LinuxMAO — Éditorial de novembre 2017

Posté par (page perso) . Édité par Pierre Jarillon, Ontologia, Nÿco, Davy Defaud et palm123. Modéré par Ontologia.
24
7
nov.
2017
Son

Novembre est un nom qui porte mal son nom. Pourquoi ? Vous le saurez dans la deuxième partie de cet article.

Cela n’empêche pas que c’est bien ce bon vieux novembre des brumes et des frimas que nous allons traverser ensemble sur LinuxMAO. Il n’y aura ni brouillard ni froid ici, juste l’habituel noyau magmatique, fait d’entraide et de partage, irradiant sa constante chaleur quels que soient les mois, les saisons et les années. N’en déplaise aux romains, à Charly et aux députés de l’an I !
linuxmao

Sommaire

Préambule

Novembre hérite son nom du chiffre 9, novem en latin. Dans l’antique calendrier romain, c’était le neuvième mois de l’année puisque celle‐ci débutait en mars. En 1564, Charles IX promulgua l’édit initialisant l’arithmétique du temps telle que nous la connaissons, avec le 1er janvier 1565 comme point d’origine. Je t’ai ignoré, Charly, et pourtant j’aurai usé de ta trouvaille chaque jour de ma vie. Quelle ingratitude !

Novembre passa ainsi du rang de neuvième mois de l’année à celui de onzième, devenant une absurdité étymologique au même titre que septembre, octobre et décembre (7, 8 et 10). En 1792, les députés de la Convention décidèrent que l’an I de la République débuterait le 22 septembre 1792 et adoptèrent un découpage du temps d’une jolie complexité avec sextiles, bissextiles, décades et les sans‐culottides qui sont les six jours d’ajustement destinés à rattraper les décalages en fin d’année. Chaque mois ne comptait, en effet, que trente jours. Bref, une machinerie infernale, pas mnémotechnique pour deux sous, incapable de faciliter les décomptes du citoyen n’ayant connu que l’ancestral calendrier de Charly. Novembre se trouva ainsi partagé entre Brumaire et Frimaire, mois des brumes et mois des frimas.

Ce calendrier fut aboli par l’Empire, le 22 fructidor de l’an XIII (9 septembre 1805). L’expérience avait produit des résultats médiocres, elle dura à peine treize ans et prit fin le 1er janvier 1806. Charly obtint ainsi sa revanche, car c’est à nouveau son rythme qui régit le tempo universel.

Quoi de neuf ?

Depuis la parution du dernier éditorial, nous ont rejoint : Alodaf, alexchant, dmaxy, Baz, jcelerier, Anastasia.01, technomagniaque, gp4004, FLB44, fdf, oranjezhadu, lordarkrems, Christine Gallot, EIJULES, bobby12, Kuluse, C4-53, leclar, Respire, Fonky62, Gopherlechien, rosjjim, Upal, Burnus_1er, Odysseus Libre, yomboul, Soss, BaguetteAgile72, Oscardici, popayann, Valtena, yannboc, lemaitresantos, fourat, Lysergik et aletheia.

Bienvenue à vous toutes et tous !

Les entretiens sont relancés après plusieurs années de silence radio. Pour inaugurer cette renaissance, sub26nico a soumis des questions à bluedid29, vous pouvez lire ses réponses dans la nouvelle : Les entrevues de LinuxMao-bluedid29.

Musique sur linuxmao

La douzième joute de LinuxMAO se clôt sur la victoire d’olof. Compliments !
Les participants devaient livrer leurs interprétations autour du thème imposé : Cuba.
Ce fut une joute riche et très diverse. Les sept participants nous ont laissé entendre chacun sa sensibilité, chacun sa technique et chacun sa façon singulière d’aborder le thème.
Quand aux styles musicaux, ils couvrent, une fois encore, un vaste territoire qui va du R’n’R à la manipulation conceptuelle de matière sonore audio‐numérique.
Aucun n’a démérité, tous ont travaillé d’arrache‐pied et méritent félicitations et encouragements.
ProgramLyrique a piloté avec brio le vaisseau amiral, collecté les œuvres et dépouillé les votes, nous livrant le résultat final dès son retour de Chine. Un grand merci !

Rappelons ici que chaque participant aux joutes met sa sensibilité et beaucoup de son temps en partage.
Les votes et commentaires n’ont pour seul objet que la mise en évidence de points techniques perfectibles, jamais la mise en cause de styles, de parti‐pris créatifs ou de sources d’inspiration.

Dernière minute : olof ayant remporté deux joutes, ce n’est pas au vainqueur de choisir le thème de la treizième joute mais à l’organisateur. ProgramLyrique vous invite donc à participer autour du thème : Qi Gong sur gratte‐ciel.

Autres productions musicales :

Musique libre en dehors de LinuxMAO

Liste de lecture des nouveautés pour le mois d’octobre 2017 chez les copains de Dogmazic.

Nouvelles du monde

Le manuel d’utilisation des logiciels d’openavproduction (luppp, sorcer, artyfx et fabla) a été traduit en français. Voir à ce propos cet article du blogue de LibraZiK.

La dixième édition des Journées méditerranéennes du logiciel libre (JM2L) se tiendra le samedi 25 novembre 2017 au Technopole Sophia Antipolis à Biot (06). Notez la présence d’une salle entière consacrée à la MAO sous GNU/Linux avec des ateliers d’utilisation, une conférence autour la programmation d’applications MIDI sous GNU/Linux, une conférence autour de l’utilisation de MuseScore, et une autre conférence sur l’improvisation musicale avec GNU/Linux sur le film d’animation ZeMarmot. Toutes les informations sur le site de linux-azur.org.

Nouveautés sur LinuxMAO

Des chiffres :
Le nombre de visiteurs uniques du mois d’octobre 2017 est de 39 807 ce qui constitue le nouveau record de fréquentation du site avec une moyenne de 2 279 visiteurs uniques par jour. linuxmao.org, c’est à ce jour, 6 203 utilisateurs inscrits, 2 259 pages de documentation, les plus de 82 300 messages dans les « forums », et d’autres fioritures.

D’autre part, nous avons eu 36 nouvelles inscriptions depuis la rédaction du dernier éditorial du site, c’est à dire en 33 jours.

Nouvelles pages :

Côté administration :

  • nettoyage et amélioration de l’intégration des pages du portail développeur ;
  • il y a eu un problème avec les membres inscrits avec une adresse en yahoo.fr vers le 14 ou 15 octobre. Les notifications envoyées par le site semblent avoir été interprétées comme du pourriel et ont donc été refusées par Yahoo. Ça semble avoir été rétabli à présent. Voir le fil de discussion : comptes avec adresse yahoo.fr.

Côté logiciel sur LinuxMAO

Côté logiciel en dehors de LinuxMAO

Depuis la publication du dernier éditorial, olinuxx, sub26nico, r1 et Nolwen ont relevé les mises à jour suivantes pour ce mois‐ci :

  • après 12 ans de silence (oui, douze ans !), Gnuitar sort en version 0.4.0alpha ;
  • nouvelle version 3.2.2 de DRC ;
  • Aubio passe en version 0.4.6 ;
  • Guitarix2 mis à jour en version 0.36.0 ;
  • Bitwig Studio passe en version 2.2 ;
  • Rivendell passe en version 2.17.0 ;
  • UbuntuStudio 17.10 est disponible ;
  • nouvelle mise à jour pour la Vee One Suite en version 0.8.5 ;
  • Fluidsynth passe en version 1.1.8, ajoutant entre autres le support pour la lecture des banques de son au format SF3 ;
  • zam-plugins passe en version 3.9 ;
  • praxis live passe en version 3.3.0 ;
  • VCV rack passe en version 0.4.0 ;
  • OcenAudio passe en version 3.3.1 ;
  • LMMS voit une nouvelle version « release candidate » 1.2-rc4 poindre le bout de son nez .
  • Audacity passe en version 2.2.0. Nouveau logo, quatre thèmes pour l’interface (dont un pour les malvoyants), une refonte des menus et des préférences. À noter que la liste de discussion Audacity-French hébergée par Yahoo! va disparaître, remplacée par la liste hébergée par Framalistes ;
  • Open Stage Control est maintenant en version 0.21.1 ;
  • abGate passe en version 1.1.9.

Post‐scriptum

Merci à sub26nico, olinuxx, allany et r1 pour l’écriture de cet édito, et on se retrouve le mois prochain pour une revue de l’actualité du mois écoulé !

Bonne musique à toutes et tous !

  • # J'en profite…

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Je sais que cette question aurait plus sa place dans les forums, mais je profite d'une dépêche sur le sujet de la MAO pour espérer une certaine visibilité (pas taper…)

    Je ne suis pas instrumentiste et j'ai des besoins très occasionnels d'édition de partitions musicales. Musescore me convient parfaitement, et pour simplifier la saisie, je me suis acheté un tout petit clavier Midi, un Korg nanoKEY2.

    J'ai cherché en vain le moyen de le faire fonctionner sous GNU/Linux (Mint), quelqu'un aurait-il un tuyau, un tuto, une liste d'incantations à essayer?

    • [^] # Re: J'en profite…

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Nous avons un peu de documentation sur linuxmao à propos de ce modèle. À en lire sa page dédiée sur linuxmao.org, ça semble fonctionner. Si tu as besoin de plus d'information/échange, tu es invité à poster un message dans le forum de linuxmao.org .

      https://librazik.tuxfamily.org - http://linuxmao.org - https://liberapay.com/trebmuh

    • [^] # Re: J'en profite…

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

      Je suppose que tu utilises alsa
      musecore ne cherche peut-être pas les periphs dispos.
      Dans ce cas, il faut le faire à la mano avec aconnect sur debian.
      Il existe aussi aconnectgui.

    • [^] # Re: J'en profite…

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 08/11/17 à 14:24.

      J'ai cherché en vain le moyen de le faire fonctionner sous GNU/Linux (Mint), quelqu'un aurait-il un tuyau, un tuto, une liste d'incantations à essayer?

      Ben en fait, il fonctionne déjà (quand tu fais un lsusb tu vois l'entrée "Korg, Inc"? C'est lui) il faut juste que tu le trouves :)

      Tu peux utiliser QjackCTL:

      sudo apt install qjackctl devrait t'installer tout ce qu'il faut. Tu le lances, et tu lances le serveur en appuyant sur "start Jack server" ou un truc du genre (je l'ai pas sous la main, et j'utilise un script anyway) enfin bref, l'idée est de démarrer Jack. Musescore en a probablement besoin lui aussi de toute façon. Peut-être qu'il utilise juste Alsa MIDI auquel cas ça marche aussi) Et là, tu peux alors cliquer sur le bouton "Connections" de QJackCTL (ou lancer un truc comme cadence) puis dans l'onglet "Midi" (en fait il faut lire "Jack MIDI") ou "Alsa" (ça dépend de ce qui est configuré, en principe Alsa, commence par l'onglet Alsa) et tu repères la sortie de ton clavier "Nanokey2" (j'ai le même) dans la partie gauche et là tu la dragues & droppes vers l'entrée MIDI de Musescore, dans le panneau de droite.

      Titre de l'image

      (bon là le logiciel à droite s'appelle Fluidsynth, mais tu vois l'idée)

      Après, tu n'est en principe pas obligé de le refaire à chaque fois (hum) ça dépend un peu de Musescore, en fait.

      EDIT wait, je viens de chercher vite fait "Musescore Jack" et je sais pas, ça ne semble pas être une appli Jack native…? Bon, de toutes façons tu le sauras tout de suite, lance Musescore, assure-toi qu'il marche bien, et là, lance QJackCTL ; si Musescore a lancé un serveur jack, tu le sauras, il sera vert, "started". Regarde les "connections" comme indiqué plus haut ; Sinon, tente de le démarrer quand même, et regarde si Musescore expose des ports MIDI. Si non, alors il a sa propre interface Audio/MIDI, tu dois regarder dans les préférences, je sais pas.

      • [^] # Re: J'en profite…

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        on peut utiliser jack avec musescore mais il faut le préciser dans les options, on choisit le backend que l'on veut.

      • [^] # Re: J'en profite…

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

        Un tout grand merci pour les explications claires et complètes, et à zurvan aussi pour la remarque concernant le backend Jack à configurer dans les options de Musescore. J'y vois plus clair et surtout j'ai appris des choses !

  • # Deux outils à tester sous linux pour le korg.

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-0).

    Salut !

    J'ai trouvé la dépêche très rigolote, d'entrée j'ai appris quelque chose avec le préambule.
    Je n'ai pas bien compris la suite, il me semble qu'il fallait être du "clan" pour vous suivre ?
    Sinon je ne connaissais pas museScore, comme une alternative à TuxGuitar on dirait. Ce dernier peut aussi être utilisé pour l'acquisition midi.
    D'après LinuxMAO l'outil de chez korg fonctionne sous linux grâce à wine.
    Sinon essayer Nano Basket.
    Ne pas hésiter à utiliser les commandes dmesg pour voir ce que le kernel détecte quand tu branches le clavier, lsusb pour vérifier l'identification du périphérique.
    Voilà j'espère avoir aidé.

    • [^] # Re: Deux outils à tester sous linux pour le korg.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

      Je n'ai pas bien compris la suite, il me semble qu'il fallait être du "clan" pour vous suivre ?

      Je n'ai pas compris cette phrase. linuxmao.org est lisible pour tout le monde (pas besoin de s'inscrire), et tout inscrit peut poster dans les forums, rédiger la documentation (wiki), participer à l'édition de l'édito mensuel, …

      Soyez les bienvenues dans la construction de ce thésaurus commun.

      https://librazik.tuxfamily.org - http://linuxmao.org - https://liberapay.com/trebmuh

      • [^] # Re: Deux outils à tester sous linux pour le korg.

        Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0).

        Bonjour,
        C'était une plaisanterie…
        J'avais en tête que linuxMAO était simplement une autre distribution plus dédiée solutions logicielles pour la musiques alors j'étais surpris de constater que c'était beaucoup plus vivant que ça, avec pleins d'activités donc vous détaillez l'actualité et nommez les participants.
        Mais c'est bien le principe d'un éditorial de parler actualité il n'y a rien à changer à l'article :) On clique sur les liens on et en sait plus.

        Juste cette phrase qui n'est pas claire pour moi :

        "olof ayant remporté deux joutes, ce n'est pas au vainqueur de choisir le thème de la treizième joute mais à l'organisateur."

        J'y vois comme un lien de cause/conséquence à la tournure alors qu'il n'y en a pas, n'est-ce pas ?

        • [^] # Re: Deux outils à tester sous linux pour le korg.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

          J'avais en tête que linuxMAO était simplement une autre distribution plus dédiée solutions logicielles pour la musiques alors j'étais surpris de constater que c'était beaucoup plus vivant que ça, avec pleins d'activités donc vous détaillez l'actualité et nommez les participants.

          Content que cette dépêche sur linuxfr puisse permettre de désambiguïser ce qu'est linuxmao.org . Pour être un chouilla plus exhaustif ici, linuxmao.org n'est pas une distribution, c'est une communauté francophone autour de linux, de la MAO (Musique Assistée par Ordinateur), et des logiciels (principalement les logiciels libres, mais pas que) permettant de faire de la musique avec des outils tournant autour de l'écosystème linux. Plusieurs activités y sont menées par différents membres du site.

          Mais c'est bien le principe d'un éditorial de parler actualité il n'y a rien à changer à l'article :) On clique sur les liens on et en sait plus.

          Nickel :)

          Juste cette phrase qui n'est pas claire pour moi :
          "olof ayant remporté deux joutes, ce n'est pas au vainqueur de choisir le thème de la treizième joute mais à l'organisateur."

          Il s'agit d'une spécificité concernant l'activité "les joutes" de linuxmao.org. Les "joutes" de linuxmao.org sont une rencontre musicale autour d'un thème, ayant pour but de faire de la musique avec des outils musicaux sous linux. Les règles de ces joutes sont décrites dans cette page du manuel du site.

          La phrase que tu nommes est à mettre en relation avec la règle : "À noter que si une même personne gagne deux joutes de suite, c'est programLyrique qui choisit le thème et les contraintes pour la joute suivante."

          J'y vois comme un lien de cause/conséquence à la tournure alors qu'il n'y en a pas, n'est-ce pas ?

          Du coup, si :)

          Bonne musique !

          https://librazik.tuxfamily.org - http://linuxmao.org - https://liberapay.com/trebmuh

    • [^] # Re: Deux outils à tester sous linux pour le korg.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Côté contrôleurs korg, pour les nanopad et nanokontrol, j'ai bricolé un projet html5/webaudio/webmidi (nécessite chromium pour la partie webmidi), le dépôt est là : https://git.0d.be/?p=nanofun.git;a=summary ; ça se git clone et s'ouvre directement en local, ou ça peut être hébergé (mais https requis pour l'accès à ces API).

      On l'utilise régulièrement dans l'émission Alerte Niveau 5 sur Radio Panik.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.