MutterWare #2, une réunion des utilisateurs de mutt

Posté par . Édité par Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
19
13
nov.
2013
Bureautique

Utilisateurs de Mutt à haut niveau et depuis des années, débutant ou même fervent défenseur d'un autre client mail, vous êtes tous invités à venir en discuter, apprendre et comparer nos usages de cet outil lors de cet événement organisé par la FSFE

logo mutt

  • C'est quand ? : Mardi 19 novembre, à partir de 20h !
  • C'est où ? : Dans les (nouveaux) locaux de Mozilla, 16 bis boulevard Montmartre, 75009 Paris
  • C'est comment ? : La première édition s'est faite en petit comité, nous espérons ramener quelques personnes de plus cette fois :)

Faites-moi signe par courriel (nicoulas arobas fsfe point org) si vous êtes intéressés ! La liste des participants et plus d'information sur la page du MutterWare.

  • # Le toutou est dur à dresser

    Posté par . Évalué à 4.

    [MutterWare wiki] Les non-utilisateurs de mutt curieux sont bienvenus, surtout s'ils sont légèrement blasés de leur client email

    Ce serait plutôt le contraire pour moi. J'ai utilisé Mutt pendant des années et consacré beaucoup de temps à le configurer (400 lignes de .muttrc, environ 30 hooks et autant de macros) et à l'interfacer avec d'autres outils (fetchmail, procmail, spamassassin, notmuch, scripts maison, etc). Malgré tout ça, certaines actions quotidiennes restaient pénibles. Il y a 3 ans, j'ai fini par le laisser tomber et opté pour Clawsmail. Claws est loin d'être parfait, mais se laisse piloter au clavier (comme Mutt) et ne souffre pas des même problèmes.

    Ce qui était bloquant dans Mutt :

    • Gestion des identités.
      J'ai plusieurs adresses, pro et persos, et je veux pouvoir basculer facilement de l'une à l'autre. Et surtout définir des règles automatiques : telle adresse pour telle mailing-list ou tel destinataire, etc.

    • Multi-tâches.
      Pouvoir consulter un mail ou plusieurs en même temps qu'on en rédige un nouveau. Et pouvoir ouvrir une pièce jointe en tâche de fond.

    Accessoirement, ne plus passer par le sendmail local a aussi été un soulagement : j'avais eu des problèmes en envoyant tout à mon FAI, mais configurer dans Exim4 les différents SMTP (et leurs authentifications) à utiliser en fonction des identités était difficile et fragile.

    • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

      Posté par . Évalué à 4.

      Multi-tâches.
      Pouvoir consulter un mail ou plusieurs en même temps qu'on en rédige un nouveau. Et pouvoir ouvrir une pièce jointe en tâche de fond.

      Loin de dire que Mutt est mieux en terme de multi-tâches que Claws-mail (j'ai juste pas de multi-tâches dans mon Mutt, je le vis pas plus mal en fait), mais c'est bien quelque chose qui m'a vraiment énervé avec Claws-mail : le fait qu'il bloque les 3/4 des opérations effectuables sur la boîte mail dès qu'une opération est déjà en cours. Je suis plus trop sûr de mes exemples, mais j'avais à un moment une petite quarantaine de dossiers dans lesquels je classais mes emails, et quand Claws-mail parcourait le tout pour voir si il y avait des nouveaux messages, impossible de consulter quoi que se soit dans la dossier actuellement ouvert dans l'interface. Ou quand je cliquais malencontreusement sur un message envoyé par maman avec de belles pièces jointes de 4 Mo chacunes, pareil, blocage tant que toutes les pièces jointes n'avaient pas été téléchargées.

      Et c'est pas tant l'interface graphique elle-même qui reste bloquée. C'est juste les opérations sur les messages et dossiers. C'est encore presque plus frustrant, plusieurs fois je me suis retrouvé à killer Claws-mail ou à déconnecter le réseau pour qu'il arrête juste.

      Bref, j'ai plus le problème avec Mutt, j'ai pas la possibilité de faire plusieurs choses à la fois. Ça a réduit quelque part (un peu) ma frustration (ya des trucs qui m'énerve aussi..!)

      Brefle. /coup de gueule

    • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai plusieurs adresses, pro et persos, et je veux pouvoir basculer facilement de l'une à l'autre.

      Une simple recherche sur « mutt multiple accounts » dans un moteur de recherche apporte plein de solutions (comme celle-ci, celle-là, et bien d'autres).

      Et surtout définir des règles automatiques : telle adresse pour telle mailing-list ou tel destinataire, etc.

      C'est précisément à ça que servent les send-hook. Ça fonctionne très bien.

      Pouvoir consulter un mail ou plusieurs en même temps qu'on en rédige un nouveau.

      Il n'y a pas de solution élégante à ce problème, mais en général les utilisateurs de Mutt aiment bien le mode texte et utilisent donc un logiciel comme screen, qu'on peut exploiter pour lancer une autre instance de mutt facilement accessible en parallèle. C'est ce que je fais personnellement.

      Et pouvoir ouvrir une pièce jointe en tâche de fond.

      Le script mutt_bgrun permet de faire ça.

      Accessoirement, ne plus passer par le sendmail local a aussi été un soulagement : j'avais eu des problèmes en envoyant tout à mon FAI, mais configurer dans Exim4 les différents SMTP (et leurs authentifications) à utiliser en fonction des identités était difficile et fragile.

      Mutt supporte le SMTP depuis longtemps (variable $smtp_url, etc). À utiliser avec des hooks si nécessaire, comme d'habitude.

      • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'ai plusieurs adresses, pro et persos, et je veux pouvoir basculer facilement de l'une à l'autre.

        Une simple recherche sur « mutt multiple accounts » dans un moteur de recherche apporte plein de solutions (comme celle-ci, celle-là, et bien d'autres).

        Et surtout définir des règles automatiques : telle adresse pour telle mailing-list ou tel destinataire, etc.

        C'est précisément à ça que servent les send-hook. Ça fonctionne très bien.

        J'ai tendance à utiliser des folder-hook pour ce genre de chose. Tu peux adapter ta signature à coup de sed sur un patron par la même occasion.

        set my_default_from="Moi <moi@example.net>" from=$my_default_from signature="~/.signature"
        folder-hook .* 'set from=$my_default_from signature="~/.signature"'
        folder-hook other 'set from="Moi <moi@example.com>" signature="cat ~/.signature | sed -e \"s#$my_default_from#$from#\" |"'
        

        J'en profite aussi pour placer tous les courriels d'une conversation (envoyés et reçus) dans le même répertoire (c.-à-d. le répertoire courant).

        folder-hook .* 'set record="^"'
        

        Pouvoir consulter un mail ou plusieurs en même temps qu'on en rédige un nouveau.

        Il n'y a pas de solution élégante à ce problème, mais en général les utilisateurs de Mutt aiment bien le mode texte et utilisent donc un logiciel comme screen, qu'on peut exploiter pour lancer une autre instance de mutt facilement accessible en parallèle. C'est ce que je fais personnellement.

        J'ai un script pour gérer les liens mailto: depuis n'importe quelle application. Il lance une nouvelle instance dans un xterm, et décompose analytiquement (parse, quoi) la pseudo QUERY_STRING pour extraire sujet et autres détails. Ça marche pas trop mal.

        Un bémol, ceci dit, est que les folder-hook ne sont pas appliqués dans ce cas, mais Esc+F est suffisant dans ces rares cas où je dois changer mon adresse d'expéditeur, et %s/moi@example.net/moi@example.org (parce que le gros avantage de Mutt, c'est quand même qu'il te permet d'utiliser ton éditeur normal, plutôt qu'une zone d'entrée de texte plus ou moins bien réalisée).

        Et pouvoir ouvrir une pièce jointe en tâche de fond.

        Le script mutt_bgrun permet de faire ça.

        Certains liens semblent cassés, et le script n'est pas accessible. Une copie est trouvable ici.

        Accessoirement, ne plus passer par le sendmail local a aussi été un soulagement : j'avais eu des problèmes en envoyant tout à mon FAI, mais configurer dans Exim4 les différents SMTP (et leurs authentifications) à utiliser en fonction des identités était difficile et fragile.

        Mutt supporte le SMTP depuis longtemps (variable $smtp_url, etc). À utiliser avec des hooks si nécessaire, comme d'habitude.

        J'aime bien remplacer le lourd sendmail par un ssmtp. Ça a l'avantage que le reste du système peut aussi m'envoyer des courriels, ce qui est bien pratique quand il y a des messages d'avertissements qui autrement finiraient dans /dev/null ou équivalent.

      • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 14/11/13 à 10:41.

        C'est précisément à ça que servent les send-hook. Ça fonctionne très bien.
        Le script mutt_bgrun permet de faire ça.

        C'est tout le problème de mutt. Il faut fabriquer ses propres fichiers de configuration et son propre fichier .mailcap en lisant des dizaines de sites pour savoir ce qui marche ou pas, il faut programmer soi-même les fonctions qui partout ailleurs sont considérées comme basiques, puis tomber sur un commentaire de linuxfr qui dit « le script [machin] permet de faire ça », « c'est précisément à ça que servent [whatever] » et découvrir que des gens sur le net publient des solutions programmatiques pour les cas d'utilisation triviaux auxquels tous les utilisateurs du monde sont confrontés.

        Personnellement je lutte avec :

        • les mails en html. J'en reçois, et ils sont soit illisibles (encodage foireux, pourtant j'ai essayé toutes les combinaisons d'options de codage de links et elinks) soit inutilisables (joliment présentés, mais les liens sont effacés, évidemment, et les mails de compagnies aériennes ou de livraison de produits achetés en ligne, qui nécessitent de suivre des liens, ne sont pas utilisables).
        • les images. J'ai mis un autoview pour les images (parce que c'est une fonction basique des clients mails dont j'ai besoin) avec img2txt et du coup quand je réponds à des messages il cite en copiant les codes ANSI des images en couleur, que je dois effacer manuellement (sinon on me rappelle au téléphone en me disant que la fin de mon e-mail n'est pas lisible).
        • la sidebar. Ok c'est pas un patch officiel (mais donc pourquoi ??? Les mainteneurs de mutt en ont rien à faire des gens ou quoi ?) mais il a des problèmes avec le wrapping des lignes longues
        • les citations des mails (j'utilise un éditeur externe). mutt met un > au début de chaque ligne, mais ne coupe pas les lignes à 80 caractères et je dois refaire la présentation manuellement.

        Je veux bien qu'il soit possible de régler ces problèmes en réfléchissant longuement à la configuration. Mais pourquoi il n'est pas simplement livré avec des réglages sensés dès le premier démarrage ? En l'état c'est plus un framework qui a besoin d'un front-end qu'un logiciel fini.

        • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

          Posté par . Évalué à 1.

          Mais pourquoi il n'est pas simplement livré avec des réglages sensés dès le premier démarrage ?

          Parce que personne n’a la même définition de ce qu’est un « réglage sensé ».

          En l'état c'est plus un framework qui a besoin d'un front-end qu'un logiciel fini.

          Pour l’utiliser régulièrement, je ne partage pas cet avis. Pour moi c’est bien un logiciel fini. Minimaliste, certes mais c’est bien ce qu’on (du moins, ce que je) lui demande.

          • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 14/11/13 à 13:16.

            Mais pourquoi il n'est pas simplement livré avec des réglages sensés dès le premier démarrage ?

            Parce que personne n’a la même définition de ce qu’est un « réglage sensé ».

            Si tu montres à un utilisateur lambda ClawsMail, Evolution, Thunderbird etc. les icones ne sont pas au même endroit et n'ont pas le même nom, mais l'ensemble est sensé dans la mesure où l'utilisateur peut en quelques minutes utiliser le logiciel pour la plupart des cas de la vie courante (gérer plusieurs identités, afficher des mails avec images, imprimer les messages, etc.). Avec mutt le logiciel n'est pas fonctionnel le jour de l'install, il faut chercher sur le net s'il y a un script pour ceci ou cela, ou alors il faut programmer ses propres macros, et laborieusement construire une configuration au fil des mois pour résoudre des cas d'utilisation pourtant immédiatement gérés à l'install par les autres clients.

            • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui, et c'est en fait ce qui fait l'interet de mutt. Ca demande plus de temps pour la configuration, mais ca permet d'avoir exactement ce que l'on veut.

              Si on veut passer peu de temps sur la configuration, on utilise un client mail classique. Si on prefere pouvoir configurer son client mail exactement comme on le souhaite, on utilise mutt.

              • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                Posté par . Évalué à 5.

                C'est bien qu'on puisse personnaliser toutes les options possibles avec des scripts. Mais ça n'empêche pas que les mainteneurs pourraient standardiser un certain nombre de scripts (qui seraient toujours personnalisables) pour former une distribution mutt standard. Cela permettrait que le logiciel « juste marche » quand on le lance la première fois, sans empêcher que l'utilisateur change tout s'il le veut.

        • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          les mails en html. J'en reçois, et ils sont soit illisibles (encodage foireux, pourtant j'ai essayé toutes les combinaisons d'options de codage de links et elinks)

          Et avec lynx dump ? J'ai pas le souvenir d'avoir eu de problèmes (mais je reçois pas trop de messages html donc j'ai peut-être juste eu de la chance).

          les images. J'ai mis un autoview pour les images (parce que c'est une fonction basique des clients mails dont j'ai besoin) avec img2txt […]

          C'est curieux, moi j'aime bien le fait que l'image soit pas en plein dans le texte par défaut, et plutôt de les afficher seulement à la demande (un entrée dans le mailcap et je lance les images avec feh).

          les citations des mails (j'utilise un éditeur externe). mutt met un > au début de chaque ligne, mais ne coupe pas les lignes à 80 caractères et je dois refaire la présentation manuellement.

          En même temps des fois si la ligne en question est du code ou quelque chose dans ce style il est préférable qu'elle ne soit pas coupée. Et puis remettre un paragraphe en forme se fait par exemple sous vim avec un simple gq}, qui prend moins de temps que de restructurer le message de sorte à ne citer que ce à quoi on répond.

          Mais pourquoi il n'est pas simplement livré avec des réglages sensés dès le premier démarrage ?

          C'est comme vim ou emacs : aucune configuration ne pourrait d'emblée satisfaire tout le monde (même sur des trucs simples ou qui peuvent sembler évidents), donc plutôt que de proposer un truc qui ferait râler tout le monde ou presque et qui obligerait à modifier ou désactiver des options, on a droit à une configuration minimale et à nous d'aller chercher sur la doc ou les exemples ce qu'il nous faut.

          Alors c'est sûr, on doit configurer tout un tas de choses au début, mais si on utilise mutt ou d'autres logiciels dans cet esprit c'est un peu qu'on l'a cherché quand même. Et l'avantage c'est qu'après on est tranquille : mutt est plutôt stable.

          • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 14/11/13 à 19:38.

            Et avec lynx dump ?

            ok j'essaye.

            si la ligne en question est du code

            Les programmes auxquels je contribue coupent leurs lignes de code à 80 caractères, mais je dois être vieux jeu.

            il est préférable qu'elle ne soit pas coupée.

            Et ça donne un truc comme ça quand je réponds :

            Le 14/11/13 à 17:41 anaesto a écrit :
            > En même temps des fois si la ligne en question est du code
            ou quelque chose
            > dans ce style il est préférable qu'elle ne soit pas coupée.
            Et puis remettre
            > un paragraphe en forme se fait par exemple sous vim avec un
            simple gq}

            si on utilise mutt ou d'autres logiciels dans cet esprit c'est un peu qu'on l'a cherché quand même.

            Après que les mainteneurs eurent suicidé kmail, j'avais besoin d'un logiciel qui supporte Maildir et Bounce (la fonction pour renvoyer un mail). Je n'ai trouvé que mutt. (Mais si tu as autre chose à proposer…)

            • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Les programmes auxquels je contribue coupent leurs lignes de code à 80 caractères, mais je dois être vieux jeu.

              Oui, je pense aussi que ça ne m'arrive de dépasser cette limite que pour les commandes shell avec find et compagnie.

              Et ça donne un truc comme ça quand je réponds :
              […]

              C'est moche en effet ;) C'est une des raisons pour lesquelles j'ai jamais trop aimé les « soft-breaks » plutôt que les vrais retours à la ligne.

              Je n'ai trouvé que mutt. (Mais si tu as autre chose à proposer…)

              En fait j'ai très vite fait les transitions évolution -> claws-mail -> mutt donc je n'ai pas grand chose d'autre à proposer. En même temps, je crois que je me suis arrêté de cherché plutôt au bon logiciel vu que j'aime la configurabilité, les raccourcis clavier, le fait de pouvoir taper mes mails dans vim, et les jolies couleurs auquelles sont consacrées plus de cent lignes de mon .muttrc :)

            • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Chez moi la mise en forme via gq} ne fait pas ces immondes pâtés.
              Mais j'utilise une extension nommée 'mail.tgz', ceci explique probablement cela …

              • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                Posté par . Évalué à 1.

                Super, je prends note mail plugin for vim, Brian Medley. Je n'utilise pas vim pour les mails, mais quelque chose comme ça peut franchement m'y faire passer.

                Le comportement que je cite se produit avec l'éditeur interne de mutt et je trouve vraiment dommage qu'un logiciel s'intitulant MUA ne sache pas gérer les citations et les reformatages (je viens de kmail, qui sait le faire).

                • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  l'éditeur interne de mutt […]

                  Tiens, c'est étrange. Dans la doc je lis :

                  3.60.0 editor:
                  ...
                  This variable specifies which editor is used by mutt. It defaults to the value of the $VISUAL, or $EDITOR, environment variable, or to the string “vi” if neither of those are set.
                  

                  donc l'éditeur ça doit être celui qui est donné par $EDITOR probablement (vu que c'est pas vi visiblement).

                  Dans mon .muttrc j'ai la ligne :

                  set editor="vim -c ' set syntax=mail ft=mail enc=utf-8'"
                  
              • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Chez moi la mise en forme via gq} ne fait pas ces immondes pâtés.
                Mais j'utilise une extension nommée 'mail.tgz', ceci explique probablement cela …

                Je n'ai pas d'extension spéciale pour les mails (juste ce qui est de base), et le gq} me justifie le texte en tenant compte des > et en en rajoutant ou en enlevant suivant ce qu'il faut donc c'est bizarre. Peut-être que c'est comme ça sans les options nocompatible et filetype plugin indent on (ce qui est sans doute le cas dans le paquet vim-tiny de base de Debian/Ubuntu).

                • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Une petite recherche m'a conduit à l'option formatoptions qui gère le reformatage, et il suffit que > soit dans l'option comments (normalement c'est le cas) pour que vim considère le > comme il considèrerait un symbole de commentaire de ligne dans un langage de programmation.

          • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 15/11/13 à 19:19.

            Et avec lynx dump ?

            To: ...
            Subject: Votre instruction pour l'envoi Chronopost 012345678901234
            Mime-Version: 1.0
            Content-Type: text/html;charset=UTF-8
            Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

            <|DOCTYPE html PUBLIC '-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN' 'http://www.=
            w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd'>
            <html xmlns=3D'http://www.w3.org/1999/xhtml'>
            […]
            =09=09=09=09=09Conform&#233;ment &#224; votre demande:<br/>
            =09=09=09=09=09<p class=3D"BSMessage">L'envoi 012345678901234 sera mis =C3=
            =A0 disposition le jeudi 17 octobre 2013 dans le bureau de poste choisi.<br=
            />Un e-mail ou SMS vous avertira d=C3=A8s que le colis sera pr=C3=AAt =C3=
            =A0 =C3=AAtre retir=C3=A9.</p><br/>Adresse:<br><address class=3D"BSInfos"><=

            Cher(e) client(e),
            Conformément à votre demande:
            L'envoi 012345678901234 sera mis à disposition le jeudi 17 octobre
            Un e-mail ou SMS vous avertira dès que le colis sera prêt à être retiré.

            La partie « Conformément à » (entités HTML & #233; & #224;) est rendue correctement, mais « prêt à » (Mime =C3=AA =C3=A0) ne l'est pas. testé avec links, elinks et lynx (--dump pour les trois, -codepage %{charset} pour links). Certes l'encodage du message est bizarre (moitié MIME moitié entités HTML), mais le webmail sur lequel je lisais ce message s'en sort.

            • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Et pour lynx avec CHARACTER_SET:utf-8 et ASSUME_CHARSET:utf-8 ? (j'ai vu que j'avais ça dans le fichier de conf et que ça n'y était pas par défaut donc je l'avais sans doute rajouté pour quelque chose)

              En tous cas, j'ai vérifié et sur un vieux message avec Type: text/html et les accents passent bien chez moi avec lynx -dump. Alors si ça marche pas lynx a d'autres options sur les charsets, mais je sais si elles serviraient.

              Pour ce mail ça marche pas parce que ça a l'air d'être que du html, mais souvent c'est des multipart/alternative et du coup j'ai dans le .muttrc alternative_order text/plain text text/enriched text/html pour afficher de préférence la version texte quand c'est possible, donc ça permet d'éviter le text/html assez souvent.

              • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                Posté par . Évalué à 1.

                Le manuel documente -display_charset=MIMEname : set the charset for the terminal output.

                lynx -dump -display_charset=ISO-8859-1
                Conform\351ment \340 votre demande:
                L'envoi 012345678901234 sera mis \303 disposition le jeudi 17 octobre

                lynx -dump -display_charset=UTF-8
                Conformément à votre demande:
                L'envoi 012345678901234 sera mis à disposition le jeudi 17 octobre

                lynx -dump -display_charset=Windows-1250
                Conform\351ment `a votre demande:
                L'envoi 012345678901234 sera mis A disposition le jeudi 17 octobre

                lynx -dump -display_charset=UTF-16
                Conformément à votre demande:
                L'envoi 012345678901234 sera mis à disposition le jeudi 17 octobre

                Aucune configuration ne donne un résultat correct. J'ai testé avec rxvt-unicode, xterm ainsi qu'en console.

                Merci pour le truc de alternative_order, c'est comme ça aussi que je préfère.

                • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Aucune configuration ne donne un résultat correct. J'ai testé avec rxvt-unicode, xterm ainsi qu'en console.

                  Des fois il faut s'avouer vaincu ;)

                  Tant que ça n'arrive que sur certains mails htmls pas standard… surtout que les histoires d'encodages c'est assez rébarbatif. Au pire mettre un firefox dans le mailcap si c'est indispensable :)

                  Le seul truc qui me vient à l'esprit : tester avec l'option -assume_charset (au cas où ce html ne spécifie pas d'encodage). Mais de toutes façons cet html est bizarre on dirait parce qu'il mélange plusieurs façons d'encoder les lettres, et du coup « à » se trouve pas traduit pareil à différents endroit suivant le -display_charset donc ça dépasse peut-être les capacités divinatoires de lynx.

                  • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Sur certains mails, sans rien changer au mailcap (une seule entrée pour text/html) :

                    • appuyer sur v m résout le problème d'affichage avec lynx, w3mmee, elinks (pas sur tous les mails)
                    • appuyer sur v ENTRÉE donne le problème initial (le même problème que sur la page principale)

                    C'est pour ça que je pense que ça vient de mutt et pas du navigateur.

                    En ce qui concerne firefox ça ne résout pas le problème, parce que mutt écrit dans un fichier temporaire comme /tmp/muttgF0IQy qu'il efface instantanément. Au cas où firefox ne détecte pas le codage et que je veuille en changer dans le menu, le fichier n'existe déjà plus et cela dérange firefox.

                    Note que j'ai cité un mail particulièrement récalcitrant, mais j'ai des problèmes du genre avec les mails de la compagnie municipale des eaux, ceux de Chronopost, de LDLC, d'un autre site de produits technologiques, et du site où j'achète les croquettes du chat, bref un peu tous les mails qui viennent de systèmes de mailing. Le problème n'est pas tant la visualisation mais si j'ai besoin de répondre à ces messages et que je dois perdre du temps à refaire le codage à la main.

                    • [^] # Re: Le toutou est dur à dresser

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 17/11/13 à 16:58.

                      À l'aide d'un filtre ~B text/html j'ai réussi à trouver certains mails où j'ai pu reproduire les mêmes problèmes, par contre, j'ai pas de solution ;) Le truc c'est que les mails htmls n'ont pas de doctype donc je sais pas trop comment c'est sensé marcher. Peut-être que tu pourrais poser la question sur une des listes de diffusion de mutt (il y a une liste francophone d'ailleurs) et que quelqu'un aura une solution ou une preuve qu'il n'y en a pas.

  • # À la votre!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Et moi qui pensait être le dernier utilisateur de Mutt en région parisienne :)

    C'eut été avec plaisir, mais en semaine, ça fait un peu loin.
    Le week-end, c'est plus facile pour moi. Mais je suppose que c'est moins facile pour d'autres, ou pour avoir les locaux.

    Tant pis pour le verre (comment ça y'avait rien à boire ?), ça sera pour une autre fois.

  • # je souhaite simplement...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    dire merci à Mozilla, qui malgré l'édition par eux même d'un client mail ne jouent pas les sectaires et accueillent les utilisateurs de Mutt.

    (un utilisateur de Claws-mail qui ne s'est jamais fait à Mutt, mais dont le fils a réclamé Mutt plutôt que Claws ou un webmail quand j'ai réinstallé sa nouvelle machine)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.