Les universités d'Ile de France se dotent d'un centre de formation aux logiciels libres

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
19
10
déc.
2009
Éducation
Enfin du concret dans le domaine de l'Éducation Nationale : Il s'agit de la création du CF2L (Centre de Formation Logiciels Libres) qui sera implanté à l'université Paris Descartes et à l'université Paris Diderot.

Ce centre a pour vocation d'assurer la formation de tous les personnels des 17 universités d'Île-de-France. Le CF2L ouvrira le 5 février 2010.

Cette très bonne nouvelle est le fruit du travail de Thierry Stoehr, président de l'AFUL et bien connu pour sa promotion des formats ouverts. L'interview de Thierry Stoehr sur le site de Framasoft explique comment cela est devenu possible.

Espérons que toutes les académies suivront cet exemple que l'on aurait souhaité voir au moins 10 ans plus tôt. Souhaitons aussi que les personnels des lycées, collèges et écoles primaires puissent bénéficier de ces formations afin que l'Éducation Nationale ne soit plus autant tournée vers les techniques du passé mais prépare mieux les élèves à un avenir qui évolue de plus en plus vite.

L'Île de France, c'est bien, mais ce n'est pas la France. Un calendrier d'implantation national serait encore mieux.
  • # Pas assez dur avec l'enseignement ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    En rédigeant l'article, j'ai un peu égratigné l'Éducation Nationale. Mais le mal est encore plus grand et de très nombreux organismes privés sont sans doute pires.

    Former les gens pour des technologies dépassées n'est pas récent. Je me souviens d'instituts qui formaient des perforatrices de carte perforées IBM alors que la technique tombait en désuétude. J'ai étudié longuement les tubes à vides quand les transistors les remplaçaient et étudié les transistors au germanium quand on les a abandonnés.

    De nombreux professeurs qui ont essayé de promouvoir les logiciels libres dans leurs établissements se sont sévèrement fait rabrouer par leurs inspecteurs. La hiérarchie de l'enseignement est le plus souvent constituée de personnes n'ayant aucune culture scientifique et technique. Ils ne conçoivent que très difficilement que l'enseignement soit différent de ce qu'ils ont connu dans leur enfance.
    Dans ces conditions la prospective qui devrait être une ligne de conduite de l'enseignement est totalement absente. L'enseignement doit préparer à l'avenir. Dans le meilleur des cas, il prépare au présent.

    C'est aussi le cas dans les grosses entreprises où, le temps de monter en grade, le dirigeants ne mettent plus les mains dans le cambouis, il perdent leurs compétences et engagent alors l'avenir de leur entreprise sur des technologies obsolètes.

    Enfin un effort venu du haut grâce à Thierry, espérons qu'il finira par rencontrer les initiatives venues du terrain et qu'elles seront encouragées... À moins qu'un directeur de MS ne vienne faire une visite au ministre...
    • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

      Posté par . Évalué à 5.

    • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

      Posté par . Évalué à 3.

      'Former les gens pour des technologies 'dépassées' n'est pas récent.'
      Madame Irma est demandee..
      De la formation sur Open Office se perimera aussi vite que de la formation sur Microsoft Office...
      Et apprendre a programmer se fait aussi bien sous Microsoft Visual Studio que sous vi ou emacs....
      Bref enseignons les concepts, plutot que des automatismes.
      • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Je suis d'accord que les concepts sont plus importants mais quand tu apprends aussi les outils associés pour une question de productivité, il vaut mieux un OOO ou gvim car contrairement aux produits 'crosoft, tu pourras toujours les avoir sur une clé usb pour les utiliser et il n'y aura pas de problème de licence et prix.
      • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

        Posté par . Évalué à 2.

        La formation sur Office-13 et Office-2007 rencontre un gros problème , celui de mélanger la part " formation aux outils de bureau " de la part " formation aux spécificités d'Office-13 " .
        De mémoire, pour avoir suivi des " formations " à Office-2000 , je me souviens surtout que ces " formations " , soit se bornaient à montrer les raccourcis claviers ( spécifiques à Office ) et à " comment dans la troisième colonne du tableur remplir automatiquement le carré de 3% de la deuxième colonne ", soit, pour celles plus poussées, apprenaient à réaliser des macros " de base ", mais spécifiques à Office. Avec lesquelles l'utilisateur pouvait se prendre pour un programmeur.
        Il y a à priori un énorme avantage à ne former que sur ce qui n'est pas spécifique, ou à apprendre comment trouver des raccourcis claviers, apprendre à décrire nos besoins particuliers puis à les rechercher, mais cet énorme avantage nécessite de la part des professeurs une remise en question de leurs méthodes de formation .

        Je me demande comment ils font, aux Etats-Unis, entre les différentes versions Windows et Mac de Office et avec OpenOffice.org ...

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Les formations Microsoft, consistent à apprendre où il faut cliquer pour obtenir un résultat donné. Il ne s'agit pas d'apprendre à comprendre. C'est aussi le cas pour les administrateurs dont le travail se borne à dérouler des check-lists.

        Je connais deux administrateurs hautement qualifiés par Microsoft. L'un d'eux n'avait pas pu comprendre ce qu'il voyait (un serveur sous Samba, il se croyait piraté !), l'autre a réussi à comprendre ce qu'il faisait en étudiant Samba sous Linux.

        Il faut que les professeurs enseignent les modes d'emploi plutôt que les concepts, c'est facile à dire, mais il faudrait pour cela qu'ils aient eux-même acquis les concepts... C'est là que les centres de formation du type du CF2L doivent entrer en action et pas seulement en région parisienne.
        • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Enseigner les concepts c'est bien, mais encore faut-il que les étudiants soient capables d'ingurgiter ces concepts et sachent les mettre en pratique à l'issue de la formation.

          Le principal problème demeure le temps. Celui dont dispose l'enseignant pour transmettre la théorie et la pratique est limité, il lui revient de déterminer un bon compromis pour être le plus efficace sachant que son public est très divers : tous ses élèves ne sont pas des génies ou des acharnés du boulot (surtout à l'époque actuelle où les loisirs quels qu'ils soient sont pour certains la priorité...).

          Sans compter que suivant les écoles, le « client » peut désirer une formation essentiellement pratique, applicable et « rentabilisable » immédiatement, de sorte que les concepts et la théorie en deviennent un désagrément coûteux et inutiles pour eux.
      • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

        Posté par . Évalué à 3.

        +100
        a zut c'est pas possible.
        bon alors +99 parceque visual studio est l'exemple typique d'un programme bannissant les concepts au profit d'automatismes.
        :)
        • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

          Posté par . Évalué à 1.

          'bon alors +99 parceque visual studio est l'exemple typique d'un programme bannissant les concepts au profit d'automatismes. '
          Parce que une fois que tu as les concepts, ca te gave un peu de devoir faire tes scripts de compils a la main.
          Le probleme est plutot dans l'enseignant qui oublie legerement de te montrer ce que fait le bouton compilation....pas le fait que le bouton compilation appartienne a un logiciel libre ou pas...
          Maintenant, je suis quand meme plutot pour apprendre sur des logiciels gratuits (libre ou pas)...ne serait ce que pour pouvoir continuer chez soi. Et pour simplement eviter des depenses totalement inutiles.
          • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Quant tu sais, ok, mais quant tu apprends... Et puis parait il que les autotools sont bien fichues, hein ;)

            Le problème est peut être plutôt dans la prétention de pas mal de gens... (j'en vois tout les jours des soit disant expert qui se vautre comme des merdes parcequ'ils veulent absolument "faire des scripts ksh jolis", les mêmes qui critiquent des trucs "plus basiques" selon eux, mais plus rapidement lisibles, et avec de vrais commentaires). Ou plutot/aussi dans une précocité de l'adéquation entre marché et apprentissage. On ne devrait pas mettre la charrue avant les boeufs sous pretexte d'épater la galerie et de se faire passer pour ce qu'on est pas. Pire : j' en vois vraiment tout les jours des codeurs "temps réel" fatche ça sonne bien, qui te prennent de haut avec tes scripts shell, mais qui ne respectent même pas le système, et n'ont même pas vu que leur fonction à la con était déjà dans ce système, fait mieux par d'autres. "Gnu ? ha ouaih le truc ou on peux piquer du code". pan pan. Quart d'heure mauvaise humeur sur les développeurs en batteire, comme dirait pierre tramo.

            Perso je préfère un truc du genre : "je suis quand meme plutot pour apprendre sur des logiciels libres (gratuits ou pas)"...
    • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai étudié longuement les tubes à vides quand les transistors les remplaçaient et étudié les transistors au germanium quand on les a abandonnés.

      QUOI ? On a abandonné les transistors au germanium ? AU SECOURS !!!
    • [^] # Re: Pas assez dur avec l'enseignement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Récemment, tu t'étais lancé dans l'étude du troll "Launchpad pas libre"?

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # rapport sur les cours de libre

    Posté par . Évalué à -2.

    enfin du mouvement c très bien mai a mon avis ca va mettre du temps pour ce propager ds la France entière si ca se propage merci quand même Thierry a plus tout le monde
  • # Paris, toujours Paris

    Posté par . Évalué à 3.

    Faudra un jour que la France arrête de tout foutre sur/autour/dans Paris et pense à développer le reste de la France....

    Sinon, la création de ce centre est une bonne initiative.
    • [^] # Re: Paris, toujours Paris

      Posté par . Évalué à 2.

      le reste de la France

      C’est quoi ça ? la zone 3 de la RATP ?
      • [^] # Re: Paris, toujours Paris

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Pour un parisien, la campagne c'est là où s'arrête le métro :-)

        Quand ils vont dans ces endroits 'reculés' beaucoup de parisiens se croient tout permis et prennent les gens pour des demeurés. C'est pour cela qu'on se moque d'eux et de leur bêtise.
        • [^] # Re: Paris, toujours Paris

          Posté par . Évalué à 2.

          là où s'arrête le métro

          D’où la mention de la zone 3, les têtes de ligne étant au plus en zone 2…
          • [^] # Re: Paris, toujours Paris

            Posté par . Évalué à 1.

            Faux ! La Défense est en zone 3, alors que c'est le terminus de la ligne 1.
            C'était tout du moins le cas il y a 10 ans, quand j'y faisais mon stage... Maintenant j'habite à la cambrousse (comprendre, dans une zone urbaine de seulement 300 khabitants).
  • # mouais

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    quand je vois les potes en formation libre ou pas et comment on les forme, les bras m'en tombent.

    On leur apprend à écrire du code alors que l'on passe beaucoup de temps à réutiliser ou modifier le code des autres, on leur apprend pas à déboguer dès le début, la typo dans le code est passée à la trappe .... Bref.

    Je me demande si les formations de type universitaire ou école d'ingénieurs sont bien adaptées à l'informatique (je suis universitaire de formation). J'ai trouvé les DUT informatiques débutants très bien formés, et je commence à me demander si l'informatique ne devrait pas s'apprendre en alternance pendant 2 ans à la limite après le bac, avec de la formation continue tout au long de la vie pro.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.