Migration de PHP vers Git, Gitlab, Baregit

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, NeoX et Nils Ratusznik. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
34
20
mar.
2012
Gestion de versions

Ainsi qu'il a été annoncé dans la dépêche de sortie de la version 5.4 PHP rejoint le nombre toujours grandissant de projets utilisant Git.

En effet, la nouvelle est tombée, la migration depuis SubVersion/SVN est désormais complète.

Comme beaucoup de projets désormais, le dépôt mis en avant est sur le non-libre github, bien que le dépôt de référence reste sur http://git.php.net

You can clone or fork the source from our GitHub mirror, and we also now support pull requests made via GitHub. The source is also available via git.php.net

Tout comme l'utilisation de github par Linus pour le noyau, il est intéressant de se demander pourquoi cet usage assez massif de services non libres de la part d'équipes de développement pourtant au fait des licences et de leurs conséquences. Une raison serait évidemment plutôt pragmatique (il suffit de cliquer sur les deux liens de dépôt pour comprendre rapidement) et montre que github a su comprendre et pleinement maîtriser les concepts liés au développement utilisant un outil de source décentralisé offrant de nombreuses fonctionnalités, notamment wiki, gestion des demandes, pull request.

Toutefois, des projets tels que Gitorious ou le très prometteur Gitlab existent.

À noter également le lancement de Baregit pour ceux qui souhaitent un hébergement Git de qualité, rapide et surtout sur territoire français et donc non soumis aux lois américaines sur les logiciels.

Pour en revenir à PHP, l'accès au dépôt Git est décrit et une FAQ est également disponible. Notez que contrairement à l'annonce, la FAQ mentionne git.php.net comme dépôt principal. Pour les nouveaux arrivant sur les Distributed Concurrent Versions System (DCVS, Gestion de version décentralisée) notez qu'une page présentant le workflow utilisé est disponible.

Il ne reste plus qu'à espérer que PHP va continuer d'améliorer sa situation notamment concernant les tests unitaires et le processus de release et que Git sera un atout pour cette lourde tâche.

  • # N'importe quoi...

    Posté par . Évalué à 10.

    Comme beaucoup de projets désormais, le dépôt principal est sur le non-libre github, bien qu'il y ait un miroir sur http://git.php.net/.

    Tout comme l'utilisation de github par Linus pour le noyau, il est intéressant de se demander pourquoi cet usage assez massif de services non libres de la part d'équipes de développement pourtant au fait des licences et de leurs conséquences.

    N'imp, ni PHP, ni le kernel Linux n'utilisent github comme dépôt principal…

    Pour Linux c'était transitoire pour quand kernel.org était offline, pour PHP github n'a toujours été qu'un miroir, le repo principal ayant le système de karma spécifique à PHP, etc.

    • [^] # Re: N'importe quoi...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 20/03/12 à 12:17.

      N'imp, ni PHP, ni le kernel Linux n'utilisent github comme dépôt principal…

      1. Je n'ai jamais dit que Linux utilisait github en principal
      2. D'après les liens (faut aller les lires) github est largement mis en avant :

      http://www.php.net/index.php#id2012-03-20-1

      You can clone or fork the source from our GitHub mirror, and we also now support pull requests made via GitHub. The source is also available via git.php.net, and full instructions on cloning the php-src tree can be found at php.net/git.

      On a bien en premier lieu github, les sources étant aussi dispo sur git.php.net

      http://fr.php.net/git.php

      You can retrieve the PHP source code from our GitHub mirror with this command:
      Alternatively, you can retrieve the source code from git.php.net with this command:

      Alors ok, peut-être que le terme "principal" n'était pas le bon, mais le dépot github est très clairement mis en avant, et pour un contributeur occasionnel en tout cas il est quasiment certain que c'est celui-ci qui sera utilisé (et probablement pas que pour les occasionnels)

      Edit : ha oui, et c'est bien aussi pour cette raison qu'est mentioné ceci :

      Notez que contrairement à l'annonce, la FAQ mentionne git.php.net comme dépôt principal.

      • [^] # Re: N'importe quoi...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Sur le côté non-libre, un argumentaire assez intéressant de Scott Chacon (employé GitHub) :

        http://thread.gmane.org/gmane.comp.version-control.git/191867 (fin du message)

        Version courte : kernel.org, c'est un hébergement à base de logiciel libre, c'est cool, mais ça n'a pas empêché une interruption de service longue (les wikis ne sont toujours pas revenus …).

        Ça ne réponds pas à la question éthique, mais sur le côté « je ne veux pas être prisonnier d'un service propriétaire, je veux m'assurer de la pérennité de la disponibilité de mes données », l'exemple donné n'est effectivement pas en la faveur du libre :-.

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Je ne vois pas le lien entre la liberté d'un logiciel et la disponibilité du service qu'il propose.

          Ce qui est en jeu est la réactivité de l'équipe d'administration, une interruption de service (ou la compromission d'un hôte) ça peut arriver partout àmha.
          Ensuite, je suis d'accord que la réactivité peut être fonction du modèle commercial derrière le service proposé. Mais une fois de plus, peut on comparer github et kernel.org sur ce point⋅?

          Pour allier qualité de service et liberté, dans l'hypothèse ou le modèle commercial payant assure un meilleur disponibilité du service, il existe les solutions payantes de gitorious par exemple.

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je ne vois pas le lien entre la liberté d'un logiciel et la disponibilité du service qu'il propose.

            Il n'y a pas de lien, mais une prioritisation.

            Pour les intégristes libristes (style RMS):
            1. Libre
            2. Disponibilité
            3. Utilisabilité

            Pour les libristes pragmatiques (style Linus):
            1. Disponibilité
            2. Utilisabilité
            3. Libre

            Pour allier qualité de service et liberté, dans l'hypothèse ou le modèle commercial payant assure un meilleur disponibilité du service, il existe les solutions payantes de gitorious par exemple.

            De ce que je comprend, gitorious c'est moins fun (utilisabilité), du coup ben Github gagne pour les pragmatiques (ben oui, question de priorités, toujours).

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par . Évalué à 10.

              Linus a dit "j'ai pris github parce que c'est le nom dont je me souvenais". La réalité c'est que ces services avec une composante "sociale" sont fortement renforcés par l'effet réseau, et que les gens n'y vont pas en premier pour la qualité (qui est bien réelle, je ne dis pas) mais parce que les autres gens sont dessus et leur en parle.

              C'est d'ailleurs aussi de ça que ne se rendent pas compte les libristes qui tiennent un discours "je m'en moque c'est un service": à chaque fois qu'ils donnent publiquement une URL vers github, ils font de la publicité à ce service propriétaire. Il y a un choix personnel que tu présentes bien, que chacun est libre de faire et c'est très bien, mais en présence de l'effet réseau ces décisions impactent aussi les autres autour de nous. Concrètement on a beau se dire "moi j'ai choisi l'utilisabilité en premier, j'utilise github mais je ne force personne à faire pareil", en réalité si, on contribue à forcer les gens à l'utiliser aussi.

              • [^] # Re: N'importe quoi...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                à chaque fois qu'ils donnent publiquement une URL vers github, ils font de la publicité à ce service propriétaire.

                A un service, point.

                en réalité si, on contribue à forcer les gens à l'utiliser aussi.

                Non. Tu fais de la pub, tu incites, oui, mais tu ne forces absolument rien. Les gens sont libres. Y compris de faire de la pub pour un autre service (libre ou pas!).

                Bref, oui, il y a l'effet réseau, mais non ça ne force personne, et surtout c'est indépendant de libre / pas libre, les armes sont exactement les mêmes. Ben oui, le libre est un moyen pour beaucoup de monde, pas une fin en soit, donc ils font de la publicité à un service et c'est tout (pas besoin de mettre "propriétaire" derrière : on s'en fout).

                C'est surtout qu'un jour il faudra que les libristes comprennent que libre ou pas, la majorité des gens (y compris la majorité des gens qui développent en libre) s'en foutent, ils veulent un service (qu'il soit distant ou local), et que ce n'est pas en leur balançant un argument HS (genre "mais c'est pas libre!") que ça les convaincra d'aller voir si il y a autre chose ailleurs (le mieux est plutôt de dire qu'en face il y a mieux… Si il y a mieux. Donc à part le fait que gitorious est libre mais dont on a rien à faire, il propose quoi de mieux que github qui est plus connu et que donc être pareil ne suffit pas?).

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Pour les intégristes libristes (style RMS):
              1. Libre
              2. Disponibilité
              3. Utilisabilité

              Pour les libristes pragmatiques (style Linus):
              1. Disponibilité
              2. Utilisabilité
              3. Libre

              T'es vache ! :D
              "Pour les libristes philosophes", c'est plus sympa pour ceux qui sont concernés. ;)

              There is no spoon...

              • [^] # Re: N'importe quoi...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Mmm… Effectivement. J'ai plus l'habitue d'utiliser "intégriste" car généralement ils essayent d'imposer leur idées "faut que ce soit libre chez toi aussi sinon tu es pas un libriste", mais ce n'est pas le cas dans cette discussion. Hop allons-y pour "libristes philosophes"!

                • [^] # Re: N'importe quoi...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Libriste idéologiste/idéologue?

                  • [^] # Re: N'importe quoi...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Libriste fondamentaliste.

                    • [^] # Re: N'importe quoi...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est une idée, quoique fondamentaliste (ou intégriste d'ailleurs) est plutôt péjoratif actuellement :)

                      • [^] # Re: N'importe quoi...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bof, que ce soit mal vu ou pas, aujourd'hui, demain ou il y a 3000 ans, ça change pas grand chose au sens du mot.

                        Je définirais "fondamentaliste" comme une tendance à utiliser ce qui a fait les bases du mouvement, en écartant toutes les éventuelles réflexions qui sont arrivées après. Un peu comme quand un développeur veut réécrire Tomboy mais dans un autre langage que C#.

                        Dans le cadre des logiciels libres, j'avoue que ça colle pas vraiment. Les fondamentaux, pour faire simple, c'est "l'utilisateur peut faire absolument tout ce qu'il veut". Et là où on recolle à l'actualité contemporaine, c'est la transition vers la pensée "donc il faut absolument coller ça partout et vilipender tout le reste", ce qui, en soi, n'a vraiment rien à voir avec Les Principes Fondamentaux Du Libre. Mais j'ai succombé à la facilité =]

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Linus a utilisé GitHub uniquement pour stocker son dépôt, c'est donc particulièrement prétentieux de l'associer à cette liste de priorités.

              https://github.com/torvalds/linux/pull/11#issuecomment-2023618

              Et les autres "pull request" sont pires.

              • [^] # Re: N'importe quoi...

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Linus a utilisé GitHub uniquement pour stocker son dépôt, c'est donc particulièrement prétentieux de l'associer à cette liste de priorités.

                Il l'a quand même utilisé à un instant donné plutôt qu'un autre projet libre. c'est que ça répondait plus à son besoin du moment ("être connu" étant aussi partie du besoin). Ca ne veut pas dire que tout est parfait.

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par . Évalué à 1.

            Comme le dit la réponse précédente, tout dépend de ce qu'on veut.
            Soit on prend le mieux, soit on prend full libre. Ces deux choses correspondent parfois exactement, parfois il faut arbitrer. Github n'est pas libre, mais est très ouvert (protocole, base sous-jacente).
            Ensuite, si on veut faire un produit commercial, il faut être capable de se différencier de la concurrence (pour Github, l'interface). Si vous ouvrez tout, vos concurrents seront capable de reprendre tout votre code et l'améliorer (sans nécessairement le redistribuer). Du coup vous faites tout le boulot, les autres se servent et vous font couler.

            Quand on ne souhaite pas vendre, le libre est parfait. Mais lorsqu'on souhaite faire du commerce, il faut se différencier. Sur de la gestion de version, un business model sur du service est assez difficilement concevable, même orienté entreprises. Enfin, Github propose gratuitement un certain nombre de choses aux particulier et aux projets open-source. Ça leur fait de la pub, mais ça doit aussi avoir un certain cout quand on voit le nombre de projets accessibles.

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Y en a un qui ne pense pas complêtement comme toi et qui l'a dit au FOSDEM cette année, c'est le patron d'AdaCore.
              Même si les versions Pro sont plus ou moins propriétaires (en fait, le jeu de tests n'est pas libre si je me rappelle bien), les modifications sur le Gcc sont reversées tous les ans et ce depuis déjà bon nombre d'années.
              Du coup, leur business model reste largement le service.
              Je conseille donc l'écoute de l'intégral de la présentation.

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par . Évalué à 4.

          Et sur l'importance d'avoir des outils libres, voir le texte de Benjamin Mako Hill, que je trouve vraiment superbe : http://mako.cc/writing/hill-free_tools.html

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Merci pour le pointeur, c'est en effet assez intéressant. Je copie une partie ici pour ceux qui ne cliquent pas :

          So free is great, but what is more important in the tooling and services that help you develop? Is it freedom to some arbitrary level, or is it simplicity and availability?

          Finalement c'est là qu'est la différenciation (comme le souligne Zenitram) entre certains types de développeurs, y compris de développeurs oeuvrant dans le libre.

          En fait, je pense que c'est avant tout une question de "service". Si on voit Github comme un service, et uniquement comme cela, sachant que le format est standard et qu'on peut récupérer toutes les données (y compris les bugs et autres je crois bien) alors je ne pense pas que ce soit un problème. L'avantage certain étant de sous-traiter la partie hébergement, gestion des machines, etc. (et comme on l'a vu avec kernel.org c'est pas une mince à faire)

          Au final (et c'était plus sur cette partie que j'aurais aimé avoir des réactions) si Github était libre, les gens l'installeraient-ils sur leurs serveurs pour fournir le service d'hébergement de sources ou continueraient-ils à utiliser celui du site github ?
          Et s'ils l'installeraient sur leurs serveurs, pourquoi ne le font-ils pas avec gitorious ou gitlab ? Ceci est justement la partie intéressante je trouve, pourquoi pas gitorious ?

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 20/03/12 à 17:55.

            pourquoi ne le font-ils pas avec gitorious ou gitlab ? Ceci est justement la partie intéressante je trouve, pourquoi pas gitorious ?

            Euh, il y a un max d'entreprises, labos et autres qui utilisent leur propres forge, éventuellement avec Git (genre Trac ou Gitorious), sur leur propre hébergement. J'imagine que si github était libre ils pourraient aussi l'installer, mais comme il ne l'est pas, et que généralement on n'aime pas externaliser son taf, on ne l'utilise pas.

            Maintenant mettre en place et administrer une forge et les serveurs associés, ça demande un temps conséquent, que les petits projets (ou les petites entreprises) n'ont pas forcément. S'ils voient que pas mal de gens utilisent tel ou tel autre forge, ils vont l'utiliser aussi sans perdre du temps là-dedans (par exemple github, ou un simple gitweb).

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par . Évalué à 6.

          Oui enfin github propose une offre de répertoires privés sur lesquels des boîtes mettent leur code perso, il y a une vulnérabilité¹ RoR et paf, tout le code est accessible avec n'importe quel droit de commit. À choisir, je préfère un peu de downtime (sachant que les développeurs ont des mirroirs locaux de toute façon, l'uptime d'un répo central attitré n'est plus une fonction critique dans le cadre distribué).

          ¹: notons que ça pourrait tout à fait arriver à gitorious aussi par exemple, puisqu'ils utilisent aussi RoR et que plus généralement personne n'est complètement à l'abri de ce genre de failles.

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pour utiliser Github (uniquement pour stocker du git, pas la gestion de projet qui elle enferme complètement, alors que l'on peut partir avec son dépot quand on veut), j'ai pu constater qu'il n'est ni sécurisé, ni très disponible. Rien que la lenteur des push par rapport à mon petit serveur me donne envie de les quitter. Et il faut être complètement fou pour y mettre son code privé (sans compter les prix absurdes).

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et il faut être complètement fou pour y mettre son code privé (sans compter les prix absurdes).

              C'est fou le nombre de fous sur terre…

              • [^] # Re: N'importe quoi...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui, il y a beaucoup de gens stupides dans le monde, qu'est-ce que ça prouve de plus ? Ça ne rend pas le service de GitHub moins exécrable.

                • [^] # Re: N'importe quoi...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Ça ne rend pas le service de GitHub moins exécrable.

                  Ca ne te convient peut-être pas, ça n'en fait pas quelque chose d'exécrable.
                  En plus d'être prétentieux ("je suis plus intelligent que les autres qui ne comprennent rien au point de l'utiliser"), c'est insultant envers les autres que de croire qu'ils l'utilisent parce que c'est exécrable.

                  Oui, il y a beaucoup de gens stupides dans le monde, qu'est-ce que ça prouve de plus ?

                  Je tiens surtout à démontrer que la stupidité n'est pas forcément chez qui tu crois (si il y a de la stupidité quelque part)

      • [^] # Re: N'importe quoi...

        Posté par . Évalué à -1.

        Dis CrEv, ce serait bien de corriger ce poste car il est clairement faux. Deja qqs users francophones m'ont pose la question apres avoir lu ton poste. Merci…

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Heu…

          Dis CrEv, ce serait bien de corriger ce poste

          Je ne peux pas, mais attention tu vas lever des trolls…

          car il est clairement faux

          En quoi exactement étant donné que je ne fais que copier le contenu du site de php.net ?
          Le problème est que, si ce n'est pas le dépôt de référence (dans le sens dépôt utilisé pour les releases) c'est le dépôt qui est mis en avant dans la doc, clairement.

          Donc qu'est ce qui est faux ?

          qqs users francophones m'ont pose la question apres avoir lu ton poste

          Quelle question ?

          Merci…

          Ben, de rien…

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          A la rigueur, si un admin / modo / … passe par là, peut-être peut-on changer la phrase :

          Comme beaucoup de projets désormais, le dépôt principal est sur le non-libre github, bien qu'il y ait un miroir sur http://git.php.net/.

          en

          Comme beaucoup de projets désormais, le dépôt mis en avant est sur le non-libre github, bien que le dépôt de référence reste sur http://git.php.net

          Et citer le lien :

          You can clone or fork the source from our GitHub mirror, and we also now support pull requests made via GitHub. The source is also available via git.php.net,

          puisque le problème porte surtout sur le côté "principal"

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je sais que ça ne va pas plaire, mais si on lit l'annonce de l'arrivée de php sur le blog de github (https://github.com/blog/1084-php-source-now-available-on-github) :

          Using github was one of the most important reasons to switch to git in the first place.

          Donc s'il y a confusion dans le côté principal / privilégié entre les miroirs git c'est du fait d'un discours plutôt ambigu de la part de PHP.

    • [^] # Re: N'importe quoi...

      Posté par . Évalué à 2.

      Exactement, le repo principale est et reste git.php.net.

      github est mis en avant car tres utilise par de (tres) nombreux developeurs. Les pull requests sont tres appreciees aussi et simplifient les contributions.

      Quand aux "non libre" github, je ne voie pas trop le rapport, je vais mettre ca dans la partie "politique" du poste.

    • [^] # Re: N'importe quoi...

      Posté par . Évalué à 1.

      N'imp, ni PHP, ni le kernel Linux n'utilisent github comme dépôt principal…

      Sans vouloir être offensant, parler de dépôt principal avec un gestionnaire de version décentralisé est quelque peu naïf.

      Si principal signifie "utilisé principalement pour tout le processus de développement" je soupçonne que ce soit bien github (parce que c'est pratique), si principal signifie "qui est la référence officielle utilisée par les packagers des distribs" là je ne dis pas, si au contraire cela signifie "qui est la référence du leader de dev", le plus probable est qu'il soit sur son PC à lui :-)

      Après j'ai pas envie de rentrer dans le débat github çaimalouçaibien. Je pense que ça ferait un sondage tout à fait approprié :-)

      • [^] # Re: N'importe quoi...

        Posté par . Évalué à 3.

        Encore une fois non, le depot principal contient les sources officielles. L'endroit d'ou les releases seront faites, etc.

        Et il est clairement precise que github n'est qu'un mirroir, cree pour les raisons que tu cites :)

        • [^] # Re: N'importe quoi...

          Posté par . Évalué à 0.

          Oui donc les gens vont discuter, envoyer des pull request, forker, donner des URL sur github. Mais c'est bien, on sauve la face, le dépôt officiel c'est git.php.net.

          (Le bugtracker et le wiki, par contre, n'ont pas (encore ?) migré sur github.)

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par . Évalué à 2.

            Sauver la face? En quoi?

            Bugs tracker et wiki ne vont pas migrer su github. Seul un mirroir des sources est present afin de faciliter les contributions. Take #3 :)

            Par contre une integration via les APIs github des pull requests et bugs.php.net est en discussions.

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Par contre une integration via les APIs github des pull requests et bugs.php.net est en discussions.

              Intéressant. Y'a des infos quelque part sur le sujet ?

            • [^] # Re: N'importe quoi...

              Posté par . Évalué à 4.

              Je trouve que c'est hypocrite de jouer sur le sens de "dépôt principal" parce qu'on veut éviter la critique que le lieu principal de coordination du développement est un service propriétaire. On peut très bien dire "oui on utilise github parce que c'est le plus pratique et c'est notre choix" et c'est un choix compréhensible et qui se respecte. Mais utiliser github, envoyer tout le monde dessus, bref petit à petit faire tout dessus, et dire en parallèle "ah mais non, ce n'est pas non dépôt principal donc ça ne compte pas" c'est facile et ça ne veut rien dire.

              Le dépôt "principal", en pratique, c'est celui avec lequel les développeurs interagissent. L'avenir dira quel est le "dépôt principal" de PHP, s'il y en a un (sur un DCVS il pourrait y avoir plusieurs dépôts principaux de coordination, mais c'est peu courant), mais ça a l'air bien parti pour être github et pas le blob sur git.php.net.

          • [^] # Re: N'importe quoi...

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui donc les gens vont discuter, envoyer des pull request, forker, donner des URL sur github. Mais c'est bien, on sauve la face, le dépôt officiel c'est git.php.net.

            Pour avoir suivi de loin, il n'y a pas de projet de migrer sur github. Entre autre parce qu'ils tiennent au système de karma pour l'auth: https://wiki.php.net/rfc/dvcs#the_php_karma_system

  • # le très prometteur Gitlab

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Il y avait un journal récemment à propos de « Eating your own dog food » … Gitlab qui utilise github pour son développement, ca parait assez étonnant quand même, pas vraiment prometteur si eux-même n'y croient pas. Sans parler de leur démo qui ne répond pas.

  • # ma réponse

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Tout comme l'utilisation de github par Linus pour le noyau, il est intéressant de se demander pourquoi cet usage assez massif de services non libres de la part d'équipes de développement pourtant au fait des licences et de leurs conséquences.

    Je fais du LL, et j'utilise Github, voici pourquoi :

    je n'ai pas envie et encore moins le temps de m’embêter à installer et gérer un gitmachinchose sur mon serveur. Il y a déjà assez de choses comme ça à gérer sur ledit serveur.

    Aussi, sachant cette contrainte, que j'aille héberger mon projet sur gitorious plutôt que github, qu'est ce que cela va m'apporter ?

    Rien. Absolument rien. La liberté du code source du site ne va absolument rien apporter à mon projet. Dans les deux cas (enfin en tout cas dans github), j'ai un accès TOTAL à mes données (dépôt, wiki, bugs). Je peux les récupérer comme je veux. Et c'est ce qui m'importe au plus haut lieu : les données de mon projet. (et en terme de respect de la vie privée etc, que le site soit libre ou pas ne va rien changer, puisque cet aspect des choses est du bon vouloir de leurs administrateurs)

    Viennent ensuite les fonctionnalités. J'avoue que je n'ai pas trop utilisé gitorious, mais d'après ce que j'en ai vu, je préfère Github.

    Bref, si j'utilise un site d’hébergement de projet, c'est pour le service qu'il me rend. Parce que mon taf, c'est faire du code (libre si possible), pas faire de l'administration système.

    Enfin, dire que github n'est pas libre, c'est un peu aller vite en besogne. Ils ont libérés pas mal d'outils, comme par exemple leur système de wiki (utilisant git comme backend), ce qui n'est pas rien.

    Maintenant, je suis tout ouïe, car il y a probablement des choses qui m'ont échappé, et que telle une brebis égarée, je me sois perdu à cause de ce site démoniaque qu'est Github. Que m'apporterait de plus le site Gitorious(1) dans mon cas ? En quoi utiliser Gitorious me rendra-t-il plus productif ? Donne-t-il plus de visibilité à mes projets ? Rend-il mon code plus beau, avec un poil plus soyeux ? Corrige-t-il mes bugs automatiquement ? Me donne-t-il une entrée gratuite VIP à Solution Linux ? Vais-je pouvoir déjeuner avec Linus ? (pas Stallman, déjà croisé à des RMLL ou je ne sais plus quand, et puis finalement, ça n'a rien changé dans ma vie).

    (1) ou autre service soit disant "libre", sachant que je ne vois pas en quoi on peut dire qu'un service est "libre" ou pas :-p

    • [^] # Re: ma réponse

      Posté par . Évalué à 10.

      Je fais du LL, et j'utilise Mac OSX, et voici pourquoi :

      • je n'ai pas envie et encore moins le temps de m'embêter à installer et gérer un linuxmachinchose; j'ai déjà assez de choses à gérer

      Sachant cette contrainte, qu'est-ce que ça pourrait m'apporter d'utiliser Fedora comme système d'exploitation ? Rien, Absolument Rien. La liberté de l'OS ne va absolument rien apporter à mon utilisation. Dans les deux cas, j'ai un accès TOTAL à mes données et à mes programmes. Je peux les récupérer comme je veux. Et c'est ce qui m'importe au plus haut lieu.

      Viennent ensuite les fonctionnalités, je préfère OSX. Bref, si j'utilise un OS, c'est pour le service qu'il me rend (faire tourner mes programmes sur mon matériel). Parce que mon taf, c'est de faire du code, pas de l'administration système.

      Enfin, dire que OSX n'est pas libre, c'est aller un peu vite en besogne. Ils ont libéré pas mal d'outils, comme par exemple le noyau XNU, ce qui n'est pas rien.

      Maintenant je suis tout ouïe, car il y a probablement des choses qui m'ont échappé, qu'est-ce que Fedora (1) va m'apporter… (blah blah blah)

      (1) ou autre service soi-disant "libre", sachant que je ne vois pas en quoi on peut dire qu'un service est "libre" ou pas.

      • [^] # Re: ma réponse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 20/03/12 à 16:49.

        ton pseudo argumentaire ne tient pas. Tu confonds service hébergé et outils.

        Et puis bon, si OSX te va, tant mieux. Moi j'en suis revenu. Et je préfère encore et toujours Linux. La liberté s'en ressent vraiment à l'usage. On peut faire vraiment ce qu'on veut avec (et je m'accomode mieux à certains outils).

        Par contre, la liberté du code source d'un service hébergé, on la ressent beaucoup moins, car elle ne sert quasiment à rien, pour la bonne est simple raison que, logiciel libre ou pas, tu n'as aucun contrôle sur le serveur qui héberge le service.

        Alors certes, quand ce sont des logiciels libres, tu peux l'installer sur ton serveur, mais c'est hors scope / sujet pour moi, je ne veux pas faire d'admin système, j'en ai assez à faire comme ça.

        Parce que mon taf, c'est de faire du code, pas de l'administration système.

        Tu insinue qu'avec Fedora, il faut mettre les mains dans le camboui pour que ça fonctionne ? Mince, moi qui voulait essayer autre chose qu'ubuntu pour une de mes machines… (ouh là là, toi, tu vas avoir des ennuis avec les pro-fedora ;-) )

        • [^] # Re: ma réponse

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 20/03/12 à 16:56.

          Quelle est la différence fondamentale que tu fais entre "service" et "outil"? Si demain une mise à jour de MacOSX fait que les appels systèmes sont en fait tous routés à un serveur distant, qui calcule tout et te renvoie les résultats, ça devient un service hébergé ?

          J'utilise emacs ou vim pour éditer du code source, firefox ou chromium pour naviguer sur le web, google (pas libre) pour faire des recherches sur le web, gmail ou thunderbird pour lire mon courrier, irc ou une applet Java pour la communication instantanée, git, darcs ou mercurial pour stocker mon historique de versions, et gitorious ou gitlab pour stocker mes sources à un endroit visible par tous¹. Quels sont les services, quels sont les outils ?

          ¹: mais j'ai souvent des dépôts github ou bitbucket pour les logiciels auxquels je contribue qui l'utilisaient déjà avant que j'arrive.

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par . Évalué à 2.

            La différence fondamentale, c'est que l'outil tel qu'entendu ici, on te le distribue, et que donc le logiciel qui le compose est soumis au droit d'auteur et autres lois sur la pseudo propriété intellectuelle, tandis que dans le cas du service, on ne te distribue pas de logiciel, la notion de libre ou de non libre n'a donc juste aucune importance.

            Après, on peux choisir de n'utiliser que des services basés sur des logiciels libres, l'AGPL est là pour ça, mais la notion de libre ou de non libre n'a de sens que si il y a de distribution du logiciel, ce qui n'est je crois pas le cas de github.

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par . Évalué à 7.

              on ne te distribue pas de logiciel, la notion de libre ou de non libre n'a donc juste aucune importance.

              Je ne vois pas pourquoi tu dis ça. Pour moi un logiciel (qu'il soit présenté sous l'interface d'un exécutable à lancer sur ma machine ou d'un "service" accessible à travers le réseau) c'est de la connaissance, de la logique applicative, qui est potentiellement intéressante et que je peux vouloir répliquer, utiliser comme je le souhaite, le modifier pour l'améliorer et proposer les versions modifiées aux autres.

              l'AGPL est là pour ça, mais la notion de libre ou de non libre n'a de sens que si il y a de distribution du logiciel

              Il y a une contradiction dans ton propos: tu prétends que le libre n'a de sens qu'en cas de distribution (parce que historiquement c'était le cas courant et donc ce qui a été écrit dans les licences de l'époque), et tu cites justement une licence libre qui n'est pas définie seulement en cas de distribution, mais aussi d'usage à travers le réseau…

        • [^] # Re: ma réponse

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Alors certes, quand ce sont des logiciels libres, tu peux l'installer sur ton serveur, mais c'est hors scope / sujet pour moi, je ne veux pas faire d'admin système, j'en ai assez à faire comme ça.

          Tu peux aussi vouloir changer d'hébergeur.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: ma réponse

          Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 20/03/12 à 18:18.

          Tu confonds service hébergé et outils.

          Quelle différence dans le cas qui nous concerne ?

          Reprenons les 4 Libertés:

          1. Liberté d'utiliser: Tu dois respecter les condition d'utilisation. (par exemple: interdit aux moins de 13 ans)

          2. la liberté d'étudier le fonctionnement de l'adapter à ses besoins: Impossible avec github. Si il te manque une fonctionalité, ou qu'un détail de ne plaît pas, tu ne peux rien y faire.

          3. La liberté de redistribuer des copies: Il est vrai que cette liberté ne s'applique pas à un service.

          4. La liberté d'améliorer et de publier les amélioration: Impossible avec github.

          Et puis bon, si OSX te va, tant mieux.

          Si github te va, tant mieux. Mais dommage que je sois obligé de l'utiliser si je veux contribuer à ton projet.

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Si github te va, tant mieux. Mais dommage que je sois obligé de l'utiliser si je veux contribuer à ton projet.

            Mouais, fausse excuse : ça change quoi pour ta contribution? Rien.

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il faut utiliser l'interface des "pull request", qui est tout sauf ergonomique et impose son interface.

              • [^] # Re: ma réponse

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ben non, tu peux aussi envoyer un mail sur la mailing list avec ton patch ou l'url de ton repository git… Et le mainteneur peut pull depuis chez toi.

                • [^] # Re: ma réponse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Oui, je peux. Encore faut-il que le développeur accepte ce fonctionnement ; la plupart n'ont ni mailing-list ou même un mail disponible.

                  Ce n'est malheureusement pas mon expérience des projets développés sur GitHub. Il y en a même qui font le merge depuis l'interface web.

              • [^] # Re: ma réponse

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Il faut utiliser l'interface des "pull request", qui est tout sauf ergonomique et impose son interface.

                Donc ce n'est plus le problème que c'est proprio, mais le problème que le mainteneur souhaite une interface précise, libre, et que tu ne souhaite pas t'y plier. Rien à voir avec le libre, juste la volonté de ne pas faire comme le mainteneur accepte.

                Quelle sacré excuse "bouh c'est pas libre" juste parce qu'on veut pas une interface!

                • [^] # Re: ma réponse

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  Ben, oui. C'est bien ce que je dis. Je n'ai jamais parlé du fait que ce n'était pas libre.
                  Tu as l'air d'un sacré boulet en fait :/

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 21/03/12 à 10:49.

            Liberté d'utiliser: Tu dois respecter les condition d'utilisation.

            Tout comme Gitorious http://en.gitorious.org/tos/, qui lui aussi, a des restrictions. Et pourtant c'est basé sur un logiciel libre, comme quoi, là encore, que ce soit libre ou pas, ça ne change rien.

            Gitorious : 0
            Github : 0

            la liberté d'étudier le fonctionnement de l'adapter à ses besoins: Impossible avec github. Si il te manque une fonctionalité, ou qu'un détail de ne plaît pas, tu ne peux rien y faire.

            Vrai. Mais au final, tu peux aussi avoir le même résultat avec le site gitorious. Les gars derrière Gitorious peuvent
            1. refuser ta contribution
            2. refuser d'activer ta contribution sur leur site pour x raisons même si ils l'ont accepté dans le dépot. Genre, tu fournis une contribution qui consiste à permettre de gérer des dépôts Subversion, cela ne veut pas dire que les administrateurs de Gitorious vont accepter d'activer cette fonctionnalité sur leur site (parce qu'ils ne veulent pas s’embêter à gérer des serveurs subversions par ex).

            Donc tu ne seras pas plus avancé en utilisant les services du site Gitorious.

            Gitorious : 0
            Github : 0

            La liberté de redistribuer des copies: Il est vrai que cette liberté ne s'applique pas à un service.

            Exact, tant qu'on n'aura pas trouver comment cloner des machines, les dématérialiser, et les envoyer par mail… :-)

            Gitorious : 0
            Github : 0

            La liberté d'améliorer et de publier les amélioration: Impossible avec github.

            C'est vrai. Mais ça rejoint le point deux : ça ne va pas dire que ça va changer le service que propose le site Gitorious.

            Gitorious : 0
            Github : 0

            Conclusion : que le site repose entièrement sur des logiciels libres ou pas, cela ne change absolument rien sur le service rendu dans l'absolu. Cela dépend simplement du bon vouloir des administrateurs du service. CQFD.

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Vrai. Mais au final, tu peux aussi avoir le même résultat avec le site gitorious.

              C'est la même chose avec une distribution Linux, ils peuvent pas inclure ou activer une fonctionnalité et tu te retrouve dans la même situation à devoir maintenir un truc externe. Pourtant la liberté d'une distribution est importante.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par . Évalué à 2.

              En fait, Gitorious ou Github je m'en fous un peu et chacun fait comme il veut.

              Mais je ne suis pas d'accord avec tes arguments: tu compares le service que rend Github avec le service que rend Gitorious.

              la liberté d'étudier le fonctionnement de l'adapter à ses besoins: Impossible avec github. Si il te manque une fonctionalité, ou qu'un détail de ne plaît pas, tu ne peux rien y faire.

              Vrai. Mais au final, tu peux aussi avoir le même résultat avec le site gitorious. Les gars derrière Gitorious peuvent
              1. refuser ta contribution
              2. refuser d'activer ta contribution sur leur site pour x raisons même si ils l'ont accepté dans le dépot. Genre, tu fournis une contribution qui consiste à permettre de gérer des dépôts Subversion, cela ne veut pas dire que les administrateurs de Gitorious vont accepter d'activer cette fonctionnalité sur leur site (parce qu'ils ne veulent pas s’embêter à gérer des serveurs subversions par ex).

              Donc tu ne seras pas plus avancé en utilisant les services du site Gitorious.

              Si, car tu peux changer d’hébergeur si Gitorious ne te convient plus, et tu peux même t'auto-héberger si ça te chante en faisant toues les modifs que tu veux sur le source code de Gitorious!

              Je ne dis pas que c'est facile ou pratique quoique ça peut rapidement l’être selon les buts d'une organisation (J'ai bien compris que ce n'était pas tes buts).
              Je ne sais pas comment faire ça avec GitHub.

              La liberté d'améliorer et de publier les amélioration: Impossible avec github.

              C'est vrai. Mais ça rejoint le point deux : ça ne va pas dire que ça va changer le service que propose le site Gitorious.

              Mais puisque tu peux publier tes modifications, quelqu'un d'autre que toi pourrait se saisir de ces modifications et monter un service équivalent a Gitorious correspondant plus a tes besoins (avec la fonctionnalité que tu veux, avec le prix qui te convient, etc.).
              Github ne permet pas ça.

              Conclusion : que le site repose entièrement sur des logiciels libres ou pas, cela ne change absolument rien sur le service rendu dans l'absolu. Cela dépend simplement du bon vouloir des administrateurs du service. CQFD.

              Autre conclusion: Si le site repose entièrement sur des logiciels libres, cela permet de démarrer / trouver / changer pour un service qui correspond mieux a ses propres besoin dans l'absolu. Cela dépend simplement de tes besoins. CQFD.

    • [^] # Re: ma réponse

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Déjà, la question c'est de savoir pourquoi tu fais du libre. Le code n'est pas plus performant parce qu'il est libre, ça n'apporte rien au final.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: ma réponse

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Déjà, la question c'est de savoir pourquoi tu fais du libre. Le code n'est pas plus performant parce qu'il est libre, ça n'apporte rien au final.

        Parce que les gens peuvent le compiler où ils veulent (sur des machines que je n'ai pas)
        Car je n'ai rien à cacher
        Car le libre c'est hype et que ça amène des utilisateurs actuellement.
        Car ça me coûte rien de plus
        Car xxx dépendant de mon projet

        Alors qu'héberger un truc libre me coûte du temps par rapport à GitHub et que je gagne rien (Retour sur Investissent négatif)
        Car en libre c'est moins bien de ce qu'on m'a dit (donc je perds des fonctionnalités, super)

        Bref : voit pas le rapport. Ca n'a absolument rien à voir avec les outils que j'utilise pour faire ce code. Absolument rien. Que mon gestionnaire de source (ou mon OS) soit libre ou pas ne m'apporte absolument rien pour mon besoin (celui de développer), voir empire les choses (donc je ferai moins de libre, super).

        Je n'arriverai jamais à comprendre comment on mélange deux choses complètement différentes pour dire que ça va pas. Les problématiques et donc les réponses à apporter sont complètement différent, point. Faudra un jour le comprendre, en attendant les gens utilisent des services qui répondent à leur besoin et les libristes intégristes continueront à faire les pleureuses (alors qu'ils pourraient pondre un truc libre mieux à la place de se lamenter).

        Oui, comme Laurent J, j'utilise du proprio quand celui-ci est meilleur. Offrez-moi du libre meilleur, et je prendrai du libre (pas parce que c'est libre, mais parce que c'est meilleur)

        • [^] # Re: ma réponse

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Parce que les gens peuvent le compiler où ils veulent (sur des machines que je n'ai pas)
          Car je n'ai rien à cacher
          Car xxx dépendant de mon projet

          Pas besoin de faire du libre pour ça

          soit libre ou pas ne m'apporte absolument rien pour mon besoin (celui de développer),

          Que le code que tu écris soit libre ne t'apporte absolument rien pour ton besoin de développer.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Que le code que tu écris soit libre ne t'apporte absolument rien pour ton besoin de développer.

            Si : la partie que tu as supprimé de ma prose ;-).
            Ainsi que le "xxx" que je n'ai pas détaillé (pouvoir être dans les distros libres donc plus de monde qui peut utiliser, pouvoir avoir mon patch accepté par l'upstream, par exemple) mais que si la personne fait du libre, elle a une raison. Et encore une fois : on s'en fout, ça n'a juste rien à voir.

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Si : la partie que tu as supprimé de ma prose ;-).

              Tu as besoin d'utilisateur pour développer ou tu as besoin ça ne te coûte rien pour développer?

              on s'en fout, ça n'a juste rien à voir.

              Si, ça a à voir. Si tu fais du libre parce que tu y es contraint, c'est normal que tu t'en foute d'utiliser Github parce que tu ne veux pas faire du libre. Si tu fais tu libre parce que tu pense que le libre est mieux, ça me semble étrange d'utiliser des services ou outils non libres.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: ma réponse

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Si tu fais du libre parce que tu y es contraint, c'est normal que tu t'en foute d'utiliser Github parce que tu ne veux pas faire du libre.

                Linus T. est contraint?

                Si tu fais tu libre parce que tu pense que le libre est mieux, ça me semble étrange d'utiliser des services ou outils non libres.

                C'est étrange que tu acceptes de faire tourner un BIOS proprio alors que tu me/nous critique sur notre utilisation de produits proprio. Pourrais-tu d'abord te critiquer? Et tu verras sans doute que les réponses que tu apportes à toi-même sont ré-utilisables.

                • [^] # Re: ma réponse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Linus T. est contraint?

                  Non, mais il utilise github uniquement comme mirroir (pas de wiki, de bug tracking…)

                  tu me/nous critique sur notre utilisation de produits proprio

                  Je ne critique rien du tout, j'essaye de comprendre.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: ma réponse

                    Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 20/03/12 à 17:39.

                    j'essaye de comprendre.

                    OK. Donc pose-toi juste la question sur ton BIOS (ou CPU ou autre) pas libre. Ta réponse sera sans doute ma réponse… Après, le "seuil" d'acceptabilité n'est qu'une variable d'ajustement (arbitraire, très subjective etc) qui ne change en rien les principes.

                    • [^] # Re: ma réponse

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      Justement, j'essaye de me débarrasser du propriétaire si je peux, quand on lit tes commentaires, on voit

                      Offrez-moi du libre meilleur, et je prendrai du libre (pas parce que c'est libre, mais parce que c'est meilleur)

                      Tu ne cherche pas le libre, mais le meilleur. C'est donc bizarre d'essayer de justifier l'utilisation de github si on s'en fout du libre.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: ma réponse

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        j'essaye de me débarrasser du propriétaire si je peux,

                        tu peux toujours. Tu peux toujours créer ton BIOS libre, ton CPU libre etc. Question de volonté.
                        La seule différence entre toi et moi, c'est le seuil d'emmerdement que tu acceptes (plus haut chez toi que chez moi : tu es prêt à accepter quelques emmerdes mais pas trop faut pas déconner, moi il faut que ce soit iso-fonctionnel).

                        Bref, tu as exactement la même philosophie que moi, juste un peu plus caché derrière un seuil d'acceptabilité plus élevé ;-). Ca ne te rend pas vraiment plus libriste que moi, de mon point de vue en tous cas.

                        • [^] # Re: ma réponse

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          Tu peux toujours créer ton BIOS libre, ton CPU libre etc.

                          ça demande des milliers d'euros et des connaissances approfondies. Pas seulement du temps.

                          moi il faut que ce soit iso-fonctionnel

                          Il faudrait savoir, c'est iso-fonctionnel ou ça doit être meilleurs? Mais même avec l'iso-focntionnalité, tu choisis pas le libre pas parce que c'est libre mais parce que ça t'offre la même chose que le proprio pour moins cher ou le même prix. Tu n'aime ni ne privéligie pas le libre, tu le traite comme le propriétaire ce qui montre que tu t'en fout du libre (ce que je critique pas).

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: ma réponse

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            ça demande des milliers d'euros et des connaissances approfondies. Pas seulement du temps.

                            Monter le projet, motiver les autres, trouver des fonds. Du temps, du temps ;-). A moins que tu sois seul au monde? Pas tant de "purs" libristes que ça finalement?
                            Ou je peux te sortir la même chose entre Github et gitorious (GitHub est plus beau, mais je n'ai pas des milliers d'euros et des connaissances approfondies pour faire les modifs de beauté)
                            CQFD :).

                            c'est iso-fonctionnel ou ça doit être meilleurs?

                            Un produit libre techniquement identique à des fonctionnalité en plus (libre) que le proprio, donc libre choisi car meilleur.

                            Mais même avec l'iso-focntionnalité, tu choisis pas le libre pas parce que c'est libre mais parce que ça t'offre la même chose que le proprio pour moins cher ou le même prix.

                            Faux. Je prend libre pour la fonctionnalité en plus (je peux installer chez moi ou modifier si besoin). Juste qu'il y a un ordre et un poids de chaque fonctionnalité (comme chez toi, je te dis, on est pareil…)

                            • [^] # Re: ma réponse

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              je peux installer chez moi ou modifier si besoin

                              Pas besoin que ça soit libre pour ça.

                              Juste qu'il y a un ordre et un poids de chaque fonctionnalité (comme chez toi, je te dis, on est pareil…)

                              Mais c'est ce poids qui est important, sinon tout le monde est pour le libre en fixant ce poids pour chaque personne.

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par . Évalué à 7.

            Moi je comprends la position de Zenitram: il préfère libérer son propre code (parce qu'il apprécie les principes du libre et pense que ça profiter à d'autres gens que lui), mais fait le choix de ce qu'il reçoit de l'extérieur sans prendre en compte (ou du moins très faiblement) la liberté ou non. Pourquoi pas, tous les goûts existent dans la nature, et chacun est libre de faire de ses choix.

            Pour ma part je préfère développer en utilisant des outils libre eux-même (tant que le différentiel de qualité technique n'est pas trop important: je trouve github très raisonnable par rapport à gitorious, par contre je n'ai pas trouvé de moteur de recherche dont le code est disponible et que je puisse utiliser en étant satisfait). C'est un choix aussi, et les deux se respectent.

            Mes raisons d'accorder beaucoup d'importance à la liberté de ce que j'utilise à l'extérieur:

            • je pense que le libre est éthiquement meilleur (pour moi le logiciel c'est avant tout une idée, et les idées devraient être partageables; du reste j'aime bien l'idée que les œuvres et biens au coût marginal nul soient gratuites à partir du moment où l'investissement initial est raisonnablement récompensé), donc j'attache de l'importance à utiliser le libre, améliorer ces outils quand je peux, et en parler autour de moi pour que d'autres gens fassent de même

            • je pense que le logiciel libre qu'on utilise aujourd'hui c'est une base qui fera notre richesse de demain. On a des navigateurs libres excellents, des langages de programmation libres très satisfaisants, et c'est parce que des gens ont fait à un moment le choix d'utiliser et soutenir ces projets même vis-à-vis d'une concurrence parfois techniquement supérieure. On a des outils bureautiques libres raisonnables (mais peut-être inférieurs à la concurrence propriétaire, j'entends des gens le dire mais moi je ne m'en sert pas), on n'aurait pas ça si personne n'avait accepté de les utiliser au début. Enfin, on n'a jamais fait l'effort de promouvoir un moteur de recherche libre pour concurrencer Google, et résultat ils ont maintenant des années et des années d'avance sur les concurrents (libres en tout cas). C'est dommage, je suis sûr que plein de nos logiciels pourraient bénéficier aujourd'hui d'un algorithme de recherche libre à intégrer, et qu'on pourrait faire des choses avec qu'on n'envisage même pas. Les efforts passés à promouvoir du libre aujourd'hui, et à soutenir une compétition raisonnable (même si parfois inférieure techniquement, supportablement inférieure peut souvent convenir), ce sont les richesses logicielles de demain, que tout le monde utilise et auxquelles on ne pense même plus.

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Moi je comprends la position de Zenitram: il préfère libérer son propre code (parce qu'il apprécie les principes du libre et pense que ça profiter à d'autres gens que lui), mais fait le choix de ce qu'il reçoit de l'extérieur sans prendre en compte (ou du moins très faiblement) la liberté ou non.

              Je note, ça décrit pas mal ma position, et c'est mieux dit que ce que j'ai pu répondre.

      • [^] # Re: ma réponse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Déjà, la question c'est de savoir pourquoi tu fais du libre.

        Déjà, la question c'est de savoir pourquoi tu fais du libre si tu acceptes que ton BIOS soit proprio. Ou ton CPU. En fait, ce qui me fait doucement rigoler, ce sont les gens qui veulent absolument du libre partout sans chercher à faire de différence entre les besoins, mais qui acceptent chez eux un BIOS libre (bref : tout le monde) plutôt que de coder le sien.

        Bref : ils font exactement comme ceux qu'ils critiquent, c'est à dire qu'ils préfèrent un existant proprio répondant au besoin plutôt que de contribuer au truc libre qui ne répond pas au besoin. Mais ils font la morale aux autres quand même.

        • [^] # Re: ma réponse

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          mais qui acceptent chez eux un BIOS libre (bref : tout le monde) plutôt que de coder le sien.

          http://www.coreboot.org/Welcome_to_coreboot (bon d'accord, ce n'est pas un bios mais ça le remplace quand même.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: ma réponse

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            L'utilises-tu chez toi? Et quel CPU libre as-tu? quelel carte graphique libre as-tu? etc…

            Ben oui, vaut mieux être cohérent…

            • [^] # Re: ma réponse

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              L'utilises-tu chez toi?

              Je suis en train de vérifier que je peux l'installer.

              quelel carte graphique libre as-tu?

              Je n'en ai jamais trouvé tout court.

              Ben oui, vaut mieux être cohérent…

              Je ne vois pas ce qu'il y a d'incohérent à utiliser du propriétaire tout en trouvant le libre mieux, par contre ne pas chercher à s'en débarrasser me semble incohérent.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: ma réponse

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je n'en ai jamais trouvé tout court.

                Donc tu peux créer toi-même. Ou pas. Comme github où la personne n'aurait pas trouvé tout court (ce qu'elle cherche, par un truc de remplacement qui répond moins au besoin mais que des libristes vont dire "si si c'est (presque mais pas grave) pareil")

                Je ne vois pas ce qu'il y a d'incohérent à utiliser du propriétaire tout en trouvant le libre mieux,

                Ben… Si c'est mieux, pourquoi ne l'utilises-tu pas? Masochiste?
                Ou alors juste que ce n'est pas mieux pour ton besoin. Comme l’utilisation de Github par des libristes.

                Désolé, j'ai du mal à avaler le coup "c'est mieux mais je préfère prendre l'autre", ce n'est pas très crédible ;-).

                • [^] # Re: ma réponse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Désolé, j'ai du mal à avaler le coup "c'est mieux mais je préfère prendre l'autre", ce n'est pas très crédible ;-).

                  C'est difficile de migrer du jour au lendemain.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: ma réponse

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    C'est difficile de migrer du jour au lendemain.

                    Traduction : "le proprio c'est mieux par rapport à mes critères (critères qui incluent la base installée, ben oui c'est un critère de "mieux")".
                    Trop facile de tordre les critères pour que ça rentre dans sa "philosophie" ;-).

                    Désolé, mais la le proprio est juste mieux pour toi dans ce cas, le libre n'est pas mieux (car pas migré), mais tu ne veux pas l'avouer avec ces mots et cherche une pirouette pour t'en sortir.

                    • [^] # Re: ma réponse

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Petit correction:

                      Désolé, mais la le proprio est juste mieux pour toi actuellement, temporairement dans ce cas

                      Dans le cas de RMS, je suis sur que son PC est totalement libre!
                      Son seuil de résistance est hyper haut!

                       

                      En tout cas, c'est marrant, vous faites la discussion inversée par rapport au début, ou précédemment Xavier Claude poussait Zenitram a être plus libre, alors que maintenant Zenitram pousse Xavier Claude a être plus libre :)

    • [^] # Re: ma réponse

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Maintenant, je suis tout ouïe […]

      Justement, je ne pense malheureusement pas que gitorious t'apporte quoi que ce soit en dehors de considérations éthiques. En fait c'est même le contraire, à moins que ça ait changé, gitorious propose justement moins de fonctionnalités.

      L'avantage de gitorious, tout de même, est que tu peux l'installer sur ton serveur. Et là ça peut être intéressant, si tu veux bien prendre cette partie en charge et te couper de certaines fonctionnalités (ou utiliser à côté un redmine, mantis ou autre).

      Après, il est vrai qu'ils libèrent pas mal de chose, et c'est plutôt cool. Mais en réalité d'ailleurs, qu'est ce qui les empêchent de libérer totalement ? Que leur code soit libre ou non ne devrait rien leur changer. Pour avoir un vrai concurrent à github (imaginons quelqu'un qui prend exactement le même soft) il faudrait surtout être capable d'en gérer l'infrastructure. Et là c'est loin d'être évident (et on retombe finalement sur le côté service).

  • # github non libre...

    Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 21/03/12 à 00:24.

    Je pose la question uniquement rhétoriquement, car je pense que la réponse est non, mais je me fais l'avocat du diable.

    Avant de dire que github est non-libre, as-tu vérifié cette assertion, en achetant une licence qui te fournit les binaires ? cf. https://enterprise.github.com/

    Car si tu te bases sur le fait qu'avec un simple compte sur le site public, tu n'as pas accès aux sources… les licences reconnues comme libres telles que la GPL ou BSD ne les obligent pas à fournir le source des LL qui font tourner le bouzin…

    Tout ça pour dire que je pense que github n'est effectivement pas libre et que les utilisateurs de l'appliance n'ont pas d'accès libre aux sources. Mais la stigmatisation faite de github dans la dépêche est puante, non étayée, contre-productive et totalement intégriste au mauvais sens du terme.

    • [^] # Re: github non libre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Mais la stigmatisation faite de github dans la dépêche est puante, non étayée, contre-productive et totalement intégriste au mauvais sens du terme.

      Heu, là faut que tu m'explique quand même..

      stigmatisation

      en quoi ?

      puante

      en quoi ?

      non étayée

      en quoi ? J'ai l'impression que c'est plutôt ton post qui est non étayé

      contre-productive

      en quoi ? Au contraire c'est là pour faire réfléchir sur le choix des services et, surtout, sur le non choix des solutions dont on sait de manière certaine et sans aucun doute qu'elles sont libre.

      totalement intégriste au mauvais sens du terme

      en quoi ?

      Avant de dire que github est non-libre, as-tu vérifié cette assertion, en achetant une licence qui te fournit les binaires ? cf. https://enterprise.github.com/

      Avant de partir sur tes grands chevaux pour je ne sais quelle raison, as-tu cherché un peu par toi même ?

      https://enterprise.github.com/pricing

      Does the license include access to the source code?
      No. Licenses cover the use of the software only. Modification and redistribution are not permitted.

    • [^] # Re: github non libre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mais la stigmatisation faite de github dans la dépêche est puante, non étayée, contre-productive et totalement intégriste au mauvais sens du terme.

      On n'a pas dû lire la même dépêche… Wow.

  • # Baregit sera libéré sous licence GPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Pour information Baregit sera libéré sous licence GPL, comme l'est Indefero. Il y a beaucoup de nouveaux composants dans Baregit par rapport à une architecture LAMP classique (Mongrel2, ZMQ, MongoDB) et donc je ne souhaite pas libérer tout de suite pour ne pas faire un mauvais support du projet libre. Bien faire vivre un projet libre demande beaucoup d'énergie et de temps. Si vous connaissez mes développements passés et actuels, j'espère que vous ferez confiance à cette annonce. Il va falloir que je prenne le temps d'expliquer en détails ce choix de commencer par ne pas ouvrir tout de suite le code.

    • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour information Baregit sera libéré sous licence GPL

      Cool, bonne nouvelle.

      nouveaux composants dans Baregit par rapport à une architecture LAMP classique (Mongrel2, ZMQ, MongoDB)

      Ben alors, pas de symfony 2 ;-)

      • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        $ du -sh ./Symfony
        56M    ./Symfony
        $ du -sh  ./app
        964K   ./app
        
        

        App contient tout, le framework, le code, les assets etc. Il y a même une belle image de 200ko des "features" de Baregit. Comme je mets en ligne 5 versions par jour voir plus (déjà plus de 90 versions) et que je garde toutes les versions, je suis content avec du léger.

        Et puis, mon esprit est limité (je suis peut-être un peu stupide) et donc je n'arrive pas à comprendre un programme avec trop de lignes de code. C'est surtout cela le point limitant mon adoption de Symfony.

        • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          ha oué, pas mal

          Note : c'était une petite pique suites aux posts sur la vitesse lenteur de symfony en fait :)

          je n'arrive pas à comprendre un programme avec trop de lignes de code. C'est surtout cela le point limitant mon adoption de Symfony.

          Ben ça après c'est toujours le débat framework / micro framework / maison

          Pour ma part je suis plutôt partisan du "micro framework" auquel on vient ajouter, au besoin, des composants extérieurs plutôt que d'avoir un gros truc dont on ne se sert que de quelques %.

          Je ne sais plus si tu avais déjà répondu à ça quelque part (commentaires ou autre) mais peux-tu nous dire un peu le type de fonctionnalités qui seront ajoutées à Baregit ? Genre revue de code, wiki, etc ?

          • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pour les fonctionnalités, ce qui arrive cette semaine c'est le support des équipes pour les comptes de type organisation/entreprise. Ce qui arrive ensuite :

            • parcours du code via une interface web ;
            • support des commentaires sur les commits ;
            • clone/pull anonymes via HTTP(S) ;
            • requêtes d'intégration (Pull Requests).

            Puis, dans un deuxième temps, une exploration des possibilités niveau tickets, wiki etc. Une fois le gros de l'exploration fait, le code sera à mon avis assez stabilisé pour être libéré.

            PS: Pour les gros/petits frameworks, je suis en préparation d'un long billet sur le sujet.

            PPS: Si cela intéresse, voici un lien pour 20Mo gratuits sur Baregit.

            • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              clone/pull anonymes via HTTP(S) ;

              Bonne idée, surtout avec certains firewalls…

              Puis, dans un deuxième temps, une exploration des possibilités niveau tickets, wiki etc

              Alors, franchement, si cela est possible (et encore plus une fois libéré ;-) ) ce serait de mon point de vue réellement super !
              D'ailleurs, c'est entre autre sur ces points que gitorious pêche (même s'il y a des avancées je crois). Et des possibilités du genre associées à des serveurs rapides et sur territoires non américains, ça en fait vraiment une bonne solution je trouve.

              En tout cas, bon courage pour tout ceci, pour ma part je vais continuer à garder un oeil dessus :)

              PS: Pour les gros/petits frameworks, je suis en préparation d'un long billet sur le sujet.

              Intéressant ;-)

              PPS: Si cela intéresse, voici un lien pour 20Mo gratuits sur Baregit.

              Merci :-)

              • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Merci pour les commentaires sympas.

                Une chose que je vais essayer de faire mieux que les autres, c'est la possibilité de supporter les requêtes d'intégration de manière distribuée. C'est à dire qu'avec mon dépôt principal sur baregit.com je vais pouvoir recevoir une requête d'intégration de quelqu'un utilisant git.sondomaine.fr ou même github.

                Le but étant d'être vraiment distribué et pas faussement comme github qui finalement est un système qui centralise plus qu'autre chose. J'ai des concepts/idées mais ce n'est pas encore vraiment au point.

                • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  la possibilité de supporter les requêtes d'intégration de manière distribuée.

                  Ça, ça serait vraiment cool. Ça résoudrait un des gros paradoxes des hébergements Git, avec un outil distribué mais une méthode de travail qui impose d'utiliser tous le même hébergeur !

                • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Comme dit, ce serait réellement une bonne nouvelle !
                  Je trouverais ça super, chacun pouvant héberger ses dépôts où bon lui semble, de la manière qu'il souhaite, mais avec tout de même une interaction forte (surtout plus ou moins automatisée) entre les dépôts.

                  J'ai des concepts/idées mais ce n'est pas encore vraiment au point.

                  Bon courage alors

                • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Le but étant d'être vraiment distribué et pas faussement comme github qui finalement est un système qui centralise plus qu'autre chose.

                  Et c'est CA qui me pose problème avec des solutions du genre github/gitorious/whatever. Je veux pouvoir héberger tout ça chez moi, mais je ne veux pas forcer les autres à créer un compte chez moi pour se créer un repo chez moi qui ne sera rien d'autre qu'une passerelle.

                  Le fin du fin serait d'avoir rien d'autre qu'une URL qui pointe directement sur le repo git des personnes associées. Comme ça, je peux même faire mes pull chez moi dans mon coin du moment que j'ai l'URL.

                  Bon courage  !

                  • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Pareil, je serais très intéressé. Que GitHub ou Gitorious soit libre, je m'en fiche, ce n'est pas ce qui me gène. En plus, j'ai l'impression que ça formate à utiliser un seul process, alors qu'il y a un grand nombre de façons d'utiliser Git. La plupart de mes contributions à des projets qui sont sur GitHub seraient plus simples à soumettre via des patchs, mais ce n'est pas supporté, et on ne peut même pas attacher des fichiers aux tickets !

                    Et rien que par la façon de créer des repository sur Baregit (par git, plutôt que par le web), je suis conquis. Manque plus qu'à être plus rapide et fiable que GitHub (pas dur) et ça sera plutôt bien parti !

                    • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      Manque plus qu'à être plus rapide et fiable que GitHub (pas dur).

                      Pas dur ? Toi tu n'as jamais bossé sur un site à forte fréquentation…

                      • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                        C'est quoi cette réponse ? Qu'est-ce que j'en ai à faire de la fréquentation des sites que j'utilise ?

                        • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          C'est quoi cette réponse ?

                          Le truc c'est que tu es en train de dire qu'il n'est pas dur d'être plus rapide et plus fiable que GitHub.

                          Et le monsieur te réponds que c'est loin d'être "pas dur", surtout sur un site a très forte fréquentation, charge, utilisateurs.

                          C'est plus clair comme ça ?

                          • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                            Oui c'est bien ce que j'ai dit. Si la solution c'est un service avec moins d'utilisateurs, alors pourquoi pas ? Bref, j'avais tout à fait compris que sa réponse était idiote et hors sujet, merci.

                            Et comme ça a l'air d'être une spécialité, je pense que je vais m'en arrêter là à répondre aux boulets.

                            • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 22/03/12 à 13:30.

                              J'ai bien l'impression qu'il y a une incompréhension quelques part.

                              J'ai compris que tu disais que faire un site comme github, donc avec autant d'utilisateurs et cie, et être rapide, ce n’était pas dur.

                              Sauf ton respect, même avec beaucoup moins d'utilisateurs, ça reste une tâche difficile. On ne parle pas ici d'un site perso avec 3 pages et 2 dépôts git. Il faut déjà produire du code de qualité, avoir des machines qui encaissent, utiliser les bonnes technologies, avoir des bons techos, etc. ça reste pas simple du tout. Demande à Loic si ça a été simple de développer la technologie qu'il y a derrière Bargit (ou lit son blog…). Il a fait un véritable travail de R&D depuis plusieurs mois.

                              Et je doute que Loic veuille s'en tenir à quelques dizaines d'utilisateurs (Indefero a, à priori quelques centaines d'utilisateurs). Et donc qu'il est en train de mettre tout en place pour que ça ne s'écroule pas dès que son service aura un début de succès. Et ça, ça demande énormément de temps, beaucoup de travail.

                              Donc non, désolé, faire un site plus rapide et plus stable que Github, c'est dur (même pour moins d'utilisateurs).

                              Et je passe sur tes insultes… C'est pathétique.

                            • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              C'est difficile de faire un site qui ne s'écroule pas. J'ai quelques notes particulièrement les deux premiers liens et la présentation au tour PHP. Les billets sur l'infrastructure de Baregit peuvent aussi être intéressants.

                              Par ailleurs, Baregit fonctionne avec du code de Laurent Jouanneau. En fait, aujourd'hui, tous mes systèmes ou presque ont du code de Laurent, loin d'être un trolleur, il est un remarquable programmeur.

                          • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            cf. https://github.com/blog/530-how-we-made-github-fast pour avoir une idée du boulot que c'est de faire un système qui passe à l'échelle.

                • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je suis sur que tu as déjà plein de super idées, mais j'ai une idée stupide que je ne peux m’empêcher de partager: pourquoi pas faire comme les rétroliens (trackbacks) des blogs?

                  • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Les "trackbacks" souffrent d'une absence complète d'authentification et de confidentialité. Par contre, le mécanisme sous-jacent (qu'on qualifie aujourd'hui de "web hooks") peut être intéressant.

                    Sinon, il peut se tourner du côté des technos du "web social libre", soit Salmon, PSHB, Webfinger et compagnie.

    • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je ne comprends pas le rapport qu'il y a entre Baregit et Indefero. Ils font plus ou moins la même chose, donc pourquoi avoir lancé deux projets concurrents l'un de l'autre ? Est-ce que Baregit a vocation à être le successeur de Indefero ? Est-ce qu'ils sont faits pour être complémentaires ?

      • [^] # Re: Baregit sera libéré sous licence GPL

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        En gros, je développe avec Baregit les briques du futur Indefero, éventuellement Baregit deviendra le futur Indefero. Je ne sais pas, mais j'avais besoin de briser le lien avec Indefero pour essayer de nouvelles choses et passer à des technos plus modernes. Donc beaucoup d'interrogations mais une chose de certaine, tout se retrouvera sous licence GPL le moment venu.

  • # GitLab 2.3 et démo

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Juste pour signifier que la version 2.3 de GitLab est sortie : http://blog.gitlabhq.com/gitlab-2-3-released
    Et que la démo fonctionne de nouveau.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.