Mondes virtuels : Second Life et Opensim

Posté par . Modéré par patrick_g.
9
3
avr.
2009
Technologie
Après le buzz "Second Life" (Linden Lab) de 2007, et la régulation des activités de banque virtuelle et des jeux d'argent en 2008, l'activité de nombreuses "communautés" sur Second Life commence à s'organiser et trouve des applications intéressantes dans les domaines de la vente en ligne, de la formation, de la science, de la création et des arts.

Dans le même temps, la libération du code du client de Second Life a provoqué l'émergence de plusieurs clients libres compatibles avec SL et la mise à disposition d'un serveur multiplateforme Opensimulator, qui permet à tout un chacun d'héberger, contrairement à SL dont les serveurs sont centralisés chez Linden Lab.

Ainsi, la NASA présente au grand public de nombreuses régions dans Second Life, et anime grâce à son antenne du Colab des ateliers de vulgarisation scientifique dans le domaine spatial. Des réunions ont lieu tous les mardis soir ("Weekly meeting spot") dans une des régions appartenant à un groupe de région à thème scientifique (Scilands). À ma grande surprise, je n'ai trouvé que peu d'informations sur dlfp concernant Second Life et aucune référence vers Opensim, son équivalent libre. Je me propose dans cette dépêche de centraliser quelques informations qui me paraissent pertinentes et pouvant intéresser le public du site.

Les mondes virtuels persistants (dont "Second Life" est un des plus connus) ont passé la vague du hype et attirent l'attention des medias traditionnels lors d'épisodes anecdotiques (Grève virtuelle chez IBM, voire pathétique).
Ces plateformes abritent néanmoins de nombreuses communautés qui se retrouvent, échangent et partagent en profitant des avancées techniques. Elles permettent de créer une unité de lieu "virtuelle" et de partager de façon plus immersive un "espace" pendant un temps donné, tout en donnant libre cours à la création. De nombreuses sociétés ont un "pied à terre" dans ces mondes et tentent de développer des activités commerciales, mais également de proposer une ouverture au "grand public".
  • # Bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Pour faire un jeu en ligne pourquoi pas, mais pour faire un espace de commerce, une plateforme web me semble bien meilleur.

    Déjà c'est interopérable (si on fait quelque chose de propre).

    Ensuite c'est clairement plus pratique, à tout point de vues : enregistrer ma facture en pdf depuis une page web qui le pointe en lien, ok. Comment je fait sous second life ? Comment je vérifie que mon numéro de carte est pas envoyé en clair dans second life ? Comment je fait pour pointer la ressource qui présente un produit par email ou pour messagerie instantanée si elle est présenté dans second life ?

    Moi ça me parait vraiment pas adapté.

    Je ne savais pas qu'il y avais un serveur libre, tant mieux, le client deviens bien plus intéressant dans ce cas. Il doit être possible de faire tout type de MMO libres avec ça non ? Les graphismes sont pas du dernier crie, mais bon.
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 3.

      pour faire un espace de commerce

      Google (Maps &) Street est bien plus ergonomique ;)


      qui vivra verra, faut pas vendre la peau de l' ours avant de l' avoir tué, toussa ...
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 2.

        Et pas que pour le commerce, j' imagine assez bien déplacer mon petit bonhomme dans Google Maps puis Street pour les détails, jusqu' au locaux de la Nasa, afin d' assister à une conférence.
        • [^] # Re: et les autres ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il y a aussi Sirikata (BSD) http://philippe.scoffoni.net/sirikata-univers-virtuel-libre/ qui a l'air "relativement avancé".

          Ça serait effectivement une idée sympa de faire un lien entre le web actuel et un monde virtuel, imaginer un format de liens hypertexte qui serait en fait des coordonnées vers un mode virtuel à un lieu précis (à titre consultatif au minimum pour les non inscrits) mais pour que cela marche et ne remette pas en cause l'un des fondements du web (l'accessibilité à tous) il faut que le serveur comme les clients soient libres (et de préférence gratuits).
          • [^] # Re: et les autres ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ça ne peu pas fonctionner, des objets graphiques ou sonores sont par essence moins accessibles que des objets textes. Il ne faut pas arrêter de vivre parceque des personnes ont des handicapes ou simplement des machines aux performances modestes, mais dans la mesure du possible, il faut ne pas favoriser l'exclusion sociale de ces personnes.
            • [^] # Re: et les autres ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Penser également qu'un "robot" (j'entends par là: tout UA sans interactivité multimédia avec l'utilisateur) est un grave handicapé, et que ces derniers peuvent cependant rendre de grands services (web sémantique, toussa... J'avais eu vent également d'une idée de nouvelle barre du navigateur, du genre "trouve moi le restaurant le plus proche de la gare sur maps.google.com et réserve moi un aller sur voyages-sncf (ok, pour ce dernier, pas gagné...)", quelqu'un se souvient du nom exact du projet ?)
              Où je veux en venir ? Que pour moi, l'accessibilité n'est donc pas forcément un frein à l'innovation (mais nécessaire pour la non-discrimination), mais peut en être au contraire un moteur, contrairement à ce que j'ai (peut être mal) compris de ton message.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Mais pour que tu sache qu'il y a une conférence, tu auras trouvé l'info qq part... si cette info contient une URL, tu vas directement au site qui diffuse la conf. Quelle est l'utilité d'aller sur Google maps, street, de déplacer un bonzhomme virtuel pour accéder à une information ?
          • [^] # Re: Bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pour Matthieu au dessus:
            Pour l'accessibilité je n'ai pas dit qu'il fallait bloquer ce genre de possibilité de monde virtuel, mais fournir un client "mode dégradé" c'est à dire qui puisse envoyer les infos essentielles sur un lecteur vocal, braille, une grosse loupe .. peu importe. Juste que le contenu texte important soit disponible, le reste, le personnage en 3d on s'en passe quand il y a un handicap. C'est exactement ce qui se passe avec les canards W3C auj, on fait en sorte qu'ils accèdent au contenu, peu importe la mise en forme. Non ?

            Le but n'était pas de devoir déplacer l'avatar justement, mais qu'il soit automatiquement téléporté si le client était lancé, ou que ça lance le client puis téléporte l'avatar, jusqu'à un point de la carte où il y aurai une démo plus vivante qu'une vidéo en Flash (kipue) une animation 3d (interactive pourquoi pas?) plutot qu'un truc mal filmé et en qualité pas forcément top.

            Un exemple à la con, même si ça n'est pas forcément le meilleur, l'armée qui recrute elle pourrait mettre des simulations en 3D en lien sur le site de l'armée afin de voir vraiment en quoi consiste le poste (quand ça en vaut la peine bien sûr)
            Bon, ça ressemble un peu à l'armée américaine qui a mis en ligne un jeu pour recruter mais pas grave, c'est le premier exemple qui me soit venu.
            Un autre petit: une société qui fait une démo d'une invention plus vivante de ce qu'ils viennent de concevoir ou de mettre en vente. Les potentiels acheteurs pourraient essayer virtuellement avant d'acheter :)
            • [^] # Re: Bof

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Mais tu es fou, tu ne sais donc pas que les jeux vidéos rendent violant ? Ah, c'est pour l'armée ? On incarne un gentil soldat et il faut tuer les méchants terroristes ou soldats ennemies ? Bon alors ça va, dans ces conditions c'est tout à fait acceptable.

              :)
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 2.

      Le commerce dans les espaces virtuels ne remplace pas les plateformes web, il les complète. De nombreux mécanismes peuvent être mis en oeuvre pour proposer l'équivalent d'une boutique en ligne (Notion de panier, gestion des règlements sécurisés, interaction avec le web et la messagerie). Je t'engage à aller discuter in world avec les gens de RIL shopping lors de leur prochaine vente (http://www.ril-shopping.com/).

      Concernant l'aspect ludique, SL comprend d'innombrables espaces thématique (Des bisounours au gore le plus trash) et de nombreux MMO libres sont en chantier basé sur le moteur Opensim.
  • # ???

    Posté par . Évalué à 3.

    Communauté ? Organisation ? SecondLife ?

    Les 'NoLife' se parlent entre eux maintenant ?
    • [^] # Re: ???

      Posté par . Évalué à 7.

      Meuh non, c'est pas pour les NoLifes. Parce que pour avoir une second life, il faut déjà en avoir une first.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: ???

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Ha moi je croyais que second life c'était pour les nolifes qui du coup espéraient en avoir une ?

        int howmanylifes = 0;
        int secondlife = howmanylifes;
        secondlife++;

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.