QElectroTech 0.3

39
3
oct.
2013
Science

Trois ans après la dernière version stable de QElectroTech (QET), la version 0.3 est maintenant disponible en téléchargement.

Pour rappel, QElectrotech est un logiciel libre multi‐plate‐forme, permettant de réaliser des schémas électriques pour représenter des circuits électriques. Sous licence GNU GPL, développé en C++ avec la bibliothèque Qt 4.

NdM : apparemment, QET est utilisé en France en bac pro filière Électrotechnique.

Nouveautés

Tout d’abord, la collection d’éléments se voit grandir d’un bond de géant avec environ 1 560 nouveaux éléments. Avec l’arrivée d’autant d’éléments, le panel d’éléments était devenu lent. Un cache sqlite a été implanté pour répondre à cette problématique.

Dans la collection d’éléments, nous avons maintenant des symboles pour les métiers : pneumatique, hydraulique, électronique, processus, solaire, froid, etc.
Un gros classement sur la structure de la collection a été réalisé. Ça devrait être plus clair pour tout le monde.

Captures d’écran de travaux professionnels réalisés avec QET.
http://download.tuxfamily.org/qet/screens/index.html

Exemple de schéma avec un arduino :
qet-exemple
Exemples trouvés sur le www :
qet-exemple
qet-exemple1
qet-exemple2

Nous avons ajouté :

  • l’importation d’images dans les folios, qui nous a été grandement demandée ;
  • QET permet aujourd’hui d’importer des images dans vos schémas, de les redimensionner et d’enregistrer les images ainsi que leurs positions dans le fichier .qet ;
  • la rotation d’images ;
  • la possibilité d’« annuler/recommencer » (Ctrl + Z, Ctrl + Maj + Z) fonctionne comme pour les symboles.

La numérotation incrémentale des conducteurs et l’ajout d’un dialogue pour pivoter automatiquement le texte si son conducteur est vertical ou horizontal. Les paramètres sont enregistrés dans votre fichier qelectrotech.conf.

qet-num
qet-num2

Un gros travail a été réalisé sur les zones de texte avec la possibilité de les déplacer ou de les tourner. Il est aussi possible de changer la couleur d’un conducteur et de le mettre en pointillé.

Un éditeur de texte enrichi en HTML pour les champs texte dans les schémas. Il permet de faire des tableaux avec un peu de HTML, de choisir la taille, la couleur du texte, etc.

qet-text
qet-text2

Dans l’éditeur de symbole, un travail important a été réalisé pour remplacer la zone de définition du symbole manuel (hotspot) ; il est maintenant automatique, et vous n’avez plus à vous en soucier. Des couleurs primaires ont été ajoutées pour les formes de dessin. De plus, un menu contextuel (via clic droit) a été ajouté afin de rendre le travail sur les symboles plus rapide et beaucoup plus ergonomique.

qet-context

Il est dorénavant possible de créer ou de personnaliser son propre cartouche. Des modèles sont inclus dans QET.

qet-cartouche

QET est maintenant disponible en français, anglais, polonais, espagnol, portugais, arabe, tchèque, italien, grec, catalan, roumain, croate, russe et allemand. Suite à la traduction en arabe du logiciel, un travail sur l’écriture de droite à gauche (Rigth To Left) a été réalisé.

qet-en-arabe

Les traductions allemande et russe ne sont pas complètes, mais il a été décidé de les fournir tout de même. C’est l’occasion de remercier Alfredo, Yuriy, José Carlos, Pavel, Paweł, Youssef, Gabi, Markus, Jonas, Noah, Alessandro, Silvio, Eduard, Mohamed, Antun, Nikos et Yannis pour leur travail de traduction.

Vous pouvez télécharger QElectroTech 0.3 depuis notre page de téléchargement :
http://qelectrotech.org/download.html.

Paquetages

Cette version de QET est disponible pour :

Version 0.4

Pour la future version 0.4, il est prévu de :

  • gérer les références croisées ;
  • créer une nomenclature ;
  • numéroter les borniers.

Avis de recherche

Comme beaucoup de projets du monde libre, QElectroTech recherche des gens motivés (et surtout disponibles) pour rejoindre et renouveler l’équipe existante.

Le projet est plus particulièrement à la recherche de contributeurs pour les activités suivantes :

  • d’un traducteur de langue maternelle anglaise ayant des connaissances en électrotechnique ;
  • des traducteurs pour continuer l’internationalisation du programme ;
  • d’une personne capable d’écrire une documentation soignée et pédagogique ;
  • d’un empaqueteur pour Mac OS X ainsi que des empaqueteurs pour répandre QET facilement sur les autres distributions GNU/Linux, et pour nous faire des retours sur l’intégration ;
  • des contributeurs pour la collection d’éléments ;
  • des testeurs ayant une réelle procédure de test ;
  • des développeurs C++/Qt pour l’application elle‐même, bien entendu.
  • # Souvenir… pas si lointain

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    …du BAC STI Électronique :3 Puis du DUT génie électrique, où on nous avait présenté ce logiciel !

    Love – bépo

  • # et imprimer le typon, c'est prévu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ce que fait Fritzing

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fritzing
    Fritzing est un logiciel libre de conception de circuit imprimé permettant de concevoir de façon entièrement graphique le circuit et d'en imprimer le typon.

    Speed dating is useless. 30s isn't long enough to explain the benefits of functional programming in Haskell

    • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Il existe d'autres logiciels libres comme geda et kicad. Je viens d'utiliser ces deux derniers et finalement c'est avec kicad que j'ai obtenu (avec l'aide de mon frère) un circuit imprimé de qualité.
      L'offre libre est riche mais on pourrait souhaiter une convergence (compatiblité ?) de ces différents logiciels, en particulier dans les bibliothèques de composants. Un import de ces composants vers un format universel serait le bienvenu.
      Ce serait bien qu'aux prochaines RMLL les différents protagonistes puissent travailler sur le sujet. D'ailleurs les RMLL on été créées dans cet objectif… et je suis bien placé pour le dire  ;-)

      • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        QET est conçu pour faire de l'électricité, et non de l'électronique.
        Et même si il existe des composants similaires, et que la politique as toujours été d'intégrer beaucoup de composants, ce sont deux domaines différents (et souvent confondu)

        QET se veux de ne pas être un logiciel d'électronique. Et c'est en ce sens qu'il ne fait pas de typhons.

        • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Malgré tout, un composant, si je ne me trompe c'est un aspect graphique (type svg), des points de connections et des labels (nom du composant, valeurs).
          Donc cela devrait être assez générique pour qu'un format unique couvre les composants électroniques et électrotechniques, non? Ce qui signifierait que l'on pourrait utiliser un outil de création de composant indépendant de l'application qui utilise les composants et que certains composants commun à plusieurs domaines pourraient être partagés…

          /remarque gratuite du vendredi après midi
          Mathias

          • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Dans le sens élément graphique que l'on pose sur un feuille blanche, les besoins sont effectivement proche pour beaucoup d'usage, et c'est même pour cela que QET est utilisé pour beaucoup de choses qui ne sont pas de l'électricité pure.

            Mais c'est dans les fonctions avancée, telle que la création de typon pour l'électronique, que vont se situer les différences. Les besoins sont alors spécifique et tout implémenter donnerais une quelque chose de trés complexe a utilisé de par son coté multidiciplinaire.

            En fait nous n'essayons pas de limiter des usages autres que la création de schémat pour l'électricité, mais d'un autre coté, nous ne l'encouragons pas non plus en développant des fonctions spécifiquement pour des usages qui ne sont pas de l'électricité.

            Pour les fichiers en eux même, c'est un dérivé du SVG qui est utilisé (nous avions besoin d'information suplémentaire par rapport a un format graphique pur) et un éditeur de composant est déjà intégré depuis longtemps dans l'application. C'est cet outil qui est utilisé pour créer les composant officiels, a par les tout premiers, qui en l'absence d'éditeur était codé a la main.

    • [^] # Re: et imprimer le typon, c'est prévu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Merci d'avoir parlé de Fritzing, palm123.

      Je ne le connaissais pas et je sens que mes collégiens vont devoir l'utiliser pour leur projet de robot suiveur de ligne.

      Entre ça et Löve dont j'ai entendu parler pour la première fois aussi ici récemment et qui m'a permis de leur écrire un simulateur vite fait, l'année commence fort !

      Merci Linuxfr, merci le web, à vous Cognac…

      « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

  • # ElectroTech

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Dans la collection d’éléments, nous avons maintenant des symboles pour les métiers : pneumatique, hydraulique, électronique, processus, solaire, froid, etc.

    Il serait peut-être intéressant de trouver un nouveau nom, cela m'a l'air de couvrir beaucoup plus large que "ElectroTech" (voir cette video par exemple).

    Sinon, çà à l'air d'être un bon produit, à tester à l'occasion.

    • [^] # Re: ElectroTech

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ces composants ont surtout été intégré car l'electicite est souvant complémentaires d'autres domaines en étant utilisé comme moyen de commande.
      On as rarement besoin l'électricité pure mais de quelque chose de transformé, pour être utilisé.

      Mais QET reste un logiciel qui se veux très orienté électrotechnique, et qui n'as pas pour but d'être généraliste.

      Il est dur d'être pur électricien ;)

  • # Nom couvrant qu'une partie du fonctionnel

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Le premier schéma affiche un cablage de l'arduino, ce qui fait plutôt partie du domaine l'électronique numérique :)
    Je suggère un nom focusant sur l'activité du logiciel (schéma) et l'ensemble du secteur qu'il couvre (l'électricité) : Schélec… bon tant pis :)

  • # Contribuer à la bibliothèque de composants ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Très bon journal, je ne connaissais pas, vais l'essayer.

    J'ai tout de suite regardé du côté des semi-conducteurs, je vois qu'il n'y a pas grand chose et en particulier pas de transistors (ni bipolaires ni à effet de champ). Notez qu'ils sont peut-être rangés ailleurs mais ça serait étrange.

    Ce qui m'amène à ma question : peut-on contribuer à la bibliothèque de composants ? Si oui, sous quel format et avec quelle contrainte ? J'ai regardé rapidement le sitoff et j'ai pas vu d'info là-dessus.

    • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bonjour.
      Il y as un éditeur de composant intégré a l'application qui permet la création ou la modification de composants.
      Les composants sont des fichiers (dont le format est dérivé de SVG) avec une extension .elmt

      Il y as une interface sur le site officiel pour proposer ces propres composants.
      Mais les composants personnalisé sont de toute façon inclus dans le fichier de sauvegarde du projet ce qui permet de les avoir même si on distribue le projet.

      • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

        Posté par . Évalué à 1.

        En effet, dans la catégorie "Partager" je n'avais pas vu "Dépôt d'éléments".

        Question subsidiaire, pourquoi utiliser un format dérivé du svg et pas directement du svg, ce qui aurait peut-être été meilleur pour l'interopérabilité ?

        (C'est une vraie question, pas un troll)

        • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

          Posté par . Évalué à 1.

          http://linuxfr.org/nodes/93946/comments/1490243

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le format SVG est purement graphique, et il n'était pas capable d'intégrer certaines meta donnes qui nous étaient indispensable.

          C'est le cas par exemple des point d'accroche, ces points définissent sur quelle partie graphique, et comment il est possible de «Brancher un fil»

          Il doit y avoir quelques meta donnée supplémentaires (Orientations possibles, Noms dans les différentes langues, …)

          Il faudrait essayer avec un composant génère avec la 0.3, mais je sais qu'a une époque un lecteur SVG était capable de lire directement nos composants, il ignorait simplement nos meta donnée complémentaires.

          • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

            Posté par . Évalué à 1.

            J'ai essayé d'ouvrir un .elmt (diac.elmt) avec inkscape puis geeqie, d'abord tel quel puis en le renommant en .svg, mais ça n'a pas l'air de marcher. Ceci dit il doit suffire d'éditer le fichier et de virer les métas supplémentaires pour faire la conversion.

    • [^] # Re: Contribuer à la bibliothèque de composants ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      elements/semiconducteurs/transistors$ ls
      interface_optocoupleur.elmt  mosfet_p.elmt qet_directory transistor_bipolaire_igbt.elmt transistor_bipolaire_pnp.elmt mosfet_n.elmt photo-transistor.elmt transistor_1.elmt transistor_bipolaire_npn.elmt transistor_npn.elmt
      

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.