Migration du parlement italien vers Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
16
juil.
2007
Communauté
Après les députés français, ce sont les italiens qui vont utiliser GNU/Linux. Il ne s'agit plus dans ces deux cas d'une migration partielle vers OpenOffice.org ou Firefox, mais d'une migration complète.

Ces migrations ont l'inconvénient de changer un petit peu les habitudes des utilisateurs mais offrent des avantages très importants :
  • Sécurité
    Sécuriser le travail des parlementaires est essentiel. Les logiciels propriétaires permettent d'espionner trop facilement leur travail. On dit que ce sont les services secrets français qui seraient à l'origine de la migration des députés français. L'article de "La Repubblica" abonde également dans ce sens.

  • Indépendance technologique
    Il n'est plus nécessaire d'attendre le bon vouloir d'un éditeur étranger. Les informaticiens peuvent ainsi trouver plus de travail dans leur pays.

  • Économie
    Même à prix égal, il est plus intéressant de faire travailler l'économie locale que de transférer des sommes importantes vers les USA. Le parlement italien espère économiser 3M¤ soit 900¤ par poste de travail.
La migration des parlements de deux grands pays européens est un signe fort. Il ne s'agit clairement pas d'une man½uvre destinée à faire baisser le prix des licences mais d'une volonté politique forte destinée à assurer la sécurité nationale et l'indépendance technologique dans un domaine stratégique. En plus de ces deux points non négociables, l'intérêt économique serait à lui seul suffisant pour motiver ces migrations comme le montre l'article "Combien coûte Microsoft à la France ?". Le coût pour l'Italie est très certainement comparable et le coût pour l'Europe environ cinq fois plus grand.
  • # Les "On dit que"

    Posté par . Évalué à 9.

    On dit que ce sont les services secrets français qui seraient à l'origine de la migration des députés français.


    Qui ? Des sources ? C'est pas que je n'y croit pas, c'est juste que je n'utilise que des infos vérifiables dans mes argumentations, et cet argument me plait (c'est un argument "choc")

    Autrement pour l'article en lui même, c'est là aussi préferable de mettre la source : ça fait pas trés serieux les "onditque" dans un article en preière page sur DLFP, et encore moins quand ça parle de service secret.
    • [^] # Re: Les "On dit que"

      Posté par . Évalué à 3.

      Avec celui qui est aux commandes de la maison blanche plus rien n'est impossible surtout après l' "inside job" du 11 septembre 2001.

      Une tite recherche rapide me donne ceci http://www.google.com/search?hl=fr&client=opera&rls=(...)
      • [^] # Re: Les "On dit que"

        Posté par . Évalué à 5.

        Effectivement, particulièrement celui-ci :
        http://www.01net.com/article/96244.html
        • [^] # Re: Les "On dit que"

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Merci à tous les deux de ces liens qui corroborent mes dires. Il est parfois difficile de citer la source de l'information. Je n'aurais pas mis cette phrase sans avoir eu confiance dans cette source (qui lit sans doute Linuxfr !).
          • [^] # Re: Les "On dit que"

            Posté par . Évalué à -2.

            Ca ne m'etonne pas du tout de ta part.

            Il suffit d'avoir :

            Sans toutefois apporter de preuve, le rapport mentionne " un fort soupçon d'absence de sécurité alimenté par des rumeurs insistantes faisant état de l'existence de programmes espions ou de back doors dans les logiciels Microsoft, et de la présence de personnels de la NSA dans les équipes de développement de Bill Gates. "

            pour que tu en deduises tout un tas de conneries allant dans le sens que tu veux sans rien de solide derriere.

            Bref, comme a ton habitude.

            Sinon, j'attends toujours tes arguments prouvant une des nombreuses grosses conneries que tu as sortie (et ce n'est pas la 1ere fois) sur http://linuxfr.org/comments/849109,1.html

            Mais je sais tres bien que je n'en recevrais aucun. Ta specialite c'est le FUD : lancer des rumeurs infondees pour soutenir tes points de vue, au final tu es exactement ce que tu condamnes.
            • [^] # Re: Les "On dit que"

              Posté par . Évalué à 3.

              Mais je sais tres bien que je n'en recevrais aucun. Ta specialite c'est le FUD : lancer des rumeurs infondees pour soutenir tes points de vue, au final tu es exactement ce que tu condamnes.
              C'est quand meme drole que tu dise ca, parce que la société que tu défends est quand meme l'inventeur et champion toute catégorie de ce genre de pratique.
              En vrac : get the facts ou encore les 'vous violer nos brevets' , voir les aides financière à sco.

              Enfin visiblement on a oublié la fameuse histoire de la NSA_KEY non ?
              (un bref rappel de l'histoire : un chercheur trouve une variable nommé NSA_KEY, en fait état. Ms s'explique plus ou moins bien dessus. Ca convainc pas le chercheur qui demande des explication plus poussés. Les explications au départ sont courtoises, et quand il continue a creuser, elles deviennent de moins en moins courtoises)/

              Je remarque par contre que tu qualifie les arguements des gens de conneries sans rien apporter a coté qui pourrait expliquer ce dénominatif ... Mais tu oserais pas faire du FUD , toi , non ?

              Bref, comme a ton habitude.

              Ps sur le commentaire que tu sors, il y a la rigueur une phrase qui peut etre un peu 'sensible', celle de borland et visual c++, qui constitue juste un exemple (peut etre un exemple faux ), ce qui ne remet pas en cause le commentaire dans son entier.
              Donc le traiter facilement de connerie comme tu le fait fait furieusement penser a une campagne à la get the facts.
              • [^] # Re: Les "On dit que"

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est quand meme drole que tu dise ca, parce que la société que tu défends est quand meme l'inventeur et champion toute catégorie de ce genre de pratique.
                En vrac : get the facts ou encore les 'vous violer nos brevets' , voir les aides financière à sco.


                Super, ca ne change rien au fait que Pierre raconte n'importe quoi et il le sait.

                Enfin visiblement on a oublié la fameuse histoire de la NSA_KEY non ?
                (un bref rappel de l'histoire : un chercheur trouve une variable nommé NSA_KEY, en fait état. Ms s'explique plus ou moins bien dessus. Ca convainc pas le chercheur qui demande des explication plus poussés. Les explications au départ sont courtoises, et quand il continue a creuser, elles deviennent de moins en moins courtoises)/


                Ben tu iras expliquer ca a Bruce Schneier, parce que lui-meme dit que c'est une grosse connerie : http://www.schneier.com/crypto-gram-9909.html#NSAKeyinMicros(...)

                Mais je suis sur que tu as des infos qu'il n'a pas n'est ce pas ?

                Je remarque par contre que tu qualifie les arguements des gens de conneries sans rien apporter a coté qui pourrait expliquer ce dénominatif ... Mais tu oserais pas faire du FUD , toi , non ?

                Ben oui tiens, tu me demandes de montrer qqe chose qui n'existe pas, super !!!!

                Ta logique est fantastique.

                Donc le traiter facilement de connerie comme tu le fait fait furieusement penser a une campagne à la get the facts.

                La realite c'est qu'il affirme qqe chose, on repete que c'est pas le cas et on lui demande plusieurs fois de prouver ses dires, et chaque fois c'est le grand silence.

                Ensuite tes aneries pour essayer de le proteger, on s'en fout un peu, ca ne cachera pas la realite.
    • [^] # Re: Les "On dit que"

      Posté par . Évalué à -3.

      Les services secrets dans un parlement démocratique, ça fait très bizarre alors qu'ils doivent travailler avec une certaine transparence.
      Pas très sérieux pour une démocratie...

      Pour le ministre des affaires étrangères, etc je comprend un peu plus.
      • [^] # Re: Les "On dit que"

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Les députés travaillent souvent sur des sujets sensibles, en particulier dans des commissions. Accéder à ces informations vaut de l'or pour ceux que ça intéresse.
      • [^] # Re: Les "On dit que"

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Les services secrets dans un parlement démocratique, ça fait très bizarre alors qu'ils doivent travailler avec une certaine transparence.
        Pas très sérieux pour une démocratie...


        !!! ???

        Le fait que les parlementaires débattent publiquement n'implique absolument pas que toute leur activité doit être publique à tout instant.

        Il semble évidemment souhaitable que les postes de travail des parlementaires présentent une certaine "inviolabilité". Ne serait-ce qu'en préservant l'intégrité des données qui y sont conservées.

        De même lorsque j'adresse un courrier à mon débuté, je ne tiens pas nécessairement à ce que cette communication soit publique. Je peux y révéler des informations personnelles qui n'intéresse que moi (et le député).

        Pour le ministre des affaires étrangères, etc je comprend un peu plus.

        Les débutés se prononcent entre autre sur les budgets de la défense, de l'intérieur, de l'extérieur. Ils participent à des commissions dont les conclusions doivent être publiés *en temps et en heures* !

        Être une démocratie ne signifie pas ouvrir les portes au quatre vents, et renoncer à toute forme de protection.
      • [^] # Re: Les "On dit que"

        Posté par . Évalué à 5.

        Les commissions parlementaire ont parfois des taches de contrôles de données sensibles, dans de très nombreux domaines. S'assurer de la sécurité de leurs système d'information est donc essentiel.

        De manière général je ne vois pas en quoi le fait d'impliquer les services de renseignement et de contre espionnage est anti démocratique. Bien au contraire leurs missions sont de défendre notre pays et ses valeurs.

        Je préfère largement que le parlement face appel aux services de l'état plutôt qu'a un acteur privé qui pourrait avoir des intérêts autres.
        • [^] # Re: Les "On dit que"

          Posté par . Évalué à 1.

          autant faire appel aux services secrets pour défendre le pays je veux bien, mais ses valeurs ....
          Les services secrets sont quand meme les experts es coup bas, style tout ce qu'on peut pas dire par exemple :d
          • [^] # Re: Les "On dit que"

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca c'est la raison d'état et c'est toujours le politique qui a le dernier mot. Il serait naïf de croire que ce sont des électrons libre qui font se qui leur plait.
            • [^] # Re: Les "On dit que"

              Posté par . Évalué à -1.

              enfin y a pas tout le temps que la raison d'état. Les politiques ils sont pas forcément toujours au courant de tout ;)
              (sauf les tres tres tres hautes spheres, mais la on touche 2 personnes dans tous les politiciens donc ...)
  • # oui mais...

    Posté par . Évalué à 6.

    Il faut pourtant temporiser l'ardeur du Parlement Italien...

    Dans l'article de "La Reppublica":

    "ogni deputato che ne farà richiesta potrà installare sul proprio pc [...] il sistema operativo Linux-open source [...] al posto di quello classico, tradizionale Windows-office [...]."

    se traduit par: "Chaque député qui en fera la demande pourra installer sur son PC [...] le système opératif Linux-Open Source [...] à la place du classique et traditionel Windows-office"

    Nous sommes donc malheureusement loin de la décision prise par l'Assemblée nationale française. C'est d'autant plus dommage car une migration complète pouvait être un signal fort alors que le parlement italien a un coût de fonctionnement égal a ceux des parlements français, allemand, britannique et espagnol ensemble (article Le Monde Article publié le 01 Juin 2007).
    • [^] # Re: oui mais...

      Posté par . Évalué à 4.

      Il me semble que dans le cas de l'AN française, le choix de l'OS et/ou des logiciels avait été laissé aux députés.
      Mais le coût des licences, logiciels étaient maintenant directement imputés au budget de chacun, et non plus pris sur le budget de toute l'AN.
    • [^] # Re: oui mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      Ouais, à mon avis ils chercheraient une ristourne de la part de Microsoft que ils ne s'y prendraient pas autrement. Le "qui en fera la demande" n'est pas un grand pas en avant. J'imagine bien le parlementaire qui dois traiter tout les jours des dossiers importants qu'il reçoit en format Word décider de passer à Linux/OpenOffice.

      De plus, mettre tout le temps en avant les économies qui peuvent être fait sur le budget des parlements suite au passage au logiciels libre ne me semble pas très sérieux. C'est sûr, c'est toujours ça de pris mais quel est la part de dépense en logicel pour les parlementaires dans le budget d'un état ? Au contraire, je préfèrerai entendre "L'AN décide de dépenser X milions d'euros dans le développement d'une infrastructure performante adapté à leurs besoins entièrement basée sur les logiciels libres". Sur le long terme, c'est comme ça que se feront les gains.
      • [^] # Re: oui mais...

        Posté par . Évalué à -1.

        sûr, c'est toujours ça de pris mais quel est la part de dépense en logicel pour les parlementaires dans le budget d'un état ? Au contraire, je préfèrerai entendre "L'AN décide de dépenser X milions d'euros dans le développement d'une infrastructure performante adapté à leurs besoins entièrement basée sur les logiciels libres". Sur le long terme, c'est comme ça que se feront les gains.

        Euh pas tres logique...

        Si il y a changement, c'est dans un but precis et qui amene qqe chose en retour(payer moins, avoir plus de possibilites, ...). Passer au libre pour passer au libre, ce ne volera pas loin et ne convaincra quasiment personne.
        • [^] # Re: oui mais...

          Posté par . Évalué à 2.

          Ah bon?
          Je doute que l'AN ne soit pas sensible à la question économique (comprendre: "ça peut créer de l'emploi local"), ou encore qu'elle ne soit pas concernée par la question de la sécurité (comprendre: "les logiciels proprio peuvent cacher des backdoors") ou encore la pérennité de ses données (comprendre: "nos texte de loi doivent nous survivre, il faut les stocker dans des formats ne craignant pas la disparition/abandon de l'entreprise créatrice du format").

          Ca fait déjà 3 raisons valables pour passer au Libre (et tu remarqueras que je n'ai même pas abordé la question de l'économie sur les licences), on attend maintenant que tu nous cites 3 raisons valables de rester au proprio
          • [^] # Re: oui mais...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu as lu ce que j'écris avant de répondre ?

            J'ai dis que passer au logiciel libre pour faire des économies sur les licences c'est complètement anecdotique. C'est évident que l'enjeu du libre n'est pas là. Et pourtant on le voit souvent mis en avant dans les articles sur la question.

            Le prix des licences dans le prix total des infrastructures informatiques n'est pas très important, surtout pour des grands comptes comme l'AN. Donc ça fait un peu amateur de mettre ça en avant tout le temps.
          • [^] # Re: oui mais...

            Posté par . Évalué à 1.

            Perso je ne vois pas ou j'ai dit le contraire de ce que tu dis. Je dis simplement qu'il faut avoir une raison, je n'ai insinue nulle part que dans le cas present ils n'avaient pas de raisons.

            Quand a des raisons valables de rester au proprio, ben au hasard quand il fait son job mieux que le soft libre, ou prend moins de temps pour faire le meme boulot, ou demande moins de competence, ..., au final ca risque grandement de couter moins car ils passent moins de temps a faire le boulot, ca s'appelle TCO pour ceux qui aiment les acronymes.

            Sinon, la perennite des donnees n'a rien a voir avec la licence du soft hein, il y a plein de softs proprios qui bossent sur des formats ouverts.
            • [^] # Re: oui mais...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Il n'existe aucune raison de rester proprio, le reste étant de la mauvaise fois. ;-)

              Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: oui mais...

              Posté par . Évalué à 2.

              Quand a des raisons valables de rester au proprio, ben au hasard quand il fait son job mieux que le soft libre, ou prend moins de temps pour faire le meme boulot, ou demande moins de competence, ..., au final ca risque grandement de couter moins car ils passent moins de temps a faire le boulot, ca s'appelle TCO pour ceux qui aiment les acronymes.
              Ces exemples ne sont absolument pas propres aux logiciels proprio, mes exemples, si!
              A la limite, le 3° (la pérennité des données) peut aussi s'appliquer aux logiciels proprio, mais bon...


              Donc, on attend toujours tes 3 arguments valables
              • [^] # Re: oui mais...

                Posté par . Évalué à 1.

                Tes exemples n'ont rien a voir avec le LL.

                Il y a des logiciels proprio locaux, il y a plein de logiciels proprios dont tu peux verifier et recompiler le code.
                • [^] # Re: oui mais...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Il y a plein de logiciels proprios dont tu peux verifier et recompiler le code.

                  Oui mais ça ne change rien au problème.

                  Je suis parano (hypotèse A).
                  Mon centre de sécurité sociale utilise Oultook (hypothèse B).

                  Comment je fais pour m'assurer que Outlook n'envoie pas de copie de mes mails à la NSA, des fois que je planifierai un attentat. Des mails qu'un employé fauché de l'agenc de sécurité américaine revendrai à une agence de recrutement intéressée par ne pas employer de gens atteint de maladie grave ?

                  Que quelqu'un me montre comment faire!

                  L'idée n'est donc pas de prouver qu'effectivement Outlook envoie des copies de mes mails mais bien de prouver qu'il ne le fait pas. Là est le problème. L'idée est bien l'impossibilité d'invalider tout les FUD de Pierre ou tant d'autres, et la possibilité d'un doute ne me satisfait guère, personnellement.
                  • [^] # Re: oui mais...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je suis parano (hypotèse A).
                    Mon centre de sécurité sociale utilise Oultook (hypothèse B).

                    Comment je fais pour m'assurer que Outlook n'envoie pas de copie de mes mails à la NSA, des fois que je planifierai un attentat. Des mails qu'un employé fauché de l'agenc de sécurité américaine revendrai à une agence de recrutement intéressée par ne pas employer de gens atteint de maladie grave ?


                    Et avec un LL tu fais comment ? Tu lis le code et tu recompiles.

                    Quelle difference ?

                    Sinon comment faire c'est tres tres simple, il suffit de zieuter le traffic reseau, simple comme bonjour.
  • # Un petit lien en plus

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Un journal était passé a ce sujet, avec cependant assez peu de commentaires :
    http://linuxfr.org/~Skippy380/24911.html
  • # [meta] l'auteur

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est rigolo j'avais pas regardé l'auteur de la news, et mais je savais avant la fin que c'était Pierre ;) Style inimitable.
    • [^] # Re: [meta] l'auteur

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne pensais pas avoir un style particulier et reconnaissable ! Pourrais-je en savoir un peu plus ?

      Par ailleurs, j'aimerais bien que d'autres auteurs essaient de m'imiter pour fournir plus de nouvelles sur Linuxfr... et m'éviter d'en écrire autant ;-)
  • # Info reprise sur IDABC

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    IT: Parliament to switch to GNU/Linux and Open Office
    http://ec.europa.eu/idabc/en/document/7156/469

    The Parliament had earlier this year voted in favour of a proposal to use only open source software. The plan was submitted by Pietro Folena MP for the Italian Communist Party.


    Avec une citation de Pietro Folena qui met l'accent sur la liberté :

    "These savings are important, but the primary motive for this decision is to gain freedom. Freedom from a single technology, freedom from a single software owner and a single contractor, freedom to develop our own applications and freedom from viruses."

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.