Par un beau jour d'été, Slackware 12.0 prend l'air.

Posté par . Modéré par j.
0
3
juil.
2007
Slackware
C'est par un beau soleil d'été qu'au détour d'un chemin, la vieille Slackware est apparue. À presque 14 ans (la première sortie date du 16 Juillet 1993), la plus ancienne distribution encore active nous annonce fièrement sa 12ème version.

Mais qu'apporte donc cette version pour susciter autant d'émois?

D'abord, la fin de la prise en charge de la série 2.4 du noyau, et donc un passage obligé vers le 2.6. Le changement de version de noyau a toujours été considéré comme critique par le mainteneur. Ainsi, les différentes versions 2.6 ont été dans testing depuis 2004. Cela peut paraître long, mais les qualités de la Slackware sont la simplicité, être le plus près possible des sources originales, la stabilité et la sécurité.

Cette dernière version n'hésite pas à s'auto-proclamer : "The best Slackware".

NdM: Merci à sborgne pour avoir proposé une dépêche sur ce sujet et à narke pour son journal. Pour cette sortie, notre ami a donc invité:
  • Ses copains KDE 3.5.7 Xfce 4.4.1, qui s'occuperont de la déco.
  • HAL (Hardware Abstraction Layer) qui s'occupera de la logistique des autres invités comme les périphériques USB.
  • Son nouvel ami le noyau 2.6.21.5. Plus branché que ça, on ne fait pas.
  • Un autre invité de marque est le petit X.org (avec tous ses petits modules) qui a remplacé le gros XFree.
  • L'indispensable GNU C Library 2.5 et le non moins fidèle gcc-4.1.2.
  • Les très branchés Perl 5.8.8, Python 2.5.1, Ruby 1.8.6, Subversion 1.4.4, git-1.5.2.2, mercurial-0.9.4, Qt designer and KDevelop.
  • Firefox et Thunderbird 2.0.0.4
  • Quelques invitations ont aussi été données à des applications Gtk+ : Pidgin 2.0.2, Gimp 2.2.15, Gkrellm 2.2.10
Les autres désirant participer à la fête sont priés de vérifier que leur nom est bien consigné sur la liste.
  • # très bonne distrib mais ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    très bonne distribution un peu délaissé niveau packages, dommage :(
    • [^] # Re: très bonne distrib mais ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Je l'avais pratiquée il y a quelques années, moi ca me semble être une distro parfaite pour :

      - Vieux barbu aimant compiler ses propres programmes (il y avait à l'époque un système de package, mais rien de comparable à dpkg et apt-get), et il n'y a rien de honteux la dedans
      - Étudiant (ou autre) ayant envie d'un Linux très "Unix-spirit"

      Mais j'avais trouvé la distro vraiment intéressante dans ce sens qu'elle a vraiment une légitimité à exister (sans vouloir faire de troll, pas comme les dix-mille distro dérivées de RH ou Ubuntu).
      • [^] # Re: très bonne distrib mais ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        les dix-mille distro dérivées de RH ou Ubuntu


        kof!... kof!...
        désolé j'avale mon whisky de travers, je m'étrangle
        rassure-moi, c'est un lapsus, tu voulais bien écrire "dérivées de RH ou Debian" ?

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: très bonne distrib mais ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          erf erf =)

          Justement !
          Non je comprends ce que tu veux dire mais, au même titre que Mandriva n'est pour moi pas une des "dix mille dérivées de RH", je ne considère par Ubuntu comme une des "dix mille dérivées de Debian", en ce sens qu'elles ont une légitimité à exister qui va au-delà de l'argument du "bienfait de la diversité pour le libre".
          • [^] # Re: très bonne distrib mais ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et pour en remettre une couche, je connais peu de "dérivée de Debian" qui n'existe pas pour une bonne raison (faut dire que je n'ai pas beaucoup cherché), mais Debian a plus de bonnes raisons d'être "dérivée" par quelqu'un qu'Ubuntu à mon avis, en ce sens que Debian constitue une excellente base pour créer une autre plateforme (et le DCC revendiquait plus ou moins cela).

            Donc bon, mais si tu veux oui, "dix mille dérivées de RH, Debian et Ubuntu", je valide jean-pierre ! :)
    • [^] # Re: très bonne distrib mais ...

      Posté par . Évalué à 2.

      très bonne distribution un peu délaissé niveau packages, dommage :(
      Ah dans ce cas une autre bonne nouvelle est la première version de Draco linux ( http://www.dracolinux.org/ ), Slackware avec pkgsrc, qui est réputé pour avoir un nombre conséquent de paquets. Quelle différence avec Volta Linux ? Et de même, Slamd64 ou Bluewhite64 ?
    • [^] # Il y a l'essentiel

      Posté par . Évalué à 6.

      Ensuite, ajouter ce qui manque ne me demande que de récupérer une vingtaine d'archives.
      Personnellement, en plus du système de base, j'installe OpenOffice (je prends les RPMs et je les convertis en archives Slack avec rpm2tgz), puis je compile une vingtaine de projets pour avoir le reste (genre libdvdcss, codeine, transcode, wine).
      C'est un tout petit peu plus long que d'installer des archives binaires, mais en même temps, je les fais évoluer comme je veux, sans être obligés de mettre à jour plein d'archives pour des questions de dépendances à la compilation. Et sincèrement, avec des Slackbuilds bien faits, compléter l'installation de base avec ses archives à soi, c'est un script à faire tourner pendant une nuit qui compile les sources, installe les binaires avec redirection, crée l'archive Slackware et la met à jour. Vraiment rien de compliqué et on apprend plein de trucs à le faire.
      • [^] # Re: Il y a l'essentiel

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour apprendre, c'est certain que Slackware est bien. On peut en dire autant de Gentoo ou même de Debian. Je pense toutefois, que rien ne vaut LFS (Linux From Scratch) si on veut vraiment connaître son système.

        Je ne crois pas que ces distributions soient faites pour l'utilisateur final non informaticien. Je leur préfère Mandriva (version Powerpack ou discovery) qui est très vite installé et me laisse du temps pour expliquer aux nouveaux utilisateurs comment utiliser au mieux leur machine.
        • [^] # Re: Il y a l'essentiel

          Posté par . Évalué à 7.

          Et moi je préfère un marteau, plus efficace pour planter des clous...

          Dire que «Slackware, c'est bien pour apprendre !» est une sorte de légende urbaine. C'est surtout une distribution qui permet de monter un serveur, de naviguer sur le Net, d'envoyer ses mails, de retoucher ses images avec Gimp, etc.

          Je ne pense sincèrement pas que les adeptes de Slack soient uniquement, depuis 14 ans, des étudiants acnéiques en soif de connaissance, mais des utilisateurs comme vous (peut-être) et moi (certainement).
          • [^] # Re: Il y a l'essentiel

            Posté par . Évalué à -5.

            qui a dit qu il fallait être etudiant pour etre acneique?
            moi je suis fan de debian avant tout mais je rêve encore d une distrib libre basé sur des unix proprietaires genre AIX ou HP-UX...
        • [^] # Re: Il y a l'essentiel

          Posté par . Évalué à 10.

          Je suis assez d'accord avec Nicolas au dessus : une Slack, c'est un système parfaitement utilisable, c'est pas juste un truc de geek.
          Certes, il y a quelques manips à faire qui ne sont pas forcément simples pour un total débutant, mais elles sont pour la plupart documentées dans les fichiers en texte fournis sur les CD et elles donnent au gens la bonne habitude de lire des docs et d'apprendre à utiliser un système.
          Mais au final, tu obtiens un KDE avec Koffice, le navigateur que tu préfères entre Konqueror et Firefox, un outil de gestion de mail, un truc pour lire tes MP3 (Amarok), un pour tes DVD et tes vidéos (Xine), de quoi chatter sur le web, enfin bref, la plupart des trucs qu'on peut faire avec Linux.
          Très sincèrement, la Slack est la seule distribution que je n'ai pas réussi à foutre en l'air en deux semaines. Sur toutes les autres distributions que j'ai testées, les updates automatiques, les mises à jour de librairies quand je veux installer un nouveau soft et les conflits avec ce que j'ai compilé de mes blanches mains ont toujours fini par donner un système instable, avec des trucs qui foirent sans réelle logique.
          Non, l'intérêt de la Slackware, c'est pas qu'elle est bien pour apprendre, c'est la maîtrise : on maitrise ce que l'on fait sur une Slack (on a pas le choix, diront des esprits chagrins), ce n'est vrai sur pratiquement aucune autre distribution.

          Bon, maintenant, qu'elle ne soit pas adaptée à des utilisateurs non informaticiens et peu désireux d'apprendre, je ne le conteste pas. Il ne faut pas avoir peur de lire un fichier texte, d'éditer en ligne de commande avec vi ou de lancer des commandes dans une console.
          • [^] # Re: Il y a l'essentiel

            Posté par . Évalué à 3.

            > la bonne habitude de lire des docs et d'apprendre à utiliser un système.
            C'est donc un truc de geek. Pas la peine de se cacher derrère des "oui, mais..."
            Un truc de geek n'est pas (forcément) un truc inutilisable, hein :)
            • [^] # Re: Il y a l'essentiel

              Posté par . Évalué à 5.

              Non. Un débutant peut s'en sortir en suivant les indications données.
              Un truc de geek, pour moi, est un truc que seuls les geek veulent mais aussi peuvent utiliser.
            • [^] # Re: Il y a l'essentiel

              Posté par . Évalué à 7.

              Ce n'est pas du tout un truc de geek.
              Il faut arrêter de faire croire que l'informatique c'est facile : Y'a qu'à cliquer".
              Pour savoir se servir d'un ordinateur, il faut forcément apprendre. Il n'y a qu'à voir tous les gens qui sont obligés de faire appel au copain du fils, "qui s'y connait", pour remettre sur pied une config, ou carrément faire une réinstallation.
              Un ordinateur c'est utilisable par n'importe qui sans apprentissage... mais ça ne dure pas bien longtemps ;-)
              Je suis bien content d'avoir appris les bases d'Unix sur une Slackware en 1993 :-)
              • [^] # Re: Il y a l'essentiel

                Posté par . Évalué à 3.

                Je suis bien content d'avoir appris les bases d'Unix sur une Slackware en 1993

                fournis par PCTeam a l'epoque ! kernel 1.2.x toute une histoire !!!
                J'ai commencé pareil !
                résultat, depuis le temps j'ai utilisé a peut près tout
                dans l'ordre chronologique :
                slackware, redhat, mandriva, gentoo, ubuntu, et pour finir :
                retour aux sources :
                -> Zenwalk !!!

                une des rare distrib légère XFCE
                -> agréable, sans avoir recours a la ligne de commande pour l'utilisation et l'administration.
                -> zenpanel, pour regler le systeme (le classique)
                -> gestionnaire de parametre Xfce, pour regler le bureau (classique)
                -> fusesmbtool pour integer les reseau SMB a mon repertoire /home totallement transparent pour toutes les applications (tout cela en graphique)
                -> wifi radar pour le Wifi (en graphique)
                -> net-pkg pour la gestion des paketage
                Mais surtout :
                -> qui me permet de tester soft/module a la mode en compilant depuis un svn si j'en ai envie.
                -> que je n'ai pas réussi a casser en 1 an.
                -> qui a les dernières versions des logiciels / kernel disponible
                -> qui ne diminue pas les perf de la bécane par 2 si je fais un upgrade plutôt qu'une installation de 0.
                -> qui est très rapide ! et légère tout en ayant dri, xgl, et le reste :
                exemple: Xfce + firefox + Terminal + htop + tout ce qu'il y a de base avec le systeme :
                resultat : 125Mo de RAM utilisé dixit "htop" !!!
                (je n'ai rien enlevé, ni ajouté a l'installation de base)

                Bref, une distribution linux comme on aimerait en voir plus souvent en 2007 !!!
                • [^] # Re: Il y a l'essentiel

                  Posté par . Évalué à 3.

                  fournis par PCTeam a l'epoque ! kernel 1.2.x toute une histoire !!!

                  Oh ! Mais avec le kernel 1.2 c'était bien plus tard !
                  Moi je parle d'une Slack sur 42 (si si !) disquettes 5p1/4 360k, et avec un noyau 0.99 Môssieur.
                  Il fallait d'abord jouer au grille-pain pour copier les disquettes et les rendre au copain, avant de rejouer au grille-pain pour faire l'installation... sur un Compaq Deskpro 386dx20 avec 4 Mo de ram et 40 Mo de disque !
        • [^] # Re: Il y a l'essentiel

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour apprendre, c'est certain que Slackware est bien. On peut en dire autant de Gentoo ou même de Debian. Je pense toutefois, que rien ne vaut LFS (Linux From Scratch) si on veut vraiment connaître son système.


          Oui et non, Gentoo a trop de specificite, portage est une usine a gaz.
          De plus, tu dois souvent lutter a "demasquer" des biblio qui ne sont pas necessairement instables et ou parce l'ebuild bloque la bonne marche de la compilatin, et puis tu as le temps de compilation en lui meme qui peut-etre tres long. Mais le Manuel est tres bien fait et instructif, a toi de voir si tu veux goutter aux joies des bootstraps et autres compilations a rallonge sachant que la puissance de la machine conditionnera ton experience.

          Debian, apt-get est sympa mais des que ca bloque, ca devient penible (pire que portage), les dependances peuvent enerver comme elle peuvent sauver, les fichiers de configs sont trop specifiques aussi et prise de tete. La Debian est un gros investissement, sans doute profitable, mais je n'aime pas son approche.

          LFS? non merci :) J'ai passe l'age.

          Je leur préfère Mandriva (version Powerpack ou discovery) qui est très vite installé

          C'est mon approche quand je veux pas me faire chier ou que l'utilisation n'est qu'occasionnel pour l'acquereur, afin de tater quoi.
          • [^] # Re: Il y a l'essentiel

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Gentoo est effectivement, à mon avis, un exemple mitigé.
            D'un coté une install qui t'oblige à lire le manuel, mais une fois le système mis en place la maintenance se fait en 2 coups de cueillère à soupe...
            De plus elle est assez spécifique et il vaut mieux oublier sur une machine dont les Mghz commencent à vieillir...

            Mais ca ne l'empêche pas d'être une très bonne (la meilleure ? ^^) distro :)
            • [^] # Re: Il y a l'essentiel

              Posté par . Évalué à 2.

              Effectivement Nats.
              C'est sans doute la meilleure distro, les utilitaires et fichiers de configs sont puissants, le support archis.
              De plus, portage a une offre logiciel hors du commun, tu as 90% de chance de trouver l'utilitaire/logiciel exotique à l'intérieure.
              Et c'est toujours la distro la plus à jour qu'il y ait.

              Si j'avais une machine puissante pour supporter la charge des compilations - nécessaire à l'installation et à un emerge world de 6 mois - j'y serais resté.

              Qui sait, j'y reviendrais sans doute quand j'aurais de l'AMD 64...
              Mais pour l'instant, je suis très satisfait de ma Slack11.
  • # l'est pas rancunier le Pat...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    ...y'a même pidgin-2.0.2 !?!?
    cf http://linuxfr.org/~marciUn/24468.html pour la polémique
    • [^] # Re: l'est pas rancunier le Pat...

      Posté par . Évalué à 1.

      J'apprecie beaucoup ce logiciel, depuis la version 2 il est encore plus agréable (esthétiquement surtout)

      J'attend seulement le support correct de la video et de la voix, ainsi qu'un support normal de jabber.

      Après, les conneries msn genre tremblements et machins trucs, ca viendra quand ils auront le temps.

      Mais je trouve assez étrange que pidgin soit dedans, surtout après que les maintenaurs slack se soient fait bouter.
  • # Merci pour le ton

    Posté par . Évalué à 9.

    Bonjour,

    Je tiens à souligner ma satisfaction lors de la lecture de cette dépêche, sur un ton léger et frais à souhait, très agréable, j'aimerais en voir plus souvent sur linuxfr (oui je peux rédiger aussi...)

    Une petite question, KDE est mis en avant, quid de Gnome ? Y-a-t-il des paquets ou faut-il le compiler soi-même ?

    Autre chose (ne tapez pas) : Je n'ai jamais testé de slackware, mais on m'en a souvent vanté les mérites (design, stabilité, purisme, etc...), mais est-elle adaptée à un poste de travail personnel, c.à.d. ce qu'il faut pour bosser (ok) et aussi pour se détendre -> codecs proprios, flash, etc... ?

    merci.

    P.S. Si ce n'est pas clair, sans troller, sur mon poste personnel, je souhaite pouvoir lire n'importe quel format audio/vidéo, avoir un bon support matériel, sans me prendre la tête, car pour ça il y a le boulot...
    • [^] # Re: Merci pour le ton

      Posté par . Évalué à 2.

      Une petite question, KDE est mis en avant, quid de Gnome ? Y-a-t-il des paquets ou faut-il le compiler soi-même ?

      Il me semble que non, il n'y a pas de paquets pour gnome (en tout cas c'était comme ca dans les versions précedentes, je n'ai pas verifié la).
      • [^] # Re: Merci pour le ton

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je n'ai pas vu l'ombre d'un gnome sur le mirroir http://ftp.lip6.fr/ . Au vu des interdépendances dans gnome, j'imagine que KDE doit comporter quelques joyeusetés aussi... et je comprends pourquoi Monsieur Pat évite de perdre son temps en fournissant trois environnements de bureau complets. KDE et Xfce ne conviennent peut-être pas à tout le monde, mais, dropline gnome et freerock gnome sont là...
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par . Évalué à 2.

          Freerock GNOME [1] semble mort depuis un certain temps, on aurait pu ajouter GWARE [2], mais il semble tout aussi mort. Tandis que DropLine GNOME [3] a toujours été fuit par les aficionados de Slackware le considérant "trop intrusif".
          Bref, il n'existe pas vraiment de solution simple et sûre pour un bureau GNOME récent sous Slackware actuellement.
          Si on est prêt à sortir les moignons de ses poches, le GNOME minimal d'Hitek [4] est sans doute une bonne base de travail.

          [1] http://gsb.freerock.org/
          [2] http://www.gware.org
          [3] http://www.droplinegnome.net/
          [4] http://www.slackbuilds.net/
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par . Évalué à 2.

            et garnome, vous l'oubliez ?

            http://www.gnome.org/projects/garnome/

            Bon je sais c'est surement très long à compiler, mais on n'installe pas gnome tous les jours et un slackwarien a l'habitude de compiler ses applis.
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par . Évalué à 2.

              Perso je préfère utiliser jhbuild pour avoir l'ordre de compilation (c'est çà le plus gros souci de gnome, l'ordre dans lequel compiler tout leur bord^W^W^Wles dépendances) puis compiler moi même... gargnome comme jhbuild n'arrivent jamais au bout d'une compilation automatisée :)

              PS : un jour je mettrais en ligne mes scripts de compilation, mais faut déjà que je réinstalle mon laptop :p
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par . Évalué à 2.

              long je suis pas derriere mon pc a ce moment la
              le probleme est celui des mises a jour de securité :tu fais comment ?
              s'il doit tout recompiler parce que des trucs sont linké avec des lib que tu mets a jour :)
              d'ailleurs la 2.8.12 installe firefox 2.0.0.3
    • [^] # Re: Merci pour le ton

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      En effet, Gnome n'est plus maintenu depuis la version 10.2 je crois (trop chiant à maintenir, trop de dépendances et il a fallu faire un choix pour avoir un CD d'install suffisant pour avoir un bureau fonctionnel).
      Mais d'autre s'y sont collé, tu as l'embarras du choix :
      - Dropline Gnome: http://www.droplinegnome.net/
      - Freerock Gnome : http://gsb.freerock.org/
      - Gware : http://www.gware.org/en/
      Ces 3 projets-là fournissent des paquets Gnome censés s'installer harmonieusement sur une Slackware.

      Pour le reste, hé bien... les codecs proprio, si tu veux dire les codecs win32, tu les récupère chez MPlayer, Real player, tu récupère le binaire chez Real, et flash, tu récupère l'archives des fichiers à coller dans ton ~/.mozilla/plugins chez Adobe, etc...

      Plus généralement, si tu cherches des softs qui ne sont pas maintenus officiellement, tu peux essayer de récupérer des paquets compilés par la communauté sur des sites comme http://linuxpackages.net/ ou tu peux récupérer des slackbuilds qui sont des scripts shell qui vont récupérer les sources, les compiler et créer et installer les paquets automagiquement sur http://www.slackbuilds.net/ par exemple, ou alors, en dernier recours ou si tu veux passer des options de compilation spécifiques, ben, tu compile toi-même (et tu peux créer le paquet avec un outils comme checkinstall : http://asic-linux.com.mx/~izto/checkinstall/ ).

      Tu peux aussi gérer tes dépôts (un peu) à la manière de apt-get avec des outils comme slapt-get ( http://software.jaos.org/#slapt-get ) ou swaret ( http://swaret.sourceforge.net/ )
      • [^] # Re: Merci pour le ton

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        En effet, Gnome n'est plus maintenu depuis la version 10.2 je crois (trop chiant à maintenir, trop de dépendances et il a fallu faire un choix pour avoir un CD d'install suffisant pour avoir un bureau fonctionnel).

        Je crois qu'il serait plus honnête de dire que Pat n'a pas envie (ou le temps) de maintenir les paquets de Gnome ou encore qu'il n'aime pas Gnome du tout. Dire que c'est trop compliqué signifierait qu'il est incompétent (ce dont je doute) puisque d'autres distributions y parviennent.
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          ... puisque d'autres distributions y parviennent.

          Très pertinent comme remarque ... sauf que tu oublies juste un détail !
          Patrick maintien SEUL une distribution comme Slackware.
          Si je prends l'exemple de Mandriva que tu connais très bien, combien existe-il de personne qui s'occupe de Gnome chez Mandriva ?

          C'est gentil de faire des jugements rapide mais parfois faut aussi voir que Gnome est chronophage !
          Il n'y qu'a regarder le nombre de devs qui gère Gnome pour Slackware :
          * dropline : environ 10 personnes
          * Freerocks : 2 personnes
          * Gware : 4 personnes
          Donc oui ! Maintenir une distribution complète et entrenir Gnome c'est trop pour un seul homme !
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Maintenir seul une distribution relève de la gageure technique.
            Si ça lui convient, tant mieux pour lui mais je pense que c'est non seulement un manque de temps mais surtout parce qu'il n'aime pas spécialement Gnome, ce qui ne le motive pas du coup. Mais dire que Gnome est un projet spécialement chronophage à maintenir sur une distribution relève du pur troll.
            Et pour ta gouverne, non, je ne sais pas combien de personnes s'en occupe sur Mandriva vu que je n'aime pas Mandriva et que je ne m'en sers pas. La dernière fois que j'ai eu affaire à une Mandriva, je ne sais pas combien de personnes s'occupent de Gnome mais c'est largement mieux fait sous Ubuntu.
            Mettre des équipes de personnes pour gérer des projets permettent à ces personnes d'être faillibles et de ne pas pénaliser les utilisateurs si :
            - elles tombent malades (rage de dent par exemple, au hasard) ;
            - elles sont en congés ;
            - elles ont envie de consacrer du temps à leurs proches, amis, famille, etc..
            Se féliciter de la gestion monomaniaque de cette distribution relève de la pure adoration d'une secte. Il maintient Slackware seul parce qu'il le désire.
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par . Évalué à 3.

              Maintenir seul une distribution relève de la gageure technique.
              Si ça lui convient, tant mieux pour lui mais je pense que c'est non seulement un manque de temps mais surtout parce qu'il n'aime pas spécialement Gnome, ce qui ne le motive pas du coup. Mais dire que Gnome est un projet spécialement chronophage à maintenir sur une distribution relève du pur troll.
              (...)
              Se féliciter de la gestion monomaniaque de cette distribution relève de la pure adoration d'une secte. Il maintient Slackware seul parce qu'il le désire.


              ce genre d'accusations est un peu monomaniaque
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              je pense que c'est non seulement un manque de temps mais surtout parce qu'il n'aime pas spécialement Gnome, ce qui ne le motive pas du coup.

              A l'époque ou GNOME était encore dans Slackware, Patrick a plusieurs fois lancé des appels à la communauté GNOME pour que ce soit plus simple à faire des paquets. Il reprochait à GNOME de développer plein d'applis qui se compilaient un peu chacune a sa sauce, alors que par exemple chez KDE, c'était beaucoup plus carré et cohérent. Il a fait plusieurs fois des appels à GNOME, ce qu'il n'aurait pas fait s'il n'aimait pas du tout GNOME. N'obtenant quasiment pas de réponses ni de soutien dans la communauté GNOME, il a décidé de mettre en avant XFCE à la place.
      • [^] # Re: Merci pour le ton

        Posté par . Évalué à -5.

        > trop chiant à maintenir, trop de dépendances
        > [...]
        >
        > Mais d'autre s'y sont collé, tu as l'embarras du choix :
        > - Dropline Gnome: http://www.droplinegnome.net/
        > - Freerock Gnome : http://gsb.freerock.org/
        > - Gware : http://www.gware.org/en/

        Tu disais : "-trop chiant à maintenir, trop de dépendances".
        Ce n'est pas tout simple car Pat n'a pas le temps de packager Gnome, ou ne veut pas car il préfère KDE, etc...

        Si tu trouves trois personnes pour packager Gnome pour une distribution assez confidentielle, alors Gnome n'est pas "chiant à maintenir et avec trop de dépendances".
        Je trouve l'excuse un peu trop facile. Pour Linux 2.6, Pat nous l'avait aussi sorti cette excuse. Maintenant qu'il n'y a plus que du Linux 2.6, je suis sûr qu'il ne va plus nous la servir.

        Je comprend très bien que le temps de Pat est limité. Mais cette contrainte n'est pas une raison suffisante pour chier sur les autres projets (qu'on ne veut/peut packager).
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par . Évalué à 10.


          Je comprend très bien que le temps de Pat est limité. Mais cette contrainte n'est pas une raison suffisante pour chier sur les autres projets (qu'on ne veut/peut packager).


          il chie sur rien. Y'a rien dans la constitution américaine, ou dans la déclaration des droits de l'homme qui l'oblige à inclure gnome, kikoolol browser ou le serveur machintrucmuche sur sa distrib.
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par . Évalué à 10.

          Compiler KDE, une fois que tu as ton Slackbuild, c'est télécharger 15 archives, toutes au même endroit, et lancer ton Slackbuild. Je fais cela en une nuit à chaque sortie de KDE et je n'ai **jamais** de problèmes.
          Qu'en est-il de Gnome?

          Peut-être faudrait-il surtout se plaindre au projet Gnome de la complexité de maintenir leur projet, plutôt qu'en vouloir à Pat.
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Il n'y a bien que les slackeux pour se plaindre de la prétendue complexite de maintenir Gnome. Ce n'est pas parce que Pat ne veut pas inclure Gnome ou s'en occuper que c'est complexe ! Si les contributeurs s'y mettent à plusieurs c'est sans doute parce qu'ils ne sont pas payés pour le faire comme Pat l'est pour sa distribution.
            Pour compiler KDE, il a bien fallu créer un slackbuild, preuve que KDE ne se compile/maintient pas tout seul. Maintenir un logiciel dans une distribution ne se limite pas à la compilation, il serait temps que les utilisateurs s'en rendent compte.
            Compiler, c'est très facile. Répondre aux questions/demandes/bogues des utilisateurs, c'est autrement plus chronophage et ingrat comme travail. Compiler pour soi, c'est facile, compiler et intégrer une nouvelle version de tel logiciel en faisant attention à ce que ça ne casse pas tout chez les utilisateurs, c'est une autre de manche.
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par . Évalué à 10.

              Dans le genre troll tu ne portes pas trop mal.
              Bon, explication de mon exemple :

              Maintenir KDE, ça demande :

              - de télécharger les archives KDE, qui sont bien packagées, sur UN site : 2mn devant ton ordi, mettons 1h de téléchargement.
              - d'écrire un script pour chaque archive d'une vingtaine de de ligne qui crée le package Slackware. Comme KDE est bien foutu, le script est le même pour toutes les archives, seul le nom de l'archive et les quelques options de configure sont à donner. Plus un script qui lance tous les autres. En tout, une heure, et tu n'as pas à le refaire pour chaque version intermédiaire car il marche tout le temps. Les miens fonctionnent sans souci depuis KDE 3.0. Je regarde juste de de temps en temps les options des "configure" pour voir s'il n'y a rien à ajouter de judicieux.
              - Je lance, le script et le lendemain, mon KDE est mis à jour.

              Et en l'occurrence, c'est exactement la procédure suivie par Volkering aussi.
              Lui a l'air de dire que faire la même chose avec Gnome n'est pas si simple, qu'il y a plein de packages et de dépendances à aller chercher à plein d'endroits différents, qu'il faut passer beaucoup de temps à vérifier les différentes versions des dépendances pour savoir qu'est ce qui marche avec quoi, qu'on tombe souvent dans des soucis de compilation, en bref qu'il faut fournir un gros boulot de consolidation que les devs de KDE font eux-mêmes.
              Si tu ne vois pas la différence, c'est que tu ne t'es jamais donné la peine de faire ce travail toi-même. Et donc que tu parles sans connaitre.

              Pour le reste, oui, c'est le choix de Volkerding de faire sa distribution tout seul (avec de l'aide de contributeurs, ces derniers temps), c'est son choix de virer Gnome quelle que soit la raison, et c'est son choix de fournir des scripts et des docs en mode texte.
              Ce n'est pas non plus parce que c'est son choix qu'il n'a pas de bonnes raisons derrière.
              En tout cas, je ne vois pas quelles sont tes bonnes raisons à toi de faire ton offusqué et de donner des leçons. Si ça ne te plait pas, utilise ta Ubuntu ou ta Mandriva, c'est toujours mieux que Windows.
              Si c'est maintenant parce que tu n'aimes pas qu'on dise de mal de ton Gnome chéri, ça ne vaut pas le coup de monter sur tes grands chevaux : nombre de "Slackeux" utilisaient Gnome avant que Pat le retire et ont été ennuyés de ce retrait. Nul ne reproche quoi que ce soit à Gnome en tant qu'environnement, mais si Volkerding dit que c'est difficile à maintenir pour une personne seule, je prends sa parole avant celle de n'importe qui dans le monde Linux. Et certainement avant la tienne.
              • [^] # Re: Merci pour le ton

                Posté par . Évalué à -3.

                > Lui a l'air de dire que faire la même chose avec Gnome n'est pas si simple, qu'il y a plein de packages et de dépendances à aller chercher à plein d'endroits différents, qu'il faut passer beaucoup de temps à vérifier les différentes versions des dépendances pour savoir qu'est ce qui marche avec quoi,

                Il y a configure pour ça.

                > qu'on tombe souvent dans des soucis de compilation

                Ça va être de la faute à gcc dans peu de temps...

                > en bref qu'il faut fournir un gros boulot de consolidation que les devs de KDE font eux-mêmes.

                Bizarre, j'ai quelques fois compiler Gnome avec GarGnome et ça se passe comme un charme. GarGnome est développé et maintenu par Gnome.

                Donc ce "gros boulot de consolidation que les devs de KDE font eux-mêmes", Gnome le fait aussi.

                > Si tu ne vois pas la différence, c'est que tu ne t'es jamais donné la peine de faire ce travail toi-même. Et donc que tu parles sans connaitre.

                Pat parle-t-il alors en connaissance ?
                Il ne package pas Gnome que je sache !

                Si packager Gnome était l'enfer, il n'y aurait pas des distributions qui sortent avec une version toute fraiche de Gnome. Il n'y aurait pas de distributions qui ont dans leur branche de développement une version de développement de Gnome, et qui reste synchronisée avec les développements de Gnome, etc...

                > Nul ne reproche quoi que ce soit à Gnome en tant qu'environnement, mais si Volkerding dit que c'est difficile à maintenir pour une personne seule

                En passant Pat ne "maintient" pas KDE (ou Gnome). Il maintient ses scripts de build.

                Il y a quelques personnes qui font des packages pour Gnome (pour SuSE, Gentoo, etc...). Jamais une personne le fait pour Gnome ET KDE.

                Celui qui le fait que pour Gnome, ne dit pas qu'il ne le fait pas aussi pour KDE car KDE sucks ou à trop de dépendances ou que KDE génère des erreurs de compilation ou qu'il a peur que KDE mange son chat. Il ne le fait pas pour KDE car (liste non exhaustive) :
                - il s'en torche de KDE
                - il n'a pas le temps
                - etc...
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Franchement qu'est que tu t'en fou de savoir si la slack a gnome ou pas ?

              Oui il est plus difficile pour slackware (et son mode de développement) de maintenir gnome que kde car kde viens avec peu de dépendances ou plutôt peu de modularité : un gros kdebase, un gros kdelibs, alors que gnome vient avec plein de lib séparées, Patrick Volkerding en a eu marre de mettre gnome car trop long pour lui de suivre toutes les dépendances de gnome, il l'a viré, et alors, en quoi ça te gêne ? si tu veux le mettre, tu peux, il y a des projets pour ça. Je viens pas te faire chier dans les news de ta distro favorite pour savoir pourquoi tel ou tel package que j'utilise n'est pas présent ? Je sais que gnome est un projet majeur, mais si Patrick Volkerding n'en veux pas il n'en veut pas, et si tu n'es pas content, tu n'utilises pas Slack, et tu laisses les Slackeux tranquilles .

              Pour finir Patrick Volkerding à maintenu pendant longtemps gnome dans sa slack, il ne fait plus pour des raisons qu'il a déjà exposées, et qui ont été débattues de manière inutile à maintes reprises, ça ne sert à rien de remettre le couvert, et qui plus est ça n'apportera rien du tout, si tu as ratés les débats c'est dommage pour toi, mais la c'est saoulant.

              Compiler, c'est très facile. Répondre aux questions/demandes/bogues des utilisateurs, c'est autrement plus chronophage et ingrat comme travail. Compiler pour soi, c'est facile, compiler et intégrer une nouvelle version de tel logiciel en faisant attention à ce que ça ne casse pas tout chez les utilisateurs, c'est une autre de manche.


              J'aime beaucoup quand on parle sans savoir, si tu avais un tant soit peu utiliser slack tu serais que ça n'arrive jamais ou presque qu'une update casse tout chez les utilisateurs et que Patrick Volkerding fait un très bon boulot à ce niveau là.

              Slackware est la distribution linux avec laquelle j'ai eu le moins de problèmes de mise à jours parmis toutes les distributions que j'ai testé et beaucoup y sont passées, qu'il s'agisse d'update stable->stable ou de suivit current. Pour te dire je ne me souviens de réels gros soucis d'update alors que je l'ai utilisées à temps plein pendant plus de 4 ans, et que j'en ai toujours 1 ou 2 installées aujourd'hui qui vivent très bien. Je ne peux pas en dire autant de toutes les autres distros : debian et dérivées, fedora, suse, gentoo, arch, etc. Bien sûr il y a moins de paquet dans la slack que dans les autres, mais ils sont tous traités avec grand soin et pas juste Compiler pour soi
              • [^] # Pareil!

                Posté par . Évalué à 3.

                Je n'ai pas reformaté ma partition système depuis 4 ans : elle a reçu la 9.1, la 10 la 11 et maintenant la 12, avec pas mal de passages par la current, sans aucun souci. Aucun comportement bizarre, quelques trucs qui se mettent à foirer après une upgrade malheureuse, mais le retour arrière est du gâteau, une mise à jour à chaque fois propre et sans bavure.
                Et régulièrement, je mets mes propres noyaux Linux compilés à partir des sources officielles, ce qui fait que je suis en 2.6 depuis quasiment le début.
                • [^] # Re: Pareil!

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  C'est fou, je suis dans le même cas sur ma debian sid amd64 installée depuis les premiers dépos gforge du projet debian-pure64, et depuis le début avec un kernel vanilla non patché.
                  Ca n'a pas été propre tout le temps, mais certainement toujours performant et stable ;-)

                  Don pour revenir a un des premiers posts, qui écartais debian des distribs de base, je dis non, mon dieu que non, ubuntu est bel est bien un fork de debian et sync avec avant chaque nouvelle version (d'ailleurs les patchs circulent dans les deux sens aujourd'hui, mais ils se basent essentiellement sur des version déja packagées de debian)

                  Donc oui slackware reste au niveau de ses compagnons historiques, RH et Debian.
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par . Évalué à -2.

            > Compiler KDE, une fois que tu as ton Slackbuild, c'est télécharger 15 archives

            Avec Gentoo ça se fait aussi les doigts dans le nez.
            Avec une Fedora (mock+plague), ça se fait aussi les doigts dans le nez.
            Que ce soit KDE ou Gnome !
            Ça doit être idem pour d'autres distributions, mais je n'ai pas testé.

            > Peut-être faudrait-il surtout se plaindre au projet Gnome de la complexité de maintenir leur projet

            C'est un projet complexe. Mais le packager n'est pas complexe ! Faut arrêter de dire des conneries. Regardes aussi du côté de KDE pour les dépendances. Il y en a aussi beaucoup (hal, udev, libxml2, lm_sensor, arts, glib2, etc...).
            KDE est aussi un projet complexe. Voire comme KDE "rame" pour sortir la version 4.

            > plutôt qu'en vouloir à Pat.

            J'en veux aux propos de Pat qui sont "insultants" envers d'autres projets.

            Quand Red Hat ne supporte pas activement KDE, Red Hat ne dit pas que KDE sucks, ou que KDE est trop complexe, ou autre. Red Hat dit simplement qu'ils ne veulent pas supporter activement KDE (afin d'utiliser au mieux les compétences, par manque de temps, par choix marketing, etc).

            Quand Ubuntu ne supporte pas activement KDE, c'est la même chose. C'est-à-dire que c'est un choix d'Ubuntu. C'est de la responsabilité d'Ubuntu (et Red Hat) de ne supporter que Gnome. Ils ont l'honnêteté de le dire.

            Mais quand c'est Pat, c'est de la faute d'un autre. Ce n'est pas de sa responsabilité. Ça c'est trop facile, et ça me gonfle comme explication.
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par . Évalué à 8.

              Et si on se referait au changelog de la 10.2 qui a vu disparaitre gnome?
              http://ftp.lip6.fr/pub/linux/distributions/slackware/slackwa(...)

              gnome/*: Removed from -current, and turned over to community support and
              distribution. I'm not going to rehash all the reasons behind this, but it's
              been under consideration for more than four years. There are already good
              projects in place to provide Slackware GNOME for those who want it, and
              these are more complete than what Slackware has shipped in the past. So, if
              you're looking for GNOME for Slackware -current, I would recommend looking at
              these two projects for well-built packages that follow a policy of minimal
              interference with the base Slackware system:

              http://gsb.sf.net
              http://gware.sf.net

              There is also Dropline, of course, which is quite popular. However, due to
              their policy of adding PAM and replacing large system packages (like the
              entire X11 system) with their own versions, I can't give quite the same sort
              of nod to Dropline. Nevertheless, it remains another choice, and it's _your_
              system, so I will also mention their project:

              http://www.dropline.net/gnome/

              Please do not incorrectly interpret any of this as a slight against GNOME
              itself, which (although it does usually need to be fixed and polished beyond
              the way it ships from upstream more so than, say, KDE or XFce) is a decent
              desktop choice. So are a lot of others, but Slackware does not need to ship
              every choice. GNOME is and always has been a moving target (even the
              "stable" releases usually aren't quite ready yet) that really does demand a
              team to keep up on all the changes (many of which are not always well
              documented). I fully expect that this move will improve the quality of both
              Slackware itself, and the quality (and quantity) of the GNOME options
              available for it.

              Folks, this is how open source is supposed to work. Enjoy. :-)


              Ou sont les insultes de Pat envers gnome? Il dit que ca faisait 4 ans qu'il pense a lacher gnome, et certaines equipes packagent mieux que lui gnome.
              • [^] # Re: Merci pour le ton

                Posté par . Évalué à 1.

                > Ou sont les insultes de Pat envers gnome ?

                Effectivement il n'y en a pas. Il ne dit pas que Gnome a trop de dépendances, est mal maintenu, provoque des erreurs de compilations, etc...

                Il ne dit pas ce que dit un mec plus haut dans ce thread.

                Par contre (et ce n'est pas un reproche), il dit que Gnome est trop "mouvant" (signe de recherche de solutions et/ou d'innovations) et que ça fait du boulot à suivre (on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs).

                Bref, il ne critique pas Gnome, contrairement à un mec plus haut dans ce thread. Ce dernier disant s'appuyer sur l'avis de Pat. Ce qui semble faux (d'après le mail de Pat que tu indiques).
                • [^] # Re: Merci pour le ton

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Allez, on décortique, tu sembles avoir besoin de réviser ton anglais, où alors tu as l'analyse sélective :

                  "GNOME is and always has been a moving target" : non, ce n'est pas une question d'innovation, c'est une question de changements trop réguliers qui empêchent de mettre en place un processus industriel de compilation. C'est ça que cela veut dire. En gros, à chaque nouvelle release, il fallait vérifier tout le processus de compilation et la liste des librairies nécessaires.

                  "even the "stable" releases usually aren't quite ready yet" : Tiens, tu l'as pas mal évacuée, celle-là. En gros, il y a des problèmes de finition.

                  "that really does demand a team to keep up on all the changes" : Est-ce si différent de ce que j'ai dit? Est-ce si compliqué de comprendre que l'idée est que Gnome est difficile à maintenir pour une personne seule, alors que KDE l'est moins? Et que c'est cela qui a motivé la décision de Volkerding?

                  "many of which are not always well documented" : pas facile de maintenir dans ces conditions, hein?

                  Quant à ton mail plus haut, "configure" ne va pas te chercher les librairies manquantes, il te dit juste lesquelles manquent. Et visiblement, d'après d'autres fils, Gargnome ne marche pas si bien que cela, et résoudre les dépendances dans le bon ordre a l'air d'être assez infernal.
                  Et quand bien même il fonctionne bien maintenant, cela n'était visiblement pas le cas il y a deux ans. D'autre part, il n'est pas certain que Gargnome puisse te permettre de créer aisément des packages Slack, et si tu dois te le repersonnaliser à chaque nouvelle release de Gnome, cela ne te te facilite pas tellement la tâche et reste un travail important.

                  Enfin, je ne critique pas Gnome, mais t'as l'air trop bouché à l'émeri pour le comprendre.
              • [^] # Re: Merci pour le ton

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et pourquoi n'intègre-t-il pas leur travail au sein de la distribution officielle ?
                • [^] # Re: Merci pour le ton

                  Posté par . Évalué à 3.

                  demande le lui.

                  Mais on peut imaginer plein de raisons possibles et qui font sens :
                  -ça prend de la place sur les CDs
                  -il ne l'a pas fait lui-même, donc il ne veut pas se porter garant du travail
                  -il ne peut pas en assurer le support.
                  -choix de telle ou telle source selon quels critère ? nécessite tests donc du temps, etc...
                  -il semble qu'aucun projet externe, hormis dropline Gnome dont Pat Volkerding ne partage pas les choix, n'a pu assurer une maintenance sur le long terme : Freerock est resté à la version 2.14.3 pour Slackware 10.2, Gware à la 2.12.3 pour Slackware 10.2, autant dire que ces projets sont en stand by depuis longtemps.
                  • [^] # Re: Merci pour le ton

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il y a eu de l'activité dans le svn de freerock il y a quelques semaines (bump de numéros de version en vue de générer de nouveaux paquets), mais plus rien depuis. GWare lui semble tout à fait mort, par contre. Wait and see...

                    Quand à inclure le travail de dropline (vu que c'est le seul activement maintenu du lot) c'est hors de question pour la bonne et simple raison qu'à dropline ils se croient plus malins que tout le monde et recompilent de nombreux paquets de base de slackware (on dira notamment shadow) uniquement pour le support de PAM, qui n'est pas inclus dans slackware et c'est une bonne chose, merci. Ils fournissent également des mises à jour de gros paquets comme xorg, recompilés en "-march=i686 -fomg-unroll-loops" parce que çà va plus vite.
                    • [^] # Re: Merci pour le ton

                      Posté par . Évalué à 3.

                      note que depuis la 2.16.1, xorg n'est plus fournis avec dropline :
                      . Additionally, we’ve also made the decision to discontinue the inclusion of a custom X11 build with this release, as we’ve found that Slackware’s X11 6.9.0 build was more than suitable.


                      Il y'a donc eu quelques changements de direction depuis le départ de Todd Kulesza. Mais il reste pam et compagnie, donc pour l'inclusion dans slackware, ce n'est toujours pas possible...
            • [^] # Re: Merci pour le ton

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              J'en veux aux propos de Pat qui sont "insultants" envers d'autres projets. (...) Mais quand c'est Pat, c'est de la faute d'un autre. Ce n'est pas de sa responsabilité. Ça c'est trop facile, et ça me gonfle comme explication.

              Ah ouais ? Qu'est-ce qu'il a dit ? Cites-nous donc les propos que tu lui reproches, plutôt que d'accuser complètement à tort.
              • [^] # Re: Merci pour le ton

                Posté par . Évalué à -1.

                > Ah ouais ? Qu'est-ce qu'il a dit ? Cites-nous donc les propos que tu lui reproches, plutôt que d'accuser complètement à tort.

                OK, je me suis emporté. Je ne suis pas un spécialiste Slack et ne suis pas attentivement les communications de Pat.

                M'enfin, nombreux "Slackeux" disent des conneries et en les prêtant à Pat.
                Tu pourrais aussi les tanser.
    • [^] # Re: Merci pour le ton

      Posté par . Évalué à 2.

      Je profite de ta question pour rebondir sur certains aspects de slackware.

      -Question: qu'en est il de gnome?

      -reponse: hop, on va chercher sur le CD, ou internet:
      http://ftp.lip6.fr/pub/linux/distributions/slackware/slackwa(...)

      et on lit:
      It looks like the only outside GNOME for Slackware that's
      actively maintained is this one:
      http://www.droplinegnome.net/
      Since it replaces some system components, using it voids your
      warranty. ;-) But it should work, *if* you absolutely must have
      GNOME. I'd suggest XFce instead if you want a GTK+ based desktop.
      If you do want to use Dropline, they may be updating a few things
      after 12.0 releases, so it might be best not to rush into it.

      Et pour tout le reste de la distro, c'est comme ca. Un coup de grep, un fichier texte, et on a la reponse.

      Il y a deux choses à ajouter à une slack:
      checkinstall
      swaret (la version 1.6.2).
      Avec ces deux outils, n'importe quel admin est paré à toute éventualité.

      Pour la question du multimedia, tu as xine d'emblee. Personnellement je telecharge mplayer et les codecs, puis compile et installe. Le fichier d'aide a la compile de mplayer est tres clair.
      Pour flash, capucepalibr, mais il suffit de copier le bon fichier au bon endroit.

      Et derniere chose, pour openoffice.org, il y a des paquets slack. Regarder entre autre www.linuxpackages.org

      Enfin, et pour troller un brin, quoi de neuf dans cette slackware?
      -le noyau 2.6 par defaut :-)

      -un eclatement de gros paquets en pleins de petits :-(
      Voir par exemple les binutils ou tcpip. Amha, c'est prejudiciable. Le principe: un gros paquet dans lequel il y a tout dedans etait quand meme tres pratique.

      -tout ce qu'il faut pour des installs PXE :-)

      -un eclatement sur 2 CD...
      Slackware 12.0 Install ISO disc 1 (A/AP/D/E/F/K/L/N/TCL/Y, /isolinux, /kernels)
      Slackware 12.0 Install ISO disc 2 (KDE/T/X/XAP, /extra, /usb-and-pxe-installers)

      Pour X et XAP c'est dommage de ne plus les avoir sur le CD1, mais bah, tout augmente, sauf les tailles de CDROM :)

      Un message a lire qu'il faudra surveiller:
      sysvinit and udev were upgraded, and the actual init scripts were split out into the sysvinit-scripts package. Be sure to install it, and don't forget to move/merge all of the associated *.new files into place or your system will not boot. If you have more than one network card and have been using /etc/udev/rules.d/network-devices.rules, the new syntax requires using ATTR{address} instead of SYSFS{address}, and the file is now called /etc/udev/rules.d/75-network-devices.rules. While we're on the subject of udev, all udev rules files should now have numerical prefixes, so you should remove any leftover rules files that do not have numerical prefixes and rename any custom rules files.

      Si l'antique méthode de booter BSD qui faisait la simplicité de la slackware a été transformé en sysvinit, ca va faire du changement...

      -Et une upgrade en cours, une.
      • [^] # Re: Merci pour le ton

        Posté par . Évalué à 5.

        Mais non, il a seulement séparé /etc/rc.d/rc.* dans un autre paquet que le binaire sysvinit. Un init sysV, quelle horreur voyons !
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par . Évalué à 1.

          Hum, n'empêche que les dossiers /etc/rc.d/rcX.d/ existent bel et bien!
          J'espère que nous n'allons pas discrètement vers une migration.

          J'aime pas sysV!
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            T'es pas obligé d'installer tous les paquets, hein ? ;-)

            Si t'installes pas sysvinit-functions-8.53-i486-2, tu ne les aura pas.
          • [^] # Re: Merci pour le ton

            Posté par . Évalué à 3.

            c'est juste un paquet qui sert pour ceux qui ont besoin de la compatibilité avec sysV. Certaines applis sont fournies avec un installeur qui cherche à poser ses scripts de démarrage dans les /etc/rc.d/rcX.d.
      • [^] # Re: Merci pour le ton

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Attention, ça fait au moins deux commentaires qui disent qu'il y a checkinstall sous Slackware, or il a été retiré de Slackware 12.0 justement parce qu'il ne marche pas avec les versions de linux/glibc/gcc/coreutils/vasavoir qui sont utilisées.

        Le ChangeLog a dit :

        extra/checkinstall/: This had to be removed because it does not work with the
        latest coreutils. There is a readme in this directory with the URL to
        checkinstall's homepage, so if you must use checkinstall poll the site
        periodically to see if a version comes out that fixes this issue.
        • [^] # Re: Merci pour le ton

          Posté par . Évalué à 1.

          Ah, flûte, c'est quand même super bien checkinstall.
          Bon, tant pis, nul doute que ça s'arrangera rapidement.
          Allez, slackpkg update, slackpkg install-new, slackpkg upgrade-all !

          Yth.
  • # Par un beau jour d'été...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    >> C'est par un beau soleil d'été....

    Ici, en essonne, il a plu des trombes toute la journée :(
    • [^] # Re: Par un beau jour d'été...

      Posté par . Évalué à 5.

      Ici, en Argentine, c'est l'hiver et il fait froid, il pleut, il y a du brouillard... faut arreter l'hemisphere nord-centrisme! Ici aussi il y a plein de linuxiens et de slackeux! ;)
      • [^] # Re: Par un beau jour d'été...

        Posté par . Évalué à 5.

        Et Ici, à Nagano, il n'y a pas de slackeux, mais des debianneux d'un fort beau gabarit

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Par un beau jour d'été...

      Posté par . Évalué à -3.

      > Ici, en essonne, il a plu des trombes toute la journée :(

      Fallait pas sortir de chez toi.
  • # MAJ

    Posté par . Évalué à 4.

    Allez hop ce soir une MAJ !

    Une Slackware c'est comme une bouteille de vin, elle se bonnifie au long des années.
    • [^] # Re: MAJ

      Posté par . Évalué à 1.

      J'aime bien comment a été écrit le journal.

      Et j'aime bien aussi les discussions et des trolls récurrents sur la Slack quand un journal paraît à ce sujet.

      J'ai une toute petite question : il arrive qu'on veuille installer quelque chose pour essayer (genre le karaoké publié récemment), et on risque se retrouve à devoir mettre à jour plusieurs bibliothèques (et une par une), à en rajouter d'autres, bref un processus long.

      Est-ce que des utilisateurs de la Slackware ont un truc à eux pour faciliter ça ?
      • [^] # Re: MAJ

        Posté par . Évalué à 2.

        L'intêret de slackware est que les dépendances sont gérées à la main par l'utilisateur. En pratique s'il existe pas de paquet pou slackware on peut compiler les sources. Si le logiciel est bien fait les librairies nècessaire sont indiquées. Souvent Slackware étant à jour elles sont présente dans la distribution. Sinon un coup d'oeil sur http://www.mkanet.de/ (pas de panique le site est en anglais!) resoud les problèmes de librairies manquantes.
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par . Évalué à 1.

          Merci, lien très intéressant ! En plus ça existe depuis un petit moment...
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par (page perso) . Évalué à -4.

          > L'intêret de slackware est que les dépendances sont gérées à la main par l'utilisateur.

          Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !!!!

          Je pense exactement le contraire : l'intérêt d'une distribution réside dans une fine gestion des dépendances pour garantir la pérennité et la souplesse du système installé.

          S'il n'y a pas de gestion de dépendance, alors la distribution est réduite à un live-cd d'installation et un gros serveur ftp rempli de sources ? Ou en réside l'intérêt par rapport à une distrib comme gentoo ?

          Adhérer à l'April, ça vous tente ?

          • [^] # Re: MAJ

            Posté par . Évalué à 9.

            Ben si, c'est un intérêt.
            Un intérêt dépendant de comment tu veux, ou aime, faire les choses.

            Ce n'est pas un intérêt pour une distrib avec l'objectif d'une mandriva ou d'une ubuntu, à volonté d'être très aisément utilisable par un néophyte (quel que puisse être leur degré de réussite dans ce domaine).

            C'est un gros intérêt quand ce que tu recherches est un cadre solide, une base en acier, sur laquelle tu peux construire ce que tu veux, comme tu le veux, et sans aucune contrainte.
            Parce que la slack ne t'impose rien, du tout, elle pose le nécessaire à faire fonctionner un système GNU/Linux complet, et à jour, simplement et efficacement. Après tu es libre, tu fais comme bon te semble et jamais ta slack ne se mettra sur ton chemin.
            Ce qui est faux avec la très grande majorité des autres distribs, essentiellement celles qui ont des gestions de dépendances.

            Tu essaieras avec une Debian de bricoler sur un paquet donné, et de casser tes dépendances, dpkg te dit que tel paquet pose problème, qu'il faut que tu le résolves. Et là tu te dis « ok, c'est complexe, pas le temps dans les cinq minutes, je verrai plus tard ». Ben tu peux pas, parce que la prochaine fois que tu voudras installer ou modifier un paquet quelconque, n'ayant *aucun* rapport avec ton paquet à problème, il te dira que ta Debian est cassée et qu'il *faut* que tu résolves ton problème avant. Et ça, c'est parfois extrêmement chiant, et quand tu es confronté à ce genre de situation ; parce que tu veux faire certaines choses comme tu veux les faire, et non comme ta distrib te dis qu'il faut les faire, et qu'elle t'en empêche.


            D'où oui, c'est vraiment un intérêt. Pas pour tout le monde, par pour toutes les utilisations, mais un intérêt réel.

            Et non, la slack n'est pas simplement un live-cd d'installation et un serveur ftp, c'est une distrib solide, stable, et fiable. Tu sais que si tu l'installes tu auras ta base, ton cadre connu et maîtrisé. C'est juste un gain de temps et d'efforts phénoménal, avec la liberté totale.
            (Et je n'ai *jamais* dis que la Slack était un cas unique, et qu'aucune autre distrib pouvait rendre le même genre de service, merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dis, je prend les devants.)


            Yth.
            • [^] # Re: MAJ

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Je vais essayer de ne pas troller ;-)

              En gros mon avis, c'est que si tu installe tous tes soft à la mains, alors je ne vois pas bien l'intérêt de la distrib.

              Dans toutes les distribs normales, tu es libre de pouvoir installer ce que tu veux comme tu veux, sans aucune contrainte (si si, même sous *untu ou m4ndr1v4 !), mais comme tu le souligne, tu romps avec ta distribution, ce qui n'est pas sans inconvénients.

              Mais bon, en raccourcissant un peu, tu me vante les mérites d'une distrib qui ne fait rien, et pourtant on n'est pas vendredi ...

              Adhérer à l'April, ça vous tente ?

              • [^] # Re: MAJ

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La clarté des scripts utilisés par la distribution ?

                Ceux de la slack sont clairs et tres bien documentés. La qualité d'une distribution peut aussi prendre en compte ce genre de critères.
              • [^] # Re: MAJ

                Posté par . Évalué à 8.

                Rhalalala, monsieur ne lit que ce qu'il veut lire.
                Monsieur dit qu'il ne veut pas troller, et pourtant...

                « si tu installe tous tes soft à la mains »
                Et non !
                C'est juste faux, la slack est très complète, et les logiciels que tu rajoutes sont purement et simplement des choix que tu fais différemment de ceux de Patrick, par exemple j'utilise windowmaker avec rox, et sylpheed, mais je pourrais utiliser xfce ou kde, avec thunderbird.
                Dingue ça, trois paquets à ajouter, vraiment du délire...
                Allez, j'ai aussi ajouté mplayer, graveman et psi.
                Il y avait xine, xcdroast et pidgin.
                Et je n'en ai compilé aucun, il y a des dépôts avec ce travail déjà effectué...

                Pour tout le reste c'est là, tout les serveurs que tu veux, apache, php, python, ruby, perl, sendmail, proftpd, vsftpd, bind, dhcpcd, dnsmasq, que sais-je encore... des paquets, il y en a environ 900, et les logiciels ne sont pas découpés en truc-data, truc-devel, truc-lib, truc-main, donc ça correspond à beaucoup plus dans d'autres distribs.


                « Dans toutes les distribs normales, tu es libre de pouvoir installer ce que tu veux comme tu veux, sans aucune contrainte (si si, même sous *untu ou m4ndr1v4 !), mais comme tu le souligne, tu romps avec ta distribution, ce qui n'est pas sans inconvénients. »
                Et là, sous slack, tu ne romps *pas* avec ta distrib, faire un paquet est trivial, avec les pkgtool ou avec checkinstall, ton nouveau logiciel que tu as compilé toi-même s'intègre à ta distrib immédiatement, tu es libre de faire comme bon te semble et ceci en accord avec ta distrib.
                Si ta liberté c'est celle de tout casser et de ne plus pouvoir profiter des outils de mise à jour et de la gestion des paquets, autant utiliser une LFS, je te retourne la question : quel intérêt alors d'utiliser une Debian, une Fedora, une Mandriva ?


                Toi t'as juste envie de casser du bois sur le dos de la Slack, tu ne comprends pas son intérêt, ou qu'on puisse l'apprécier, laisse au moins ceux qui eux voient cet intérêt et apprécient cette distrib en paix, t'es pas prêt de me voir cracher sur Debian en disant qu'elle n'apporte rien. Mais moi, personnellement, je ne me sens pas à l'aise, même avec une Debian, elle m'étouffe.


                Ma slack ne fait pas rien, je suis en slackware-current, mise à jour très régulièrement, toujours stable, toujours robuste, et ça n'entre pas en conflit avec ce que j'ajoute moi-même pour la personnaliser. Ma Slack c'est la mienne, unique, mais c'est aussi une Slackware 12.0 complète. Je n'ai pas fait de réinstallation complète, et mon vieux paquet dosemu-1.3.4 compilé à la mimine fonctionne toujours aussi bien, et je vais faire un beau paquet dosemu-1.4.0, qui est sorti il y a peu, et je dirais upgradepkg dosemu-1.4.0, il fera la mise à jour, et ça continuera à très bien marcher, et je continuerai d'avoir une Slackware 12.0, puis à nouveau une slackware-current, avec *mes* touches personnelles...
                Pendant ce temps là, Xorg est mis à jour, KDE aussi, firefox, apache, python, et je ne fais rien à la main.
                Alors dire que la Slackware est une distrib qui ne fait rien, c'est manquer singulièrement de flemme et de paresse, deux grande qualités de l'informaticien.


                Yth, glandu, libre, et content.
                • [^] # Re: MAJ

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  « Dans toutes les distribs normales, tu es libre de pouvoir installer ce que tu veux comme tu veux, sans aucune contrainte (si si, même sous *untu ou m4ndr1v4 !), mais comme tu le souligne, tu romps avec ta distribution, ce qui n'est pas sans inconvénients. »
                  Et là, sous slack, tu ne romps *pas* avec ta distrib, faire un paquet est trivial, avec les pkgtool ou avec checkinstall, ton nouveau logiciel que tu as compilé toi-même s'intègre à ta distrib immédiatement, tu es libre de faire comme bon te semble et ceci en accord avec ta distrib.
                  Si ta liberté c'est celle de tout casser et de ne plus pouvoir profiter des outils de mise à jour et de la gestion des paquets, autant utiliser une LFS, je te retourne la question : quel intérêt alors d'utiliser une Debian, une Fedora, une Mandriva ?

                  Au moins, on a une version de Gnome maintenue et à jour sur ces distributions.

                  Toi t'as juste envie de casser du bois sur le dos de la Slack, tu ne comprends pas son intérêt, ou qu'on puisse l'apprécier, laisse au moins ceux qui eux voient cet intérêt et apprécient cette distrib en paix, t'es pas prêt de me voir cracher sur Debian en disant qu'elle n'apporte rien. Mais moi, personnellement, je ne me sens pas à l'aise, même avec une Debian, elle m'étouffe.

                  Ma slack ne fait pas rien, je suis en slackware-current, mise à jour très régulièrement, toujours stable, toujours robuste, et ça n'entre pas en conflit avec ce que j'ajoute moi-même pour la personnaliser. Ma Slack c'est la mienne, unique, mais c'est aussi une Slackware 12.0 complète. Je n'ai pas fait de réinstallation complète, et mon vieux paquet dosemu-1.3.4 compilé à la mimine fonctionne toujours aussi bien, et je vais faire un beau paquet dosemu-1.4.0, qui est sorti il y a peu, et je dirais upgradepkg dosemu-1.4.0, il fera la mise à jour, et ça continuera à très bien marcher, et je continuerai d'avoir une Slackware 12.0, puis à nouveau une slackware-current, avec *mes* touches personnelles...
                  Pendant ce temps là, Xorg est mis à jour, KDE aussi, firefox, apache, python, et je ne fais rien à la main.
                  Alors dire que la Slackware est une distrib qui ne fait rien, c'est manquer singulièrement de flemme et de paresse, deux grande qualités de l'informaticien.

                  Loin de nous et de moi l'idée de chercher à vous « détourner » de votre distribution favorite puisque vous l'avez choisi. Cependant, j'aimerais te faire remarquer que ton plaidoyer est bien joli mais ne démarque pas Slackware des autres distributions pour autant.
                  En effet, tu peux ajouter de nouveaux logiciels à ta distribution en les compilant toi-même. Tu peux faire cela avec n'importe quelle autre distribution.
                  D'autre part, tu as néanmoins besoin des outils de Slackware pour intégrer ton nouveau logiciel au système qu'elle représente pour, par exemple, mettre à jour ton paquet.
                  Mais dans ce cas, tu entre en conflit avec la gestion du paquet par la distribution. Oui, comme sous les autres distributions, à moins de nommer le paquet différemment. Quand dosemu-1.4.1 sera publié par Slackware, le paquet de la distribution écrasera certainement ton installation manuelle.
                  Dans l'absolu, où est la différence avec les autres distributions ? Je n'en vois pas, si ce n'est que la logithèque (et tu auras bon dire que les autres distributions éclatent les logiciels en plusieurs paquets, tu peux compter les paquets sources, on est loin des 900) de Slackware se résume à ce que Pat veut/peut bien distribuer avec les versions officielles, pas plus. Pour les autres logiciels, l'utilisateur doit se débrouiller. Comme sur les autres distributions. Où est la différence, sinon dans la philosophie dont est conçue la distribution ?
                  • [^] # Re: MAJ

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Où est la différence, sinon dans la philosophie dont est conçue la distribution ?


                    Dans le fait qu'on ne te fournit pas une infrastructure (exemple apt-get ou rpm) dont tu n'as pas besoin.

                    Dans le fait que certains choix de pat peuvent te convenir mieux que ceux fais par d'autres distribs. Dans le fait que tu trouves que les fichiers de conf sont très bien documentés, parfois mieux que certaines autres distribs.

                    Comme pour toute autre distrib, y'a nulle part de révolution, juste des choix qui conviennent plus ou moins à l'utilisateur.
                    • [^] # Re: MAJ

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Rien n'empêche de faire un script (très simple) qui ne met à jour que les paquets officiels (sisi, c'est faisable avec le suffixe du nom de paquet).

                      Les outils de gestion de la Slackware sont des points de départ. Ils sont élémentaires, et c'est ce que les utilisateurs veulent. Inutile de continuer plus loin.
                  • [^] # Re: MAJ

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ubuntu sort sans KDE. Ca n'a pas l'air de gêner grand monde. Il n'y a pas (plus) Gnome dans la Slack. Bon. Quel est le rapport avec la gestion des packages?

                    Secondement, certes tu peux compiler des sources sur les autres plateformes mais du coup, tu te retrouves avec certains logiciels gérés par le logiciel de packages, d'autres non, des fichiers de configurations non standards (la plupart des distributions ont des fichiers de conf spécifiques qui ne sont pas pris en compte par les sources), etc.
                    En général, tu te retrouve assez vite avec un système un peu bordelique, ce qui explique que la plupart des gens attendent des archives correctement packagées pour leur distribution.
                    Avec la Slack, tu n'as pas ce souci, car de toute façon, Volkerding conserve les méthodes de configuration par défaut des sources, donc les docs des différents projets sont directement applicables, pas besoin de savoir "comment ça se configure sous Debian ou sous Red Hat". En fait, il n'y a strictement rien à faire pour créer un package Slack tout à fait raisonnable que de lancer la compilation des sources, faire une installation avec DESTDIR ou PREFIX, puis lancer le script 'makepkg'.

                    Enfin, car tu n'a pas l'air de le comprendre, il n'y a pas de gestion automatisée des dépendances sous Slack. Donc, quand tu mets un package à jour, il ne va pas t'en installer d'autres. Et quand tu mets à jour ta Slack, tu peux parfaitement éviter de d'installer un package et si par malchance ton package est remplacé, un simple "updatepkg" avec ton ancien package te ramène à la version que tu apprécies.

                    En bref, tu contrôles tout, sous la Slack. Evidemment, ça implique des difficultés que tu n'as pas sous les autres distributions, mais aussi une souplesse que tu n'as pas ailleurs non plus. On aime ou on aime pas.
                    • [^] # Re: MAJ

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Ubuntu sort sans KDE. Ca n'a pas l'air de gêner grand monde. Il n'y a pas (plus) Gnome dans la Slack. Bon. Quel est le rapport avec la gestion des packages?

                      Ubuntu sort officiellement sans KDE ni XFCE mais ces environnements restent néanmoins disponibles via les dépôts universe. En outre, il existe des distributions dérivées qui utilisent KDE ou XFCE en lieu et place de Gnome pour ceux qui préfèrent : respectivement, Kubuntu et Xubuntu. Tu admettras quand même que c'est singulièrement différent de Slackware 12 où pour avoir Gnome, l'utilisateur doit se démerder entre prendre une des sources non-officielles (et plus ou moins maintenues, à jour) ou le compiler lui-même à la main.

                      Secondement, certes tu peux compiler des sources sur les autres plateformes mais du coup, tu te retrouves avec certains logiciels gérés par le logiciel de packages, d'autres non, des fichiers de configurations non standards (la plupart des distributions ont des fichiers de conf spécifiques qui ne sont pas pris en compte par les sources), etc.
                      En général, tu te retrouve assez vite avec un système un peu bordelique, ce qui explique que la plupart des gens attendent des archives correctement packagées pour leur distribution.

                      Tu peux compiler pour y installer dans /usr/local comme pour toutes distribution mais ça ne présente en effet guère d'intérêt à long terme. Par contre, rien ne t'empêche de construire ton propre paquet pour ce faire et dans ce cas, il s'intègre dans la gestion des paquets et des dépendances.

                      Enfin, car tu n'a pas l'air de le comprendre, il n'y a pas de gestion automatisée des dépendances sous Slack. Donc, quand tu mets un package à jour, il ne va pas t'en installer d'autres. Et quand tu mets à jour ta Slack, tu peux parfaitement éviter de d'installer un package et si par malchance ton package est remplacé, un simple "updatepkg" avec ton ancien package te ramène à la version que tu apprécies.

                      Et comment s'est passé la mise à jour de libc5 vers glibc (libc6), dans ce cas ? Je veux bien qu'une mise à jour ne changeant que modérément l'ABI d'une bibliothèque ne perturbe pas le fonctionnement de la plupart des logiciels en dépendant mais le jour où ce changement devient radical, que se passe-t-il ? Tu seras obligé de mettre à jour ton package personnalisé.
                      Finalement, ce qui change un peu, c'est que tu n'es pas obligé de suivre les mises à jour des bibliothèques proposées par la distribution à la version de patch près. Cependant, je connais peu de logiciels qui s'arrêtent de fonctionner parce que GTK+ est passé de la 1.2.5 à la 1.2.6...
                      • [^] # Re: MAJ

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Tu seras obligé de mettre à jour ton package personnalisé.

                        Hé ouais, relancer le Slackbuild, réinstaller le paquet, et... ah tiens c'est tout.
                      • [^] # Re: MAJ

                        Posté par . Évalué à 8.

                        Faudrait tout de même arrêter de polémiquer sur Gnome ou pas Gnome.
                        Vous voulez Gnome, installez Ubuntu.
                        Vous voulez Kde, installez Kubuntu ou Slackware. Mais arrêtez d'écrire des conneries. Il y a plus grave en ce bas monde.

                        Non mais c'est quoi cette histoire? Les seuls qui se plaignent du fait que Gnome n'est plus intégré à la Slack ne sont pas des utilisateurs de Slack.
                        Il y a suffisamment de choix en distributions pour y trouver son bonheur. Ces trolls ne sont même plus amusants, on en revient toujours aux même âneries.

                        Ce n'est pas parce que la dernière Slackware est sortie que vous devez formater votre partition Ubuntu. Hé oui, vous avez toujours le choix, c'est ça le libre.
              • [^] # Re: MAJ

                Posté par . Évalué à 2.

                Ben non. Une fois, j'avais tenté d'installer une Debian light, avec uniquement KDE. Et là, pour imprimer, je décide d'installer CUPS. Du coup, apt-get me descend tout Gnome, parce que le petit gaillard qui avait compilé CUPS avait mis comme dépendance gimp-print ou un truc dans le genre. Ce n'est qu'un des nombreux exemples de ce qui m'a toujours gavé avec les gestions de dépendances.

                L'intérêt de la Slack, c'est que justement tu n'installes pas tous les softs à la main. Tu as une distribution assez complète et surtout avec la base fondamentale qui te permet de construire ce qui peut te manquer sans souci. En gros, Volkerding t'installe toutes les dépendances les plus courantes, et après tu te débrouilles. Et moi, honnêtement, je ne veux rien d'autre, je trouve toujours que les autres distribes se mettent en travers de ma route.
                • [^] # Re: MAJ

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je veux bien que certaines dépendances puissent paraître douteuses mais de là à installer tout Gnome juste pour gimp-print (c'était quelle version ?), c'est simple : je n'y crois pas. Pourtant, je me suis déjà battu avec php4-gd pour qu'il n'aille pas m'installer xlibs parce qu'il qu'il dépend de libgd2, compilé avec le support XPM. Mais plutôt que changer de distribution, j'ai cherché à passer outre et à gérer ce problème tout en discutant avec le responsable. Si on devait changer de distribution au moindre petit problème, on n'aurait pas fini...
                  • [^] # Re: MAJ

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je ne sais plus, c'était en 2005, la distribe stable de l'époque. Crois-moi ou non, c'est pourtant bien ce qui s'est passé. Le passionné de Debian qui était dans ma boite à l'époque, et qui maintient un des miroirs, avait été un peu vert.
                    Pour ce qui est de changer de distribution, tant que le principe général de la distribution ne te convient pas, il vaut mieux en changer.
                    Maintenant, je suis d'accord avec toi : la Slack a quelques soucis de temps en temps, comme toutes les autres, mais je n'en changerai maintenant pour rien au monde.
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par . Évalué à 1.

            Et c'est reparti :-)
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          Ceci explique pourquoi Pat peut maintenir sa distribution sans trop d'efforts et que ces utilisateurs puissent ainsi le vénérer pour son travail. Ces derniers doivent se débrouiller pour résoudre leurs dépendances (obligatoires _et_ optionnelles) eux-mêmes, l'idée étant de les laisser penser qu'ils maîtrisent leurs systèmes respectifs (ce qui est souvent le cas vu qu'il s'agit d'un public plutôt expérimenté ou autodidacte).
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par . Évalué à 6.

            Mais personne ne vénère Pat !
            T'adores faire de la provoc' hein ?

            Il existe des outils permettant de savoir si le système est complet et s'ils ne manque pas de dépendances, et si oui, où elles manquent, et quelles elles sont.
            Les choses se font différemment d'ailleurs, mais on peut faire les mêmes.

            Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de « les laisser penser qu'ils maîtrisent » ? Insultant maintenant en plus ? Les utilisateurs de la slack croient tout savoir mais sont des débiles ?
            Ah ben charmant, vraiment, t'as le don pour te rendre sympathique toi...

            Ben tu me rappelleras quand tu auras vraiment quelque chose à dire.
            Cracher c'est fun, mais ça ne mène à rien tu sais.


            Yth.
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par . Évalué à 4.

          Ben tu sais, c'est un avantage comme c'est un inconvenient.

          Je suis revenu a la Slackware11 il y a 1mois apres 4 annees de Gentoo et quelques mois d'Ubuntu, aussi enthousiaste que je l'ai ete, et heureusement je le suis vite redevenu, j'ai quelques moment doute de mon choix.

          Meme si il est vrai que la distro fournie est presque irreprochable tant la stabilite se ressent et les fichiers configs propres, j'ai eu des moments de flottement - du a la rouille et mes habitudes - ou l'usage d'un emerge/apt-get m'aurait fait grand plaisir.

          Cela dit, plus j'y repense plus le doute disparait, car au final, je n'ai eu qu'a recuperer +-35 paquets precompiles assez facilement, un noyau perso et me retrouve avec un systeme complet. Et encore, je pense que si j'avais installe ma distro a partir du DVD et non des 2 cdroms, cela aurait ete encore plus rapide.
          Et puis entre temps, je me suis rehabitue avec les "slackbuild" et c'est fort agreable.

          Mon PIII 1Ghz et ses 512mo + son vieux dd ata66 reagit super bien et la stabilite est irreprochable. Non pas qu'il serait impossible d'avoir ca avec une autre distro, mais je prefere la voie de la Slack car elle a repondu a mes besoins plus vite que n'importe quel autre distro.

          Patrick et la communaute, MERCI!
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Sur le même type de configuration j'installe la dernière Mandriva 2007.1.
            Je préfère arrêter ou supprimer les services que je juge en trop (Beagle, NFS, ..) plutôt que d'avoir à ajouter les programmes dont je vais avoir besoin.
            Ah, j'oubliais, j'utilise kde + kmail + konqueror + kpdf. C'est beaucoup moins gourmand en ressources et bien mieux intégré que Gnome + Firefox + Thunderbird + Acrobat-Reader. Il est intéressant de voir la comparaison sur http://ktown.kde.org/~seli/memory/desktop_benchmark.html
            • [^] # Re: MAJ

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ah, j'oubliais, j'utilise kde + kmail + konqueror + kpdf. C'est beaucoup moins gourmand en ressources et bien mieux intégré que Gnome + Firefox + Thunderbird + Acrobat-Reader.

              Quelle drôle de comparaison biaisée...
              Et si tu comparais plutôt avec Gnome + Epiphany + Evolution + Evince ?
              Parce que Firefox, Thunderbird et Acrobat reader sont loin d'être spécifiques à l'environnement de Gnome, pas plus qu'ils ne seraient pour KDE. Quant au lien, on peut se demander si les tests sont fiables de la part d'un membre du projet ... KDE.
      • [^] # Re: MAJ

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Est-ce que des utilisateurs de la Slackware ont un truc à eux pour faciliter ça ?

        Lire systématiquement les fichiers README et INSTALL qui sont normalement avec les sources d'un logiciel et qui indiquent les dépendances nécessaires.

        J'ai pratiqué cela pour avoir le support de Gpg dans Sylpheed (ce qui nécessite les librairies gpgme et libgpg-error) : les indications étaient données dans les fichiers texte, il n'y avait qu'à 'bêtement' suivre la documentation.

        Cela dit, fini ce genre de choses avec la Slack 12, les librairies en question sont fournies.
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par . Évalué à 1.

          Lire systématiquement les fichiers README et INSTALL qui sont normalement avec les sources d'un logiciel et qui indiquent les dépendances nécessaires.


          Malheureusement, pas toujours :-( Comme si certaines dépendances étaient évidentes. En particulier pour certaines applications Gtk, on dirait que certains projets assument qu'on ait tout Gnome installé (sans relancer le sujet hein), et donc ne listent pas les déps.
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Effectivemement, ils manquent parfois.

            Donc, dans le doute je lance un "./configure && make && make install" et je regarde si cela passe...

            Dans certains cas le ./configure est relativement bavard pour trouver de quoi il s'agit..

            Si c'est bon, tant mieux, si non un éventuel mail aux développeurs ou je me lance dans la recherche d'un logiciel équivalent mieux documenté...
            • [^] # Re: MAJ

              Posté par . Évalué à 1.

              Le truc embêtant c'est que le ./configure bloque à la première dépendance non résolue, mais ok je sais maintenant qu'il n'y a rien à faire d'autre :-)
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Tous les projets ne vont pas non plus t'expliquer comment installer Linux et le système de base...
      • [^] # Re: MAJ

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ajouterai à ce que disent les autres que quand tu compiles tes sources, tu n'as pas toujours à mettre à jour les librairies fondamentales.
        Il me semble que les systèmes de gestion de dépendance mettent à jour des librairies en fonction de ce qui était présent à la compilation des packages. Il faut donc avoir en général au moins la version de chaque librairie utilisée à la compilation ou plus récente (corrigez-moi si je me trompe). De plus, un système de gestion de packages va t'installer des trucs dont tu pourrais te passer, sous prétexte que le logiciel que tu désires a été compilé avec.
        Or, beaucoup de nouvelles versions de projets ne demandent pas spécialement les versions les plus récentes des librairies sous-jacentes. Du coup, tu n'es pas systématiquement obligé de les mettre à jour.
        Un exemple : tu installes transcode et tu as une vieille version de libdvdread. Si le transcode a été compilé avec la dernière version de libdvdread, le système de gestion de packages va la mettre à jour, quitte à casser la compatibilité avec d'autres logiciels utilisant cette librairie et déjà installés. Alors que tu peux compiler ton transcode avec ta vieille libdvdread sans souci.
        Maintenant, comme disent les autres, il y a des versions minimum à respecter, c'est dans les README et INSTALL. Il est aussi pas toujours inutile de mettre à jour les librairies, évidemment.

        Il n'y a donc pas de solutions magiques. Il faut un peu mettre la main à la pâte. Mais avec la Slack, comme toutes les librairies fondamentales sont disponibles, il est rare d'avoir à installer plus de 1 ou 2 dépendances pour n'importe quel projet.
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par . Évalué à 1.

          Ah oui, j'ai oublié de dire que c'était au lancement de ./configure que je trouvais les bibliothèques manquantes (dans le cas où la liste des dépendances n'est pas indiquée).
        • [^] # Re: MAJ

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Un exemple : tu installes transcode et tu as une vieille version de libdvdread. Si le transcode a été compilé avec la dernière version de libdvdread, le système de gestion de packages va la mettre à jour, quitte à casser la compatibilité avec d'autres logiciels utilisant cette librairie et déjà installés. Alors que tu peux compiler ton transcode avec ta vieille libdvdread sans souci.

          Il y a un problème dans ton raisonnement : les distributions à base de systèmes de gestion de dépendances utilisent une base logicielle commune par version. Donc si ton logiciel transcode nécessite une mise à jour de libdvdread, les autres logiciels en ayant besoin devraient également être mis à jour.
          Evidemment, si cela pose des problèmes de compatibilité, ce genre de questions doit être réglé dans la version de développement de la dite distribution.
          Maintenant, ton exemple est rarement fourni d'office avec les distributions (RedHat, Fedora, Debian, Mandriva, etc.) pour des raisons souvent légales ou liées à divers brevets (Pour Ubuntu, il est d'ailleurs relégué au dépôt multiverse).
          La gestion de dépendances, notamment celles des dépendances optionnelles (car ce sont celles-ci qui vous posent problèmes), est une question de politique de la distribution et de la voie qu'elle souhaite suivre (il vaut mieux avoir le support LDAP en entreprise, par exemple).
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par . Évalué à 1.

            Si ton logiciel transcode nécessite une mise à jour de libdvdread, les autres logiciels en ayant besoin devraient également être mis à jour.


            Tu veux dire : si on met à jour libdvdread, il faut mettre à jours les autres logiciels ? Si oui, pas forcément. Sauf si la nouvelle version de la bibliothèque n'assure pas la compatibilité machinscendante*

            *s/machin/$bon_préfixe
            • [^] # Re: MAJ

              Posté par . Évalué à 1.

              Et voilà, j'ai été à coté de la plaque. Désolé !
          • [^] # Re: MAJ

            Posté par . Évalué à 2.

            Bon, d'accord, mon exemple était pas terrible.
            Ce que je voulais illustrer, c'est que je peux sans souci avoir un transcode 1.1CVS sur une Slack 10.0. Et que mon transcode 1.1CVS compilé sous la Slack 10.0 marchera toujours quand je passerai sous Slack 12.0.
            La gestion automatisée des dépendances ne te permet tout simplement pas cette souplesse.
            • [^] # Re: MAJ

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ton exemple est biaisé parce que ce logiciel n'est pas fourni de façon standard par les autres distributions. C'est un peu facile mais prenons un logiciel plus commun et, si possible, fourni par Slackware. Là, ton raisonnement tombe à l'eau puisque ta Slackware va certainement chercher à mettre à jour ce logiciel malgré ta modification. Comment feras-tu pour l'en empêcher ?
              • [^] # Re: MAJ

                Posté par . Évalué à 2.

                Ben tu lui dis de pas le faire !
                Quelle question...
                Et oui, c'est possible de *ne pas* mettre à jour un paquet sous slack.
                C'est même possible d'avoir en parallèle deux versions d'un même paquet ! Pour le cas où ça pourrait servir (ça m'est arrivé).
                Ca t'en bouche un coin ?


                Yth.
              • [^] # Re: MAJ

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Là, ton raisonnement tombe à l'eau puisque ta Slackware va certainement chercher à mettre à jour ce logiciel malgré ta modification.

                Slackware ne cherche jamais à mettre quelque chose à jour. C'est l'utilisateur qui met à jour un paquet, ou pas. S'il s'est fait son propre paquet, il ne va certainement pas le replacer par celui de Slackware (sauf si c'était pour corriger un problème et que la nouvelle version officielle le résout, bien sûr).
              • [^] # Re: MAJ

                Posté par . Évalué à 2.

                Bon, les autres ont déjà répondu mais j'ai tout de même envie d'insister :

                Non, la Slack ne va rien m'obliger du tout. C'est d'ailleurs la caractéristique principale des systèmes ne gérant pas automatiquement les dépendances, s'pas?
                Si je me suis mis une version d'un projet, genre PHP, compilée de mes blanches mimines avec mes modifs à moi, et que je mets à jour Apache, cela ne va pas forcer la mise à jour de PHP. Et balancer la nouvelle version de la Slack dessus, en prenant bien soin de ne pas toucher à PHP, va marcher également.
                J'ai gardé un version de Glut pendant 3 ou 4 versions de la Slack comme cela, sans jamais la refaire.
                Essaye ça avec une Debian, une Red Hat ou une Suse, tu ne pourras que passer par un --nodeps et une fois que tu as commencé à installer des packages de cette manière, la gestion des dépendances devient un peu une farce.
                • [^] # Re: MAJ

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Cela dit, c'est peut-être vrai pour Debian unstable et testing mais ça ne l'est pas pour la stable. Les seules mises à jour concernent la sécurité, avec rétro-portage des patchs nécessaires uniquement. Par contre, d'une version à l'autre, ça peut poser un problème. Cependant, si tu mets à jour Apache 2.0 vers Apache 2.2, il faut s'attendre à ce que le module PHP suive.
                • [^] # Re: MAJ

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Ah oui, en effet la grande qualité de la Slack, c'est la non gestion des dépendances. Au moins, il y a une chose que ca permet d'apprendre, c'est toutes les dépendances nécessaires à l'installation d'un logiciel. GRip nécessite malheureusement Gnome de même que GThumb. Et que personne ne vienne me dire que Grisbi c'est pareil que GnuCash!!! C'est aussi ca l'avantage, on arrive à voir tout de suite l'arborescence d'un logiciel. Du coup, on peut classer les logiciels en deux genres "Emmerdeur"et "Sympathique".

                  Pour terminer, BMPx est pratiquement ininstallable sur une Slackware 11 alors quÁudacious passe comme une lettre à la poste.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.