Apple OpenDarwin éteint la lumière

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
2
26
juil.
2006
Apple
OpenDarwin a annoncé mardi soir dans un message posté sur sa page d'accueil sa fin de vie.

Le projet communautaire OpenDarwin avait été créé en 2002 en vue de fournir un environnement de développement pour compiler et développer les élément libres de Mac OS X, mais aussi de développer un système d'exploitation à part entière basé sur Darwin.

Alors que le projet espérait être une communauté de développement et d'expérimentation sur Mac Os X et Darwin, dont des développements pourraient être repris par Apple pour inclusion dans les sources officielles, après 4 ans d'existence, aucun de ses espoirs n'a pris réalité, et chaque semaine qui s'écoulait éloignait un peu plus OpenDarwin d'y parvenir. Les membres d'OpenDarwin, s'en rendant à l'évidence, ont donc décidé l'extinction du projet.

OpenDarwin était devenu principalement, au lieu des buts qu'il poursuivait, un lieu d'hébergement de projets liés à Darwin et Mac Os X, réalité insatisfaisante. Par ailleurs, la disponibilité irrégulière des sources, la difficulté à traquer leurs évolutions, à les compiler et un manque d'intérêt tant de la marque à la pomme que de la communauté ont mené à cette décision. Les administrateurs des projets hébergés par OpenDarwin ont tous été avertis, et OpenDarwin les aidera à effectuer une transition en douceur vers leurs nouvelle "demeure". Les machines d'OpenDarwin continueront d'être administrées et d'opérer plusieurs mois aussi fiablement que jusque là afin que tous les projets ait le temps de migrer. Par ailleurs des redirection dns et email seront fournies après l'extinction des machines.

OpenDarwin développait DarwinBuild, un outil permettant de faciliter la compilation des divers sources part de Darwin malgré l'hétérogénéité de leur provenance (GNU, *BSD, XFree86).

Il hébergeait par ailleurs des projets tel que:
  • DarwinPorts (permettant tout comme les ports FreeBSD ou les ebuild Gentoo la compilation aisée d'une armée de logiciels libres)
  • Darwine, projet visant initialement au port de Wine sous Darwin/Mac Os X PowerPC. Le passage à Intel d'Apple a détourné (temporairement?) les efforts vers l'élaboration d'un port pour Darwin/Mac Os X x86.
  • Les dépôts publics de WebKit, moteur HTML dérivé de KHTML utilisé dans Safari, après qu'Apple se soit enfin décidé après le mécontentement de développeurs de KDE, à ne pas se contenter de patch ou de tarballs pour communiquer ses modifications..
  • # tant mieux !

    Posté par Anonyme . Évalué à  -10 .

    Comme quoi l'open source ça ne marche pas, ce biais introduit par les entreprises pour dévoyer le Logiciel Libre n'a rien d'intéressant pour les communautés, Apple l'apprend à ses frais, SUN rame tout autant avec OpenSolaris...

    Les pervertions ne vaincront pas le Logiciel Libre et c'est tant mieux !
  • # dommage...

    Posté par . Évalué à  10 .

    dommage, je ne suis pas un expert là dedans, me contentant de macosx ou linux sur ma machine. Ce n'est pas pour bidouiller à partir d'un noyau darwin qu'il était intéressant, mais pour ce qu'il y avait autour également, darwinport etc, y compris en restant sur une base macosx. Une distribution était en projet, mais cela n'était pas trop fonctionnel apparemment (en tout cas quitte à essayer autre chose, FreeBSD me convient bien par exemple). Le projet http://www.gnu-darwin.org/ (cf
    http://sourceforge.net/forum/forum.php?forum_id=576137 ) propose quand à lui une telle distribution, sans doute avec des limitations similaires.

    Mais le fond du problème c'est, comme j'ai déjà pu le dire par le passé, est-ce que c'était pas à Apple de chapeauter ce genre de projet ? Il y a par exemple fink, darwinports, 2 projets pour quasiment la même chose. C'est la croix et la banière pour installer des modules opensource non prévus par apple (ex python-tk), et tout est comme cela.

    Un autre point de vue sur opendarwin se trouve ici :

    http://forum.macbidouille.com/index.php?showtopic=180274

    et puis ici également : http://linuxfr.org/~Mayfoev/22270.html#737656

    comme a dit Christophe Merlet, on sent vraiment que c'est à contrecoeur, contraint et forcé, qu'apple collabore avec le libre. Sans doute pas pour certains "gourous" employés là-bas, mais avec le marketing, la direction, tout le reste quoi. On ne retrouve vraiment pas cela avec les autres "grands", genre IBM, Novell, Sun etc
    Je crois que ce qui fait la différence c'est que maintenant apple vit surtout avec leur ipod et leurs musiques de variété au format fermé vendue à prix d'or, et que le macintosh c'est plus qu'une borne d'accès à l'ipod et itune, avec du buzz en plus par rapport à windows. Le reste ils s'en moquent, ils ne voient que le court terme.

    Dommage, encore une fois, malgré certaines limitations, leur unix était pas mal sinon.

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: dommage...

      Posté par . Évalué à  10 .

      Christophe Merlet, on sent vraiment que c'est à contrecoeur, contraint et forcé, qu'apple collabore avec le libre

      Il est temps de se rendre compte qu'Apple avait beaucoup plus besoin du libre que réciproquement.

      Apple n'est pas l'avenir du libre, c'est une multinationale américaine qui
      - a oeuvré à fond pour que le conseil de l'Union européenne vote une brevatiblité illimitée des logiciels. Ils avaient juste oublié le parlement européen sur leur route.
      - a poussé l'arrogance au moment de DADVSI jusqu'à dire qu'elle était au-dessus des lois votées par le représentant du Peuple, et que celles-ci devaient être réécrites ou seraient ignorées.
      - a ouvert la brêche de l'irruption des DRM dans notre vie en étant la premire à réussir à le "démocratiser" avec son FairPlay(TM), là ou une entreprise à mauvaise réputation genre Microsoft aurait pu échouer
      - est l'archétype insupportable du marketing et du hype dénoncé dans le livre "http://fr.wikipedia.org/wiki/No_logo : La tyrannie des marques" de Naomi Klein. Acheter du Apple, ce n'est pas bêtement acheter un produit, c'est un "style de vie". En vertu de quoi, dès que vous achetez quelquechose chez Apple, il vous faut bientôt la panoplie complète.
      - ah et puis oui, la communication sur Apple est très contrôlée. C'est du genre : "tout ce qui n'est pas interdit de dire sur nous est obligatoire".
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à  -7 .

        - a poussé l'arrogance au moment de DADVSI jusqu'à dire qu'elle était au-dessus des lois votées par le représentant du Peuple, et que celles-ci devaient être réécrites ou seraient ignorées.

        D'un autre côté, on ne peut pas leur en vouloir pour ça... Et je pense que le fait qu'ils aient fait ce choix a permis aussi à certaines personnes de mieux percevoir les conséquences de ce projet de loi.
        M'enfin bon, c'est pas le sujet de cette news, parenthèse fermée.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  10 .

          Bien sûr que si, on peut leur en vouloir pour ça !

          C'est quoi cette habitude de penser qu'il est acceptable que les multinationales soient au dessus des lois, ou tout au moins qu'elles ont bien le droit d'essayer ...
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            L'habitude de tout le patronat, du MEDEF, des néo-libéraux (ça me débectent qu'ils puissent revendiquer le nom de "libéraux". Les libéraux originels respectaient le gouvernement civil et les institutions démocratiques), et de tous leur lobbies... T'as qu'à lire un mensuel comme Capital pour te rendre compte que leur arrogance est devenue un style de vie, une grille de lecture unique et exclusive de ce que devrait être le monde : à leur service.
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à  0 .

        Donc plusieurs choses:
        1/ tu n'aimes pas le marketing Apple, c'est ton droit. Si t'aimes pas achete pas.
        2/ Ton histoire d'être au dessus des lois c'est du pur délire. Au pire ce qu'on a entendu comme /rumeurs/ c'est que l'iTunes Music Store français allait fermer, j'appelle pas ça être au dessus des lois.
        3/ Raler contre FairPlay qui est de loin le DRM le plus cool ça me semble assez malvenu. Tu préfères du bon gros wmmachin locké sur un seul PC et qui expire dans le temps ? Au moins FairPlay te laisse regraver ta musique sur un CD audio que tu peux réencoder en ce que tu veux par la suite. Ah oui tu voulais pas de DRM du tout bien sûr ? Et la marmotte elle va négocier les droits de diffusion avec les majors ?
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  -10 .

          Message juste au dessus envoyé +1 de base, monté à +3 et puis 0 cinq minutes après.
          J'en déduis que mon commentaire était pertinent.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  10 .

          1) Ne pas acheter ne m'empêche hélas pas de subir le marketing d'Apple.

          2) Qualifier une loi élaborée démocratiquement de State Sponsored Piracy avec une allusion toute en finesse au State sponsored terrorism bushien ne te choque pas ? Tant mieux pour toi. http://news.com.com/Apple+calls+French+law+state-sponsored+p(...)

          Le paragraphe qui suit transpire clairement de la folle arrogance de certaines de ces multinationales envers ce qui relève du vote populaire :

          "Apple is more likely to drop out of the French market than open up its FairPlay DRM to allow iTunes to play on competing MP3 players," he wrote. "While this sounds like a drastic move, we believe it would not materially impact business. We estimate that approximately 20 percent of iPod and iTunes sales occur outside of the U.S. The French market alone is likely less than 2 percent of iPod and iTunes business."

          Autrement dit, nous avons un poids tel que rien de ce que vous pourriez décider ne peut nous atteindre. Toute résistance est futile, elle serait contre votre intérêt car nous pouvons sans dommage vous jouer les uns contre les autres (cf la course au moins-disant fiscal). Et bien non, ce n'est pas normal que 350 ans après "les animaux malades de la peste", ce soit toujours le baudet qui doive se sacrifier. À ce propos, félicitations à la commission européenne quand elle ose imposer amendes records et exigences sur l'interopérabilité à Microsoft ou baisse de prix sur les SMS et les appels en roaming aux cartels de la téléphonie mobile (n'hésitant ainsi pas à appliquer à ces mastaudontes la fameuse concurrence libre et non faussée)

          3) Je ne comprends pas le concept de "DRM cool". Si c'est un DRM, ce n'est pas cool, et si c'est cool, ce n'est pas un DRM. Renseignements pris, FairPlay est bien un DRM qui permet à Apple de hisser sensiblement les barrières à l'entrées de ses concurrents, de s'octroyer des marges plus que confortables sur l'iPod et de dicter comme bon lui semble le prix des oeuvres sur lesquelles elle devrait n'avoir aucun droit.

          Sur la possibilité de faire de l'argent sans DRM, cf
          http://standblog.org/blog/2006/07/21/93114863-yahoo-music-co(...)
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par . Évalué à  4 .


            1) Ne pas acheter ne m'empêche hélas pas de subir le marketing d'Apple.


            Mais oui, mais oui. Moi j'arrive à passer à travers le marketing de Loft Story, Star Academy & Co au point d'être complètement incapable de te dire qui a fait quoi et gagné où et quand, et toi tu n'arrives pas à ne pas "subir" le vilain méchant marketing Apple ? C'est assez ridicule...

            2/ La France propose de passer une loi qui ruine le business model de l'iTms, Apple réagit en parlant de fermer l'iTms France parceque c'est une perte tout à fait acceptable à leurs yeux (moins de 2%) comparé à la fin de l'iTms tel qu'il est. Je ne vois vraiment pas ce que ça a de choquant ou "d'au dessus des lois" comme tu disais, et je ne comprends pas ce que Bush vient faire là dedans.
            Et contrairement à ce que tu sembles croire, citer La Fontaine ne donne pas plus de poids à ton délire de persecution de la part des méchantes majors américaines.
            Maintenant si tu veux me démontrer que les marketeux américains sont des simplets avec la finesse d'un éléphant je suis d'accord avec toi.
            Pour finir sur ce point, permet moi de me gausser quand je te vois te féliciter de l'attidute de la commission européenne qui combat les vilains monopoles, alors qu'il y a encore deux mois je suis pret à parier que tu hurlais (à raison) contre les brevets logiciels.


            3) Je ne comprends pas le concept de "DRM cool". Si c'est un DRM, ce n'est pas cool, et si c'est cool, ce n'est pas un DRM.


            Oh eh bien attend donc de voir les baladeurs WMmachin DRM se démocratiser, tu comprendras vite ce que c'est un DRM cool comparé à un DRM pas cool.


            Renseignements pris, FairPlay est bien un DRM qui permet à Apple de hisser sensiblement les barrières à l'entrées de ses concurrents, de s'octroyer des marges plus que confortables sur l'iPod et de dicter comme bon lui semble le prix des oeuvres sur lesquelles elle devrait n'avoir aucun droit.


            Apple fait un max d'argent sur l'iPod ? Ouh les méchants ! Ils ont un produit que plein de gens trouvent _très_ cool, qui se vend comme des petits pains et ils font de l'argent dessus ! Quelle horreur !

            Pour le reste, tu peux me citer tes sources s'il te plait ? Car sauf erreur de ma part:
            - l'iTms n'est *PAS* le seul magasin en ligne
            - l'iPod n'est *PAS* le seul lecteur de MP3 disponible
            - l'iTms n'est *PAS* la seule source de musique possible pour charger l'iPod
            - Apple négocie les prix avec les majors, qui, selon les rumeurs (je précise), sont complètement contre le modèle de "pay to own" de l'iTms et voudraient plutot un drm pur et dur avec nb d'écoutes limitées, etc.
            - Apple a quand même le droit d'avoir une marge sur les chansons vendues, au même titre que la FNAC gagne de l'argent en vendant des CDs ! Ça ne veut pas dire qu'ils ont des "droits" sur les oeuvres vendues.


            Quant au lien que tu fournis sur un modèle de vente de musique sans DRM, je te suggère de le lire jusqu'au bout:

            La question qui se pose, c'est si Yahoo Music, avec une telle approche, va pouvoir proposer au public un catalogue suffisamment important d'oeuvres. Après tout, si Apple a intégré des MTP dans l'iPod et dans iTunes, ça n'est pas par plaisir, mais bien à la demande d'Hollywood, qui en avait fait une condition sine qua non pour pouvoir distribuer des oeuvres numériques.
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par . Évalué à  3 .

              > Mais oui, mais oui. Moi j'arrive à passer à travers le marketing de Loft Story, Star Academy & Co au point d'être complètement incapable de te dire qui a fait quoi et gagné où et quand, et toi tu n'arrives pas à ne pas "subir" le vilain méchant marketing Apple ? C'est assez ridicule...

              C'est aussi "ridicule" que son point de vu.
              Je n'achete pas de Microsoft, mais en tant qu'utilisateur de Linux, je subis la domination de Microsoft, sa communication massue, son lobbying pro-brevet qui fait que le logiciel libre doit toujours être sur ses gardes, les problèmes d'intéropérabilité que MS ajoute volontairement, etc...
              La politique (son marketing) de MS (mais c'est idem pour Apple en gros) est néfaste pour le logiciel libre (donc le logiciel libre la subie et moi aussi). Quelle soit néfaste pour le logiciel libre n'implique pas qu'ils ne sont pas dans leurs bons droits.
              • [^] # Re: dommage...

                Posté par . Évalué à  3 .

                Tu m'expliques en quoi Apple est néfaste pour le libre ? Je vois pas là.
                Dans la plupart des cas ils ne s'en soucient pas et font leur cuisine dans leur coin, quand ça les arrange ils contribuent de manière interessée. Je ne vois pas en quoi ça justifie l'affirmation initiale comme quoi on ne peut pas échapper au marketing Apple, ni ton affirmation.
                • [^] # Re: dommage...

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  > Tu m'expliques en quoi Apple est néfaste pour le libre ?

                  Effectivement dans mon analogie avec MS j'ai peut-être conclus un peu vite du moins en l'état actuel de mes connaissances. Je dois avouer que je me suis beaucoup moins penché sur Apple que sur MS. Mais Apple a une longue tradition de pratique "monopolistique" (association hartware et software), est pro-brevet, est pro-drm, est pro-propriéaire etc.
                  Donc en première approche, je trouve Apple plutôt néfaste. Je peux me tromper et tu peux dire que Linux est néfaste pour Apple.

                  > Je ne vois pas en quoi ça justifie l'affirmation initiale comme quoi on ne peut pas échapper au marketing Apple, ni ton affirmation.

                  L'affirmation est : on subit le marketing d'apple.

                  Si par marketing tu y intègres la politique d'apple (pro-brevet, pro-drm, assez monopolistique, etc) et non seulement la pub, alors on subit indéniablement le marketing d'apple. Il ne suffit pas de se mettre des bouchons d'oreilles et de fermer les yeux pour "échapper" au marketing d'Apple (comme tu l'as peut-être fait avec la Star Academie). Si les systèmes drm deviennent la norme grace entre autre à l'impulsion d'apple, le libre va indéniablement subir (et pas en bien) le marketing d'apple. Réciproquement apple subit le succès (certe relatif) du "marketing" du libre qui demande plus d'ouverture, moins de pratique monopolistique, etc, ce qui pourrait ne pas être bon pour les affaires d'Apple.
                  Certe on ne subit pas le marketing d'apple dans le sens où le marketing d'apple dirige la planète informatique (c'est loin d'être le cas) mais on le subit néanmoins.
                  On ne peut pas dire qu'apple ait été particulièrement profitable au logiciel libre (a part une poignée de patchs ici ou là, apple a plus profité du libre que l'inverse). A titre d'exemple, il me semble que la politique d'Intel ou d'IBM a plus profité au logiciel libre que le logiciel n'a subit leurs politiques. Je reconnait que de la part de ces derniers c'est aussi une démarche intéressée et que pour IBM ça peut être considéré comme subjectif.
                  • [^] # Re: dommage...

                    Posté par . Évalué à  4 .

                    « Si par marketing tu y intègres la politique d'apple (pro-brevet, pro-drm, assez monopolistique, etc) et non seulement la pub, »

                    ... alors on ne parle plus de marketing.
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par . Évalué à  10 .

              Mais oui, mais oui. Moi j'arrive à passer à travers le marketing de Loft Story, Star Academy & Co au point d'être complètement incapable de te dire qui a fait quoi et gagné où et quand, et toi tu n'arrives pas à ne pas "subir" le vilain méchant marketing Apple ? C'est assez ridicule...


              Le principe marketing d'apple c'est le marketing viral. Le but est de te faire prendre compte de l'existence de leurs produits par un effet de mode généralisé.

              Il n'y a qu'à regarder les pubs et autres communications sur ce produit: le but d'apple est clairement d'influencer la societé, de proposer un nouveau mode de vie lié à *son* produit.

              De la même façon, Hollywood et BMG ont beau dos quand il s'agit de justifier les DRMs, mais le refux d'apple d'ouvrir son format à l'interopérabilité est bien l'aveu d'une tentative de prise d'otage du marché.


              Ce que le monsieur essaie de te dire, ce n'est pas que la stratégie marketing, commerciale, industrielle, .. d'apple tiens la route comme tu l'as si bien démontré, mais bien qu'elle dénote une dénégation totale des droits du citoyens.

              Le vrai message ce n'est pas ''Apple il est méchant'' comme tu caricaturise trop, ou de cracher sur les citations de La Fontaine, mais bien de rapeller ce fait important en societé: c'est la démocratie, l'expression de la voix populaire, qui décide des législation et des droits des citoyens et non telle ou telle multinationale, qui dans sa logique a plus interet à ça ou ça.

              Si les citoyens veulent avoir le droit
              * D'écouter leur musique sur le support de leur choix
              * D'écouter leur musique sur le baladeur de leur choix
              * De partager leur musique avec leur amis et famille
              * De se prémunir de la desctruction de leur achats musicaux
              Et bien ce n'est pas parceque Apple, Microsoft, ou n'importe qu'elle autre boite n'y a pas interet que cette volonté doit être niée.
              C'est cela que le monsieur apelle 'se croire au dessus des lois'.

              De toute façon, la machine est deja en marche, car, finalement la vraie raison d'être des P2P et des échanges de morceaux est bien la réappropriation par les citoyens *et* les artiste (cf jamendo.com et tous les autres) d'un business qui finalement n'en vaut plus son prix.

              Romain
              • [^] # Re: dommage...

                Posté par . Évalué à  0 .

                Si "le monsieur" savait s'exprimer comme toi, au lieu de partir dans un délire (j'insiste) sur des parallèles douteux avec La Fontaine, on aurait évité pas mal de posts dans ce thread...
                Ceci étant dit je maintiens que je ne me sens aucunement contraint par Apple, Microsoft ou la FNAC au niveau musical, ce ne sont que des seconds couteaux.
                Les vrais "coupables" des DRM sont les 3 énormes multinationales qui se partagent l'immense majorité des artistes "connus" et font tout pour s'engraisser encore plus. Au passage ça arrange les distributeurs, mais c'est un effet de bord.
                • [^] # Re: dommage...

                  Posté par . Évalué à  7 .

                  C'est toi qui délire ou plutôt refuse de comprendre.

                  Premièrement, arrête de te réfugier derrière des gens "encore plus méchants". Apple est bien à l'heure actuelle le bénéficiaire numéro 1 des DRM. Loin devant les artistes, les majors, les consommateurs, ...

                  Venons en au fond :

                  Il y a deux acteurs, d'un côté, un peuple souverain de l'autre un acteur économique, l'un veut imposer l'exigence tout à fait minimale de l'interopérabilité, l'autre verouille techniquement le secteur de la vente en ligne. Quel est le rapport de force entre les deux ? Normalement, le second se subordonne au premier qui établit les règles du jeu. Voyons cela de plus près :

                  Que représente le peuple souverain ?
                  Il n'en réalité souverain que dans ses frontières, hors les entreprises sont devenues beaucouop plus fluides et échappent aux frontières pendant que le pouvoir de régulation y est scotché. Ce qu'il pèse désormais, c'est dans le discours d'Apple, c'est le fameux "2% du chiffre d'affaires, totalement négligeable".

                  Que représente Apple ?
                  http://arstechnica.com/news.ars/post/20050504-4876.html
                  Apple possède 58% du marché des players à mémoire Flash ; 90% des players à disque dur ; 70% du marché de la musique en ligne avec l'iTMS. On peut penser que si ils abandonnent leurs 70%, la concurrence viendra. Mais non, il est impossible de vente de la musique numérique sans DRM (d'après toi), et l'iPod qui a de telles parts de marché ne fonctionne QUE avec FairPlay qui est totalement contrôlé par Apple.

                  Apple a donc un droit de véto sur la Loi (grâce au DRM) alors que celle-ci a un pouvoir de contrainte sur Apple tout à fait minime (2%).

                  Tu trouves ca super ce changement de rapport de force ?

                  Moi non, c'est pour cela que je suis favorable à ce que la sphère politique change d'échelle à son tour pour pouvoir de nouveau mettre au pas ces fous arrogants. Il faut pouvoir taper au niveau du portefeuille, du fric, du pèze. C'est tout l'intérêt de la dimension apportée par l'Union européenne. Microsoft, Apple, ne peuvent pas effectuer ce genre de chantage evers un ensemble économique aussi vaste.
                  • [^] # Re: dommage...

                    Posté par . Évalué à  1 .


                    et l'iPod qui a de telles parts de marché ne fonctionne QUE avec FairPlay qui est totalement contrôlé par Apple.


                    Comment veux tu être pris au sérieux avec des affirmations pareilles ? C'est tout bonnement n'importe quoi et prouve que tu n'y connais rien.

                    Tiens, ça t'évitera de raconter des idioties:
                    http://gtkpod.sourceforge.net/index_fr.html

                    Et si ça te défrise d'utiliser un "OS" non libre sur ton iPod:
                    http://ipodlinux.org/Main_Page

                    Je ne répond même pas au reste.
                  • [^] # Re: dommage...

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    > l'iPod qui a de telles parts de marché ne fonctionne QUE avec FairPlay"

                    Bzzzt, wrong, but thank you for playing.
                    • [^] # Re: dommage...

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Je parle du marché de la vente de musique en ligne, et je répondais à un monsieur qui disait que Ah oui tu voulais pas de DRM du tout bien sûr ? Et la marmotte elle va négocier les droits de diffusion avec les majors ?, ce qui exclue le MP3 et tutti quanti
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à  5 .

        > c'est une multinationale américaine

        Pas d'anti-américanisme à deux sous svp.

        J'imagine que c'est involontaire. L'Europe, le Japon, etc ont aussi leur pro-brevet et toussa. Les américains ont aussi leurs anti-brevet et toussa.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par . Évalué à  1 .

      Apple fait quand même encore plus de chiffre avec les Macs qu'avec la musique...juste en passant.
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Ah bon ?

        Je ne sais pas combien ca represente en chiffre d'affaire, mais en ce moment pour chaque Mac vendu, Apple vend 8 iPod.

        http://www.apple.com/pr/library/2006/jul/19results.html

        Alors peut-etre que Apple fait toujours plus de chiffre avec les Macs, mais alors c'est de peu et plus pour longtemps (car ils ont une croissance de 12% sur les Macs et 32% sur les iPods).
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  4 .

          Apple aurait d'ailleurs 13 % du marche des ordinateurs portables aux Etats-Unis en Juin. Je pense que jamais Microsoft n'a été autant concurrencé au niveau des OS.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

          Arf. J'ai pas l'habitude de me plaindre quand je me fait moinsser (j'en ai rien a faire a vrai dire) mais la j'ai quand meme du mal a comprendre. Une info a propos d'Apple citant Apple.com, un document officiel datant de ce mois-ci sur les ventes d'Apple... C'est "inutile".

          Enfin bon, j'ai du marcher sur un troll sans m'en rendre compte.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      le macintosh c'est plus qu'une borne d'accès à l'ipod et itune, avec du buzz en plus par rapport à windows. Le reste ils s'en moquent, ils ne voient que le court terme.


      Ca c'est faux. Le Mac est et reste LA plateforme pour tout ce qui touche à l'image. L'immense majorité des photographes professionnels (enfin ceux qui sont passés au numérique en tout cas) utilise Mac. Pareil, j'imagine, pour tout ce qui est édition numérique, etc... Ca marche, c'est assez joli, les machines sont puissantes et il n'y a pas à se prendre la tête avec toutes les c**** qui pourrissent la vie des utilisateurs windows. Comme en plus il y a une masses plus que critique sur Mac, toutes les applis dédiées y sortent (voire y sont réservées), ce qui fait que peu de gens, à part pour des raisons financières, n'envisagent de passer à Windows.

      Bref, Apple n'est pas que l'ipod, même aujourd'hui.
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à  0 .

        oui on est plutôt d'accord, et tant mieux d'ailleurs qu'il y ait tous ces graphistes / photographes.
        Mais je voulais dire la plupart des pubs / communications que l'on voit sont pour les ipods, tout semble tourner autout de ces gadgets coûteux lecteurs de musique. Ah si, il y a également leur pub merdique "Hello I'm a PC" / "I'm a MAC", les "PC sont bourrés de virus et plantent tout le temps" ils auraient mieux fait de s'en passer (surtout que des kernels panics j'en ai vu plus sur mac que sur mon PC linux)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: dommage...

        Posté par . Évalué à  5 .

        Le Mac est et reste LA plateforme pour tout ce qui touche à l'image. [...]

        Oui et non à vrai dire.

        Windows a tout de même bouffé énormément de part de marché à Mac sur ce créneau, si beaucoup de pros continuent d'utiliser Mac c'est à la fois par habitude (dans le milieu de l'édition graphique Mac a un avantage historique) et à la fois parce que Apple fait des produits au design particulièrement séduisant pour des esthètes comme les photographes, architectes, designers, graphistes, etc.

        Du point de vue logiciel, je ne suis pas du tout persuadé que Mac a réellement un avantage sur Windows : tous les produits phares dans le milieu de l'édition (Adobe & co) sont disponibles sur ces deux plateformes.


        Enfin pour mettre une touche de Libre dans cette histoire, je dirais que GNU/Linux a aussi sa carte à jouer : des logiciels de la qualité de Gimp, Inkscape ou Blender (certes pas parfaits, mais de plus en plus complets et en constante amélioration) ont vraiment le potentiel de changer la donne (moi j'y crois en tous cas).

        En effet, ces outils sont particulièrement intéropérables (compatibles avec la majorité des formats existants), fonctionnent dans un environnement pro et fiable (GNU/Linux powered) et surtout sont disponibles sous licences libres (outre les avantages apportés par ce mode de développement, je trouve d'autant plus pertinent la notion d'indépendance/liberté en matière de création artitisque).

        Autre avantage : pas de coût de licence d'utilisation (très chère pour ce genre de logiciel), ce qui n'est pas négligeable, notamment pour les jeunes artistes numériques, le matériel en soi n'étant déjà pas donné.

        THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  3 .

          oui, ne pas oublier Xara non plus, un très grand qui a libéré un logiciel puissant qui devrait normalement travailler avec inkscape et inversement : http://wiki.framasoft.info/VeniVidiLibri/XaraX
          http://www.xaraxtreme.org/about/screenshots.html

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: dommage...

          Posté par . Évalué à  -1 .


          En effet, ces outils sont particulièrement intéropérables (compatibles avec la majorité des formats existants), fonctionnent dans un environnement pro et fiable (GNU/Linux powered) et surtout sont disponibles sous licences libres (outre les avantages apportés par ce mode de développement, je trouve d'autant plus pertinent la notion d'indépendance/liberté en matière de création artitisque).


          Je pense que ce qui interesse ces gens c'est surtout d'avoir Photoshop et Cie parceque tous les collègues ont ça, les éditeurs/imprimeurs ont ça, etc. L'interopérabilité c'est bien gentil mais tu restes toujours tributaire d'un filtre d'import/export vers le format photoshop (ou toutre autre logiciel) absolument pas certifié.
          Quand il s'agit de ton gagne pain, a fortiori quand tu débutes, tu prendrais le risque, même s'il est minime, de voir ton image arriver toute dégradée parcequ'un layer s'est perdu en route ? Moi pas.
          Et de toute manière quel que soit le logiciel le cout de la formation est énorme en termes d'heures *et* d'argent, alors autant prendre un photoshop sur le p2p.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par . Évalué à  6 .

            les imprimeurs utilisent surtout le format pdf, donc que cela soit à partir d'Xpress ou de Scribus, ils s'en moquent un peu si le pdf est de bonne qualité. Pour l'impression d'une brochure j'ai utilisé Scribus sous linux, exporté en pdf, on a regardé avec l'imprimeur il a reconnu que l'export était de bonne qualité et on a eu des documents tout à fait corrects au bout du compte.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: dommage...

        Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

        Tout autour de la création, de la réalisation, de la diffusion et du marché des loisirs multimedia, Apple est très, très, très présent.
        - L'audio professionelle mixage, mastering
        - La vente de fichier audio avec iTune Music Store (70% du marché).
        - L'Ipod (THE lecteur mp3)
        - Les graphistes (Flash pourrie, dreamweavberk...)
        - Les publicitaires (image de marque, design...)
        - La vidéo professionelle.
        - La partie impression (et le monopole d'Apple dans l'industrie graphique.)

        Apple représente vraiment un pourcentage monstrueux des plateformes et des OS utilisées de bouts en bouts.
        Et is n'ont jamais été plus gentils que leurs concurrents. Des mises a jours fréquentes : beaucoup de licences, beaucoup d'argent...
        Qu'ils soient pour les DRM, les sources fermées, les sources fermables, c'est dans leur logiques, au vu des changements auxquel est confronté ce petit monde. Apple n'est pas à l'aise et prend souvent des longueurs d'avances.
        Darwin est un Unix, les sources des anciennes versions sont dispo, une bonne quantité de logiciels sont portés dessus, donc on va peut-être voir des trucs sympa dans quelques temps....
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par . Évalué à  6 .

      Film at 11.

      Faut aussi noter que dans son grand génie, Apple a tendance à appeler Darwin un peu tout ce qui est opensource et qui sort de chez eux. Ça couvre evidemment xnu et le userland correspondant OS X (dont la gestion de l'aspect 'open source' est la cible principale des reproches de la Core Team - qui se limite à 3 personnes: Rob Braun, un gus d'Apple et Torrey Lyons qui avait bossé sur le port X11).

      Mais ça couvre aussi tout le reste: les gus qui contribuent aux devtools (gcc/gdb/BLAST, etc), les libs secu (CDSA), les directory services, mais aussi le QuickTime Streamer, et sans oublier tout WebKit dont la volonté de 'jouer le jeu' niveau fonctionnement ouvert est manifeste et reconnue depuis 1 an ("vraie" m-l publique, canal irc, nightly builds, bugzilla utilisé 'vraiment', contributeurs non-apple actifs, ports de webkit pour pas mal d'autres choses qu'OS X. Bref, ça serait dommage de jeter le bébé "Darwin" avec l'eau du bain "OpenDarwin".

      Quand au support marketing/direction/engineering, je pense qu'Apple, comme toute boite suffisament grosse, a probablement en son sein des groupes avec des visions franchement divergentes des choses, que ça soit niveau marketeux, direction ou même codeurs. C'est pour ça que contre-coeur, contraint et forcé, je n'achète pas l'argument. C'est probable que certaines personnes pensent que ça ne vaut pas l'effort, c'est évident que d'autres sont et restent positives sur le sujet.

      D'autant que ce qui meurt ici, c'est OpenDarwin, un certain projet de contribution/communauté autour de Darwin, mais je n'ai strictement rien lu - en tout cas en ce moment - sur un revirement d'Apple sur la fin de la mise en open-source des évolutions de xnu ou d'autre parties de Darwin.

      Bref. Dommage qu'OpenDarwin s'arrête en soi, c'était un canal, aussi imparfait et frustrant soit-il. Ça fait 6 mois que Rob Braun pique sa crise là dessus. Faut peut-être noter au passage que il a été employé Apple pendant plusieurs années, on ne sait pas comment ont été les relations entre la boite et lui, les projets qu'il a poussé, et l'impact que cela a eu sur sa perception d'OpenDarwin et d'Apple.
      Au vu de la culture du secret d'Apple, de leur parano sur les nouvelles sorties de machines, ça n'est pas très étonnant que sur des composants comme noyau/drivers il y ait eu des gros problèmes de synchronisations entre sources publiques et sources privées.

      Après comme disait quelqu'un dans le thread, est-ce que le fonctionnement même d'OpenDarwin était vraiment tenable, de vouloir "provide resources for open source developers to interact and produce products for Apple's Mac OS X." de façon indépendante. Un peu comme les gros projets "open source", entre guillemets, mais qui sont dans la pratique constitués à plus de 95% de codeur d'une même boite.

      Full Disclosure: j'ai eu des relations avec cette boite.
  • # DarwinPorts

    Posté par . Évalué à  1 .

    J'espere que le projet darwinports ne s'arretera pas car il est a mon sens plus partique et
    plus a jour que Fink (oui je sais c'est completement subjectif).
  • # La morale de l'histoire

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    La morale de l'histoire, c'est que l'open source timide, à demi-mesure n'est pas viable. Que ce soir pour Open Darwin ou Solaris, le résultat est le même, c'est un flop.
    On peut épiloguer sur ce sujet, mais à mon avis, si ces projets avaient été sous licence GPL, il y aurait eu plus de participants car les contributeurs n'auraient pas l'impression de travailler pour le roi de Prusse.
    • [^] # Re: La morale de l'histoire

      Posté par . Évalué à  8 .

      je ne suis pas spécialiste, mais est-ce comparable Sun et Apple ?

      Apple a beaucoup pris à l'open source sans bcp apporter, et les réelles "innovations" sont restées 100% propriétaires (aqua, affichage etc), tandis que maintenant qu'ils repercent mieux qu'avant ils tournent de plus en plus le dos à la "base unix" dont ils se faisaient les gorges chaudes, ainsi qu'à l'open source en particulier.

      Sun a énormément innové dans le monde unix et l'informatique en général, que cela soit sur une base propriétaire (solaris, java...) ou libre, libération qui semble effectivement un peu forcée par leurs résultats financiers en baisse. Ce ne sont pas des innovations dont je peux forcément palper l'intérêt (à par pour openoffice), mais qui semblent importantes pour les développeurs / admins système, genre dtrace, zfs, libération de l'architecture sparc, opensolaris. En plus ces projets, y compris openoffice.org, sont hébergés chez Sun au moins, et financées par les laboratoires de Sun. Je ne crois pas qu'ils puissent faire beaucoup plus, alors qu'Apple le pourrait carrément.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: La morale de l'histoire

        Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

        Ils pourraient couler java, ça rendrait service à beaucoup de monde !
      • [^] # Re: La morale de l'histoire

        Posté par . Évalué à  4 .

        > Je ne crois pas qu'ils puissent faire beaucoup plus

        Mais si ils peuvent faire plus. Par exemple utiliser une licence compatible GPL pour opensolaris, rendre java un peu plus libre pour qui veux implémenter java (les licences de java n'arrêtent pas d'être de plus en plus contraignantes).
        Bonne nouvelle, il y a maintenant un greffon java libre pour firefox (compatible java 1.4 principalement) :
        https://www.redhat.com/archives/fedora-devel-java-list/2006-(...)

        > libération qui semble effectivement un peu forcée par leurs résultats financiers en baisse.

        Pas évident. Sun serait un peu plus confortable financièrement, ils auraient peut-être moins peur de s'engager dans le libre. Ses tergiversations sur java ou la "surprenante" licence CDDL volontairement incompatible avec la GPL, alors qu'ils se prétendent logiciel libre amical, semblent le montrer.

        Il faut aussi comprendre Sun. Sa baisse profite principalement au logiciel libre. En aidant le logiciel libre, Sun a peur d'aider un de ses concurrents les plus sérieux.

        N'oublions pas que Sun profite aussi largement du logiciel libre. A la base, solaris est un BSD. Solaris profiter de xorg, gnome, sendmail, apache, mozilla/firefox, etc. Certes sun contribue aussi à ces projets.
        • [^] # Re: La morale de l'histoire

          Posté par . Évalué à  3 .

          oui, tu as sans doute raison, ton analyse semble bonne, et ils sont dans une position plutôt délicate...
          Quand à la licence, de type BSD si j'ai bien compris, ils voulaient sans doute ne pas se fermer certains partenaires / clients / utilisateurs en ayant une licence "pragmatique" (mais néanmoins libre), d'un autre côté ils se ferment à d'autres potentiels... pas facile pour eux...

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: La morale de l'histoire

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Et en voulant ménager la chèvre et le chou, ils n'ont fait plaisir à personne. C'est comme en politique, quand on ne veut pas se faire d'ennemis, on ne fait que des mécontents.

            Je pense que si Steve Jobs, le génial concepteur du MacIntosh et surtout de NEXT avait pu mettre la conception de NEXT sous GPL, nous aurions gagné 10 ans dans l'évolution de l'informatique.
            • [^] # Re: La morale de l'histoire

              Posté par . Évalué à  2 .

              ... et pourquoi specifiquement la GPL? Avec une licence BSD on aurait gagne que 1 an?
              • [^] # Re: La morale de l'histoire

                Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                La licence BSD a effectivement permis l'adoption généralisée de TCP/IP. C'est un apport énorme ! Cependant la LGPL aurait pu parvenir à ce même résultat si elle avait été choisie.

                La licence BSD a aussi permis à Apple de faire OSX qui n'a rien apporté en retour au logiciel libre. C'est comparable à la production des mulets : forts comme des chevaux, intelligents et réfléchis comme des ânes, mais stériles. A contrario, la GPL est féconde.

                La licence BSD avait été faite pour permettre aux étudiants de Berkeley d'utiliser leurs travaux pour créer leur entreprise selon la logique du logiciel propriétaire. Je pense que ce modèle économique est maintenant dépassé.
                • [^] # Re: La morale de l'histoire

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Le modele type-BSD (licences laxistes) n'est pas depasse : les nombreuses bibliotheques/frameworks Java (Apache, CodeHaus), Ruby On Rails, Sleepycat (Berkeley DB, Berkeley DB XML), AntLR, ...
        • [^] # Re: La morale de l'histoire

          Posté par . Évalué à  3 .

          "N'oublions pas que Sun profite aussi largement du logiciel libre. A la base, solaris est un BSD."

          Bill Joy, cofondateur de Sun, est un des fondateurs de la "BSD" et le créateur de vi & csh.
          Et Sun ne "profite" pas de xorg. Une petite quote de Jim Gettys, par exemple :

          "if people do significant work, it is
          their intellectual property to do with as they wish. I do get upset when
          people remove the X copyright, as some people do who do not understand
          copyright law have done. Adding copyrights has always been fine."

          Dans le cadre de Gnome et autres projets GPL'd, j'admets le terme "profiter" quand on "prends" des progs GPL pour les mettre dans des systèmes qui eux sont non libres. Mais dire que Sun "profite" de bsd ou d'xorg, c'est juste marrant. Sun, les gens de chez BSD et x11/xorg n'ont jamais eu la même vision de "libre" que du côté de la FSF. L'open source est un moyen pour eux de faire des bons logiciels, y'a rien de philosophique derrière.
          • [^] # Re: La morale de l'histoire

            Posté par . Évalué à  3 .

            > Et Sun ne "profite" pas de xorg.

            http://dlc.sun.com/osol/x/downloads/current/README.opensolar(...)

            Donc dans solaris à moyen terme (si ce n'est pas déjà fait).

            Puis :
            http://cvs.opensolaris.org/source/xref/sfw/usr/src/cmd/

            > Mais dire que Sun "profite" de bsd ou d'xorg

            Ce n'est pas un reproche (sauf peut-être pour bsd). Le logiciel libre (en tout cas sous GPL) est fait pour ça et ça profite à tout le monde.
            Ce que je reproche à Sun, c'est d'être entre deux eaux.
            C'est bien qu'opensolaris soit libre. Mais avec une licence qui ne peut profiter qu'à Sun, c'est assez douteux. Regardes l'indifférence qu'à la communauté du logiciel libre par rapport à opensolaris pour t'en convaincre. A mon avis, ce choix frileux ne profite ni à Sun, ni au logiciel libre. Tous les Unix proprio ou qui ne jouent pas "seincèrement" la carte du libre sont morts ou en voie de l'être (sco, irix, hpux, digital, etc). Le prochain, "mais" ça prendra plusieures années, est probablement solaris. Il n'y a que AIX qui semble actuellement intouchable.
            Solaris pert des parts de marchée car Linux les lui pique. Solaris ferait mieux de s'allier à Linux au-lui de lui tourner le dos avec cette licence CDDL tordue. Ce n'est pas forcément un sacrifice, il en va peut-être de la survie de solaris.
        • [^] # Re: La morale de l'histoire

          Posté par . Évalué à  3 .

          « Mais si ils peuvent faire plus. Par exemple utiliser une licence compatible GPL »
          Pourquoi ? La licence CDDL est libre. C'est comme si tu disais "les dévs BSD pourraient faire plus et changer leur licence pour la GPL".
      • [^] # Re: La morale de l'histoire

        Posté par . Évalué à  5 .

        Rien qu'à cause d'OpenOffice, Sun est indispensable au libre.
        OO.org n'a pas vraiment de *gros* contributeurs extérieurs (ou ça a changé ?) et Sun a vraiment fait un geste formidable de libérer Staroffice.

        Alors c'est vrai que Sun fait parfois office de girouette dans ses positions par rapport au libre (voir leur avis sur le libre il y a quelques années..) mais leur contribution aura marqué l'histoire du LL.
        Si tout se passe bien, s'ils tiennent parole, on va avoir droit à du Java libre (qu'importe que ce soit GPL ou pas..). Vu son utilisation massive en entreprise, ce serait un cadeau formidable pour le libre, quel que soit votre pensée sur la qualité de java, le fait est qu'il est très utilisé alors s'il est libéré, c'est mieux pour nous..

        Pis, on va avoir droit à ZFS avec FUSE et Dragonfly BSD avait parlé de l'intégrer aussi.
        • [^] # Re: La morale de l'histoire

          Posté par . Évalué à  4 .

          > on va avoir droit à du Java libre (qu'importe que ce soit GPL ou pas..).

          Non. Regardes du côté d'opensolaris si la compatibilité GPL a de l'importance ou non. Puis actuellement on a une implémentation de java 100 % gpl qui support 99 % de la spec 1.4. Cette implémentation fait tourner éclipse (!), azurus, tomcat, etc... et un greffon pour avoir des applets java dans firefox est pratiquement terminé (si tout va bien peut-être dans FC6).

          D'après classpath, la libéralisation du code n'est pas l'essentiel :
          http://www.gnu.org/software/classpath/faq/faq.html#faq1_4

          > OO.org n'a pas vraiment de *gros* contributeurs extérieurs

          Il semble que Sun ni tient pas vraiment. Du moins Sun veut concerver la "gouvernance" du projet. On ne peut pas le lui reprocher.
          • [^] # Re: La morale de l'histoire

            Posté par . Évalué à  2 .

            "Non. Regardes du côté d'opensolaris si la compatibilité GPL a de l'importance ou non"

            Dans le cadre d'opensolaris, ça serait formidable de l'avoir en GPL, c'est vrai, pour pouvoir pomper des trucs du noyau par ex. Je ne vois pas l'intérêt pour Java. Tu veux mixer quel code GPL avec Java ?
            Tant que la JVM se libère, la licence (tant qu'elle est libre) c'est un détail.
            • [^] # Re: La morale de l'histoire

              Posté par . Évalué à  2 .

              > pour pouvoir pomper des trucs du noyau par ex.

              pour pouvoir pomper des trucs ENTRE les noyaux !

              > Tu veux mixer quel code GPL avec Java ?

              Moi pas vraiment. Mais il y a déjà beaucoup de code java sous (L)GPL (ou au moins compatible) qui est à mon avis la meilleur licence libre (en tout cas pour l'utilisateur). Donc entre un code "seulement" libre et un code sous GPL, je préfère la GPL. Puis il faut voir si ça va être compatible GPL. La CDDL est libre (c'est bien, c'est beaucoup mieux qu'une licence proprio) mais incompatible GPL (c'est con).

              Je ne serai pas surpris que la sauce ne prenne pas si Java (de sun) passe sous une licence libre mais incompatible GPL. C'est-à-dire qu'il ne serait pas étonnant de voir les développeurs du logiciel libre continuer avec ce qu'ils ont fait en GPL et "ignorer" ce que Sun à mis en libre. Dans ce cas personne y gagne (sauf évidemment ceux qui utilisaient le java proprio de Sun). C'est mieux mais peut-être pas de quoi boulverser la communauté des développeurs du logiciel libre.
      • [^] # Re: La morale de l'histoire

        Posté par . Évalué à  1 .

        En quoi Aqua est-il une innovation ?
        Il s'agit juste d'un thème graphique après tout. Et on en trouve de très jolis pour les bureaux libres.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # Des changements de la part d'Apple

    Posté par . Évalué à  1 .

    Et voila du neuf: annonce d'Ernest Prabhakar qui s'occupe de l'opensource chez Apple: les problèmes de kernel x86 Darwin incomplets sont fixés, Apple prend le relais d'OpenDarwin pour l'hébergement des projets, et plusieurs projets existants en APSL passent en Apache License (Bonjour/RendezVous, Launchd).

    Beaucoup plus intéressant amha: Apple livre en Apache Licensing leur nouveau calendar server implémentant la spec CALDav .

    http://lists.apple.com/archives/Darwin-dev/2006/Aug/msg00067(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.