Retard inquiétant du RGI. Qui est-ce qui le bloque ?

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags : aucun
0
26
jan.
2007
Justice
Le RGI (Référentiel Général d'Interopérabilité) est un document capital pour l'avenir de notre société. Il définit les formats des documents interdits, tolérés, recommandés et obligatoires dans l'administration. Il existe une version officieuse en PDF du RGI qui semble être la version finale.

Le but du RGI est de permettre aux différents services de l'État de pouvoir travailler ensemble et assurer la pérennité des données. Ce document est attendu par tous les fonctionnaires et par tous ceux qui sont en relation avec l'administration. Il devait être publié officiellement avant le mois de décembre 2006, puis avant la fin de l'année et nous serons bientôt en février 2007...

La DGME a remis son travail et n'est pas concernée par ce retard. Le RGI doit suivre un circuit qui passe par le Ministère délégué au Budget et à la Réforme de l’État puis par le Premier Ministre . Le blocage est dans ce circuit.
Conformément à la déclaration de Jean-François Copé (voir lien sur les voeux) : « ... contactez mon service de presse, nous vous répondrons...», j'ai contacté le service de presse qui n'est au courant de rien, et m'a transféré sur d'autres services qui ne l'étaient pas davantage.

Ces retards font le jeu d'une entreprise étrangère qui veut avoir le monopole de l'information dans le monde.
Quel est donc le français qui peut avoir intérêt à bloquer une directive faite dans l'intérêt de sa patrie ? Qu'est le RGI ?

Le Référentiel Général d'Interopérabilité est un document qui contient l'ensemble des règles partagées entre tous les acteurs de l'administration électronique, pour que les services soient interopérables.
Il est le résultat d'un long travail et publié par la DGME (Direction Générale de la Modernisation de l'État, au sein du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie).

Son élaboration

Le RGI est le résultat de six ans de travail, de longues discussions et de beaucoup de concertations. Il est basé sur le premier document de politique informatique de l'administration fiscale écrit par Jean-Marie LAPEYRE en 2001. Il a été ensuite été pris en charge par les trois organismes qui se sont succédés :

ATICA : Agence pour les Technologies de l'Information et de la Communication dans l'Administration. Agence dépendant du Premier Ministre, créée le 22 août 2001

ADAE : Agence pour le Développement de l’Administration Électronique, créée le 21 février 2003.

DGME : Direction Générale de la Modernisation de l'État, créée le 1 janvier 2006
  • # Théorie du complot ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    J'ai l'impression que c'est là que tu veux en venir.
    Est-ce que tu as une idée derrière la tête ? Des noms ?
    J'aimerais vraiment comprendre pourquoi ce document est "capital".
    De nombreux décrets paraissent tardivement au J.O., voire ne sont jamais publiés. Simple retard ?
    Ce sujet est intéressant en tout cas. Je n'avais pas conscience que des normes étaient édictées dans l'administration. En quoi cela a un impact sur le reste de la société ? C'est uniquement une question d'argent ?
    Ça fait beaucoup de questions. Pardonne ma curiosité.
    • [^] # Re: Théorie du complot ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Complot, je ne crois pas. Le plus vraisemblable ce sont des pressions exercées sur une personne ou un groupe de personnes. Ces pressions peuvent se faire de nombreuses façons depuis la désinformation à la corruption en passant par l'octroi de licences gratuites (technique du dealer), l'éventail est assez large.

      Je ne peux pas donner plus de détails que ce que j'ai mis dans l'article. Il suffit de lire entre les lignes.

      Le RGI est important car il mettra en valeur les logiciels libres au détriment de toutes les solutions qui rendent les clients prisonniers de leur éditeur. La sortie du RGI sera ainsi un tournant dans l'histoire du logiciel car ce ne seront plus les éditeurs qui imposeront leurs choix mais les clients. On pourra alors garantir la pérennité des données sur de très longues durées.

      L'adoption des formats ouverts dans l'administration sera aussitôt suivie par tous ceux qui ont à traiter avec elle, ce qui aura un effet cumulatif et se répercutera dans tout le pays.
      Microsoft veut retarder l'échéance autant que possible pour imposer son standard ( http://linuxfr.org/2006/12/09/21753.html ) et ne fait sûrement pas état de son coût à la nation (voir http://pjarillon.free.fr/redac/ms-cout.html ).
      Il faut avoir à l'esprit que le but d'une entreprise est de faire des bénéfices. Les considérations éthiques et philanthropiques ne sont pas ses préoccupations, surtout à l'étranger et nous sommes l'étranger pour Microsoft, donc bons à plumer.
      • [^] # W3C || Standard vs. software

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        J'ai lu ton autre fil sur le même sujet et je sais donc à quoi m'en tenir vis à vis de ta position par rapport au monopole de Microsoft et aux entreprises en général.

        Dans mon survol des liens, je n'ai pas vu qu'il était fait état du lien entre le W3C et Microsoft qui en est un membre actif. Du moins y défend ses intérêts au même titre qu'IBM, HP et les autres. Qui sont les défenseurs du logiciel libre dans cet organisme ?

        Par ailleurs, format ouvert et interopérabilité n'implique pas logiciel libre. C'est l'information qui circule qui est concernée par les standards, pas ce qui permet de l'exploiter, c'est-à-dire le software. J'ai tord ?

        Que ces normes existent est à mon sens une chose indispensable pour le développement des logiciels libres. Admettons que l'administration adopte les recommandations qui lui sont faites. Est-ce pour autant crucial pour le reste de la société, comme tu le prétends ? Ce qui me semble bien dans le RGI, c'est que ça doit permettre à tout un chacun de consulter les documents numériques qu'elle [note : l'administration, ou service public] produit, ce qui est la moindre des choses. Mais rien n'oblige l'administration à employer des logiciels libres pour cela. C'est à ce niveau que le lobbying doit se situer. Je vois très bien quel argument j'emploierais si j'étais VRP : « Vous êtes libres d'utiliser des logiciels du même nom dans votre administration [note : ça marche aussi avec entreprise/structure/organisme/...], mais n'oubliez pas qu'ils ne vous offrent pas le support et le service après vente auquel vous être en droit de prétendre. » Que répondre à cela ? Ce ne sont pas les utilisateurs ni les usagers qui décident. Il est clairement spécifié, si je ne m'abuse, dans la GPL, qu'un logiciel adoptant cette licence est fourni "tel quel" et "sans aucune garantie". On peut comprendre l'hésitation des décideurs, tout en condamnant l'attitude opportuniste des puissants éditeurs de logiciels commerciaux. Mais je crois qu'il faut toujours savoir rester nuancé.

        Pour conclure, ce qui me gène le plus, c'est lorsqu'on me recommande d'utiliser le logiciel (propriétaire) X pour lire tel format de fichier. J'ai juste besoin de connaître le format, de préférence ouvert. Ensuite je choisis le logiciel. On doit signaler, harceler même, les administrations de services publics qui nous recommandent d'utiliser Acrobat Reader ou Real Player, ou d'installer Macromedia Flash, etc. Elles font gratuitement de la publicité à ces produits déjà dominants et peu enclins à l'ouverture de leur format.
        • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

          Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

          Par ailleurs, format ouvert et interopérabilité n'implique pas logiciel libre. C'est l'information qui circule qui est concernée par les standards, pas ce qui permet de l'exploiter, c'est-à-dire le software.

          Oui, l'interopérabilité c'est fait pour laisser le choix, l'interopérabilité c'est la liberté.
          Elle n'interdit pas les logiciels fermés mais permet aux logiciels libres d'être des compétiteurs. L'interopérabilité nuit à l'hégémonie d'un acteur. Il se trouve qu'il se nomme Microsoft actuellement. Dans les années 1980, j'avais la même opinion d'IBM.

          Eviter aux clients d'être captifs est très important car leur relation avec leur fournisseur s'apparente alors au racket. Les stratégies à court terme n'évaluent jamais le prix du ticket de sortie. En ce moment, il est assez bas dans plusieurs domaines, il faut en profiter, la situation risque de ne pas durer.

          J'ai tord ?

          Sûrement pas , pas tort non plus !
          (ce n'était pas une question tordue car le tort tue :-))
        • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          « Vous êtes libres d'utiliser des logiciels du même nom dans votre administration [note : ça marche aussi avec entreprise/structure/organisme/...], mais n'oubliez pas qu'ils ne vous offrent pas le support et le service après vente auquel vous être en droit de prétendre. » Que répondre à cela ?
          Que dans le cas d'OpenOffice, il suffit d'acheter StarOffice (quatre fois moins cher que MS Office) et de bénéficier ainsi du support technique de Sun.
          Et tu demanderas au VRP combien de fois par an il appelle le support de Microsoft, je serais curieux de savoir ce qu'il te répondra :D
        • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

          Posté par . Évalué à  10 .

          Il est clairement spécifié, si je ne m'abuse, dans la GPL, qu'un logiciel adoptant cette licence est fourni "tel quel" et "sans aucune garantie".

          Tu as déjà lu une CLUF Microsoft ?

          Extraits choisis (les majuscules sont d'origine) :
          AUCUNE AUTRE GARANTIE — DANS LA MESURE PERMISE PAR LA LOI APPLICABLE, MICROSOFT ET SES FOURNISSEURS EXCLUENT TOUTE AUTRE GARANTIE OU CONDITION, EXPRESSE OU IMPLICITE, RELATIVE AU LOGICIEL, À LA DOCUMENTATION ÉCRITE QUI L’ACCOMPAGNE ET À LA FOURNITURE OU AU DÉFAUT DE FOURNITURE DES SERVICES D’ASSISTANCE, NOTAMMENT LES GARANTIES IMPLICITES DE QUALITÉ, D’ADÉQUATION POUR LA COMMERCIALISATION OU À UN USAGE PARTICULIER, DE PROPRIÉTÉ ET D’ABSENCE DE CONTREFAÇON. CETTE GARANTIE LIMITÉE VOUS CONFÈRE DES DROITS SPÉCIFIQUES.
          ABSENCE DE RESPONSABILITÉ POUR LES DOMMAGES INDIRECTS — DANS TOUTE LA MESURE PERMISE PAR LA LOI APPLICABLE, MICROSOFT OU SES FOURNISSEURS NE POURRONT EN AUCUN CAS ETRE TENUS RESPONSABLES DE TOUT DOMMAGE SPÉCIAL, INCIDENT, INDIRECT OU ACCESSOIRE DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT (NOTAMMENT LES PERTES DE BÉNÉFICES, INTERRUPTIONS D’ACTIVITÉ, PERTES D’INFORMATIONS OU TOUTE AUTRE PERTE PÉCUNIAIRE) DÉCOULANT DE L’UTILISATION OU DE L’IMPOSSIBILITÉ D’UTILISER LE LOGICIEL, OU DE LA
          FOURNITURE OU DU DÉFAUT DE FOURNITURE DES SERVICES D’ASSISTANCE, MÊME SI MICROSOFT A ÉTÉ AVISÉE DE L’ÉVENTUALITÉ DE TELS DOMMAGES. LA RESPONSABILITÉ DE MICROSOFT EN VERTU DE TOUTE DISPOSITION DU PRÉSENT CLUF NE SAURAIT EXCÉDER LE LE PLUS ELEVE ENTRE I)LE MONTANT QUE VOUS AVEZ EFFECTIVEMENT PAYÉ POUR LE LOGICIEL OU II) UN MONTANT ÉQUIVALENT À 5 DOLLARS US (US$ 5,00) EN DEVISE ÉTRANGÈRE. TOUTEFOIS, SI VOUS AVEZ
          CONCLU UN CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES AVEC MICROSOFT, VOUS SEREZ LIÉ PAR LES TERMES DUDIT CONTRAT.
        • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

          Posté par . Évalué à  9 .

          ce document a une importance capitale

          c'est lui qui dictera le format que _JE_ devrais utiliser pour
          communiquer au sein de l'université où je travaille

          c'est lui décidera ce que les ministères nous demanderont comme format

          c'est lui qui permettra de proposer Openoffice comme alternative
          et par conséquent nous autorisera aussi à linux (car nous avons un intérêt économique et technique dans notre université par exemple à cela)

          c'est lui qui _dictera_ comment les entreprises et administrations devront communiquer avec l'Etat.

          en long et en large ca aura un impact et ce n'est pas anodin.


          ---
          >Il est clairement spécifié, si je ne m'abuse, dans la GPL, qu'un logiciel adoptant cette licence est fourni "tel quel" et "sans aucune garantie".

          pratiquement tous les logiciels ont un article similaire. je peux pratiquement vous assurer que TOUS les programmes que vous utilisez (de votre ordinateur sous windows ou autre, votre téléphone et même le code informatique dans votre télévision ) est régi par un contrat stipulant qu'il n'y a aucune garantie

          la loi n'interdit pas d'ailleurs ce genre d'article et il est reconnu que c'est hors de la porté humaine de garantir un code sans bug ou qui marchera comme promis (car en fait, on ne peut pas se permettre de dire cela : quid du cpu ? quid de la machine de l'utilisateur et des centaines de composants à l'intérieur fait par des milliers de sociétés différentes dont on ne contrôle pas la fabrication ? ?)

          bref, circulez, rien à voir
          • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            @ Sylvain et Michel : vous avez raison tous les deux.

            La question n'est effectivement pas de savoir si on est en droit d'attendre une garantie de fonctionnement d'un logiciel qu'il soit libre ou non, ce n'était pas une bonne remarque de ma part. Par contre quand on paye une licence, on est en droit d'exiger une meilleure qualité de service et des solutions aux problèmes rencontrés, des mises à jour, etc. Maintenant comme tu dis, il y a peu d'utilisateurs qui se tournent vers leur fournisseur de logiciel : on aura plutôt tendance à trouver des solutions ad hoc.
            • [^] # Re: W3C || Standard vs. software

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              J'ai acheté il y a deux ans une solution propriétaire très chère mais c'était une des seules solutions qui focntionnait à l'époque. Début janvier, l'éditeur cesse son produit sans aucune justification malgré les contrat de maintenance et de mise à jour. Bilan : je l'ai dans l'os ! Certes, j'ai maintenant 30 licences et non plus 10 mais dans deux ans, je n'aurais plus rien.

              J'en avais parlé à l'origine. Ne vaut-il pas mieux développer en interne pour la même somme et avoir un produit deux ou trois ans plus tard que d'avoir un truc plus ou moins bogué dès le début sur lequel on n'a aucune maîtrise et qui risque à tout moment de disparaître. Car c'est quand même cela la réalité de beaucoup de produit propriétaire.

              La gendarmerie a pris la mesure de la chose. Ce qui m'inquiète en revanche, c'est que l'éducation nationale et notament l'université me semble à des années lumières de cette problématique. Il y a 85 universités en France, combien y-a-t-il de développeurs /équivalent plein temps/ sont payés sur le développement de logiciel libre ? Et pourtant, ce ne sont pas les logiciels qui manquent (ni les idées) : Nabucco, Arpège, Apogée... et qui coûtent un frix fou chaque année.

              Ce n'est pas forcément mieux dans les EPST... Le CNRS vient de passer à SAP après le CEA pour sa gestion interne. Le client XLab a été mis à jour mais il n'est pas plus libre pour autant à ma connaissance. Et pourtant, je l'aurais bien installé sous Linux histoire de passer les secrétaires sous cet OS.

              Qu'on ne me dise pas que les EPST n'ont pas les moyens. Contrairement aux universités qui sont semi-autonomes et décentralisé (et qui joue parfaois chacune pour elle), les EPST ont des services centraux qui ont les moyens d'imprimer une politique d'établissement.
      • [^] # Re: Théorie du complot ?

        Posté par . Évalué à  6 .

        Il faut avoir à l'esprit que le but d'une entreprise est de faire des bénéfices.

        Mouais... Je n'aime pas trop cette vision uniquement négative des entreprises.
        Je dirais plutôt que le but d'une entreprise est de développer une activité. Une personne fondant une boite le fait d'abord parce que ça l'intéresse tout en lui permettant de gagner sa vie, pas pour se faire des couilles en or.
        Les bénéfices peuvent aussi être vus comme aidant à développer l'activité d'une entreprise. Bien évidemment, trop penser aux bénéfices et pas assez au développement de l'activité fait perdre l'un et l'autre à terme. La chose est vraie dans l'autre sens, une entreprise qui ne fait pas de bénéfices va avoir du mal à tenir la route.

        Bref, rien de honteux à vouloir faire des bénéfices, non ? A moins qu'on ait honte de ne pas être en déficit dans son budget à la fin de chaque mois, mais là cela relève plus du masochisme qu'autre chose.
        • [^] # Re: Théorie du complot ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Je n'ai pas écrit le contraire et je n'ai pas fait un jugement de valeur. Une entreprise qui ne fait pas de bénéfices est une entreprise malade.
          il est donc normal qu'une entreprise fasse des bénéfices. Savoir comment seront utilisés ces bénéfices est un autre sujet. C'est là que l'on peut opposer Microsoft aux Compagnons d'Emmaüs.
    • [^] # Re: Théorie du complot ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      c'est que quelqu'un veut enterrer au fond du web ce document de la plus haute importance pour l'avenir du pays


      Compte tenu de tout cela, le format UTF-8 doit donc être mentionné dans le présent document. Il sera nécessaire de se prononcer sur l'utilisation du format UTF-8 par rapport à tout autre format, y compris le format ISO-8859-15.


      on a des pistes :
      http://linuxfr.org/~MrLapinot/23144.html

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Très interressant !

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Merci, j'avais un peu zappé l'info sur le blog de B. Lemaire ne sachant pas de quoi il retournait.
    Je viens de parcourir le document et il est très instructif. Voici quelques notes que j'ai prises :

    Codage sur un octet: 8859-15 Obligatoire
    Codage sur n octets: Unicode 4.1.0 Obligatoire
    Echange d'illustrations: PNG Obligatoire
    Presentation d'illustrations:
    * GIF Déconseillé
    * PNG Recommandé
    Photos: JPG Recommandé
    Echange d'images sans perte: TIFF Obligatoire
    Presentation d'images: TIFF Interdit
    Echange / présentation: EPS/PICT/BMP/PCX Déconseillé
    Petites animations: GIF Recommandé
    Grosses animations: Flash 7,2 / 8 Recommandé
    Sequences sonores:
    * MP3 Recommandé
    * WAV Déconseillé
    * WMA Déconseillé
    Présentation video: MP2 Obligatoire
    Echange video HD: MP4 Obligatoire
    pré-impression: PDF/X Recommandé

    Je vous invite aussi à aller lire les explications de ces choix. L'ouverture des normes à joué un grand role, mais aussi la diffusion du format (qui a dit flash? regardez la page 19)

    En ce qui concerne les documents bureautiques, je recopie carément les recommandations (p30) :

    * Il est RECOMMANDÉ d'utiliser des formats de document reposant sur l’utilisation
    d’XML et dont les spécifications sont publiques et libres de droit pour les échanges de
    documents bureautiques semi-structurés (traitement de texte, tableur, présentation).
    * Il est RECOMMANDÉ d'utiliser le format Open Document pour les échanges de
    documents bureautiques semi-structurés (traitement de texte, tableur, présentation).
    * Il est OBLIGATOIRE d’accepter tout document au format Open Document pour les
    échanges de documents bureautiques semi-structurés (traitement de texte, tableur,
    présentation).
    * Il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé
    par une organisation, vers un format autre que le format ouvert Open Document.


    Il y a aussi un gros passage sur les documents structurés (XML...), les IHM et le stockage des données mais j'ai pas trop le courage à cette heure :)

    Bref c'est un document qui fait plaisir à lire (enfin parcourir pour l'instant) car il insiste beaucoup sur l'ouverture et la pérénité des formats.
    • [^] # Re: Très interressant !

      Posté par . Évalué à  3 .

      * Il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé par une organisation, vers un format autre que le format ouvert Open Document.


      Donc pas d'OpenXML (de microsoft) dans l'administration française...

      <théorie du complot>
      Encore qu'avec quelques mois de retard...
      </théorie du complot>
    • [^] # Re: Très interressant !

      Posté par . Évalué à  0 .

      Bref c'est un document qui fait plaisir à lire (enfin parcourir pour l'instant) car il insiste beaucoup sur l'ouverture et la pérénité des formats.

      C'est surtout byzantin. On force l'utilisateur à utiliser des formats différentes selon qu'il s'agit de "présenter" ou d'"'échanger", on impose même le TIFF pour les "images sans perte" alors que le PNG est recommandé à d'autres endroits (et le PNG n'est pas sans perte peut-être).

      Je plains les gens qui devront appliquer ces recommandations débiles. Ce n'est pas demain que les employés du service public aimeront en choeur l'informatique.
      • [^] # Re: Très interressant !

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Je trouve que sensibiliser les utilisateurs aux formats (et aux logiciels) qu'ils emploient va dans le bon sens.

        Combien ai-je reçu de .pps qui pour une seule photo ? de .zip contenant un .mp3 ? de .doc pour du texte sans mise en forme ? etc. Et j'en connais encore beaucoup qui lancent Vord pour modifier une image ou même simplement pour l'imprimer !

        « J'ai pas Word, j'ai pas Windows, et j'ai pas la télé ! »

        • [^] # Re: Très interressant !

          Posté par . Évalué à  4 .

          Combien ai-je reçu de .pps qui pour une seule photo ? de .zip contenant un .mp3 ? de .doc pour du texte sans mise en forme ?

          C'est vrai.
          Ce que je voulais dire c'est que faire des normes c'est bien, faire des normes simples et faciles à mettre en pratique sans s'arracher les cheveux, c'est mieux.
          (convertir un fichier dans un autre format est une opération compliquée pour beaucoup d'utilisateurs)
        • [^] # Re: Très interressant !

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Le RGI est destiné à ceux qui sauront le lire et qui expliqueront aux utilisateurs de base comment faire et de façon très directive .
          • [^] # Re: Très interressant !

            Posté par . Évalué à  0 .

            Cela ne change rien au fait que ce seront les "utilisateurs de base" qui se feront chier à produire du TIFF dans une situation et du PNG dans une autre, du MPEG2 dans une situation et du MPEG4 dans une autre... etc.

            La présence d'une hiérarchie bureaucratique n'est pas une excuse à la connerie.
            Et le logiciel libre / les standards ouverts ne sont vraiment un succès que s'il sont acceptés et compris par leurs utilisateurs. Ce qui ne risque pas d'arriver avec des normes aussi pénibles, qui provoqueront des réactions de rejet comme toute tentative irraisonnée d'imposer l'informatique en maniant la carotte et le bâton.
            • [^] # Re: Très interressant !

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Je n'ai jamais vu une norme qui soit facile à lire. C'est aussi le cas des lois qu'on est censé connaître mais que presque personne n'a lu.
              C'est toujours une diffusion avec deux ou trois niveaux qui fonctionne. Le premier niveau, c'est celui qui a lu le texte original, l'avant dernier c'est celui qui dit qu'il faut utiliser OpenOffice.org pour faire du PDF et le dernier, il fait comme on lui a dit de faire.
              • [^] # Re: Très interressant !

                Posté par . Évalué à  1 .

                Tu fais exprès de répondre à côté ou quoi ?
                Je ne parle pas de la facilité de lire la norme, je parle de la facilité de l'appliquer.
                La différence est difficile à comprendre ou c'est l'auto-aveuglement du militant bisounours de base qui empêche ton cerveau de fonctionner ?
                • [^] # Re: Très interressant !

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Calme, calme... Le point que tu soulèves n'est pas inintéressant, mais faut savoir que le document que tu critiques n'était pas le projet initial. Entretemps, y a eu un wiki destiné à recueillir les critiques sur ce projet initial (voir les liens de la dépêche) et qui a pu permettre de relever des problèmes de conception tels que celui-ci. Donc peut être que la norme a évolué sur ces points. Plutôt que de cracher sur chaque détail, il faut plutôt se féliciter qu'il y ait eu un processus de correction ouvert qui n'a pu que permettre d'améliorer ce document.
  • # Faut pas s'emballer...

    Posté par . Évalué à  5 .

    >"Quel est donc le français qui peut avoir intérêt à bloquer une directive faite dans l'intérêt de sa patrie ?"

    C'est aller un peu loin... le RGI devait sortir en fin d'année 2006 ? on est quasiment deux mois de retard.

    Bon.

    Je ne sais pas si tu as déja travaillé dans un organisme public mais deux ou trois mois de retard dans la publication d'un gros projet/document ca n'est malheureusement pas rare du tout. Pour bosser dans un organisme public je peux te dire que ca ne m'étonne pas du tout, j'ai vu des trucs bien plus délirant; à la limite si ca sort avec deux mois de retard ils sont presque en avance sur le planning.

    Et les raisons de ces retards sont généralements du à la bureaucratie en place, aucunement a un "complot provenant d'une entreprise étrangère".

    Ensuite au risque de te decevoir le RGI ne sera pas capital pour l'avenir de notre société (pourquoi pas du monde libre ?) si l'état ne met pas les moyens pour permettre à toutes les administrations d'appliquer ce RGI... ben ca risque surtout de rester du papier au fond d'un tiroir.

    J'avoue que j'attends la sortie du RGI pour aller taquiner les responsables exchanges de la ou je suis en leur expliquant qu'ils ne doivent plus utiliser le protocole exchange mais imap/pop3....mais cyniquement je me dis qu'ils vont surtout ne pas comprendre de quoi je parle... c'est cela aussi l'administration.


    • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

      Posté par . Évalué à  3 .

      Je suis d'accord avec toi. De plus je pense que le raisonnement de fond de l'article donné par Pierre fait, ou plus exactement met en lumière, une boucle logique. En effet, quel est l'interêt de la directive ? Le but c'est de faire descendre du haut de la hierarchie les directives sur les usages techniques pour l'ensemble de l'administration. Si ce document est utile, c'est comme le dit Aza, qu'il est inutile d'essayer de montrer les avantages de telle ou telle solution puisqu'elle ne sera pas prise en compte tant qu'il n'y a pas une directive, etc, ... Donc en gros, même avec un tel document, l'interopérabilité restera virtuelle puisque tout le monde utilisera les même solutions technique (celle de la directive).

      Même s'il y a forcément un progrès à passer à ODF, imap, PDF, SIP, ..., l'existance même d'une telle directive montre justement le principal défaut de l'administration qui serait en terme d'informatique distribué, une architecture trop centralisé présentant trop de goulot d'étranglement et dont la sûreté de fonctionnement dépend du haut. En terme politique, le syndrome de l'union soviétique.

      Si une telle directive à un sens, c'est à dire en suppléant le bon sens des décideurs locaux, c'est aussi qu'une autre directive pourrait bien imposer l'utilisation de format propriétaire.
    • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

      Posté par . Évalué à  6 .

      Je rappelle que le RGI, s'il sort, aura une valeur réglementaire. Il sera annexé à un décret (comme le code des marchés publics). Et la fameuse règle 0027 sur OpenDocument, si elle reste en l'état, interdit purement et simplement toute migration à Office 2007 (sauf à faire des gymkhanas à base de plugins qui ne sont absolument pas réalistes en l'état de la technique) dans l'administration. C'est des millions de licences à plusieurs centaines d'euros qui sont susceptibles de s'évaporer.

      Alors tu m'étonnes que Microsoft fasse une pression de tous les diables pour tenter de modifier la sortie de cette règle (voir la dépêche sur la guerre contre l'ODF et le RGI). Ceci dit, même sans théorie du complot, on peut tout simplement imaginer que cette histoire de RGI est la 57 298eme priorité de Jean-François Copé actuellement et qu'il n'est du coup pas spécialement pressé de trancher dans un sens ou dans l'autre puisqu'il est sûr de faire des mécontents quel que soit le choix. Il doit donc jouer la montre et préférer laisser ce dossier à son successeur.

      Ce qui ne serait pas plus mal, puisque quelques mois de retard pour prendre la décision dans un climat serein, c'est pas cher payé. Mais c'est une lecture optimiste. Si on veut vraiment avoir des cauchemars, on peut imaginer que le décret soit pris le lendemain des élections juste avant que le ministre en titre quitte son poste...
      • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

        Posté par . Évalué à  0 .

        >"Et la fameuse règle 0027 sur OpenDocument, si elle reste en l'état, interdit purement et simplement toute migration à Office 2007"

        Je ne sais pas ce qu'est cette fameuse règle 0027. Dans le RGI (sur http://pjarillon.free.fr/rgi/rgi.pdf) je lis "Il est OBLIGATOIRE d'utiliser le langage XML 1.1 pour échanger des données structurées."

        C'est tellement vague que n'importe quel avant vente microsoft te dira qu'Office 2007 se base sur XML et donc qu'une migration à office 2007 est tout à fait possible.
        • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

          Posté par . Évalué à  4 .

          Oui mais non. Si ce n'était que ça, Microsoft n'aurait pas une trouille monstre. Je cite la fameuse règle (qui était déja citée plus haut dans les commentaires) :

          * Il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé
          par une organisation, vers un format autre que le format ouvert Open Document.


          Ton avant-vente te dira peut être ça, mais un juriste lui rira au nez.
          • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

            Posté par . Évalué à  1 .

            Je ne suis pas sur le juriste rirera vraiment. Ta règle m'interdit de faire une migration d'un format à un autre format non Open Document. Ca ne m'interdit pas d'utiliser Office 2007 : tout simplement parce que microsoft a commencé à développer le support d'OpenDocument dans Office 2007 (si ca se trouve c'est déja supporté, je n'ai pas Office 2007 pour tester).

            De plus même si un tordu de l'administration (et il y en a) utilise Office dans son administration et voulait migrer en Office 2007 tout en continuant d'utiliser le format de fichier propre à Office il lui suffirait de dire que ce n'est pas une migration mais juste un changement de version. Le temps que quelqu'un démontre le contraire devant un tribunal administratif on en sera déja à Office 2012....

            • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

              Posté par . Évalué à  2 .

              Oui. On peut effectivement utiliser Office 2007 averc Open Document, mais quand on voit l'état du support d'Open Document par Microsoft dans Office 2007, ça n'est pas crédible un seul instant. Par contre effectivement si on conserve comme format par défaut les anciens formats ça peut passer et un TA n'y trouvera rien à redire.

              Mais m'est avis que ce ne serait pas sérieux (pourquoi ne pas conserver une version antérieure d'Office dans ces conditions ?) et pas reproductible à grande échelle, au vu des coûts impliqués et du serrage de vis actuel à tous les étages.

              C'est bien pour ça que Microsoft met tout son poids dans la balance pour que le RGI ne passe pas en l'état.
              • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

                Posté par . Évalué à  4 .

                C'est bien pour ça que Microsoft met tout son poids dans la balance pour que le RGI ne passe pas en l'état.


                Existe-t-il un crime du type "abus de naiveté et de position difficile de multi-nationales". Pour un haut-placé dans l'administration, il y a tout même de quoi s'amuser. L'enjeu est tellement énorme, avec les effets de domino que cela peut entraîner, qu'un décideur peut se permettre tout ce qu'il veut maintenant que le marché est redevenu concurentiel. Moi j'attendrai, je laisserai traîner le dossier, je ferai faire un gymnase tout neuf pour ma ville, je me ferai offrir des PC compatibles GNU/Linux pour les écoles et lycée de ma commune, etc, et au final je ferai passer le RGI dans l'état actuel. Personne ne pourrai rien me dire, je n'ai rien empoché personnellement, MS finance juste les projets qui lui tiennent à coeur sans aucune contrepartie, puisque sinon ce serai illégale de leur part. Et que pourrai faire MS pour se venger ? Du boycote ?
                • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  L'effet "cascade de dominos" induit par le RGI peut rapporter gros au pays et beaucoup moins à Microsoft. J'ai essayé d'estimer l'économie potentielle pour le pays. D'autres on poursuivi ce travail. Sur "Combien coûte Microsoft à la France ?" http://pjarillon.free.fr/redac/ms-cout.html , on peut voir que c'est une somme énorme.
                  Microsoft ne cherchera pas à se venger. Il ne faut pas prêter de sentiments à cette entreprise. Son seul objectif se résume en ces deux mots : make money. Pour elle, si une chose rapporte des dollars, c'est bien. Si elle n'en rapporte pas, c'est mal
              • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

                Posté par . Évalué à  0 .

                >"quand on voit l'état du support d'Open Document par Microsoft dans Office 2007, ça n'est pas crédible un seul instant."

                J'ai peut être raté une info mais il me semble qu'Office 2007 n'est toujours pas sorti, donc c'est sur qu'une migration en Office 2007 n'a rien de crédible aujourd'hui.

                Mais les administrations prennent le temps : la ou je suis la suite bureautique de base c'est Office XP : sortie en mai 2001. Donc d'ici qu'on soit équipé de Office 2007 le support Open Document aura eu le temps d'évoluer.
                • [^] # Re: Faut pas s'emballer...

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Oui, tu as raté quelques éléments. Office 2007 est sorti à la fin de l'année dernière (2006, oui...). Concernant le support d'OpenDocument, Microsoft est très clair, c'est plugin foireux (voir ici par exemple : http://www.robweir.com/blog/2006/07/traduttore-traditore.htm(...) ). Il y a des choses plus crédibles du côté de la OpenDocument Foundation, mais si il faut commencer à customiser Office avec des applis tierces, autant regarder carrément ailleurs.

                  Ils changeront peut être d'avis pour Office 2009 ou que sais-je... Et d'ailleurs, s'ils le font, tant mieux, à partir du moment où ils utilisent un format libre et crédible, rien ne nous empêche d'utiliser des logiciels libres pour le lire.

                  Sinon ici, c'est pareil, c'est Office XP. Mais la réflexion est entamée pour migrer vers OO. Mais pas avant l'année prochaine au mieux.
  • # On peut aller encore plus loin

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Le RGI (Référentiel Général d'Interopérabilité) est un document capital pour l'avenir de notre société.

    Je trouve que t'as été petit joueur là, Pierre;
    T'aurais pu rajouter "l'apocalypse s'approche", ou bien encore "les flammes des enfers s'abattront sur la terre des miséricordieux" avec un soupçon de "on va tous crever !!!"
    • [^] # Re: On peut aller encore plus loin

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Il ne faut pas tomber dans ces excès de discours religieux mais comprendre comment une chose en induit une autre qui en induit d'autres et ainsi de suite. Le phénomène est récursif.
      La sortie du RGI sera la charnière entre une époque et une autre, c'est lui qui va accélérer le mouvement. Je crois que Microsoft l'a bien compris et ses efforts de lobbying sont destinés à entraver cette évolution.

      Le RGI est bien plus qu'un règlement dans un tiroir, c'est la porte ouverte au logiciel libre (pour le logiciel propriétaire, elle reste ouverte aussi).
      • [^] # Re: On peut aller encore plus loin

        Posté par . Évalué à  4 .

        Comme ça a été dit ailleurs, le RGI va être un outil déterminant pour quiconque voudra s'opposer à la logique du tout propriétaire dans l'administration, et donc aussi pour les entreprises qui travaillent avec l'Etat.
        Par exemple, si ce document est officialisé, Microsoft pour ne pas le nommer va rapidement perdre du terrain, surtout pour sa suite bureautique, à moins d'adopter l'odf comme format par défaut (et c'est mal parti !).
        L'effet boule de neige n'est pas loin, donc.
  • # Non mais c'est bon...

    Posté par . Évalué à  5 .

    Il devait être publié officiellement avant le mois de décembre 2006, puis avant la fin de l'année et nous serons bientôt en février 2007...


    On a dis que Debian sortait quand elle serait prête... non mais !




    -----> []
  • # OpenXML ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Si je me rappelle bien, Steeve Ballmer à téléphone à Thieery Breton depuis son iPhone,

    Y a-t'il un risque d'une manoeuvre de manière minute pour ajouter dans le RGI le support de l'OpenXML de Word à égalié avec OpenFormat?

    Question annexe, on ne prête qu'aux riches en ces temps d'élection: est-ce que MS participe au financement de certains partis politiques?
    • [^] # Re: OpenXML ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ouaais , d'ailleurs Bill Gates arrive en France Pour le lancement de Vista !
      J'ai vu, c'est sur leur site : http:// www.microsoft.fr ! Il va rancontrer Villepin pour pas qu'il signe le RGI !!
    • [^] # Re: OpenXML ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Depuis une dizaine d'années seules les personnes physiques peuvent faire des dons aux partis politiques. Tout financement de la part d'une entreprise est strictement interdit.

      De fait l'aide de l'État est la première source de financement des partis politiques. Son montant s'est élevée pour l'année 2002 à 80 264 408 ¤ répartis entre plus de 40 partis ou groupements, 73.235.264,94 ¤en 2004 et 73.211.788,69 ¤ en 2005 (décret 2004-131 publié au JO le 12/02/2004)

      Si vous voulez avoir des détails sur la répartition : http://www.legifrance.gouv.fr/imagesJOALL/2004/028/JO2004028(...)

      Et puisqu'on est en plein dans les campagnes électorales (et pour ceux que ça intéresse), voici les coûts de la campagne de 2002 : 18 030 826 ¤ pour Jacques Chirac, 12 506 834 ¤ pour Lionel Jospin et 12 050 718 ¤ pour Jean-Marie Le Pen.

      Cela fait beaucoup de millions...
      • [^] # Re: OpenXML ?

        Posté par . Évalué à  -1 .

        Et Billou , il peux sortir son carnet perso ! Il est pas sur la paille il me semble ...Et il peux le faire rien que par egocentrisme pour la boite qu'il a montée ...
        • [^] # Re: OpenXML ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Dans ce cas tu lis la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique et tu t'aperçois qu'il est noté dans l'article Article 11-4 : "Les dons consentis par des personnes physiques dûment identifiées à une ou plusieurs associations agréées en qualité d'association de financement ou à un ou plusieurs mandataires financiers d'un même parti politique ne peuvent annuellement excéder 7 500 Euros" et ça t'évitera de dire des bêtises.

          Je prend de l'avance sur ton prochain argument et je te réponds que les sociétés ne peuvent pas non plus contribuer au financement des partis ou groupements politiques, ni en consentant des dons, sous quelque forme que ce soit, à leurs associations de financement ou à leurs mandataires financiers, ni en leur fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués.

          Les règles de financement des partis politiques sont très strictes en France, elles empêchent presque les partis de trouver de l'argent. C'est un moyen de limiter efficacement les financements occultes mais qui a un prix puisque c'est l'Etat qui passe finalement à la caisse...

          http://www.legifrance.gouv.fr/texteconsolide/MEEAB.htm
  • # Un doute

    Posté par . Évalué à  -1 .

    C'est peut être tout simplement un doute sur le clone d'Office. La certitude d'une réaction négative de la part des fonctionnaires et des administrateurs locaux. Allez faire le représentant de commerce dans la recherche ... Je peux sortir un rapport qui dit: Linux pas sécurisé, donc pas de Linux. La véritable raison étant que les administrateurs du laboratoire étaient incompétent (pour Linux)! Pour preuve, j'en ai vu un se loguer sur un serveur Unix à partir de Windows NT. La deuxième argument étant le ministère ne veut pas embaucher un fonctionnaire de plus ayant les compétences. Et comme on peut pas nous virer ... Copé a peut être peur de devoir payer plus cher Office 2007 à cause d'une mauvaise manière ou de ne pas pouvoir tenir la promesse de réduire le nombre de fonctionnaires.
  • # Comment faire des pressions sur nos politiciens ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Il y a mille et une façons de manipuler les hommes politiques, on peut par exemple exploiter leur incompétence sur un sujet, les menacer, les flatter ou acheter leur complaisance. Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous recommande un livre édité par Fayard : « Députés sous influences » de Hélène Constanty et Vincent Nouzille. Ce livre est sous-titré : « Pour qui roule vraiment votre élu ?».
    Cet ouvrage est vraiment bien fait, il traite essentiellement des députés mais peut facilement être extrapolé aux hauts fonctionnaires et aux dirigeants d l'État qui sont (au moins un d'entre eux) responsables du retard qui a fait l'objet de cet article.

    Présentation et résumé de cet ouvrage : http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/9782213630083/livre(...)
  • # Action possible ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Mr Jarillon, avez-vous pensé à prendre contact avec la FFII et l'APRIL à ce sujet ? Ces associations pourraient peut-être aider à faire entendre au ministre Copé ce qui se trame dans son dos.

    A défaut, je vous propose de créer une association ad-hoc à laquelle pourraient adhérer les fonctionnaire tenus au devoir de réserve mais désireux de soutenir le principe du RGI
    • [^] # Re: Action possible ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Il ne manque au RGI que l'accord de très peu de personnes. Il n'est à mon avis pas nécessaire de créer une association pour cela.
      Cet article a pour but de parler du problème et de faire savoir à la personne qui bloque que nos yeux sont tournés vers elle, que nous nous demandons quelles sont ses motivations et si elle ne signe pas, de se justifier.

      Il faut savoir que Linuxfr est lu dans les ministères ainsi que par des journalistes qui y trouvent des sujets d'inspiration.
      Linuxfr est une tribune importante dont les échos retentissent de fort loin. Pour s'en convaincre, il suffit de demander à Google de faire une recherche avec ces deux mots : "copé rgi".
      • [^] # Re: Action possible ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Je vous trouve bien optimiste.

        Les diverses éléments soulignant le rôle avéré de l'alors-ministre Devedjian dans la position nettement pro-brevets logiciels de la France durant la période entre la décision du conseil et la seconde lecture, pourtant niée par Haigneré et Raffarin, n'a en rien influencé la position de la France sur ce dossier. Vous en tirerez les conclusions que vous voulez, mais je vous rappelle par ailleurs que Copé est, de par sa technicité en finances publiques et son expérience, non seulement un élément-maître du dispositif de conquête du pouvoir par Nicolas Sarkozy, mais aussi un homme disposant de suffisamment d'amis pour avoir réussi, à la différence du chiraquien Gaymard, à échapper au scandale des appartements de fonction surdimentionnés.
  • # Le RGI ce n'est pas que les formats !

    Posté par . Évalué à  1 .

    Le RGI (officieux) fait 105 pages, les formats représentent environ 25 pages, ce n'est donc qu'une petite partie d'un tout.

    L'informatique est composée d'une pile de protocoles, format etc... (le RGI traite aussi d'IHM !)

    Chaque secteur économique, administration a jusqu'à présent essayé de résoudre avec plus ou moins de bonheur ses problèmes d'interopérabilités en définissant son sous ensemble opérationnel.

    Le passage de cet univers éclaté à un univers structuré par l'administration provoque des remous. Certains lobbies industriels peuvent être de la partie (qui a dit M... ?). Certains secteurs avaient dégagés des concensus qui peuvent paraître en contradiction avec le RGI (lire ceci dans la santé http://www.lesiss.org/publications/20070103presto ).

    Si je continue avec PRESTO, imaginez que ce protocole s'appliquera aussi aux relations entre les administrations et le secteur de la finance... Je ne vois pas un banquier accepter un tel changement sans franchement raller, surtout que les protocoles financiers et bancaires sont ouverts (c'est à dire pas soumis à un fournisseur).

    Donc que le RGI est du retard, cela ne m'étonne pas. Il doit y avoir actuellement d'intances négociations dans tous les secteurs pour savoir comment on passe de la situation actuelle au RGI et vu le monde concerné et les intérêts en jeu (qui peuvent être contradictoires) ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple.
    • [^] # Re: Le RGI ce n'est pas que les formats !

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Ce n'est au banquier de faire la loi !
      Quand on établit un protocole de communication, et qu'on prend la peine de le définir avec soin, on obtient un fonctionnement très stable. J'en ai fait l'expérience sur une durée de 22 ans.
      • [^] # Re: Le RGI ce n'est pas que les formats !

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ce n'est au banquier de faire la loi !

        Ce n'est pas à moi qui faut le dire, le gouvernement actuel s'est déjà couché devant les banquiers, je ne vois rien qui n'empêcherait qu'ils recommencent.

        Quand on établit un protocole de communication, et qu'on prend la peine de le définir avec soin, on obtient un fonctionnement très stable. J'en ai fait l'expérience sur une durée de 22 ans.

        Argument supplémentaire pour les banquiers. S'il réussisent a jouer la montre jusqu'en avril, ils auront gagné. :-(
        • [^] # Re: Le RGI ce n'est pas que les formats !

          Posté par . Évalué à  1 .

          Mézigue, je dis que Mes Zigues a sûrement raison ;)

          Ca fait un moment déjà que cette démocratie est malade de l'ingérence du pouvoir financier dans les affaires politiques.

          Et pas que dans le high tech.
          Peut-être avez-vous lu ou entendu qu'il est devenu illégal de faire de l'information sur des "produits" tels que le purin d'ortie (oui, ça pue, et alors ;) ) pour cultiver son jardin... par contre, des affiches 4x3 pour un désherbant (pas de pub ... mais ça ressemble à un terme de boxe) qui a pourri toutes les campagnes et provoque des maladies professionnelles chez les agriculteurs, ça c'est légal ... no comment ...

          Bon, j'arrête là le HS, et puis c'est vrai que 2 mois de retard, c'est pas si grave.
          Sauf qu'on est en période pré électorale et qu'il est souvent urgent d'attendre ... et que là, ça peut être éventuellement dangereux.
          N'oubliez pas que le frère de l'un des candidats est aussi un des dirigeants les plus ultra libéraux du MEDEF.

          Ce gouvernement est schizophrène dans ses décisions ... le suivant risque d'être beaucoup plus droit dans ses bottes ...
          Et certains ne veulent peut-être pas trop se mouiller ou se faire remarquer par des décisions qui pourraient ne pas plaire ensuite...
  • # La publication du RGI interviendrait dans les prochains jours

    Posté par . Évalué à  3 .

    C'est du moins ce qu'aurait déclaré Bernard Carayon, député UMP, au cours d'une table ronde organisée au salon Solutions Linux :

    http://vnunet.fr/fr/vnunet/news/2007/01/30/l-administration-(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.