer que l'appel 1 à 1 ou via conf' call fonctionne bien et ce avec différentes configurations. Après, je suis d'accord qu'il y a de la place pour clarifier les possibilités de connexion, en identifiant déjà les configurations qui juste marchent, cela permet d'aller plus loin et faire des suggestions d'améliorations précises et factuelles.
            • [^] # Re: Jingle

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il y a pas mal de choses à régler tout de même quel que soit l'outil retenu :

              ... Ou alors c'est que tu as trop pris l'habitude de devoir configurer, et que ça te semble normal. Et que pour les developpeurs de Ekiga, c'est aussi normal.
              Je vais te faire part de mon expérience, qui comme tu le sais ;-), et encore windowsienne pour l'OS.
              Par "obligations" familiales, j'ai dû installer Skype il y a peu.
              En quelques clic (j'avais déja un compte, mais pour le plaisir de cette discussion, je vais recommencer à 0). Je viens de tester Ekiga dernière version.

              Skype puis Ekiga :
              - Telechargement, lancement dans les deux cas (OK, sous Linux c'est dans le gestionnaire de paquets, c'est un petit plus mais pas très important : dans tous les cas faut faire des actions, connaitre le nom etc...)
              - Un assistant. Pas de compte? une page dans Skype pour créer un compte, rapide : seuls les login/pass/conditions sont obligatoires. Pour Ekiga : clic, et ca me lance mon navigateur web, il me faut m'inscrire par ce biais, login/pass/nom/prenom/adresse email/conditions/timezone (et bonjour la gueulle du timezone... Pour voir la France, faut trouver "Europe/Paris"...) obligatoire (4 de plus!!!). Valider mon adresse (une action de plus! Faut que j'attende le mail!). 1 pour Skype, 0 pour Ekiga. (tu dis qu'on peut s'inscrire à partir du logiciel, je viens d'essayer, et non, ce n'est pas possible, ou je n'ai pas vu!)
              - Skype se demerde ensuite pour se connecter. Ekiga me dit "La detection du NAT est terminé. Resultat du test STUN : Cone NAT, Utiliser un serveur STUN est conseillé, Activer la prise en charge STUN?". La, c'est mort! L'utilisateur normal se sauve en courant, jete le produit. Stun, Nat, que de charabia! Skype 1, Ekiga -10.
              - Spéciale Ekiga : "choisissez votre gestionnaire audio". Sympa de donner le choix, mais Skype est plus inteligent : quand il n'y a qu'un choix, a quoi ça sert de donner le choix parmis 1 choix coté Ekiga? Skype 0 (il ne fait rien), Ekiga -1 (une étape inutile).
              - Arghhh... Encore Ekiga, "choisissez votre péiphérique de sortie audio". Pareil, 1 seul périphérique, c'est un choix parmis un non-choix... Ekiga s'amuse à complexifier la où ce n'est pas complexe.
              - Ekiga : Mais c'est quoi ce bordel? je dois choisir mon gestionnaire video de sortie avec des termes techniques incompréhensibles. -1 encore pour Ekiga...
              - Ekiga toujours : je dois choisir mon périphérique d'entrée video, j'ai le choix parmis... 0 choix! (je n'ai pas de webcam). -1 encore pour Ekiga...
              - Arrive l'inteface... Skype, j'ajoute facilement un compte, je vois son statut... Ekiga, j'ai un numeroteur à l'ancienne, sans facons...
              - J'arrive bien à voir une fenêtre de conversation pour Ekiga (j'avais pas vu la dernière fois...), mais en passant par le carnet d'adresses (super-pratique...). Mais rien à faire, impossible d'avoir en première page le statut de mes contacts, j'ai un pauvre numéroteur à l'ancienne type 20eme siècle...

              Coté Audio/Video, ca marche du premier coup, peut-être qu'avec Linux c'est le plaisir de configurer, mais pour l'audio sous Windows en tous cas, ca marche, point.

              --> Alors, je suis peut-être difficile, mais non, c'est impossible de conseiller Ekiga à tout le monde. Regarde le liste des choses à faire, la liste des mots inconnus à comprendre sous Ekiga avant de pouvoir l'utiliser, c'est une horreur!
              Certains se sont habitué à la complexité (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?).
              Ekiga est peut-être bien pour plein de choses (avoir un compte SIP compatible avec plein d'autres logiciels, multi-conf?), mais pour l'utilisateur normal qui veut juste téléphoner à son fiston, non, ce n'est pas simple coté libre. C'est simple coté proprio.
              Le "tu n'as qu'à contribuer" est bien gentil, mais faut avoir le temps. Et j'ai je choix : un truc qui marche est disponible.

              Faut aussi accepter que le proprio soit meilleur... En attendant d'avoir mieux en libre.
              Ekiga ne répond pas au besoin du commun des mortel (je ne considère pas le besoin de simplicité comme un truc de geek!), peut-être un jour... Mais ce n'est pas en refusant de voir que le libre fait de la complexité qu'on arrivera à "vendre" le libre. Ekiga proposé à des gens normaux, ne fera que renforcer le "le libre? c'est pour les geeks".
              • [^] # Re: Jingle

                Posté par . Évalué à 3.

                Cela dit, le coup des écrans de config à sauter quand il n'y a pas le choix, ça pourrait etre suggéré sur leur bugzilla. J'imagine qu'ils ne devraient pas avoir de mal à le mettre en œuvre dès qu'ils se rendront compte que c'est une bonne idée.

                Autre suggestion : un mode "je me débrouille" où il règle automatiquement le STUN ou pas en fonction du type de NAT. De toute manière, il sera facile de revenir aux options de config pour l'utilisateur avancé, s'il veut personnaliser tout ça.

                En fait, j'ai l'impression que tout ce que tu as dit est relativement facile à améliorer... ce qui tendrait à démontrer que la facilité d'utilisation (pour Michu, j'entends) n'est pas la première préoccupation de l'équipe d'Ekiga. Ou alors ils remettent ça au grand ménage de printemps de l'UI prévu pour la 3.0.
  • # [HS] Lexical nazis strikes again!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pourquoi pourquoi pouquoi ce "capacité de mise à l'échelle", tellement peut évocateur que l'auteur s'est cru obligé afin de se faire comprendre d'y adjoindre le "scalability" anglais qu'il était supposé traduire?

    Pourquoi ne pas imaginer (crime de lès majesté par les temps qui courent) de franciser naturellement ce "scalability" par "scalabilité" ? Alors que l'on utilise sans sourciller "scalaire" , et qui de toute façon s'appuie solidement sur sa racine latine "scalae"?

    Ça me tuera toujours, ces complications tarabiscotées pour surtout ne pas inventer un mot, surtout ne pas paraître trop proche de cette perfide Albion qui nous envahi avec son latin!

    Aller, dans dix minutes je serais a -10, mais qu'importe. Pour moi une langue dont tous les mots sont dans le dictionnaire est une langue morte, et mon français, avec des bouts d'anglais, d'allemand, d'arabe, je le scalerais que vous le vouliez ou non!

    (sinon, ejabberd, ça poutre sa mère grave!)
    • [^] # Re: [HS] Lexical nazis strikes again!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      >sinon, ejabberd, ça poutre sa mère grave!

      Ah ouai, du coup je comprend mieux ton +8

      --->[]
    • [^] # Re: [HS] Lexical nazis strikes again!

      Posté par . Évalué à 1.

      Extensibilité ?
      • [^] # Re: [HS] Lexical nazis strikes again!

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pas le même sens, pour moi l'extensibilité c'est la possibilité de rajouter facilement d'autres services à partir de la même base.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: [HS] Lexical nazis strikes again!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pourquoi tant de haine et de déchaînement ? Pourquoi un si long pamphlet alors que tu as très bien compris - comme tous ici - de quoi je voulais parler ?

      Pour te situer le contexte, j'ai tout simplement rédigé (très) rapidement cette news, à partir de l'annonce en anglais... qui n'est pas ma langue natale... Alors, oui, certes, je n'ai pas assez réfléchi... mais en fait, à bien la relire, c'est très bien comme ça, c'est parfaitement compréhensible par tous. Merci. Bonne nuit, à bientôt, pour ta prochaine contrib de dépêche sur LinuxFR.org... :-p

      https://linuxfr.org/submit.html
      http://linuxfr.org/submit.html
  • # Erlang et les regexp

    Posté par . Évalué à 2.

    Sur Wikipedia, je lis comme défaut du language : Le traitement de données textuelles assez peu performant.

    Pour des protocoles "textes" comme SIP ou XMPP, le traitement de chaînes de caractères est très fréquent. Il semblerait qu'il soit possible d'atteindre tout de même de bonnes performances avec Erlang (sinon je pense que les développeurs d'ejabberd seraient passés à autre chose).

    Pour ceux qui connaissent bien ejabberd, comment ce défaut d'Erlang est-il contourné ?
    • [^] # Re: Erlang et les regexp

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Si je me souviens bien, le parseur XML est implémenté en C.
      • [^] # Re: Erlang et les regexp

        Posté par . Évalué à 3.

        Selon la roadmap, ils vont changer de parseur xmpp a la version 2.2 et utiliser une librairie dénommée exmpp qui devra augmenter sensiblement les perfs.
    • [^] # Re: Erlang et les regexp

      Posté par . Évalué à 3.

      En fait il y a deux manières de traiter les chaines de caractères en Erlang : soit par une liste d'entier¹ (32 ou 64bits suivant la platforme) ce qui est la représentation par défaut et ce qui se révèle pratique mais peu performant dans certains cas ou par des binaires² (bit-string) où la gestion est faite à l'octet (caractère pour de l'iso-8859-1) prêt.

      Je pense que l'article de Wikipedia fait référence à la première représentation et j'imagine que Ejabberd traite plutôt les chaines avec des bit-strings.

      [1] http://erlang.org/doc/reference_manual/data_types.html#2.11
      [2] http://erlang.org/doc/reference_manual/data_types.html#2.4

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.