OpenOffice au ministère de l'agriculture et de la pêche : C'est fait !

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
11
jan.
2007
Bureautique
Suite à la nouvelle de Pierre Jarillon du 30/10/06, c'est enfin officiel depuis le 9 janvier, le ministère de l'agriculture et de la pêche passe sous OpenOffice.

Quelques chiffres expliquant leur choix : la migration vers OpenOffice ainsi que la formation nécessaire leur reviendront à 1,5M¤ pour 3 ans de formation et d'accompagnement.
Renouveler le marché avec Microsoft Office (15 000 licences) aurait coûté, après négociation, 2,7M¤ pour la même période. Ils est notamment mis en avant la possibilité de générer des fichiers au format OpenDocument, se rendant ainsi conformes au futur référentiel général d'interopérabilité de l'Etat mis en place par l'ordonnance du 8 décembre 2005 sur les échanges électroniques (Microsoft Office ne permet pas encore l'écriture à ce format).

Enfin, le ministère de l'équipement (avec lequel ils travaillent conjointement) étant aussi passé sous OpenOffice, il allait de soi par souci pratique et de facilité que le ministère de l'agriculture et de la pêche en fasse de même.
D'autres ministères vont migrer par ailleurs, l'Etat évaluant à 400 000 le nombre de poste à migrer sous OOo.

(nouvelle obtenue par un courrier interne au ministère daté du 9 janvier 2007, écrit par le Secrétaire Général)
  • # Coût du libre

    Posté par . Évalué à 9.

    J'éspère qu'ils n'ont pas oublié dans leurs calculs de compter les salaires des developpeurs qui travailleront sur OpenOffice pour l'adapter aux besoins des différents ministères. C'est là, après quelques années, que les décideurs comprendrons vraiment l'intérêt du libre. Si ils ne le font pas, il y a un risque d'aller vers de mauvaises surprises qui seraient néfaste au libre dans les services de l'état. Ils faut bien que quelqu'un paye les developpeurs quelque-part.

    Dans le domaine de la recherche, par exemple, ou le libre est très utilisé et leur besoins sont très spécifiques, financer des projets pour améliorer les solutions de production de documents scientifiques ne serait pas un mal.
    • [^] # Re: Coût du libre

      Posté par . Évalué à 8.

      Bôf ! Adapter quoi ? Dans l'administration ,80 % des utilisateurs font des notes d'une ou deux pages avec le traitement de texte , 18 % l'utilisent un peu plus (Tableur ) , Documents plus importantes (CCTP , CCAG , rapports etc...) . Moins de 2 % utilisent des fonctions plus avancées : Présentations, Mailing tableaux croisés ... et 0,1 % garderont office pour des besoins spécifiques (progiciel, Solveur <- (bien que ça me fasse rigoler) ; graphiques évolués ; etc...)
      Ces chiffres sont à peu près les mêmes dans toutes les administrations à quelques exceptions prêts.
      Bref , le gros bénéfice technique immédiat , c'est la taille des documents qui économisera de la bande passante et de la place disque dans les boites aux lettres , puis vient le format XML qui s'intègre à merveille dans les GED et les Intranets.
      Est -ce qu'il y a beaucoup de progiciels intégrés à Office dans les services de l'agriculture ? Je ne pense pas mais je peux me tromper ...
      • [^] # Re: Coût du libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        D'après quelqu'un du ministère de l'agriculture, plutôt bien compétent en la matière (développeur sous unix puis linux depuis très longtemps, et ingénieur géographe), l'estimation donnée tient bien compte de l'adaptation des logiciels maisons qui fabriquent des documents textes.
      • [^] # Re: Coût du libre

        Posté par . Évalué à 2.

        Sur un autre ministère où on bosse sur la question, la part des applis métier liées à Office impacte bien 25% des postes au doigt mouillé. Ah et ces applis métier, de belles... Hum je m'égare.
  • # et si les pécords s'y mettent...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    l'interêt d'une telle migration est multiple :
    - les fonctionnaires qui travaillent au ministère seront plus tenté d'avoir les mêmes outils chez eux (n'allez pas imaginer qu'ils ramènent du travail à la maison, c'est juste qu'ils sont habitués aux outils)
    - les boites privées qui travaillent avec le ministère seront obligé d'en faire autant (un marché public diffusé au format ODT, bah si tu veux gagner le marché, tu installes OOo.
    • [^] # Re: et si les pécords s'y mettent...

      Posté par . Évalué à 9.

      Merci pour les pécorEs...
      Je suis fonctionnaire du ministère de l'agriculture (enseignant) - pas au ministère, mais je le prends quand même pour moi - j'utilise OOo au boulot (très peu, mais j'espère que ça va venir) et à la maison (beaucoup, et oui, je ramène du travail à la maison). Il serait intéressant que certains préjugés finissent par disparaitre.
      • [^] # Re: et si les pécords s'y mettent...

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Bah alors, AU BOULOT FONCTIONNAIRE !!! (C'est vrai quoi, à 16h04 ta pas encore fini, alors ta rien a faire sur linuxfr) ;-D
        • [^] # Re: et si les pécords s'y mettent...

          Posté par . Évalué à 7.

          non seulement je suis chez moi, mais en plus, je suis en WE ! (je ne suis pas au bahut le jour des trolls...)
          Eh oui, les profs ont encore 18h de cours en face à face par semaine.
          Les avantages existent : 18 h de cours, c'est pas 18h de travail, mais on peut organiser le reste du temps de travail comme on le sent (1h de troll sur DLFP - 2 h de copies - 1h pour s'occuper du bain des mômes - 2h de prépa de cours - 3 h pour se raser une fois tous les 2 ans, etc. etc.)
          • [^] # Re: et si les pécords s'y mettent...

            Posté par . Évalué à 3.

            Ah ça m'énerve ça, tout c'est gens payé de la poche des contribuable
            honnête et travailleur du privé...!

            Je plaisante, mais qu'est ce qu'on a pu l'entendre ça il y a deux ans...!
            Le clivage privé/public, le mammouth, etc...

            Et maintenant, plus rien, on en entend plus parler...!

            Comme quoi, les effets de société, c'est vraiment temporaire...
            • [^] # Re: et si les pécords s'y mettent...

              Posté par . Évalué à 3.

              J'ai plutôt l'impression que ça fait partie du programme des principaux candidats à l'élection présidentielle. D'ailleurs, l'une d'entre eux n'avait pas mâché ses mots à ce sujet. :-P
      • [^] # Re: et si les pécores s'y mettent...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Excuse moi, c'est juste que je fais une cure de Kaamelott en ce moment. :)

        Mes grands parents ont travaillé dans l'agriculture toute leur vie, mon père travaille dans une maison de semence, ma mère est fonctionnaire... bref, je sais bien que ce ne sont pas des glandus.

        Je voulais surtout dire qu'une migration de 15 000 postes, dans ce cas précis, aura une conséquence sur beaucoup plus que 15 000 personnes...

        Axel
  • # Contrat SSLL

    Posté par . Évalué à 6.

    Quelle société (SSLL) a remporté l'appel d'offre ?
    • [^] # Re: Contrat SSLL

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Hello'

      ya besoin d'une SSLL pour faire tout ça ? Je pense qu'il y a assez de ressources (et des très bonnes) dans un ministère pour la formation en interne. Ah, peut etre pour les applications métiers.

      Si il y avait eu une migration vers MS office (la dernière version), y il n'y aurait pas eu besoin d'une SSII ?
    • [^] # Re: Contrat SSLL

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce n'est pas la notification d'un marché public, mais bien la validation par le secrétaire général d'un choix d'outil (OOo) et de format (OpenDocument) pour la suite bureautique du ministère de l'Agriculture. Il n'y a donc pas de SSLL la dedans.

      Je pense que si une SSLL doit intervenir dans cette affaire, ce sera après que le comité de pilotage aura défini et validé des plannings et un processus de migration.
  • # Pour en savoir plus

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    A propos de la migration de 400 000 postes de travail sous Openoffice dans l'administration voir :
    http://linuxfr.org/2006/09/04/21286.html
    et http://www.adele.gouv.fr/lettre_reseau/n9.htm

    Sur le format OpenDocument et le RGI :
    http://www.apitux.org/index.php?2006/01/27/79-odf-le-format-(...)
    http://www.apitux.org/index.php?2006/07/09/80-rgi-le-referen(...)
  • # Circulaire du 12 mai 2004 relative aux recommandations sur les logiciels

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Cette nouvelle est aussi à mettre en lien avec la Circulaire no 2004-30 du 12 mai 2004 relative aux recommandations sur les logiciels libres de la Direction du personnel, des services et de la modernisation du Ministère de l'équipement (NOR : EQUP0410139C) dans laquelle on pouvait lire :

    Les logiciels libres permettent de réaliser de substantielles économies et la possibilité d’analyser le code de leurs programmes augmente leur sécurité intrinsèque. De plus, ils facilitent l’interopérabilité des applications en interne au ministère et avec nos partenaires en définissant des standards ou en respectant ceux qui existent. Bien que très disparate, l’offre en la matière est maintenant souvent mature et utilisable.

    Source :
    http://www2.equipement.gouv.fr/bulletinofficiel/fiches/Bo200(...)
  • # Brevets logiciels

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je trouve ça assez amusant quand même...

    Ce n'était pas à une réunion agriculture au Parlement européen que certains avaient tentés un passage en force des brevets logiciels ?

    Ceci dit, très content quand même :) et ... ------------ > je sors
  • # L'étape d'après...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Hello'

    le jour ou tout sera sous Ooo (appli métiers incluses), il reste finalement assez peu de travail pour basculer les postes de travail sous notre OS libre favoris.

    Et la, on se rendra compte que tout marche mieux et que tout est plus stable, plus moderne, plus facile à administrer et que les équipes informatiques passeront moins de temps a faire de l'assistance...

    Argh, j'espère que le secrétaire général ne lira pas ça sinon, ça va degraisser sévère dans le personnel informatique à l'agriculture !!!
    • [^] # Re: L'étape d'après...

      Posté par . Évalué à 4.

      Et la, on se rendra compte que tout marche mieux et que tout est plus stable, plus moderne, plus facile à administrer et que les équipes informatiques passeront moins de temps a faire de l'assistance...

      Qu'est ce qu'on peut delirer quand meme sur ce site !

      T'as oublie de dire que Linux fait aussi le cafe mieux que la machine a cafe.
    • [^] # Re: L'étape d'après...

      Posté par . Évalué à 5.

      ça fait pitié ton commentaire...

      Surtout en parlant d'OpenOffice, qui à du être choisis par le
      ministère de l'agriculture et pêche parce qu'il plante
      et rame tout le temps...

      Non mais vraiment, dire que ça marche mieux et tout, tu compare
      à quoi...?
  • # enorme

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    C'est enorme cette info !

    C'est la premiere fois a ma connaissance qu'on a une info de ce genre chiffree !
    Et si les chiffres sont justes alors ca montre que non seulement le passage a OOo (en comptant la migration en elle meme ainsi que les couts de formation) n'est pas plus cher que rester avec la solution MS dont on dispose mais ca montre surtout que c'est bien moins cher (presque 2x moins !!!!). Sans compter que dans 3 ans, les couts lies a OOo vont s'approcher de 0 tout en gagnant une liberte d'utilisation, de mise a jour et d'adaptation jamais egalee alors qu'il aurait fallu surement re-payer 2,7M¤ de plus pour MS Office.

    Get The Facts ramene tes fesses, on va les farcir avec des vrais chiffres du vrai monde et pas des pseudos etudes "sponsorisees" !

    Que va nous pondre le ministere comme communique de presse ?
    • [^] # Re: enorme

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ce qui est énorme, c'est le gain potentiel. Sur le document http://pjarillon.free.fr/redac/ms-cout.html je viens d'ajouter une suite...
      Ma première estimation semble en avoir déclenché d'autres qui m'ont valu des retours intéressants. Ce sont bien des sommes colossales qui quittent le pays sans aucun retour. Ces mêmes sommes employées localement créeraient des emplois valorisants et amélioreraient la compétitivité du pays.
  • # un bémol

    Posté par . Évalué à 10.

    Je vais prêcher pour ma paroisse, mais il me semble que la vraie révolution sera la migration sous OOo des postes qui servent à l'enseignement. En formant des élèves à l'utilisation de word, il y a peu de chances qu'ils utilisent autre chose dans le monde du travail.
    Il me semble bien que la migration dont on parle ici concerne les services, mais pas encore les postes des bahuts (oui, il existe un enseignement agricole), et côté enseignement, l'informatique, c'est un peu fouilli.... chaque lycée fait bien ce qu'il veut en fonction du bon vouloir et des compétences de l'animateur informatique local. Autrement dit,une petite partie des administrateurs ou profs d'info se démènent comme des forcenés pour imposer une migration tandis qu'une bien plus grande partie des bahuts paie une dîme bi ou tri-annuelle à Microsoft (oui, c'est de l'argent public).

    L'enseignement agricole a été pendant un temps (et devrait l'être encore aujourd'hui) une solution pour expérimenter à petite échelle des pratiques pédagogiques qui pourront être utilisées ensuite dans l'éducation nationale.
    Passons nos postes élèves sous OOo (et Linux tant qu'à faire), et dans quelques années, on remplacera ministère de l'agriculture par ministère de l'éducation nationale... l'impact sera franchement différent !
    • [^] # Re: un bémol

      Posté par . Évalué à 7.

      D'ailleurs, la première chose à faire serait d'obliger les universités à utiliser le logiciel libre.
      Pendant mes études (entièrement universitaire), les frais d'inscription à l'université sont passés de moins de 300 euros par an à 430 euros par an. Je n'ai pas noté d'amélioration dans le service rendu.

      Quasiment tous les postes informatiques étaient équipés de windows ET msoffice. Les quelques postes sous un autre OS étaient sous Solaris sans accès web...
      Il y avait même des "cours d'utilisation de MS office".

      Et le pire, c'est que quand on explique à nos camarades que apprendre à utiliser ms office, c'est comme apprendre à conduire une twingo au lieu d'apprendre à conduire une voiture, ils te répondent que ça n'a rien à voir et que de toutes façons msoffice saymieux et très utilisé en entreprise.

      Finalement, je crois que le pire dans cette situation, c'est que la majorité des utilisateurs s'en foutent!
      • [^] # Re: un bémol

        Posté par . Évalué à 2.

        Pendant mes études (entièrement universitaire), les frais d'inscription à l'université sont passés de moins de 300 euros par an à 430 euros par an. Je n'ai pas noté d'amélioration dans le service rendu.

        Chez moi aussi, mais pourtant on utilise des ll itou itou.
        Il ne faut pas oublier que le deug est moins cher que le master lors de l'inscription (regarde sur la plaquette à une année y).
      • [^] # Re: un bémol

        Posté par . Évalué à 5.

        Tiens, par chez nous, les ordinateurs sont tous en double boot (sauf le batiment info qui est moitié windows et l'autre moitié linux bref.)

        Et le pire, c'est que quand on explique à nos camarades que apprendre à utiliser ms office, c'est comme apprendre à conduire une twingo au lieu d'apprendre à conduire une voiture, ils te répondent que ça n'a rien à voir et que de toutes façons msoffice saymieux et très utilisé en entreprise.
        On ne peut pas apprendre aux gens à utiliser une suite bureautique en utilisant comme support MS office ? Si l'enseignement est mal fait en utilisant ms office, il le sera aussi sous Ooo car ils apprendront aux eleves à utiliser cette suite bureautique a la place de l'autre et non pas à utiliser une suite bureautique non ?

        C'est pour sa que pour prôner LL j'utilise plutot la formule : Apprendre sur MSofficee ou sur Ooo c'est comme apprendre à conduire une voiture, que tu apprennes sur une Renault ou sur une Peugeot in fine, tu saura conduire une voiture ; autant que le coût de la formation soit le plus leger possible donc autant former sur Ooo.
      • [^] # Re: un bémol

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Rhoo le troll sur la twingo !

        Moi j'en connais où c'est passé l'année dernière de 6400¤ à 6600¤, puis à 6750¤ cette année...
        Si ça se stabilise et qu'ils n'augmentent plus les prochaines années (espoir ou rêve ?), ça fera 1250¤ de surcoût sur la scolarité, et les emprunts étudiants qui morflent...
        Mais c'est vrai que maintenant ils peuvent se permettre de migrer les deumil pour mettre des icks-pay partout.
        Et les services rendus... en chute libre.

        (je suis parti hein, j'ai déjà commencé à rembourser mon emprunt)


        Pour les formations MS Office... j'en ai eu les deux dernières années dans cette école, et j'en ai eu aussi dans mon nouvel établissement cette année.
        D'ailleurs, cette année c'était même pas du MSOffice only, c'était du MSOffice2003 only, c'est à dire que le formateur qui avait 2003 sur sa bécane et nous 2000... ne savait pas utiliser 2000. Dans le genre on fait pas mieux.
        L'espoir d'avoir des formations "Traitement de texte" ou "Tableur" est dans le domaine du rêve...

        Bon, d'un autre côté, les 3/4 des profs sont des libristes (le dernier quart c'est que je ne sais pas, en tout cas ils ne font surtout pas la promotion de microsoft... On tourne sur ubuntu ou suse.

        L'autre école c'était un prof libriste seul contre tous (zorro...) les install linux à pleurer : lorsque les premières machines avec disque sata sont arrivé, ils ont désactivé les clés usb, forcément avec certaines machine qui ont /dev/sda comme clé usb et d'autres qui ont /dev/sda comme disque dur, c'est trop compliqué... dans le Xorg.conf la résol est de 800x600, ça bave sur les tft, et sur les crt on se tappe en plus de la petite taille du 60hz, l'année dernière c'était gnome 2.6 et des kde aussi vieux, gimp 1, OOo 1.

        Y a du contraste selon les écoles...

        Mais pour se rassurer : l'autre jour ma petite soeur (en 4e) me demande si c'est payant gimp... parcequ'ils l'utilisent en cours de Techno et que personne d'autre qu'elle ne connais...
        L'autre fois aussi une très bonne amie me demande si c'est facile à utiliser OpenOffice... Parceque dans son cursus universitaire (un truc Littéraire) ils ont un module qui se passe et est évalué... sous OOo.
        (pour ce dernier point je tâcherais de me renseigner un peu plus, c'est pas négligeable comme info).

        Bref ça change tout de même. :)

        Mais ce qui m'étonne (et me déçoit) le plus c'est que tout le monde s'en fout, même dans les écoles d'info...
        D'ailleurs ils s'en foutent en général de l'info...
        Cette année :
        > Tiens au fait, y a un club d'info dans l'école ?
        < Bah attend, on en fait déjà [trop] en cours !


        /o\ alors va parler du libre après.. tu sors le mot "libre" ça y est t'est déjà tout seul ils sont déjà sorti.
        []<-----[]<==== \_'ö'< =====>[]----->[]
        Aaaaaaah il va parler infr0matique aaaaaahhhh !
        Les ingénieurs de demain. :)

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: un bémol

          Posté par . Évalué à 2.

          Bon, d'un autre côté, les 3/4 des profs sont des libristes (le dernier quart c'est que je ne sais pas, en tout cas ils ne font surtout pas la promotion de microsoft... On tourne sur ubuntu ou suse.

          Ah mais attention!! Je ne suis pas informaticien, et mes profs ne l'étaient pas non plus.
          ça change tout.
          Et encore, moi j'étais en science. Dans les autres cursus (commerce, droit, lettres), c'est encore pire!
    • [^] # Le Libre dans les Lycées

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bonjour à tous,
      à propos des Lycées cela dépend des Conseils Régionaux.
      Le Conseil Régional Bretagne déjà partenaire du CD Free-EOS avec la ville de Brest a fait un dossier spécial Internet dans son Bulletin d'Information "Région Bretagne Info" n° 11 de Janvier-février 2007. Dans ce dossier, on peut lire qu'ils prônent la généralisation des Logiciels Libres au Conseil Régional, et il y a aussi tout un article sur les Logiciels
      Libres dans les Lycées où il est dit que "ces Logiciels seront fournis à titre individuel à l'ensemble des lycéens bretons cette année.Cette initiative fait suite à l'expérimentation réussie menée par le Lycée Vauban à Brest".
      il y a donc de l'espoir
    • [^] # Re: un bémol

      Posté par . Évalué à 4.

      Oui , ce qui se passe à l'Education Nationale est scandaleux . Les initiatives des académies pour le logiciel libre n'ont aucun soutien de leur Ministre de tutelle .
      Le Ministère de l'education Nationale continue a avoir une politique Pro-Microsoft sur ces aspects bureautiques tout du moins . M Benoit Sillard , en charge de ce dossier , appuie fermement une politique de partenariat Public/privé mais sans doute plus une politique de partenariat Privé/privé ou l'esprit des assossiations n'a pas sa place.
      Même les Ministres de l'UMP comme Richard Cazenave n'ont pas encore réussit à avoir une réponse écrite du Ministre de l'education nationale pourtant UDF mais qui semble avoir cassé le lien depuis longtemps avec son chef de file (Bayrou) .

      Pourtant , M Bernard CARAYON (UMP) avait promis au RMLL 2005 d'intervenir auprès de l'education Nationale après la scandaleuse campagne de l'education nationale contre le piratage organisée par l'Education Nationale en partenariat avec ... MIcrosoft .

      Pendant que l'Angleterre s'aperçoit du verouillage des technologies dans son système éducatif par Microsoft (derniers post sur www.shlashdot.org qu'il faudrait traduire) , ce Ministère boude les réunions inter-Ministérielles sur le R.G.I. et sur le déploiement d' Openoffice organisée par la D.G.M.E. (véridique !!! ) sous prétexte que "dans la vrai vie , on utilise Word et excel... Quand bien même il y participerait : il faudrait quelqu'un de motivé sur ce sujet ....

      Mais L' Education Nationale est un sujet extrèmement sensible pour Microsoft qui met maintenant tout son poids et son pouvoir de persuasion pour éviter que ce qui se passe dans l'administration ne contamine des étudiants qui travailleront "dans la vraie vie" ....
      • [^] # Re: un bémol

        Posté par . Évalué à 3.

        Bonjour,

        Sur ce plan je me permets d'intervenir et d'apporter un bémol au bémol. Je pense que la situation est en effet assez imprécise et en tout cas pas aussi tranchée qu'il y paraît.

        J'ai effectué mes études à l'université de Marne la Vallée (de 2000 à 2005) et je peux vous affirmer qu'il est difficile de trouver une once de MS sur les postes installés. Impossible de ne pas savoir utiliser Linux et rendre une documentation de projet sur un format non libre (ie OO, Latex, ...) revient à être fortement pénalisé par le correcteur.

        Tout y est fait pour pousser le libre (stations sous Debian), du moins pour les formations qui ont trait à l'informatique. Je ne sais pas si cet état de fait est spécifique à cette université, mais quoi qu'il en soit c'est au moins un contre-exemple.
        • [^] # Re: un bémol

          Posté par . Évalué à 3.

          Non , ce n'est pas une exception et heureusement . Un maximum d' académies ont compris l'intérêt à utiliser le libre . La poussée "libre" vient clairement de la base et des établissements .

          Ce qui est afligeant, c'est l'énergie dépensée par ce ministère pour minimiser ce mouvement , dépenser sans compter des licences en faisant des accords avec un seuil minimum de commandes et en ne mettant en concurence que les fournisseurs "Microsoft" pour faire croire au respect des règles de marchés publiques... Que les élèvent soient aussi formés à certains logiciels propriétaires , pourquoi pas, mais pourquoi ce dédain et ce tabou pour le logiciel libre comme si on avait dit un gros mot dans les couloirs de ce Ministère ....

          Pourquoi le logiciel libre au Ministère de l'éducation nationale ne fait il pas l'Objet de note officielles comme sont traités les produits éditeurs ?

          Et puis il n'y a pas que des élèves à l'EDUC , L'administration centrale pourrait faire aussi des économies et montrer l'exemple plus tôt que de dépenser sans compter sur ce pôle et pleurer le manque de moyens dans d'autres domaines ...et au moins participer et suivre les conseils des entités inter-ministérielles comme beaucoup d'autres Ministères !
        • [^] # Re: un bémol

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          À Marne la Vallée, il y a des gens bien. Ce sont eux qui organisent Libr'east.
          La situation est très contrastée, on peut trouver dans une même ville des situations très diférentes. Par exemple, à Bordeaux, Bx 1 fut la première université raccordée à internet et a fait travailler des étudiants sous Linux dès 1994. Sans cela les RMLL n'auraient sans doute pas vu le jour. Dans l'université d'à côté, à Bordeaux 3, on apprend à faire des sites web avec windows et on ne souffle pas un mot sur les respect des normes.
          Dans un même temps, la Région Aquitaine est partenaire d'Opquast : http://fr.opquast.com/partenaires/fiche/?id=1275
    • [^] # Re: un bémol

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      > il me semble que la vraie révolution sera la migration
      > sous OOo des postes qui servent à l'enseignement.

      Tout à fait d'accord avec toi Sylvain.

      J'ignore ce qu'il en est pour l'enseignement agricole mais dans l'Education Nationale, c'est mal engagé. Je vous invite à lire la réponse de Gilles de ROBIEN à la question du député Richard CAZENAVE sur les enjeux et les avantages du logiciel libre :
      http://www.apitux.org/index.php?2006/07/02/114-gilles-de-rob(...)
      • [^] # Re: un bémol

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        la réponse de Gilles de ROBIEN

        Les élections, c'est bientôt... on verra comment sera composé le prochain gouvernement et quelle(s) politique(s) il appliquera...
        • [^] # Re: un bémol

          Posté par . Évalué à 3.

          Si je comprends bien, tu attends que les élections soient passées, le gouvernement installé et sa politique appliquée pour commencer à penser à peut-être agir ?
  • # Et moi, alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Je viens de déployer Abiword sur mon bureau, c'est fait aussi !
    Déjà un poste de muté, c'est toujours ça de fait. Je fais un communiqué de presse ou c'est bon ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.